Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Insidious - vie de pirates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeno

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 10/02/2012

Identité
Race: Cyborg
Planète natale: Inconnue
Profession / rang : Pirate, capitaine

MessageSujet: Insidious - vie de pirates   Jeu 16 Fév - 14:11

Parcourant le couloir qui le mènerait aux quartiers des officiers de l'Insidious, le jeune mécanicien turian répondant au nom de Krynan, était fou de rage. Oui... il respectait et admirait même d'une certaine manière son capitaine... il avait même supporté les humeurs gamines du cyborg... mais là, il avait dépassé les bornes. Oser toucher à son vaisseau. Il allait le payer.

Arrivant devant la porte des appartements de Zeno, il l'ouvrit sans aucune autre forme de procès et pénétra la pièce.


" Capitaine !"


Se retournant avec un léger étonnement, celui-ci mit fin à la communication... apparemment avec une asari... avant de se lever de son siège.


" Krynan ? Est-ce que je peux t'aider ? "


Il semblait réellement surpris, mais l'adolescent turian savait à quoi s'en tenir avec cet hurluberlu. Ce n'était pas la première fois après tout.
Aussi, pianotant d'un geste rageur sur son Omni-tool, il fit apparaître un mécanisme complexe... celui de l’ascenseur du vaisseau.


" Deux heures, je suis resté coincé là-dedans ! Deux heures parce qu'un boulon serait comme par hasard tombé alors que je descendait à la salle commune pour manger ! Et vous savez quoi capitaine ? Je connais parfaitement ce mécanisme... comme tous ceux du vaisseau ! Il n'y a juste pas moyen qu'une telle chose aie put arriver toute seule ! "


Zeno fronça un sourcil. Il regarda le mécanicien d'un air perplexe avant de soupirer.


" Krynan... j'étais là ici toute la journée, à dormir, et à parler une agent sur Illium, que tu as pu voir sur l'holocom. " Il haussa les épaules. " En d'autres termes, même si je peux apprécier le comique de ta situation... je ne peux pas en revendiquer la responsabilité. Dommage d'ailleurs. "


Le turian ne semblait pas vouloir le croire, et Zeno le remarqua.


" Regarde les enregistrements de sécurité du vaisseau. Tu verras que je ne mens pas. Et avant que tu ne m'accuses de les avoir trafiquées... " Ajouta-t-il lorsque le mécanicien fut sur le point de répliquer. " … même si je l'avais fait, la modification laisserait des traces... traces que tu pourrais facilement retrouver, et tu le sais. "


Krynan demeura perplexe. Fixant intensément son capitaine... la flamme de son regard commença néanmoins par baisser d'intensité. Il ouvrit la bouche, puis la referma à plusieurs reprises... avant de finalement se retourner.

" Qui que soit celui ou celle qui a commis ce... crime, je le retrouverai, soyez-en sûr. Bandes de saboteurs. " Marmonna-t-il en quittant la pièce.



Une fois la porte refermée derrière lui, le communicateur projeta de nouveau l'image grandeur nature de l'asari. Mais cette fois, le masque holographique fut retiré, et à la place, une jeune quarian à la longue chevelure dépassant de son masque, apparut.


" Tu n'as vraiment aucune honte hein ? " Lui dit alors sa seconde au commandement, scientifique de bâtiment, et médecin. " Utiliser son ego de cette façon. Alors que tu sais très bien que les modifications que tu as mis en place sur ces enregistrement sont purement indécelables. "

Zeno esquissa un large sourire empli de malice.


" Si tu avais vu sa tête. " Ricana-t-il.

" Entendre m'a suffi. " Lâcha-t-elle, catégorique. " D'ailleurs, quel coupable as-tu fait en sorte que les enregistrement désignent ? "


Le sourire taquin du capitaine s'élargit.

" Un bébé varren. D'ailleurs, Krynan devrait bientôt donner l'alerte. Lorsqu'il verra ça, il voudra sans doute donner la chasse à l'animal imaginaire. "


Aya'Leeh Vas Insidious, leva les bras au ciel, comme par désespoir.
" Cyborg né de la technologie Reaper, et c'est le pire gamin de la galaxie. Tu es vraiment... " Mais elle ne termina pas sa phrase, sachant parfaitement que ce serait gaspiller sa salive. À la place, elle laissa s'échapper un profond soupir.
" Bon, je ferai bien d'aller commencer à calculer les dépenses inutiles en énergie et en munitions que tout ça va causer. "


Zeno eut un air perplexe.
" Munitions ? Ce n'est pas comme si il allait trouver un quelconque varren ici à abattre. "


" Tu crois vraiment que Krynan va sourire et rire lorsqu'il s’apercevra de la supercherie et de qui est son auteur ? "


" Hmm. Touché. "



Un après-midi habituel, au sein de l'Insidious.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeno

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 10/02/2012

Identité
Race: Cyborg
Planète natale: Inconnue
Profession / rang : Pirate, capitaine

MessageSujet: Re: Insidious - vie de pirates   Lun 21 Mai - 16:46

F E A T


Krynan DhessDa'anAya'Leeh Vas Insidious Nar Moreh
Zeno




Serrant mollement ses doigts en un poing, Krynan Dhess positionna celui-ci sous son menton, son coude s'appuyant sur son autre bras, replié au niveau de son ventre.
Il avait une décision à prendre... et rapidement, s'il ne voulait pas que l'installation entière ne devienne instable. Se décidant finalement au bout d'un dernier bref instant. Il se tourna vers l'un des androïdes dont il avait sollicité l'assistance pour l'occasion, et lui indiqua finalement le modèle de conduit à utiliser, lui pointant du doigt l'une des tranches cylindriques que lui-même avait montée et soudée pour se donner une idée de ce que cela donnerai.
Très rapidement, l'ordre fut retransmis à toutes les unités actives, qui se mirent en mouvement avec une efficacité qui aurait put rendre jalouses parmi les meilleures équipes mécaniciennes. Aussi, les travaux avancèrent-ils rapidement... très rapidement même. Si bien que le jeune turian décida au quatrième jour de s'absenter de la salle des machines, afin d'aller consulter le terminal de suivi neural des travailleurs artificiels.
Leur programmation avait été améliorée... encore. Décidément, malgré le fait que le capitaine Zeno prétende toujours être occupé en ce moment, celui-ci trouvait apparemment le temps de se charger de tâches aussi triviales, tâches qu'il aurait largement pu confier au mécanicien du vaisseau.



Krynan bougonna, et ferma la page de suivi des droïdes-drônes, avec l'intention de faire de même avec l'ordinateur, lorsqu'il se figea soudainement.
Encore ce... cette sensation.
Cela faisait une bonne semaine maintenant que cela durait. Une semaine qu'il lui était venu l'impression que quelque-chose avait changé dans le bâtiment. Malgré la persistance de la chose, il l'aurait sans doute fini par la mettre sur le compte de son imagination, si Da'an, le coq hanar de l'Insidous, aux sens aiguisés pour certaines choses... souvent bizarres, mais parfois utiles... avait récemment fait remarquer que " quelque-chose dans l'air avait changé".



Il se tramait des choses dans ce vaisseau.
Krynan n'était pas un idiot. Bien que le capitaine et sa seconde, Aya'Leeh Vas Insidious, ne faisaient généralement pas de leurs plans des secrets pour l'équipage, le jeune mécano savait qu'ils ne leur disaient non plus pas tout. Il ne savait même pas si la quarian elle-même était au courant de tous les projets de son supérieur.
Sans doute finiraient-ils tous par les connaître en temps voulu. Ce n'était pas ce qui tracassait aujourd'hui Krynan.
L'Insidious était son vaisseau, son partenaire. Il en avait pris soin, et ce bien avant que Zeno ne soit trouvé et n'en prenne possession. Le capitaine l'avait certes aidé à grandement l'améliorer, mais le mécanicien considérait toujours ces machines comme siennes... et que l'on y touche sans lui en parler, lui déplaisait passablement. Non pas qu'il désobéirait au chef du bâtiment si celui-ci désirait y ajouter ou enlever un quelconque élément, mais il désirait seulement qu'on l'en avise auparavant.
Quelque-chose au fond de lui, lui disait que l'étrange sensation, dont il était sûr d'avoir vu la conséquence directe dans la manière différente de répondre de l'Insidious, était l'un de ces projets dont son supérieur ne lui avait pas parlé... ou du moins, cela en faisait-il parti.
Le langage du vaisseau avait changé, et Zeno ou Aya'Leeh en étaient d'une manière ou d'une autre responsables.
Il en mettrait à sa main à couper.



Mais d'un autre coté, il était aussi vrai que même s'il avait raison, il ne pourrait sans doute rien y faire. Les deux officiers resteraient vagues s'il les confrontait, voire nieraient en bloc. Zeno trouverait une galipette verbale pour s'en sortir, et Aya s'éclipserait sans doute après avoir formulé une excuse. Ce qui l'attristait légèrement, vu que lui et la seconde au commandement s'étaient pas mal rapprochés au cours de cette dernière année.


Krynan ferma les yeux un instant.
Peut-être que s'il tentait de se faufiler parmi les multiples softwares du vaisseau, trouverait-il quelque-chose qui...
Interrompant brusquement le cours de ses propres pensées, il secoua la tête.
Il n'allait pas se lancer là-dedans. Ce n'était encore une fois pas la première fois que le capitaine ne leur révélait pas tous les détails d'un plan, et celui-ci finissait toujours par les révéler à son équipage en temps voulu. Cette fois ne serait pas différente. Qu'il tente de s'en mêler uniquement parce que cette fois-ci le vaisseau y était directement impliqué, relevait de la bêtise voire de la gaminerie. Le jeune turian serra les dents... précisément le genre de chose dont il avait horreur qu'on l'accuse.
Depuis la prise du vaisseau pae Zeno, il en était venu à s'habituer à la présence des deux officiers du vaisseau... et s'y était même attaché.
Oui. Il leur ferait confiance... sinon entièrement au capitaine avec son caractère capricieux, il compterait sur à Aya'Leeh Vas Insidious.



Aussi, rouvrit-il les yeux, et retourna-t-il dans la salle des machines, allant aider les androïdes de maintenance dans la phase finale de leur tâche. En d'autres termes, aller enfiler son armure étanche et pressurisée, afin de sortir du bâtiment pour la mise en place.








Deux jours plus tard, les travaux furent terminés, et les nouveaux réacteurs et canons du vaisseau, installés. Il avait remplacé le métal originel dont ils étaient constitués par un, sinon physiquement plus dur, encaissant bien mieux les chocs et de ce fait beaucoup moins sensibles aux vibrations. Ainsi, le vaisseau serait-il d'autant plus silencieux, le rendant encore plus difficile à détecter au son lorsque dissimulé par ses systèmes furtifs... lors de ses déplacements aussi bien que lorsqu'il userait de ses armes.
Oui... une bonne chose de faite.




Sortant du sas pour pénétrer dans le bâtiment, il s'apprêta à aller tester ses nouvelles améliorations et ce malgré son grand épuisement. Il n'était tout simplement pas question de faire attendre la satisfaction de voir les résultats de son dur labeur. D'autant plus que piloter le vaisseau, faisait parti de ses grands plaisirs personnels.

Lorsqu'il retira finalement sa combinaison toutefois, il sursauta lorsque se retournant, il se retrouva nez à nez avec Da'an.
Ce dernier, flottant silencieusement derrière lui telle une apparition spectrale, demeurait quasiment immobile, ne prononçant pas un mot, tenant un plateau repas dans deux de ses tentacules.
De la nourriture humaine. Sans doute allait-il voir le capitaine.


Krynan déglutit.
Il n'avait strictement rien contre le hanar. Bien qu'ils n'aient jamais eu de véritable longue conversation, ce dernier s'était toujours montré très aimable avec lui, et même si parfois son étrange comportement lui faisait hausser une arcade oculaire, le jeune turian ne s'en était jamais alarmé.
Mais la manière dont le coq du vaisseau se déplaçait était si silencieuse. Ce n'était pas la première fois qu'il le faisait sursauter ainsi... aussi Krynan souhaita juste que ce compagnon de fortune s'annonce lorsqu'il désirait s'approcher.
Enfin... sans doute ne le changeraient-ils plus, désormais.




- Oui ? Dit finalement le jeune mécanicien d'une voix hésitante. Je peux faire quelque-chose pour toi ?


Le hanar ne répondit pas.


- Da'an ?



- OUI ! La réponse fut tellement vive et soudaine qu'elle fit de nouveau sursauter le turian, qui jura dans sa barbe.
S'animant alors, et sans rien reverser du plateau, le cuistot inclina son corps comme s'il venait de se rendre compte de la présence du jeune homme. Comment allez-vous, jeune maître ?


Krynan grimaça. Depuis son arrivée à bord du temps de l'ancien capitaine, Da'an traité en esclave, avait été obligé de traiter chaque membre de l'équipage comme s'ils avaient été ses supérieurs... habitude qu'il n'avait toujours pas perdu aujourd'hui, bien que la hanr lui-même était très conscient de son changement de statut depuis l'arrivée de Zeno.


Le mécanicien ouvrit la bouche pour lui faire une remarque à ce propos... pour la énième fois à dire vrai... lorsque la vive voix du hanar l'interrompit.



- La vice-capitaine Vas Insidious Nar Moreh, demande à ce que vous la rejoignez dans ses quartiers le plus tôt possible.... et par ceci, elle voulait bien évidemment dire immédiatement. Vous la connaissez.



Laissant s'échapper un soupir, Krynan acquiesça, l'air renfrogné. D'une manière ou d'une autre, la seconde au commandement et scientifique du vaisseau, finissait toujours par obtenir ce qu'elle voulait. Et bien qu'il n'ai aucune envie d'aller se lancer dans de nouveaux travaux dans son état d'épuisement... pour quelle autre raison après tout, lui aurait-elle fait une telle demande, ce ne serait pas la première fois qu'elle ferait appel à lui pour un aspect mécanique de l'un de ses projets... il n'avait en réalité pas vraiment le choix. Non pas qu'elle le punirait d'une quelconque manière s'il ne coopérait pas, mais sans doute deviendrait-il alors victime d'un harcèlement de la part de la quarian jusqu'à ce qu'il cède.



- Très bien. Finit-il par dire, boudeur, s'engouffrant dans le couloir bâbord. Merci pour... l'excellente nouvelle, Da'an.
Plus vite en aurait-il fini avec cette affaire, plus vite il pourrait aller procéder au test qu'il brûlait de faire.



- Mais je vous en prie, jeune maître. Lui répondit le hanar derrière son dos, n'ayant pas relevé l'ironie de l'adolescent et joyeux comme jamais. J'allais de toutes les manières dans cette direction pour aller rejoindre le capitaine dans ses quartiers. Il devrait vous rejoindre dès qu'il aura fini de choisir qui envoyer sur Zorya.



Regardant un bref instant par dessus son épaule, Krynan hocha brièvement la tête, se détournant de nouveau.
Ainsi, cela avait-il finalement commencé. Il savait que cela serait pour très bientôt, simplement... si tôt ? Une sensation de malaise commença à s'immiscer en lui. La menace serait-elle donc si proche ?

Ils ne devraient donc plus tarder désormais. Bientôt, le vaisseau prendrait la direction du dernier œil du cyclone... et cette perspective le terrifiait, ce qui était d'autant plus étrange que le jeune mécano avait largement eu le temps de s'habituer à la présence de la mort du temps où feu le capitaine Varr était encore maître de l'Insidious. Mais cette fois-ci, toutes les rationalisations qu'il avait pu tenter d’émettre depuis que cette partie du plan lui avait été révélée, n'avaient su le réconforter.
Il avait peur... et cela l’énervait grandement.


Spoiler:
 



C'est donc les nerfs à vif que Krynan pénétra le sas de décontamination marquant l'entrée des quartiers de leur quarian de seconde du vaisseau.
Le processus prit quelques instants, alors que les rayons décontaminants et gaz antiseptiques s'adonnèrent à leur travail, supprimant tout micro-organisme sur sa peau et dans ses poumons... rien de toxique, mais la chose lui donna néanmoins un goût assez désagréable dans la bouche. Aya lui avait plus tôt promis de s'adonner à l'aromatisation du gaz lorsqu'elle aurait un moment de libre... et il fallait croire que cela n'avait pas été le cas.


Enfin, l'attente se termina bien assez rapidement, laissant au turian libre accès à la pièce principale.





Les appartements d'Aya étaient... comment décrire cela.... impeccablement rangés, et dans le même temps dans un désordre innommable. En réalité, là où quelqu'un venant tout juste de débarquer y aurait vu un royal foutoir, Krynan avait appris à reconnaître le subtil classement de chaque élément, de manière à offrir à celle qui vivait en ces lieux, une efficacité optimum pour son travail.
Au fond, l'endroit s'apparentait plus à un laboratoire qu'à un salon privé.
De chaque cotés des canapés, se trouvaient des pièces détachées, les étagères étaient pleines de substances inconnues de toutes couleurs... certaines dégageaient même de faibles lueurs colorées. La grande table formant un demi rectangle creux, laissant libre accès à la partie intérieure de la "figure" qu'elle formait, était jonchée de matériel de laboratoire, à la fois chimique, mécanique et organique... la moitié dont il n'aurait su deviner l'utilisation. Et pour finir, répartis sur plusieurs petits meubles ou parfois même sur le sol, de longs containers cylindriques étaient posés, et tous reliés à l'ordinateur central de la pièce. Il s'agissait en fait de bases de données, contenant tous les travaux de la scientifique, et complétés par l'extranet en cas de besoin.
Krynan en savait juste assez dessus, pour savoir que quiconque tenterait de pirater ces mines d'informations, serait non seulement arrêtés par des protocoles de sécurité uniques en leur genre... mais serait en plus victime d'une "contre-attaque" tellement violente, qu'il y avait toutes les chances que le félon ne voie son terminal surchauffer et lui exploser à la figure.





- Pourquoi le regard ahuri ? Lui demanda soudain une voix provenant de l'autre bout de la pièce. Ce n'est pourtant pas la première fois que tu viens ici.



Se retournant vers l'origine de la voix, Krynan se retrouva face à une quarian, qui s'approcha de lui un sourire aux lèvres.
Si le turian devait trouver un mot pour décrire la jeune femme qui se trouvait devant lui, "fascinante" aurait sans doute été le terme qu'il aurait choisi.


Efficace dans ses mouvements tout en gardant une certaine grâce, le sourire éclatant qu'elle affichait possédant également quelque-chose de peu rassurant. Son beau visage aux traits fins, possédait nombre de dissimilarités avec la majorité de celui des quarians morts qu'il avait été donné de voir à Krynan, avant que Zeno ne prenne la barre du bâtiment.
D'une couleur différente, sa peau violacée et ses pupilles or-sur-fond-noir, divergeait de l'ethnicité majoritaire de la race quarian. Comme prolongeant son front, trois larges pointes de cartilage dissimulant la naissance de ses cheveux, longeaient ces derniers en en recouvrant une partie, et ce jusqu'à mi-crâne, un peu à la manière des asari.
Selon elle, seuls quelques individus à bord de la flotilla possédaient de telles caractéristiques... et se faisaient d'ailleurs de plus en plus rares.

Il était vrai que dans la société de la flotte migrante, l'on ne retirait pas sa combinaison mis à part en présence d'êtres de confiances... en général, ceux avec qui l'on comptait partager sa vie. Mais depuis son bannissement... ou sans doute même aussi loin qu'elle s'en souvienne, Aya'Leeh n'avait jamais été très portée sur les coutumes de son peuple. Non pas qu'elle se découvrait ainsi devant le premier venu, mais le faire devant ne serais-ce que les membres de l'équipage de l'Insidious ne semblait pas la déranger, du moment que l'environnement le lui permettait... et encore. Krynan aurait véritablement considéré parier qu'Aya pourrait très bien trouver un moyen de ne plus avoir du tout besoin de sa combinaison, si elle s'y mettait vraiment. Mais de toute évidence, soit cela ne faisait pas parti de ses activités actuelles, soit prenait-elle un malin plaisir à ne pas se lancer dans le projet... ou à ne pas le montrer si c'était déjà chose faite. Après tout, s'il y avait un risque que ceux qui l'avaient banni apprenne qu'elle soit capable d'une telle chose, sans doute chercheraient-ils à en prendre possession. Et aider ce peuple dont elle considérait la majorité comme des imbéciles effrayés par l'ombre de leur passé, n'était pas véritablement dans ses projets actuels.





- Krynan. Y a-t-il quelque-chose qui te tracasse ?



Pris par surprise par la question, je jeune turian ouvrit sa bouche, mais ne su que répondre. Il la referma donc... avant de légèrement baisser la tête.
- Le capitaine ne devrait pas tarder. Dit-il finalement d'une petite voix. Il devrait nous rejoindre dès qu'il aura terminé la sélection de l'équipe pour Zorya.



Une lueur de compréhension traversant le regard de la jeune femme, celle-ci perdit son sourire, et fit volte-face, pour se diriger vers la table centrale.
Pianotant sur quelques commandes, une trappe sur le sol s'ouvrit alors dans un bref son d'aspiration, et une étrange chaise s'en extirpa. Celle-ci était de plutôt grande taille, et ressemblait au fauteuil d'un pilote, mis à part le tissu rouge foncé qui semblait la recouvrir. Mais ce qui attira surtout le regard de Krynan, était le dispositif fixé au repose-tête. Cela ressemblait à une sorte de cercle de toute évidence conçu pour entourer le crâne de celui qui s'y assiérait, sans pour autant entrer en contact avec, le cercle étant assez large. Sur cet anneau d'un métal que le mécanicien du vaisseau ne su reconnaître, était encastré une petite sphère luminescente bleutée, positionnée de sorte à être en face du visage de l'utilisateur de la chaise.



C'est en ajustant la hauteur de ce même repose-tête, que la quarian reprit la parole.

- Nous savions tous que cela allait arriver un jour. Zeno nous l'a sans arrêt répété... de nous tenir prêt, qu'ils débarqueraient bien assez tôt, et que nous devrions avoir dès lors, de préférence terminé.
En ayant fini avec ses ajustements, elle se releva, le dévisageant avec insistance.
- Tu devais le savoir, Krynan. Il ne s'agissait plus d'une question de mois ou de semaines, mais de jours, avant que nous commencions.




Le jeune turian serra les poings de frustration.
Oui... il le savait, et ne pouvait reprocher à personne sur ce bâtiment de ne pas l'avoir prévenu un bon millier de fois. Mais en même temps, il avait pensé... il avait espéré...


Il regarda alors la chaise, et en fixa intensément la petite sphère, comme s'il cherchait un moyen de chasser les sombres pensées de son esprit.
- C'est bien ce que je pense ?


Aya'Leeh aquiesça.
- Il ne nous reste plus que les tests préliminaire. Celui-ci, sera le premier "officiel". En terminant sa phrase, la scientifique l'invita d'un geste à venir s'asseoir.


L'expression résignée, le turian obéit.

- Bien. Dit-elle alors, s'en allant pianoter sur ses ordinateurs, sur lesquels Krynan reconnu la disposition familière d'un écran de suivi.





Tout cela était nécessaire. Il le savait, comme il savait pourquoi Aya l'avait choisi lui. Non seulement leur amitié avait-elle joué un rôle dans ce choix, mais en plus la nature généralement calme ainsi que la capacité de concentration du mécano, avaient fait de lui le candidat idéal. Zeno aurait certes pu également correspondre, mais selon Aya, elle avait besoin de lui pour autre-chose.

L'expérience ne lui ferait sans doute aucun mal, et Krynan avait toute confiance en son amie. Et pourtant il ne put empêcher sa voix de trembler lorsqu'il lui demanda quel serait le rôle du capitaine. Cette peur, ne venait pas d'une phobie de servir de cobaye, mais était née de la connaissance de ce à quoi ils allaient bientôt devoir faire face, et ce avant même l'Arrivée.





Une main se referma sur la sienne... une main douce, chaleureuse, qui eût pour effet de ralentir un peu sa respiration.


- Quoiqu'il arrive... peu importe comment tourneront les choses, nous serons toujours là pour toi, Krynan. L'Insidious est ton foyer, et son équipage ta famille. Nous ne te laisseront jamais tomber. Tu m'entends ? Jamais.







Zeno, capitaine du vaisseau, qui venait d'entrer dans la pièce, sourit.
L'enfance de Krynan lui avait été volée avant qu'ils ne fassent connaissance. Et bien que le cyborg ait tenté d'offrir à son équipage un maximum de moments insouciants desquels profiter, il était très conscient que tout cela risquait fort de leur être très bientôt enlevé.
Il y aurait des pertes... certaines dont lui-même serait responsable. Il espérait juste, ne pas avoir a tout sacrifier pour parvenir a ses fins. C'était là au fond, sa plus grande crainte.



- Zeno. Dit alors Aya, ses magnifiques yeux dorés tournés vers lui.


Lui adressant un petit signe de tête complice, le capitaine s'avança, se positionnant juste devant le turian assis sur l'appareil.
Se penchant vers lui, il posa ses yeux exprimant sa bienveillance, sur le visage de adolescent.


- Je suis fier de toi. Lui murmura-t-il.

Leurs regards se croisèrent... et l'inquiétude affichée par le jeune mécanicien ne mit pas longtemps à être remplacé par un détermination renouvelée.



Puis, se détournant, Zeno reprit sur un ton plus grave.
- Ne nous attardons pas plus que nécessaire. Aya, autorisation de lancer la phase 1 de Caprica.





Un bref hochement de tête... une commande activée... et le protocole marquant le début de la dernière course, commença.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Insidious - vie de pirates
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée Pirates à l'asso Griffon Rouge de Vitrolles le 29 mai
» Les Dandy's Pirates ! ( En attente de validation. )
» Pirates pô-vertes
» Jishin Kaizokudan(Earthquake Pirates)
» Recensement des quêtes pirates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « Documents partagés. » :: ◄ Vie à bord.-
Sauter vers: