Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau départ

Aller en bas 
AuteurMessage
Fureur

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 12/02/2012

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Mercenaire/Second

MessageSujet: Un nouveau départ   Mer 22 Fév - 20:46

Citation :
En provenance d'ici

La frégate filait doux en pilote automatique, ils allaient bientôt arriver au relais cosmodélique qui les mènerait à Oméga. Les blessés dormaient, leur médecin de fortune également, dans la salle commune un conciliabule avait lieu

« Le mieux serait de nous faire passer pour mort ! »

Caîus venait de lancer son pavé dans la mare. Il avait eu cette idée à peu près au moment où ils avaient atomisé le vaisseau galarien. Depuis lors, il l’avait tournoyée en tout sens dans son esprit et il n’y voyait rien à y redire. Il avait donc convoqué les survivants de l’Engeance pour une discussion « privée » loin du scientifique galarien et des deux blessées. Et alors que Hicks, marquait son optimisme en rappelant que les soleils bleus leur avait confié une mission et qu’ils allaient réclamer un remboursement de leur acompte à présent qu’ils avaient échoué ; Il en avait profité pour leur faire part de son projet. Et tandis qu’ils étaient encore en train de réfléchir à cette nouvelle option, il poursuivit sur sa lancée:
« Réfléchissez, on aurait plus de comptes à rendre aux Soleils Bleus, on forgerait notre propre route sur ce nouvel appareil qui est à présent le nôtre.
Sheldan tout en s’allumant une cigarette baragouina son avis :
- Ça présente l’intérêt de nous créer une nouvelle réputation. Certains d’entre nous ont pas mal de cadavre dans le placard.
- Tout à fait ! » Caïus évita de mentionner ses diverses dettes de jeu et ses créanciers qui menaçaient de lui « péter les jambes», il arrivait même à se persuader que c’était mieux pour tout le monde et pas seulement pour lui.
« - Oui mais si ça veut dire couper les ponts avec ceux qu’on connaît, c’est hors de question, je ne veux pas renoncer à mon ancienne vie.
- Non, ne soyons pas aussi extrêmes, il suffira d’être discret, nous ne sommes tout de même pas assez important pour êtres surveillés avec assiduité. D’autant que les Soleils Bleus ont eut des gros pépins dernièrement avec cet Archangel et ce virus qui a frappé tout le monde sur Oméga. Ils ont d’autres chats à fouetter. Mais ne montrez signe de vie qu’aux gens en qui tu as entièrement confiance.

C’est alors que le volus s’éxcita voyant tout le potentiel de cette identité nouvelle :
- Moi ça me plait ! Shhh... On pourrait avoir des alias de super-héros ! Personnellement j’aimerais m’appeler « Le sauveur » ça serait... shhh... épatant non ?
- Il faudrait déjà que tu commences par sauver des trucs… » Il expira une longue bouffée de sa cigarette avant d’ajouter avec emphase : « moi je t’appellerai « Pilote », je trouve ça plus pratique. Estimes toi heureux que je ne choisisse pas « Parasite ».
- Qu’est-ce qu’on devrait dire de toi... shhh... vieux débris ?
-Joue pas aux durs le ventilo ou…
- Bon on se calme. Vous avez raison, il va falloir se trouver des noms, mais je crois que ce n’est pas le plus urgent. Il va falloir décider de ce que l’on fait de nos invités. »

Il avait l’habitude de devoir recadrer ses troupes, les postes d’autorité sont fait pour ça, par ailleurs Hicks semblait y songer depuis pas mal de temps également et il avait peur que faute de statuer, il prenne des mesures drastiques :
« - Il faut les butter ! » Un silence suivit ces paroles et il s’empressa d’ajouter: « Non mais c’est vrai, ils sont dangereux ! On parle de changer d’identité, mais qu’est ce qui nous dis qu’ils ne vont pas nous balancer. Je vous rappelle que Seila est une soleil bleu.
- On est surtout pas sûr qu’elle s’en tire, ni la copine du grand manitou d’ailleurs.
- Ce n’est pas ma cop…
- Raison de plus pour s’en débarrasser.
- Tu n’es qu’une petite saloperie de lâche !
- Je t’emmerde ! C’est toi qui joue les saints alors qu’on bosse dans…
- Oh ! la ferme ! Rax ? Qu’est-ce que t’en pense?
- Je pense... shhh... qu’on devrait leur demander s’ils veulent...shhh... nous rejoindre. On aura beoin d’un toubib comme le galarien... shhh..., l’ancienne capitaine à l’air d’être douée avec tous ce qui est informatique... shhh... et connaît bien le vaisseau... shhh... Et puis Seila est une biotique…shhh... et en général on dit qu’il vaut mieux avoir une biotique dans son camp qu’en face de soit... shhh...
- Et qu’est ce qui te dis qu’ils ne vont pas te dire oui, pour aller nous balancer bien comme il faut après.
- Et toi Muphy, on t’a pas entendu. » L’adolescent un peu intimidé lorsqu’il était en présence de ces vétérans ne savait pas trop où se mettre. Il tentait tant bien que mal de cacher le trouble dans lequel l’avait plongé la mort de Gorus, mais il ne trompait personne.
- Et bien… Je… J’ai pas tellement envie de les tuer alors qu’ils nous ont aidés à nous casser.
- Mais arrêtez-vous avez tous craqués ou quoi.
- Pour ma part, je suis pour prendre le risque, on a déjà eu assez de morts comme ça. Le sujet est donc clos. Je vais leur parler un à un et on verra ce qu’ils en pensent.
- Génial !
- Ah oui, au fait, j’ai décidé que ce soit les autres qui choisissent le nom de chacun…
- Quoi ?! »

Peu de temps après il était retourné à ses nouveaux quartiers, assez content de la manière dont s’était déroulé cette réunion. Hicks, était certes peu réjouis par la tournure du débat mais c’état c’était un élément fidèle, il les suivrait même s’il râlerait pendant les prochains jours. Il ne prêta pas vraiment attention à la blessée étendue sur sa couchette. Il n’y avait qu’une place dans l’infirmerie et elle était occupée par Seila. Il aurait pu la mettre dans les quartiers de l’équipage mais ça l’aurait mis de mauvais poil, elle n’était pas encore au courant que son vaisseau n’était plus tout à fait à elle. Tout en observant le journal de bord de l’Epervier assis nonchalamment derrière le bureau, il s’ouvrit une bouteille de vin qu’il avait trouvée dans une petite cave bien fournie située au fond des quartiers. Il ne s’y connaissait pas trop en la matière, mais le breuvage était exquis.
Soudain une forme sombre sauta sur le bureau manquant de lui faire renverser sa tisane. Il avait découvert avec horreur l’existence de cette chose qui passait son temps à réclamer les caresses pour finalement feuler une fois qu’on daignait les lui donner. Il repoussa le chat tigré du bras, ce dernier, outré, alla se réfugier sur une armoire, jetant sur CaÏus un regard mauvais tout se drapant de sa queue ornée de poil long.

Il replongea dans sa lecture, surpris en lisant les données des protocoles de vol, ainsi que des résumés de missions. Cette Rhéa était une véritable machine d’autorité, elle forçait son équipage à multiplier les contrôles et les exercices, ne les ménageait pas et passait son temps à la chasse aux petits détails. De plus elle tourmentait ses hommes en les contraignant à effectuer des rapports à chaque retour de mission. Enfin, au moins cette fois-ci n’auraient-ils rien à rédiger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourmente

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 12/02/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Ilium
Profession / rang : Mercenaire / Capitaine

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Jeu 23 Fév - 20:11

«Aaaaghhh....»

Tel furent les premiers mots qui s'échappèrent de la bouche de Rhea. Elle entendait non loin d’elle le ronronnement de Teigne et l’odeur de ses draps lui permit de se situer. Elle devait être dans sa cabine, à bord de l’Epervier. Un soupir de soulagement et elle tenta de se rendormir. Seulement des images envahirent son esprit et lui arrachèrent un cri d’effroi.

Elle se redressa en hurlant et plus horrible encore que la vision de Tine déchiqueté était la douleur insoutenable dans son bras droit. Elle serra les dents à s’en fendre la mâchoire. Lorsqu’enfin elle réussit à récupérer son souffle, elle put lever la tête pour apercevoir la silhouette du Turien nommé Caïus. Son cauchemar était donc bien réel. Depuis qu’elle avait échoué lamentablement sa mission, elle priait secrètement de se réveiller un jour et s’appercevoir que tout cela n’avait jamais eu lieu. Mais sa blessure lui rappelait toujours la réalité: un échec total.

«Vous pourriez au moins savourer. Cette bouteille vaut surement plus que votre misérable solde de petite frappe...»

Les médicaments et la douleur rendait Rhea irritable et d’humeur agressive. Son gros chat tigré ne semblait pas s’en préoccuper et vint se frotter contre elle. Machinalement elle lui caressa la tête et tenta de se redresser afin de faire plus ou moins bonne figure.

« Depuis combien de temps je suis dans le cirage?
-Plusieurs jours.
-Combien? » Insista-t-elle en fronçant les sourcils.
« Vous êtes toujours aussi chiante au réveil? »

Rhea hocha la tête, pensive. Elle avait de la peine à se faire à l’idée qu’elle était toujours en vie grâce à Caïus. Et encore plus à ce galarien qui l’avait soigné. Dans sa tête, trop de chose se bousculait. Autant elle avait envie de vider son chargeur sur cet insolent, autant elle lui devait la vie. Mais quelle vie... Son âme soeur mort, son équipage décimé et elle ne savait toujours pas quoi dire à sa famille.

Le mal de tête commençait à faire son apparition. Il faut dire que depuis qu’elle avait quitté le vaisseau de Talen Docca, elle n’était pas restée éveillée plus de 15 minutes tant la douleur était insoutenable et on finissait toujours par lui administrer un calmant si puissant qu’elle retombait dans le sommeil. Durant ses brefs échanges avec le Turien, elle avait appris que son équipage avait prit possession de son vaisseau, qu’ils étaient en fait des mercenaires engagés par les Soleils Bleus et que le dénommé Caïus était entrain de lui vider sa cave à vin.

«J’ai hâte de voir un vrai médecin. J’ai absolument pas confiance en ce galarien... Vous m’écoutez ou mon journal de bord est plus intéressant que mes propos?
-Hein? Vous avez parlé ou c’est votre sac de poil qui à grogné?
-Pourquoi m’avoir garder en vie si c’est pour le regretter maintenant?
-Faites gaffe, vous pourriez me convaincre.»

Caïus reposa le journal en soupirant et fit face à Rhea en la regardant dans les yeux.

«Vous êtes en vie car vous m’êtes plus utile vivante que morte. C’est comme ça et vous feriez mieux de vous y faire.»

Rhea n’eut pas le temps de répondre qu’un jeune garçon frappa à la porte et vint déposer un plateau repas accompagné de cachets de médicament. Elle avait déjà remarqué que le gamin était timide mais dévoué. Ce devait être la trois ou quatrième fois qu’elle l’apercevait. Elle le remercia et avant qu’il part, profita d’être encore en état pour lui poser une question.

«Comment t’appelles-tu?
-Alan m’dame.
-Rhea Ortin’s, enchantée.
-Vous avez besoin de quelque chose Chef?
-Non tu peux y aller la Fouine.»

Elle lui adressa un au revoir de la tête et le regarda partir. Elle commençait à peine à manger lorsque Caïus lui enleva l’assiette et lui fit face, l’air grave.

«Je voulais savoir si vous étiez d’accord de rejoindre l’équipage. Enfin de manière officielle.»

Rhea qui voulait protester pour qu’on la laisse manger en paix se retrouva sans mot. Elle dévisagea le Turien, cherchant à comprendre. Il lui avait bien demandé de faire partie de l’équipage? Elle qui venait d’envoyer cinq hommes à la tombe? Elle resta silencieuse, interloqué par la question. Mais après tout si elle devait continuer à vivre, autant mettre toutes les chances de son cotés. Même si Caïus et ses hommes n’étaient que des inconnus, au moins occuper ses pensées à la tête de l’Epervier. Mais hors de question de se laisser commander par qui que ce soit.

«D’accord. Mais je suis et resterai le capitaine de l’Epervier.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fureur

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 12/02/2012

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Mercenaire/Second

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Jeu 23 Fév - 21:25

Le turien ne put s’empêcher de laisser éclater sa hargne, cette femme était insupportable. Pour qui elle se prenait, il venait de lui sauver la vie et elle qui était à deux doigts de se foutre en l’air voulait subitement les diriger !
« C’est la meilleure ! Je crois que vous n’avez pas compris la situation, vous n’êtes pas en position de… »

Il s’interrompit tant qu’il était encore temps. S’il prenait les choses sous cet angle, il n’allait obtenir qu’une dispute en règle qui n’aboutirait à rien. S’il n’arrivait pas à la convaincre, ils allaient sûrement êtres contraints de veiller à ce qu’elle ne parle pas et il préférait l’éviter. Il n’avait pas envie d’avoir de cas de conscience, pouvait avoir besoin de ses compétences et… Peut-être qu’il la trouvait aussi séduisante mais ça c’était sans importance ! Il reprit sa respiration, se pencha en avant, les mains jointes en signe de conciliation :
« ...Nous avons décidé avec le reste de l’équipage de nous faire passer pour mort et de partir sur de nouvelles bases en vivant tantôt de piraterie, tantôt de mercenaria. »

Il interrompit les remarques qu’elle s’apprêtait à lui objecter d’un geste de la main et se leva pour déambuler dans la pièce. Jouer les diplomates n’avait jamais été son fort, il était obligé de se contenir de dire une connerie à chaque instant :
« Vous serez peut-être notre capitaine, mais ce sera à l’ensemble de l’équipage de le décider, car c’est lui qui élira son leader. Nous allons déjà nous rendre sur Oméga, pour opérer des modifications sur le vaisseau, trouver de faux papier et vous faire soigner. Après on avisera. Cela vous laissera le temps de faire plus ample connaissance avec le reste de l’équipage. »

Il venait de déployer la totalité de la finesse politique dont il était capable. Dans l’ensemble il était plutôt satisfait de la manière dont il avait tourné les choses. Avec un peu de chance, elle marcherait dans la combine, il savait qu’elle n’avait aucune chance d’être choisi par ses hommes, ils ne la connaissaient pas et mettraient leurs vies entre les mains de Caïus, là-dessus pas de risque. Mais il était plus inquiet pour la nouvelle vie, il ne savait rien de cette femme, elle voudrait peut-être rentré chez-elle après cette épreuve. De plus son nom de famille correspondait avec le nom de la boite pour laquelle elle travaillait, elle avait donc un paquet de fric qui devait l’attendre quelque part.
Dans la pratique les alternatives de Rhéa étaient bien minces : elle marchait avec eux ou ils la flinguaient, ils ne pouvaient pas prendre le risque de se faire balancer. Il s’était arranger pour qu’elle ne soit pas au courant de cette épée de Damoclès afin qu’elle les rejoigne de manière sincère. Il comptait bien faire de même avec Jalil, le scientifique galarien ainsi que pour Seila, si toutefois elle survivait à ses blessures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tourmente

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 12/02/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Ilium
Profession / rang : Mercenaire / Capitaine

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Dim 4 Mar - 15:14

L’humaine fixait le turien droit dans les yeux. Il voulait le commandement. Quel toupet! Ce mercenaire qui venait de tuer deux équipages et la moitié du sien se croyait capable de diriger SON vaisseau? Mais après tout, peut-être ne valait-elle pas mieux que lui.

Dans tous les cas, elle allait devoir se soigner et faire plus ample connaissance avec le reste de l’équipage. Rhea ne comptait pas se laisser abattre et la meilleure façon de faire honneur à la mort de ses hommes était de vivre et de prouver qu’elle avait mérité sa survie. Aussi retrouver son poste de capitaine était pour elle une priorité.

«Nous faire passer pour mort...Humm oui cela va être nécessaire. Surtout que Ortin’s Security ne va pas laisser passer l’échec de la mission.»

Elle n’osait pas imaginer le visage crispé miroitant la colère mêlé au dégout et à la déception de sa mère. Sans parler de la satisfaction intérieur que son frère aurait à la voir échouer. Non morte, c’était très bien. De toute façon plus personne ne comptait pour elle.

Mais quand le turien lui parla de modifier le vaisseau, son coeur manqua un battement. Elle failli se lever pour protester mais la douleur de son bras la calma immédiatement puis elle se rendit compte par elle-même qu’elle n’avait pas le choix.

«Ca ne m’enchante pas. L’Epervier est un vaisseau sur lequel j’ai passée beaucoup de temps pour le rendre plus performant qu’aucun autre vaisseau de sa trempe. Mais vous avez surement raison, si nous sommes censé être mort, l’Epervier aussi... Je vous demanderai simplement de me laisser superviser les travaux.
-Avec votre bras en charpie ça risque de pas être simple.
-Si vous trouvez un médecin en qui je peux avoir confiance en et qui fera du meilleure travail que ce Galarien, je pourrais être sur pied rapidement. Le temps d’atteindre la station, j’aurai déjà établie une liste de modifications simples et de pièces à acheter. Vous pourrez commencer sans moi et dès que je serai rétablie, je finirai le travail.»

Caïus hocha la tête avec scepticisme. Il ne semblait pas opposé à l’idée mais il fallait encore que Rhea survive à sa blessure jusque-là. Des perles de sueur commençaient à orner son front pâle. Elle se sentait faible et avait trop parlé. Elle devait se reposer un peu maintenant surtout si elle voulait être active un court instant avant l’arrivée à Oméga.

«Dormez maintenant. Je vais voir avec le mécano ce qu’on peut faire et il viendra vous trouver quand vous vous serez reposé.
-Je... On ne se connait pas et malgré les événements... Enfin merci.»

Rhea se retourna rapidement et se coucha dos au Turien, ne voulant pas lui laisser le plaisir de savourer une quelconque victoire. En fait, elle n’aimait simplement pas être redevable à quelqu’un et encore moins à un homme.


Citation :
La suite des aventures de Tourmente c'est par-là et pour suivre le Turien beau gosse, c'est par-ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « Documents partagés. » :: ◄ Vie à bord.-
Sauter vers: