Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Sam 17 Mar - 15:32

La dernière mission avait été rude. Depuis mon entrée à l’académie des officiers, je n’avais jamais connu une situation d’échec. Bon certes il ne s’agissait pas vraiment d’un échec, ma dernière mission d’entraînement a été accomplie. Nous devions mettre en marche un canon lourd pour qu’il élimine un cuirassé et notre objectif a été atteint. En revanche, nos objectifs secondaires n’ont pas tous été remplie et en situation réelle, je serai sans doute encore dans une prison de l’ennemie à demander que l’on m’achève.

Car oui, l’Alliance est allée jusqu’à me faire subir un interrogatoire de type butarien pour m’entraîner. Et ce que j’en apprends c’est qu’aucun échec n’est toléré si l’on veut vivre tout en accomplissant la mission. Maintenant au moins, j’en ai l’expérience. De même que l’élève commandant, faute d’avoir ma mort sur sa conscience, aura reçu mon poing dans la figure dès que j’en ai eu l’occasion. S’il m’avait écouté la mission n’aurait souffert d’aucun problème, tous les objectifs auraient été remplis et je ne me pointerai pas avec des traces de coups sur le visage pour accueillir ma sœur…Au moins aujourd'hui par endroit je suis aussi bleu qu’elle…

J’ai plein de chose à expliquer à une demi-sœur qui a attaché depuis toujours une grande importance à veiller à ma sécurité. Je sais que je suis chère à ses yeux et même si je garde des souvenir merveilleux des choses qu’elle a faites pour moi, je ne peux m’empêcher de me sentir agacée par son comportement surprotecteur…

Alors oui, je suis heureuse de pouvoir la revoir aujourd’hui, oui je suis gênée d’être là, à attendre au quai d’amarrage, mon œil gauche et mon nez encore marqués par cette dernière mission d’entraînement. Mais surtout, j’appréhende les mots que nous allons échanger. Je ne suis plus sa petite sœur et elle n’est plus ma « sœur à la peau toute bleu », j’ai grandi, je suis une femme, une capitaine de surcroit. J’arbore avec fierté mon uniforme de l’Alliance portant le symbole de mon grade. Et même si je n’ai pour l’instant aucune assignation, je peux déjà ainsi montrer à Talia que je suis une adulte et que ma voie est tracée.

Il est maintenant 16h30 à Vancouver, je vois le vaisseau transporteur en approche, une épaisse baie vitrée nous protège des poussières et des gaz. Beaucoup de chose me reviennent en tête alors que dans quelques minutes je vais revoir cette sœur que je n’ai plus vue depuis plus de deux ans. Je lui suis redevable pour beaucoup de chose et je le sais.

Pour commencer, je ne serai sans doute pas là si un commando Asari n’était pas venu me chercher moi et les autres enfants kidnappées par Cerberus. Talia faisait partie de ce commando, qu’elle héroïne elle était devenue pour moi... Les pouvoirs Biotique que j’ai, bien que mineur, m’ont valu suffisamment de problème. Aujourd’hui j’utilise le moins possible ces pouvoirs. Oh je sais lancer un objet par la fenêtre pour me calmer les nerfs mais je suis bien loin des aptitudes d’un biotique entrainé et encore plus loin que ceux de ma sœur. Cependant cela me suffit.

Puis il y a eu l’attaque des Geth à la Citadelle. Et la perte de nos parents. Là encore si elle n’avait pas été là…Je ne me souviens pas de beaucoup de chose mais je me rappel très bien avoir entendu sa voix depuis les conduits…J’ai failli rester coincée dans un boyau d’ailleurs mais par chance, je suis restée du coté pressurisé. Je ne la remercierais jamais assez d’être venue à mon secours même si je ne peux m’empêcher de me dire qu’elle aurait peut-être pu sauver nos parents.


-Capitaine, vous cherchez quelque chose en particulier?

Je me retourne pour regarder un agent de sécurité. Tiens donc, ils sont nombreux aujourd'hui, je me demande si ma sœur y est pour quelque chose...Non, elle mène ses petites affaires discrètement j'en suis certaine. Je ne sais pas exactement dans quoi elle trempe, mais elle reste suffisamment évasive sur le sujet pour deviner qu'elle ne fait pas dans la légalité.

-Non je vous remercie, j'attends juste un proche. Vous êtes nombreux aujourd'hui.

-Oui capitaine, il parait que certains contrebandier veulent faire passer du sable rouge par ce vole, on va donc l'inspecter. Mais c'est plus une mesure de précaution qu'autre chose.

Je le regarde partir. Capitaine...oui ça fait étrange tout de même...J'observe le vaisseau atterrir en me demandant ce que finalement, Talia pense de tout ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Sam 17 Mar - 20:16

J'effleure du bout des doigts le visage de ma petite sœur sur l'image holo. Je savais qu'elle avait subis un tabassage en règle mais c'est une chose de savoir et une autre de découvrir le résultat sous ses yeux. J'aurai pu m'abstenir de regarder ce triste spectacle mais j'ai rendez vous avec elle dans un instant et je ne veux pas que mon visage laisse paraitre plus d'inquiétude que je ne le souhaite quand je la verrais enfin. Je sens mon sang bouillir à l'idée de ce qu'elle a subit. Je suis folle de rage, mais je connais bien les circonstances qui ont menées à ce massacre... Elle a été passée à tabac par ses propres instructeurs de l'Alliance. Je ne peux m'empêcher de frémir à l'idée que ces hommes et ces femmes aient osé infliger cela à ma petite Emma, pourtant je sais bien qu'ils ne l'ont pas fait pour lui nuire. La voie qu'à choisie Emma est dangereuse et ce genre de chose peut arriver si elle tombe un jour entre des mains ennemies. Normalement, je ne devrais pas savoir ce qui s'est passé mais je ne suis pas l'une des meilleures courtières d'information de la Citadelle pour rien. J'ai infiltré certains canaux sécurisés et j'ai eu accès au dossier de ma petite sœur humaine. J'ai aussi pu faire jouer certains contacts et réseaux pour toujours conserver un œil sur elle.

Comment ai je pu être aussi aveugle durant ces deux dernières années ? Je n'ai absolument pas compris ce qui se passait dans la tête d'Emma. L'aurai je compris que j'aurai peut être pu trouver un moyen de la dissuader d'embrasser la carrière militaire. J'aurai pu aussi la guider vers une voie moins dangereuse. Emma aurait pu être une scientifique ou une analyste stratégique de premier ordre mais elle a décidé de devenir une franc tireuse. Ce qui implique de s'infiltrer derrière les lignes ennemies et de combattre dans les environnements les plus hostiles sans recevoir d'aide de la part de son commandement. Comment ai je pu manquer les signes avant coureurs qui m'auraient indiqué ce qui allait se passer ? Je voudrais la protéger, je voudrais qu'elle soit en sécurité là ou je pourrais toujours la surveiller et veiller sur elle mais ce n'est plus possible. Non seulement, elle a réussit haut la main ses classes, terminant major de sa promotion, mais ses notes sont si élevées que le haut commandement de l'Alliance ne peut que fonder de grand espoir sur elle. Surtout en ces temps troublés où la menace des Récolteur pèsent toujours sur les colonies humaines des marges...

Je regarde son visage tuméfié tandis qu'elle m'attend devant la baie d'amarrage de mon vaisseau. J'ai piraté les caméras de sécurité de cette section de l'astroport de Vancouver. Je voulais la voir avant que mon vaisseau ne se posent. J'effleure de mes doigts agiles plusieurs silhouettes qui apparaissent sur la vidéo : Un, deux, trois... Non, quatre agents en civil veillent sur elle. Ce sont des pros et je n'arrive pas à les reconnaitre avec mes logiciels d'identification. Cela ne peut vouloir dire qu'une seule chose : Les services de la sécurité de l'Alliance veillent sur ma sœur Je me doute que j'arriverais à avoir les dossiers de ces trois hommes et de cette femme si je m'y emploie mais cela me prendrait trop de temps et risquerait d'attirer leur attention. La seule précaution que je prends, c'est de les passer dans un programme spécialisé dans la reconnaissance des agents de Cerberus. C'est un logiciel qui met en rapport des bases de données confidentielles auxquelles j'ai eu accès et des algorithmes proposant des mises en relation potentielles avec des facteurs de risques connus. Il n'est pas parfait mais pour l'instant , j'estime son efficacité à 70% ce qui est mieux que rien. Mmmm... Non, aucune affiliation connue ou ou même un simple lien avec cette organisation... Je n'en suis pas satisfaite mais je m'en contenterais. Cerberus a tenté un jour de s'emparer d'Emma et je ne veux pas prendre de risques avec cela.

Le vaisseau s'amarre enfin et le nombre d'officiers de la sécurité en charge de la baie d'amarrage vient de doubler. Je consulte mon omnideck : Il y a des opérations des douanes qui viennent d'être signalées sur une de mes veilles d'alerte. J'ai vu deux butariens qui ont déjà un casier judiciaire sur Terre parmi les passagers. Je me demande si ce sont eux qui sont visés par le contrôle qui se prépare. J'observe les dernières manœuvre d'amarrage et enfin le voyant lumineux au dessus de la porte du sas devient vert. Nous pouvons sortir. J'avance sur la passerelle et je passe en fin le sas. L'air est assez frais au dehors, comme si les canadiens qui gèrent cet astroport voulaient rappeler à tous les visiteurs qu'ils vivent dans un pays aux hivers rigoureux. Je vois le visage d'Emma s'illuminer lorsque je franchis la douane. Je me plie de bon grès aux scanners et je réponds aux questions que me posent les services de sécurité.

Je n'ai pas grand chose à craindre car si mes affaires me poussent à avoir des contacts avec des personnes parfois peu recommandable, je veille de mon côté à ne pas franchir certaines limites. Je suis en marge de la loi interstellaire, profitant des flous artistiques qui règnent entre les diverses juridictions. Ma principale activité est de percer les secrets bien que dans certains cas je recoure à des méthodes plus musclées, comme lors des deux fois où j'ai du sauver Emma. Je ne cherche pas à me tailler une place dans un quelconque milieu criminel, bien au contraire. Pour moi, mon travail est un jeu. J'aime découvrir les secrets qui se cachent derrière les apparences et j'aime le frisson de la chasse. Je sais que ma mère aurait voulu que je devienne un jour probatrice mais je n'ai pas cette vocation. Je suis une joueuse dans l'âme et je n'aime pas devoir me plier à un code rigoureux. Je n'en ai pas la vocation, c'est tout. J'aime évoluer parmi les requins de la finance et les piranhas divers qui infestent les milieux les plus undergrounds. Par tempérament, j'aime le danger et je suis assez honnête pour reconnaitre que mes pouvoirs biotiques hors norme ne me poussent pas à être prudente. Peut être suis je mal placée pour reprocher à Emma la voie qu'elle a décidé de suivre après tout ? Comment pourrais je lui enseigner la prudence et la guider vers une existence plus sure si je suis moi même animée par une vocation de tête brulée ?

"- Vous êtes en règle, mademoiselle Tsali. Bienvenue sur Terre !"

Je hoche la tête en décochant un charmant sourire à la jolie agente du service des douanes. Emma s'avance vers moi et je franchis enfin la zone d'arrivée. Mes yeux se posent sur son visage. Les hématomes sont encore plus impressionnant de visu. Je réprime l'envie de la saisir dans mes bras comme lorsqu'elle était enfant pour la serrer et la réconforter. Si j'avais eu un doute là dessus, ils seraient dissipé à l'instant : Ce n'est plus une enfant mais une adulte responsable, sure d'elle et de ses choix. Je la regarde à nouveau pour graver son visage boursouflé dans ma mémoire. Je sais qu'elle a brillamment supporter l'interrogatoire qu'elle a subit. Ma petite sœur s'approche de moi comme mon égale à présent et non comme ma petite protégée. C'est fou ce que les humains grandissent vite. J'ai l'impression que hier encore elle était cette petite fille timide qui me regardait en se cachant derrière la jambe de sa mère. Je lui souris, me demandant si j'aurai encore droit à être appelée par le sobriquet qui me faisait tant sourire il y a peu : Oui Emma, ta sœur toute bleu va devoir apprendre à te laisser vivre ta vie... Et crois moi, si je suis fière de toi, je suis très inquiète quand même...

"- Emma !"

Je m'approche d'elle d'un pas vif et je lui prends doucement les mains. Je la regarde, affichant un air critique devant les traces qu'ont laissé les coups sur son visage. Je tends doucement la main pour effleurer sa joue et je dépose un baiser sur son front tandis qu'elle baisse la tête.

"- Tu m'as tellement manquée ma sœur"

J'évite le terme petite sœur qui me venait naturellement à l'esprit.

"- Mmmmm... Quelles sales brutes... Ils ne t'ont pas arrangé..."

Je m'écarte d'un pas tout en gardant mes mains dans les siennes. Je la regarde avec fierté.

"- L'uniforme te va bien. Si on oublie les hématomes, tu es vraiment superbe ainsi ! Et tu es capitaine ! "

C'est exceptionnel vu son jeune age et son manque d'expérience sur le terrain. mais c'est aussi la preuve de la confiance que lui voue ses formateurs. Elle est magnifique ! Je sens mon cœur battre plus fort. Je suis si fière d'elle. Je voudrais tant que nos mères puissent la voir. Depuis leurs morts sur la Citadelle, je suis un peu celle qui les a remplacé. Je ne suis pas bien placée pour avoir un regard critique sur la personne que j'aime le plus au monde mais je veux croire que mon Emma est tout bonnement exceptionnelle. En tout cas, je ne boude pas mon plaisir de la revoir.

"- Il va falloir que tu me raconte tout ! Et ne crois pas que je me contenterais de réponses évasives ! Je t'accorderais juste une dérogation pour les choses qui sont secret défense. De toute façon, je les découvrirais toutes seule !"

Nous formons un couple assez singulier sur cette aire d'arrivée. je ne suis pas la seule asari et Emma n'est pas la seule capitaine, mais je porte une combinaison protectrice blanche et bleu qui me va à ravir, moulant mes formes qui semblent tant plaire aux humains. Elle scintille parfois tandis que le bouclier biotique qui me protège en permanence se réinitialise. Les voyants lumineux qui régulent mes systèmes vitaux en cas d'incursion en milieu hostile, clignotent régulièrement. J'ai l'air d'une aventurière spatiale et non d'une civile qui vient jouer les touristes. Emma quand à elle avec son visage tuméfié, parait être une vétérante aux nombreux combats malgré son jeune age. Je passe mes mains dans ses cheveux et je dépose un petit baiser sur ses lèvres comme lorsqu'elle était enfant.

"- Je suis si fière de toi ma petite sœur.."

Je ris en la voyant froncer ses sourcils tandis que je l'appelle ainsi. Elle est bien décidé à me prouver qu'elle est mon égale à présent, je le vois bien.

"- Fière à un point que tu ne peux imaginer. Un peu en colère aussi..."

Je grimace d'un air amusé :

"- J'aimerai tenir les personnes qui t'ont fait cela et leur montrer ce que cela fait d'être prise pour ... comment dîtes vous déjà sur Terre ? "Pounching bal" ? Peu importe..."

Je la prends par le bras tandis que nous nous éloignons de l'aire d'arrivée.

"- Je sais très bien que je vais devoir réviser tout ce que je sais sur toi... Laisse moi juste encore cinq minutes, tu veux bien ? Tu as grandi si vite ma belle... Je vais devoir m'habituer au capitaine Emma Banton. Et à ce que tu ne m'appelle plus ta "sœur toute bleue"... C'est fou ce que tu as changé !"

Oui, elle a tellement changé... Ma sœur est devenue une femme décidée et sure d'elle. Elle n'a plus besoin de moi... Mais je continuerais à veiller sur elle malgré tout. Je lâche son bras pour emprunter un escalier élévateur et je me retourne vers elle.

"- Bien ? Tu as prévu quelque chose pour nous ? Combien de temps peux tu me consacrer ? Mmm... Et plus important que tout... Tu as quelqu'un dans ta vie en ce moment ? Un amoureux ou une amoureuse qui ferait battre ton cœur ?"

Je ris à nouveau en décelant les rougeur sur son visage. les grandes sœurs peuvent être si indiscrètes parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Mar 27 Mar - 21:01

"- Emma !"

Je souris à Talia. Elle n'a pas changé, je pense même qu'elle portait la même combinaison lorsqu'elle était venue me chercher à la Citadelle. Elle saisit mes mains et je la regarde. La voir me réchauffe le cœur. Elle est pour ainsi dire la seule famille qu'il me reste. Mais je ne sais pas vraiment comment réagir. J'appréhendais ce moment, et me voici ici finalement comme une gamine de nouveau qui souhaiterait se cacher derrière les jupons d'une mère que je n'ai plus.

"- Tu m'as tellement manquée ma sœur"

"Talia, je suis heureuse de te revoir."

"- Mmmmm... Quelles sales brutes... Ils ne t'ont pas arrangé..."

Je lui souris, fière de lui montrer qu'il en faut bien plus pour me briser. Pourquoi est-ce que je ne suis même pas surprise qu'elle sâche ce qui m'est arrivée?

"C'est l'armée ma soeur, il faut t'y préparer, demain je pourrai très bien me retrouver nez à nez contre un krogan...je pense que ça me ferait de plus gros bleu encore..."

Elle me regarde avec fierté. Tant mieux si elle arrive à me voir comme une adulte accomplit, les choses ne seront que plus facile.

"- L'uniforme te va bien. Si on oublie les hématomes, tu es vraiment superbe ainsi ! Et tu es capitaine ! "

"Oui enfin, j'ai le costume, mon grade me sera officiellement donnée que demain. Tu tombe bien d'ailleurs..."

"- Il va falloir que tu me raconte tout ! Et ne crois pas que je me contenterais de réponses évasives ! Je t'accorderais juste une dérogation pour les choses qui sont secret défense. De toute façon, je les découvrirais toutes seule !"

Elle passe ses mains dans mes cheveux et j'arrête mon geste qui viserait à l'arrêter dans son mouvement, agacée. Je ne suis plus une enfant. Je soupire, me disant qu'après tout, 20 ans pour elle, ce n'est rien. Mais elle enfonce le couteau.

"- Je suis si fière de toi ma petite sœur.."

Je lui souris, elle me taquine je le sens bien.

"- Fière à un point que tu ne peux imaginer. Un peu en colère aussi..."

J'hausse un sourcil, je me doute bien que nous allons avoir une longue discussion sur le sujet. Je suis la dernière de mon sang. Oh il y a Talia bien entendu, mais elle n'est pas une Banton...j'ai cet héritage à garder. Et les Banton ont un long passé militaire.

"- Je sais très bien que je vais devoir réviser tout ce que je sais sur toi... Laisse moi juste encore cinq minutes, tu veux bien ? Tu as grandi si vite ma belle... Je vais devoir m'habituer au capitaine Emma Banton. Et à ce que tu ne m'appelle plus ta "sœur toute bleue"... C'est fou ce que tu as changé !"

Je ne dis rien. Je sens bien qu'elle fait un gros effort. Elle veut se dire à elle-même de ne plus me prendre pour une enfant. Si elle a encore des doutes, je les effacerai. Combien de coup j'ai déjà pris? Combien j'en ai déjà donné? Avec un Mantis, j'arrive à percer les failles de méca d'assaut, avec un incisor, j'arrive à faire exploser un réservoir d'une pression sur ma gâchette. Et je sait aussi me battre avec un pistolet ou un fusil d'assaut.

Nous empruntons un escalator, la voiture est dans le parking sous terrain. Je me la suis acheté dés que j'ai pu avoir mon permis. Être une pupille de l'Alliance a des avantages...mais je n'ai pas pris pour autant un modèle grande classe, juste de quoi voyager quand je le désir.

"- Bien ? Tu as prévu quelque chose pour nous ? Combien de temps peux tu me consacrer ? Mmm... Et plus important que tout... Tu as quelqu'un dans ta vie en ce moment ? Un amoureux ou une amoureuse qui ferait battre ton cœur ?"

Je ne peux empêcher mes joues de rougir. Celle-là, je ne m'y attendais pas...Je reprend le vite possible contenance et regarde Talia droit dans les yeux.

"Tu dois le savoir puisque tu aime m'espionner il me semble?"

Je lui souris et je lui montre l'ascenseur pour le parking, je m'avance derrière elle et j'appuis sur le niveau -3.

"Demain soir il y a une petite fête organisée par l'académie pour féliciter les promu. C'est l'occasion pour certains de parler affectation avec des supérieures où des commandant de vaisseau intéressé. J'avais dans l'idée de t'y inviter."

Je la regarde un instant. Je garde en tête un message qu'elle m'a envoyé. Ca peut être drôle de me balader au bras d'une Asari devant mes camarades de promotions. Seuls ceux qui me connaissent bien sauront qu'il s'agit en fait de ma demi-sœur. L'ascenseur s'arrête et je sors la première.

"Et pour ce qui est de trouver quelqu'un, j'ai eu quelques opportunités, mais franchement, ça n'est pas ma priorité. Je préfère ne pas trop m'attacher aux gens en ce moment, je n'aimerai pas apprendre que la personne que j'aime est en fait sous ton service ou le service du contre espionnage de l'Alliance. Ou pire de Cerberus..."

Je lui désigne la voiture. Elle est noir métal, j'ai fait un peu le ménage tout de même à l'intérieur, mais je n'ai pas vraiment eu le temps de la nettoyer complètement.

"Et là tout de suite, j'ai l'idée de t'emmener manger un morceau dans un bon restaurant, il parait que voyager ça creuse."

je ris avant de démarrer la voiture. A la radio la musique lance tube après tube tandis que des messages de "Bataille Spatiale" sont murmurés de temps à autre. Je décolle l'engin et nous fait sortir du parking.

Vancouver est ensoleillée aujourd'hui, la circulation est fluide, laissant à loisir les conducteurs voir par moment le coucher du soleil. Depuis que l'Alliance est devenu l'un des principaux organes de la terre, la quart de la ville est occupé par ses locaux et le reste par divers commerces internationaux ou résidence tranquille. Je nous emmène vers le centre ville. Un petit silence s'installe entre nous, je me décide de me lancer alors que la chanson suivante est un tube récent de Vanille: "Où es-tu mon magnifique Geth?".

"Depuis que je suis entrée dans l'Alliance, je ne fais plus de cauchemar..."

Voila je suis entrée dans le sujet. Je ne veux pas que Talia me prenne en pitié, mais il faut qu'elle comprenne que malgré sa protection, je ne m'étais jamais sentie vraiment en sécurité. Après que Cerberus m'ait kidnappée en sortant de l'école, je rêvais d'eux chaque nuit, j'entendais les pleures des autres enfants....Ca n'a jamais cessé...non pire encore...après l'attaque de la citadelle, je rêvais d'être encore dans ces conduits...je rêvais de mort, de la mienne, mais aussi de celle de mes proches. Je ne pouvais pas rester là à rien faire...

"Je sais me défendre maintenant, je sais quoi faire face à la plupart des situations...j'ai aussi une nouvelle famille, l'Alliance...Je me sens forte en fait, bien plus forte que si je m'étais lancée dans la recherche comme le voulais maman."

Je nous pose vers une terrace qui fait office de parking d'un restaurant "Bouffade Spatiale" Je sors du véhicule, Talia me suis. Je ne dis plus rien jusqu'à ce que nous soyons assise dans le restaurant. Notre table est à l'écart, situé entre deux colonnes lumineuses diffusant diverses annonces.

"Assez parlé de moi ! Que deviens-tu? Je sais que ce n'est pas top secret mais tu as toujours voulu garder tes secrets alors maintenant tu peux bien me donner des explications."

Je lui souris alors qu'un serveur viens nous voir. Je commande un gros steak de bœuf avec des pâtes et une bonne bière pour aller avec ça.

"Ah c'est moi qui invite ! Tu as suffisamment injecté d'argent sur mon compte dans mon dos comme ça."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Jeu 29 Mar - 0:19

"- Bien ? Tu as prévu quelque chose pour nous ? Combien de temps peux tu me consacrer ? Mmm... Et plus important que tout... Tu as quelqu'un dans ta vie en ce moment ? Un amoureux ou une amoureuse qui ferait battre ton cœur ?"

Je lui jette un coup d'œil malicieux. Elle a rougit en entendant ma question. Je croise les bras et je me retourne face à elle. L'escalator nous entraine vers le parking sous terrain. Derrière elle une affiche holo vante la dernière production vidéo humaine, un film sentimental. Je ris amusée par la coïncidence. Je lui montre des yeux l'affiche, elle se retourne avant de revenir à moi. Elle a repris contenance.

"- Tu dois le savoir puisque tu aime m'espionner il me semble ?"

Je lui adresse un petit regard de reproche. Elle ne peut pas nier que j'ai eu par le passé des raisons de m'inquiéter pour elle. Elle est ma sœur même si nous ne sommes pas de la même espèce. J'aimerai que nos mères puissent la voir aujourd'hui... Comme elles seraient fières d'elle...

"- Tu sais très bien que je ne t'espionne pas. J'ai toujours veillé sur toi, c'est vrai... Mais je ne cherche pas à apprendre tous tes secrets..."

Elle me sourit mais je sens comme un non dit entre nous. Je n'ai pas été très présente : J'avais ma vie et elle la sienne. Je me suis sentie responsable d'Emma depuis la première fois où j'ai posé mes yeux sur elle. Elle était bébé et je la tenais dans mes bras. Ma mère venait de me présenter la sienne et de m'annoncer leur mariage. J'étais très émue parce que je savais combien ma mère était sérieuse en faisant cela. Pour une asari, l'espérance de vie des humains parait si courte, tellement fugace... S'attacher à un ou une humaine, c'est savoir que les instants de bonheur seront éphémères. pourtant cela vaut le coup, je trouve : Les humains sont tellement fascinants. Ils débordent d'énergie, compensant leur courte existence par un optimisme et une activité de tout instant. c'est très déstabilisant pour les plus vieilles d'entre nous qui réfléchissent en terme de siècles. Pour une humaine comme Emma, la vie doit être vécu à toute allure. Lorsque je la regarde, femme et non plus enfant à présent, je prends conscience qu'elle est presque plus âgée que moi. J'ai presque 100 ans mais je ne suis qu'une jeune adulte pour mon peuple. Emma sera bientôt plus vieille que moi. Elle m'a conquise du premier regard. j'ai su que cette petite fille humaine serait très importante pour moi et que je la protègerais à tout pris. Peut être à cette époque avais je compris que ma mère déclinait ? Les signes n'étaient pas nombreux mais ils auraient du m'avertir. Je devenais plus forte que ma mère. Je crois qu'inconsciemment, voyant combien son épouse et sa fille comptaient pour elle, j'ai décidé de les protéger à tout pris moi aussi. J'aime Emma plus que tout au monde et j'espère un jour pouvoir tenir sa fille ou son fils entre mes bras et lui dire que sa tante toute bleue sera toujours là...

"- Tu sais..."

Je pose ma main sur la sienne. Elle s'arrête et se tourne vers moi. Nous sommes arrivées devant l'ascenseur qui mène au parking... Elle pousse sur le bouton -3.

"- C'est ma marotte d'apprendre les secrets des autres... C'est à cela que je suis la meilleure... Mais crois moi, je respecte tes choix et ta vie privée... Je voulais juste savoir si tu avais quelqu'un dans ta vie ? "

"- Demain soir il y a une petite fête organisée par l'académie pour féliciter les promu. C'est l'occasion pour certains de parler affectation avec des supérieures où des commandant de vaisseau intéressé. J'avais dans l'idée de t'y inviter."

Je ris, amusée à cette idée.

"- Oh ? Tu compte me lâcher au milieu d'un groupe de jeunes et fringants officiers nouvellement promus ? Te rends tu compte de ce que tu fais ? Mmmm... L'académie vous préparent elle à aborder ce genre de situations ?"

Nous sortons de l'ascenseur. je la suis tandis qu'elle se dirige dans les allées. Je repense amusée à ce que pourrait donner cette petite fête. Par expérience, je sais que je plais beaucoup aux humains, sauf s'ils sont affiliés à Cerberus... Et comme ceux ci me plaisent beaucoup... Emma secoue la tête levant les yeux au ciel avant de redevenir sérieuse. Son regard se fait plus grave.

"- Et pour ce qui est de trouver quelqu'un, j'ai eu quelques opportunités, mais franchement, ça n'est pas ma priorité. Je préfère ne pas trop m'attacher aux gens en ce moment, je n'aimerai pas apprendre que la personne que j'aime est en fait sous ton service ou le service du contre espionnage de l'Alliance. Ou pire de Cerberus..."

"- Je comprends... Si tu veux, je te donnerais les noms des personnes qui travaillent pour moi et qui veillent sur toi... Bien que je suis sûre que tu as réussit à identifier certains d'entre eux. De toute façon, je ne pense pas que tu restera longtemps sur Terre vu tes notes. Tes supérieurs vont veiller sur toi comme une petite merveille en devenir et je suis sure que tu vas vite disparaitre de mes radars... Qu'importe, te retrouver et tenter de veiller sur toi sera un défi amusant... J'espère que cela ne deviendra pas une nécessité angoissante..."

Nous nous arrêtons devant un élégant coupé sport noir. ce n'est pas un modèle tape à l'œil, bien au contraire. C'est un modèle récent rapide et plaisant à piloter fabriqué par Aérodyne. Il n'est pas fait pour frimer contrairement à bien des modèles d'autre marques mais plutôt pour se faire plaisir lorsqu'on s'assoie à la place du conducteur. Le passager par contre a intérêt à aimer les sensations fortes...

"- Et là tout de suite, j'ai l'idée de t'emmener manger un morceau dans un bon restaurant, il parait que voyager ça creuse."

Je m'installe heureuse de la voir rire. J'attache ma ceinture et je me laisse entrainer dans les cieux de Vancouver. La beauté de la Terre me saisis comme à chaque fois. Au loin, une grande forêt s'étend sur les contreforts des montagnes. Nous sommes au printemps et le soleil illumine la vallée devant nous. Emma pilote son coupé avec dextérité, rejoignant vite une voie de circulation. Je laisse mon regard épouser le paysage. La ville est posée le long d'un grand estuaire, encadrée par des montagnes boisées. Les parcs et les étendue vertes au sein de la ville semblent autant de petits jardins où il doit faire bon de se promener. J'aimerai bien le faire en compagnie d'Emma un peu plus tard. Les jardin de la Citadelle sont très plaisant mais rien ne vaut les espaces naturels des planètes qui nous ont charmées. Si je préfère Thessia, l'air là bas est chargée d'élément zéro et me rends euphorique, je dois avouer que je mettrais la Terre en seconde position dans mon classement des plus jolies planètes. Illium est parfois plus saisissante mais son hostilité à la vie au delà du cercle arctique et antarctique ne permet pas de profiter de ses paysages.

"- Tu vas quitter ces lieux ? Tu as du courage. J'aimerai bien avoir la possibilité de vivre ici quelques temps... C'est magnifique..."

Le ciel se couche, baignant d'une lumière orange le centre ville. Nous rejoignons les artères principales et je perds de vue les grandes forets qui ont charmé mon regard. Vancouver est une ville dynamique et moderne. De grand chantiers spatiaux arment les nouveaux bâtiments de la flotte de l'Alliance. Peu à peu, les énormes pertes consenties par l'humanité pour protéger la Citadelle des Geths sont résorbées. Une foule de nouveaux soldats et soldates confiants et surs d'eux est arrivée à maturité. En voyant la foule d'humains en dessous de moi, je comprends parfois pourquoi tant de races les craignent. Ils sont si vifs, si alertes... Rien ne leur fait peur et on dirait que leur courte existence n'est en fait ni un frein ni une malédiction : C'est leur plus grand atout : Ils vivent dans l'instant et s'impliquent pleinement dans leur réalisations. Lorsque je regarde ma petite sœur humaine, je retrouve en elle ce qui fait la grandeur des siens. Je suis fière d'elle et je l'aime. Les humains ne me font pas peur, loin de là. Ils nous apportent leur enthousiasme et leur énergie. Par contre la musique de cette... Vanille... est assez médiocre... C'est plus une sorte de bouillie sonore faite pour être digérée par des cerveaux un peu lent... Je ne le dirais pas à Emma parce qu'elle semble apprécier cette chanteuse mais j'ai les plus vives réserve sur la personne qu'elle est en réalité... Ses liens avec Cerberus...

"- Depuis que je suis entrée dans l'Alliance, je ne fais plus de cauchemars..."

Je tourne la tête vers Emma et je la regarde... Je sentais bien qu'elle voulait me dire quelque chose depuis mon arrivée mais l'occasion ne se présentait pas... Ses cauchemars... Combien de fois me suis je endormie à ses côtés lorsqu'elle était enfant pour la protéger ? Depuis son enlèvement par Cerberus elle voyait des visages d'enfants, elle entendait leurs pleurs... Je me souviens de l'état de choc dans lequel je l'ai trouvée lorsqu'en compagnie des commandos asari de Tella Iloni, ma prestataire pour tout ce qui est intervention nécessitant le recours à une certaine violence. Ces porcs de Cerberus l'avait enlevée pour effectuer des recherches sur les pouvoirs biotiques. Ils comptaient sélectionner les éléments les plus prometteurs pour les former au combat contre les menaces ET. Emma était l'une d'entre eux... Depuis, elle restreint volontairement son potentiel biotique, comme si elle avait peur de perdre le contrôle... Et puis, il y a eu la Citadelle, lorsque je l'ai arrachée des mains des Geths. nos mères venaient d'être assassinées. Le chaos et la destruction régnait autour d'elle mais ma jeune sœur a réussit à s'enfuir dans les sous sols de la Citadelle pour échapper à la mort. Elle se sentait coupable de la mort de nos mères mais pas tant que moi qui suis arrivée bien trop tard pour sauver Isabella et Mère. L'impuissance de la survivante la rongeait surtout...

"- C'est bien... J'en suis heureuse. C'est parce que tu as l'impression de pouvoir empècher certaines choses de se reproduire, non ? Je ne suis guère rassurée de te voir prendre cette voie, je te l'avoue mais je ne veux pas nier que tu me semble faîte pour elle... Lorsque je te vois, j'ai l'impression de découvrir une Emma plus appaisée, mieux dans sa peau..."

"- Je sais me défendre maintenant, je sais quoi faire face à la plupart des situations...j'ai aussi une nouvelle famille, l'Alliance...Je me sens forte en fait, bien plus forte que si je m'étais lancée dans la recherche comme le voulais maman."

Je hoche la tête avant d'effleurer mon front du bout de mes doigts.

"- Voilà ! C'est ce que je voulais dire : J'ai l'impression que tu sais ce que tu veux, que tu sais ce que tu as envie de faire de ta vie... Je ne t'ai jamais vue aussi sure de toi et je suis certaine que tu seras à la hauteur."

Je voulais ajouter quelque chose mais nous venons de nous poser sur le parking d'"un restaurant. je lève les yeux vers l'enseigne holo. Je lis l'écran : "Bouffade Spatiale". Tiens donc ? Quel nom bizarre... Je hausse un sourcil, regardant Emma d'un air suspicieux... C'est vraiment un restaurant sérieux ? Mmm... Ce doit l'être vu la fréquentation. Je vois même deux galariens et une autre asari flirtant avec un humain sous son charme... Emma me guide vers la table qu'elle a réservée. nous sommes un peu à l'écart entre deux colonnes publicitaires. je m'assoie en face d'elle et je pose mes yeux sur une corbeille remplie de pain, ce met terrien qui semble essentiel à leur gastronomie. Celui ci semble composé à basse de "farine" de "blé" et de "seigle". Je ne sais plus où j'ai lu que la "farine encore présente sur la croute du "pain" donne un parfum inimitable à celui ci. Les tranches sont chaudes et croustillantes et je ne résiste pas au plaisir d'en goûter une. Emma me regarde amusée avant de reprendre :

"- Assez parlé de moi ! Que deviens-tu? Je sais que ce n'est pas top secret mais tu as toujours voulu garder tes secrets alors maintenant tu peux bien me donner des explications."

Je lui souris. Je garde le silence , le temps de déguster ma tranche de pain chaude. Les spécialiste de gastronomie disent qu'il faut tartiner ces tranches de pain d'une couche de "beurre", un produit fabriqué à partir du lait des vaches terriennes... J'ai encore du mal à tout retenir mais je tente de devenir une vraie gastronome terrienne...

"- Mmm... délicieux.."

Un serveur s'approche de nous. Il nous salue et je ne peux m'empêcher de m'amuser à capturer son regard. Il rougit soudain, bredouillant tandis qu'il prend la commande d'Emma. Je regarde un bref instant la carte et je me décide pour une "salade césar" et une assiette de "Nems" à la sauce "soja". je n'ai aucune idée de ce que c'est mais le nom est joli. Je fais mine de lui proposer de l'inviter mais elle éclate de rire et me jette un regard inflexible :

"- Ah c'est moi qui invite ! Tu as suffisamment injecté d'argent sur mon compte dans mon dos comme ça."

"- Mmmm... Pas que de l'argent ma belle... Tu devrais regarder ton portefeuille d'actions de temps en temps... Tu verrais que tu n'as pas beaucoup de soucis à te faire pour l'avenir sur le plan financier... D'ailleurs ton joli coupé noir, tu aurais pu te le faire offrir au lieu de l'acheter. Nos mères avaient investit dans les actions d'Aerodyne..."

Je la regarde amusée. Elle me fixe, bien décidée à ne pas me laisser la détourner de ce qu'elle veut savoir. Je suis sure qu'elle a fait sa petite enquête de son côté et je suis certaine qu'elle connait déjà en partie la réponse. Elle veut juste que je confirme ce qu'elle sait. Je lui décoche un nouveau sourire radieux avant de lui répondre.

"- Je vais bien.. mais ce n'est pas la question que tu me pose réellement, non ? Je suis la personne qu'on appelle quand on veut quelque chose... ou que l'on veut savoir quelque chose. Je suis courtière en information en quelque sorte mais mon expertise ne se limite pas à cela. La définition la plus précise de mes activités serait celle ci : Je suis une analyste stratégique, tant sur le plan financier que sur le plan... militaire... Si quelqu'un a besoin de quelque chose et que j'accepte la mission qu'il me propose, je lui donne les moyens de l'obtenir. J'ai développé des contacts dans les milieux financiers, boursiers, industriels, policiers, militaires et politiques. Ma spécialité, c'est la recherche d'information et leur sécurisation."

Je vois son regard s'assombrir mais elle change vite d'expression. Je me doute qu'elle a comprit que j'évolue dans des milieux les plus divers. Dont certains pas tout à fait recommandables... Seulement, elle me connait bien et elle sait qu'il y a des choses que je ne ferais jamais.

"- Ne t'imagine pas n'importe quoi... Mon métier est dangereux, mais je le fais parce que je le trouve intéressant. Et tu me connais assez bien pour savoir que je ne transige pas avec certaines valeurs que m'a enseignée ma mère... Par la Déesse, elle reviendrait depuis le séjour des morts pour me donner une fessée si elle découvrait que je faisais quelque chose qui lui déplaise !"

Je ris de plus belle. Le serveur revient vers nous et apporte la "bière" d'Emma. J'ai commandé une bouteille d'eau minérale.

"- J'ai commencé par gérer de simples affaires de transactions mais cela m'ennuyait... Alors j'ai peu à peu étendu mes activités. Je suis à la tête d'une organisation au mode de fonctionnement plutôt souple, nommée Oracle. Je suis l'Oracle mais chacune de mes agentes utilise ce pseudonyme. Tu noteras que j'ai utilisé ce nom humain que j'ai emprunté à l'un des contes que te lisais ta mère le soir avant que tu ne te couche...Ta mère trouverais cela amusant. C'est elle qui m'a expliqué ce qu'était l'Oracle dans les contes et légendes de votre antiquité."

Je détourne les yeux et je soupire...

"- Tu sais... Isabella... Je l'aimais vraiment... Elle rendait ma mère tellement heureuse... C'était une femme exceptionnelle et je suis certaine qu'elle serait fière de toi si elle pouvait te voir. Par la Déesse... Nos mères sont fières de toi. Je sais qu'elles nous observent depuis les cieux... Et moi... Il va falloir que j'admette que je ne peux plus te protéger parce que tu n'en as plus besoin..."

Je pose ma main sur la sienne, et je la regarde dans les yeux.

"- Nous avons à peu prêt le même age à présent. A l'échelle des asari, je suis une jeune adulte prometteuse... Bon, une surdouée tout comme toi, soyons un peu arrogante... Je peux faire preuve d'un manque flagrant de modestie une fois de temps en temps... Bref... Je sais que je suis douée et parfois, je veux tout contrôler... J'aurai aimé te mettre à l'abri de tout danger... J'aurai aimé que tu développe plus encore tes pouvoirs biotiques... Mais j'aurai eu tort... Parce que je suis capable d'obtenir ce que je veux et parce que je suis habituée plier l'univers à ma guise, je crois que j'ai oublié que tu avais aussi ton mot à dire là dedans. Tu as mon age à présent et bientôt tu seras plus "vieille" que moi dans l'absolu. Je n'ai plus à m'occuper de toi. Par la déesse tu es bien plus à même de le faire à présent. Tu as décidé ce qui était bon pour toi, tu as réalisé ton rêve et surtout, tu es devenue une femme dont ta mère serait on ne peut plus fière."

Je serre sa main et je la regarde les yeux embrumés de larmes. Cela me fait tellement plaisir de la voir ainsi...

"- Je crois qu'il est temps pour toi et moi de redéfinir nos relations... Je crois que je ne suis plus ta grande sœur toute bleu et que tu n'es plus ma petite sœur humaine... Enfin pas dans le sens où nous l'entendions avant... Je serais toujours là pour toi, mais je ne suis plus ton ainée qui doit prendre soin de toi... Je suis ta sœur qui t'aime tendrement et qui est très fière de savoir qu'elle a sa place dans ton cœur..."

Le serveur revient et nous apporte nos entrées. Une simple salade à l'étrange couleur verte pour elle et une salade composée qui m'intrigue terriblement pour moi.

"- Mmmm ? C'est quoi ça ? Tu sais, je ne me rendais pas compte combien vous pouviez avoir de variété dans vos plats."

Je goute un morceau de "fromage" mêlé à un peu de cette "salade frisée". Ce n'est pas mauvais du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Ven 30 Mar - 0:39

"- Mmmm... Pas que de l'argent ma belle... Tu devrais regarder ton portefeuille d'actions de temps en temps... Tu verrais que tu n'as pas beaucoup de soucis à te faire pour l'avenir sur le plan financier... D'ailleurs ton joli coupé noir, tu aurais pu te le faire offrir au lieu de l'acheter. Nos mères avaient investit dans les actions d'Aerodyne..."

Je souris à Talia. Oui sans doute que j'aurai pu, mais...

"Tu sais, j'ai déjà du mal à ne pas paraître aux yeux des autres comme une mademoiselle je sais tout super riche qui n'aurait rien à faire dans l'armée, alors si en plus le vent courrait qu'on m'offrait des voitures de luxe..."

Je prends un pain pour ne pas laisser Talia seule dans sa découverte des saveurs. Je sais certaine chose sur Talia, et je commence également à savoir que je peux l'empêcher d'avoir accès à certaine information. Ma plus grande crainte serait d'apprendre qu'elle n'est pas du bon coté des choses, qu'elle serait affiliée à des groupes de mercenaire par exemple...Je sais qu'elle vend ou échange des informations, c'est un commerce très rentable dans la galaxie, pourvu qu'on soit doué pour ça.

"- Je vais bien.. mais ce n'est pas la question que tu me pose réellement, non ? Je suis la personne qu'on appelle quand on veut quelque chose... ou que l'on veut savoir quelque chose. Je suis courtière en information en quelque sorte mais mon expertise ne se limite pas à cela. La définition la plus précise de mes activités serait celle ci : Je suis une analyste stratégique, tant sur le plan financier que sur le plan... militaire... Si quelqu'un a besoin de quelque chose et que j'accepte la mission qu'il me propose, je lui donne les moyens de l'obtenir. J'ai développé des contacts dans les milieux financiers, boursiers, industriels, policiers, militaires et politiques. Ma spécialité, c'est la recherche d'information et leur sécurisation."

Elle a eu accès à mes données je n'ai aucun doute là dessus, tout mon fichier d'identification de l'armée a du passer dans ses mains. Sinon elle n'aurait pas pu savoir ce qui m'étais arrivée en entraînement. Il est surtout possible qu'elle ait des contactes peut recommandables...

"- Ne t'imagine pas n'importe quoi... Mon métier est dangereux, mais je le fais parce que je le trouve intéressant. Et tu me connais assez bien pour savoir que je ne transige pas avec certaines valeurs que m'a enseignée ma mère... Par la Déesse, elle reviendrait depuis le séjour des morts pour me donner une fessée si elle découvrait que je faisais quelque chose qui lui déplaise !"

Oui, sans doute a-t-elle raison. Mais au final, je n'ai que sa parole. Ca devrait être suffisant mais bon, jamais je n'ai pu voir dans quoi elle travaillait. Elle pourrait très bien me mentir et me protéger uniquement parce que cela l'arrange, ou parce qu'elle s'est vraiment attachée à moi. Je prend ma bière et regarde Talia avec sa bouteille. Non, nous commençons peut être à ne plus être dans les même sphères si cela se trouve...Un soldat qui s'hydrate à l'eau? Impensable pour ma promotion. Je souris légèrement et goutte ma bière.

"- J'ai commencé par gérer de simples affaires de transactions mais cela m'ennuyait... Alors j'ai peu à peu étendu mes activités. Je suis à la tête d'une organisation au mode de fonctionnement plutôt souple, nommée Oracle. Je suis l'Oracle mais chacune de mes agentes utilise ce pseudonyme. Tu noteras que j'ai utilisé ce nom humain que j'ai emprunté à l'un des contes que te lisais ta mère le soir avant que tu ne te couche...Ta mère trouverais cela amusant. C'est elle qui m'a expliqué ce qu'était l'Oracle dans les contes et légendes de votre antiquité."

Oracle...Oracle...ça me dit quelque chose...Hmmm...je n'arrive pas à me dire quoi mais...En même temps, si elle me surveille j'ai pu trouver accidentellement des traces de cette surveillance.

"- Tu sais... Isabella... Je l'aimais vraiment... Elle rendait ma mère tellement heureuse... C'était une femme exceptionnelle et je suis certaine qu'elle serait fière de toi si elle pouvait te voir. Par la Déesse... Nos mères sont fières de toi. Je sais qu'elles nous observent depuis les cieux... Et moi... Il va falloir que j'admette que je ne peux plus te protéger parce que tu n'en as plus besoin..."

Penser à ma mère me rend quelque peu triste. A la citadelle ses dernières paroles pour moi ont été "cours Emma!". Pourquoi est-ce que j'ai fui? Sans doute parce que j'étais morte de peur...quelques seconde après, j'étais morte de peur pour moi, mais également pour mes deux mères...Peut être que si j'étais restée avec elle, nous serions toutes vivantes? Peut être que si je n'avais pas écouté ma mère et que j'étais restée avec elle, Talia nous aurait trouvée toute les trois et nous aurait sauvées.

Je sens la main de Talia sur la mienne, je redresse la tête, m'apercevant que je m'étais laissée aller quelques secondes à mes pensées.

"- Nous avons à peu prêt le même age à présent. A l'échelle des asari, je suis une jeune adulte prometteuse... Bon, une surdouée tout comme toi, soyons un peu arrogante... Je peux faire preuve d'un manque flagrant de modestie une fois de temps en temps... Bref... Je sais que je suis douée et parfois, je veux tout contrôler... J'aurai aimé te mettre à l'abri de tout danger... J'aurai aimé que tu développe plus encore tes pouvoirs biotiques... Mais j'aurai eu tort... Parce que je suis capable d'obtenir ce que je veux et parce que je suis habituée plier l'univers à ma guise, je crois que j'ai oublié que tu avais aussi ton mot à dire là dedans. Tu as mon age à présent et bientôt tu seras plus "vieille" que moi dans l'absolu. Je n'ai plus à m'occuper de toi. Par la déesse tu es bien plus à même de le faire à présent. Tu as décidé ce qui était bon pour toi, tu as réalisé ton rêve et surtout, tu es devenue une femme dont ta mère serait on ne peut plus fière."

Je lui souris alors que j'observe ses yeux larmoyant. Oui peut être...ma mère ne voulais pas que j'entre dans l'armée, parce qu'elle a souvent réclamé son prix dans la famille...Mais je sais qu'elle serait fière de moi en fin de compte. Mais rien n'est joué, je n'ai même pas encore fait de vrai mission pour l'instant.

"- Je crois qu'il est temps pour toi et moi de redéfinir nos relations... Je crois que je ne suis plus ta grande sœur toute bleu et que tu n'es plus ma petite sœur humaine... Enfin pas dans le sens où nous l'entendions avant... Je serais toujours là pour toi, mais je ne suis plus ton ainée qui doit prendre soin de toi... Je suis ta sœur qui t'aime tendrement et qui est très fière de savoir qu'elle a sa place dans ton cœur..."

Mmm...intéressante proposition...redéfinir nos relations...moi qui m'attendais à devoir m'expliquer, voir m'engueuler avec elle...Je savais les Asari réputées pour leur sagesse, mais Talia n'a pas l'âge des matriarches...Le serveur viens déposer des salades. Je prend ma fourchette et commence à manger avant de m'apercevoir que Talia semble hésiter.

"Il me semblait que tu étais déjà venue sur terre de nombreuse fois, c'est que de la salade avec du fromages et autres trucs...si c'est dans ce restaurant, c'est forcément bon crois moi !"

Je lui souris avant de boire une longue gorgée de bière pour me rafraîchir...en réalité je réfléchi très vite également et finalement, ma décision vient assez naturellement.

"Tu es ma sœur et ça ne changera pas. Tu veille sur moi depuis le début et même si quelque part ça m'agace, tu as plutôt bien réussi ton rôle. Mais tu ne pourras pas veiller sur moi si je suis derrière les lignes ennemis ou tout simplement dans un vaisseau de l'Alliance. Je veux que tu reste ma confidente, une sœur à qui je peux tout dire quand j'en ai envie, et qui peut tout me dire aussi désormais."

Je la vois déguster sa salade avec plaisir. J'en fais de même. C'est très rare que nous aillons l'occasion de manger ensemble. La dernière fois c'était il y a plus de deux ans...On se voyait généralement vers noël, sur terre ou sur la Citadelle. Talia était depuis le début un model pour moi, un modèle de physique et d'intellect. Adolescente, je rêvais d'avoir un corps comme le siens, je rêvais également d'être aussi maline qu'elle. Aujourd'hui c'est moi qui m'amuse à la regarder découvrir une salade.

Aussitôt terminé, aussitôt resservi. Le serveur amène nos plats principaux...L'odeur de frites et du steak me met en appétit et devant mon air affamée, Talia semble surprise un instant.

"Eh ! En entraînement on n'a le droit qu'à des rations militaires et à de l'eau, crois-moi, ce repas est saints comparait à ce que j'ai pu avaler le premier soir de ma permission !"

Je découpe mon steak rapidement, saignant comme je l'aime...

"Hmmm...tu sais...Je me pose toujours une question...quand je suis rentrée dans l'Alliance, mon dossier a mis plus de temps à être traité que ce que je pensais. Je me suis penchée sur la question et finalement j'en suis venue à la question suivante: Depuis combien de temps tu as mis des hommes à ma surveillance. Et est-ce que ce beau brun...mmm...David...en faisait partie...je me suis toujours posée la question...Et surtout ! Est-ce que ça c'est avéré utile?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Sam 31 Mar - 0:35

"- Il me semblait que tu étais déjà venue sur terre de nombreuse fois, c'est que de la salade avec du fromages et autres trucs...si c'est dans ce restaurant, c'est forcément bon crois moi !"

"- Je suis venue de nombreuse fois, mais je ne connais pas toutes vos spécialités. Du fromage tu dis ? C'est délicieux en tout cas."

Je goute une bouchée. Emma n'a pas tort, c'est vraiment délicieux. Elle porte son verre à ses lèvre et j'ai soudain envie de gouter cette boisson à la couleur dorée. J'appelle le serveur. Lorsqu'il nous rejoins , je lui demande de m'apporter une "bière" moi aussi.

"- J'avais surtout gouté à votre cuisine japonaise. Elle ressemble beaucoup d'ailleurs aux spécialités asari. Les sushis me rappellent les tessaléas. Ce sont eux aussi des mets préparés à base de poisson cru et d'algues. Tu sais que j'ai goûté du Fugu quand je suis venue la dernière fois ? Quand j'ai su que c'est mortel si c'est mal préparé mais que la chair est succulente, je n'ai pu résister... J'étais avec un client humain qui me demandait une analyse de son système de sécurité.... Tu aurais vu sa tête quand j'ai proposé de prendre ce plat !"

Je goute la "bière". C'est un alcool assez léger basé sur la fermentation d'une céréale dont je ne me souviens plus le nom. Le gout est un peu amer mais pas désagréable. Je suppose que cela doit se boire frais. Emma me sourit. Elle est restée pensive depuis que je lui ai dit que j'allais devoir réviser ma façon d'être avec elle.

"- Tu es ma sœur et ça ne changera pas. Tu veille sur moi depuis le début et même si quelque part ça m'agace, tu as plutôt bien réussi ton rôle. Mais tu ne pourras pas veiller sur moi si je suis derrière les lignes ennemis ou tout simplement dans un vaisseau de l'Alliance. Je veux que tu reste ma confidente, une sœur à qui je peux tout dire quand j'en ai envie, et qui peut tout me dire aussi désormais."

Je grimace en l'entendant me décrire ce que sera sa vie... Lorsqu'elle sera sur un vaisseau de l'alliance, je pourrais encore veiller sur elle, mais à moins de descendre au front à ses côté, je ne pourrais plus rien lorsqu'elle sera envoyée en mission d'infiltration. J'ai peur, je l'avoue. Je la vois encore comme ma petite sœur si fragile alors qu'elle est devenue une femme. Si je tente de l'empêcher de faire ce qu'elle souhaite, je risque de la perdre et surtout, je nierais qu'elle est tout à fait capable de s'en sortir sans moi. C'est dur à admettre, mais j'ai probablement été trop protectrice à ma façon. Je suis bien décidée à ne pas commettre d'erreur avec elle. A part en l'emprisonnant et en faisant d'elle une personne incapable de s'en sortir toute seule, comment aurais je pu la protéger éternellement ? Et surtout, serais je aussi fière d'elle qu'à présent ? Je repense à ma mère... Lorsque je suis partie, elle a du ressentir les mêmes affres que moi à présent.

"- C'est sur... Je peux t'accorder toute l'aide que tu me demanderas, mais je ne peux plus m'occuper de toi comme avant. Tu ne le veux pas de toute façon. Tu sais ? Je crois que ma mère a ressenti les mêmes sentiments que moi lorsque j'ai pris mon envol. Elle savait que j'étais une biotique très puissante, elle m'avait entrainée mais je suis sure qu'elle aurait préféré me garder auprès d'elle plus longtemps... Seulement, c'était impossible... Si elle ne m'avait pas laissé m'envoler, je n'aurai jamais su voler de mes propres ailes..."

Je finis mon assiette et je goute une nouvelle fois à la bière devant moi.

"- En fait... Je vois dans tout cela une opportunité. C'est un peu une déformation professionnelle... Tu es devenue la femme que tu voulais devenir. Tu vas vivre des choses qui seront tes propres expériences et qui découleront de tes propres choix. J'ai hâte que tu me raconte ta vie future et surtout j'ai hâte de voir celle que tu vas devenir. Tu m'apprendras beaucoup de choses et je pourrais me confier à toi aussi..."

Je pose ma main à nouveau sur la sienne. Je lui souris tendrement.

"- J'ai commencé à le faire il y a longtemps, tu t'en rappelle ? Tes lettres ont toujours été très importantes pour moi. Et je te confiais des choses dont je ne parlais pas à ma mère. J'édulcorais un peu mon récit, c'est vrai... Mais je suppose qu'avec le temps tu as fini par lire entre les lignes, non ?"

Je ris en faisant allusion à mes multiples liaisons dont il m'arrivait de parler à mots couverts lorsque j'écrivais à Emma. Je voulais la faire rire, la captiver avec mes aventures alors je lui racontais celles qui étaient les plus croustillantes. J'oubliais par contre les nombreuses fois où ma vie a été menacée...

"- Bon bien sur, je t'ai caché un certain nombres de choses et je me rends compte qu'il me faudra t'en parler tôt ou tard... Enfin, je peux répondre à tes questions maintenant si tu en as... Par contre, je te préviens, je serais atteinte de mutisme en ce qui concerne les détails de mes affaires. Et je ne te poserais pas de questions sur tes missions secrètes..."

Je suis sérieuse tout à coup...

"- Toi et moi, nous allons devoir faire attention à ces choses là..."

Je n'en dis pas plus : Elle sait tout autant que moi que mes intérêts ne seront pas nécessairement ceux de l'alliance. Je ne pense pas les voir entrer en contradiction parce que je ferais attention à ne pas accepter de contrats douteux dorénavant mais je préfère ne pas avoir la tentation d'exploiter les renseignements que je pourrais soutirer d'Emma. Je sais qu'un jour ou l'autre nous nous disputerons à ce propos mais je refuse de me mettre dans une position où nous serons adversaires. C'est moi qui doit veiller à cela, pas elle...

"- Ah et ne me demande pas pourquoi ta prof de physique quantique de deuxième année avait du mal à s'assoir après ses vacances de noël... Ces détails aussi devront rester secrets..."

Je ris devant son air sidéré. Je prends un air innocent et je repose ma fourchette... Le serveur revient et pose devant nous les plats principaux. Je hausse un sourcil en voyant son assiette bien remplie. Elle déborde de deux tranches de viande grillée et d'une impressionnante quantité de "frites". Elle va vraiment manger tout cela ? Noooon ?

"- Eh ! En entraînement on n'a le droit qu'à des rations militaires et à de l'eau, crois-moi, ce repas est saints comparait à ce que j'ai pu avaler le premier soir de ma permission !"

Je regarde mon assiette. Je vois quatre sortes de rouleaux bruns renfermant je ne sais quelle farce. C'est donc cela des "nems" ? Je suppose que je ne découvrirais ce que c'est qu'en goûtant... Je découpe un bout que je pique sur ma fourchette. Je jette un petit coup d'œil sur l'intérieur sans réussir à identifier ce que je vais avaler... Oh et puis ,c'est amusant de découvrir de nouvelles choses non ? Je goute... Mmmm... C'est bizarre comme goût... Mais j'aime bien. Je prends un air gourmand et je prends une autre bouchée. Emma s'amuse de me voir découvrir de nouvelles saveurs. Elle semble apprécier son "steak" grillé. Il est bien juteux et je ne peux m'empêcher de frissonner à cette idée...

"- Mmmm... Tu es sure que les humains n'ont pas un peu de gènes Krogan en eux ? Vos deux espèces aime la viande crue... Ce doit être un atavisme tribal dans de votre préhistoire..."

C'est un petite taquinerie qui date de quelques années entre nous. Elle secoue la tête et finit son steak d'un air dédaigneux.

"- Hmmm...tu sais...Je me pose toujours une question...quand je suis rentrée dans l'Alliance, mon dossier a mis plus de temps à être traité que ce que je pensais. Je me suis penchée sur la question et finalement j'en suis venue à la question suivante: Depuis combien de temps tu as mis des hommes à ma surveillance. Et est-ce que ce beau brun...mmm...David...en faisait partie...je me suis toujours posée la question...Et surtout ! Est-ce que ça c'est avéré utile ?"

"- Ah bon ? Voyons voir... David ? Un brun ? Séduisant je suppose ? Cela ne me dit rien... Je le saurais s'il avait fait partie des gardes du corps que je t'ai assignée..."

David Cameron est effectivement un des agents que j'ai engagé. Il se faisait passer pour un étudiant de deux classes supérieures.

"- Vraiment... Je ne vois pas de qui tu parles..."

Je prends un air amusé, faussement innocent.

"- Tu avais des vues sur lui ? J'étais persuadée que tu t'intéressais plus à Candice et John Mitchel, tu sais les deux frères et sœurs... J'ai jamais su d'ailleurs pour lequel des deux tu craquais le plus... Oups... Je suis en train de montrer quelle horrible sœur ultra protectrice j'ai été..."

Je sais qu'Emma a eu une aventure d'un soir avec l'un des deux mais j'ai refusé d'en savoir plus. Je recevais des rapports un peu trop précis sur les activités d'Emma et cela me gênait parfois. j'avais l'impression de la trahir parfois mais c'était nécessaire... Je redeviens sérieuse tout à coup.

"- Oui... J'avais mis du monde pour te surveiller et te protéger mais c'était plus par précaution qu'autre chose. je ne croyais pas réellement que tu serais en danger. Pourtant ces protections se sont révélées utiles à trois reprises..."

Elle me fixe soudain plus sérieuse elle aussi. Je vois ses doigts se refermer sur sa fourchette. Le serveur s'approche de nous, apportant la carte des desserts. Je choisis l'un d'eux au hasard : Une Forêt noire ? C'est un gâteau au chocolat je crois... Si c'est le cas, c'est délicieux. D'autant plus que mon métabolisme me permet plus facilement d'éliminer les sucres superflus que celui d'Emma. C'est un avantage éhonté dont je compte bien faire la démonstration.

"- La première fois n'a rien à voir avec les menaces que je redoutais. Tu te rappelle de cette disparition d'une fille de 15 ans ? Elle a été retrouvée morte dans un champ, et le rapport du légiste a conclu à une agression sexuelle... Je ne pouvais pas trop savoir ce qu'il en était alors j'ai renforcé la vigilance et doublé la garde. C'est un étudiant de seconde année qui a été finalement arrêté (grâce à certaines vidéos que j'ai transmise aux autorités). Je ne pense pas que tu étais menacée mais je n'ai pas pris de risque."

Oui, cette affaire m'avait quand même alarmée. Cette année là je suis venue rendre une visite surprise à Emma et je l'ai emmenée passer une semaine aux Barbades. Nous avons fait de la plongée sous marine et discuté des rapports sentimentaux et amoureux... La philosophie asari à ce sujet ne cessait pas de mettre le rose au joues d'Emma... Mais à la fin de la semaine, elle s'amusait en voyant les regards se poser sur mes formes plantureuses où que je sois, où que j'aille... Je crois qu'elle m'enviait. Si elle avait su quelle jeune femme ravissante elle deviendrait par la suite , je crois qu'elle ne l'aurai pas cru... A cette époque elle était tout juste adolescente et ses formes plates la désespérait un peu.

"- La seconde fois n'était pas vraiment sérieuse. Un de tes amis avait trahi ta confiance en recopiant une partie de ton mémoire... J'ai eu une réaction... un peu virulente quand j'ai vu combien il t'avait déçue. J'ai décidé de lui donner une leçon. Après tout, tu pouvais être renvoyée avec cette histoire... Je me suis arrangée pour qu'on enquête sur lui et si tu te rappelle bien , peu de temps plus tard la direction du collège a décidé de l'exclure parce qu'il trichait aux examens."

Elle me jette un regard de reproche... oui, je sais.... Elle se doute bien que j'ai usé de moyens assez peu réguliers pour arriver à ce résultat. Mais Emma a été blanchie et surtout, j'ai pu lire les deux mémoires et être sure que ma sœurs n'avait pas triché.

"- La troisième fois par contre..."

Je m'adosse au dossier de ma chaise et je laisse passer un petit silence avant de lui répondre. Le serveur m'apporte ma forêt noire. Je frémis de délice en regardant le gâteau au chocolat recouvert de crème... Je pose ma cuillère sur le dessus de la pâtisserie et je prends la cerise rouge confite. Je la gobe affichant un petit sourire satisfait...

"- La troisième fois était sérieuse... Une cellule de Cerberus a essayé de t'atteindre. Je suppose qu'ils voulaient d'abord tenter de sympathiser avec toi pour te recruter ensuite mais j'ai eu la confirmation que leurs ordres étaient de s'emparer de toi à tout prix... Ton potentiel, tant biotique qu'intellectuel leur semblait si prometteur qu'ils ont mis sur toi un véritable groupe de combat. Quand j'ai compris ce qui se passait, j'ai décidé de ne pas faire dans la demi mesure. J'ai personnellement dirigé deux opérations, l'une visant à éliminer la cellule en Suisse et à en faire disparaitre toute trace, l'autre à éliminer une série d'agents dans des opérations toutes différentes dans des secteurs d'activité stratégique pour Cerberus. J'ai pensé que chaque mort solliciterait l'analyse de leur conseil d'analyse stratégique et ralentirait d'autant leurs opérations dans le futur. Ils allaient devoir enquêter sur chacune d'entre elles pour comprendre les raisons de la disparition de leurs agents, dépenser du temps et de l'argent pour savoir si leur sécurité interne était menacée..."

J'ai conscience en lui expliquant cela que je ne suis plus la gentille sœur toute bleu... Je suis toute autre que celle qu'elle a toujours connue mais elle voulait que je soit honnête avec elle. Je réagis comme une asari quand on touche à ceux ou celle que j'aime. Et personne n'est plus cher à mon cœur qu'Emma... Le monde est une jungle dangereuse et elle est bien placée pour comprendre que parfois le pire peut arriver. Ses hématomes prouvent que l'Alliance a voulu qu'elle en soit bien consciente.

"- Je n'ai pas choisis de pauvres innocents endoctrinés par Cerberus , mais des agents identifiés dont je connaissais les activité criminelles. J'ai quand même sacrifié une part de mon listing d'agents connus.... C'était un choix mais je voulais te donner un peu de tranquillité sans avoir à t'obliger à changer d'école."

Je me tais pour finir ma forêt noire. Elle est aussi délicieuse que je le pensais. Emma me regarde. je tente de savoir ce qu'elle pense de tout cela. Je ne suis plus exactement la Talia qu'elle a connu. Celle que je lui montre à présent, c'est la redoutable Oracle. Tant mieux : Je dois lui montrer qui je suis si je veux qu'elle continue à me faire confiance. Elle n'est plus une petite fille que je dois protéger à présent... Je tapote sur mon omni deck et j'enclenche la fonction brouillage tout autour de nous. Nous sommes comme dans une bulle dont les sons ne peuvent sortir

"- J'ai choisi ces dernières années de donner un ton tout à fait différent à mes activités... J'ai développé des contacts avec des milieux qui ne sont pas du tout ceux que je pensais fréquenter au départ quand je me suis lancée dans cette carrière. J'ai voulu comprendre les évènements de la Citadelle. Savoir pourquoi les Geths avaient attaqués et ce qui c'était passé exactement. La mort de nos mères me pesait comme une fauter que j'aurai commise. Je me suis demandée si souvent si j'aurai pu toutes vous sauver. J'ai enquêté et consulté les rapports. j'ai aussi interrogé des personnes que les services de sécurité n'ont pas daigné questionner. Et les choses que j'ai découverte sont... Troublantes..."

Je bois ce qui reste de mon eau minérale... Emma me regarde les poings serrés...

"- Le cuirassé qui a attaqué la Citadelle et qui a anéanti le tiers de nos vaisseaux, n'était pas Geth... C'est un Moissonneur... Oui, comme le monstre mythique des légendes... Le Conseil a voulu cacher son existence pour ne pas affoler la population civile. Je ne connais pas tous les détails mais si tu veux, je te donnerais le dossier que j'ai pu rassembler sur l'attaque. Je sais aussi une autre chose : Il voulait utiliser la Citadelle comme relai de transmission hors de notre galaxie... Je te laisse imaginer les raisons d'une telle liaison..."

Emma est devenue toute pâle tout à coup. Je m'en veux de gâcher nos retrouvailles en abordant ce sujet mais je dois lui dire ce que je sais...

"- Ces dernières années, j'ai voulu pouvoir disposer d'un réseau de renseignement capable de me renseigner à ce sujet. J'ai voulu en parler avec des matriarches asari mais on m'a dit de ne pas m'aventurer plus loin. Certains de mes contacts ont reçu les mêmes consignes de la part des gouvernements galarien et Thurien... Je ne sais pas quelle sera la position des humains à long terme... En tout cas, je n'ai pas voulu être prise au dépourvu s'il se passe quelque chose prochainement et d'après ce que je vois en constatant la voix que tu t'es choisie, je crois que j'ai eu raison. Si un jour tu as besoin d'une aide urgente dans une opération dans laquelle tu ne peux en recevoir, je serais en mesure de te la donner... Une aide... militaire, s'il le faut..."

Le serveur revient et je coupe le champs de brouillage. Emma paye et nous nous levons pour nous diriger vers son coupé noir.

"- Où m'emmène tu à présent ? Quel est le programme ? Nous reparlerons de ces choses là plus tard, pour l'instant, je veux profiter de toi..."

J'ai aussi un cadeau à lui offrir et j'attends le bon moment pour cela
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Sam 31 Mar - 16:55

"- La troisième fois était sérieuse... Une cellule de Cerberus a essayé de t'atteindre. Je suppose qu'ils voulaient d'abord tenter de sympathiser avec toi pour te recruter ensuite mais j'ai eu la confirmation que leurs ordres étaient de s'emparer de toi à tout prix... Ton potentiel, tant biotique qu'intellectuel leur semblait si prometteur qu'ils ont mis sur toi un véritable groupe de combat. Quand j'ai compris ce qui se passait, j'ai décidé de ne pas faire dans la demi mesure. J'ai personnellement dirigé deux opérations, l'une visant à éliminer la cellule en Suisse et à en faire disparaitre toute trace, l'autre à éliminer une série d'agents dans des opérations toutes différentes dans des secteurs d'activité stratégique pour Cerberus. J'ai pensé que chaque mort solliciterait l'analyse de leur conseil d'analyse stratégique et ralentirait d'autant leurs opérations dans le futur. Ils allaient devoir enquêter sur chacune d'entre elles pour comprendre les raisons de la disparition de leurs agents, dépenser du temps et de l'argent pour savoir si leur sécurité interne était menacée..."

Si je semblais joyeuse, cette nouvelle semble immédiatement retirer toute joie de mon visage. Alors Cerberus n'en a pas fini avec moi? Comment compte t'il me faire devenir l'une des leur après ce qu'ils ont voulu me faire? Il parait qu'ils ont de très bons arguments mais...jamais je ne leur ferai confiance. Ils sont responsable de mon kidnapping et si Talia ne m'avais pas sauvé, je serai peut être morte ou alors devenue un de leur joué...

D'un autre coté, cela confirme mes impressions vis à vis de Talia. Elle est "dangereuse"...Je ne sais pas vraiment ce qu'est la vie d'une courtière d'information, mais il est claire qu'elle est capable de commettre des actes moralement discutable, même si elle veut me convaincre du contraire. Mais qui suis-je pour la juger désormais? Je suis tout à fait consciente qu'on pourrait me demander demain d'assassiner un homme important, juste pour des raisons de "préservation des affaires de la Terre".


"- Je n'ai pas choisis de pauvres innocents endoctrinés par Cerberus , mais des agents identifiés dont je connaissais les activité criminelles. J'ai quand même sacrifié une part de mon listing d'agents connus.... C'était un choix mais je voulais te donner un peu de tranquillité sans avoir à t'obliger à changer d'école."

Comment peut on faire la différences entre un agent forcé d'obéir à Cerberus et un agent pleinement volontaire. Nos instructeurs nous ont appris que Cerberus a le chic de nous forcer à leur obéir, ou de nous faire voir que le biens (même quand il est inexistant) de leur action. Comment Talia peut elle les différencier? Les choses ne sont pas noir ou blanc.

Elle a encore des choses à me dire je le vois, je me garde bien de lui répondre. Cerberus ne devrait plus chercher à me "recruter" maintenant. L'Alliance m'a à l'œil et bientôt je servirai sur un vaisseau ou dans un commando d'élite. J'ai récemment appris que les marines s'intéressaient à moi...je me demande à quoi ressemblerait mon instructeur quand je pourrai postuler à une formation N5... Mon Omnitech signale un piratage environnemental quand Talia enclenche ses brouilleurs, je le fait taire d'un geste. Je sais que ce qu'elle va dire va être très important.

"- J'ai choisi ces dernières années de donner un ton tout à fait différent à mes activités... J'ai développé des contacts avec des milieux qui ne sont pas du tout ceux que je pensais fréquenter au départ quand je me suis lancée dans cette carrière. J'ai voulu comprendre les évènements de la Citadelle. Savoir pourquoi les Geths avaient attaqués et ce qui c'était passé exactement. La mort de nos mères me pesait comme une fauter que j'aurai commise. Je me suis demandée si souvent si j'aurai pu toutes vous sauver. J'ai enquêté et consulté les rapports. j'ai aussi interrogé des personnes que les services de sécurité n'ont pas daigné questionner. Et les choses que j'ai découverte sont... Troublantes..."

"Troublantes?"

Je serre les poings...tout ce qui est en rapport avec l'attaque de la citadelle a toujours attiré mon attention. Je me suis pas mal renseigné, l'Alliance contient de nombreuse information, notamment sur le commandant Shepard.

"- Le cuirassé qui a attaqué la Citadelle et qui a anéanti le tiers de nos vaisseaux, n'était pas Geth... C'est un Moissonneur... Oui, comme le monstre mythique des légendes... Le Conseil a voulu cacher son existence pour ne pas affoler la population civile. Je ne connais pas tous les détails mais si tu veux, je te donnerais le dossier que j'ai pu rassembler sur l'attaque. Je sais aussi une autre chose : Il voulait utiliser la Citadelle comme relai de transmission hors de notre galaxie... Je te laisse imaginer les raisons d'une telle liaison..."

Ce que j'ai appris et ce que me dit Talia pourrait concorder...mais certaines choses me semblent invraisemblables...Un Moissonneur...c'est un mythe...Certains de l'Alliance pense que les Geth auraient voulu se servir de ce mythe contre nous...comme on donnerait le nom de "dévoreur" à notre vaisseau le plus puissant...D'autre pense que le commandant Shepard a vue des choses que personne d'autre n'a vu...et que si le Conseiller Anderson le soutient, c'est que ça peut être vrai...alors nous serions tous en sursis? Cela parait trop invraisemblable...

"- Ces dernières années, j'ai voulu pouvoir disposer d'un réseau de renseignement capable de me renseigner à ce sujet. J'ai voulu en parler avec des matriarches asari mais on m'a dit de ne pas m'aventurer plus loin. Certains de mes contacts ont reçu les mêmes consignes de la part des gouvernements galarien et Thurien... Je ne sais pas quelle sera la position des humains à long terme... En tout cas, je n'ai pas voulu être prise au dépourvu s'il se passe quelque chose prochainement et d'après ce que je vois en constatant la voix que tu t'es choisie, je crois que j'ai eu raison. Si un jour tu as besoin d'une aide urgente dans une opération dans laquelle tu ne peux en recevoir, je serais en mesure de te la donner... Une aide... militaire, s'il le faut..."

Talia semble vraiment prendre cette menace au sérieux...Je ne sais pas quoi en penser...si les Moissonneur sont comme le dit la légende, à quoi me servirait son aide? Nous serions toutes les deux condamnés de toute manière...Même si le vaisseau amiral Geth était un Moissonneur, il a fallu une armée pour le détruire...

Elle coupe le brouillage et le serveur vient poser la note que je règle aussitôt.

"- Où m'emmène tu à présent ? Quel est le programme ? Nous reparlerons de ces choses là plus tard, pour l'instant, je veux profiter de toi..."

Je ne sais pas...maintenant qu'elle a abordé le sujet, j'ai l'impression de sentir une boule au ventre. Mais peut être que justement, le mieux à faire, c'est de profiter de l'instant présent. Demain j'irai voir mon instructeur...peut-être pourra t'il me renseigner sur les quelques pistes que j'ai...

Je monte dans la voiture et m'attache en même temps que Talia.

"Tu sais...il y a beaucoup de rumeur dans l'Alliance, même à l'académie. Sur Cerberus, sur les Geth...sur le commandant Shepard, sur le Conseiller Anderson...Je ne peux pas te dire grand chose...ce dont je suis certaine, c'est que le commandant Shepard est ici, à Vancouver..."

Le véhicule décolle et j'emmène Talia vers mon appartement, il fait nuit dehors, le soleil c'est couché pendant que nous mangions, nous sortirons peut être après je ne sais pas mais personnellement, je ne dirai pas non à un peu de toilette avant. J'essai de mettre ce dont nous parlions de coté et je lui souris.

"Tu dormira dans mon appartement au fait, les hôtels sont toujours pleins ici, et bon, c'est toujours mieux de loger chez l'habitant non?"

Il ne faut que dix minutes pour rejoindre la tour dans laquelle se trouve mon appartement. Nous nous garons sur un parking située à la moitié de la tour. A l'étage du dessus, il y a une boite de nuit que j'apprécie beaucoup, elle accueille beaucoup d'hommes et femmes de l'Alliance, en plus d'autres résidents de Vancouver.

"Si tu veux, on ira après? La je voudrais me prendre une douche, et je pense que tu voudras en prendre une aussi non? Après un voyage comme ça, ça détend. J'ai tout préparé en plus tu vas voir"

Nous montons dans un ascenseur et j'appuis sur le 48eme étage...soit 18 étage à monter.

"Nos mères seraient en effet fier de nous voir ensemble comme ça...Je pense qu'elles voulaient qu'on soit le plus proche possible, et c'est vrai que dés que nous en avons l'occasion, nous prenons des nouvelles l'une de l'autre, ou nous nous voyons comme aujourd'hui."

Je lui lance un clin d'oeil.

"Nous nous surveillons même."

Nous sortons de l'ascenseur et je l'amène jusqu'au 483b. l'appartement n'est pas bien grand, en même temps, je n'y suis que l'équivalent de trois mois dans l'année. la porte d'entré donne directement sur le salon entièrement exposé à la baie vitré. Un coin cuisine/bar se tiens sur la droite tandis que sur la gauche, deux portes mène à ma chambre et à la salle de bain. le salon est sobrement équipé. Une télévision, un ordinateur, plusieurs revues militaires mais aussi d'économie, de technologie et d'histoire sont rangé en dessous de la table basse à coté de laquelle mon canapé s'est reconvertie en lit.

"Bienvenue chez moi. J'ai tout rangé au mieux, mais il se peut que tu trouve encore un peu de poussière par exemple. Bon je te propose de prendre ta douche en première? tout trouvera tout ce qu'il te faut dans la salle de bain."

Je ne sais pas vraiment quoi dire de plus...J'ai l'impression d'avoir tout préparé mais de ne finalement pas savoir quoi faire. Ce que m'a dit Talia au restaurant raisonne un peu dans ma tête. Voulait-elle le faire exprès? Maintenant j'aimerai avoir certaines réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Lun 2 Avr - 0:47

Je grimpe dans le coupé noir d'Emma. les fauteuil en cuir sont très agréables. La nuit tombe est je découvre le front de mer au loin entre deux tours. Le ciel rougeoie tandis que le soleil se couche. La mer devient orangée et je reste un instant à admirer le spectacle. Dommage que l'on ne puisse voir ça depuis le rivage. Je m'attache et je me tourne vers Emma.

"- Tu sais...il y a beaucoup de rumeur dans l'Alliance, même à l'académie. Sur Cerberus, sur les Geths..sur le commandant Shepard, sur le Conseiller Anderson...Je ne peux pas te dire grand chose...ce dont je suis certaine, c'est que le commandant Shepard est ici, à Vancouver..."

Cela correspond à ce que je savais. Je regarde Emma , cherchant à savoir ce qu'elle sait au juste. Je me doute que les humains n'ont pas pu garder totalement le secret sur ce qui c'est passé compte tenu de l'implication du commandant Shepard dans le secours au Conseil lors de l'attaque de la Citadelle.,Une chose est sure, Emma a eu l'air surprise quand j'ai parlé des Moissonneurs. Elle croyait elle aussi qu'il s'agissait d'une légende. j'airais aimer que ce soit le cas mais les rapports de mes agents sur les activités de Cerberus et sur les disparitions dans les colonies humaines des systèmes terminus ne me laissent pas envisager des perspectives radieuses... Emma décolle et nous guide au travers d'une voie rapide. Elle pilote son coupé avec dextérité et je ne peux m'empêcher de la regarder amusée : Elle a vraiment changé...

"- Tu dormira dans mon appartement au fait, les hôtels sont toujours pleins ici, et bon, c'est toujours mieux de loger chez l'habitant non?"

Je ris avant de répondre :

"- Oh tu sais, je suis sure que je trouverais facilement un ou une habitante ravi(e) de m'héberger cette nuit. Il me suffirait d'apparaitre seule dans un bar... J'ai fait cela de nombreuses fois par le passé. Et parfois je reste plus d'une nuit..."

Je lui décoche un sourire radieux.

"- Parfois c'est même trop facile : Les humains sont trop facile à manipuler, tu sais ? Crois moi, je vous adore en général mais par rapport à des asari, vous êtes des enfants naïfs... Bon... J'admets que vous êtes plus fins que des Turiens et surtout des Krogans..."

J'ajoute d'un air malicieux :

"- Bien sur ces propos ne concernent pas une humaine de ma connaissance qui se trouve très liée à une asari en particulier..."

Emma secoue la tête d'un air amusé. Nous suivons le trafic. C'est l'heure de pointe et Emma serpente entre les véhicules plus lents. Elle nous pose enfin dans un parking. Nous sommes à mi hauteur dans une tour du centre ville. Elle me montre les panneaux holo qui indiquent une boite de nuit au dessus de nous.

"- Si tu veux, on ira après? La je voudrais me prendre une douche, et je pense que tu voudras en prendre une aussi non? Après un voyage comme ça, ça détend. J'ai tout préparé en plus tu vas voir"

L'idée me semble bonne. ... Les deux en fait ! Nous ne sommes jamais allée en boite ensemble en fait. Elle était trop jeune et j'étais... occupée... Je l'ai accompagnée à plusieurs bal de fin d'année. J'étais fière de me montrer à ses côtés. J'étais aussi très amusée à l'idée de lui permettre de se pavaner à mes côtés. Par contre je ne me suis pas trop lâchée à ces occasions : Les camarades de classe d'Emma étaient un peu trop jeunes pour moi. Nous prenons l'ascenseur et Emma appuie sur le 48. Nous montons de 18 étages avant d'arriver sur le palier du 48eme. Les portes s'ouvrent et je suis Emma dans un couloir au revêtement bleu pale. Nous croisons deux jeunes hommes qui nous regardent l'air intéressés. Je leurs souris mais je détourne la tête quand ils tentent de nous aborder. Nous passons devant eux.

"- Nos mères seraient en effet fier de nous voir ensemble comme ça...Je pense qu'elles voulaient qu'on soit le plus proche possible, et c'est vrai que dés que nous en avons l'occasion, nous prenons des nouvelles l'une de l'autre, ou nous nous voyons comme aujourd'hui. Nous nous surveillons même."

"- Oui... ma mère était très heureuse que j'ai accepté son mariage sans lui objecter la différence d'age entre ta mère et elle. Tu sais... Ce n'est pas courant qu'une matriarche de l'age de ma mère envisage de fonder une nouvelle famille. Elle avait attendu très longtemps avant de se décider à enfanter. Je suis sa dernière née et je croyais que je serais sa dernière fille mais je sais qu'elle voulait avoir une autre fille avec ta mère... Et puis, je crois qu'elle était heureuse d'avoir une fille humaine aussi. Elle était curieuse de te voir grandir."

Elle passe la paume de sa main sur le senseur de l'appartement 483b. Je m'arrête devant l'entrée pour observer l'intérieur. Il n'est pas très vaste mais cet appartement semble confortable. j'entre pour regarder les lieux de plus près. Visiblement Emma ne vit pas souvent en ces lieux. Ce qui ne m'étonne guère d'ailleurs... Il n'y a pas grand chose , juste le strict nécessaire. Le style est plutôt sobre et impersonnel. Je me demande si on leur enseigne cela à l'armée ? A part des revues traitant de sujets militaires, économiques, technique et d'histoire, rien ne montre les goûts d'Emma

"- Bienvenue chez moi. J'ai tout rangé au mieux, mais il se peut que tu trouve encore un peu de poussière par exemple. Bon je te propose de prendre ta douche en première? Tu trouvera tout ce qu'il te faut dans la salle de bain."

"- Avec plaisir ! La fin du voyage a été un peu longue et je serais ravie de me rafraichir un peu. "

Je la regarde, elle semble gênée. Je hoche la tête d'un air malicieux. Elle repense à ce que je lui dit tout à l'heure. C'est peut être important mais je n'ai pas envie qu'elle y pense toute la soirée. Je connais une bonne façon de lui donner autre chose à penser... Et puis un peu d'embara n'a jamais tué personne, non ? je me demande si elle rougit toujours autant ? Avec son teint pale, c'est probable...

"- C'est dommage quand même... Mmm non pas dommage... Tu auras peut être juste de mal à te faire à cette idée..."

Elle hausse un sourcil l'air étonnée.

"- Oui, je disais... Tu n'as qu'un lit... Si je trouve quelqu'un qui me plait en boite, tu vas devoir me laisser le laisser, non ?'"

J'éclate de rire devant son air offensé. J'ajoute d'un air malicieux :

"- Ne te fâche pas : Je ne compte pas me consacrer à une autre personne qu'à ma petite sœur chérie ce soir."

Je dégrafe sans faire de cérémonie le haut de ma combinaison et je la fait glisser sur mon corps. Le haut retombe sur mes hanches et je me tourne pour m'avancer vers la douche. Je vois dans le miroir devant moi ses yeux se poser sur mon dos nu... Elle rosit comme je m'y attendais. Je réprime un nouveau rire et je me penche en avant pour retirer mes bottes. Le geste est gracieux, calculé... je l'ai répété tant de fois auparavant...

"- Tu as quelques chose que je puisse mettre ? mes bagages sont restés à la douane... A moins que tu ne les ai fait porter chez toi déjà ?"

Je fais glisser ma combinaison sur mes hanches et là Emma décide visiblement qu'elle a autre chose à faire que de me regarder. Elle se tourne précipitamment, feignant de trouver quelque chose d'intéressant à observer sur le mur. Je décide d'enfoncer le clou :

"- Un seul lit ? On dort ensemble alors ? J'espère que tu ne compte pas jouer les gentilles hôtesse et aller sur ce canapé inconfortable ? "

Je voudrais bien voir son visage à présent. Je suis sure d'une chose : Elle ne pense plus à ses noires pensées de tout à l'heure... Dis moi merci petite sœur et pardonne moi de jouer à ce jeu là avec toi. D'un autre côté, si tu me demande de te traiter comme une égale, il faut t'attendre à ce que je joue à ce genre de jeu, non ? Et puis c'est si amusant... Je laisse tomber au sol ma combinaison et je pénètre dans la douche. J'ouvre le robinet, laissant l'eau chaude couler sur mon visage....

"- Je ne trouve pas le savon, Emma..."

J'attends qu'elle s'approche avant d'ajouter :

"- Ah non... Excuse moi, il était là !"

Je ne devrais pas être aussi vilaine avec elle mais j'avoue qu'elle l'a un peu cherché. Je me savonne en fredonnant une chanson terrienne que m'a apprise Isabella. Je me rince avant de prendre la serviette. je me sèche, frottant ma peau lisse pour en absorber chaque goutte. Lorsque je sors enfin de la douche, Emma a laissé quelque chose pour moi dehors. j'ai enveloppé la serviette autour de ma taille et je regarde ma petite sœur dans les yeux, le rire au lèvres...

"- A ton tour ma belle ! Ta grande sœur toute bleu a fini de jouer !"

J'éclate de rire tandis qu'elle file dans la douche....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Sam 7 Avr - 20:14

J'ouvre doucement les yeux, ne prêtant pas vraiment attention à ce qui m'entoure. Les stores de ma chambre sont fermées, tant mieux, mon crâne n'aurait pas supporté cet afflux de lumière d'un soleil qui semble se lever. Un silence de mort plane à coté de moi, j'ai l'impression d'être seule au monde. Il me faut un moment pour me dire que Talia est sensée avoir dormie dans l'appartement. Oh petit à petits, les souvenirs reviennent, mais voyons les plus urgents d'abord.

Voyons voir...j'ai suis en sous-vêtements, dans mon lit, qui est encore certainement dans ma chambre, dans mon appartement. J'ai un mal de crâne comme un lendemain de cuite...nan en faite...c'est un lendemain de cuite...j'ai encore le goût de la vodka dans la bouche et l'impression horrible que mon estomac va me faire vomir. Hier, j'ai montré l'une des plus stupides traditions des soldats de l'Alliance: savoir se bourrer la gueule. Et le pire, c'est que je me souviens très bien que sur le coup, ça m'avait semblé être une bonne idée... Arg je dis ça...mais dans quelques jours ça me semblera de nouveau être une bonne idée si l'occasion se présente.

"MMMMmmmm!" Je met mon oreiller sur la tête, je veux me rendormir !

***

Je crois que j'arrive à me rendormir pendant quoi...dix minutes? J'ouvre les yeux, à travers les stores, je devine que le soleil à commencé à grimper, on doit s'approcher de la moitié de la mâtiné...Oh non de non...le temps est sans pitié avec moi...je me sens mieux cependant. Je jette à coup d'œil à ma chambre. La porte qui donne vers le salon est fermé. Il est temps de me lever je pense. Je me met en position assise au bord du lit et je regarde à coté de moi...Ma tenue cérémonielle de Capitaine, je l'avais préparé hier avant d'aller chercher Talia...

Aujourd'hui c'est la cérémonie des promotions... Ca va aller...je regarde mon réveil: 10h30...je me dis que je mériterai bien de rester au lit plus longtemps, mais, habitudes militaires oblige, je sais que je n'arriverai plus à trouver le sommeil maintenant. J'entend du bruit dans le salon, ça doit être Talia. Elle c'est bien amusée aussi je pense. La garce...elle a fait bien plus sensation que moi. Nous avons rencontré pas mal de mes camarades ou des personnes que j'ai croisé pendant ma formation, et si certains continuaient à tenter de me séduire ou tout du moins à déconner avec moi, d'autres se sont vite tournés vers Talia...Rahlala, l'intrigue de l'exotisme...

Je me décide à me lever, il y a une porte qui mène directement de ma chambre à la salle de bain. J'enclenche l'eau pendant que je prépare une serviette et me déshabille, puis je rentre dans la douche. Je ferme les yeux, sentir l'eau couler sur mon corps me réveil en douceur et petit à petit, alors que je frotte ma crinière, je me dis que j'ai passé un très bonne soirée.

***

Talia une fois ma douche terminée, nous avons fini par opter pour la boite de nuit. Une occasion de plus de partager de nouveau moment ensemble. Je voyais que Talia c'était bien amusé à faire l'exhibitionniste devant moi, et j'avais un peu honte d'en avoir rougie...Je suis bien obligée de l'admettre, elle est très bien...faite...Bon au moins nous allions faire sensation. Mais qu'elle n'escompte pas brusquer mon "innocence" ou quoi que ce soit, elle va me redécouvrir j'ai l'impression là. Enfin bon...

Comme je m'en doutais, la boite de nuit est pleine de membre de l'Alliance en permission. C'est un excellent endroit, les pistes de dance sont très bien éclairé et on peut parler sans difficulté sans avoir à changer de salle, des parois de verre captant le son tout en diffusant des annonces lumineuses.

Nous avons notamment croisé deux camarades que j'apprécie, James et Elsa, ils sont frères et sœur et sont entrés dans l'armée ensemble en tant que sous officier. J'ai passé beaucoup d'entraînement avec eux la première année et nous avons pas mal trainé ensemble en fait. Leur présenter Talia était amusant, surtout pour Elsa apparemment qui semblait être aux goûts de ma soeur avec ses origines nordiques bien plus tranché que ceux de James, qui n'en reste pas moins un bel homme...Lui et moi sommes plutôt complice, il n'est pas inenvisageable que nous ayons pu passer une permission à deux sans sa sœur...Mais je ne m'attache pas plus à lui qu'à d'autre personne avec qui j'ai passé de bon moment.

Quoiqu'il en soit, nous nous sommes vite retrouver sur la piste de dance après un premier verre. J'ai beaucoup rit lorsque James ma chuchoté qu'Elsa avait pourtant pour habitude de draguer les gros tas de muscle. Là pour un peu, je commençais à avoir l'impression que j'allais devoir laisser mon appart à Talia et prendre le canapé dans celui de James. Bon apparemment ça n'est pas allée jusque là.

Après quelques danses, je me suis aperçue qu'il n'y avait pas qu'Elsa qui s'intéresser à Talia. Il devait y avoir quoi, une dizaine d'Asari dans la boite de nuit? Elles faisaient sensations et si elles le voulaient, aucune d'elle n'allaient repartir seule. Bah en même temps, les permissions sont faites pour faire de nouvelles rencontre non? Je me souviens avoir lancé un clin d'œil à Talia alors que je dansais dos contre dos avec James. Je crois que nous avons bien dansé une bonne heure avant que nous ne nous arrêtions, apercevant au loin d'autres connaissances.

J'ai présenté Talia à plusieurs camarades que j'ai rencontré en mission d'entraînement et j'ai pris des nouvelles de leur affectation. La chose la plus marquante sans doute pour Talia, c'est qu'aucun n'a mon âge parmi les officiers que nous avons pu croiser. Cela met bien plus en évidence le fait que je suis rentré dans l'académie des officiers très jeune, que je suis l'une des plus jeunes capitaine que compte l'histoire de l'Alliance. J'ai eu du mal au début, surtout à me faire respecter. L'armée reste un mode très masculin, et une jeune femme major de promotion à Terra2, ça fait tâche dans ce monde.

En serrant les mains de mes camarades, je me dis que beaucoup de chemin est passé maintenant. Ils me respectent et je les respectent, je me souviens même des applaudissements de certains lorsque j'ai frapper à la mâchoire le commandant de mission à la fin de celle-ci parce qu'il avait mis stupidement son commando en danger. Ca m'avait quand même valu une séance d'interrogatoire cette histoire...forcément, je ne pouvais pas ne pas lui en vouloir après.

D'ailleurs, il devait être relativement tard, l'alcool n'aidait pas, j'ai cru l'apercevoir. Vu comment James a chercher à me convaincre que non, ce n'était pas lui, je n'ai pas cherché plus loin. J'ai ri et j'ai levé haut mon shooter de vodka, lançant un toast à nos promotions de demain.

Mes pensées étaient très loin de celles que j'avaient quand Talia m'a parlé de "moissonneur". D'ailleurs, en y repensant maintenant, ça me semble invraisemblable que l'Alliance ne se préoccupe pas plus de ça si des preuves existent. Peut être que finalement, ce moissonneur n'était qu'un épouvantail Geth...J'ai levé mon verre à la santé des Geth également, avant de rajouter qu'un Geth en pleine santé est un Geth avec la lampe cassée par une balle.

Le reste de la soirée est un ensemble d'image, de son, de parole et de rire un peu confus...James était ivre, Elsa aussi, j'étais ivre...mmm Talia devait l'être je pense...bah je ne sait pas en faite...Elle s'est bien marré en tout cas, soit en nous trouvant "drôle" soit parce qu'elle aussi était bien imbibée.

Et tout ça nous ramène jusqu'à l'appartement...Là j'avoue, petit black out. C'est quand même pas Talia qui m'a ramené? Oh merde.

***

Je tourne les robinet et coupe la douche en souriant. Je suis certaine que Talia a le numéro d'Elsa dans son omnitech, ou tout du moins elle saura la retrouver d'une manière ou d'une autre. Je me souviens des histoires qu'elle me racontait sur ses amourettes. Oh je ne suis pas naïve, ou plutôt je ne le suis plus, elle a romancé ça, ses aventures devaient être bien plus noirs que ce qu'elle a bien voulu me dire. Tout du moins, il y avait de quoi lire entre les lignes en fait.

Je me sèche rapidement avant de m'habiller d'une robe de chambre bleu turquoise et de sortir vers là salle à manger.


"Bouah...promets moi de jamais me laisser boire autant la prochaine fois..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Dim 15 Avr - 22:44

"- Alors ? Dites moi mon cher ? Si j'ai bien compris, je dois pousser cette petite balle dans le trou au milieu du gazon avec cette sorte de canne ? Je la tiens correctement, j'espère ? "

Je regarde Alvaro Espinoza. Il est nerveux et sursaute excédé par l'énormité que je viens de dire. Mon ton innocent et candide le met mal à l'aise. J'ai l'air d'une parfaite abrutie, je l'avoue... Je laisse échapper un petit rire bien niais et mes mains serrent la poignée du club de golf. Ma balle est tombée sur le green et a roulé pour s'arrêter à environ deux mètres du trou. Le soleil est sur ma gauche, je ne suis donc pas gênée par ses rayons. Je fais mine de réfléchir, de m'apprêter à jouer et puis je me redresse, le sourire aux lèvres. Mon Omni deck s'active et je reçois un message urgent d'Emma : Elle a trouvé le holo que j'ai laissé sur la table de sa cuisine. " Bonjour Emma ! J'espère que tu as bien dormi. J'ai passé une très bonne soirée mais j'ai du m'absenter ce matin. Appelle moi dès que tu pourras..." Je prend un air mutin et je décoche un charmant sourire vers l'humain trapu qui partage ma partie. Je pianote sur mon omnideck comme si je l'éteignais. En réalité, je bascule l'appel sur les lunettes teintées qui me donne un air de riche dilettante blasée. Emma semble furieuse. Je lance un petit programme qui met ma sœur en mode attente et affiche ma localisation sur son omnideck. Elle reçoit tout ce qui se passe autour de moi en vidéo. Mon petit manège est passé inaperçu.

"- Vous croyez que c'est avec cette canne là que je dois tenter de mettre de marquer un but ? Pourquoi il n'y a pas de "goal" d'ailleurs ? Je n'ai pas bien compris ce point de règle..."

Si je ne préparais pas une surprise très désagréable à cet Alvaro Spinoza, je crois que j'aurai du mal à retenir mon mon hilarité. Il pousse un long soupir et me regarde avec les yeux que l'on pose sur une enfant dissipée. C'est étrange, les humains... Non, les hommes de l'espèce humaine prennent le "golf" très au sérieux... Je me demande pourquoi, ce n'est qu'un simple jeu, non ? Ce doit être une tare génétique... Emma ne montre pourtant aucun de ces symptômes... Cela me laisse penser qu'il doit s'agir d'une affliction typiquement masculine. Les humains sont vraiment très drôles je trouve, et un peu déconcertant la plupart du temps. Emma reçoit la fiche d'identification complète d'Alvaro Espinoza. C'est un agent de star qui gère la carrière de nombreuses célébrités humaines. Austin Peters, le présentateur télé, Tania Rousseau, la joueuse de tennis, Desmond Pierret, le cinéaste néo-réaliste et Vanille la pop star aux tubes bien connus font partie de ses clients. C'est sa vie à présent, mais il n'a pas toujours été aussi "respectable"... Et le reste de son dossier prouve que les apparences actuelles sont trompeuses...

"- Il n'y a pas de gardien de but au golf... Je vous l'ai déjà dit mademoiselle Tsali... Vous voulez bien vous concentrer, je vous prie ? Essayez juste de pousser la balle dans le trou avec votre club..."

"- Mon club ?"

Je montre le ravissant cottage au milieu des arbres qui se trouve à quelques centaines de mètre sur ma droite. Lorsque je suis passée devant au début de la partie, j'ai senti une délicieuse odeur de "brioche" chaude qui m'a donné faim. Le parking qui accueille les véhicules des joueurs est entouré d'un grand grillage pour éviter qu'une balle retombe sur l'un des précieux coupés sports... La battisse en elle même est une jolie construction au toit bas faite de bois de séquoia. C'est accueillant et très typique de la terre, je suppose ?

"- Je n'ai pas encore décidé d'acheter ce club... A vrai dire, je débute au golf comme vous pouvez vous en rendre compte... Je ne vais pas acheter ce ravissant parc alors que je ne sais pas si j'aimerai le partager avec des gens qui aiment rentrer une petite balle dans un trou minuscule..."

Je me tourne vers mon caddy qui me regarde d'un air résigné. Elle porte le sac en cuir qui contient mes clubs de golf. Emma me pose des questions que j'ignore sans rien laisser paraitre. Les infos que je lui ai envoyé signalent que ce cher Espinoza est un agent de Cerberus... Ses deux gardes du corps sont des tueurs recherchés... La chose qui m'intéresse le plus sur Spinoza, ce sont ses actions passées, certaines nous concernent au plus haut point Emma et moi... Et il est l'un des contacts de Vladimir Pétrov... J'ai du laisser Hadès dans sa cuve de régénération mais je lui ai promis de retrouver la trace de ce pourri...

"- Votre club de golf... c'est cette ... canne que vous tenez entre vos mains, mademoiselle Tsali... Et si vous pouviez jouer à présent ? "

"- Oh ? Je suis dééééésolée... je suis distraite vraiment. Ce nom ne m'est absooooolument pas rentrée dans la tête... Que je suis distraite quand même, non ?"

Espinoza me jette un regard excédé : Il y a des limites à ce qu'un homme peut tolérer pour mettre dans son lit une asari on dirait... Et j'approche de ces limites là. Il secoue la tête tandis que ses deux gardes du corps détournent le regard pour ne pas assister à la scène un peu gênante. J'ai vraiment l'air d'être une richissime idiote, j'avoue... Visiblement le golf semble être un de ces sujets masculins qui sont trop sérieux pour qu'on en plaisante.

"- Pardon, mon cher... Excusez moi si je vous importune... Je vous promets que je vous réserve une journée inoooooubliable, hihihihi !"

Ma combinaison moulante au décolleté ravageur semble agir comme parfait antidote à ma bêtise. Ses yeux se posent à nouveau sur ma poitrine et je ressens son désir... Les gardes font mine de ne rien voir et se détournent pour observer les autres joueurs sur les trous alentours... Un petit appareil volant composé d'une petite voilure tissée et d'un moteur à combustion survole les arbres non loin de nous. Les humains appellent ça du vol à voile... Ils semblent aimer s'amuser avec de vieux jouets leur rappelant les premiers aviateurs... L'engin pétarade et laisse échapper une petite trainée blanche derrière lui...

Cliquer ici

"- Regardez cet idiot... Il ne va pas se poser par ici j'espère ? Quel crétin quand même !"

Je me redresse et j'agite négligemment mon club de golf.

"- Vous croyez qu'il va s'écraser ? "

Mon ton est amusée, presque enjoué. Il me sourit et me confie en aparté :

"- Je l'espère bien, cela lui fera les pieds... On n'a pas idée de venir perturber une partie de golf ! Ce devrais être un crime puni par la loi !"

Je ris comme si je trouvais sa plaisanterie très drôle.

"- J'espère bien que non quand même..."

Il hausse un sourcil

"- Pourquoi donc ?"

Je réponds d'un ton détaché :

"- Parce que sinon je ne pourrais pas vous enlever mon cher !"

Le club de golf s'élève soudain et frappe violemment son crane. Il s'effondre sans un cri et je relâche mon pouvoir sur les deux gardes du corps.

ZRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAM !

Ceux ci n'ont pas le temps de se retourner qu'ils sont fauchés, balayés et violemment projetés dans les bunker sur les côté du green. Je ne prends aucun risque, je relâche une seconde décharge vers eux pour les neutraliser. Le caddy me regarde , terrifié avant de s'enfuir sans demander son reste. Je lève les yeux vers la lisière du bois. Le petit engin volant se pose en crachotant de la fumée sur le green. Les roues laissent une trace imprimée dans le sol. L'homme qui pilote l'appareil me fait un petit signe de la main et je m'approche de lui, soulevant le corps inanimé de Spinoza.

"- Bien joué patronne ! C'est toujours un plaisir de vous voir en action !"

"- Merci David. Nous attachons le colis et nous y allons ?"

"- A vos ordres !"

Je soulève l'homme inanimé jusqu'à lui et nous l'installons sur un siège derrière le pilote. je monte à côté de lui. Emma pousse des cris et m'invective au travers de notre liaison vidéo. Je commute le son pour pouvoir lui répondre.

"- Bonjour Emma ! J'espère que tu a passé une bonne nuit. Désolée, je n'ai pas pu te prévenir : J'ai du m'absenter tôt ce matin et comme tu étais... un peu dans les vappes, je me suis dite que j'allais te laisser te réveiller tranquille dans ton lit."

David me montre du doigt qu'il se produit une certaine agitation du côté des bâtiments. Il semblerait que nous soyons obligés de décoller de toute urgence... J'espère que ce vieux machin n'est pas aussi primitif qu'il en a l'air... Je pianote sur mon omni deck tandis que mon pilote entame un décollage précipité. J'enclenche les alarmes incendie et les systèmes d'arrosages automatiques. sur tout le périmètre du club. Les grilles se referment automatiquement coupant tout accès aux véhicules. Le système de batterie anti aérienne destiné à protéger les riches oisifs qui financent ce club privé d'une attaque terroriste se met en marche. Il est programmé pour repérer les traces thermodynamique de réacteur moderne. Si un appareil prends les airs ou se rapproche du parc, il sera instantanément abattu. Mais l'ULM primitif de David n'apparait pas sur les senseurs de la batterie. Le temps que les hommes de mains là bas comprennent ce qui se passe, se débarrassent de mon virus ou mettent en panne la batterie manuellement, nous seront hors de leur portée. David me crie quelque chose que je n'entend pas à cause du bruit du moteur. Je frissonne un peu et je décide que je n'ai plus besoin de jouer de mes atouts mammaires à présent. Je referme le haut de ma combinaison et je jette un coup d'œil vers le glisseur de l'Alliance posé derrière la propriété, caché par le rideau d'arbres. C'est notre destination...

"- Emma ? "

Je vois qu'elle s'est habillée et qu'elle se précipite vers la porte de son appartement. Je l'entends ronchonner comme un vieux sergent.

"- Viens me rejoindre au plus vite. L'homme que j'ai pris la peine d'inviter était l'un des commanditaires de ton enlèvement. j'ai mis quelques années à le retrouver et je suis sure que tu as des questions à lui poser..."

Je m'apprête à en dire plus mais un message d'alerte me parvient. Je fais apparaitre le visage de Neela, l'une de mes commando asari. Elle me ressemble assez pour pouvoir se faire passer pour moi. Je lui ai demandé de se faire passer pour moi hier soir afin d'attirer les attentions ailleurs. Cela a bien marché puisque j'ai passé une soirée plutôt tranquille avec Emma... Enfin tranquille... J'ai du ramener ma sœur ivre morte jusqu'à son lit et si je n'avais reçu un message de la part de David me signalant la présence de Espinoza ce matin au Club de golf, j'aurai pris un petit déjeuner en compagnie des deux camarades de promotion de ma sœur.. Dommage... La fille me plaisait bien... Le gars aussi d'ailleurs... J'ai leurs numéros de toute façon... Bref, j'ai pris un peu de repos et je me suis endormie en serrant ma petite sœur humaine dans mes bras...

"- Que se passe t'il Neela ? "

Elle porte sa tenue de combat. j'ai presque l'impression, de ressentir son énergie biotique crépiter au travers de la liaison holo...

"- Oracle ? J'ai de mauvaises nouvelles : Cerberus a attaqué votre suite..."

"- Ah ? Si vite que cela ? C'est mauvais signe... Quel est votre statut ?"

Elle a un sourire un peu torve et jette un coup d'œil méprisant derrière elle.

"- Tout va bien Oracle ! Ces gars là ne savaient pas à quoi s'attendre..."

Je grimace , tandis que mon esprit en vient aux conclusions les plus évidentes... David nous pose auprès du glisseur de l'Alliance. Je l'ai... emprunté pour pouvoir passer les barrages de sécurité... et pour pouvoir m'échapper d'ici. Je saute au sol tandis que David soulève Espinoza... Je me tourne vers Neela, sure de ce qui se passe à présent...

"- Oui mais ils savaient que je devais être là... Et s'ils ont juste envoyé un groupe m'occuper c'est pour une bonne raison... Je vous laisse. Continuez à vous faire passer pour moi et rendez vous au point convenu !"

Je fais apparaitre à nouveau le visage d'Emma. Celle ci est dans l'ascenseur qui mène au garage de son coupé noir. Elle a tout entendu. je vais devoir lui donner des explications, je crois... mais pas maintenant : Il y a plus pressé !

"- Emma ? Ma puce ? Je crois que tu vas avoir de la visite... Je ne vois qu'une seule raison pour laquelle on chercherait à m'occuper ailleurs... Et cette raison c'est toi ! Il faut croire que Cerberus avait aussi ses plans..."

Les portes de l'ascenseur s'ouvrent... Ma sœur devient translucide... Ma petite Emma... Je me tourne vers David :

"- On va devoir faire un détour ! Je veux sortir Emma de là ! S'ils s'en prennent à elle c'est qu'ils sont prêts à affronter le service de sécurité de l'Alliance."

Ce qu'elle a dans la tête est donc plus important que je ne le crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Mar 17 Avr - 0:16

POUUUUUH!

Ma balle traverse le crâne d'un membre de Cerberus, je saute aussitôt pour changer de couverture avant de pianoter mon omnitech. Merde Merde Merde !

Pan ! Pisht ! Pshh !

Je crois rêver. La veille je me prends une cuite mémorable et aujourd'hui je me retrouve nez à nez avec Cerberus. Mais qu'est-ce qu'ils foutent ici non de non! Nous échangeons des tirs depuis quelques minutes maintenant et j'ai eu le temps d'identifier mes adversaires. ils sont 8, un commando assez bien entraîné pour réussir à s'infiltrer ici et...manquer de me mettre une dérouillé d'entrer de jeu. Mais je ne suis pas dupe, il ne s'agit pas de m'assassiner... Merde moi qui pensais que tout ceci était loin derrière moi !

***

" Bonjour Emma ! J'espère que tu as bien dormi. J'ai passé une très bonne soirée mais j'ai du m'absenter ce matin. Appelle moi dès que tu pourras..."


Je reste sans bouger devant l'holo. J'hésite entre un "tant pis" et un "elle se fout de ma gueule?". L'holo bascule et je vois à peu près tout ce qu'elle voit. J'opte pour un "elle se fout de ma gueule" en la voyant jouer au golf sur un des hauts plateaux pour riche.

"Eh ! Qu'est-ce que tu fout sur un terrain de golf! Ohé?"

Putain elle a m'a mis en sourdine ! Elle a oser ! Elle va me le payer !

Rageante, je met la cafetière en route et retourne m'habiller. Je compte bien aller la rejoindre et lui dire deux mots...Rah c'est ignoble de partir s'amuser en me délaissant toute seule. Mais je me doute qu'il y a quelque chose là dessous. Je pianote sur l'écran en voyant que Talia m'a envoyée une fiche...Tiens, la fiche d'identification de l'homme qui est avec elle. Je me verse un café, la négligeant un moment, de toute manière ils ne sont qu'au troisième trou alors bon...Lorsque je me rassois, un sourire amusé franchi mes lèvres en entant les mièvreries de Talia. Mon dieux, si elle était comme ça la première fois qu'elle est venue sur terre...elle a eu de la chance.

Mmmmmffff !

Je manque de m'étouffer avec une gorgée de café lorsque je lis avec plus d'attention la fiche de ce "Alvaro Espinoza". Merde de merde, qu'est-ce qu'elle fout !

"Talia ces mecs là déconnent pas ! Tu devrais filer secs !"

Rien à faire, elle ne m'écoute pas. Ou plutôt, elle vient de me surprendre. Son club de golf vient d'assommer Espinoza alors qu'un espèce de delta plane atterrit sur le green. La garce, elle avait prévu son coup on dirait ! Je termine mon café rapidement, attache mon pistolet et enfile ma veste de l'Alliance. J'ai bien l'intention de la rejoindre au plus vite avant qu'elle ne se mette dans la merde avec les services de l'Alliance. J'oublie sur le coup que j'ai affaire à l'Oracle.

"- Bonjour Emma ! J'espère que tu a passé une bonne nuit. Désolée, je n'ai pas pu te prévenir : J'ai du m'absenter tôt ce matin et comme tu étais... un peu dans les vappes, je me suis dite que j'allais te laisser te réveiller tranquille dans ton lit."

"Causes toujours, attends que je t'attrape ! Tu te rends compte que tu me force à me lever avec une tête grosse comme une pastèque? Fais attention à toi...t'es pas invulnérable, Oracle."

J'ai l'impression que la communication n'est pas stable, sans doute à cause du foutoirs qu'elle doit actuellement mettre là où elle est. Elle se barre en douce d'une des propriétés privées les plus riches de la région, si elle s'en tire tranquille elle aura de la chance...quoique, une piste de golf...elle a plutôt bien calculé son coup.

"- Viens me rejoindre au plus vite. L'homme que j'ai pris la peine d'inviter était l'un des commanditaires de ton enlèvement. j'ai mis quelques années à le retrouver et je suis sure que tu as des questions à lui poser..."

Oh que oui ! J'étais décider à tirer un trait sur certaines choses du passé, et voici que Talia les fait exploser devant ma figure...autant en profiter maintenant. J'entre dans l'ascenseur qui va me mener au parking. La communication semble de plus en plus chaotique...Je pianote sur mon omnitech pour essayer quelques protocoles qui pourraient rectifier ça mais rien n'y fait...c'est de pire en pire. J'entends de moins en moins clairement la discussions que Talia a avec l'une de ses "associés". Pourquoi quelque chose me dit que c'est pas bon du tout cette histoire.

"- Em... ? ... puce ? Je ...ois que ... vas av... de ... ...isite... Je ne vois qu'une seule ... ...our ...quelle on ...cherait ... ...cuper ...lleurs... ... ...te ..ais... c'... ...oi ! Il ... ...re que...r...rus ...ait ...si ......ans..."

"Talia? Talia !? Merde !"

Je regarde l'ascenseur, je suis presque dans le parking...Et merde ! Je pianote sur mon omnitech le plus rapidement possible.

Accés au système d'urgence: ***-***-***
Balise de transmission vers PC de l'Alliance en cours . . . . . . . .Erreur
Connexion Impossible - aucun relais disponible
Mode réseau manuel activé: identification requise. . . . . .
Erreur - aucun relais disponible


Merde ! J'esquisse un geste rapide et active mes logicielles de piratage d'IV.

Recherche d'IV transitoire disponible . . . . .3 IV disponibles

Je sélectionne la première IV, c'est l'IV qui s'occupe de la gestion des ordures dans le bâtiments.

Lancement des logicielles de piratages, veuillez patienter...cela peut prendre quelques minutes. . . . . . . . . . . . . . 1%

Ding !

Je relève la tête juste à temps pour esquiver le poing lancer vers mon visage. Je me saisis du bras de mon agresseur et d'un mouvement de clef, je lui brise l'épaule avant de le balancer aux pieds de ses deux camarades qui aussitôt sortent leur pistolet.

Je balance ma main droite vers l'avant, geste qui arme et lance une vapeur cryogénique vers mes agresseurs depuis mon omnitech. Je sors alors aussitôt de l'ascenseur et cours dans le parking entre les voitures.

"Attrapez là avant qu'elle ne...! Merde !"


Je saute, tombant d'un étage vers celui, inférieur, faisant office de parking lui aussi. L'agent de Cerberus rage parce que je viens d'avoir le temps d'activer mon camouflage optique.

Je m'assois contre le flanc d'une voiture et consulte mon Omnitech qui affiche un taux de synchronisation avec l'IV des ordures de...2%. Je peste dans ma tête et sort mon pistolet. C'est Cerberus putain de merde ! Qu'est-ce qu'ils me veulent !

"Toutes les issues sont fermées et cryptées Mademoiselle Banton...rendez-vous, on nous a demandé de vous ramener "en bonne santé" si possible..."

Je regarde mon pistolet...sans mon armure, je n'ai pas de réserve de cartouche thermique, je n'ai donc que quinze tire possible. Eh bien eh bien...Je ferme les yeux un bref instant alors que mon camouflage optique s'estompe...Sans mon armure, l'omnitech ne peux pas rester dans ce mode bien longtemps, et il a déjà besoin de pas mal de puissance pour se connecter et pirater l'IV des ordures.

J'entends leurs pas qui s'approchent...bordel avec mon mal de crâne, j'ai l'impression que je pourrais entendre un souris marcher sur le sol ! Je me penche un peu pour chercher mes agresseurs du regard. Un, deux, trois, quatre à gauche....Un, deux à l'étage...un, deux à droite qui commence à bidouiller les moniteurs, utilisant les caméra à l'origine fait pour rechercher sa voiture pour tenter de me localiser.

"24-A-1"

Merde !

***

Taux de synchronisation...87%

Cinq tirs ! Il ne me reste plus que Cinq tirs ! J'ai abattu 2 membres de Cerberus et en ait blessé un autre...il ne sont plus que 5 et ils savent que le temps est compté pour m'attraper. Je ne peux pas me permettre de laisser l'omnitech générer des boucliers de secours, j'ai besoin de son énergie pour pirater l'IV.

"Bzzzzzaaaaaaaaaahahahahaaha..."

Je me met aussitôt à courir vers une autre cachette. Un des agents viens de s'électrocuter avec une voiture que j'avais ouverte et piraté manuellement. A l'heure où les omnitech sont rois, savoir faire des choses sans peut en surprendre plus d'un, surtout en matière de piratage.

"La salope, la salope ! Je vais la tuer !"

"Non ! On la prends vivante !"

Taux de synchronisation..90%

J'enroule ma main dans un chiffon que j'ai pris de la voiture que j'ai fracturé et sort la cartouche thermique que je viens d'épuiser. C'est chaud, plus que chaud même mais je ne perds pas mon temps et la jette en direction de mes agresseurs, mettant le feux à la voiture dont j'avais ouvert les entrés de carburant.

Bouuuuuuuuuuuuuum !

Je cours aussitôt à l'opposé du parking. J'ai le temps de tourner la tête pour voir que bien qu'impressionnante au premier regard, les systèmes de sécurité de la voiture ont minimisé l'explosion et seulement un agent de Cerberus est à terre, inconscient sans doute. Je reste cachée aussi longtemps que possible mais de nouveau, ils me localisent.

"24-F-7"

"J'y suis"

J'ouvre grand les yeux en l'entendant si prêt de moi, je sors aussitôt de ma cache et vide mon chargeur sur l'homme qui se préparait déjà à me sauter dessus. J'entends le clic de sécurité m'indiquer que ma cartouche est vide et je me met à courir le plus vite possible.

Spam !

J'encaisse un violent coup dans la figure et tombe sur le coté, tentant de ne pas tomber au sol et de me redresser au plus vite, je fini par réussir à rouler vers les voitures les plus proches.

Taux de synchronisation...100% Connection aux servers de l'IV "Orduradrice"

J'enclenche mes signaux d'urgence...je ne sais pas si l'IV pourra les envoyer mais je sais que toute les IV ont une technologie de stockage des signaux...Je verrouille mon omnitech sur l'IV, ce qui assurera la connexion le plus longtemps possible. Je les entends me rejoindre et, au dernier moment, je leur jette mon arme ainsi qu'une boule Cryo, tentant de courir. Mais je sens brusquement une force implacable me soulever du sol et me projeter sur la voiture la plus proche.

"On l'embarque, vite, avant que sa sœur où l'Alliance ne débarquent."

"Très bien, je lève les brouilleurs et j'appel la navette."

Ma tête me fait encore plus mal qu'au réveil et je sens quelque chose de chaud et d'humide couler de mon nez sur le coté de mon visage alors que je me sens incapable de bouger, allongée au sol. Un agent de Cerberus m'attrape...

Qu'est-ce qu'ils veulent...jamais je ne collaborerai avec eux alors pourquoi m'enlever...Merde Talia qu'est-ce que tu fou...J'entends comme un bruit lointain, des navettes arriver en l'un des agent crier.

"Merde l'Alliance !"

"On l'embarque et on file par les sous terrains! Gogogo !"

Je les sens qui m'emportent avec eux...il faut que je...reste éveillée...je vois les lumières des escaliers défiler rapidement, on saute en rappel dans la cage d'escalier, l'un des hommes me tenant sur son épaule. J'entends un bref échange de tir et me rend compte que mes ravisseurs n'ont pas encore réussi à s'en sortir...Est-ce l'Alliance ou l'Oracle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Dim 29 Avr - 23:08

"- Emma ?"

Je laisse échapper une volée de jurons lorsque l'image se brouille sur l'holo de mon omnideck. La liaison avec ma sœur vient de se rompre soudain...

"- Emma ? Réponds moi Emma !"

Je pianote frénétiquement sur mon omnideck, soudain très inquiète pour ma petite sœur humaine. David Cameron, mon agent sur terre se retourne vers moi.

"- C'est brouillé ?"

"- Oui ! Emma est en danger ! David... Faites vite je vous en prie..."

Il me décoche un sourire qui se veut rassurant et confiant.

"- Ne vous inquiétez pas Boss. Je suis bon et c'est pour ça que vous me payez si cher. Accrochez vous, ça va secouer !"

Je ne suis pas du tout rassurée... Emma est douée mais elle manque encore d'expérience... Et puis de toute façon, si Cerberus a mis le paquet pour la capturer comme je le crains, sa formation de franc tireuse pourrait ne pas suffire du tout. Je ferme le harnais qui m'attache au siège de la navette des services de sécurité de l'alliance.

"- D'accord Allez yyyyyyyyyyyaaaaaaaaaaaaaa !"

Je suis subitement plaquée sur mon siège. Je m’agrippe à mes accoudoir tandis que la navette que nous avons empruntés aux services secrets de l'Alliance plonge vers la ville... Nous frôlons un groupe de navettes, les dépassant toutes turbines hurlantes.

"- Évitez de nous tuer David... Ma sœur a besoin de moi..."

"- Bien sur ! Ne vous ai je pas dit que j'avais été un pilote de course ? "

Il tourne la tête vers moi au mépris de toute sécurité. Je presse mon index sur sa joue pour l'inciter à ne pas quitter des yeux notre trajectoire. Cet homme m'exaspère parfois. Il se croit souvent plus séduisant qu'il ne l'est avec ses yeux bleus et son sourire ravageur.

"- Oui vous me l'avez dit plusieurs fois... Le plus souvent en me proposant de prendre un verre..."

Je lance une estimation du temps qu'il nous faudra pour rejoindre l'appartement d'Emma. Si David arrive à maintenir cette vitesse il nous faudra 3 minutes et 27 secondes à peine... C'est peu mais c'est beaucoup trop si ma sœur n'arrive pas à se trouver un abris. J'essaye sans succès de rétablir le contact avec elle. Les agents de Cerberus ont certainement mis en place des brouilleurs empêchant toute communication. J'ai peut être encore une chance de savoir ce qui se passe là bas : J'ouvre une connexion avec les systèmes de sécurité de la tour. Je m'infiltre avec un programme viral dans un système de câbles sous terrain datant d'il y a vingt ans. Comme je le pensais, si les agents de Cerberus ont pensé aux réseaux les plus récents, ils ont oublié que la plupart des techniciens ne se préoccupent guère de couper les anciens systèmes quand ils rénovent et mettent en place de nouvelles connexions. Mon virus s'infiltre et je trouve enfin la connexion que je recherche. Je tape un mot de passe pré enregistré et j'affiche sur l'écran holo de mon omnideck les images que filment les caméras numérique de la tour.

"- Haha ! Je vous tiens !"

"- Comment ça se passe là bas ? "

Je regarde les vidéos... Une sourde angoisse m'envahit...

"- C'est mauvais ! Vite, ma sœur est en danger !"

Emma n'est armée que d'une simple arme de poing. Elle échange des coup de feu sous mes yeux. Je vois deux agents de Cerberus s'effondrer et Emma roule derrière un glisseur. Elle se déplace, tente d'éviter d'être encerclée. Je compte au moins cinq agents à ses trousses. Emma disparaît soudain. Son corps s'illumine un bref instant et devient transparent. Je ne peux m’empêcher d'être surprise malgré ce que je sais sur elle. Il y a une grande différence entre savoir qu'elle est devenue une franc tireur de l'Alliance et le constater de ses yeux. Pour moi elle est encore la petite fille que je dois protéger à tout prix. J'effleure l'écran holo du bout des doigts... Emma... Tiens bon je t'en prie...

"- Boss ? L'alliance nous contacte. "

Je me tourne vers David. Il est concentré sur son pilotage mais pour la première fois , je devine une certaine inquiétude chez lui. Je peux le comprendre : La navette de l'alliance que nous avons utilisé pour nous approcher du club de golf privé sans éveiller la moindre méfiance possède une balise tout ce qu'il y a de plus officielle. Nous sommes virtuellement des agents de l'Alliance en ce moment et si nous nous faisons prendre nous devrons nous expliquer. La navette que nous avons volé risque d'être difficile à cacher dans nos poches.

"- Mmm... Ignorez les !"

"- Ils vont trouver cela louche..."

"- Ils trouveront tout aussi louche si nous répondons et qu'ils ne nous reconnaissent pas avec leurs logiciels de reconnaissance faciale. Dans le doute fonçons ! Ils viendront vite de toute façon..."

La navette plonge soudain et je dois une fois de plus m'accrocher à mes accoudoirs. Nous traversons obliquement le plan de vol de la circulation inter urbaine manquant de heurter deux glisseurs.

"- Daaaavid... Je n'ai pas dit de nous tuer..."

"- Oups ? pardon ! Je croyais que nous étions pressés..."

Je jure en silence, me promettant de régler son compte à cet humain cinglé si nous survivons... Je jette un regard sur mon omnideck et je me sens pâlir soudain : Emma est au sol... Je hurle soudain en direction de David.

"- Je dois être sur place ! Je dois y être maintenant ! Arrêtez de traîner et bougez vous un peu !"

David accélère soudain tandis que je jette un regard angoissé vers la vidéo : Emma est au sol et un homme braque son arme sur sa poitrine. Soudain, un signal franchit le brouillage. il vient de l'omnideck d'Emma. je ne sais comment elle a fait, mais elle a réussit à briser le brouillage. J'entends clairement ce qui se dit autour d'elle et sa position apparaît sur la représentation holo du plan de la tour. Elle est comme je le pensais au niveau du garage . il y a cinq autre signes vitaux en plus du sien. Sans compter ceux qui peuvent se trouver dans la navette prévue pour leur évacuation... Je règle le son :

"-... chrrrzz... l'embarque, vite, avant que sa sœur ou l'Alliance ne débarquent."

J'arrive Emma ! Tiens bon ! Je sens l’énergie commencer à crépiter entre mes doigts. Je me force à respirer une grande bouffée d'air pour me calmer...

"- Très bien, je lève les brouilleurs et j'appelle la navette."

Les forces de l'Alliance ne mettront que quelques minutes pour arriver mais tout sera fini avant qu'elles n'arrivent. je m'en veux d'avoir laissée ma sœur toute seule... David fait une embardée et nous filons au travers de l'entrée du parking. L'un des agents de Cerberus porte Emma sur son épaule comme un vieux sac. Je distingue enfin la navette qui doit les évacuer. Je la montre à David :

"- Garez vous là dedans !"

Il m'obéit sans discuter tandis que je nous entoure d'un champ biotique. La navette de l'Alliance pique sur la navette de Cerberus et soudain tout devient chaotique autour de moi. Les hommes de Cerberus nous tirent dessus avec l'arme d'appuis air/sol de leur navette, mais c'est trop tard !

VRAAAAAAAAAAMMMM !

Nous sommes secoués sur nos sièges, la vitre explose et notre navette s'encastre dans celle de l'alliance.. l'explosion secoue tout le parking. Notre navette et celle de Cerberus font une série de vrilles avant de s'écraser lourdement parmi les autres véhicules... Le cockpit est en feu. Je me redresse indemne et je me laisse glisser hors de mon siège. David s'extrait avec peine du sien. Il est indemne mais choqué...

"- Vous êtes encore plus folle que moi !"

"- Je sais ! Souvenez vous en la prochaine fois que vous voudrez me mettre dans votre lit..."

Je me concentre une fraction de seconde et je relâche l'énergie qui bouillonne en moi.

CRAAAACK !

La porte de la navette explose soufflée par mon champ de distorsion. Je sors à l'exterieur pour me cacher derrière les débris de la navette. Celle de l'alliance est immobilisée sur le flanc, éventrée et tordue... Je jette un coup d’œil sur le holo de mon omnideck : Les quatre agents survivants de Cerberus s’engouffrent dans la cage d'escalier. David tire une rafale vers eux. Ils répliquent l'obligeant à se mettre à couvert. L'homme qui porte Emma disparaît de ma vue. Deux de ses alliés couvrent sa fuite et celle de son comparse. Ils se sont embusqués dans la cage d'escalier et arrosent la zone pour nous dissuader d'approcher.

"- Ils sont décidés..."

"- Je sais ! Couvrez moi !"

Je saute par dessus ma cachette et je cours à l'opposée de la cage d'escalier, vers la vitre qui donne sur l’extérieur de la tour. Je tend mon M-12 Locust devant moi et je vide à moitié mon chargeur sur le plexiglass. Il explose sous l'impact des balles. L’énergie biotique m'enveloppe et je saute traversant la vitre.

"- Sauvez ce connard de Spinoza ! Je me charge d'Emma !"

Je tend mon M-12 Locust devant moi et je vide mon chargeur sur le plexiglass. Il explose sous l'impact des balles. L’énergie biotique m'enveloppe et je saute traversant la vitre. Je tombe dans le vide mais j'exerce une poussée Biotique sur mon corps. Je tombe de quatre étages la tête en bas avant de me redresser en suspension dans les airs. Je décharge une série de rafales sur la vitre devant moi. Je me propulse droit vers elle, entourée de mon bouclier. Je traverse la baie vitrée et je me propulse vers la cage d'escalier devant moi. J'ouvre la porte coulissante. J’entends des bruit de course au dessus de moi. Je me ramasse sur moi même mon corps crépitant d'énergie.

"- Vite trouvez nous un véhicule à la sortie du passage sou..."

VRAAAAK !

L'homme qui apparaît en haut de l'escalier n'a pas le temps de réagir qu'il est projeté par dessus la rambarde. Je l'entend crier tandis qu'il tombe. Le second me regarde effrayé. Je tend une main crépitante vers lui mais Emma est plus rapide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Jeu 3 Mai - 20:54

J'ouvre lentement les yeux. Moi qui me plaignait d'avoir mal au crâne ce matin...Cerberus c'est plus fort que la gueule de bois...La lumière blanche et pure des lampes de l'infirmerie me fait mal aux yeux dés que j'essai de les ouvrir.

"Eh bien Capitaine...ça fait deux fois que je vous remet le nez en place, j'espérais vous en aviez assez mais vous me rajoutez également une cote et une épaule au tableau..."

Je grogne de mécontentement. Le Dr. en chef Theo Lafrange a déjà eu l'occasion de me rafistoler après mon dernier entraînement, et voici qu'on remettait ça.

"Cette fois ce n'était pas en entraînement docteur."

"Je sais, il parait que vous avez été attaqué par Cerberus?"

Je ne dis rien un instant. J'ai eu de la chance...et du soutient. Encore une fois je dois la vie à Talia. Encore une fois elle m'a sauvé lorsque j'avais besoin d'elle. Je suis une Capitaine de l'Alliance, je suis formée à ce genre de situation, j'aurai du réussir à fuir...mais ils avaient trop bien prévue leur coup. Je suis une pro pour trouver une fenêtre par laquelle me faufiler, pour trouver l'idée en plein cœur de l'action qui me donnera l'avantage décisif mais là...je n'ai rien su faire.

"Il s'en est fallu de peu...et le pire, c'est que je n'ai aucune idée de la raison pour laquelle ils me veulent."

"C'est gênant...pas que ça soit mes histoires, mais vos supérieures vont être en alerte maintenant."

Ca ne m'étonnerai pas...comment je peux espérer rejoindre un commando avec une histoire pareil derrière moi. Mes supérieures doivent croire que j'ai de la valeur pour Cerberus et voudront me tenir à l'écart.

"Ils veulent vous voir d'ailleurs, et ça tombe bien, je viens juste..."

"Aïeeeeeeeee !"

Je sens mon nez se remettre en place d'un mouvement sec de la machine que le docteur à mis sur mon visage, aussitôt une odeur de médigel ampli mon nez.

"...de terminer, donc vous allez pouvoir vous entretenir avec eux."


Il retire la machine et me regarde dans les yeux en souriant, m'auscultant rapidement une dernière fois. Je me demande ce qu'est en train de faire Talia. Je vais avoir du mal à faire croire que je suis arrivée toute seule à me débarrasser de mes agresseurs. Pour une fois mes pouvoirs biotique vont être utile on dirait bien.

***

J'ai du mal à me concentrer mais je me sens de moins en moins sonnée, l'agent de Cerberus qui me porte s'est arrêté et je les entends s'écrier d'arrêter quelqu'un. Talia? Je me secoue la tête. Mon omnitech est toujours actif et je peux utiliser son énergie... encore pour...

VRAAAAK !

J'ouvre les yeux et je vois Talia apparaître dans mon champ de vision, elle éjecte un des agents par dessus la rambarde et le deuxième, qui me porte, semble paralyser, c'est ma chance. L'omnilame sort et lui transperce le torse, le faisant s'écrouler au sol avec moi. Je roule péniblement sur le dos en entendant Talia accourir vers moi. Elle veut m'aider à me relever mais je la repousse de la mains en lui montrant mon omnitech. Mon nez est en sang, j'ai la tête qui tourne et j'ai toujours la gueule de bois.

"Il te reste une minutes avant que l'Alliance ne cerne complètement le bâtiment...je vais bien je suis juste KO, files avant qu'on soit toute les deux dans le pétrin..."

On se regarde un instant dans les yeux. Les sirènes des véhicules de l'Alliance raisonnent déjà dans les parking en haut, ils sont en train de débarquer. Talia n'a d'autre choix que de partir, ça me semble évident. Je ferme un bref instant les yeux et quand je les rouvrent, elle a disparu. L'histoire de ma vie...

Il ne faudra qu'une trentaine de seconde pour qu'un soldat ne me trouve, ils n'ont eu qu'à suivre les traces de sang.


"Capitaine Banton, vous allez bien?"

"Putain vous en avez d'autres des comme ça? Aidez moi à me relever sergent."

L'homme me soulève et je me tiens difficilement debout. Ca va être difficile de leur faire croire que je viens de tuer une escouade de Cerberus.

"Vous avez fais un carnage Capitaine...c'était des hommes de Cerberus?"

Je ferme les yeux un moment et je penche la tête par dessus la rambarde, merde...il en manque un, l'homme qu'à propulsé Talia n'est pas au sol, il a sous doute réussi à s'accrocher à quelque chose et à s'enfuir.

"Assez de questions Sergent, amenez-moi à l'hôpital militaire, vous voyez bien que j'ai pas la forme..."

"Oui Capitaine, on vous y amène tout de suite."

***

Les lieux me sont familier, et à raison, c'est la deuxième fois en quelques jour que je me retrouve face à un conseil d'officier supérieur. La dernière fois c'était pour me mettre en repos forcé, aujourd'hui c'est pour découvrir que même en repos, je fais parler de moi. Je reste au garde à vous devant eux alors que mon chef de formation entre dans la salle, le lieutenant Colonel Mossuf qui vient se mettre à coté de moi face au conseil.

"Lieutenant Colonel Mossuf, Capitaine Banton, nous vous avons convoqué ici suite à l'attaque dans le bloc 23. Vous allez mieux capitaine?"

"Oui Colonel, merci."

Ils sont trois en face de nous assis derrière un large bureaux. Je n'aime pas ce lieu, il est habituellement utilisé pour les entretiens de motivation et les conseil disciplinaire...Le colonel qui vient de nous parler, au centre, m'est inconnu, mais il a sous les yeux mon dossier complet. A gauche, la colonel Sabathia, une vétéran des forces spéciales, c'est avec elle que j'ai eu mon premier entretient post formation. Elle semblait curieuse de savoir ce que je voulais faire de ma carrière militaire. A droite, un vieux bonhomme, à l'aspect à la fois grincheux et sage, il ne semble pas satisfait d'être ici et son visage l'exprime. J'ai peur de ce que je risque d'entendre désormais, mon cerveau a eu tout le temps d'imaginer le pire quand au mesure qui peuvent être prises pour me protéger de Cerberus.

"Je lis que ce n'est pas la première fois que Cerberus s'intéresse à vous."

"En effet Colonel, mais j'ignore franchement pourquoi."

La Colonel Sabathia rit jaune un bref instant et pointe quelque chose avec son doigt sur mon dossier.

"143 de QI...des pouvoirs biotique latent...une formations en or...et un premier kidnapping. A mon avis, vous les intéressaient grandement Capitaine. Ca ne serait pas la première fois que Cerberus tenterait d'enlever un membre de l'alliance et d'en faire l'un des leurs. Ils ont même réussit à mettre le seul Spectre humain dans leur poche."

"Colonel Sabathia, je ne pense pas que ça soit le sujet. Toutefois, nous sommes obligés d'avouer que les choses nous échappe. Vous êtes certaines que vous n'avez aucun lien avec eux?"

Le Lieutenant Colonel Mossuf intervient aussitôt.

"Une enquête préliminaire à été faite, nous savons que Cerberus a tenté d'enlever la capitaine quand elle était plus jeune, après, il y a eu des essais, mais l'ange gardien de Miss Banton semble résolument opposé à les laisser faire, je suppose qu'il ou elle devrait avoir les réponses à nos interrogations."

J'ouvre grand les yeux, depuis quand savent-ils? Savent-ils qu'il s'agit de Talia? Peut-être, sans doute même...Est-ce que cela risque de me pénaliser aux yeux de l'Allance? Je commence à en avoir vraiment peur. Il ne faut que quelque seconde pour que le verdict ne tombe.

Le Colonel de droite grogne un instant et ferme mon dossier.


"Nous allons confirmer votre rang de Capitaine, Miss Banton, mais nous ne pouvons pas accepter de vous mettre auprès d'un commando d'élite comme l'avez suggérer le Lieutenant Colonel Mossuf, vous servirez sur un vaisseau et nous allons donc refuser temporairement votre postulation pour la Vila Militar."

"Quoi?!"

Le Colonel Mossuf tend discrètement la main vers moi pour me faire signe de me taire. Je me contient. Je n'ai pas mérité un tel frein ! Je me suis battue bec et ongle pour arriver jusqu'ici et je commençait à être persuadée que je pourrai intégrer les forces spéciales, aller à Rio de Janeiro. Je me retiens de crier à l'injustice, voici que maintenant Cerberus me retirait la possibilité d'être la plus jeune élève à jamais intégrer l'école N.

"Sauf votre respect Colonels, la Capitaine Banton ne sera jamais autant en sécurité qu'au cœur du centre de formation des commando N."

"Sauf votre respect lieutenant Capitaine, la formation N exige une totale implication de ses éléments, elle ne saurait être perturbée par un élément externe tel que Cerberus."

La Colonnel Sabathia reprends quelques secondes après, me laissant visiblement le temps de me calmer.

"Cependant, la Vila Militar retient votre postulation, et dés que notre enquête aboutira et que nous le jugerons sans risque, nous confirmerons leur décision de vous laisser tenter votre chance Capitaine."

Cela suffit à peine à me calmer. Je soupire longuement pour me détendre, de toute manière leur décision est prise. Le lieutenant colonel Mossuf à coté de moi semble de mon avis, c'est une injustice mais que dire? Je desserre lentement les poings. Il y a des fois où on ne peut pas lutter contre le destin.

"Bien Colonels...j'espère que cette enquête répondra également à mes questions, je n'ai jamais demandé à Cerberus de venir me kidnapper un beau matin..."

La Colonel Sabathia me souris. Elle est assez étrange, sa manière de parler ne reflète que très rarement ses pensées véritables. C'est une agent des forces spéciales, une N7 aujourd'hui engagée dans les services de contre espionnage de l'Alliance. Le vieux Colonel reprends d'un ton décidé.

"Vous avez été appelé par un commandant de vaisseau, le commandant Hadés d'Anceny."

C'était ce que je voulais faire en effet, intégrer un vaisseau, avant ou après la formation à la Vila Militar s'ils m'acceptaient. Servir un vaisseau de l'Alliance dans le cadre de ma formation de franc-tireuse me semblait idéal. J'hoche la tête, confirmant que j'irai voir ce commandant.

"Bien...alors la session est terminée, ajoute le colonel Sabathia. Capitaine Banton, j'aimerai vous parler seule à seule si vous avez un peu de temps."

Comme si j'avais le choix. Le lieutenant capitaine me regard un instant, à moitié surpris, avant de s'éclipser avec les autres colonel. Il ne faut qu'une dizaine de seconde pour que moi et le colonel Sabathia soyons seules. Elle contourne le bureau et s'assois à moitie dessus, me regardant dans les yeux.

"Lorsque nous vous avons recruté, nous avons voulu éloigner votre "ange gardien" capitaine. Nous avons mis du temps pour nous rendre compte qu'il ne s'agissait pas de Cerberus mais d'un organisme "de protection suite à l'héritage de votre mère" autrement dis une couverture que nous avons mis du temps à remonter."

Aie Aie Aie Talia...j'espère que tu as couvert tes arrières.

Soyons bien d'accord Capitaine Banton, que l'Alliance ne saurait encourager les pratiques nébuleuses de votre ange gardienne, et même si sa protection vous a jusqu'ici réussi, vous allez désormais servir sur un navire de guerre. Si elle continue à vous épiez, nous n'aurons d'autre choix que de chercher à l'arrêter, et si cela doit coûter trop de ressource, alors c'est carrière qui continuera d'en pâtir. Vous avez du talent Capitaine, du talent à revendre, mais la voix que vous avez choisi ne saurait être tout le temps dévoilé, je me fais bien comprendre?

"Oui Colonel."

"Bien, j'espère que d'une manière ou une autre, vous lui ferez passer le message, si cette personne veut vraiment vous protéger, sa seule solution sera désormais de partager le même vaisseau que vous."

Je souris, il ne manquerait plus que ça...Je me suis battue pour pouvoir aujourd'hui dire que je peux me défendre seule, que je tiens mon destin entre mes mains. J'irai voir cette Hadés D'Anceny, elle risque bien d'être mon ticket vers le service actif.

"Une dernière chose capitaine. Le commandant d'Anceny n'a plus servit l'Alliance depuis un moment, j'aimerai que vous prêtiez attention à son comportement, à elle et à celui de son équipage, voyez ceci comme un entraînement à votre future formation Capitaine. Je ne suis pas certaine du rôle qu'elle veut vous donner, on m'a parlé d'un rôle quartier-maître."

J'hausse un sourcil, vais-je me retrouver à faire de la paperasse entre les missions? Le colonel Sabathia me souris et sort, me laissant seule avec mes pensées. Je décide de ne pas trop traîner, si ce commandant veut me voir, je ne devrais pas la faire attendre.

Tiens, un appel sur l'omnitech...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   Mar 29 Mai - 1:29

Emma est si rapide que l'homme de main de Cerberus s'effondre sans comprendre ce qui lui arrive. Elle a matérialisé son omni-blade et d'un geste vif a transpercé la poitrine de l'homme de main. Il s'effondre, mort sur le coup. Emma roule sur elle même et se redresse. Je me précipite vers elle, soulagée et effrayée de la voir dans cet état. Elle a le nez cassé et son visage est couvert de nouveaux bleus.

"- Emma.... Ma puce... Comment te sens tu ? "

Je tente de l'aider à se relever. Elle a mauvaise mine... Je m'en veux de l'avoir laissée tomber... Si je n'étais pas partie toute seule, Cerberus ne l'aurait jamais prise. Si j'étais restée avec elle non plus. Sauver Emma commence à devenir une habitude. J'aimerai croire que j'arriverai un jour à repousser ceux qui veulent s'emparer d'elle mais je sais que je ne peux pas la garder sous une cloche de cristoplast. Ce n'est pas sa faute en plus. Elle s'est merveilleusement bien débrouillée et je suis sure qu'elle aurait pu leur échapper à la fin. je suis fière d'elle mais terriblement inquiète... Elle me repousse et me montre son omnitech.

"- Il te reste une minutes avant que l'Alliance ne cerne complètement le bâtiment...je vais bien je suis juste KO, files avant qu'on soit toute les deux dans le pétrin..."

Je voudrais protester mais je sais qu'elle a raison. L'Alliance n'appréciera pas du tout de me voir à ses côtés. Je risque au moins un interrogatoire serré. Et je devrais expliquer pourquoi je me suis emparée d'une navette de l'Alliance... Emma a fermé les yeux et je résiste à l'envie de poser mes lèvres sur son front et de la serrer tout contre moi... Je dois filer au plus vite. Je pose dans les mains d'Emma mon M-12 Locust. Si les services secrets ne cherchent pas trop ils croiront qu'il n'y avait personne d'autre, peut être ? Mouais... Ma fille, si tu n'y crois pas toi même, il y a peu de chance que pour l'alliance ce soit le cas... Je me détourne et je bondis dans la cage d'escalier. Je plonge la tête la première dans le vide. Je tombe la tête la première environnée d'une aura bleutée crépitante, avant de me stabiliser à quelques mètres du sol. Je me pose doucement, sans un bruit à un pas à peine du cadavre de l'homme de main de Cerberus que j'ai envoyé dans le vide. Je m'accroupie à côté de lui et je fais de nouveau apparaître mon omnideck. Je presse une touche et le visage de David Cameron apparaît devant mes yeux.

"- Oui patronne ? "

"- Comment sont les choses de votre côté ? "

Il sourit, affichant un petit air supérieur.

"- Tout va bien. Les deux hommes là haut sont... en partance pour la morgue..."

Je soupire d'un air un peu excédé.

"- Bien ! Emma est sauve à présent. Dégagez de là avec Espinoza. Je vous retrouve à votre dernière base."

Il sourit à cette allusion à son sport préféré, le base ball. Je fouille d'une main experte le cadavre de l'homme de main de Cerberus tout en poursuivant :

"- Je m'éclipse : Les renforts de l'Alliance vont arriver et il vaudrait mieux que je ne sois pas prise. Cela vaut aussi pour vous mon cher !"

Il hoche la tête.

"- Pas besoin de me convaincre Boss. Bonne chance !"

Je lui souris avant qu'il ne coupe la liaison. Je regarde mon butin : L'homme n'avait pas grand chose. Deux armes de poing, un poignard, un médaillon avec son nom et son matricule comme l'affectionne les commandos humains et une puce holo représentant un visage de femme qui m'est inconnu. J'enregistre ce holo sur mon omnideck et je télécharge l'ensemble de ses données sur mes mémoires externes pour éviter les virus. Cela ne me prend qu'une minute. J’entends déjà des bruits de pas dans l'escalier. Je dois faire vite. Je me dirige d'un pas vif vers un terminal et j'active un programme pirate que j'ai installé en apprenant qu'Emma emménageait ici. Les brouilleurs de Cerberus ont été détruits ou désactivé, je peux à nouveau contrôler les systèmes principaux de la tour. J'enclenche les systèmes anti incendies aux niveaux supérieurs. Cela me donnera le temps de m’éclipser.

Je fouille dans une de mes poches et je sors une lingette nettoyante. Je frotte ma combinaison pour enlever toute trace de combat. Je m’examine un instant dans une glace dans le hall. Il y a une boite juste derrière la porte. Mmmm…. Il reste un peut de suie sur ma joue. Je l’essuie soigneusement et j’adresse un sourire enjoué au miroir… Je tire doucement sur la fermeture de ma combinaison, laissant entrevoir la naissance de mes seins. J’ai l’air d’être une évaporée là, héhéhéhéhé… Ce sera parfait. Ma combinaison ressemble à tout sauf à une combinaison de combat humaine. Je mets le joli collier que je destinais à Emma à mon cou pour compléter l’illusion. La grosse opale sertie d’argent et d’or tombe pile au milieu de mon décolleté. Je pousse la porte de la boite et la musique assourdissante résonne soudain à mes oreilles. Personne ici ne s’est aperçu qu’il y avait eu des tirs et des explosions aux étages supérieurs. Je passe devant une série de clients qui attendent de pouvoir entrer sans me soucier des protestations. Je me glisse entre les deux videurs humains qui gèrent l’entrée, leur adressant un charmant sourire… Quel videur refuserait de laisser entrer une jolie asari ? Les regards qui se posent sur mes fesses répondent à la question : Une asari dans une boite et l’ambiance est assurée !

Je vais droit vers le bar, me faufilant parmi les danseurs et je commande une vodka tonic. Je prends le verre que le barman me tend et je file sur la piste de danse. Je traverse les danseurs, portant mon verre à mes lèvres avant de filer vers la sortie à l’autre bout de la salle. Je sors mon verre à la main jouant les fétardes éméchées… Deux soldats de l’alliance m’arrêtent

"- Un instant..."

Je me tourne vers eux, prenant un air gourmant. Je les déshabille d'un simple regard...

"- Oui officier ? "

J'éclate de rire avant de porter mon verre à mes lèvres. Il est tôt ce matin, le soleil s'est levé depuis longtemps mais on trouve des noctambules finissant leur soirée de débauche à n'importe quelle heure... Je pose ma main sur la poitrine de l'homme qui vient de parler. Et je me rapproche de lui soufflant délicatement sur son cou.

"- Mmmm... Vous allez m'arrêter ? Je ne dis pas non, vous savez ? Surtout si vous avez des menottes..."

Je laisse échapper un nouveau rire cristallin et je lève les yeux vers les siens. Il est devenu tout rouge...

"- Hem.. Euh... Non, c'est..."

Son collègue vient à son secours :

"- C'est un contrôle de routine... Pouvez vous nous montrer votre code d'identité ? "

Je tourne le visage vers le second soldat et je lui jette un regard mutin.

"- Naaaaan ! Hihihihi !"

Je passe ma langue entre mes lèvres et j'ajoute :

"- Vous allez devoir me menotter et m'emmener je crois hihihihihi !"

Je m'approche du second soldat et je tends une carte de visite avec une puce intégrée. Je souffle à l'oreille du soldat :

"- Rejoignez moi vite... j'habite tout en haut de cette tour là... Tous les deux...Hihihihihi !"

Ils se regardent, l'air assez décontenancés. L'un d'eux passe ma carte dans son scanner et son système lui confirme mon identité. Neela Sara Mar, riche asari oisive... Je me glisse entre eux deux, jouant des hanches et je leur jette une oeillade...

"- Ne traînez pas..."

Je disparais derrière le coin de la rue et je me glisse dans un taxi... Je jette un coup d'oeil vers le haut de l'immeuble : Les services de sécurité ont bloqués tous les accès et vérifient toutes les identités. Je suis passée juste à temps. J'espère que David a pu s'éclipser lui aussi...

---------------------------------------------

"- Pittoresque votre planque secrète mon cher David... J'étais certaine que vous m'emmèneriez dans votre garçonnière mais je ne l'imaginais pas ainsi..."

Je montre les murs en bois délavés et les vieux morceaux de tôle qui maintiennent le tout debout. Nous somme à l'intérieur d'une vieille pêcherie en ruine située sur un front de mer délaissé par les nouveaux plans d'urbanisation de Vancouver. Les lieux sentent le bois moisis et le sol est encore recouvert d'une sorte de dépôt en voie de fossilisation...

"- C'est vraiment... romantique... Décidément, David, vous savez plaire aux femmes..."

Il secoue la tête avant de me répondre :

"- Je pensiez que vous autres asari voyiez au delà des apparences ? "

Il me montre une trappe sur le sol et l'ouvre en tapant un code sur son omni deck. La trappe s'ouvre et un escalier apparaît. Je le suis et je découvre u une vaste pièce dans laquelle est entreposé toute sorte d'équipement dernier cri. Les murs sont recouverts d'une substance polymère brouillant naturellement les senseurs et le terminal devant moi n'a rien à envier à mes propres appareils. Dans un coin de la pièce, une cage énergétique retient un Espinoza au visage tuméfié.

"- Alors ? Pas trop déçue ? "

Je lui souris.

"- Non effectivement, j'ai été mauvaise langue là. Veuillez m'excuser, David."

"- Bah... Il faut bien pouvoir impressionner sa patronne de temps en temps."

Je hoche la tête et je me dirige vers le prisonnier. J'ouvre la cage magnétique et je saisis le gros homme par le col. Je plonge mes yeux dans les siens tandis que j'approche un injecteur de son cou. Il tressaille tandis que je lui injecte une dose de sérum de vérité. Ses yeux deviennent vitreux mais je fais crépiter mon énergie biotique sur sa peau pour le réveiller. Je le regarde un instant avant de poser la seule question que j'ai envie de lui poser :

"- Le projet Pegasus... Où est il à présent ? "

Il me regarde paniqué avant d'essayer de nier :

"- je.. Non... il n'exis... Je... Vir...Virmire...."

Je le regarde d'un air menaçant. Mes yeux sont entourés d'un halo bleuté. Virmire est un monde luxuriant situé sur la bordure de la travée de l'Attique. Il n'est que très peu colonisé malgré les efforts du conseil pour pacifier la zone et éradiquer les groupes mercenaires et criminels qui profite du manque d'infrastructures locales...

"- Tu es sur ? "

Il me regarde terrifié. Le projet Pegasus est le projet qui était en charge de la capture d'enfant humains disposant de facultés particulières... Je ne sais si c'est lié à la nouvelle attaque sur Emma mais c'est une très forte probabilité. Je regarde les puces du soldat de Cerberus... Je les ai examinée sans rien trouver d'intéressant. Si ce n'est un message personnel avec le symbole du projet Pegasus... L'humain a reçu un message d'une de ses amies qui travaillait là bas quelques heures avant leur opération. La teneur du message laissait entendre que l'homme reviendrait vite et ramènerai un colis... Emma peut être ?

"- Oui ... Oui... ne me tuez pas je vous en prie...."

Il est trop shooté pour me mentir et la drogue libère les inhibitions. Je parierais que c'est sur Virmire que je retrouverai la trace de ceux qui en veulent à Emma. Je vais monter un commando pour aller là bas. Il me reste le plus dur à présent... Il faut que je dise au revoir à Emma... et que je m'assure qu'elle ne puisse me suivre... Cela va être drôle je sens... Je pianote sur mon omni deck une fois Espinoza remis dans sa cage.

"- David ? Vous pouvez le garder au chaud ? Et si vous n'avez pas de nouvelle de ma part, vous le livrerez à Emma... D'accord ? "

Il acquiesce en silence et je contacte Emma. Lorsqu'elle apparaît sur mon holo, son nez a été redressé.

"- Emma ? Ma puce ? Comment vas tu ? "

Je lui souris contente de voir qu'elle va bien. Je devine à son air contrarié qu'elle s'apprête à me demander quelque chose alors je l’interromps :

"- Je suis contente de savoir que tu vas beaucoup mieux ma belle. Bon... Je vais devoir te laisser malheureusement..."

Je laisse passer l'orage un instant et je reprends d'un ton calme et posé :

"- Bon tu sais, ça devient un peu chaud pour moi par ici et David, tu sais le brun avec le joli petit cul, vient de me proposer de le rejoindre sur une de ses plages privée... Au programme, Mai thai, plongée sous marine et partie de jambes en l'air... Bref... Si je pouvais rester je te donnerais la priorité mais bon... En plus tu as dit toi même qu'il était mignon, non ? "

Là comme je m'attendais, j'ai poussé les choses un peu loin. Je déteste mettre ma soeur en rogne ainsi mais c'est pour son bien. Si elle est furieuse contre moi, elle ne me suivra pas. Je la manipule et j'en ai honte mais c'est pour son bien. Je ne veux pas qu'elle s'inquiète et si elle me suit sa qualification N7 sautera immanquablement. Je lui laisserai un mot pour lui expliquer... La conversation ne dure pas comme je le pensais... J'ai le coeur un peu lourd, mais je n'avais pas le choix...

"- joli petit cul ?"

Je me tourne vers un David goguenard...

"- Vous n'avez rien entendu bien sur... Je nierais avoir dit une chose pareille..."

Il rit avant d'ajouter...

"- Votre soeur va vous en vouloir, mais c'est ce que vous cherchiez, non ? "

"- Oui... je vais vous donner un message à lui remettre si je ne reviens pas... En attendant, protégez la si vous le pouvez..."


---------------------------------------------

Vilmire, une semaine plus tard....


Ma tête tourne et les tirs se rapprochent... Je suis blessée... Ma tête tourne... je repense à Emma.... J'ai bien fait de ne pas la prendre avec moi... Les geths sont partout autour de moi et je ne pense pas leur échapper longtemps.... Je repense à la lettre que j'ai laissée à David... Au moins, Emma saura que je l'aime et que je ne voulais pas.... J'entends du bruit sur ma droite. Je me tourne et je distingue deux soldats geth qui s'approchent de moi me pensant sans défense. Je me retourne vers eux et je lâche une décharge dans un grand coup de tonnerre !

KRRRRAAAACKKK !

Les deux synthétique sont balayés et leurs poitrines explosent en mille morceaux. Je tousse, crachant un peu de sang... Je dois avoir une ou plusieurs côtes cassées mais je n'ai pas le temps de m'arrêter pour voir. Je cours vers le rivage pour m'abriter derrière des rocher. Je patauge dans l'eau qui m'arrive à la taille... Un groupe de Geth Prime s'approche et je n'ai que le temps de plonger sous l'eau pour échapper à leurs senseurs... S'il ne sont pas équipés de sonar je devrais leur échapper... Mais aurais je assez de souffle pour tenir ? Emma...


---------------------------------------------


Ma chère Emma,

Je t'envois cette lettre pour m'excuser de ce que j'ai fait la dernière fois et de ce que je t'ai dit. Je te dois des explications. Je ne peux m'empêcher de vouloir toujours te protéger. Tu es la personne la plus chère à mon coeur et comme je te l'ai dit, j'ai du mal à te voir autrement que comme la petite fille qui m'a conquise au premier regard. Lorsque Cerberus t'a attaquée, j'ai eu si peur que j'ai voulu te mettre à l'écart pour te protéger. Il fallait aussi que je te mente pour que tu ne me suives pas. Ton incorporation dans le programme N7 est trop important à tes yeux pour que je te laisse ruiner tes chances en m'accompagnant là où je vais aller. J'ai interrogé l'homme que j'ai enlevé. Il s'appelle Espinoza et comme je te l'ai dit, c'est un membre de Cerberus. Il était à la base d'un programme nommé le projet Pegasus. Ce projet visait à s'emparer d'enfant humain aux talents biotique latent. Cela doit te rappeler des souvenirs... Je l'ai interrogé et je me dirige vers leur nouvelle base avec un commando asari pour mettre un terme à tout ceci. J'espère aussi avoir des réponses sur ce qui les pousse à vouloir te capturer à nouveau. J'ai bien une idée mais je dois la confirmer. Je sais que tu vas m'en vouloir mais sache que je t'aime... Je dois faire cela pour toi même si cela implique que tu me détestes pour t'avoir laissée penser que j'étais une soeur indigne. Lorsque je t'ai vue, tout bébé, j'ai su dès le premier regard que je serais liée à toi. Je ne peux pas t'expliquer ce que j'ai ressenti parce que c'est une chose typiquement asari. Mettons que la déesse m'a montré que toi et moi étions liées... J'ai su que je t'aimerai très fort et que je serais toujours là pour te protéger. C'est comme cela...

Je voulais te donner un cadeau avant de repartir mais je n'en ai pas eu le temps. Le voici : Comme tu le vois, il s'agit d'un joyau bleu au sein duquel semble pulser une part d'énergie biotique. Le joyau est en deux partie : Deux pierres sont imbriquées l'une dans l'autre comme si elle ne faisaient qu'une. La première celle de droite appartenait à ta mère. La seconde à la mienne... C'est un présent qui vient de Thessia. Il symbolise l'amour qui réunit deux êtres... Je pensais que tu aimerais l'avoir. Le jour où tu rencontreras l'amour de ta vie, tu pourras offrir la moitié de ce joyau à l'être aimé et vous serez toujours réunie où que vous soyez... Selon la légende, ces pierres s'imprègnent de l'essence des personnes qui les porte. Elles se tournent naturellement vers la dernière personne qui l'a porté comme une sorte de roche magnétique. L'énergie biotique que tu ressens à l'intérieur m'appartient... Je l'ai porté quelques semaines pour que tu puisses me ressentir chaque fois que ton moral sera au plus bas. Serre la pierre dans ta main et laisse ton esprit vagabonder... Tu me verras t'apparaître, comme dans tes souvenirs.... Si tu te concentres, tu verras que je ne suis pas la seule... Nos mères sont aussi avec moi...

Je t'écris cette lettre en espérant que tu ne la lises jamais... Si tu le fais, c'est que je ne donne plus signe de vie à David et que ma mort est probable... Ne pleure pas ma belle... j’aurai eu une belle vie et tu m'as apporté tout ce qu'une grande soeur pouvait rêver...

Je t'aime,

Talia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions entres soeurs [Demander avant de rejoindre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Avant garde ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Espace Concilien :: ◄ Bulle Locale (TERRE). :: ◄ Hélios.-
Sauter vers: