Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lutte interposé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 23
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Lutte interposé   Lun 19 Mar - 1:17

Oméga

Lieu de tout les interdis, royaume des bandit, brigand, rejeté, danger public, scientifique fou, pirate et vortchas. Toutes cette vermine étais contrôle par Aria, une magnifique brin d'asari avec qui on aimerai bien faire des chose que l'on voit dans Fornax enfin ceci est mon avis et si j'étais là, ce n'est pas pour elle mais pour recruter des gens, une personne en particulier et plus précisément une quarienne.

On m'avait mis en contact avec elle par l’intermédiaire d'un quarien un peu idiot, on m'avait dit qu'elle étais aussi belle qu'elle était douée en mécanique, espérons qu'il dit vrai, j'aime bien être entouré par de belle femme

Bref, ce quarien m'a mis en contact avec cette quarienne et le rendez vous a été donné dans le quartier vortcha, un quartier peu fréquenté ....pendant certaine heure et durant une durée indéterminé. Tranquillement, j'alla vers le lieu de rendez vous jusqu'au moment ou je vis une troupe de turien devant moi, c'est marrant sa, ces turien avait une armure de l'alliance, des renégat ? Non, , ils avait pas barré leur marque de l'alliance et il semblait encore avoir leur balais dans le cul du SSC, il semblait attendre quelqu'un. Ne voulant pas me mêler de sa, je continua mon chemin même si quelques chose me disait que j'allais les revoir bientôt et que sa serai surtout pas pour boire un verre.

Au bout de quelque minute de marche,a travers les couloir, j'arriva devant le lieu de rendez vous,une sorte de bar pour vortcha, je ne voulais pas boire las bas, qui sait ce qu'ils mettent dedans, je m'installa sur un vieux siège trouvé dans un dépotoir et attendit la ptite quarienne



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telsi'Korah Nar Neema

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 14/03/2012

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Le Neema, de la flotte nomade
Profession / rang : Pèlerinage

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Lun 19 Mar - 8:04

Un message, d'un autre quarien. Un quarien qui n'était certainement pas une lumière, mais un quarien et amical qui plus est, quelque chose de rare à Oméga. Ce message incitant Telsi à aller dans un de ces petits bars qui pullulait sur cet Astéroïde, à croire que toute les planètes du systèmes Terminus s'étaient mise d'accord pour y envoyer leurs contenues d'établissements de ce genre. Au moins, il y avait du choix se disait-elle, peu convaincu. Mais un bar dans un quartier vorcha ? C'était comme demander d'aller sur une poudrière avec comme source de lumière un briquet ... La quarienne en arrivant croisa plusieurs soldats turiens en armure de .... l'alliance ? Telsi ne cachait pas sa curiosité mais se retînt de poser des questions, après tout, elle n'était pas là pour ça, elle continua son chemin vers le bar, chemin qui passait par un grand nombre de couloirs pour enfin arriver au lieu de rendez-vous.

C'est ainsi qu'elle se rendît compte que l'idiot de service avait oublié d'inclure quelque chose qui lui aurait permis d'identifier celui qui l'avait contacté. Elle prît une pause de plusieurs secondes, procédant par élimination, déjà, ce n'était pas les vorchas, ils n'étaient jamais envoyé pour la contacter, après tout, ils sont en général aussi bête qu'un varren. Les turiens vu plutôt auraient pu être de bon candidats, quand son regard se tourna vers l'homme, elle comprît qu'elle avais trouvé son contact, elle alla droit vers lui et prît un siège en face de lui.

C'est vous qui m'avez contacté avec l'aide de Kal'Tsiel Nar Rayya ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeth Arth

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 23
Localisation : SSV World Eater
Exprimez-vous! : C'est terminé vermine, on va tous vous enterrer !

Identité
Race: Humain
Planète natale: Jericho IV
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Mar 20 Mar - 17:44

Un pas. Un sifflement. Une respiration rauque. Puis le bruit du métal transperçant la chair et celui d'un corps tombant au sol.

Sahaal s'accroupit alors que les quatre yeux du Butarien qu'il venait de tuer le fixait d'un air froid. La mort l'avait surpris alors même qu'il se croyait en sécurité. Or la sécurité sur Oméga est loin d'être acquise, surtout par les temps qui courent. Et surtout parce que Sahaal Ashyn était maintenant sur la station.
Il sourit à cette pensée. sa victime n'était qu'un vulgaire trafiquant de sable rouge de mauvaise qualité et son commanditaire, un Turien véreux qui gérait la contrebande de sable rouge au nom d'Aria dans ce quartier n'aimait pas les free-lance. une bonne occasion pour Sahaal de se refaire la main après sa désertion.

Nettoyant ses griffes monomoléculaires sur la tunique du Butarien dont le sang s'écoulait lentement par les trois plaies qu'il avait entre les omoplates, il ajusta le corps de telle manière à ce que la pénombre le recouvre entièrement. Avec un peu de chance, les vortchas s'en occuperaient avant le soir.
Personnellement, Sahaal aurait préféré l'exposer à la vue de tous, pendu à un des nombreux conduits de canalisation éructant du plafond, mais le Turien voulait du propre et du discret. Haussant les épaules pour lui, Sahaal se releva et s'étira en faisant rentrer ses griffes dans ses gantelets d'une simple impulsion mentale. Les améliorations à l'Ezo que l'alliance avait pratiqué sur lui avaient parfois de bons côtés.

Toujours dans l'ombre et engoncé dans son armure, il quitta le couloir évasé dans lequel il avait acculé sa victime et s'engagea dans l'avenue menant à l'Au-delà. Ses bottes claquaient sur le sol métallique de manière rythmées, et les rares personnes qui croisaient son chemin s'écartaient lentement de son passage. Passant devant l'entrée principale du bar d'Aria, il avisa son commanditaire, passa devant lui lentement et annonça d'une voix basse:

"Cible éliminée."

Le Turien hocha la tête et se contenta d'appuyer sur une icône de son Omnitech tandis que Sahaal le dépassait et continuait à marcher les bas quartiers. un "bip" retentit à son bras gauche, signe que le paiement de quelques centaines de crédits avait bien été reçu. Quelques secondes plus tard, un deuxième bruit retentit, signalant qu'il avait un nouveau message. L'affichant sur son écran tête haute il continua à marcher vers les secteurs en regardant le buste de l'Enseigne Chesterfield à bord du SSV World Eater, vaisseau renégat de l'alliance en orbite autour d'Oméga.
Le jeune soldat prit la parole en voyant la communication s'établir:

"Monsieur, il est possible que nous ayons un problème. Il y a trois minutes et vingt sept secondes, un message du soldat Lawer nous a indiqué que quelqu'un en plus d'Aria est visiblement au courant de notre présence ici. ils ont l'intention d'en informer l'Alliance pour tirer profit de la récompense à notre signalisation."

Sahaal sentit la colère monter en lui. Il coupa les hauts parleurs de son casque et d'une voix rendu sourde par le fureur, il répondit au jeune homme devant lui:

"Je croyais que les consignes de sécurité avaient été respectées ! Personne ne devait descendre du vaisseau à part moi, le capitaine et certains officiers hauts gradés ! je croyais d'ailleurs être le dernier sur la station. Qu'est-ce qui nous as trahi ?"

"Il semblerait que notre voyage vers la ceinture d'astéroïde d'Omega et pas vers la station elle-même ne soit pas passé inaperçu. Lorsque nous avons émergés du relais, Les capteurs pirates ont du identifier notre matricule et relayer l'information à Aria. Cela dit, il est...." Chesterfield s'arrêta un instant, écoutant une transmission entrante dans son poste. puis il hocha la tête et répondit: "Confirmé, Bravo neuf." il reporta ensuite son regard sur l'écran de communication avec Sahaal et reprit: "Nous venons d'avoir la confirmation que ce n'est pas Aria qui possède cette information. un groupe de mercenaires Turiens nommés les "Palaven's Angels" a récupéré l'information sur un terminal de surveillance non sécurisé. Le fait que nous nous soyons identifiés auprès d'Aria seule la met au moins hors de cause."

Sahaal grogna. la dernière chose dont il avait besoin était de se mettre à dos la personne n°1 d'Oméga. cependant, des mercenaires free-lance serait plus faciles à abattre. Il vérifia ses armes et se mit en route vers le quartier Vortcha, siège de ce groupe.

"J'aurais peut-être du retard pour l'appareillage."

"Dois-je vous rappeler que le capitaine ne veut pas de témoins ni de survivants ?" demanda l'Enseigne.

"Inutile. Commencez l'embarquement de la cargaison et tenez-vous prêts à partir. Je vous informerais de la situation en cas de problème. Le signal d'alerte sera "Écarlate". Si vous le recevez, appareillez immédiatement et quittez la zone. je me débrouillerais pour vous retrouver plus tard."

"Bien reçu, monsieur. Prenez des photos !" dit Chesterfield en coupant la liaison.

Sahaal sourit et activa son camouflage optique. Ses griffes sortant et rentrant de ses gantelets par à-coups, il s'engouffra dans les canalisations jouxtant le quartier Vortcha.

"Vous aurez bien plus que ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pélias Straatus

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2012

Identité
Race: Turien
Planète natale: Epyrus
Profession / rang : Commandant

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Dim 25 Mar - 14:42

Aaah...Oméga. Oméga, la station où la loi du plus fort est la seule loi en place. La plus forte du moment était Aria T'Loak et cela durait depuis un bout de temps déjà. Le Turien s'en moquait éperdument et n'était pas ici pour lui faire du tort comme à sa dernière visite sur la station. En effet, la dernière fois, Il avait dû collaboré avec un commando dirigé par un ancien agent du SSC Turien qui se surnommait Archangel pour éliminer un marchand d'armes qui avait cru bon de se réfugier dans les systèmes Terminus. La mission fut couronnée de succès mais les dégâts collatéraux étaient au nombre de vingt agents d'Aria et pas les moins compétents ainsi que la destruction d'un entrepôt remplit d'armes de pointe causant un incendie généralisé dans le quartier. Le commandant s'attendait à ce qu'Aria est une certaine rancoeur à son encontre et que cela causerait certains problèmes qu'il comptait éviter surtout pour cette rencontre ô combien importante. il devait rencontrer un groupe de mercenaires Turiens qui détenait des informations importantes. Le choix du lieu de la rencontre était le quartier vortcha de la station, un lieu bien étrange vu que c'est l'un des pires quartiers d'oméga mais il fallait faire avec...

Pélias était donc arrivé seul et sous une fausse identité dans le quartier et déambulait dans celui-ci afin de rejoindre le lieu de rendez-vous fixé par les mercenaires. Il portait un manteau assez ample et sale ainsi qu'un capuche assortie afin de ne pas trop attirer l'attention d'Aria sur lui. Il gardait toutefois une liaison avec son ami Sestus qui stationnait en mode furtif à bonne distance de la station. Cette zone étant peu fréquentée, le Turien n'eut aucun mal à se frayer un chemin dans le dédale de ruelles jusqu'à déboucher sur une petite place où un clochard comatait au sol en lâchant de petits cris et en se vomissant dessus. Cela ne présageait rien de bon pour le militaire et un mauvais pressentiment guida sa main droite vers le pistolet PHALANX caché dans son manteau. Son pressentiment s'avéra fondé lorsque cinq hommes en armure et armés sortirent de l'ombre et lui bloquèrent tous itinéraires de retraite. Un Butarien s'avança vers lui et fit signe aux autres de baisser leurs armes avant de déclarer :

-Tiens, tiens! On dirait qu'on tient notre commandant turion et qu'on va enfin pouvoir venger la mort de vingt de nos gars dont mon frère!

Pélias n'écoutait qu'à moitié le discours du chef de la bande et établissait déjà une stratégie en commençant par localiser l'homme le plus dangereux qu'il devrait éliminer après ce Butarien trop bavard.

-Tu crois vraiment qu'une fausse identité ridicules peut berner l'organisation d'Aria? hé ben on dirait que tu t'es trompé comme un bleu et te voilà dans la merde jusqu'au cou!

Le militaire Turien localisa un homme massif qui était en train de le mettre en joue, profitant sûrement de la "diversion" du leader pour le frapper.

-Maintenant, il est temps que tu crèves comme un chien pour av'...

Le reste de sa phrase se transforma en un gargouillement alors que du sang sortait à gros bouillons de sa bouche et du trou causé par la balle du pistolet lourd dans sa gorge. Le temps sembla se figer à cet instant pour les hommes de main alors que, le cadavre du leader n'étant pas encore au sol, un deuxième coup de feu retentit et la tête du colosse partit en arrière alors que la deuxième balle lui traversait le crâne de par en part, répandant des morceaux d'os et de cervelles autour de lui. Un Turien se mit tout de même à réagir mais ne réussit qu'à le mettre en joue avant de se faire perforer l'abdomen par deux balles de PHALANX et de tomber au sol.

Il ne restait plus qu'un humain et un autre Butarien qui prit la fuite dans une des ruelles avant de s'effondrer en hurlant dans une flaque d'eau croupie lorsque la balle l'atteignit dans le dos, brisant sa colonne vertébrale et ressortant par devant. Pélias se retourna vers le dernier homme debout qui se mit à genoux devant lui en lâchant son arme.

-Pitié! laisser-moi partir bordel! J'ai...

La détonation résonna dans toute la ruelle et réveilla le clochard qui se mit à grogner avant de retomber dans son coma et de vomir à nouveau sur lui-même. Tout redevint calme et Pélias rechargea son arme. seul le Butarien à la colonne brisée vivait encore et tentait de s'enfuir en rampant avec lenteur et souffrances.

-Tsss... Ces mercenaires... DE la vulgaire piétaille, lâcha le commandant en empruntant la ruelle où se trouvait le mourant.

Arrivé à sa hauteur, il lui abrégea les souffrances d'un tir dans la tête et continua à marcher, remettant sa capuche et rangeant son arme sous son manteau avant d'établir une liaison avec Sestus.

-Sestus? Tu me reçois?

-Cinq sur cinq!

-On a un problème! Aria a découvert le pot-au-rose et le lieu de rendez-vous est compromis! Dégage de là, je trouverai un autre moyen de quitter cette station!

-Merde... Bonne chance vieux! Reviens en un seul morceau.

-T'inquiète pas. Pélias, terminé!

C'est à ce moment que des coups de feu retentirent et des cris se firent entendre à proximité. L'instinct du Turien lui disait d'aller voir immédiatement et c'est ce qu'il fit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 23
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Dim 25 Mar - 23:34

Emmerde

voilà le mot que j'entendis dans ma tête a ce moment précis quand j'entendis les balle crépiter au loin, sa et chimichangas
D'un coté , c'étais normal, on est sur Oméga, le royaume du crime organisé, le mecque de tout les loubard avec la grande Aria, que dis-je, la déesse Aria, dirigeait d'une main de fer dans un magnifique gant de velour, gant que j'aimerai carresser pour ensuite m'amuser avec et pouvoir la mettre dans le....


.........avec l'aide de Kal'Tsiel Nar Rayya ?

une voix quelqu'un, paladin ? non, sa voix est plus casqué...quoique celle là, un vortcha ? nan il donnerai pas l'impression d'être un Volus, un Volus ? nan, il respirerai comme un asthmatique, d'un coup je tourna la tête pour voir mon interlocutrice,je resta bouche béé, malgré qu'on ne voyait pas son casque elle avait un corp magnifique que moulait a la perfection sa combinaison, sa ne pouvait être que elle, en plus elle a cité le nom de l'abruti qui m'avait dit d'attendre ici:

le cretin qui a essayé de me vendre une I.V Shepard, ouaip je crois qu'on parle du même gars, je suis Gabriel enchanté

je souris et la regarda, quel belle créature, je suis sure que les dessinateur de comics des années 2000 devait baver sur sa,enfin bon calmons nous et jouons là romantique oui romantique, sa c'est classe:

Vortcha n°2 , 2 verre d'alcool asari svp

Le vortcha grogna et parti chercher a boire, tranquille, j'enchaina:

donc vous pensez avoir la carrure en êtes vous sure ?

evidemment idiot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telsi'Korah Nar Neema

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 14/03/2012

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Le Neema, de la flotte nomade
Profession / rang : Pèlerinage

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Lun 26 Mar - 20:08

Telsi également entendît les tirs ... le bruit était trop faible à son avis pour dépasser les armes légères, pas de lance-missiles ou autres, au moins il n'y aura pas d'incendies comme la dernière fois, Les vortchas avec des lances-flammes entre leurs mains, et un quartier pauvre, ça ne fait pas bon ménage. surtout dans les quartiers assez ... renfermés d'Oméga.
Au moins cette fois, il n'y aura que du sang à laver, et pas de bâtiments à reconstruire. C'était ça de moins à la tension déjà énorme sur Oméga. L'opinion de l'humain sur Kal semblait assez agressive, mais bon, effectivement si le quarien avait tenté son coup de la vente d'I.V Shepard, la quarienne comprenait aisément que cela puisse énerver plus d'un.

- Disons que son numéro pour vendre ses I.V buggés est assez ... déplaisant effectivement, je me nomme Telsi'Korah Nar Neema, mais vous pouvez m'appeler Telsi.

La quarienne ajusta son assise sur son siège, avant de reprendre la conversation d'un ton assuré, celui qu'elle utilisai pour les conversations qu'elle sentait capable de changer sa vie, ou la flotte nomade, bien que la dernière option soit forte improbable. surtout en ces lieux, mais bon ...

- Pour les assauts, je pense pouvoir être utile contre des méchas, mais je suis plutôt spécialisé dans les systèmes défensifs et la propulsion d'un vaisseau, bref me qualifierais de mécanicienne, bien que je peut également effectuer quelques modifications sur des armes, si besoin est. De plus, j'ai tout préparé, donc, si vous voulez m'engager, je suis disponible dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeth Arth

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 23
Localisation : SSV World Eater
Exprimez-vous! : C'est terminé vermine, on va tous vous enterrer !

Identité
Race: Humain
Planète natale: Jericho IV
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Mer 28 Mar - 21:45

Avançant à genoux dans les canalisations depuis maintenant plusieurs minutes, Sahaal enregistrait le maximum d'informations concernant le groupe de mercenaire qui était devenu sa cible. Sortant finalement de la bouche dans laquelle il trainait, il se releva dans un couloir secondaire du quartier Vortcha, à quelques mètres au dessus du prétendu quartier général des Palaven's Angels. Il installa les explosifs au coin clé du couloir afin de l’utiliser comme un ascenseur mortel pour les mercenaires de la pièce en dessous. Pendant qu'il branchait les explosifs entre eux, il relut les informations à sa disposition.

Les Palaven's Angels étaient un groupe de mercenaires Turiens opérant principalement dans l'espace Concilien mais ayant plusieurs bases opérationnelles également dans les systèmes Terminus. Groupe à l'origine fondé pour agir en tant que corsaire en marge de la Hiérarchie Turienne, le projet avait été abandonné et les membres lâchés dans la nature. Ils étaient alors devenus des simples mercenaires travaillant pour l'argent mais opérant toujours plus comme une entreprise de milice privée légale que les groupes extrémistes des systèmes terminus comme les Soleils Bleus ou les Berserkers. Leur seule base opérationnelle de la nébuleuse d'Oméga se trouvait sur la station du même nom et était composé d'une cinquantaine d'agents, à la fois actifs et dormants et -bien évidemment- tous Turiens ou Turiennes.

Les informations que Sahaal recherchait étaient selon les derniers rapports encore enregistrées dans le terminal du QG des Palaven's Angels, et à priori nulle copie n'en avait été faite. Sahaal ignorait combien d'agents étaient actuellement stationnés au QG et à vrai dire, il s'en moquait. La sécurité du World Eater et de son équipage était prioritaire. Branchant la détonation via un réglage à commande vocale, Sahaal mit un genoux à terre au milieu du couloir, dégaina ses deux Phalanx et croisa les bras en baissant la tête. Il attendit plusieurs secondes, vérifia la compatibilité des détonateurs et d’éventuels mouvements ennemis, puis chuchota doucement pour lui-même:

"Je ne crains pas la peur, car je suis la terreur incarnée.Je ne crains pas la mort, car je suis le meurtre incarné. Je ne crains pas la damnation, car je suis déjà damné."

Il inspira profondément, puis se figea. D'un grondement de cordes vocales, la commande d'explosion fut lancée.

L'enfer se déchaina des quatre bouts du couloir et la portion de métal au milieu de laquelle s'était placé Sahaal s'arracha de son support pour venir s'écraser près de dix mètres plus bas, sur la tête des Palaven's Angels. L'explosion en tua plusieurs sur le coup et détruisit à la fois les murs du couloir ou Sahaal se tenait que les murs de la salle principale du QG Turien. Fort heureusement, l'explosion ne fit pas plus de dommages, arrêté par les autres murs de métal menant à d'autres couloirs, cette zone du quartier Vortcha se trouvant relativement éloignée des zones donnant sur l'espace. La taule de métal de près de huit mètres de circonférences s'écrasa parmi les Turien et réduisit la plupart de leur crâne en bouillies. Près d'une quarantaine de mercenaires se trouvait au QG au moment ou Sahaal déclencha les détonateurs, et près d'un trentaine d'entre eux moururent, soufflés par l'explosion ou écrasé par le plafond qui dégringolait sur eux.

Sahaal, pour sa part, sauta dès que le plafond toucha le sol, protégé du gros de l'explosion par le plafond lui-même. De la fumée et des des feux étaient partout dans ce secteur et s'était diffusés à toutes les pièces de l'appartement qui en comptait six. Trois des pièces avaient été complètement détruites, et les trois autres étaient bien endommagées. Se ramassant sur lui-même, Sahaal roula au sol, passa une barrière de feu le séparant de la pièce du terminal et ouvrit le feu de ses pistolets sur les Turiens désorientés, en abattant quatre avant que les autres mercenaires ne se rendent compte qu'ils étaient attaqués. Le dernier Turien présent dans la pièce leva son fusil d'assaut Cimeterre avant de se prendre une balle qui lui éparpilla le cerveau sur le mur derrière lui. Il s'écroula sans un son.

Rechargeant puis rangeant son duo de Phalanx, Sahaal s'approcha du terminal. Sans jeter un œil sur les deux pièces limitrophes qui avaient été relativement épargnés, il dégoupilla deux grenades et en lança une dans chaque pièce. des hurlements de douleurs suivirent lorsque les grenades explosèrent, puis des gémissements qui se turent peu à peu. Arrivant au terminal, Sahaal brancha son Omnitech dessus et effaça méthodiquement chacune des données concernant de près ou de loin le World Eater ou lui-même. Par acquis de conscience, il vérifia tout de même qu'aucune sauvegarde externe n'avait été effectuée.

Son sang se figea.

Puis, d'un hurlement de rage, ses lames jaillirent de ses gantelets et tranchèrent dans le terminal qui tomba au sol, découpé en trois morceaux. Il se retourna ensuite et se mit à fouiller tout le QG des Palaven's Angels à la recherche d'une trace de la copie, mais il ne trouva rien. Pris d'une fureur sans bornes, il sortit un survivant des décombres sous lesquels il gémissait de douleur, le tira en dehors de l'appartement détruit et le colla contre le mur, les lames de son gantelet droit piquant sa gorge.

"Ou...." Il avait du mal à s'exprimer clairement tant la folie et la fureur menaçaient de prendre le dessus sur sa conscience. "Ou...Est.....Le reste....De tes amis...."

Le Turien toussa, grimaça de douleur, mais ne répondit rien. Sahaal frappa de sa botte la jambe blessée du Turien et reprit, plus calme:

"Je peux te garder en vie pendant très longtemps, briser chacun des os de ton corps et te faire subir mille tourments avant que ta fin vienne. Ou alors tu peux me donner ce que je veux savoir et t'accorder une fin rapide. Ou est le reste des Palaven's Angels ?"

En vérité, Sahaal avait très peu de temps et il le savait. une explosion de cette ampleur n'était peut-être pas inhabituelle sur Oméga, mais les chiens d'Aria voudraient sans doute en savoir plus, et la dernière chose à faire en ce moment était de mécontenter la reine d'Oméga. Le Turien devait sans doute le savoir aussi, mais cela ne l'empêcha pas de se montrer coopératif lorsque Sahaal eut effectivement brisé ses jambes, ses bras et la plupart de ses côtes.

"Ils...Ils sont...devant le Bar Vortcha...Au fond...Des secteurs...."

Sahaal sourit et tint sa promesse. Du moins une partie. Le Turien put sentir la mort venir le chercher lorsque les trois lames du gantelet droit de Sahaal pénétrèrent lentement sa mâchoire inférieure avant de remonter lentement vers son cerveau, tranchant chair, muscle et nerf et traversant lentement son crâne pour ressortir par les excroissances de sa tête. Les spasmes de son agonie durèrent quelques minutes pendant que Sahaal profitait de ce moment, puis, quand le Turien eut cessé de ruer avec ses jambes et ses bras brisés et que ses yeux se firent vitreux, il rentra ses griffes d'un coup, laissant le cadavre horriblement mutilé du Turien s’effondrer au sol.

"Merci."

Sahaal se dirigea vers le Bar Vortcha à l'aide de son indicateur tête haute, laissant un sillage de dévastation et de sang sur son passage. Il continua ainsi à marcher normalement pendant plusieurs dizaines de mètres, puis sa pose se fit plus bestiale, plus ramassée sur elle-même. Ses griffes sortaient par intermittence pendant que sa langue s'en allait lécher ses lèvres avec gourmandise. Empruntant tous les passages sombres, il se retrouva finalement devant le bar Vortcha et aperçut neuf Turiens vêtus comme celui qu'il venait de tuer et semblant attendre une autre personnes. L'Omnitech allumé de celui qui semblait être le leader de cette escouade lui confirma que les copies qu'il recherchait étaient bien là.
Il observa les couloirs, se renfonça dans un coin sombre et attendit. Plusieurs personnes passèrent dans le couloir. Un autre humain en armure lourde et l'air maussade entra dans le Bar, suivie plus tard par une jeune quarienne qui fut sifflée par quelques uns des mercenaires présents. En tant normale, Sahaal se serait attardé sur les contours indiscutablement féminins d'une telle silhouette, mais le meurtre était trop présent en lui et il se contenta de fixer l'un et l'autre bout du couloir jusqu'à ce qu'il n'y ai plus que des vortchas piaillant dans un coin.

S'emparant alors de son fusil à pompe accroché dans son dos, il sortit précipitamment dans le couloir, haletant comme un animal et se précipita sur les mercenaires. Le premier, qui lui tournait le dos, mourut sans comprendre ce qui l'attaquait. la poussée du tir du fusil à pompe Claymore que Sahaal tenait dans ses mains le propulsa sur deux de ses congénères qui roulèrent au sol avec lui. Sahaal eut le temps d'en abattre deux de plus avant que les autres ne ripostent. Les balles volèrent dans le couloir et les vortchas s'enfuirent en hurlant en entendant la fusillade.
L'un des turiens se précipita sur Sahaal dans le but évident de lui asséner un coup de crosse, mais l'assassin esquiva, fit jaillir ses griffes de son gantelet gauche et transperça la nuque du Turien qui s'écroula au sol dans un gargouillis. Sahaal se retourna et abattit un autre Turien de son fusil à pompe qui lui échappa de la main droite sous le recul. Il se retrouva seul face à cinq Turiens, momentanément désarmé. Tous le mirent en joue.

Il leur fonça dessus en hurlant et en sortant ses pistolets.

Les premières balles de fusil lourd Mattock que portaient quatre d'entre eux atteignirent son bouclier et le réduisirent à peau de chagrin. Mais le laps de temps que cela lui donna fut suffisant. Il braqua ses armes sur le duo de Turiens le plus proche et les abattit de deux balles dans la tête chacun. Les autres continuèrent à faire feu et des balles transpercèrent son armure et sa chair. Mais pris dans la fureur du moment, Sahaal ne ressentait aucune douleur, ou plutôt cette douleur accentua sa colère et son adrénaline, ce qui lui permit d'abattre un mercenaire de plus avant de devoir jeter ses armes vides. S'emparant du dernier Turien armé d'un Mattock, il le saisit à bras-le-corps et ses griffes s’enfoncèrent dans les côtés de l'extraterrestre qui poussa un râle et mourut.

Le dernier Turien, qui était le chef, leva son pistolet Carnifex alors que Sahaal se retournait et lui tira une balle en pleine tête. L'impact fit renverser la tête de Sahaal en arrière. Cependant, cela ne le tua pas. Si il avait été un simple soldat, rien que le coup lui aurait brisé la nuque, mais Sahaal avait été modifié, et son squelette était plus résistant que la moyenne. La balle, cependant, traversa la visère blindé et rebondit sur l'arête métallique au niveau de la joue de Sahaal, dévia, et s'enfonça à l'arrière de son casque, non sans laisser une large coupure au niveau de la tempe de l'assassin.

Sahaal leva le bras, ses griffes jaillirent et tranchèrent le canon du Carnifex. Son autre poing alla taper sur le coude tendu du Turien et le cassa net. Poussant un hurlement de douleur, le chef des Palaven's Angels recula et de sa main gauche envoya une décharge biotique frapper Sahaal qui recula sous l'impact. Profitant de cette ouverture, le mercenaire recula et sortit avec sa main gauche une arme de poing banale qu'il pointa sur l'assassin. Mais Sahaal, utilisant le recul de l'attaque, effectua un saut en arrière, se rattrapa sur les bras et se propulsa, pieds en avant sur le Turien. Ses bottes frappèrent et fendirent le plastron dans un horrible craquement et le mercenaire fut projeté au sol.
Se relevant doucement, la douleur commençant à affluer plus rapidement, Sahaal se dirigea vers le corps du Turien qui respirait difficilement, ses côtes sans doute brisées. Sahaal ramassa ses armes, garde un Phalanx dans sa main, s'approcha du chef des Palaven's Angels et lui tira une balle dans la tête.

"Repose en paix, soldat. Puissent les Dieux se montrer clément dans ton autre vie."

Il brancha ensuite son Omnitech sur celui du cadavre et effaca toutes les données enregistrées. Il ne se rendit compte du silence étrange qu'au bout d'un moment et releva la tête pour voir un autre Turien le fixer au bout du couloir, un pistolet Predator dans sa main et le réticule de visée droit sur le casque déjà abimée de Sahaal. jetant un oeil sur le côté, il vit que les clients du Bar étaient sortis, quatre Butariens, deux Humains et une Quarienne le fixant avec des yeux ronds.

Sahaal ne réfléchit pas. Il rompit la connexion qui se trouvait à 90% terminée, se précipita sur le groupe de clients, s'empara de l'humain le plus éméché et le projeta sur la vitre donnant sur une terrasse en contrebas. le corps brisé alla s'écraser lamentablement trente mètre plus bas tandis que Sahaal ne faisait qu'une petite chute de quelques mètres et se mettait à courir pour échapper au Turien qui l'avait mis en joue. Sahaal l'avait senti, il n'avait pas affaire à un amateur et il était trop mal en point pour se battre. Activant sa fréquence radio, il envoya tout en courant le signal convenu au World Eater, Répétant dans son vox:

"Ecarlate ! Ecarlate !"


Sahaal fendit la foule et essaya de semer son, ou ses poursuivants, car il ignorait encore qui pouvait bien le pourchasser à l'exception du représentant de la Hiérarchie Turienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pélias Straatus

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2012

Identité
Race: Turien
Planète natale: Epyrus
Profession / rang : Commandant

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Jeu 29 Mar - 14:05


Les coups de feu s'intensifiaient au fur et à mesure que le commandant se rapprochait de la source de ceux-ci. Il aperçut également de la fumée s'élevant d'un bâtiment proche mais il ne s'attarda pas sur ce détail et poursuivit sa course dans les étroites ruelles en bousculant toutes personnes en travers de sa route. La fous s'accroissait alors qu'il approchait et il eut du mal à se frayer un chemin parmi celle-ci. Les coups de feu avaient cessé depuis quelques secondes, laissant place au brouhaha généré par la foule de curieux qui s'amassaient de plus en plus en quête de réponses sur l'origine de cette fusillade. Soudain, il déboucha sur un espace ouvert et hors de la foule où semblait s'être déroulé le combat vu les corps au sol et la foule placée en arc de cercle autour.

Il reconnut immédiatement les cadavres qui s'avéraient être les mercenaires qu'il devait rencontrer et qui étaient la raison de sa venue sur Oméga. Il devait faire vite avant que les sbires d'Aria n'arrivent sur place et ne le trouve ici. Il accourut vers celui-ci qui s'avérait être le leader du groupe et inspecta son OmniTech qui était encore allumé. Il fouilla dans celui-ci à la recherche des données qu'il avait besoin mais la plupart des fichiers avaient été effacées ce qui ne fit qu'accentuer la mauvaise humeur du Turien. Finalement, le meurtrier semblait avoir oublié une partie des données puisqu'il restait deux fichiers et un avec un nom étrange. L'un était nommé Zeth Arth et l'autre était celui pour lequel il était venu sur Oméga à leur rencontre. Il téléchargea le tout sur son OmniTech avant de se fondre dans la foule alors que, quelques secondes plus tard, des hommes armés déboulèrent au milieu du cercle formé par les gens.

Curieux sur le contenu du deuxième fichier, il l'ouvrit une fois à l'abri et une photo de vaisseau ainsi que son immatriculation et le nom de son propriétaire apparut. Les 3/4 des informations avaient été effacées mais on pouvait lire que le dénommé Sahaal Ashyn était un déserteur de l'Alliance et que son vaisseau avait été aperçu en phase d'approche de la station. il était également noté que ces informations allaient être transmises à l'Alliance dans les plus bref délais. Apparemment, le déserteur les avaient retrouvés et tentait de couvrir ses traces. Il se maudit d'abords d'avoir demandé à Sestus de partir avec le Vilnius loin d'ici mais se décida tout de même à traquer cet homme qui avait fait capoté sa mission de bout en bout. En effet, en jetant un oeil au fichier dont il avait besoin, celui-ci était presque entièrement vide et le peu qu'il restait était inutile pour lui et il y avait également une chance que ce déserteur ait fait une copie du contenu de l'OmniTech du leader ce qui était une raison de plus pour lui faire la peau.

Un coup de feu et un cri tout proche le sortit de ses pensées et mit ses sens en alerte. La foule proche commençât à bouger comme une véritable marée vers l'origine de ce coup de feu mais Pélias était déjà partis et arriva sur place juste à temps on dirait. Un homme agonisant était littéralement empalé sur le poing d'un autre homme d'où sortaient des pointes d'acier acérées. Le souffrant semblait être un homme d'Aria qui s'était interposé entre l'autre et sa route. Pélias ne réfléchit pas une seule seconde et se mit aussitôt à couvert alors que sin intuition lui disait qu'il avait trouvé son homme, sortit son arme de sous son manteau rapiécé et tira un coup, un seul dans la tête du tueur. La balle disparut dans le casque mais l'ennemi ne tomba pas au sol raide mort pour autant. il parut sonné car il relâcha l'homme qui tomba au sol et tomba à genoux sous le coup de la balle pour mieux se relever quelques secondes plus tard et faire face à un Pélias qui ne comprenait pas. il ne chercha pas à comprendre et tira deux autres coup qui firent mouches dans l'abdomen de l'homme qui se mit à couvert derrière une benne à ordures et riposta avec un duo de PHALANX qui cloua littéralement le commandant derrière son pan de mur. Il avait directement compris que cet homme était mortel au corps à corps en voyant ses griffes et son fusil à pompe c'est pour ça qu'il tenta de le clouer derrière son abri le plus longtemps possible.

C'est alors que se fit entendre le bruit caractéristique de l'activation d'un camouflage optique ce qui ne rassura pas le commandant qui tenta tout de même une sortie. L'homme n'était plus là mais un miroitement était visible dans la ruelle. Celui-ci semblait fuir le Turien qui comprit immédiatement et partit à sa poursuite. Il tira deux autres coups qui résonnèrent dans l'étroite ruelles mais qui passèrent à côté du miroitement. Le commandant ne tarda pas à le rattraper sûrement à cause des blessures que son adversaire avait subit lorsqu'il avait reçu les trois balles lourdes dans le corps. Faisant fi de la prudence, il sauta en avant et le plaqua au sol avec violence. Le camouflage devint défectueux et se désactiva sous le choc, laissant apparaître le mystérieux agresseur qui tentait de se retourner et d'asséner un coup de ses redoutable griffes au soldat. L'homme était fort et réussit à se remettre sur le dos malgré la résistance du Turien avant de rouler et d'arriver sur celui-ci et de tenter de lui enfoncer les pointes d'acier dans la tête.

La force de son adversaire était supérieure à la sienne et il ne tarderait pas à se faire déchiqueter si il n'agissait pas au plus vite. il envoya un coup de boule dans le casque très amoché de l'assaillant qui finit par brisé la visière qui se répandit à l'intérieur et blessant celui-ci, offrant ainsi une ouverture au militaire en mauvaise posture qui ne se fit pas prier et repoussa l'homme avec ses bras sur le côté. Il attrapa son arme tombée à proximité et s'apprêta à l'achever lorsqu'il le vit sauter au-dessus d'une rambarde et atterrir dans une ruelle quelques mètres plus bas en roulade.

-Saloperie va! Tu vas crever oui?!

Le commandant sauta à sa suite et une course-poursuite intense s'enclencha entre le commando et l'assassin dans les ruelles étroites d'Oméga...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 23
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Mer 4 Avr - 8:57

Quelques chose me parcourra l'echine, c'était froid et pas agréable du tout, comme un avertissement a ce qu'il allait se passer dans quelques minute, un trouble dns le flux de la biotique ou je sais quoi meme si je suis pas biotique soit dit en passant, en tout cas quelques chose qui voulait clairement dire, "casse toi vite d'ici ou tu ne pourras plus manger de burger hanari ", je regarda la quarienne, a priori, elle avait tout ce qu je voulais là ou il faut comme il fallait, donc aucune raison de s'attarder ici

Parfait, vous m'avez l'air pas mal, je vous prend de...

hurlement dans la foule, je tourna la tête et vit un rapace la tête empale sur des griffe avec au bout un gars qui avait la tête de ces mauvais film d'horreur pas si mauvais que sa.....mon sang fit que un tour....je le regarda éliminer les autres turien avec une brutalité et une force, aucune technique, presque pire que un krogan mais en tout cas aussi résistant vu que les balles de fusil a pompe semblait juste le chatouiller, mon esprit me dit de foncer et de le combattre mais j'entendis une voix dans ma tête qui simplement me répondit "barre toi et vite"

Il en fallut pas plus, alors que l'homme s'approcha de nous, je pris la main de la quarienne et fonça vers lui, si on voulait atteindre atteindre rapidement le spatioport,il fallait passer par la, je pria toutes les St. Petasse pour passer sans me faire embrocher et que si possible elle non plus, bizarrement, il nous ignora, parfait.
Dans ma tête mon sang bouillonnait, je voulais ce combat, c'était comme si on m'avait jetece que j'attendais depuis longtemps mais que je pouvais y toucher, tant pis, faire avec comme on dit, je traversa les ruelle, la quarienne toujours avec moi,j'entendis des bruit de balle lointaine mais encore trop proche a mes yeux mais au moins on était plus très loin du spatioport

Mais qui était cet homme froid et méthodique , quelques chose me disait que j'en avais pas fini avec lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telsi'Korah Nar Neema

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 14/03/2012

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Le Neema, de la flotte nomade
Profession / rang : Pèlerinage

MessageSujet: Re: Lutte interposé   Mer 4 Avr - 19:42

Le recrutement de la quarienne semblé assurée, bien que quelque chose la rendait nerveuse, non pas un pressentiment, enfin si en quelques sortes, mais surtout quelque chose dans le comportement, le maintien ou quoi que ce soit du capitaine qui donnait l'impression à Telsi que l'humain s'attendait à une échauffourée, lorsque celui-ci répondit après un instant de réflexion, la quarienne poussa un léger soupir soulagée, elle allait enfin quitter ce fichu caillou qui lui causait tant de soucis et lui avait prise tant d'années de sa vie, vie qu'elle comptait bien reprendre en main.

Au moment ou elle laissa tomber sa garde, elle entendît les hurlement, elle se tourna d'un bloc et vît la même chose que l'humain c'est à dire, la tête d'un quelconque rapace empalé sur des griffes qui .... DES GRIFFES !? Les yeux arrêtés sur les griffes de l'homme, la quarienne comprît aussitôt que, d'abord, celui-ci n'avait pas entendu parler d'omnilame, et de deux, semblait n'en avoir rien à faire des armes à feu, doutes confirmés quand elle vit le ... le truc ? Elle sentît à peine le capitaine saisir sa main et l'entraîner avec lui, ce qu'elle comprît vaguement c'est que l'assassin était poursuivi, elle aperçu brièvement un turien tirer sur le remake vivant d'un monstre intuable d'holofilm avant de perdre vu le-dîte turien au premier tournant, elle reprît ses esprits à ce moment là, et se laissa entrainer par Gabriel. Au terme de la course ils arrivèrent au spatioport après être passés un peu trop près du tueur au goût de la quarienne. Elle tenta un brin d'humour afin d'alléger l’atmosphère.

- Pas mal, ça faisait partie du recrutement pour l'équipage ça aussi ? Parce que là chapeau, on y croirait pour de vrai !





[HRP = Je voyais pas trop quoi mettre.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lutte interposé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lutte interposé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» LA LUTTE CE RAT SERREE ENTRE MALICE ET KAKAKOK POUR LA MERE RUE DU CAP !
» Claudy Gassant, 1ere victime de la lutte anti-corruption ?
» Reddition des comptes: cle de la lutte anti-corruption

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik. :: ◄ Oméga.-
Sauter vers: