Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Datapad - Isïana N'iim

Aller en bas 
AuteurMessage
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Datapad - Isïana N'iim   Sam 31 Mar - 18:42








Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 9 Juin - 12:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Re: Datapad - Isïana N'iim   Sam 9 Juin - 3:39

---------------
| «I. Profil » |
---------------




Citation :
Ouverture du profil privée.

---

Paramétrage des catégories.

Initialisation des données.

---

Données disponibles

____________________________________________________________________


«Pièce d'identité »

N° ID : A-T-0078129662
Nom : N'iim
Prénom : Isïana
Surnoms communs : Isi, Nini, Iana, "la Mauve"
Race : Asari
Lieu de naissance : Thessia (Nébuleuse Athéna - Système Parthina)
Date de naissance : 1 974 EC
Âge : 212 ans
Rang : Demoiselle
Mère : Ayana N'iim (Asari - décédée)
Père : Kili Nar Neema (Quarienne - décédée)
Relation : Célibataire
Fille(s) : Aucune
Taille : 1m85
Poids : 62 kg
Epiderme : Mauve
Iris : Vert
Profession : Exploratrice (Pilote)
Langues parlées :
  • Asari
    • Dialecte de sa République Asari natale
    • Dialectes des quatre Républiques Asari les plus influentes de Thessia
    • Dialecte Asari d'Illium

  • Langage commercial (accent de la Citadelle)
  • Humaine (langue internationale)
  • Quarien (notion de base)
  • Turien (base du dialecte d'Aephus (bases oubliées))
Port d'Arme : Autorisé
Capacité biotique : Moyenne
Spécialité : Sentinelle (Biotique/ingénieur)
Vaisseau : L'Elasa
Affiliation : Âme neutre
PI valable jusqu'au : 28.04.2192

____________________________________________________________________


«Relevé psychologique »

Profil global :

Données centrales administratives Asari de Thessia a écrit:
Extrait de: Re-direction vers le dossier ID-A-T-0078129662 selon les directives THK-7078

Avant tout chose, il est important de préciser qu'Isïana est une femme très fragile. Elle tente désespérément de le cacher à son entourage, et elle y arrive la plupart du temps. Cet exercice permanent lui a permit de se créer une carapace au cours des années. Mais celle-ci se brisa à deux reprises. Tout d'abord à la mort de sa mère alors qu'elle avait tout juste soixante ans puis lors de la mort de sa campagne humaine Hanaki alors qu'elle venait tout juste de dépasser les deux siècles d'existence. Une fois cette carapace mentale brisée, il s'avère qu'Isïana réagit comme une petite fille apeurée en proie à un grand trouble profond et il est alors très difficile pour elle de retrouver son "état normal" sans une aide extérieure.

Cette fragilité est d'autant plus poussée que contrairement à une Asari lambda, Isïana est naturellement timide, caractère génétique issue de son "père" Quarienne. Elle peut donc sembler au premier abord très froide pour une Asari. De plus n'ayant pas toujours des sujets de discussions en commun, elle n'éprouve guère l'intérêt de tenter de suivre des conversations qu'elle trouvera inutile, juste dans le but d'être sociable. Cependant, l'expérience lui apprit que toute information était bonne. Si elle était inutile un jour, rien ne disait qu'elle pourrait s'avérer vitale dans un mois, une année, une décennie ou plus. Néanmoins, une fois le premier contact établi, son naturel Asari revient rapidement et elle s'avère être aussi vivace et aimable que n'importe quelle représentante de son espèce. Voir plus vu qu'elle ne parait pas hautaine mais semble très terre à terre. On la compare des fois à une humaine, ce qu'elle prend pour un compliment.

Ce point étant énoncé, il s'avère qu'Isïana est - comme toute Asari normalement constituée et en étant toujours à l'état de Demoiselle - très curieuse et avide de connaissance. Si bon nombre de ses semblables préféraient passer leurs journées à étudier en communauté ou à la bibliothèque, Isïana se désintéressa très rapidement du cursus scolaire Asari lambda. Sa particularité physique n'y aida pas, au grand désespoir de sa mère. Non pas qu'elle n'aimait pas travailler ou apprendre, mais certains domaines comme particulièrement la littérature Asari ou Hanari ainsi que l'histoire de la galaxie la rebutaient au plus haut point. Elle aimait ainsi répéter à sa génitrice: "si j'ai besoin de le savoir, je n'aurai qu'à consulter l'Extranet". Lasse, sa mère abandonna et laissa Isïana étudier à sa guise. De ce fait, Isïana a une connaissance pour le moins sélective.

Isïana s'avère être une personne plutôt sensible et délicate qui peut s'attacher très rapidement à une personne. Voir trop. Chaque adieu avec une personne qui lui est chère est pour elle un déchirement. C'est une jeune femme serviable, amicale et avenante apte à discuter pendant plusieurs heures s'il le faut. Elle est rieuse et a encore un comportement enfantin une fois que le boulot est terminé ou qu'elle se sente en sécurité après un rude combat. Les amis qu'elle s'est faite au cours de ses deux siècles d'existence pourraient le confirmer aisément. Du moins pour ceux encore vivants à l'heure actuelle. Elle aura naturellement tendance à aider son prochain, quitte à se mettre en danger s'il le faut. Elle a notamment beaucoup d'affection pour les Quariens en pèlerinage, car elle fut soutenue par une représentante de cette espèce durant son enfance et sait très bien que ce n'est pas facile pour eux.

Elle n'aime donc pas vraiment les races qui sont fondamentalement violentes comme les Krogans ou les Vortchas pour ne citer qu'eux. Grossièrement, elle apprécie les espèces concilliennes ainsi que les Quariens. Si elle apprécie énormément sa race comme un Quarien aime la Flotte Nomade - sentiment sans doute hérité de son "père" - le fait qu'une majorité de ses semblables la prennent pour une "erreur génétique" et la considère qu'elle mérite à peine mieux de vivre qu'une Ardat-Yakshi la rendue rapidement froide et distante envers elles. Néanmoins, au cours des décennies, elle rencontra de plus en plus Asari qui n'étaient pas dérangées par ses problèmes génétiques et au contraire la trouvaient attirante pour cette raison. En effet, elle s'est aperçue que si pour beaucoup elle était une tare de l'évolution Asari tout juste bonne à envoyer dans un monastère d'Ardat-Yakshi, d'autres au contraire la trouvaient au contraire exotique.

Malgré de bonnes aptitudes biotiques et une maîtrise des armes somme toute correcte, Isïana était profondément non violente dans sa jeunesse et ne souhaitait pas s'en servir. Elle refusa catégoriquement de subir les tests d'entrée pour rejoindre la Flotte Asari. Cependant cette vision changea lorsque sa mère mourut devant elle durant une échauffourée entre criminels dans les Secteurs de la Citadelle, alors qu'elle venait tout juste d'atteindre la soixantaine d'année. Malgré le choc, cela n'eut pas pour conséquence de l'inciter à savoir se servir d'une arme. Il fallut attendre encore de nombreuses années et qu'Isïana découvre la vie hors des mondes "sécurisés" concilliens pour se rendre compte que cela était nécessaire. Son premier combat fut ainsi des plus traumatisants - d'autant plus qu'elle était alors seule et sans soutien psychologique - et se fut un véritable test pour elle. Dès lors, tuer n'était plus un soucis d'ordre moral pour elle. Cependant, sa nature conciliante et propre à défendre la vie l'empêche de tuer gratuitement. Néanmoins, ses nombreux accrocs avec des mercenaires divers et variés - notamment Eclipse et les Soleils Bleus - l'ont rendus moins sensibles à la mort de ces criminels qui sévissent à travers la galaxie.

Sa timidité et sa fragilité eurent pour conséquence qu'elle n'eut ainsi jamais le courage d'entamer une liaison sérieuse avec quelqu'un avant ses 196 ans, malgré les nombreuses propositions qu'elle avait pu recevoir jusque là. Outre le fait que les individus mâles ne les intéressent et qu'elle soit repoussée par une très grande majorité d'Asari. Il ne lui restait que les femelles mais même là, ce fut compliqué. En effet, à part à la limite quelques Galariennes ainsi que deux ou trois Turiennes qu'elle considérait comme vraiment très mignonnes, les seules femelles qu'appréciaient Isïana sont les Quariennes, ce qui s'avère pour le moins problématique pour entamer une relation sérieuse. Cependant cela changea lorsque les humains entrèrent dans l'échiquier galactique. Absolument sous le charme des humaines et de leurs longs poils crâniens qu'elles appellent cheveux, Isïana était certaine de trouver son bonheur parmi cette nouvelle race. Elle trouva finalement la bonne, l'unique. Enfin pleinement heureuse et épanouie, elle eut le désespoir de voir son amante mourir devant elle sans qu'elle ne put rien faire. Malgré un deuil lent et difficile, Isïana réussit à oublier ce triste évènement grâce à son amie Narillia, qu'elle considère comme une soeur. Malgré tout, elle a encore du mal à entamer une nouvelle relation, le souvenir de son amante défunte encore gravée dans son esprit et dans sa chair, par le biais d'un tatouage.

Néanmoins, il faut croire qu'une nouvelle personne a trouvée place dans le cœur de l'Asari ...

Empathie raciale naturelle :
  • Favorable
    • Asaris (sous réserve)
    • Humains
    • Quariens

  • Respectueuse
    • Elcors
    • Galariens
    • Turiens

  • Indifférente
    • Drells
    • Hanaris
    • Ralois
    • Veilleurs
    • Yaghs

  • Méfiante
    • Geths
    • Salariens
    • Volus

  • Hostile
    • Butariens
    • Krogans
    • Rachnis
    • Récolteurs
    • Vortchas

____________________________________________________________________


«Description physique »

Profil global :

Données centrales administratives Asari de Thessia a écrit:
Extrait de: Re-direction vers le dossier ID-A-T-0078129662 selon les directives THK-7078

Isïana est somme toute une Asari tout ce qu'il y a de plus normal. Cependant elle se démarque rapidement d'une Asari banal pour de nombreuses raisons. Tout d'abord, elle a un visage très enfantin et innocent. Si ses amis et compagnons savent qu'elle l'est en partie, son attitude envers ce qu'elle appelle les "étrangers" dénote complètement. Les gens se fiant uniquement sur le physique des personnes ont naturellement tendance à la prendre de haut, à leur plus grand désespoir dans le pire des cas. De plus, elle a naturellement un regard enjoliveur que beaucoup d'Asari pourrait lui envier.

Cependant, la première différence la plus flagrante est l'épiderme de sa peau qui au lieu d'être bleu est d'un pourpre assez sombre. De ce fait, les petites tâches rosâtres présentes sur ses tentacules crâniennes se révèlent très visibles quand on s'approche suffisamment près d'elle. Cependant, la plupart reste invisible à côté des "raies orangées". Ces bandes colorées ont été modifiés artificiellement par insertion de femto-technologie qui libère des molécules chimiques non toxiques qui ont pour réaction de faire modifier la pigmentation de l'épiderme d'Isïana vers l'orangée. Car contrairement à la plupart des Asaris, il ne s'agit pas de peintures faciales. Elle souhaitait en effet se différencier de ses comparses, malgré tout, il lui arrive de rajouter pour les grandes occasions qu'elles bandes ou points roses et bleus sur son visage. Au temps dire très rarement. En règle général, elle se maquille très peu même si depuis qu'elle a connu Hanaki elle se laisse un peu aller. Quand cela arrive, elle se contente de colorer ses lèvres d'un turquoise assez sombre et se met un peu de teint rosé ou rouge sur le visage. Elle s'aime avant tout au naturel et ne le cache pas.

Plus globalement, Isïana est une personne assez grande - 1 mètre 85 de haut - et très fine. Mince, sans tout de fois tomber dans l'anorexie, élancée, svelte et athlétique, Isïana a tout d'une jeune femme apte à séduire son entourage. Le seul défaut physique qu'on pourrait lui reprocher, c'est sa petite poitrine pour une Asari. Cependant, cela a l'avantage de la préserver des pervers et perverses en tout genre. Cependant, cela reste à relativiser par rapport à d'autres races. Par rapport à une comparaison inter-espèce, le volume des seins d'Isïana se situe à peu près dans la moyenne. Quelques amies Asari d'Isïana plaisantèrent en lui proposant de faire appel à des implants mammaires comme le faisaient certaines humaines une fois que cette nouvelle race débarqua dans l'espace concillien mais l'Asari se contenta d'hausser les épaules et ne répondit rien. Même si, elle devait avouer qu'elle y avait déjà envisagé. Non, ce qui attire le regard ce sont ses yeux émeraudes et brillants qui dénotent avec le mauve sombre de sa peau. Beaucoup trouve ce regard captivant, envoutant et c'est généralement sur ce point là qu'on l'aborde lorsqu'elle se fait aborder par des inconnus recherchant une Asari dans leur lit.

Suite à la mort de son amante humaine Hanaki, Isïana se fit tatouer un dessin complexe du bas jusqu'au haut de son dos et qui part de ses deux bras pour former une sorte de H - symbolisant le nom de la défunte - accompagné de quelques variations qui donne l'impression globale qu'une fleur est dessinée et étend ses lianes. De couleur rosée, le tatouage tranche avec la teinte de peau d'Isiana qui est sombre et est donc de ce fait facilement visible. Le temps à passer et elle hésite de plus en plus à se le faire retirer car malgré la beauté du dessin, elle avait fait cela sur un coup de tête et regrette aujourd'hui de s'être tatouer. Surtout sur une aussi large partie de son corps.

En général, la grâce d'Isïana ne se voit pas facilement car contrairement à la plupart des représentants de son espèce, elle est très introvertie et pudique. De ce fait, elle a tendance à bien s'habiller et seuls son visage et ses mains sont à l'air libre. Ou alors, elle enfile sa combinaison de combat intégrale où seul une partie de son visage est visible grâce à un casque ayant une verrière partiellement teintée d'une couleur rosée. Ceci dit, il est à noter qu'une fois "chez elle" ou en compagnie de ses amis, on peut s'apercevoir qu'elle a tendance à se dénuder avec une certaine facilité. Notamment lors de soirées assez arrosées.

Tenue vestimentaire :

Isïana s'habille différemment en fonction des situations, ce qui en soit, n'a rien de surprenant. Néanmoins, une constante se démarque: elle est du genre à s'habiller à base de tenue ample cachant une bonne partie de son corps, sauf en de très rares occasions où quand elle se trouve dans un lieu privé. Seule l'intégralité de sa tête est en général en permanence à découvert.

Lorsqu'elle est en mode décontracté - par exemple lorsqu'elle se ballade dans son vaisseau où dans une chambre d'hôtel - elle enfile en général des tenues légères sobres et unis qui lui laissent l'intégralité des bras, les jambes jusqu'au genou à l'air libre. En fonction des habits, le haut de sa tenue peut s'avérer plus fine, transparente, munie de divers tissus brodés ou de divers teintes.

Sinon, elle s'habille en enfilant des robes plus ou moins longues dans le pure style Asari. De longues tenues colorées à la fois amples et délicates partant de ses épaules. En règle générale, elle dissimule une grande partie du corps de l'Asari et ne dévoile pas ses formes. Cependant, il peut lui arriver de mettre quelques robes moulantes de temps à autre mettant en valeur ces courbes. Elle ne les met souvent que lors de rencarts ou de rendez-vous important, histoire que son physique joue en sa faveur.

En situation de combat, elle enfile une petite combinaison en fibres synthétiques légère mais épaisse avant d'enfiler son armure de combat (actuellement son Armure Phénix Mk III). Dans une situation ne nécessitant pas forcément une armure, elle met un ensemble noir très moulant qui lui permet de se déplacer avec agilité. Si elle n'a pas d'armure ou de barrière cinétique, elle compte alors sur sa barrière biotique pour la protéger. Néanmoins, dans ces cas-là, il n'y aurait pas du avoir de coup de feu.


____________________________________________________________________


«Biographie»

Données centrales administratives Asari de Thessia a écrit:
Extrait de: Re-direction vers le dossier ID-A-T-0078129662 selon les directives THK-7078
    1952 EC: Rencontre entre Ayana N'iim (mère) et Kili Nar Neema (père) sur Illium.
    1974 EC: Naissance d'Isïana sur Thessia.
    1994 EC: Fin de la visite annuelle d'un médecin.
    2010 EC: Fin du traitement.
    2012 EC: Déménagement d'Isïana et sa mère sur Nevos.
    2014 EC: Première tentative de suicide.
    2016 EC: Devient amie avec Oliania.
    2021 EC: Déménagement d'Isïana et sa mère sur Aephus.
    2037 EC: Mort de sa mère sur la Citadelle. Isïana se fait passer pour morte.
    2038 EC: Rencontre de Jalia (Quarienne en pèlerinage).
    2044 EC: Jalia quitte la Citadelle. Isïana intègre une école d'astronavigation et de pilotage de la Citadelle.
    2056 EC: Commence son travail de taxi galactique.
    2067 EC: Commence à engager de nouveaux pilotes.
    2079 EC: Officialise sa propre entreprise civile de transport de passagers.
    2085 EC: Revend sa société après un échec publicitaire. Cherche un travail sur Illium. Rejoint une société d'archéologue comme pilote. Rencontre avec Narillia.
    2091 EC: Acquière son pyjak empaillé.
    2097 EC: Décès de Jalia. Isïana récupère son Omni Tech et apprend comment utiliser la Surcharge.
    2102 EC: Trouve son cristal vert émeraude.
    2109 EC: Achat de sa première arme. Entraînement solitaire du pistolet.
    2112 EC: Narillia lui offre une poupée à l'effigie d'Isïana.
    2115 EC: Mission commanditée par la Matriarche Bénézia. Premier combat d'Isïana. Quitte l'équipe archéologique. Intègre une école militaire/biotique Asari dans sa république natale sur Thessia.
    2119 EC: Maîtrise du pistolet.
    2131 EC: Maîtrise de la projection biotique.
    2139 EC: Maîtrise de la singularité.
    2143 EC: Maîtrise du fusil de précision.
    2154 EC: Maîtrise de la barrière biotique.
    2157 EC: Fin de son apprentissage sur Thessia. S'installe sur Illium.
    2161 EC: Monte sa première équipe d'explorateur, dont fait parti Galark.
    2167 EC: Intégration de Nalliara à l'équipe.
    2169 EC: Première rencontre entre Isïana et Yeeli.
    2170 EC: Rencontre avec Hanaki Molaka sur Boro. Attaque des Soleils Bleus. Seuls Isïana, Nalliara et Galark survivent de l'assaut et se rendent sur la Citadelle. Nouveau recrutement dont un Quarien en pélerinage et Loram. Amélioration de l'Avidité Cosmique rebaptisé pour l'occasion Etoile Errante sur Oméga.
    2173 EC: Participe aux explorations des cryptes de zeiophs sur Armeni, en compagnie de Queeli. Isïana et Hanaki se mettent ensemble. Cinq mois plus tard, c'est au tour de Galark et Loram. Exploration dans la Bordure Skylienne.
    2175 EC: Apport d'artefacts prothéens sur Novéria à destination de la Matriarche Bénézia. Le Quarien emmène des pièces Geths inactives vers la Flotte Nomade.
    2176 EC: Mort d'Hanaki durant l'assaut de pirates Butariens sur Elysium.
    2179 EC: Tête mise à prix par un riche commerçant Butarien. Loram et Galark quitte l'équipe. Isïana et Narillia constitue une nouvelle équipe. Houjili rejoint l'équipage.
    2181 EC: Onthron rejoint l'équipage.
    2182 EC: Joran rejoint l'équipage qui est désormais complet.
    2183 EC: Surprise par le SSC en train de troquer des mods illégaux sur la Citadelle. Affrontement avec le SSC qui vaudra la mort de deux officiers du SSC. Vente de l'Etoile Errante. Acquisition de l'Elasa.
    2184 EC: Contactée par Cerberus. Onthron rencontre Elianore.
    2186 EC: Trouble sur Asteria.

____________________________________________________________________


«Annotations Spectre»

Données centrales administratives Asari de Thessia a écrit:
Extrait de: Re-direction vers le dossier ID-A-T-0078129662 selon les directives THK-7078
  • Désordre insignifiant sur la Citadelle
  • Piratages informatiques multiples insignifiants (Non prouvée)
  • Falsification de papiers d'identité (Non prouvée)
  • Elimination de plusieurs mercenaires d'Eclipse et Soleils Bleus sur Oméga (Condition inconnue)
  • Participation à une exploration prohibée par la Citadelle sur Armeni (Non prouvée)
  • Trafic d'artefacts prothéens (Destinataire inconnue)
  • Transport d'éléments geths prohibées (Non prouvée)
  • Trouble dans la Bordure Skylienne (Raison inconnue)
  • Tête mise à prix (Raison inconnue)
  • Utilisation d'armement prohibée par la Citadelle (mods expérimentaux illicites)
  • Utilisation de munitions prescrits par la Citadelle (munitions au Polonium)
  • Refus d'obtempérer avec le SSC
  • Impliquée indirectement dans le meurtre de deux officiers du SSC dans le cadre de leur fonction.
  • Séjour sur la Citadelle suspendue pour une durée indéterminée
  • Contacts avec le groupuscule criminel Cerberus (Non prouvée)
  • MAJ (2186 EC): Trouble sur Asteria
  • MAJ (2186 EC): Prime actuelle => 215 000 crédits vivante / 121 000 crédits morte.
____________________________________________________________________


«Pouvoirs»

Pouvoirs biotiques :

Sphère biotique
Crée une protection composée de matière noire instable et légèrement ondulante dont le périmètre peut aller de cinquante centimètres à quatre mètres de distance de l'utilisatrice. Peut absorber au maximum un tir de mortier et s'évapore naturellement au bout d'une durée allant entre cinq à trente secondes en fonction des dommages cinétiques qu'elle a reçu. Est très sensibles aux munitons à distorsion et radioactive.
Barrière biotique
Permet d'accroître une protection supplémentaire grâce à une faible concentration d'élément zéro auout de son corps/armure. Diminue d'intensité en fonction de la fatigue/santé de son utilisatrice. Provoque un petit courant d'électricité statique.
Projection
Envoie une vague biotique diffuse dans une direction vague mais face à l'utilisatrice, allant de 300 à 950 Newtons.
Singularité
Crée une masse instable d'énergie noire qui amène à elle tout objet n'arrivant pas à contrebalancer la force d'attraction. Disparaît au bout de sept secondes, occassionant des blessures graves aux personnes prises directement prises dans la singularité.


Pouvoirs techs :

Surcharge
Provoque une surtension des circuits électriques et électroniques ciblées. Est partiuculièrement efficace contre les barrières cinétiques et les IV mises à nues.
Sabotage
Permet de pirater les IV pour les contrôler, les saboter ou les détruire. Est efficace contre les mécas de sécurité ayant un faible niveau de sécurité ainsi que divers consoles, panneaux de contrôle et divers coffres électroniques

____________________________________________________________________

Retour menu



Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 9 Juin - 15:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Re: Datapad - Isïana N'iim   Sam 9 Juin - 3:52

---------------------
| «II. Contacts » |
---------------------



Citation :
Ouverture du répertoire.

---

Veuillez sélectionner le menu correspondant:

~ Options de sélection
~ Ajout de contacts
~ Modification de contacts
~ Suppression de contacts
~ Lecture

---

Onglet "Lecture" sélectionnée.
---
Lecture des données en cours.

___________________________________

Photographie
Nom
Race
Descriptif
.
.
.
.
.
.
.
.
Eliarone
Galarienne
12 ans. Isïana la connait car c'est la compagne d'Onthron. Elle ne se sont jamais trop vraiment parlées mais au vu des conversations qu'à Onthron à son sujet, elle a l'air d'être une personne vraiment adorable.
Galark
Turienne
46 ans. Isïana la rencontrait lorsque Galark était encore jeune. Elles ont vécus ensemble pendant 18 ans sur le même vaisseau d'exploration. La Turienne a quitté l'équipage pour fonder une famille avec Loram mais malgré la distance qui les sépare, les deux femmes sont toujours de très bonnes amies et l'Asari n'hésite pas à leur rendre visite avec Narillia quand elles en ont le temps.
Quarienne
43 ans. Elle fait partie de l'équipage d'Isïana depuis 7 ans. Malgré une certaine distance qu'à su imposer Houjili, Isïana apprécie la Quarienne a sa juste valeur et est persuadée qu'au fond Houjili est une bonne personne qui finira par évoluer dans la bonne direction.
Humain
27 ans. Il fait parti de l'équipage d'Isïana depuis 4 ans. Malgré un comportement un peu machiste qui ne plait guère à l'Asari, Joran est un très bon ami et Isïana est ravie de l'avoir dans son équipe.
Loram Koritch
Turien
49 ans. Il fit partit de l'équipage d'Isïana pendant 9 ans. Si elle ne l'appréciait guère au début, cela évolua au fil des mois. Depuis, c'est un très bon ami et l'est devenu d'autant plus lorsqu'il épousa son amie Galark.
Asari
Isïana la rencontrait que très récemment. Elle ne la connait pas vraiment mais leur première rencontre fut pour le moins agitée mais fructueuse. Elle a décidé de garder un œil sur elle, car il n'est pas dit qu'elles ne se recroiseront pas dans le futur.
Asari
329 ans. La meilleure amie d'Isïana. Elle la considère comme sa grande sœur. Cela fait près d'un siècle qu'elles se connaissent et 29 ans qu'elles travaillent ensemble et se fréquentent constamment. Elle ne s'en est pas rendue compte mais elle est en fait tombée amoureuse de l'Asari.
Oliania Mal'ri
Asari
211 ans. Une amie d'enfance qui était amoureuse d'Isïana. Elles se sont revues plusieurs fois par la suite mais l'amour d'Oliania à l'égard d'Isïana a disparu et l'Asari a trouvé nombres compagnes et compagnons par la suite. Elles sont tout de même rester en très bon terme et il leur arrive de se recroiser à nouveau par le plus pur des hasards.
Galarien
11 ans. Il fait parti de l'équipage d'Isïana depuis 5 ans. Isïana l'apprécie beaucoup et est contente de l'avoir dans son équipe et espère de tout son coeur que lui et sa compagne Eliarone finissent par décider de se poser pour construire une famille comme Galark et Loram.
Yeeli
Elcor
Un bon ami de Narillia qu'Isïana a déjà eu l'occasion de croiser plusieurs fois. Elle le trouve assez drôle pour un Elcor et il s'agit d'un des rares représentants de son espèce qu'elle aime bien.

____________________________________________________________________

Retour menu



Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 9 Juin - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Re: Datapad - Isïana N'iim   Sam 9 Juin - 3:55

-----------------------
| «III. Inventaire » |
-----------------------



Citation :
Ouverture de l'inventaire.

---

Veuillez sélectionner le menu correspondant:

~ Options de sélection
~ Ajout de catégories
~ Modification de catégories
~ Suppression de catégories
~ Modification des données
~ Lecture

---

Onglet "Lecture" sélectionnée.

Lecture des données en cours.

____________________________________________________________________

«Comptes bancaires »

  • Compte commun à l'équipage de l'Elasa: 21 560 crédits
      Re-direction en cours


  • Compte personnel Epargne Asari (Thessia): 5 252 crédits
    • MAJ importante (2186 EC): + 1 046 crédits
    • MAJ importante (2186 EC): - 6 500 crédits
    • MAJ importante (2186 EC): - 1 247 crédits
    • MAJ importante (2186 EC): - 2 542 crédits
    • MAJ importante (2186 EC): - 1 872 crédits

  • Compte personnel Toreent (Oméga): 1 015 crédits
    • MAJ importante (2161 EC): - 1 256 crédits
    • MAJ importante (2162 EC): - 1 956 crédits
    • MAJ importante (2162 EC): + 12 780 crédits
    • MAJ importante (2177 EC): - 26 500 crédits
    • MAJ importante (2182 EC): - 38 500 crédits


  • Compte personnel BlueBank (Illium): 150 245 crédits
    • MAJ importante (2158 EC): - 1 760 crédits
    • MAJ importante (2158 EC): + 6 371 crédits
    • MAJ importante (2163 EC): + 2 500 crédits
    • MAJ importante (2168 EC): - 29 758 crédits
    • MAJ importante (2186 EC): + 150 000 crédits

  • Compte personnel bloqué (Citadelle): 12 crédits
      ERREUR - Lien bloqué par le SSC
____________________________________________________________________

«Equipement »

Pistolet:


Classe: Stilleto
Niveau: Mk IV modifié
Concepteur: Arliat Armurery
Mode de tir: Semi-automatique
Couleur primaire: Gris
Couleur secondaire: Rouge
Port de visée laser: Pourvu (couleur verte - activation manuelle)
Port de cartouche thermique: Dépourvu
Mod d'arme primaire: Senseur de combat optique Mk VIII (Petite IV incorporée permettant la détection de presque tous les systèmes de camouflages optiques et accroit la précision de 15%)
Mod d'arme secondaire: Pack de munition Mk II (Chargeur amélioré permettant l'emport de deux chargeurs supplémentaires)
Munition: Standard: 17/51 (3 chargeurs) | Amélioré: 17/85 (5 chargeurs)
Mod de munition: Munition Inferno Mk III (enflamme les êtres organiques et brûlent les armures qui ne sont pas protéger par des barrières cinétiques ou biotiques au bout d'un certain nombre d'impact)
Acquisition: Achat sur Aephus pour remplacer son précédent modèle endommagé, un peu usé depuis mais toujours aussi fonctionnel que sorti de l'usine (2176 EC)

Fusil de précision:


Classe: Naginata
Niveau: Mk VI modifié
Concepteur: Ariake Technologies
Mode de tir: Coup par coup
Couleur primaire: Gris
Couleur secondaire: Rouge
Port de visée laser: Dépourvu
Port de cartouche thermique: Pourvu
Mod d'arme primaire: Stabilisateur cinétique Mk IV (Mod permettant la stabilité de l'arme d'environ 25%)
Mod d'arme secondaire: Mod de perforation Mk III (micro-générateur augmentant l'impact cinétique de la balle et pouvant perforer environ 1 mètre de blindage à environ 60% de chance)
Munition: Standard: 2/12 (6 chargeurs)
Mod de munition: Munition au Polonium Mk IV (empoisonne légèrement les êtres organiques dépourvues de protection en leur injectant un peu de polonium radioactif)
Acquisition: Achat sur Niacal suite à la fin de son instruction sur Thessia. Il est un peu abimé et éraflé mais s'avère toujours aussi mortel et c'est le principal (2157 EC)

____________________________________________________________________

«Equipement »

Armure de combat:


Classe: Phoenix
Niveau: Mk II
Concepteur: Fondation Sirta
Couleur primaire: Mauve
Couleur secondaire: Vert turquoise
Barrière cinétique: Pourvue
Mod d'armure: Récupérateur cinétique Mk II (Mod permettant un délai de restauration de la barrière cinétique 18% plus rapidement)
Capacité en médi-gel: 4 poches à médi-gel
Acquisition: Achat sur Illium (2179 EC)

OmniTech:


Classe: Savant customisé
Niveau: Mk VIII
Concepteur: Conseil de Serrice/Personnalisé par Jalia
Teinte holographique: Orangée
Niveau de piratage: Correcte
Niveau des pouvoirs techs: Elevées
Délai d'utilisation de médigel: 28 secondes
Mods principaux installés:
- Systèmes de piratages électroniques élevées (portes verrouillées standards, coffres muraux basiques, consoles d'accès ou ordinateurs (sauf d'origine Geth ou très hautement protégés), terminaux Extranet)
- Lampe-torche (teinte bleutée)
- Scanner de proximité (portée: 35 mètres - niveau de détection faible)
- Dispensaire de médi-gel
- Convertisseur d'omni-gel
- Système de communication audios et/ou holographiques
- Traducteur instantané d'environ 155 dialectes (reliait directement au cerveau d'Isïana via implants)
- Pouvoir tech "Surcharge"
- Logiciel de géo-localisation instantané
- Relié en permanence à l'Extranet
Acquisition: Offert par Jalia à sa mort (2097 EC)

____________________________________________________________________

«Affaires personelles »

  • Habits:

    • Sous-vêtements
      • Mauve (x5)
      • Bleu sombre (x5)
      • Blanc (x4)
      • Vert (x3)
      • Turquoise (x3)
      • Rouge (x1)
      • Bleu/vert (x1)
      • Mauve/Rouge sang (x1)

    • Bikini
      • Blanc avec le logo des Républiques Asari en gris sur le tissu du bas
      • Noir avec une rose pourpre dans la tige se trouve sur le tissu du bas et les pétales sur le tissu du haut

    • Vêtements
      • Jupes
        • Bleu ciel (x1)
        • Bleu marine (x1)
        • Pourpre (x1)
        • Turquoise (x1)

      • Robes
        • Noire intégrale longue
        • Tenue décontractée noire à l'allure de robe courte et ouverte
        • Mélange de deux tissus (turquoise d'une part et rouge de l'autre)
        • Robe nuptiale traditionnelle Asari bleue et rouge

      • Pantalons
        • Jean humain (x2)
        • Pantalon léger en soie noir (x1)

      • Tee-shirt
        • Bleu (x4)
        • Turquoise (x3)
        • Gris (x1)
        • Rouge sang (x2)
        • Rose (x1)
        • Vert avec un dessin d'OmniTech (x1)
        • Gris avec un dessin d'Hanari dessus (x1)

      • Pull
        • Noir (x2)
        • Beige (x1)
        • Orangé (x1)

      • Manteau marron et gris


  • Equipement/Armement:

    • OmniTech Savant Mk VIII customisé
    • Armure de combat Phoenix Mk II
    • Armement
      • Pistolet Stilleto Mk IV modifié
      • Fusil de précision Naginata Mk VI modifié
      • Cartouches thermiques (x10)
      • Mods d'armes non installés (x6)
      • Mods de munitions non installés (x3)

    • Packs de soins
      • Dose de Médigel pure (x4)
      • Pack de survie contenant un bloc de médi-gel, divers anesthésiants, médicaments et pilules dopantes d'adrénaline (x2)


  • Affaires personnelles:

    • Serviettes
      • de bain (x3)
      • de plage (x1)

    • Affaires de toilettes
      • Trousse complète d'hygiène
      • Trousse de maquillage simple
      • Petits pots de peinture faciale rose (x2) et bleue (x1) à peines ouverts

    • Électronique
      • Horloge/Chaîne Hifi
      • Montre/Chronomètre avec indication horaire holographique
      • Blocs de données standards(x4)
      • Blocs de sauvegardes standards (x12)
      • Journal de bord électronique
      • Ordinateur portable à interaction holographique
      • Clé électronique d'un coffre mural sur Thessia

    • Sacs à main
      • en fibres synthétiques (x3)
      • en peau de Varren (x1)
      • en cuir (x1)

    • Valises noir et rouge sobre (x2)
    • Papiers d'identité
    • Portefeuille
    • Bons de réduction dans un centre commercial de Thessia (x3) et d'Illium (x2)
    • Colliers/Bracelets/Bijoux en or/argent incrustée d'émeraude
    • Briquet de facture humaine (même si elle ne fume pas)
    • Frégate légère d'origine butarienne Elasa (à son nom)
    • Navette civile concillienne Maliaki (à son nom)


  • Souvenir:

    • Holographies
      • Hanaki
      • Isïana et Narillia
      • Isïana, Narillia, Onthron, Joran et Houjili
      • Gorak et Loram

    • Photographies diverses et variées (x128)
    • Cristal vert ramené d'un monde exotique
    • Pyjak empaillé (offert par un Krogan qui voulait sortir avec elle qu'elle a décidé de garder)
    • Maquette d'un vaisseau de la Flotte Nomade (offerte par Jalia)
    • Peluche Hanari (offerte par Onthron)
    • Petite poupée représentant Isïana (offerte par Narillia)


  • Décoration:

    • Vases (x5)
      • contenant des roses Terriennes(x2)
      • des fleurs bleutés de Thessia (x1)
      • de longues tiges de bambous exotiques rosés et mauves (x1)
      • un mélange de diverses fleurs conciliennes (x1)

    • Tableaux représentant des paysages divers
      • Une vue de la cité de sa république natale sur Thessia
      • Le centre-ville de la capitale planétaire de Niacal
      • Tour Dantius sur Illium
      • Une vue large du Présidium de la Citadelle
      • Palaven vue depuis sa lune
      • Une plage d'Eden Prime
      • Les anneaux d'Egalic

    • Aquarium (Poisson de Thessia nommé Skyppy)
    • Un cerisier japonais offert par Houjili (stocké dans la soute de l'Elasa)


  • Littérature:

    • Romans d'origine
      • Humaine (x12)
      • Asari (x9)
      • Turienne (x3)
      • Hanari (x1)

    • Revues
      • Fornax ({x3} offertes par Narillia)
      • Différents magazines scientifiques Galariens (x7)
      • Différents magazines de mode Asari (x4)
      • Différents magazines de mécanique humaine (x3)
      • Différents magazines de philosophie Drells (x2)


  • Alimentation:

    • Bouteilles contenant
      • de l'alcool de Serrice (x4)
      • du cidre (x3)
      • du champagne (x1)

    • Panier contenant en permanence au moins 3 pommes

____________________________________________________________________

Retour menu



Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 9 Juin - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Re: Datapad - Isïana N'iim   Sam 9 Juin - 4:01

-----------------
| «IV. Elasa » |
-----------------


Citation :
Ouverture du dossier.

---

Récupération des données.

Lecture du dossier

---

Données disponibles

____________________________________________________________________


«Données techniques »



Identifiant : FLOB-674-4441
Appellation : Elasa
Date de conception : 2168 EC
Lieu de conception : Kar'Shan (Hégémonie Butarienne)
Concepteur : Borkshan Jak'ska
Propriétaire(s) actuel(s) : Mlle N'iim
Valeur marchande (actuel) : 9 845 000 crédits
Longueur : 104 mètres
Largeur : 37 mètres
Hauteur : 32 mètres
Équipage :
  • Isïana N'iim (Asari - Commandant de Bord/Pilote)
  • Narillia (Asari - Navigatrice/Copilote)
  • Houjili Nar Neema (Quarienne - Mécanicienne)
  • Joran Koliak (Humain - Artilleur/Médecin/Cuistot)
  • Onthron (Galarien - Artilleur/Aide à bord)
Armement :
  • Système GARDIA: Quatre tourelles lasers légères automatisées
  • Deux canons légers électromagnétiques de flanc
Protection :
  • Blindage Silaris Ablatif
  • Barrière cinétique classique
Équipement :
  • Deux capsules de sauvetages ayant une capacité maximale d'emport de 4 personnes
  • Prototype de scanner Argus acheté à Cerberus
  • Générateur d'énergie à fusion atomique (960h d'autonomie)
  • Six réacteurs à ézo (350 al d'autonomie)
  • Deux réacteurs ioniques de secours (25 al d'autonomie)
Capacité :
  • Soute: 1 200 tonnes
  • Navette civile concilienne Maliaki

____________________________________________________________________


«Structure »
Bases de référencement aérospatiale concillienne a écrit:
Extrait de: Re-direction vers le dossier SD-7883-4144421 selon les directives HGR-5714

Historique :

L'Elasa est un vaisseau de la taille d'une petite frégate ou d'une grande corvette, au choix. Il fut construit à l'origine par un richissime magnat Butarien du nom de Borkshan Jak'ska qui résidait sur Illium. Chose assez rare pour être à souligner. Il fut développé par les meilleurs designers disponibles sur Kar'Shan en s'inspirant des plans qu'ils lui fournirent. Après quinze mois de conception et les morts pour des raisons diverses et variées de treize esclaves , l'Elasa vit le jour, alors dénommé Brakkar par son concepteur.

La plupart des composants de bases - passerelle de pilotage, salle des machines, moteurs, défense GARDIA, disposition des cabines - n'a pas changé au cours du temps mais certaines salles changèrent d'utilisation du temps. Il peut paraître étonnant qu'il n'y est que quatre cabines au vu de la place disponible mais il s'agissait en réalité à l'origine que d'une seule chambre spacieuse où Borkshan et ses concubines vivaient. Ses esclaves ayant comme chambre la salle située au-dessus de la salle des machines.

Si le vaisseau n'était pas très bien armé, c'était parce que le magnat Butarien comptait sur sa garde rapprochée: quelques mercenaires triés sur le volet et payés grassement. Cependant, cela n'empêcha pas un groupe de pirates de l'espace d'aborder le vaisseau en 2173 EC: tuant toutes les personnes à bord et récupérant différents objets inestimables et bijoux précieux à tout va. N'en voyant aucun intérêt, ces dits pirates l'ont par la suite revendu lors d'une leur escale sur Oméga à un marchand de vaisseau d'occasion. Entonnement, personne ne fut intéressé et il resta à prendre la poussière pendant une décennie, sans doute à cause du prix exorbitant que réclamait à ce moment là le vendeur.

Jusqu'à ce qu'Isïana et son équipe tombe dessus. Dès son acquisition, il fut modifié pour être apte à l'exploration et être capable de se défendre en cas de soucis. De ce fait, il a de biens meilleurs qualités défensives qu'offensives que la version originale. En témoignent le blindage Silaris Ablatif qui constitue l'armature du vaisseau ainsi que l'installation d'une barrière cinétique classique - mais résistante - ainsi que le système GARDIA gérant simultanément quatre emplacements d'armes laser qui fut renforcée par des tourelles plus puissantes.

D'un point de vue offensif, l'Elasa s'est vu agrémenté de deux canons légers électromagnétiques de flanc supplémentaires. Si ce type d'armement n'est bien évidemment pas suffisant pour combattre des vaisseaux de guerre, il permet néanmoins de faire fuir la grande majorité des pirates ou bandits de grands chemins que les occupants du vaisseau pourraient croiser durant leur exploration. Si cependant, un affrontement direct dans une situation où l'Elasa aurait une puissance de feu trop faible par rapport à ses adversaires, il ne restait plus que ses six puissants réacteurs à ézo pour fuir le combat et le système.

Outre cela, l'Elasa étant devenu un vaisseau d'exploration, il s'est vu agrémenté d'un prototype de scanner Argus qu'Isïana et son équipage durent payer à prix d'or auprès de Cerberus. Divers autres équipements de pointe ont été insérés un peu partout, certains pouvant être considérés comme illégal dans l'espace concillien. Une fois fait le tour du vaisseau, on découvre que l'Elasa est un vaisseau spacieux au couloir bleu pâle, tendant vers le blanc immaculé.

Il existe trois niveaux accessible par deux ascenseurs: l'un à l'avant de l'appareil, l'autre à l'arrière. Des escaliers de secours ont été prévus via un petit couloir de maintenance, mais ils ne sont n'ai jamais utilisés.

Premier Niveau :

Il est divisé en deux grandes parties: la première est constituée de la passerelle de pilotage à l'avant et du poste d'artillerie à l'arrière. Le tout est relié par un couloir central mince - suffisamment large pour permettre à deux personnes de marcher côte à côte - reliant les deux zones de l'appareil.

La passerelle de pilotage donne sur une large baie vitrée révélant l'espace environnant. C'était un désir du Butarien ayant commandé le vaisseau qui souhaitait pouvoir avoir une large vue panoramique. Cependant, lorsqu'Isïana et son équipe firent l'acquisition de l'appareil, ils modifièrent cela. La baie vitrée fut raccourcie de moitié: à ses extrémités et légèrement en hauteur furent rajouter plusieurs écrans plats fournissant diverses données supplémentaires - les relevées du scanner Argus sur la gauche et une représentation miniature du système stellaire où se trouve l'Elasa avec un rapide résumé des compositions des différentes planètes et des lieux potentiellement intéressant (relais cosmodésiques, dépôt de carburant, champs d'astéroïdes et stations spatiales) à droite. En son centre se trouve tout l'appareillage électronique nécessaire au pilotage de l'appareil. Deux sièges s'y trouvent: un pour Isïana - à gauche - et un pour Narillia - à droite. En règle général, elles ne laissent pas le pilotage automatique à l'IV du vaisseau - IV répondant au nom d'Elasa, le groupe n'ayant toujours pas réussi à trouver un surnom commun - même si celle-ci en est tout à fait capable.

La passerelle de pilotage est suffisamment large pour pouvoir accueillir les 5 membres de l'Elasa - voir plus. Quand l'équipage est en mouvement, il n'est pas rare que Houjili vienne aider les deux Asaris, quand elle ne doit pas s'occuper de surveiller le niveau d'énergie et de chaleur du générateur à fusion atomique - au niveau inférieur. Cependant, aucun siège supplémentaire n'a été prévu et elle doit se contenter de rester debout la plupart du temps. Elle jongle alors entre les écrans et données annexes de part et d'autres de la cabine de pilotage - qui ne servent en théorique qu'à l'IV de l'Elasa. Un double projecteur holographique - l'un au plafond et l'autre au sol - permet de créer une bulle lumineuse représentant les environs. Chaque vaisseau, planète et colonie y sont répertoriés et différenciés en quatre couleurs: rouge pour hostile, vert pour neutre, bleu pour allié et jaune pour inconnu. Cela permet à Houjiili de signaler en temps réel à Isïana et Narillia les différents mouvements à proximité et anticiper une potentielle attaque.

En sortant de la passerelle, on tombe sur une petite pièce - aussi longue que large - composée de deux hublots. Celle-ci n'a pas vraiment d'utilité et seuls quelques petits arbustes colorés et aromatiques se trouvent alignés de part et d'autres des hublots, histoire d'habiller la pièce. C'est en général le lieu où Joran et Onthron attendent si aucun ennemi n'est signalé, auquel cas ils courent vers le poste d'artillerie.

Celui-ci est composé de deux écrans géants indiquant la vision qu'aurait les artilleurs s'ils se trouvaient juste derrière les canons électromagnétiques de flanc. Ils dirigent le canon via un levier complexe nécessitant d'utiliser leurs deux mains. Divers données supplémentaires sont ajoutées à l'écran comme une barre d'énergie, de surchauffe, la réserve de munition, une appréciation de la distance des adversaires ainsi que des icônes de probabilité où se trouvera la cible au moment de l'impact. Ainsi assistés, il est très facile pour les deux artilleurs de toucher un vaisseau ennemi, notamment à longue distance.

Second Niveau :

Le second niveau est le plus imposant et le plus important de l'Elasa. A l'avant se trouve un petite salle donnant sur l'espace et deux soutes. En son centre se situent les cabines et les salles de bains. A l'arrière, il s'agit de la salle des machines du vaisseau.

La première soute - à babord - abrite une petite navette récupérée durant une de leur exploration. Celle-ci était en grande partie abimée et Houjili se mit en tête de la réparer et l'améliorer. Elle fut de temps à autres aidés par Isïana ou Onthron. De cette façon, la navette fut rapidement en état de marche deux ans après. Celle-ci peut abriter jusqu'à quatre occupants: un pilote et trois passagers. Elle est accessible via deux portes coulissantes de part et d'autre de l'appareil.

Une petite tourelle à rayon y a été installée. De faible puissance, elle permet juste de repousser de l'infanterie lors d'une évacuation d'urgence. Celle-ci est pliable et transportable mais des barreaux aimantés aux pieds lui permettent de se fixer aisément à la navette. La navette est utilisée lorsque l'équipe doit partir en exploration sur un monde potentiellement hostile ou bien lorsque faire atterrir l'Elasa s'avère difficile. Cette navette fut dénommée Maliaki par Houjili - l'équipage s'étant mis d'accord qu'au vu du travail qu'avait accompli la Quarienne, c'était tout à fait normal que se soit elle qui choisisse l’appellation de l'appareil. En règle général, c'est Narillia qui reste à bord de l'Elasa pour surveiller l'appareil, sauf quand la planète à explorer implique des sites archéologiques auquel cas c'est Isïana qui reste à bord.

La seconde soute sert quant à elle à stocker toutes les denrées alimentaires, matériel, munitions, cellules d'énergies et éléments récupérés durant leurs expéditions qui n'ont pas encore été revendus. Quant à elle a du temps, Isïana ou Joran s'y rendent pour ranger et trier les différents objets entassés là.

Encore plus en avant de l'Elasa se trouve une petite salle servant de baie d'observation. Ce fut le lieu que choisit Houjili pour y placer son atelier durant la réparation du Maliaki. Personne ne voyant d'intérêt à cette pièce, la Quarienne décida donc de s'y installer définitivement. Dès lors, elle s'est mise en tête de créer un corps d'androïde pour que l'IV du vaisseau est un sujet physique autre que la structure du global. D'abord réticent, Houjili mit tout le monde d'accord en précisant qu'elle ne faisait que créer une ossature métallique et qu'elle n'incorporait pas de programmes supplémentaires qui pourrait faire de l'Elasa une IA. Les différents membres de l'équipage passent de temps à autre pour voir l'avancée du corps synthétique.

Une fois dépassées les deux larges soutes de l'Elasa, on arrive au niveau des cabines personnels, situées au centre de gravité de l'appareil. Celles-ci sont découpées par une croix: le couloir faisant office de colonne vertébrale divise deux paires de chambres, ces paires étant par la suite encore subdivisés en deux par un mince couloir transversal donnant sur deux petits hublots. A gauche de l'appareil se trouve les cabines des femmes tandis que celle de droite sont pour les hommes. Cependant, étant cinq membres d'équipages, il fallut que deux personnes partagent la même cabine. Ce fut naturellement qu'Isïana et Narillia décidèrent de partager leur lit - au grand bonheur de cette dernière. Chacun personnalise sa chambre dans toutes possèdent deux placards où sont entreposés leurs tenues respectives.

Celle des deux Asaris est plutôt sobre: un lit double, deux tables de chevets, un petit aquarium dont Isïana s'occupe ainsi qu'un bureau que Narillia occupe, Isïana préférant travailler devant la baie vitrée du niveau inférieure. Deux petites étagères s'y trouvent où chacune place divers objets personnels et sentimentaux. Celle d'Houjili est au contraire bordélique: un lit propre et rangé certes mais pleins de matériels électroniques et objets divers un peu partout. Sur son bureau se trouve la plupart du temps des plans techniques de vaisseaux ou robots entassés les uns sur les autres. La cabine personnel de Joran ressemblerait assez à celle des deux Asaris, au détail près qu'il s'agit simple, qu'il n'a pas d'aquarium et que tous les murs sont agrémentés d'affiches de Shepard dans différentes situations et divers lieux. Enfin celle d'Onthron est basique et ordonné. Le seul point marquant et un cadre photo sur son bureau de lui et Eliarone sur une plage de Sur'Kesh.

Passée les cabines se trouve les deux se trouvent deux salles de bains communes: une pour les mâles (à savoir Joran et Onthron) et et pour les femelles (à savoir Isïana, Narillia et Houjiliri) - cette dernière ayant un système de décontamination puissant pour la santé de la Quarienne - disposés selon le même schéma de partage que les cabines personnelles. Pour éviter tout incident "diplomatique", chaque membre a un horaire d'accès qui lui est propre - ce qui éviterait une rencontre fortuite entre mâles et femelles.

Enfin à l'arrière de l'appareil se trouve la salle des machines. Celle-ci est divisée en deux sous petits niveaux, divisée par deux escaliers: un ascendant, l'autre descendant. En haut se trouve différentes consoles donnant les informations relatives au bon fonctionnement des moteurs. En bas se trouve l'accès au générateur à fusion atomique. Celui-ci est séparé de la pièce par une petite vitre teintée. Malgré tout on peut entendre le son puissant du générateur en état de marche. En règle général, Houjili s'occupe seule du générateur et laisse à Onthron le soin de surveiller les moteurs: lorsque ceci ont un problème il n'a qu'à appeler la Quarienne pour qu'elle vienne voir ce qui se passe.

Troisième Niveau :

Le dernier niveau a une architecture semblable au premier dans le sens où il est divisé entre l'avant et l'arrière du vaisseau par un mince couloir. Il s'agit du lieu de détente pour les occupants de l'Elasa.

A l'avant se trouve une série de plusieurs salles. Tout d'abord le plus en avant se trouve le mess du vaisseau. Sauf quand une personne a envie de cuisiner, c'est Joran qui s'en occupe - seule exception pour Houjili qui se prépare elle-même sa nourriture dextro-aminé. Le mess est composé au trois quart de la salle à manger où sont disposer deux tables mises côte à côte pour pouvoir manger ensemble. En réalité, il est très rare que les cinq mangent ensemble. Du fait de son alimentation différente il arrive souvent qu'elle mange dans son coin. Cependant, elle essaie de plus en plus d'être synchrone avec ses partenaires. Le reste de la salle est constituée de la cuisine en elle-même où Joran et Houjili préparent leurs plats - face à la double table. Derrière eux se trouve ce qui est nécessaire pour cuisiner: réfrigérateurs, congélateurs, étagères où sont entreposés des mets etc ...

Non loin de là se trouve l'infirmerie. Des plus sobres elle accueille deux lits - et donc deux patients au maximum - et divers appareils de médecine des plus divers permettant de soigner au mieux des blessures allant de légères à graves - dans ce dernier cas, il est cependant recommandé d’amener le patient au plus vite dans un hôpital le plus proche, Joran n'ayant pas les compétences nécessaires pour soigner ce genre de blessure. Deux placards déroulants se trouvent également là et sont bourrés de médicaments variés, d'antibiotiques et de médigels - certains médicaments étant même inutiles mais Joran préfère les avoir à bord: "au cas où".

Un peu plus loin se trouve une salle qui fut décidé d'être choisi comme "salle de vie". On y trouve en particulier différentes consoles interactives, des consoles de jeux, une mini-bibliothèque. Plusieurs fauteuils y sont disposés un peu partout autour de petites tables basses. Plusieurs plantes en pot s'y trouvent également et le tout donne sur une petite baie vitrée. Le tout donne l'impression d'une salle d'attente dans un yacht stellaire. Il y a souvent quelqu'un ici car tout le monde a au moins une raison de s'y rendre.

La dernière pièce de l'avant de l'Elasa est la salle de conférence du vaisseau. Cette dernière n'étant que très rarement utilisée, se fut finalement Isïana et Narillia qui s'en servent. En effet, elle utilise la projection holographique de la carte galactique pour discuter de leur prochaine destination. Suffisamment grande pour occuper toute la pièce, elles peuvent ainsi circuler dans l'hologramme et débattre tranquillement en ajoutant différentes notes tout en s’adressant à l'IV de l'Elasa pour les indiquer.

Une fois arrivée dans le couloir central, on tombe sur une porte à babord. Il s'agit du sas du vaisseau qui leur permet de sortir du vaisseau. Le troisième niveau n'étant pas au niveau du sol, la sortie donne sur une petite rampe dépliable.

A l'arrière se trouve un bar suffisamment large pour accueillir une pseudo piste de danse. Celle-ci accueille la plus grande baie vitrée de l'appareil donnant sur l'avant du vaisseau ainsi que l'espace alentour. En orbite géostationnaire autour d'une colonie, le spectacle est magnifique. C'est généralement le lieu où le groupe se regroupe après une mission bien accomplie ou durant un lent voyage en SLM. Lorsque l'équipage s'y réunie, le bar est tenu par Narillia qui invente des cocktails toujours plus exotiques. Cinq sièges assez haut se trouve devant l'accoudoir.

Le bar donne quant à lui sur une petite salle annexe, accessible par une porte. Celle-ci fut désignée comme servant d'armurerie. Les armures, armes, mods et munitions y sont entreposés et un établi s'y trouve où chacun peut modifier son équipement au gré de ses envies ou de la situation. Mais en règle général, chacun à ses habitudes et l'établi ne sert que très rarement.

____________________________________________________________________

«Armement »



Canon électromagnétique de flanc (x2):


Classe: Lonasa Io-12
Concepteur: Conseil de Serrice
Emplacement: Babord et tribord
Taille: 2,70 mètres
Mode de tir: Coup par coup
Type de munition: Particule (obus de 120 mm)
Réserve de munition: 12 obus (rechargement automatique via IV)
Cadence de tir: 2 obus toutes les 30 secondes
Temps de refroidissement: Minimum 1 minute conseillée entre chaque tir
Portée de tir efficace: 6 km
Acquisition de cible: automatisée via IV de combat pour une augmentation de 60% de chance de toucher la cible pour un utilisateur organique
Blindage: Faible (protection due à la barrière cinétique du vaisseau)



Tourelle de défense GARDIA (x4):




Classe: Tourelle DGL-7
Concepteur: Société d'armement indépendant
Emplacement: Avant, arrière, en-dessous et au-dessus
Taille: 1,60 mètres
Mode de tir: Automatique
Type de munition: Laser (lumière rouge)
Réserve de munition: Illimitée
Cadence de tir: Continue
Temps de surchauffe: 28 sec
Portée de tir efficace: 300 mètres
Acquisition de cible: automatique (GARDIA)
Blindage: Inexistant (protection due à la barrière cinétique du vaisseau)

____________________________________________________________________

Retour menu



Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 9 Juin - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Re: Datapad - Isïana N'iim   Sam 9 Juin - 4:05

--------------------------------
| «V. Thèmes musicaux » |
--------------------------------



Citation :
Veuillez sélectionner le menu correspondant:

~ Options de sélection
~ Mise à jour du logiciel (Connexion Extranet requise)
~ Ajout de pistes
~ Lecture
Citation :
Onglet "Lecture" sélectionnée.
Veuillez patienter.
Citation :
Ouverture du dossier en cours.
Veuillez sélectionner votre sous-dossier.

I. Isï for a purple spirit!
Spoiler:
 
II. Nari, the great blue sis!
Spoiler:
 
III. The dream team
Spoiler:
 

____________________________________________________________________

Retour menu




Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 9 Juin - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Re: Datapad - Isïana N'iim   Sam 9 Juin - 4:06

------------------------
| «VI. Biographie » |
------------------------



Citation :
Bloc de données externes capté.

---

Liaison en cours.
---
Extraction des données en cours.

Veuillez patienter.

Extraction à 35%
Extraction à 60%
Extraction à 90%
Extraction des données terminées.

---

Lecture en cours.

____________________________________________________________________

«Parenté»

La génitrice d'Isïana - Ayana N'iim - était une belle Asari qui au moment de la naissance d'Isïana travaillait comme ingénieur pour la compagnie Armali Council qui avait installé une filiale sur Illium. C'est là qu'elle rencontra une Quarienne dénommée Kili Nar Neema, une vingtaine d'année avant la naissance de la jeune Asari, qui accomplissait son pèlerinage.

Au fil des années, les deux femmes s'apprécièrent de plus en plus mais leur relation ne put bien évidemment guère aller plus loin. Il fallut attendre un triste évènement et l'attaque d'un groupe de mercenaires d'Eclipse sur leur bâtiment - finalement repoussé par les mécas de sécurité - et la blessure mortelle de Kili pour que les choses changent. Les deux femmes avaient juré d'avoir un enfant avant la mort de l'une d'entre elle et la situation se présenta alors. L'union venait juste de finir lorsque le corps de Kili devint inerte dans les bras d'Ayana.

Cette dernière démissionna de chez Armali le lendemain et décida de retourner sur Thessia pour pouvoir pleinement élevée Isïana dans les jours qui suivirent. Elle avait tourné le dos à sa famille plusieurs décennies auparavant suite à une dispute et dut donc se débrouiller seule: la plupart de ses amis ne résidant pas là.

«Enfance sur Thessia»

Cette dernière naquit finalement en 1 974 EC dans une petite cité maritime de Thessia dans le territoire d'une petite République Asari n'ayant pas une réelle influence politique mais récoltant tout de même suffisamment d'ézo pour ne pas être considérer comme une république sans importance. Et telle ne fut pas la surprise d'Ayana et des médecins Asari lorsque la petite Isïana apparut avec un épiderme pourpre - et non bleu contrairement au reste de sa race. Pour les scientifiques et biologistes Asari, la raison la plus probable de ce changement serait une "erreur génétique" qui serait survenue durant le processus de synthèse neurologique qui aurait fait muté les gènes responsables de l'épiderme bleue. Malgré des recherches poussées par des spécialistes Asaris qui s'intéressèrent au cas d'Isïana, il s'avéra qu'il était impossible de restaurer l'épiderme naturel Asari à Isïana. Heureusement pour elle, ce ne fut que la seule différence physiologique "handicapante" dont hérita l'Asari. Elle a ainsi toute la possibilité de procréer et n'est donc pas à considérer comme une Ardat-Yakshi. Au contraire, il semblerait même qu'elle soit plus fertile et puisse l'être plus "rapidement" qu'une Asari lambda.

Cette particularité physique lui occasionna nombres de remarques moqueuses de ses jeunes contemporaines durant son enfance. Un surnom qu'elle reçut rapidement dans son enfance fut celui de la "Mauve". Néanmoins le caractère jovial et conciliant d'Isïana ainsi que le regard courroucé d'Ayana quand la jeune fille était en présence de sa mère fit rapidement cessée ses moqueries. Cependant, elle ne se fit pas d'amies durant les premières années de son existence et elle le vécut assez mal durant cette période. Elle affichait en permanence un regard triste et désespérée à tel point qu'Ayana crut que cela était plus du à ses problèmes génétiques que vraiment aux moqueries. Mais rien ne pouvant affirmer cette hypothèse, la mère d'Isïana fit tout ce qu'elle put pour faire en sorte que sa fille soit traitée comme n'importe quelle Asari normal.

Au fil des années, Isïana s'intégra facilement dans la communauté de son cité et les habitants oublièrent rapidement l'étrangeté de la peau de l'Asari. Malgré une croissance somme toute normale, il apparut qu'elle manquait de certains minéraux et elle produisait bien peu d'hormones. Elle eut donc droit à un traitement médical particulier jusqu'à ce que les symptômes disparaissent et que son corps reprenne des conditions normales, au alentour de ses trente-cinq bougies. Un médicament notamment était constitué d'un arôme artificiel ressemblant beaucoup à celui des pommes terriennes. Elle appréciait beaucoup cet arôme au point de le prendre trop. Ce qui exaspéra sa mère et la surveilla. En effet, à trop dose trop forte, cela pouvait avoir des effets néfastes. Au final, ce médicament était devenu pour elle comme une friandise. Néanmoins, étant sage et docile, elle ne tricha jamais sur la quantité qu'elle devait prendre. Elle eut également droit à la visite d'un médecin spécialisé toutes les années standards durant les vingt de ses premières années d'existence.

La vie continua ainsi jusqu'à ses trente-huit ans. En effet, le train de vie sur Thessia était bien trop pour Ayana qui devait à elle seule gérer la petite famille en enchainant petits boulots ici et là sur Thessia ainsi que quelques travaux complémentaires qu'elle vendait à son ancienne employeuse d'Armali Council. Les deux Asaris durent donc se résoudre à quitter la planète natale d'Isïana.

«Jeunesse sur Nevos»

Ayana avait en effet trouver un emploi sérieux comme consultant en informatique et spécialiste en Omni Tech dans la colonie Asari de Nevos, dans la Nébuleuse Siléenne à seulement un saut cosmodésique de Thessia mais éloignée du système abritant le relai de la nébuleuse. Il s'agissait du premier saut cosmodésique pour la jeune fille qui fut fort impressionnée par l'immense structure.

Si sa mère s'adapta très facilement à sa nouvelle vie, ce ne fut en revanche pas le cas d'Isïana. Les regards qu'elle avait reçu durant son enfance refirent surface. Différents surnoms déplaisants et de nombreuses moqueries réapparurent très rapidement. Et bien trop au goût d'Isïana qui pensait naïvement que ceux-ci avaient définitivement disparus et ne reviendraient plus jamais la hanter. Ce fut à la fois un mélange de déception et de tristesse qui envahit l'âme de l'Asari.

Si Ayana avait bien pu s'occuper d'Isïana lorsqu'elles se trouvaient sur Thessia, son nouveau travail la rendait cette fois-ci beaucoup moins disponible. De ce fait, elle ne se rendait pas vraiment compte de l'état mental de sa fille. Ce fut finalement après un suicide évité de justesse deux ans après leur arrivée sur Nevos - notamment grâce à l'intervention de sa mère qui l'empêcha au dernier moment de sauter du douzième étage où elles résidaient - qu'elles décidèrent de changer pour une colonie non Asari. Cependant, il fallait pour cela qu'Ayana trouve un emploi suffisamment bien payé pour pouvoir subvenir à leur besoin.

Cela ne fut pas facile. En effet, les compétences d'Ayana lui octroyaient la possibilité d'acquérir une place dans une grande entreprise et ainsi être bien rémunérée. Encore fallait-il quelqu'un cherche son profil. Si elle était assez connue dans l'espace Asari, ce n'était pas vraiment le cas ailleurs. De son côté, Isïana vivait de plus en plus mal de côtoyer ses "camarades" de classe. Elle fit d'autres tentatives de suicide, toutes avortées pour diverses raisons.

Néanmoins, il s'avéra qu'une Asari était amoureuse d'Isïana mais n'osait pas lui avouer pour deux raisons: d'abord tout simplement parce qu'elle était timide et ensuite par peur que les moqueries qu'Isïana subissait lui retombe dessus. Elle s'appelait Oliania Mal'ri. Une fille tout ce qu'il y a de plus banale, disciplinée et studieuse. Elle se décida finalement à révéler ses sentiments à Isïana quelques années après l'arrivée de cette dernière sur Nevos. Cette dernière crut d'abord à une mauvaise blague de plus s'énerva contre Oliania. Mais lorsque la jeune Asari fondit en larmes, Isïana se retrouva bien embarrassée et gênée. Elle s'excusa. Malgré une entrée en matière difficile, les deux Asaris devinrent rapidement très bonnes amies. Malgré tout, Isïana ne put jamais sortir avec Oliania car elle n'y arrivait tout simplement pas. Malgré les bons moments qu'elles passaient ensemble, elle n'arrivait pas à s'imaginer sortir avec une Asari vu toutes les méchancetés qu'elle recevait depuis qu'elle était née.

Ayana trouva finalement sept ans plus tard un nouvel emploi, au grand soulagement d'Isïana. Même si elle dut se séparer de sa première vraie amie ce qui l'attrista beaucoup, le flot incessant de moqueries la minaient petit à petit malgré le soutien psychologique de son amie et de sa mère. Elles continuèrent à discuter via Extranet quelques années puis elles se perdirent rapidement de vue.

«Adolescence sur Aephus»

C'est ainsi que les deux Asaris se retrouvèrent dans la colonie Turienne d'Aephus. Elle intégra une école spécialisée qui prenait en charge les enfants Asaris présentes dans le système. La plupart étaient orphelines, fille de marchandes, serveuses ou danseuses dans la colonie voir des filles d'esclaves rachetés on ne sait comment. Autant dire que chacune d'entre elles avaient déjà eu la vie dure quelque soit la raison. Isïana trouva ainsi sa place car elles la laissèrent tranquille. Néanmoins, elle ne se fit pas d'amis. Ni dans l'école, ni parmi la population Turienne. Elle fut d'ailleurs abordée à plusieurs reprises par de jeunes Turiens trouvant Isïana attirante mais elle les envoya tous promener un par un.

De son côté, Ayana travaillait dans les chantiers spatiaux de la colonie Turienne en tant que consultante ce qui lui assurait un revenue très correct. La vie s'écoula ainsi paisiblement pour les deux femmes et un peu moins de deux décennies s'écoulèrent. Malgré de bons résultats et une aptitude certaine dans plusieurs domaines scientifiques - tels que la mécanique, l'astronavigation ou encore l'informatique - Isïana ne faisait aucun effort particulier pour réussir. En effet, elle avait des notes dans certains cours qui ne correspondaient pas du tout à ses capacités.

Cela étonna sa mère qui entreprit de savoir pourquoi. La jeune femme hésita puis lui annonça qu'elle souhaitait aller sur la Citadelle pour étudier. Non pas qu'elle n'appréciait pas Aephus ou ses camarades mais elle s'était intéressée vraiment à la Citadelle depuis quelques mois en consultant des dizaines de documents l'Extranet traitant de la station et celle-ci l'intriguait autant qu'elle la fascinait. Ayana venait à ce moment là de toucher une grosse prime en plus de son salaire et proposa à Isïana de prendre deux semaines de vacances et d'aller visiter la Citadelle, proposition qui fit ravir la jeune Asari.

«Errance sur la Citadelle/Rencontre providentielle»

C'est ainsi que mère et fille embarquèrent sur un transport public et filèrent vers la Citadelle. Si elles ne purent se rendre au Présidium, elles purent tout de même visiter une bonne partie du Secteur où elles se trouvaient. Tout alla bien pendant la première semaine de leur voyage. Les deux femmes ayant profiter pour faire différentes emplettes et visiter ici et là différents lieux. Elle fut d'ailleurs très intriguée par les Veilleurs qu'elle croisait dans les rues de la station sans que personne n'y fasse attention. Elle questionna même de nombreuses fois Avina sur différents sujets, ayant pu y rester des heures si Ayana ne la tirait pas par la manche pour la faire s'en aller.
Mais au début de la seconde moitié de leur vacances, les deux Asaris tombèrent en plein milieu d'une échauffourée entre des mercenaires de bas étage et le SSC dans le Secteur Zakéra de la Citadelle. S'en suivit une fusillade au cours de laquelle Ayana perdit la vie - fauchée en pleine poitrine par un tir perdu - alors qu'elle s'éloignait du lieu de combat, tirant une Isïana apeurée par la main. Choquée, elle assista à la mort de sa mère qui s'effondra devant elle, la main qui la tenait fermement lâchant prise. Isïana chuta elle aussi. Prise de panique, Isïana ne sut que faire. Elle repéra finalement un coin discret et s'y engouffra. Chamboulée et désorientée, elle courut pendant presque une heure sans but sans que personne ne fasse réellement attention à elle.

Elle se calma finalement avec difficulté. D'un côté, elle avait le désir de rester sur la Citadelle malgré la peur et la solitude qui la gagnait d'un autre elle ne souhaitait pas être renvoyée sur Thessia sachant qu'elle ne connaissait pas du toute la famille de sa mère (sans parler de son père). Elle opta finalement pour la première solution et fit en sorte de disparaître. La fusillade ayant été confuse, il était difficile de savoir qui avait survécu et qui ne l'avait pas été.

La première année de séjour sur la Citadelle fut sans doute la pire de toute son existence. Elle jongla entre différents centres de réfugiés et colons frustrés de retour sur la station pour acquérir de la nourriture. Elle eut rapidement du mal à s'alimenter et commença à voler ici et là dans des petites épiceries et marchands du coin. Elle fut surprise à plusieurs reprises par des marchands énervés de voir l'Asari dans leur patte et elle commença à se mettre les officiers du SCC à dos, qui avait autre chose à faire que surveiller une gamine Asari violette.

Après quelques jours à errer sans but dans la Citadelle et sans réussir à trouver de la nourriture - ou alors en trop faible quantité - elle fut finalement abordée par une Quarienne en pèlerinage qui était intriguée par sa couleur de peau et le fait qu'elle évitait prudemment les patrouilles Turiennes et Galariennes du SCC, ainsi que ses congénères. D'abord réticente, Isïana finit par lui expliquer son histoire. Sous le charme et attendrie, la Quarienne proposa à Isïana de l'accompagner. Etonnée et d'abord très réticente, Isïana finit par accepter l'invitation chaleureuse que lui tendait la jeune femme.

Isïana fit ainsi la connaissance de Jalia, la jeune Quarienne refusant de lui révéler son nom complet. En sa compagnie, Isïana en apprit plus sur la culture Quarienne et l'Asari apprit également beaucoup sur les voyages à travers la galaxie, Jalia ayant en effet beaucoup voyagé. Cette dernière en profita pour apprendre à Isïana comment utiliser efficacement un Omni Tech et lui donna quelques astuces de piratage informatique élémentaire. Rien de très transcendant mais d'un niveau suffisamment correct pour lui permettre de cracker de petits programmes de sécurité ou des coffres sans valeur. Leur "relation d'entraide" dura ainsi pendant six ans, jusqu'à ce Jalia trouve ce qu'elle recherchait pour son pèlerinage et retourne sur la Flotte Nomade.

Jalia appréciait beaucoup Isïana et lui offrit avant de partir une petite maquette réduite d'un vaisseau Quarien de la Flotille, maquette qu'Isïana garda précieusement avec elle tout au long de son existence. Si Isïana souhaita l'accompagner, son amie Quarienne s'y opposa, les étrangers n'étant pas accepté dans la Flotte Nomade. Les deux jeunes femmes s'éloignèrent donc, tout en communiquant de temps à autre via Extranet, public du côté d'Isïana vu qu'elle ne possédait ni OmniTech ni un accès Extranet privé.

«Étude de pilotage sur la Citadelle»

De son côté, Isïana se décida finalement à intégrer une école enseignant le pilotage de vaisseaux spatiaux et l'astronavigation. En effet, n'ayant aucun loyer à payer ni véritables affaires personnelles, la jeune Asari avait réussi à amasser suffisamment de crédits pour l'intégrer en internat. Il s'avéra qu'elle était très douée pour cela et surclassa la plupart des candidats postulant à la même période qu'elle. Cela occasionna plusieurs jalousies et quelques nouvelles moquerie sur sa couleur de peau refirent surface. Néanmoins, ses sept années précédentes à arpenter les Secteurs de la Citadelle la firent relativiser sur ces moqueries qui n'étaient rien comparées au sort d'autres personnes, notamment les Quariens qui étaient considérés comme de vulgaires vagabonds et voleurs.

Elle sortit donc rapidement avec un diplôme en poche - par rapport au cursus d'un élève lambda - une douzaine d'années plus tard. Elle continua tout de même à approfondir et perfectionner sa maîtrise du pilotage de son côté, souhaitant atteindre la perfection mais n'ayant plus les moyens pour intégrer une "école d'élite". Dans le même temps, elle loua un petit appartement dans les bas-fonds des Secteurs et prit un job comme conductrice de taxi dans la Citadelle. Cette source de revenue, conjuguée avec des petits piratages et détournements de quantité d'argents minimes sur divers comptes, lui permit de se sustenter et se loger pendant plusieurs années. Elle fut d'ailleurs étonnée de ne pas avoir de remarque de la part du SSC. Même si elle faisait bien attention à ne pas se faire pincer, il n'était guère difficile à quelqu'un de compétent de retrouver sa trace. Mais sans doute, les agents de la Citadelle avaient d'autre chat à fouette qu'elle. Ce qui n'était pas pour la déplaire. Elle continua ainsi cette routine jusqu'au jour où elle ne sut plus sur quoi s'améliorer.

«Société de transport privée»

Après quelques semaines de réflexion, elle décida dans un premier temps de continuer son travail de transport d'individu mais cette fois-ci à travers la galaxie. Une sorte de taxi privée galactique. Cependant, comment trouver des clients? Elle décida de passer quelques annonces ici et là sur l'Extranet et réussit à trouver quelques personnes intéressées par son service de transport privée. Cela permettait à des individus de la classe moyenne galactique d'avoir l'impression d'avoir leur propre chauffeur personnel comme les personnes fortunées. Elle préféra dans un premier temps ne pas prendre trop de risque et se limita à l'espace concillien. La Citadelle (Nébuleuse du Serpent), Palaven (Crête apienne), Thessia (Nébuleuse Athéna) et Sur'Kesh (Bassin d'Annos) étaient ses principales destinations, même s'il arrivait que certains passagers lui demandait de se rendre sur d'autres mondes comme Irune (Secteur d'Aéthon) ou Niacal (Nébuleuse d'Athéna) par exemple.

Avec les crédits qu'elle avait mis de côté pendant une dizaine d'années de ce travail simple et paisible, et après avoir gagné une grosse somme d'argent aux jeux, elle acheta une petite navette pouvant embarquer au maximum une dizaine de passagers et commença ce travail. Cela lui plut dans un premier temps et son réseau de client commença à grossir au fil des années qui suivirent de manière quasi linéaire. Elle put ainsi s'acheter un vaisseau plus gros et embarquer plus de passagers. Elle décida ainsi de limiter ses trajets et de se cantonner à la Citadelle et aux mondes natals des Asaris, Turiens et Galariens.

Puis les demandes furent de plus en plus nombreuses et Isïana se retrouva rapidement à devoir refuser du monde ou de les inscrire sur une liste d'attente. Ce n'était pas vraiment ce qu'il y avait de mieux et cela pouvait à terme contre-productif: les personnes refoulées pouvant faire de la mauvaise publicité autour d'eux. Elle se résigna donc à employer deux autres pilotes qui cherchaient un travail. Certains étaient d'anciens mercenaires et connaissaient la Travée de l'Attique, les systèmes Terminus ou la Bordure Skylienne. Illium (Nébuleuse du Croissant) ou Oméga (Nébuleuse d'Oméga) devinrent rapidement deux destinations les plus demandés.

Mais les demandes continuaient d'augmenter et elle se décida alors d'officialiser sa propre entreprise qu'elle basa sur la Citadelle, histoire d'avoir un ancrage quelque part. Elle comptait alors pas moins de vingt employés, dont neuf pilotes, elle incluse. Ne souhaitant pas griller les étapes, la société continua son expansion de manière paisible et continua à se répandre et grossir, étendant ses destinations jusqu'aux colonies les plus reculées.

Puis elle se décida finalement à faire un maximum de publicité, notamment en tentant de cibler les personnes influentes via des messages publicitaires envoyés notamment dans le Présidium, Thessia, Palaven, Sur'kesh et quelques colonies au trafic important. Cependant, au lieu d'avoir un impact positif, les nombreux retours furent pour le moins désastreux. Sa clientèle était satisfaite de ce côté "transport convivial et discret" - même si cet aspect là était déjà de moins en moins le cas - et l'annonce officielle les fit tous fuir ; mais personne ne vint les remplacer. Déçue et attristée, Isïana décida de revendre sa société à une grande compagnie de transport publique qui était intéressée par le concept d'Isïana. Elle put ainsi réunir une coquette somme d'argent et garda seulement sa navette, laissant tout le reste à l'entreprise ayant rachetée sa société. Avec, elle décida de se rendre sur Illium et s'installa sur Nos Astra.

«Pilote pour archéologues»

Elle loua un modeste appartement à la périphérie du port spatial et chercha rapidement un travail. Dans un premier temps, vu que les seules diplômes dont elle disposait était son certificat de pilotage, elle ne trouva rien d'autre que pilote de taxi, comme se fut le cas sur la Citadelle. Elle dut donc se résoudre à postuler ce post le jour et trouva un poste comme serveuse dans un bar le soir. On lui proposa également un job dans une boîte de nuit plutôt chaude de Nos Astra - voir plus au vu de l'exotisme de sa peau si elle le souhaitait - mais cela ne correspondait pas du tout à son profil et elle refusa catégoriquement. Cependant, ce double travail la lassa de plus en plus et elle chercha tout naturellement autre chose.

Elle trouva ainsi rapidement qu'une petite société composée principalement de moins d'une dizaine d'archéologues Asari, Turiens et Galariens. Ceux-ci cherchaient un pilote qui pourrait les emmener un peu partout dans la Galaxie. La plupart était des planètes perdues aux confins de la Travée de l'Attique. Très intéressée, Isïana répondit immédiatement à l'annonce et après quelques tests de candidature réussis sans grande difficulté, elle fut officiellement intégrée à la société comme pilote. Il fallait dire que le fait qu'elle possède sa propre navette capable de transporter tout le monde aida beaucoup dans le choix final.

La plupart des archéologues ne s'intéressèrent pas spécialement à Isïana. C'était leur pilote et c'était tout. Ils ne la snobait pas non plus mais la laissait agir à sa guise et n'allait pas spontanément lui parler. Il fallait dire qu'ils ne se parlaient pas vraiment entre eux. La plus grande majorité de leur conversation tournait autour des fouilles. Seule une Asari du nom de Narillia Nar'Kali dénotait dans ce paysage. Elle s'intéressait à tout et passait donc souvent du temps avec Isïana. Elles devinrent rapidement amies et ne se séparèrent plus.

Elle voyagea ainsi aux quatre coins de la galaxie, dans des planètes idylliques ou au contraire inhabitables à souhait. Elle récupéra d'ailleurs durant l'un de ses voyages un cristal vert pur d'un monde volcanique situé dans un système de Sentry Oméga qui avait strictement la même couleur que ses yeux. Elle décida de le garder comme décoration. Elle croisa également un mercenaire Krogan qui voulut sortir avec elle. Celui-ci tenta de se la jouer romantique et lui offrit un pyjak empaillé. Si elle refusa, elle fut tout de même attendrie et garda le pyjak en souvenir parmi ses affaires personnelles. Elle eut droit à de nouvelles tentatives plus tard mais elle finit par faire comprendre au Krogan que les êtres de sa race ne l'intéressaient pas, et que cela ne pourrait jamais marcher.

Si durant les premières années elle suivit attentivement les travaux des chercheurs, elle se désintéressa finalement au fur et à mesure et finit par s'occuper dans son coin pendant que les chercheurs analysaient des artefacts prothéens ou d'anciennes ruines d'anciennes civilisations disparus.

Un bref interlude durant cette période fut lorsqu'Isïana apprit le décès de Jalia, son amie Quarienne qui avait terminé son pèlerinage et rejoint la Flotte Nomade et avec qui elle continuait à garder un contact régulier, en 2097 EC. Si elle ne put être conviée aux funérailles, Jalia lui légua cependant son Omni Tech personnel. A la fois touchée et surprise, Isïana l'accepta avec joie et jura d'y prendre le plus de soin possible. En effet, il s'agissait d'un modèle de qualité que la Quarienne défunte avait bien améliorée pour donner un résultat final plus que correct.

«Pilote armée»

Malgré le fait qu'elle soit non-violente et donc peu encline à utiliser des armes, elle acheta malgré tout un pistolet Stilleto d'Haliat Armury lors d'une escale sur Palaven ; le commerçant Turien lui ayant assuré qu'il n'y avait pas mieux sur le marché. Même si elle savait très bien que le vendeur disait cela uniquement pour vendre sa marchandise, elle aimait bien le poids et le design de l'arme. Elle savait également qu'il était préférable d'améliorer son arme avec des mods et alla donc consulter un équipementier.

Après une rapide discussion, il comprit vite qu'Isïana cherchait une arme qui avait le moins de recul possible et la possibilité de faire un maximum de dégâts en peut de temps. Il inséra donc un stabilisateur cinétique ainsi que des munitions Inferno. Si par la suite, l'Asari changera souvent de mods en fonction de ses envies et de ses besoins, cela lui permit dans un premier temps de bien prendre l'arme en main et assez facilement. Ravie, Isïana commença alors à apprendre à s'en servir via quelques cours de base trouvées sur Extranet pendant les phases de recherches des archéologues.

Dans le même temps, elle continua à peaufiner sa maîtrise du piratage informatique et s'aperçut que l'Omni Tech de Jalia était un très bon modèle. Dans son message d'adieu, elle lui expliqua également comment utiliser efficacement la Surcharge, pouvoir tech dont Isïana avait été très vite curieuse. Elle fut d'ailleurs profondément attristée de ne pas pouvoir la remercier lorsqu'elle se rendit compte que les cours de la Quarienne défunte étaient très bien expliqués: Isïana s'améliorant très rapidement. Mais surtout de ne pas avoir pu la revoir depuis son départ de la Citadelle pour la Flotte Nomade

Elle continua son travail de pilote et s'améliora de plus en plus dans la maîtrise de son arme ; ce qui plaisait également aux archéologues qui avaient désormais l'impression d'avoir une garde du corps en plus. Même si beaucoup parmi les archéologues étaient capable de se défendre: les Turiens grâce à leur service militaire, les Asaris grâce à leurs pouvoirs biotiques

Un peu plus de vingt-cinq ans après son arrivée, Isïana et Narillia étaient devenues de très bonnes amies et cette dernière confectionna elle-même une poupée à l'effigie de l'Asari mauve. Etonnée mais heureuse de ce cadeau, Isïana ne s'en sépara pas, prenant soin de ne pas l'abimer et faisant attention à bien la conserver intacte.

«Mission pour une Matriarche»

Sa routine fut cependant brisée lorsqu'elle fut contactée en 2115 EC par la respectée Matriarche Bénézia qui - ayant eue vent des travaux de la société - lui demanda de récupérer une relique présente sur un planétoïde perdu de la Travée de l'Attique. Ravie et surprise que la proposition lui soit adressée, Isïana accepta immédiatement. Les archéologues qu'elle transportaient devaient se rendre sur Thessia pour un congrès et c'était une bonne occasion de toucher une source de revenue supplémentaire.

Cependant Isïana ignorait que des mercenaires et des pirates avaient eu vent de l'intérêt que portait la Matriarche sur le dit objet. Arrivée sur la planète, elle se retrouva près du site indiqué par la Matriarche avec, face à elle, un petit groupe de quatre mercenaires amateurs. Hésitante à combattre au vu de son manque d'expérience - après tout, elle n'avait jamais été mise en condition de combat réel - elle changea d'avis quand elle reconnut le sigle des mercenaires qui avaient tués sa mère, près de sept décennies plus tôt. Etant suffisamment intelligente et patiente, Isïana attendit le bon moment pour passer à l'attaque. Elle remarqua que les mercenaires n'avaient pas pris la peine d'activer leur barrière cinétique, ils étaient donc des proies faciles pour l'Asari. Puis elle se regarda et se fit la remarque qu'elle n'avait pas par contre pas pris la peine d'acheter une armure de combat et se sentit encore plus idiote. Mais il était trop tard pour reculer. L'effet de surprise fut là et elle put abattre deux mercenaires sans problème. Cependant, les deux derniers réagirent en activant leur barrière cinétique et se mettre à couvert. Après un rapide échange de tirs, Isïana réussit à éliminer un troisième mercenaire mais ses barrières cinétiques étaient HS. L'ayant remarqué, le dernier mercenaire prit le risque de se mettre à découvert. Cependant, l'Asari tenta sa dernière carte et se leva, pris son temps et une seule balle fut suffisante pour faire exploser la tête de son dernier adversaire.

Se remettant du choc de son premier combat, elle termina les recherches qu'avaient commencé les mercenaires et finit par trouver ce que cherchait Bénézia. Elle retourna à son vaisseau - en ayant pris soin de récupérer sur les cadavres des mercenaires tout ce qui pourrait lui être utile - et termina la mission commanditée par la Matriarche. Elle ramena l'artefact et eut la chance de croiser la future grande archéologue Liara T'Soni. Encore jeune, l'Asari regarda son épiderme d'un regard interrogatif mais ne dit rien. Ce fut d'ailleurs la seule fois qu'Isïana put voir la future scientifique face à face.

Ce jour là, Isïana sut qu'elle avait eu de la chance et qu'elle avait reçue la protection de la Déesse. Mais elle ne pouvait compter que sur cela. Elle s'était finalement rendu compte que si elle souhaitait partir à l'aventure de cette façon, il était nécessaire de savoir combattre le plus efficacement possible. De plus, elle n'avait jamais tentée d'améliorer ses capacités biotiques et le résultat s'en ressentait. Elle décida donc de quitter la société d'archéologie, à la grande déception de Narillia. Néanmoins, les deux Asaris restèrent tout de même en contact.[/justify]

«Entraînement sur Thessia»

Elle intégra alors l'école militaire et biotique de sa République Asari natale sur Thessia. Bien qu'intégrée très tard par rapport à un cursus Asari normal, son expérience récente du combat facilita son adaptation. Néanmoins son âge avancée par rapport aux autres élèves et sa connaissance de la vraie vie hors de Thessia fit qu'elle n'eut pas droit aux éternelles moqueries qu'elle pouvait avoir droit jusqu'à présent. Ou alors, elle effrayait les autres peut-être. Quoiqu'il en soit, on la laissa tranquille et cela lui convenait parfaitement. Elle ne chercha pas à se faire d'amies. Elle était là pour apprendre à se battre et c'était tout ce qui lui importait. Elle ne tenta pas de le cacher mais resta tout de même gentille et serviable avec son entourage.

Malgré des implants biotiques de qualité il s'avéra rapidement que son pouvoir biotique était très instable, sans que quiconque sache pour quelle raison. Les conséquences étaient qu'elle ne pouvait que seulement provoquer des zones biotiques denses: telles qu'une sphère biotique de deux mètres de diamètres pouvant l'entourer et la protéger, des singularités puissamment attractives ou des projections assez larges. Elle avait également la capacité de se protéger en créant une barrière biotique autour de son corps ce qui lui permet d'avoir une protection supplémentaire.

Concernant l'armement, son entraînement personnel au pistolet lui permit très vite de maîtriser cette arme par rapport aux autres élèves de sa promotion. Elle se concentra donc sur une arme plus lourde. Le combat au corps à corps n'étant pas une prédisposition chez elle, il était hors de question qu'elle s'entraîne avec un fusil à pompe. Les mitraillettes ne l'intéressaient pas non plus, Isïana les trouvant pas assez précises à son goût. Isïana hésita donc entre le fusil d'assaut et le fusil de précision. Après une intense réflexion et quelques mois de tests intensifs, elle opta pour le deuxième choix car il s'avéra qu'elle était bien plus habile. Une singularité et un coup de sniper était sa spécialité. Bien entendu, elle reçut également une formation de base sur la plupart des armes employées, mais c'était plus pour pouvoir se défendre dans le cas où elle n'aurait pas ses propres armes à sa disposition que vraiment apprendre à manier toutes les armes. Elle aurait pu devenir chasseresse, comme toute Asari ayant subi ce type d'entraînement, mais ce choix ne l'intéressait guère.

«Début d'exploratrice»

Elle décida donc de poursuivre son travail d'exploration. Cependant, ayant quitté la société d'archéologues, il lui fallait trouver un équipage digne de ce nom. Elle avait suffisamment de crédits pour prendre son temps et sélectionner qui elle souhaitait. Elle décida donc de se rendre sur Illium où elle acheta un appartement se trouvant en plein Nos Astra. Ce fut au cours de cette année que débuta la Guerre du Premier Contact. Constant que les Turiens déplaçaient leurs flottes en masse, Isïana ne prit pas le risque de quitter Illium durant cette période de tension et elle trouva un travail comme agent de sécurité dans une petite société d'import/export de matériel électronique et optique vers les systèmes Terminus. Un agent de sécurité également en poste en profita pour lui apprendre comment pirater les IV facilement. Si elle n'en eut jamais vraiment l'utilité, elle accepta avec plaisir cette connaissance supplémentaire.

Ne trouvant pas ce qu'elle cherchait au bout de quelques mois de recherches, elle dut se résoudre à poster une annonce via Extranet. Durant les quelques années qui suivirent, elle trouva finalement plusieurs personnes intéressées: une xénobiologiste Asari, un géologue Galarien, une jeune Turienne intrépide âpre d'aventure - qui ne voulut pas dévoiler son nom, souhaitant qu'on la dénomme simplement "Galark" - ainsi qu'un marchand Volus. La navette que possédait Isïana n'étant pas vraiment adaptée et commençant à prendre un coup de vieux, elle décida d'en racheter un neuf financé avec les réserves de crédits des cinq protagonistes. Ils optèrent pour un vaisseau de la taille d'une corvette qu'ils dénommèrent l'Avidité Cosmique, un mélange des inspirations des deux Asari, du Galarien et du Volus. La Turiennne n'ayant pas voulu prendre part à la discussion.

Isïana vendit son appartement et le groupe décida donc de voyager à travers la galaxie. Durant leurs voyages, Isïana recroisera quelques scientifiques de la société d'archéologue auxquelles elle avait travaillé auparavant et fut ravie de les revoir. Notamment Narillia qui fut très intéressée par le petit groupe qu'avait créé Isïana, du moins c'est l'argument qu'elle donna pour vouloir intégrer l'équipe. Après une petite discussion en interne, il fut décider qu'elle les rejoigne, au plus grand plaisir de la concernée. L'équipe désormais composée de six membres continuèrent leur trajet. L'arrivée de l'Asari leur permit notamment d'apprendre quelques lieux intéressants où ils pourraient trouver des artefacts importants et pouvant rapporter beaucoup d'argent. Bien évidemment, le Volus fut ravi de l'apprendre et apprécia très rapidement Narillia. Ils firent ainsi rapidement des bénéfices et purent améliorer leur appareil.

«Hanaki»

Tout alla bien jusqu'en 2170 EC. Le groupe venait d'atterrir sur le monde de Boro, dans la Nébuleuse Pylos située non loin des systèmes Terminus. Ils commencèrent leur fouille et leur travail. Cependant, il s'avéra que les Soleils Bleus avaient installés une base sur la planète. Ce fut également le moment que choisis une équipe commando humaine de l'Alliance Interstellaire - récemment intégrée au Conseil - pour attaquer la base. Le groupe d'explorateurs se retrouva ainsi pris entre deux feux. Durant l'affrontement, le Volus, la xénobiologiste Asari et le géologue Galarien périrent. L'équipe d'humains n'eurent guère plus de chance et seule leur chef, une humaine dénommée Hanaki Molaka, survécut mais reçut un coup violent à la tête. Isïana, Narillia et Galark purent récupérées l'humaine et la firent monter à bord de l'Avidité Cosmique. Filant vers le poste de pilotage, Isïana réussit de justesse à quitter la planète, puis le système. Mais le vaisseau avait subi de lourds dégâts. Il leur fallait donc se diriger vers le système de Nariph, où ils firent des réparations de fortune pour pouvoir emprunter le relais cosmodésique sans risque. Venait également le problème de leur passager humaine inconsciente dans la soute.

Les humains n'étant apparus que depuis peu, il leur fallait donc trouver un médecin de cette race pour pouvoir la soigner efficacement. Ils décidèrent donc se de rendre sur la Citadelle. Pendant que Narillia partit s'occuper de trouver quelqu'un pour les réparations et Galark se renseigner pour pouvoir améliorer leur équipement de combat, Isïana emmena Hanaki vers une infirmerie humaine. Après un examen rapide, il s'avéra que l'humaine avait subi un coup violent au crâne et était devenue complètement amnésique mais pourrait rapidement récupérer de ses blessures. Rassurée que la jeune femme aille bien mais inquiète de la réaction qu'aurait Hanaki a son réveil, Isïana ne suit quoi penser.

Elle laissa l'humaine inconsciente à l'infirmerie et partit rejoindre Narillia et Galark à la baie d'amarrage de l'Avidité Cosmique. Une longue discussion s'en suivit sur leur avenir: allait-il continuer ce travail? Comme ils venaient de s'en rendre compte, explorateur était souvent synonyme de danger. Pesant le pour et le contre, ils décidèrent de continuer mais en améliorant leur capacité offensive et défensive. Ils décidèrent donc d'améliorer le blindage et les barrières cinétiques de leur vaisseau et y incorporèrent deux batteries à particules pulsées. Ils cherchèrent également à se procurer de meilleures armures de combat et des armes plus performantes - tant que c'était dans leur moyen. Ils cherchèrent aussi de nouvelles personnes intéressaient par leur équipe, que se soit comme explorateurs ou simplement mercenaires.

S'occuper des améliorations de l'Avidité Cosmique leur permirent de rester sur la Citadelle et de suivre l'avancement du rétablissement d'Hanaki. C'était la première fois qu'Isïana voyait une humaine de près et se souciait autant pour une personne. Non pas qu'elle se désintéressait des personnes - bien au contraire - mais ce qu'elle ressentait pour la jeune humaine était bien plus que de l'inquiétude, d'autant plus qu'il s'agissait pour elle d'une parfaite inconnue. Elle se rendit compte très rapidement que pour la première fois, elle était tombée amoureuse de quelqu'un. Cela l'embarrassa plus qu'autre chose car elle ignorait complètement comment Hanaki pourrait réagir, et même si elle appréciait les Asaris en général.

Finalement, Hanaki revint à elle à peu près deux mois après l'attaque sur Boro et remercia chaleureusement ses sauveurs. Avant de se rendre compte qu'elle ne se rappelait plus de rien. Isïana lui raconta ce qui s'était passée. Entretemps, il s'était avéré que Hanaki avait été portée disparue par l'Alliance et qu'il aurait été mal avisée de revenir deux mois plus tard - l'air de rien - surtout en étant amnésique à ce point. Sans point de repère, Hanaki décida d'accompagner le groupe le temps de décider quoi faire.

Peu de temps après le rétablissement d'Hanaki, ce fut un Quarien qui les contacta dans le cadre de son pèlerinage ainsi qu'un Turien dénommé Loram Koritch qui avait déserté les Soleils Bleus. Si son intégration fut pour le moins difficile pour les occupants de l'Avidité Cosmique, sa connaissance des criminels était un atout non négligeable. Il leur conseilla d'ailleurs de changer les identifiants d'Hanaki et, accessoirement, de nom de vaisseau qu'il trouvait ridicule.

«Nouveau départ»

Ils se rendirent alors sur Oméga - selon l'avis de Loram. C'était la première fois qu'Isïana se rendait sur la station pirate et la vue de cette station la dégoûta au plus haut point. Elle fut même choquée de voir des esclaves et des mendiants en concentration qu'elle n'imaginait pas aussi importante. Elle connaissait le sevrage sur Illium - qu'elle n'appréciait pas mais pouvait comprendre - mais ceci était pire que tout. Mais il valait mieux rester sage et docile sur Oméga.

Ils trouvèrent facilement quelqu'un pour modifier tout ce dont ils avaient besoin Le dossier sur Hanaki disparut des données de l'Alliance et de nouveaux identifiants lui furent fournis. L'Avidité Cosmique fut ainsi rebaptisée l'Etoile Errante, qui correspondait plus avec leur esprit d'explorateurs. S'ils songèrent rester quelques temps sur Oméga, la trop grande présence de mercenaire et le danger constant du lieu poussèrent le groupe a rapidement quitta la planète. Durant ce laps de temps, Isïana ne se priva pas d'éliminer quelques criminels dès qu'elle en avait la possibilité au point d'attirer l'attention de certains groupuscules et notamment Aria qui lui conseilla d'éviter de continuer sur cette voie, pour son bien. Cependant, leur départ rapide d'Oméga fit qu'on la laissa tranquille.

Durant les trois années qui suivirent, le groupe s'aventura de plus en plus dans les systèmes Terminus et n'hésitèrent pas à s'aventurer non loin de la Voile de Persée - mais tout de même à portée raisonnable des forces Geths. Les petits affrontements commencèrent à s'accumuler au point que Berserkers, Soleils Bleus et Eclipse les prennent au sérieux. Ils n'envoyèrent jamais personne les traquer vu que le groupe d'explorateur ne les attaquaient pas directement et signalèrent à leur personnel que s'ils les croisaient, ils n'avaient pas à hésiter à les abattre. Durant leurs nombreux escales, ils trouvèrent divers artefacts et planètes abritant de l'ézo. Envoyant les coordonnées à divers compagnies et corporations, ils gagnèrent rapidement une grosse somme de crédits qui leur permirent d'améliorer un peu plus l'Etoile Errante.

Lorsque des universités humaines s'installèrent sur Armeni au alentour de 2173 EC - pour faire des fouilles sur des cryptes de zeiophs - Isïana trouva l'occasion trop bonne pour ne pas en profiter, au vu de la réglementation stricte sur le sujet par le Conseil. Cependant, ils ne s'attardèrent guère, Narillia leur prévenant que le Conseil ne mettrait pas longtemps à a envoyer des forces pour interdire l'utilisation des sites de fouilles. Ils rencontrèrent alors un Elcor du nom de Yeeli qui connaissait très bien Narillia. Le groupe quitta rapidement Armeni avec quelques babioles intéressantes que leur archéologue Asari garda pour elle.

«Premier amour»

Par la suite, le groupe d'explorateurs décida de s'orienter plus vers la Bordure Skylienne. Durant cette période, Isïana se décida finalement à annoncer à Hanaki l'amour qu'elle avait pour elle. Et il s'avéra que cela était réciproque. Ce fut sans aucun doute le plus beau jour se sa vie. Leur relation en inspira d'autres car cinq mois plus tard, c'était au tour de "Gorak" et Loram de se mettre ensemble. Au grand désespoir de Narillia et de leur collègue Quarien.

Ils décidèrent donc de prendre un peu de bon temps et prirent des vacances chacun de leur côté: Isïana et Hanaki se rendant sur Terre, Gorak et Loram se rendant sur Palaven tandis que Narillia se rendait sur Illium et que le Quarien en profitait pour se rendre sur la Citadelle. Hanaki fit visiter différents métropoles comme Tokyo, Paris, New York, New Calcutta ou Rio de Janeiro. Isïana fut fascinée par la culture humaine qui malgré sa jeunesse s'avérait très riche.

Elle craqua également sur les cerisiers japonais en fleurs, Hanaki ayant pris soin de l'amener au printemps. Ravie que cela puisse faire plaisir à sa compagne Asari, elle décida de lui offrir un petit exemplaire qu'elles installèrent dans leur cabine de l'Etoile Errante. Durant cette période, elle fit la découverte d'un fruit terrien: la pomme. Et elle en tomba raide amoureuse, du moins, c'est une façon de parler. Le meilleur exemple serait de comparer la gourmandise qu'à Isïana pour ce fruit à la dépendance qu'ont les humains pour le sable rouge. Amusée, Hanaki fit en sorte de lui en acheter régulièrement et lui offrit un panier artisinal fait de pailles où elle pouvait les ranger. Depuis, ce panier ne la jamais quitter. Néanmoins, depuis, elle a diminué sa consommation. Tout simplement parce que les fruits humains ne sont pas forcément rependus partout et qu'elle peut avoir du mal à s'en procurer.

Elles visitèrent d'autres mondes et en profitèrent pour acheter différents tableaux des paysages des lieux qu'elles visitèrent, en souvenir. Isïana lui fit donc visiter sa cité natale sur Thessia mais également Niacal et Illium. Isïana lui montra également les anneaux de la géante gazeuse Egalic (Système Orisioni - Nébuleuse d'Athéna) que l'Asari trouvait magnifique. Elles firent une brève pose au Présidium de la Citadelle puis terminèrent par Eden Prime selon la suggestion d'Hanaki et rejoignirent "Gorak" et Loram sur Palaven.

«Incursion Geth»

Le groupe continua leur exploration et finirent par trouver un petit groupe de Geths présent très loin de la Voile de Persée. Surpris, le groupe fut rapidement attaqué par les synthétiques, ce qui les obligea à riposter. Le combat ne dura pas longtemps et les explorateurs découvrirent que ce que voulaient les Geths était un artefact prothéen pour le moins inhabituel. Au passage, leur compagnon Quarrien récupéra quelques pièces des Geths.

Se rappelant que la Matriarche Bénézia cherchait ce genre d'objet, ils se rendirent sur Thessia pour apprendre qu'elle se trouvait actuellement sur Novéria. Une fois la marchandise livrée, leur pèlerin Quarien leur annonça qu'il souhait ramener les pièces à la Flotte pour analyse. Etonnée d'après les souvenirs que lui avaient dis Jalia durant son enfance sur la réglementation stricte d'import de pièces Geths, Isïana accepta néanmoins et le groupe le déposa sur une colonie non loin de la position qu'occupait la Flotte Nomade à ce moment là, dans la Bordure Extérieure.

«Mort d'Hanaki/Restructuration»

L'année suivante - prenant alors des vacances bien méritées au vu de leur gain - ils se trouvèrent pour une quelconque raison sur Elysium, selon les envies d'Hanaki. Ce fut malheureusement l'année où des pirates Butariens attaquèrent la colonie. Ciblant essentiellement les humains, Hanaki fut fauchée par un tir d'armes. Choquée et en pleurs, il fallut l'intervention de Narillia qui la força à lâcher la dépouille de son amante pour qu'Isïana ne meure elle aussi.

La mort de Hanaki hanta Isïana pendant plusieurs mois et il lui fallut toute l'aide de son amie Asari et du couple de Turiens pour qu'elle commence à faire le deuil. Cependant, elle ne se remit jamais vraiment de l'attaque des pirates, en témoignait le tatouage rosé complexe qu'elle se fit faire sur son dos et remontait le long de ses bras pour former un en H décoratif: faisant référence à Hanaki. Si elle était suffisamment intelligente et très peu rancunière au point de mener une guerre sainte contre les pirates, elle fit tout de même en sorte de savoir les aboutissements qui avaient contribué à l'attaque d'Elyisum. Si elle ne sut jamais réellement pourquoi, elle réussit tout de même à créer des problèmes dans la Bordure Skylienne et elle commença à attirer l'attention des Spectres qui voyaient d'un mauvais œil que des individus attaquent ainsi l'Hégémonie Butarienne. Elle décida d'ailleurs d'arrêter et reprit ses activités d'exploratrice. Principalement parce qu'une une prime de plus de cent cinquante mille crédits était apparu sur sa tête.

Isïana ne voulut pas mettre en danger ses partenaires et leur proposa de se quitter là-dessus. Mais après ces années de vie communes, le groupe d'explorateurs étaient comme une petite famille. Cependant Galark et Loram souhaitaient néanmoins avant tout se créait une véritable famille, Galark attendant un enfant. Comprenant, Isïana et Narillia les déposèrent lors d'une escale sur Palaven. Il leur fallait donc trouver un nouvel équipage.

Cependant, la mise à prix de la tête d'Isïana découragea beaucoup de jeunes aventuriers téméraires et les deux Asari ne pouvaient donc compter que sur des personnes expérimentées. C'est ainsi qu'au fur et à mesure de leur exploration et visite à travers la galaxie, Isïana et Narillia recrutèrent trois nouveaux compagnons: une mécanicienne Quarienne froide et solitaire ayant fini son pèlerinage dénommée Houjili Nar Neema qui avait été exilée après avoir tentée de prendre le contrôle d'un Geth qui avait mal tourné; un soldat humain ayant été viré de l'Alliance après avoir refusé d'obéir un ordre et qui faisait également office de médecin; un scientifique Galarien attiré par l'aventure et ayant des bases de combat. Si le groupe était de nature pacifiste, l'équipe était suffisamment homogène sur un point: un certain non-respect des règles établies par la Citadelle.

Joran et Onthron devinrent rapidement inséparable et s'amusèrent à faire de nombreuses blagues à Isïana et Narillia, ne prenant cependant pas le risque d'aller déranger la Quarienne. L'une de leurs nombreuses plaisanteries fut d'offrir à Isïana une peluche Hanari après avoir plaisantés sur un certain jeu Hentai qui avait fait le buzz sur Extranet. Après un court pari, c'est Onthron qui se chargea de l'offrir à Isïana. Naïve, celle-ci pensa qu'il s'agissait d'un cadeau sans arrière pensée et en fut ravie. Ce n'est que plus tard qu'elle apprit la blague par Narillia. Fâchée, elle garda tout de même la peluche, argumentant que ça faisait un "très bon oreiller quand elle lisait, allongée sur le lit". Elle sentit qu'elle aurait pu avoir une remarque mais Onthron et Joran ne dirent rien et l'histoire en resta là.

«Interdit de séjour sur la Citadelle»

C'est ainsi qu'en raison de leur tempérament d'hors-la-loi, qu'en 2183 EC, un marchand de mods illégaux contacta Isïana pour lui fournir du matériel de pointe prohibée par la Citadelle. Très intéressé, le groupe se rendit sur la station malgré le fait que le vendeur était un imbécile pour tenter cela en plein milieu de la Citadelle. Seules Isïana et Narillia se rendirent au point de rendez-vous. Bien entendu, le marché se fit par le biais d'un intermédiaire. Le transfert faillit se faire sans problème jusqu'au moment où deux officiers du SSC firent irruption. Isïana demanda des explications à l'intermédiaire qui pour toute réponse élimina les deux officiers. Seul détail qu'avait oublié le délinquant: l'holo-caméra qui avait filmé toute la scène.

Isïana et Nalliara durent donc quitter en vitesse la Citadelle avant que le SSC leur tombe dessus et immobilise l'Etoile Errante. Heureusement, leur arrivée récente fit qu'ils purent rapidement, expliquant une fois hors de la Veuve ce qui s'était passé. Si le SSC ne les pourchassa, il était évident qu'ils ne pourraient pas retourner sur la Citadelle avant un bon moment. Il leur fallait également changer de vaisseau pour ne pas attirer l'attention.

Ils se rendirent alors sur Oméga. L'endroit avait bien changé depuis la dernière visite d'Isïana et Narillia. A leur arrivée, Isïana fut conviée par Aria T'Loak, la maîtresse des lieux. Connaissant le passé d'Isïana avec Eclipe et les Soleils Bleus, elle lui conseilla de se tenir tranquille et en retour elle ne serait pas déranger par les mercenaires. Isïana lui assura qu'elle n'était pas là pour çà et leur entrevue se termina calmement, l'Asari quittant l'After-Life tranquillement.

De retour à l'Etoile Errante, elle convoqua l'équipe complète pour qu'il décide d'un nouvel appareil qui leur conviendrait. La seule condition qu'imposa Isïana était de dénommée l'appareil: l'Elasa. Personne n'y vit d'inconvénient mais - à l'exception de Narillia - ils furent surpris de ce choix. Ils arpentèrent alors pendant quelques semaines à la recherche de la perle rare et Isïana nota effectivement que les criminels d'Oméga les laissaient tranquille.

«Elasa»

Ils finirent finalement par trouver ce qu'il cherchait: un vaisseau léger d'à peu près la taille d'une corvette et pouvant accueillir facilement leurs cinq passagers. Cependant il n'y avait la possibilité d'avoir que seulement quatre cabines personnelles. Isïana et Narillia se connaissant depuis presque un siècle, elles étaient au fil des années devenues presque des sœurs, et se fut tout naturellement qu'elles décidèrent de partager la même cabine. Au grand soulagement des trois autres occupants de l'Elasa qui ne se voyaient pas se partager la même chambre. Néanmoins, Isïana n'avait plus la place pour loger son petit cerisier japonais qui avait déjà bien grandis. Elle dut donc se résigner à le placer dans une soute du vaisseau.

La première chose que fit le groupe avant de revendre l'Etoile Errante fut de transférer tout l'équipement moderne sur l'Elasa et avec l'argent supplémentaire, le groupe put même se permettre d'installer un petit système de brouillage furtif. Rien de très high-tech mais suffisamment performant pour être indétectable sur la plupart des capteurs classiques. Cela leur permit notamment d'éviter plusieurs patrouilles Geths hérétiques durant la campagne de Saren. Le groupe d'explorateurs se retrouva ainsi pendant plusieurs mois à affronter de nombreux Geths à travers les colonies et mondes perdus, malgré une certaine désapprobation d'Houjili. Au final, leur refus de séjour sur la Citadelle leur fut profitable car Saren attaqua la station à une période où Isïana et Narillia s'y rendaient auparavant pour décompresser. Par la suite, la montée d'un groupuscule terroriste humain dénommée Cerberus, commença à inquiéter le groupe qui croisa de plus en plus de bases du groupe lors de leurs explorations.

Au point qu'une année après l'attaque de la Citadelle et la mort de l'héroïne humaine Shepard, Isïana fut directement contactée par l'Homme trouble: un humain se disant leader du groupe. Hostile à toute proposition d'un groupe terroriste et à tendance xénophobe, Isïana prit tout de même le temps d'écouter la proposition. Celui-ci lui proposa quelques avantages technologiques moyennant un artefact auquel Cerberus pourrait difficilement avoir accès. Malgré une proposition très alléchante, Isïana refusa - soutenu par le reste de son équipe. Isïana pensa que la situation en resterait là, mais au cours des mois suivants, elle reçut plusieurs nouvelles offres qu'elle refusa à chaque fois.

Puis vint les disparitions des colonies humaines. Cette fois-ci, Cerberus lui fit une proposition honnête: tenter d'arriver en première sur les lieux des disparitions. Cependant, elle et son équipage arrivèrent à plusieurs reprises trop tard et le groupe finit par ne plus être contacter.

«Vacances»

N'ayant plus rien à faire sur le moment et ayant amassé près d'un demi-million de crédits sans savoir quoi en faire, le groupe décida de profiter de grosses vacances et se sépara plus ou moins. Isïana et Narillia décidèrent de se rendre sur Thessia, Onthron rejoignit sa compagne sur Sur'Kesh, Joran partit prendre des vacances sur sa planète natale d'Elysium et Houjili vaqua à divers occupations.

C'est durant ces vacances sur Thessia que Narillia proposa à Isïana qu'elles achètent un poisson. Surprise, cette dernière se laissa tout de même tenter et elles décidèrent dans le mettre dans un petit aquarium dans leur cabine de l'Elasa, toujours en quête de lui trouver un surnom.

Ils finirent tout de même par faire escale sur Illium le temps de décider quoi faire par la suite, Onthron ne tardant pas à les rejoindre ...

____________________________________________________________________

Retour menu




Dernière édition par Isïana N'iim le Sam 9 Juin - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Re: Datapad - Isïana N'iim   Sam 9 Juin - 4:09

------------------------------
| «VII-. Journal de bord » |
------------------------------



Citation :
Ouverture du dossier.

---

Défilement chronologique sélectionnée (mode automatique: ON)

---

Lecture en cours

____________________________________________________________________

«Chronologique»


____________________________________________________________________

«Terminés»
  • Rencontres sur Asteria



    Lieu : Asteria, système Hekate, Nexus d'Hadès, Travée de l'Attique
    PJs : Lynia T'Nora et Isïana N'iim
    PNJs : Narillia Nar'Kali, Houjili Nar Neema Vas Elasa, Joran Koliak et Sur'Kesh Koriaza Moreon Onthron

    Description :
    Informée par Eliarone qu'Eclipse avait volé un prototype de barrière Cyclone quelque part dans le Nexus d'Hadès et pouvant être adapté à l'Elasa, Onthron s'est dirigé vers Asteria pour mener une petite enquête. Là il trouva un entrepôt et appela Isïana et le reste de l'équipage de l'Elasa.

    Le vaisseau se posa sur l'astroport et Isïana eut droit à un accueil assez froid des services de sécurité de la planète. Elle se rendit seule au point de rendez-vous que lui donna Onthron: au centre-ville de la capitale. Pendant qu'ils discutaient en direction de l'entrepôt où Onthron avait localisé Eclipse, ils tombèrent sur Lynia: une Asari pourchassée par Eclipse. Isïana et Onthron l'aidèrent et une fois les mercenaires éliminés, la fuyarde s'empressa de quitter les lieux à bord d'un véhicule d'Eclipse. Elle ne s'échappa cependant pas très loin car rattrapée par d'autres mercenaires d'Eclipse. Vint un nouveau combat plus violent cette fois-ci qui se termina bien pour Isïana, Lynia et Onthron: aucuns blessés.

    Ils évacuèrent l'artère principal avant que les forces de sécurité ne rappliquent. Pour éviter que l'Elasa soit bloqué par les forces de sécurités d'Asteria, Narillia fit décoller le vaisseau qu'elle posa dans les déserts environnants. Isïana, Lynia et Onthron furent rejoints quelques instants plus tard par Houjili et Joran à bord du Maliaki. Retour à bord de l'Elsasa. S'en suit une petite discussion où tout le monde se met d'accord pour attaquer l'entrepôt, Lynia étant également de la partie.

    Le plan était simple: Isïana, Lynia et Narillia attiraient les troupes d'Eclipse dans un coin de l'entrepôt pour permettre à Onthron et Joran de s'infiltrer par derrière tandis qu'Houjili se tenait près à évacuer en cas de besoin en restant à bord u Maliaki. Dans la pratique, cela ne se passa pas exactement comme prévue. Les trois Asaris rentrèrent dans l'entrepôt par le toit dans le but de trouver une console pour récupérer les plans de l'entrepôt pour avoir un bon site de tirs. Ils tombèrent quasi directement dans la salle de contrôle. L'alarme donnée, Isïana et Narillia occupèrent les renforts tandis que Lynia cherchait les plans du site. Mais en plus, elle tomba sur un message signalant que le prototype avait été déplacé sur Deratar. Ils n'avaient donc plus raison de rester là.

    Les trois Asaris évacuèrent les lieux mais durant la fuite, Narillia fut blessée et Isïana dut l'aider à continuer. De son côté, Lynia ouvrit la voie vers le toit. Ne pouvant redescendre, Houjili amena le Maliaki à leur niveau tout en s'exposant aux tirs ennemis. Lynia prit les commandes de la tourelle et élimina toute résistance. Les trois Asaris à bord, il ne resta plus qu'à récupéré Onthron et Joran, ce qui fut fait au terme d'un mitraillage sur les forces d'Eclipse grâce à la tourelle dépliable du Maliaki. Le groupe se rendit par la suite sur l'Elasa.

  • Vers l'hôpital le plus proche



    Lieu : Elasa, Nexus d'Hadès, Travée de l'Attique
    PJs : Isïana N'iim et Lynia T'Nora
    PNJs : Houjili Nar Neema Vas Elasa, Joran Koliak et Sur'Kesh Koriaza Moreon Onthron

    Description :
    Une fois revenue à bord, Narillia fut transférée à l'infirmerie de l'Elasa. Joran s'occupa d'elle, aidé par Onthron. De son côté, Houjili s'isola dans son atelier à s'occuper du corps synthétique pour l'IV du vaisseau. Quant à Isïana et Lynia, elles discutèrent autour d'un verre sur la destination à laquelle Lynia désirait être déposer. Puis elles se dirigèrent vers l'infirmerie.

    Joran ayant terminé de s'occuper de Narillia, il vérifia Isïana (Lynia ayant refusée la proposition) et il s'avéra que celle-ci avait une blessure à la main. Il la soigna rapidement puis ils quittèrent l'infirmerie. Joran partit rejoindre Onthron au bar. De leur côté, Isïana et Lynia partirent visiter le vaisseau. Puis, Lynia décida de se reposer durant le trajet.

    De son côté, Isïana rejoignit Houjili et elles eurent une discussion concernant l'IV de l'Elasa puis du corps cybernétique que construisait Houjili qui contait en faire un méca de sécurité. Au terme de cette conversation, les deux femmes rejoignent Onthron et Joran. Ces derniers n'étaient plus sobres depuis un petit moment. Joran annonça en rigolant qu'Onthron en pinçait pour Lynia. Celui-ci maugréa mais n'ajouta rien. Houjili et Isïana burent un verre. Puis l'Asari et l'humain transportèrent le Galarien dans la salle de vie pour qu'il puisse décuver. Ils revinrent et Joran décida d'abandonner le bar pour ne pas se retrouver dans le même état qu'Onthron.

    Par la suite. Isïana et Houjili continuèrent à discuter. Néanmoins, l'Asari lança une pique à la Quarienne qu'elle prit très mal. Elles se séparèrent donc. Chacun retourna à ses activités jusqu'à leur arrivée dans le système Sheol où Isïana convoqua tout le monde sur la passerelle de pilotage.

    Une fois arrivé, Joran et Houjili partirent devant et emmenèrent Narillia sur un brancard pour les toubibs de Gei Hannom. Isïana, Lynia et Onthron les suivirent par la suite. Lynia fit un adieu à ses compagnons d'un jour et quitta les lieux. Tandis qu'Isïana partait rejoindre Yeeli


«En cours»

  • Un précieux contact



    Lieu : Gei Hannom, Système Sheol, Nexus d'Hadès, Travée de l'Attique
    PJs : Isïana N'iim
    PNJs : Houjili Nar Neema Vas Elasa, Joran Koliak, Yeeli et Sur'Kesh Koriaza Moreon Onthron
    Description :
    A leur arrivée sur Gei Hannom, Isïana et Yeeli discutèrent pendant que Narillia était transportée vers l'hôpital de la grande installation des scientifiques basées sur la planète. Pendant ce temps Joran partit faire un tour en ville et tandis qu'Houjili et Onthron retournèrent à bord de l'Elasa

    Isïana et Yeeli avancèrent en direction de l'installation tout en discutant tranquillement de tout et de rien ainsi que des péripéties récentes d'Isïana et son équipe. Ils arrivèrent finalement dans la cour centrale de l'installation scientifique donnant sur les différents bâtiments puis entrèrent dans l'hôpital.

    Après avoir demandée à l'accueil, ils se dirigèrent dans la chambre (312) où se trouvait Narillia. Là, ils croisèrent le docteur Vlad Kolms qui dianostiquait l'Asari. Celui-ci leur indiqua qu'elle s'en sortirait mais devrait rester entre 2 et 3 semaines à l'hôpital. Le docteur les quitta puis se fut le tour d'Isïana. Celle-ci quitta par la suite le bâtiment après être restée quelques instant à regarder Narillia puis s'installa sur un banc inoccupée de la cour centrale.

  • Attaque par mauvais temps



    Lieu : Trident, Système Hoplos, Nexus d'Hadès, Travée de l'Attique
    PJs : Quintus, Isïana N'iim et Romrik Damminson
    PNJs : Houjili Nar Neema Vas Elasa et Joran Koliak
    Description :
    Durant leur séjour sur Gei Hannom, une attaque de pirates kidnappeurs se déroula, sans que l'on sache la véritable cible. Néanmoins, ceux-ci furent repoussés et Isïana captura la copine du chef de gang. Elle décida donc de l'échanger contre un autre prisonnier ou de l'argent.

    Arrivée sur la planète à bord du Maliaki en compagnie d'Houjili et Joran, elle s'avança avec sa prisonnière et attendit dans une petite clairière non loin de la base des criminels. Finalement, trois mercenaires débarquèrent et procédèrent à un transfert d'argent. Mais uniquement pour distraire l'Asari. Le commandant des trois mercenaires (un dénommé Johan) tua la prisonnière et indiqua à Isïana qu'ils étaient là juste pour la capturer, dans le but de toucher la prime sur sa tête.

    Selon, leur ordre, Isïana les amenèrent en direction d'Houjili et Joran, sans leur indiquer qu'ils étaient à bord du Maliaki et prêts à les recevoir. Le combat fut très bref et les trois mercenaires vite éliminés. Isïana récupéra quelques armes encore utilisables puis se dirigea vers le Maliaki lorsqu'elle entendit l'alarme puis des explosions au niveau de la base des bandits.



  • Pèche urbaine au Volus ? Jamais sans une bonne bière !



    Lieu : New Jericho, Joab, Système Enoch, Nébuleuse de la Rosette, Systèmes Terminus
    PJs : Xern Dörnus et Isïana N'iim
    PNJs : Traxus Rigg et Narillia Nar'Kali
    Description :
    Isïana et Narillia étaient tranquillement en train de prendre un verre dans un bar de New Jericho alors qu'elles venaient tout juste de débarquer sur la planète lorsqu'elles se retrouvèrent mêler à une véritable guerre de gang.

    Tirant à tout va depuis une ballustrade donnant sur une place publique planquées derrière des conteneurs de bières Turiennes et humaines en compagnie de deux civiles n'ayant elles aussi rien à voir dans l'histoire, elles se retrouvèrent nez à nez avec deux Turiens.

    Après une relative discussion, elles eurent l'explication de la raison des combats: un gang tentait de prendre la place du marché tenue par un gang rival, en plus du fait qu'il devait éliminer un Volus. Créant une brêve alliance, Narillia rejoignit prêter main forte à Xern qui était parti prendre une bière et venait de tomber sur des types de l'autre gang tandis qu'Isïana aidait Traxus à éliminer les mercenaires en face et à aligner le Volus avec son lance-missile.


____________________________________________________________________

Retour menu


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Datapad - Isïana N'iim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Datapad - Isïana N'iim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Datapad de Vaakin Wolfinger
» Datapad de Rhaïlya Farron
» Datapad de Londuu Rhes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « Documents partagés. » :: ◄ Journaux de bord.-
Sauter vers: