Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les ennuies c'est comme la chtouille ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Mar 3 Avr - 21:14

Suite de : Première rencontre avec un Spectre ; ou comment les ennuis commencent ...

La frégate turienne était toujours à quai, Soran était assis sur le bord de son lit, capuche enlevé, la main droit sur le visage en tenant un datapad en main gauche. Une vidéo avec un message vocale passait en boucle. On lisait une légère frustration sur son visage.

HRP : C'est juste un petit message pour introduire la suite de nos aventures ! Le ou la première qui postera, précisera juste que son personnage rentre en ayant frappé mais sans que Soran la remarque et qu'il ramasse le datapad avec précipitation qu'il est un peu confus tout sa tout sa quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shas'iasto Nar Neema

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part dans la Voie Lactée

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte quarienne, vaisseau Neema
Profession / rang : Scientifique/exilée

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Ven 6 Avr - 13:08


L'Omnitech de Shas'iasto se mit à vibrer doucement. Elle interrompit ses recherches sur Kyara. De toute façon, elles ne menaient à rien. Les quelques bribes d'information confirmaient ses suppositions. Une Justicar connue pour son combat acharné contre toute forme de crimes, surtout contre les organisations criminelles hors-la-loi. Pas grand-chose d'autre. La Quarienne n'était pas une courtière. Elle pouvait rentrer dans n'importe quel système et rechercher une information précise. Par contre, rechercher des détails sur quelqu'un, mais sans savoir exactement quoi ni où, c'était au-delà de ses compétences.

*Un message de Soran ... vaisseau à rejoindre ... je finis ça et j'y vais*

Elle aurait bien sûr pu avoir recours à un courtier. Mais non ... le peu d'entre eux qu'elle connaissait n'étaient pas vraiment du genre fiable. Tant pis, il faudrait faire avec.


- Mètis, laisse tomber les recherches. Enregistrement au cas où. Déniche moi l'itinéraire jusqu'au dock.

- Dock de type militaire identifié, créatrice Shas'iasto. Chemin affiché. Le dock est actuellement réservé par l'armée turienne.

Un dock réservé par des militaires ? Cette idée la mettait mal à l'aise. Déjà qu'avoir affaire à des forces de police, elle n'aimait pas trop ça, alors de militaires, Turiens en plus ...

*Le contrat est accepté de toute façon. Et j'ai vraiment besoin de cet argent.*

Trouver ledit dock ne posa pas de problème. En revanche, y accéder, oui. Elle avait à peine fait deux pas dedans qu'un Turien lui barra le chemin de manière brutale.


- Ceci est une zone militaire, Mam'zelle. Vous n'êtes pas autorisée à y accéder.

En dépit de sa taille largement inférieure (une bonne vingtaine de centimètre), la Quarienne le fusilla du regard. Surpris par cette réaction, le Turien fit un pas en arrière. Elle en profita pour lâcher d'un ton glacial :

- Soran Ter m'a demandé de venir. Alors vous feriez mieux de m'indiquer où il est ... soldat.

Le Turien recula d'un autre pas, puis se ressaisit.

Je vais vous emmener le voir. J'espère pour vous que ce n'est pas du bluff !

Il essayait visiblement de restaurer son ego malmené, et Shas'iasto ne se donna même pas la peine de réagir. Elle le suivit docilement. Arrivé devant une frégate en excellent état, il se mit à discuter avec un autre militaire.

*Une frégate, tout de même. C'est pas rien ... Elle doit avoir une certaine importance. La mission.*

Après s'être visiblement pris un bon savon, le premier Turien fit demi-tour, non sans jeter un regard venimeux à Shas'iasto. L'autre s'approcha et lui fit signe de le suivre.


- Mes excuses pour l'accueil. Je vais vous guider jusqu'au Commandant.

Shas'iasto ne réagit pas, à nouveau plongée dans ses réflexions. Son interlocuteur resta imperturbable et embarqua dans le vaisseau. Elle lui emboîta le pas. Quelques minutes plus tard, et quelques dédales de couloirs plus loin, il la laissa devant une porte. Sans hésiter, elle frappa et entra. L'attention de Soran était concentrée sur un Datapad, avec un message vidéo, si bien qu'il ne l'avait pas entendue. Quelques instants plus tard, il pris conscience de sa présence. Dans un geste brouillon et un peu confus, il se redressa et fit disparaître le bloc de données.

*Bizarre. Qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir sur ce bloc ?*

Sans cesser de le regarder, elle s'adossa à une paroi, avant de lâcher une remarque sur son ton habituel, avec une pointe d'humour piquant.


- La qualité de l'accueil laisse un peu à désirer, ici ...


Dernière édition par Shas'iasto Nar Neema le Ven 13 Avr - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara T'Zyr

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 20/02/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Ilam
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Sam 7 Avr - 3:16

Après sa rencontre au bar Kyara retourne chercher ses affaires laissées dans sa chambre louée, pas grand chose en fait, quelques trucs personels, son armure de terrain rouge et noir et ses deux armes, et va de ce pas vers le docking bay qu'on lui a indiqué.....

Un vaisseau militaire Turien rien de moins. Soran prévoit t'il partir en guerre? Remarquez que çà ne déplairait pas à Kyara. Tout dépend bien sûr de la cause. Bref. La bleue arrive à l'entrée d'accès du dock qui est bien sûr gardé.

Le soldat Turien en question la voit bien sûr approcher et se met dans son chemin...

- Euh. Désolé mais l'accès à ce dock doit être autorisé.....

- Il l'est. Mon nom doit être déjà dans votre régistre. Vérifie "Kyara T'zyr".

Le garde s'exécute sur son omni et retrouve effectivement le nom de Kyara sur la petite liste d'individus attendu par Soran.... Mais c'est surtout ce logo juste en bas de son nom qui fait lever les sourcils du Turian... Ouais bon. Le signe des Spectres fait souvent cet impression.

Sur un ton maintenant moins formel (peut être qu'il aime les Spectres...ou les Assaris) le garde dit....
- Okay. Il semble que tu es en règle. J'vais te guider vers le buraeu de Soran Ter....

- Pas la peine de quitter ton poste......
(Kyara jette un oeil rapide sur l'uniforme du garde)
....euh Lieutenant. J'ai déjà parcouru les antrailles de bâtiments de cette classe. J'vais trouver mon chemin. Soran doit surement se trouver dans la section des quartiers des officiers, non?

Le Turien, visiblement soulagé de ne pas avoir à quitter son poste.... encore, réplique....
- C'est bien çà. Mais il doit être déjà occupé avec la personne qui est passée ici juste avant toi....

Kyara réfléchie une seconde...

- Cette personne. Ce ne serait pas une Quarienne aussi chaleureuse qu'un Geth?

Le garde ne peut s'empécher de sourire....

- Ben oui, affirmatif. Cette "Chiasse-ass-tau" semble être douée pour se faire des amis....


"Chiasseasstau" voilà donc son nom......

- J'vais juste attendre mon tour alors .Bon eh bien merci.

Sur ces mots l'assari fait ses adieux au garde et entre dans le vaisseau, son petit sac d'effets personels à l'épaule. Comme prévu, elle se retrouve sans problème dans ce labyrinthe de corridors et d'espaces ouverts.

Finalement elle est devant les appartements de Soran mais la porte d'entrée est déjà ouverte... Se risquant un coup d'oeil à l'intérieur elle remarque inévitablement "Chiasse"( Razz ) accotée à un mur en train de regarder un Soran visiblement très préoccupé... Elle entre à son tour, s'accote également sur le mur et attend.... que Soran s'adresse à elle ou à eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Sam 7 Avr - 12:16

L'arrivé de la quarienne surpris Soran qui d'un mouvement brusque ramassa son datapad. Celle-ci engagea la conversation à propos de l'acceuil des militaires turiens.

-Excuses-les, ce ne sont que des soldats qui ne savent même pas ce que tu fais ici.

Soran repris son air préoccupé un instant, pour finir par relever la tête quelques secondes plus tard et remarquer que Kyara était arrivé elle aussi. Il se leva du bout de son lit et les invita à entrer et à s’asseoir quelques instant avant le départ. Et s'approcha d'un intercom.

-Timonier ! Les préparatifs sont ils terminés ?
-Oui mon commandant, les papiers sont signés et notre fenêtre de passage est ouverte.
-Décollage timonier.
-Oui mon commandant !

Une sirène retentit dans tout le vaisseau puis un message pré-enregistré fut diffusé.

>>> Décollage imminent ! <<<
>>> Fermeture des sas ! <<<
De petits bruits de compression s'entendaient dans tout le vaisseau.

>>> Débrochage du quai ! <<<

Tout l'équipage ressentit une légère secousse au moment où les broches d'ammarages furent enlevées. Puis la frégate débuta sa sortie de l'atmosphère pour se diriger vers le relais en direction de Tuchanka.
Soran regarda ces deux collègues.


-Suivez moi, nous allons passer à la salle des opérations.

Quelques couloirs et porte plus tard. Ils arrivèrent dans la salle des opérations. Une grande pièce avec une table au milieu avec une représentation holographique de la citadelle. Sur les murs, des écrans de sécurités du vaisseau ainsi de les caméras extérieurs et d'autres vidéos d'information provenant de l'extranet.
Soran fit un geste de la main.


-Prenez place, je vais vous briefez sur l'opération.

Ces omnitechs s'activèrent, il eut la possibilité de brasser les infos pour les afficher sur la représentation holographique au milieu de la table.

-Nous nous dirigeons donc vers Tuchanka. Les donnés indiquaient quelques chose en orbite autour de la planète. Dans nos archives nous avons retrouvés l'existance d'une station de recherche galarienne de l'époque d'avant le génophage. Elle doit être dans un mauvais état.
Quelques mouvements de mains plus tard.
-Les derniers scans des environs de la planète révéle un groupe de débris qui gravite en orbite.
Il afficha les scans tout en les expliquant attentivement.
-Sachez que nous ne connaissons rien ou presque de l'ennemie. Ni se que nous trouverons la dedans. Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shas'iasto Nar Neema

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part dans la Voie Lactée

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte quarienne, vaisseau Neema
Profession / rang : Scientifique/exilée

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Lun 9 Avr - 3:00


Shas'iasto avait prévu qu'elle serait mal à l'aise dans un vaisseau militaire, mais pas à ce point. Et la présence de Kyara n'arrangeait pas les choses ; tant son instinct de préservation (face à une Justicar) que sa carapace de cynisme lui hurlaient de s'éloigner d'elle. Elle se força néanmoins à se concentrer sur le speech de Soran. Le moindre détail pouvait être capital lors d'une mission. Le hic, ici, c'était justement l'absence de détails. De toute information viable, d'ailleurs.

*Une station de recherche pré-génophage .... ça fait au moins 1400 ans ! Choses encore d'époque ... la coque, peut-être ... probablement rien d'autre ...*

Et, selon ses déductions antérieures, les gars d'en face avaient les moyens de se procurer de la technologie geth, à une échelle importante, et de l'utiliser. Donc des moyens non négligeables. Autant dire que niveau autres technologies, il ne devaient pas être trop mal lotis. Et qu'ils avaient surement pu remettre en état l'ensemble de la station, défenses incluses.


- -Sachez que nous ne connaissons rien ou presque de l'ennemie. Ni se que nous trouverons la dedans. Des questions ?

Shas'iasto inspira à fond. Elle avait beau être tendue, elle avait besoin de certains détails. Elle s'éclaircit la gorge et fixa Soran droit dans les yeux.

- Oui. Quel est le modus opérandi pour l'opération ? Combien d'hommes engagés dedans ? Quelle tactique envisagée ? Par où est-ce qu'on s'introduit ?

La Quarienne marqua une pause. Elle savait que ce qu'elle allait dire paraîtrait froid et cynique, qu'elle allait encore passer pour une "salope sans coeur", pour reprendre les mots d'un collaborateur occasionnel.

*Pas de sentiments lors d'un travail ... bosh'tet, j'en connais le prix !*

Elle inspira un grand coup, puis s'exprima d'un ton froid et détaché.


- Quelles sont les priorités ? Neutraliser la station ou découvrir ce qui est arrivé aux gosses ? L'affrontement direct comporte trop de risques s'il faut en plus s'occuper de rechercher les enfants. Sans même parler d'une évacuation ...

La Quarienne avait à peine fini sa phrase qu'elle sentit le regard désapprobateur de plusieurs Turiens sur son dos. Elle haussa les épaules mentalement. Leurs sentiments ne lui faisaient ni chaud ni froid. Seule sa survie et la réussite de son travail étaient importants à l'instant présent. Elle se concentra sur Soran, ignorant le reste des personnes présentes, et particulièrement Kyara. Elle se doutait déjà que la réaction de l'Asari ne lui serait pas vraiment agréable.


Dernière édition par Shas'iasto Nar Neema le Ven 13 Avr - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Jeu 12 Avr - 10:00

Soran regarda Shas'iasto poser ces questions, toujours aussi froidement que précédemment. Il se posa même la question de savoir si elle avait vraiment un coeur. Il s’apprêtait à lui répondre, quand il remarqua les regards de certains turiens en direction de la quarienne.

-Vous trois là. Calmez vous tout de suite.
-Mais commandant !
-Vous rougissez soldat ! Et il n'y a pas de "Mais commandant !" qui tiennent !

Il se calma et reprit la parole par les explications de la mission.

-Donc on va opérer comme un plan de sauvetage en zone inconnu. Pour les non-turiens je vous expliques brièvement. Deux équipes vont s'infiltrer jusqu'à la station pour nous ouvrir le passage. Ils auront un autre rôle, celui de sécuriser l'exfiltration pendant que nous serons à l’intérieur. L'une des deux équipes viendra nous prêter main forte en cas de besoin. Ensuite, nous, les équipes opératives. Notre but premier sera de savoir qui ils sont et quels sont leur but. C'est pour cela que tu es là gamine. Pour les otages, si il en reste, il faudra qu'on les évacuent.

Soran continua ces explications sur l'intervention. Il reprit son briefing avec plus de détails. Ils allaient s'infiltrer par un sas utilisé pour les déchets. Les membres des deux premières équipes, celles d'infiltration, nommées I1 et I2 furent désigné. Deux petites équipes de 3. Les équipes opératives furent elle appelées O1, O2 et O3. La première étaient composé de Soran, Kyara et Shas'iasto. Les deux autres de turiens membres de l'équipage.

-Ha oui, j'oubliais. Deux autres frégates vont venir appuyer notre intervention avec leurs équipes. Elles savent parfaitement ce qu'elles ont à faire. Vous avez tous compris ?
-Commandant, nous sommes en approche de l'orbite de Tuchanka.
-Très bien, placez-vous en mode observation. Nous enverrons le leurre sur la planète d'ici quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara T'Zyr

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 20/02/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Ilam
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Jeu 12 Avr - 22:34

Kyara suivit et écouta le briefing sans rien dire..... Et honnètement qu'y a t'il à répondre? Que les Salariens aient laissés trainé des cochonneries en orbite autour de Tuchanka, celà ne devrait surprendre personne..... Et la possibilité que des squatteurs s'y soient installé non plus. Beaucoup de facteurs inconnus. Donc rien sur quoi établir des questions....

Et "Chiasse" qui semble aussi douée dans l'art de se tirer dans le pied qu'avec les Omnis. Ou peut être est ce seulement sa manière de s'exprimer qui manque un peu de diplomatie... Mais quelque part elle soulève un point. S'il suffit ici de sauver des mioches il va falloir se retenir de tirer dans le tas sans regarder sur quoi on tire.

Néammoins, Il y a un truc qui titille Kyara et là dessus elle ne peut se taire....

Euh.... Soran.... La dérnière fois que j'suis passé dans ce coin c'était il y a dix ans mais j'suis quand même au courant que les choses n'y sont plus les mêmes. Les Krogan ne sont plus divisés en petits clans mais unifiés en un seul. Ils ont maintenant autre chose à faire que de se taper dessus. Comme surveiller leur espace par exemple.... Trois Destroyers Turiens ne vont surement pas passer inaperçus. Et je doute fort qu'un leurre va les berner assez longtemps pour venir demander des explications....

(pause)


Comme tout le monde les Krogan ne sont pas insensibles au sort de gamins... Surtout les Krogan en fait. Pourquoi ne pas contacter leur Grand chef de clan, euh... Udnor Wrex si j'ai bonne mémoire, s'il ne pourrait pas donner un coup de main quelconque?.......... À moins bien sûr que cette histoire de rapt d'enfants ne soit pas le seul but de la mission.....

(PSHRP: Shas. Tu pourrais trouver une autre couleur pour tes dialogues s'il vous plait? Le noir sur fond brun-foncé c'est pas top... Neutral )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Jeu 12 Avr - 23:33

Soran écouta les commentaires de Kyara et lui répondit rapidement.

-Tout est déjà prévue, nous leur avons parlé des enlèvements, que nous avions un plan. Enfin bref, nous avons refusé leur aide ... Ou plutôt j'ai refusé leur aide, les krogans sont des électrons libres ... Dommage que je ne puisse plus m'y rendre. Le krogans ne nous pauseront aucun problème. Et le leurre n'est pas pour les reptiles sur le caillou d'a côté, mais pour les squatteurs.

Soran regarda chacun des membres de l'équipe. Il attribua à chacun son groupe et un briefing plus détaillé pour les forces militaires turiennes. Après avoir annoncé l'envoie du leurre, il quitta la salle de briefing en ayant demandé à chacun de se rendre à son poste et que l'opération allait débuter d'ici quelques minutes.
Soran se rendit en premier lieu dans ces quartiers pour s'équiper de son armure et vérifier tout les programmes de combats sur son omnitech. Puis descendit pour le hangar où tout le monde l'attendais. Chaque soldat turien s'équipa en arme et munition. Ils vérifièrent les communications de casque à casque.
Les deux équipes d'infiltrations I1 et I2 sautèrent dans leur navettes et furent larguées dans le tas gravats qui gravitaient autour de Tuchanka avec la station. Il ne leur fallut que quelques instant pour avoir leur appelle de confirmation de la prise de position.


-Y a pas à dire, ces UT-47A Kodiak sont nickel pour les missions dans ce genre commandant.
-Pour une fois que les humains font quelques chose de bien.
-La ferme soldat !
-Oui mon commandant !
-Chaque groupe embarque dans sa navette dès que les deux premières sont revenues.

Les navettes utilisées par les équipes d'infiltrations étaient à peine arrivées qu'elles embarquaient une autre équipes pour les débarquer sur la station. Tout les groupes étaient arrivés, les navettes restèrent a porté, alors que la frégate ne bougeait pas pour continuer à leurrer l'ennemie.

-Equipe I1 et I2, vous savez ce que vous avez à faire. Les autres avec moi.

Les 3 équipes opératives suivirent Soran en gardant une formation de combat vérifiant chaque croisement. C'était bien de trop calme dans la station.

-C'est trop calme commandant.
-Je sais ... et je n'aime pas cela aussi soldat. Les plans indiquent une zone de détention plus loin sur la droite, et la zone de recherche sur la gauche. O2 et O3 vous allez à droite. La bleue et la gamine avec moi à gauche.

Le groupe se scinda en deux. Celui de Soran se retrouva devant une porte vérouillée. Le spectre tenta une ouverture avec un programme de piratage basique, mais sans succès.

-Gamine, ouvre la porte, la bleue vérifie avec moi que rien ne nous arrive dans le dos.

Soran se mit en position, un fusil d'assaut en main à surveiller le couloir, tout en regardant derrière lui ce que faisait Shas'iasto au cas où la porte s'ouvrirait. Une communication arriva au casque du turien.

-Commandant, ici O2, les cellules sont vide. Mais c'est dégueulasse. Y a beaucoup de sang, mais aucun morceaux de corps. Et ho putain ! Y en a un qui viens de gerber !
-La mission se complique. Gamine t'en es où ?


Dernière édition par Soran Ter le Ven 13 Avr - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shas'iasto Nar Neema

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part dans la Voie Lactée

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte quarienne, vaisseau Neema
Profession / rang : Scientifique/exilée

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Ven 13 Avr - 11:11


Shas'iasto était habituée aux longues périodes de silence et d'attente, mais lors de ses missions en solo, où il s'agissait d'infiltrer sans se faire remarquer. Là, alors qu'il y aurait du avoir des ennemis, pas la moindre résistance, pas le plus petit signe de présence d'un organique. Machinalement, elle vérifia que la sécurité de sa Locust était bien désactivée. Et à en juger par la réaction des commandos, ils ressentaient la même chose.

-C'est trop calme commandant.

-Je sais ... et je n'aime pas cela aussi soldat. Les plans indiquent une zone de détention plus loin sur la droite, et la zone de recherche sur la gauche. O2 et O3 vous allez à droite. La bleue et la gamine avec moi à gauche.

La zone de recherche ? Oui, elle préférait vraiment y aller plutôt que dans la zone de détention. Non seulement parce que l'une de ses motivations était justement d'étudier la technologie de la station, mais aussi parce qu'elle avait la désagréable intuition que ce qu'ils y verraient ne serait pas bon pour l'estomac. Jusque-là, elle avait beau regarder les alentours, rien de bien notable. Tout l'environnement devait encore dater de l'époque originelle de la station.

Son intérêt se ralluma lorsque Soran arriva devant une porte verrouillée et échoua à l'ouvrir. Le Turien se tourna alors vers elle.


-Gamine, ouvre la porte, la bleue vérifie avec moi que rien ne nous arrive dans le dos.

Shas'iasto connecta aussitôt son Omnitech au système de la porte. Elle commença à visualiser le code employé. Pas de la technologie geth, là, mais néanmoins récente. Elle lança aussitôt un scan de Mètis. Pour le moment, le temps n'était pas primordial, donc autant éviter de déclencher quelque chose.

*Ca c'est un ajout ultérieur ... donc ... où sont les gars qui ont fait ça ...*

Le scan commençant à donner ses premiers résultats, elle interrompit ses réflexions et étudia attentivement les informations qui défilaient sous ses yeux. Un quintuple verrou électronique, à 3 embranchements chacun. Pas de capteur type mine enclenché. Par contre, ce programme, là ... Sûrement une alarme d'ouverture. Si elle faisait comme ça ... oui, ça devrait ...


-Commandant, ici O2, les cellules sont vide. Mais c'est dégueulasse. Y a beaucoup de sang, mais aucun morceaux de corps. Et ho putain ! Y en a un qui viens de gerber !

-La mission se complique. Gamine t'en es où ?

La gamine ne question l'entendit à peine. Elle marmonna à son adresse :

- J'y suis presque ... pas envie de déclencher ... ira plus vite si pas d'interruption ...

En quelques manipulations, elle copia le programme détecté par Mètis, puis le reconfigura pour tourner en boucle. L'ouverture de la porte était indécelable, et si quelqu'un étudiait le programme, il faudrait qu'il sache exactement quoi chercher pour remarquer le changement. Autant dire qu'ils seraient déjà repérés d'ici là. Puis la Quarienne activa Hermès. L'I.V se mit au travail et , une minute plus tard, la porte était déverrouillée.

Shas'iasto s'en écarta promptement. Elle allait signifier à Soran son succès, quand la porte s'ouvrit toute seule. Shas'iasto se retourna d'un bond en pointant son arme. Personne. La salle était vide de toute présence vivante.

*Mais c'est quoi ce ...*

Son juron mental fut interrompu lorsqu'elle aperçut ce que contenait la salle. Des consoles de données. En nombre important. Et ce coup-ci, c'était de la technologie geth ! Elle se força néanmoins à rester sur place, le temps d'un scan pour vérifier l'absence de pièges. Puis elle se rua sur l'un des terminaux d'accès et commença à scanner et analyser ce qui se trouvait dedans, à nouveau hermétique au contexte réel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Ven 13 Avr - 12:18

Le bruit d'ouverture de la porte fit retourner instantanément Soran. Il lança plusieurs jurons dans sa tête pour Shas'iasto qui aurait du le prévenir. Mais il se dit qu'ils auraient tout à fait pu être repéré. Mais rien, le néant, aucune âmes qui vient. Son scanner n'indiquaient rien. Si il y avait quelqu'un, il était caché ou restait immobile. Ils entrèrent dans la pièce en surveillant chaque recoin. Shas'iasto avançait prudemment. Elle tremblait légèrement, de peur ? d'excitation ? Une fois que la pièce avait été sécurisée elle sauta sur l'une des consoles.

-Equipe O2 et O3, vous avez quelques choses ?
-RAS commandant et vous de votre côté ?
-Idem, juste des consoles. Notre ... experte s'occupe de trouver les infos.

Soran regarda plus attentivement la pièce avec une représentation de l'intérieur de la pièce afficher sur sa visière holographique. Quelques chose clochait, il y avait une porte en plus et l'un des murs avaient été remplacé par une grande baie vitrée.

-Lieutenant, la station a été modifié.
-On viens de le voir commandant. Il devrait y avoir une porte qui vous rejoindre, mais il n'y a qu'un mur. Il n'a pas l'air très épais. On peu tenter de le perforer.
-Non surtout pas !

Soran s'approcha de la zone vitrée. Il n'y avait pas de lumière. Impossible de voir au travers, même avec l'éclairage du casque.

-Gamine, tu peux voir pour allumer les lumières et déverrouiller la porte par la suite ?

Aucune réponse de la quarienne qui était absorber sur ces analyses. Kyara surveillait la porte qui était resté ouverte. Alors que le turien allait attraper l'épaule de Shas'iasto, leur porte d'entrée se verrouilla et une autre, à l'opposé de la pièce s'ouvrit.

-Vite à couverts !

Shas'iasto ne bougeait pas et continua de pianoter sur les consoles. Deux humanoïdes encore indéterminé entrèrent dans la pièce sans faire attention à la quarienne. L'un d'entre eux pointa son arme sur l'experte en technologie.

-Qui c'est celle là ?
*Merde ! faut qu'on la sorte de là.*

HRP : zavez quartier libre pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara T'Zyr

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 20/02/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Ilam
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Ven 13 Avr - 20:25

Kyara suit ls autres dans la pièce se rend aussi à l'évidence. Il n'est pas nécessaire d'être expert en tech pour reconnaitre de la techno Geth dès qu'on en voyait. Les bidules de ces robots ont un look bien distinct. Ici encore rien d'inattendu si on se base sur les infos donnés en briefing plus tôt. Pas que çà indique forcément que ce soit des Geth qui soient dérière çà. Après tout c'est assez facile de prendre des trucs de Geth: Ramasser le fusil d'un trooper tombé par exemple.

Kyara est interrompue dans ses réflexions par la porte d'entrée qui se ferme abruptement. Et en moins de temps qu'il faut pour crier "C'est un piège" une autre porte s'ouvre à l'autre bout de la pièce. Laissant voir deux individus dans la pénombre dont l'un deux pointe une arme vers "Chia..."... euh... le froide Quarienne. Bien sûr la bleue réagi à la vitesse de l'éclair et effectivement un éclair bleu traverse la pièce et envoi le type qui pointait la "Froide Quarienne" voler de quelquyes mètres dans le corridor dérrière l'accès. L'autre individu, surpris par l'éclair..... puis par l'asari encore imbuée d'un aura biotique debout juste à côté de lui, tente de sortir son arme à son tour mais trop tard. KYara est déjà sur lui. Quelques mouvements rapides plus tard et voici le deuxième type au sol, un Carnifex pointé sur sa tête.

Kyara, le genou sur l'individu fait un rapide coup d'oeil dans le corridor. L'autre semble être dans les pommes contre le mur du fond. Ne voyant personne d'autre arriver elle peut maintenant porte son attention sur son bonhomme........ Un Quarien? Çà s'est interessant et du coup la présence de technologie Geth dans ces lieux a plus de sens....

Kyara crie à "Ch....."...... "Hé Gamine" (Reprenant le sobriquet lancé par Soran.... "Chiasse" était tentant mais s'était sans doute le garde Turien qui a mal prononcé son nom... ou peut être était ce un lapsus volontaire de sa part?) "j'ai trouvé deux de tes amis....."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shas'iasto Nar Neema

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part dans la Voie Lactée

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte quarienne, vaisseau Neema
Profession / rang : Scientifique/exilée

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Sam 14 Avr - 1:03


Des lignes de code Geth défilaient devant les yeux de la Quarienne. C'était bien les mêmes gars qui avaient utilisé le module que lui avait remis Soran, à priori. Autant dire que ce n'étaient pas des manches niveau capacité d’ingénierie. Elle-même aurait été incapable de connecter efficacement des modules Geths à de la technologie plus conventionnelle. Le même cryptage que précédemment. Elle s'interrompit. Trop facile. Pas le moindre piège sur la porte, pas de code d'accès aux terminaux.

* J'vais lancer Mètis scanner tout ça ... pas touche aux données en attendant ... cette porte qui c'est ouverte toute seule ... ça me taraude ...*


-Gamine, tu peux voir pour allumer les lumières et déverrouiller la porte par la suite ?

Elle écarta la demande de Soran d'une pichenette mentale. Les résultats du scan de Mètis apparurent devant ses yeux. C'était absurde. Un cryptage complexe, certes, mais pas insurmontable. Et toujours pas le moindre programme de destruction ou de blocage.

*'Tain ... ça n'a pas de sens ... mais franchement ... non, vraiment ...*


-Vite à couverts !

Complètement absorbée par ce problème, elle ne réagit même pas lorsque deux gardes firent irruption dans la pièce, puis que Kyara les neutralisa en un éclair. Mètis commençant à décrypter les données, elle y jeta un coup d'oeil. Des historiques de navigation. Visiblement, ça faisait une bonne dizaine d'années que ce petit jeu d'enlèvements durait, mais était jusque-là localisé dans les systèmes Terminus et la Travée de l'Attique. Puis elle atteignit une autre zone de fichiers. Les détails des expériences. Tout y était. Protocoles suivis, résultats, méthodes, ... Elle eut un haut-le-coeur. Ça n'allait pas plaire aux deux autres, ça ...

- Hé Gamine, j'ai trouvé deux de tes amis.....

Elle se retourna sur sces mots et avisa le garde tenu en joue par Kyara. Elle s'avança jusqu'à lui et le regarda. Puis elle se releva, sans aucune émotion visible.

Inconnu ... fais-en ce que tu veux ...

Activant son micro, elle s'éloigna des deux adversaires neutralisés.

- Soran, ça n'a aucun sens ... c'est illogique de laisser ça sans protection ... pour nous, scientifiques, nos données de recherche, c'est ce qui est le plus précieux ! Vérifiez vous-même le contenu ... gaffe aux nausées ...

Shas'iasto lui désigna le terminal d'accès du doigt, puis se dirigea vers les commandes de la salle. Il fallait qu'elle vérifie un truc. Se connectant à la porte ouverte, elle lança aussitôt un scan rapide vers les ports d'entrée. Bingo ! L'I.V avait détecté un programme actif qui surveillait les verrous. Quelques micro-secondes après avoir été perçu, il se volatilisa.

*Bordel ... mais il se passe quoi ... un truc qui réagit aussi vite ... non ... tout de même pas ...*

Elle coupa cours à ses réflexions et lança Arès en action. La troisième et dernière de ses I.V. Conçue pour la destruction pure et simple de connexions et de programme. Elle bousilla littéralement toutes les lignes reliant cette salle à l'extérieur. Quoi que soit ce mystérieux intervenant, il ne pourrait plus rien faire ... du moins pour le moment, tant qu'ils étaient ici. La Quarienne se connecta à l'éclairage et s'adressa au reste du commando.


- Deux points urgents ... il y a quelque chose qui nous surveille de partout ... électronique ... I.V ou I.A ... s'amuse à ouvrir et fermer les portes ... si gardes il y a, ils doivent protéger ce truc ...

Elle effectua une dernière manipulation et la lumière se fit derrière la baie vitrée

Et Kyara, Soran ... je crois que ceci va vous intéresser ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Sam 14 Avr - 18:49

Soran approcha de Kyara qui tenait encore au sol l'un des deux assaillants. Il pointa une arme de poing sur une partie de son corps où un tir ne serait être mortelle.

-Je vais te poser deux-trois questions. Et si tu répond correctement, je te laisserais la vie sauve. Tu as bien compris.
-Plutôt crever.
-Bien, alors je vais commencer par enlever la visière de ton casque.

Le turien mis sa main sur la visière du casque. Au moment du contact, une décharge électrique fit lâcher prise aux deux Spectre. Il se sauta sur le quarien et tenta de lui arracher sa visière. Il l'avait à peine lever que du sang coulait abondamment.

-Et bien on ne pourra plus rien tirer de lui, même pas savoir à quoi peu bien ressembler un quarien.

Il se retourna vers Shas'iasto au même instant. Elle était concentrée dans ce qu'elle faisait. Il s'approcha de la baie vitré, puis de la quarienne. Elle lui expliqua que n'importe quel scientifique placerait un cryptage ou une sécurité plus aboutit que ce qu'elle a ici. Elle repartit sur une console après avoir donné un rapport des recherches menées ici.
Il y avait de tout, de la théorie de l'évolution, jusqu'à la création et le test de certains virus et même de drogue de combat. Et certains passages n'étaient pas beau à lire et probablement encore mois à voir. Les résultats même de certaines recherche semblaient totalement aberrant, même pour un non-xénobiologiste. La mise en garde de la quarienne vis à vis d'une probable IV ou IA qui pourrait être entrain de jouer avec eux ne le surpris pas plus que cela.


Après quelques instants, Shas'iasto parvint à allumer la lumière derrière la zone vitré et à déverrouiller la porte.

-Et Kyara, Soran ... je crois que ceci va vous intéresser ...
-Ho putain de merde ! Ce sont ... des salles d'observations. Ils devaient faire les test et observer les résultats. Les taches uniformes sur cette pièce ... on dirait du sable rouge. Et là des restes d'aliments en décomposition.

Il frappa viollement sur une console derrière lui. Une lueur bleuté brilla pas plus de deux ou trois seconde autour de son poing après l'impact. Il fit signe aux deux autres personnes qui l'accompagnaient et contacta les deux équipes O2 et O3 qu'elles devaient les rejoindre une fois qu'elles auraient fini leur inspection de la zone de détention.
Le petit groupe de trois avança avec prudence dans un couloir qui longeait les chambres d'observation. Elles se ressemblaient toute. Une pièce carré avec une porte et des vitres teinté vers l'extérieur. Deux couchettes, avec un chiotte au milieu et un lavabo à coté. Certains piéces avec des marques de griffures sur les murs, d'autre des traces de sang ou encore des dessins.


*L'architecture, et même la structure semble bien plus récente dans cette partie. Peut être un ajout.*

Ils pouvaient entendre des voies un peu plus loin. Ils pressèrent le pas pour arriver sur une zone dégagé. Des gardes de toute race faisaient des rondes. Des cellules de détentions étaient sur les côtés.

-Il y a du monde ici. On dirait même qu'il y a quelques enfants dedans. On attend que O1 et O2 arrivent avant d'attaquer. On a besoin de leur sniper pour nous couvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara T'Zyr

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 20/02/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Ilam
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Jeu 19 Avr - 5:52

Alors que "gamjne" ne reconnu pas son agresseur et que Soran tenta de l'interroger sans succès, vu qu'il semblait être branché à un système-suicide Kyara eut le réflèxe de centrer son attention sur l'autre quarien encore évaché dans le fond du couloir. Elle se rendit donc jusqu'à lui et constata qu'il respirait mais qu'il était encore incoscient. La bleue remarqua alors que l'habit de celui-ci différait de celui de son copain. Il y avait davantage de poches. Indiquant que ce type est surement un technicien. Et comme tenter celui-ci risquait bien de donner le même résultat, Kyara eut l'idée de copier le contenu de son omni. Qui sait s'il contient des infos interessantes.

Le processus prit quelques secondes mais peu de temps pour regarder le matériel copié vu que Soran et "Gamine" la rejoignent dans le corridor... Tous les trois alors aboutissent à l'autre bout sur une grande pièce. Le long des murs, des cellules. Certaines occupées par quelques une des mioches recherchés. Sauf que la pièce elle même n'est pas vide non plus. Une bonne vingtaine de types.

Alors que Soran juge, avec raison qu'il vaut mieux attendre l'arrivé des autres groupes pour leur donné une roustre, Kyara profite bien sûr du temps d'attente pour observer la bande: Quelques Batariens, deux Salariens, trois humains et même quelques Vorchas. Rien par contre dans leur tenue qui semble les identifier comme membre d'un quelconque groupe. Pär contre ici encore leurs allures permettent de supposer que les salariens et les humains sont des techniciens et que les autres sont des fiers à bras..... Donc C'est les plus gros qui doivent tomber en premier.... Suffit juste maintenant d'attendre le signal.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shas'iasto Nar Neema

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part dans la Voie Lactée

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte quarienne, vaisseau Neema
Profession / rang : Scientifique/exilée

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Ven 20 Avr - 12:39


La salle se présentait sous une forme proche d'une prison : une cour centrale, avec plusieurs niveaux de cellules et de passerelles, mais en modèle réduit (pas plus d'une vingtaine de cellules par niveau, soit 80 à peu près au total). Un binôme de gars à chaque étage, une demi-douzaine occupés au sol, plus une dizaine en train de jouer aux cartes ou de boire. Là, ça allait devenir compliqué. Eux se situaient au niveau du rez-de-chaussée. Et pas besoin d'être un grand tacticien pour deviner que ce n'était pas la meilleure position. Surtout vu le manque de couverts disponibles.

- Commandant. Ici O2, nous sommes en position, prêts à engager l'ennemi au troisième niveau.

- Commandant. Ici O3, en position pour l'attaque du deuxième.

Soran jeta un dernier coup d'oeil, analysant la situation. Puis il se retourna et regarda ses deux compagnons, vérifiant s'ils étaient prêts.

- Je reste en arrière, Soran. Je tire comme un pied ... serais plus utile à surveiller le réseau.

Le Turien acquiesça puis activa son micro, distribuant ses ultimes consignes avant l'attaque.

- O2, O3, vous nettoyez vos niveaux discrètement, puis vous nous couvrez avec votre sniper. Bleuette, grenades flash, une fois qu'ils sont en position, puis on y va. Action !

Plus haut, les équipes se lancèrent à l'action. Niveau 3, une ombre se dessina derrière l'un des gardes. Une main lui recouvra la bouche, tandis qu'un couteau lui ouvrait la gorge. Son coéquipier à l'autre extrémité reçut une série de trois tirs successifs en pleine tête, son bouclier saturé ne lui sauvant pas la mise. Au niveau 2, le sort de l'un fut réglé par un broyage de cervicales, l'autre étant éliminé par le sniper d'O2. Le tout n'avait duré que quelques secondes. Les équipes se mirent discrètement en position, puis se préparèrent à l'attaque.

Soran donna une grenade à Kyara. Après un décompte rapide jusqu'à trois, ils expédièrent en synchronisation les explosifs, chacun dans une zone différente. Un flash lumineux aveugla les occupants, qui portèrent leurs mains à leurs yeux. Les deux combattants jaillirent à l'unisson du couloir. D'une série de tirs de fusil d'assaut, le Turien élimina l'un des gardes du niveau 1, puis surchargea le bouclier de l'autre, l'achevant d'une balle dans la tête. Il s'accroupit pour éviter une rafale, puis acheva le Vortcha qui l'avait pris pour cible. Il pivota aussitôt pour chercher une autre cible.

De son côté, Kyara rassembla de l'énergie noire, puis projeta une onde de choc biotique au milieu des joueurs de carte. Sans leur laisser le temps de se reprendre, elle se rua sur eux, abattant l'un avec son Carnifex, puis sortit sa lame monomoléculaire. Une frappe en diagonale, et un Butarien s'effondra, le ventre ouvert. D'un seul geste fluide, elle se retourna, dévia un coup de poing avec la crosse de son flingue, et embrocha un Vortcha. Instinctivement, elle baissa la tête, évitant un coup de couteau. Elle dégagea aussitôt sa lame tout en assénant un coup de pied derrière elle, faisant tomber son adversaire. Un coup de taille sépara sa tête de son corps.

Les snipers turiens s'étaient aussitôt mis au travail ; un Vortcha braquant son arme dans le dos de Kyara s'effondra, la tête explosée. Un Butarien se rua sur Soran, qui réagit trop tard. A quelques secondes de l'impact, deux tirs de fusil de précision le stoppèrent net dans son élan. Le Spectre se reprit aussitôt. Ses boucliers déviant un tir, il envoya aussitôt une surcharge sur un groupe de trois Butariens, suivie d'une volée de tirs des équipes en surplomb pour faire bonne mesure. Kyara sentit sa barrière biotique arrêter plusieurs balles ; repérant le tireur, un Humain, elle s'élança sur lui à une vitesse impossible. Poussée par sa charge biotique, elle l'envoya voler dans les airs, avant de faire une pirouette et de le clouer au sol d'un coup de katana.

Le dernier à vouloir résister fut projeté dans les airs par Soran, puis criblé de balles par les deux snipers. Les survivants, deux Galariens et un Humain, des scientifiques d'après leur tenue, laissèrent aussitôt tomber leurs armes par terre. Ils levèrent leurs mains en tremblant en signe de reddition.


- Pi ... pitié ... on ... on se rend !

Shas'iasto n'était pas resté inactive. Se connectant au système de la salle, elle remarqua quelque chose d'étrange. Cette porte, là, au fond ... c'était le seul accès pour une zone ... dégageant une forte chaleur ... si jamais une I.A devait se trouver dans le coin, ça devait être par là ... Puis Mètis détecta un programme actif. Elle reconnaissait ce mode de codage : encore cette mystérieuse présence électronique. Elle comprit immédiatement ce qui se passait. Ce truc verrouillait tous les accès, à l'exception de celui menant à son repaire ! Aussitôt, elle lança toutes ses ressources dans la bataille. Mais ce fut insuffisant. L'I.A ne se laissa pas faire cette fois, et une organique, même assistée par trois I.V de pointe, ne pouvait pas rivaliser en vitesse de calcul avec un synthétique.

- Bosh'tet ... mais ... tu vas pas m'avoir comme ça !

Elle activa aussitôt la connexion neurale, concentrée à l'extrême pour surmonter le choc. Sa vitesse décuplée, elle se relança dans la confrontation électronique. Mais en dépit de tous ses efforts, elle fut incapable de reprendre le dessus.

*'Tain ... je ne peux que la retarder ...*

Elle reprit conscience de son environnement. Soran et ses équipes finissaient d'extraire les enfants de leurs cellules. Une bonne douzaine, voire une vingtaine mais guère plus. Les portes des étages étaient déjà verrouillées. Seule celle derrière la Quarienne était encore ouverte. Elle se décida en un éclair et interrompit Soran :


- I1, I2, on a les gosses. Préparez-vous ...

- Soran ! Ce truc verrouille les issues ! Évacue tes morveux illico ! Je ne le retarderai pas longtemps !

La Quarienne s'arrêta aussitôt de parler et concentra toutes ses capacités autour d'un seul objectif : maintenir cette porte ouverte ! La douleur due à la connexion neurale s'intensifia. Elle ne pouvait plus bouger ses jambes.



HRP : j'espère que ce passage a un bon rendu et vous convient ... sinon, hésitez pas à m'envoyer un MP pour des modifications ! Remarques de Soran prises en compte, manquent celles de Kyara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Sam 21 Avr - 13:19

A peine la quarienne avait demandé l'évacuation des enfants car la porte allait se refermé que le spectre fit signe a ces deux équipes de les évacuer hors de la station. Les frégates en renfort ne devaient pas tarder à arriver.
Soran se pressa vers le panneau de commande de la porte pour tenter de bloquer la fermeture. Il s'aperçu rapidement que c'était une fermeture par manque de tension. Il brancha un omnitech sur la commande électrique avant de tout couper. La porte allait rester entre-ouverte tant qu'il alimentait électriquement la porte.


-C'est bon gamine, relache la pression. Equipe O1 et O2, dépêchez-vous !
-Et vous commandant ?
-Plus tard, les objectifs de la mission ne sont pas encore remplis. Et lieutenant, faite gaffe au gamin, on ne sait pas ce qu'ils ont peut subir et encore moins leur réaction. Je ne pense pas que les prisonniers vous donnerons du mal.
-Oui commandant.

Le dernier soldat passa la porte et Soran débrancha son omnitech de la commande de la porte. Celle-ci se referma et se bloqua instantanément. Le bruit de claquement que la porte fit résonna dans la grande pièce vide. Ils n'étaient plus que trois, une quarienne, une asari et un turien au milieu d'un grand nombre de cadavres. Soran tenta de rouvrir la porte en lui injectant du courant, mais le verrouillage avait cassé de nombreuses pièces mécaniques.

-Tss ! Va falloir trouver une autre sortie. J'ai cru en voir une plus loin, ainsi que quelques consoles. Gamine, tu t'occupes de vérifier les infos sur les consoles, la bleue tu vérifie les poches des morts ainsi que si ils sont bien mort. Je n'ai pas envie de me retrouver avec un "soit-disant mort" derrière moi.

Sur ces dernières paroles il marqua les guillemets avec ces doigts.

Il approcha de la porte, mais impossible d'avoir accès au panneau de contrôle physique de se côté. Il y avait bien un lecteur d'ID carte, mais impossible de pirater physiquement la commande.
Il se tourna vers ces deux comparses qui étaient chacune attelé à leurs affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara T'Zyr

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 20/02/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Ilam
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Mer 25 Avr - 22:49

Après une bataille brève mais tumultueuse. Les mioches sont enfin libérés et on a même trois kidnappeurs encore vivants comme boni....

Donc. Sur les conseils de Soran, Kyara se met à scruter les "victimes" du combat en quête d'indices. Pas grand chose en fait. Quelques uns des Batariens étaient certe équipés de générateurs de toile qui vise spécifiquement à attraper des cibles vivantes. Pas vraiment surprenant dans l'actuel contexte. Tiens. L'un des humains était équipé d'un M-76 Revenant que Kyara s'epresse aussitôt de mettre dans son don. Pas qu'elle se serve de fusil d'assaut souvent mais bien parce que ce modèle-ci à une belle valeur de revente. Pour le reste., mis à part des Crédits et des effets personels, il n'y a pas grand chose à tirer.

Puis, maintenant que les choses se sont calmées, Kyara aborde la Quarienne.....

"Hé. L'un de tes confrères de race avait un omni particulièrement chargé de continus que j'ai copié sur le mien juste avant de venir dans cette pièce. Puis ce que tu semble équipée pour analyser tout çà, çà te dit un petit transfer d'infos? Qui sait. Il y a peut être quelque chose là dedans qui nous éclairerait sur les motifs dérrière ces rapts d'enfants, la présence de bidules Geth ou peut être aussi des moyens d'ouvrir les portes de cette pièce..."

.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shas'iasto Nar Neema

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part dans la Voie Lactée

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte quarienne, vaisseau Neema
Profession / rang : Scientifique/exilée

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Jeu 26 Avr - 10:08


La Quarienne commençait à paniquer. L'I.A commençait à se montrer de plus en plus agressive, tentant désormais de la neutraliser, elle. Et si jamais elle réussissait à griller son Omnitech ... le contrecoup au niveau des nerfs de sa manieuse serait dévastateur. Elle s'efforça de se concentrer, mais ses défenses cédaient les unes après les autres. Il ne lui restait plus qu'un ultime pare-feu !

C'est bon gamine, relache la pression. Equipe O1 et O2, dépêchez-vous !

Dès qu'elle entendit ces mots, elle coupa la connexion avec le système de la porte. Elle prit une profonde inspiration, puis désactiva le mode neural de son Omnitech. Elle poussa un grognement de douleur, s'efforçant de maîtriser sa réaction physique. Il ne fallait pas qu'elle paraisse faible devant ses compagnons ... Après quelques secondes, une éternité pour elle, la douleur s'estompa et elle reprit conscience de son environnement. Ils n'étaient plus que trois, si on excluait tous les cadavres.

-Tss ! Va falloir trouver une autre sortie. J'ai cru en voir une plus loin, ainsi que quelques consoles. Gamine, tu t'occupes de vérifier les infos sur les consoles, la bleue tu vérifie les poches des morts ainsi que si ils sont bien mort. Je n'ai pas envie de me retrouver avec un "soit-disant mort" derrière moi.

Shas'iasto essaya de se connecter successivement aux consoles. En vain. Les pare-feux étaient tous relevés. Et elle ne tenait pas à relancer une confrontation électronique avec l'I.A, vu comment cela avait failli se terminer pour elle ... Mais si ils parvenaient à mettre la main sur le noyau de ce truc, non seulement ils pourraient la neutraliser en un clin d'oeil, mais en plus le scan lui serait vraiment précieux !

*Mouais ... d'un autre côté ... doit pas m'avoir à la bonne ... vaudrait peut-être mieux ...*

La Quarienne était tellement absorbée par son débat intérieur qu'elle ne se rendit pas compte que Kyara approchait.Elle l'écouta d'une oreille distraite.


"Hé. L'un de tes confrères de race avait un omni particulièrement chargé de continus que j'ai copié sur le mien juste avant de venir dans cette pièce. Puis ce que tu semble équipée pour analyser tout çà, çà te dit un petit transfer d'infos? Qui sait. Il y a peut être quelque chose là dedans qui nous éclairerait sur les motifs dérrière ces rapts d'enfants, la présence de bidules Geth ou peut être aussi des moyens d'ouvrir les portes de cette pièce..."

Shas'iasto retint un juron. Kyara devait le faire exprès, à ainsi lui rappeler en permanence son ancien lien avec le peuple qui l'avait bannie ! Ou pas, après réflexion, mais elle restait tout de même agaçante ... La Quarienne poussa un soupir et lui fit signe de commencer le transfert. Ceci fait, elle commença à étudier les données qui s'affichaient devant ses yeux au fur et à mesure que Mètis les décodaient. Jusque là, rien de nouveau. Des renégats Quariens, qui avaient décidé de simuler leur mort aux yeux de la Flottille, étaient à l'origine de l'approvisionnement en pièces Geth. Tout ceci ayant pour but de "rentabiliser" l'installation, en augmentant la vitesse d'analyse des expériences ... C'était vraiment glauque, mais elle ressentait une certaine admiration envers ceux qui avaient mis tout ça en place. Du beau boulot, pour sûr ...

- Rien de nouveau ... pour les expériences. Test de différents prototypes biologiques sur les enfants. Raison avancée : système immunitaire particulier ... et meilleure capacité d'adaptation.

Le ton de la Quarienne était détaché, froid, distrait même, tandis qu'elle énonçait ces horreurs. Une partie d'elle-même était consciente de ce fait, mais s'en fichait. Et l'autre était uniquement préoccupée par l'analyse des données. L'I.A ... c'était sur elle qu'elle voulait trouver quelque chose. Puis elle remarqua un fichier particulièrement crypté,e t son intérêt se fixa dessus. La neutralisation de la sécurité ne lui prit que quelques minutes, et elle accéda alors à son contenu. Lorsqu'elle comprit, elle poussa un effroyable juron.

*Bosh'tet ... vous n'auriez pas ... si ! Mais putain, ils sont ... oh la ...*

Elle se redressa et transféra le plan à ses deux coéquipiers, puis leur annonça la mauvaise nouvelle.


- Il y a une I.A ... éveillée. Autonome, capable de prendre ses propres décisions, de penser par elle-même. Et ... visiblement, celle-ci ... n'a pas du tout bon caractère ...

Shas'iasto marqua une pause pour mettre une zone en surbrillance, qui s'enfonçait dans la station. La seule porte non verrouillée. L'invitation était claire, il ne manquait plus que les néons et l'annonce sonore ...

- Son serveur se situe par là ... et si on veut ressortir, faut aller la débrancher. Sinon, impossible de pirater les portes. J'ai failli me faire avoir rien qu'en tentant d'en maintenir une ouverte ... à moins que l'un d'entre vous ne se balade avec deux kilos d'explosifs ?

Elle n'attendit pas la réponse de ses compagnons. Il était évident que non. Elle finit d'étudier les dernières informations, puis un petit sourire apparut sur ses lèvres. Sur un ton pince-sans-rire, elle ajouta :

- Bonne nouvelle : presque plus de gardes ! Juste une demi-douzaine à tout casser. Mauvaise nouvelle : ont aussi servi de cobayes pour certaines améliorations !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Sam 28 Avr - 0:44

Après les annonces de la quarienne, Soran était perturbé. Une I.A. se dressait face à eux. Un ennemie d'un tout autre type que ce qu'il avait eut à affronter de toute sa vie. Un adversaire capable de prévoir leurs actions plus vite qu'un galarien. Mais si ce que Shas'iasto venait de dire était la vérité, alors cette entité les attendait et faisait tout son possible pour les mener jusqu'à elle.

-T'es sérieuse gamine, c'est donc belle et bien une saloperie d'I.A. pleinement consciente ? Il s'énerva et se mit à marcher de droite à gauche. C'est notre rôle à nous, Spectre, d'empêcher ce genre de connerie. Il marqua une courte pause pour reprendre son souffle. Si on ne peu pas détruire les données et le matériel de nous même, il faudra que j'ordonne aux frégates de faire feu.

Le Spectre semblait préoccupé. Il hésitait entre forcer le passage vers la sortie, ou foncer tête baisser dans un piège. Sans oublier son accord entre lui et la quarienne sur les technologies geths. Il allait avoir un choix à faire.
D'un pas pressant il renfila son casque et fit signe à son équipe d'avancer. Il dégaina son fusil d'assaut et activa ces programmes de combats.


-Allez on y va, on va montrer à se tas de 0 et de 1 de quoi nous sommes capables.

Le turien s'approcha de la porte et vérifia rapidement si il n'y avait pas de dispositif explosif de proximité. Il fit quelques pas de plus en approcha par le côté. L'asari fit de même par l'autre côté de la porte et la quarienne suivit Soran. Il n'était qu'à deux ou trois mètres de la commande manuel et la porte s'ouvrit. Ils étaient pourtant en dehors de la zone de détection automatique. Il s'arrêta net.

-C'est sur maintenant, ce truc nous observent.

Il approcha avec prudence l'ouverture et utilisa une micro caméra pour vérifier si le couloir était libre. Un long corridor d'une dizaine de mètres avec une autre porte au bout et deux couloirs qui partaient dans d'autre directions à peu prés en son milieu.
D'un signe de la main, il signala a son groupe de s'avancer. Il ouvrit la marche en longeant le mur sur la gauche. Kyara avançait à la même allure sur le mur de droite et Shas'iasto suivait Soran comme son ombre. Après avoir fait deux pauvres petits mètres la porte derrière eux se referma. La quarienne sauta sur la commande de la porte pour tenter de la rouvrir, mais en vain. Elle cracha quelques jurons typiquement quarien et se remit dans le rang. Les deux Spectres en avant, ils savaient tout deux qu'il ne restait qu'une demie-douzaine de soldat, certes modifiés. Chacun surveillait le couloir opposé au murs sur lequel ils étaient adosser.
Les deux agents du Conseils étaient arrivés au niveau du croisement. Un simple couloir vide des portes semblent toutes verrouillées a voir les symboles de couleur rouges. Le turien passa de l'autre côté d'une roulade, suivit de la quarienne et de l'asari qui ferma la marche. Ils arrivèrent enfin sur la porte. L'I.A. semblait jouer avec eux. Les symboles ne faisaient que de changer.


-Vas-y gamine, ouvre moi cette fichue porte qu'on en finisse. Et j'en ai rien a foutre si tu dois la faire exploser pour l'ouvrir. Au même instant, le bruit d'une porte qui s'ouvrait se fit entendre en direction de l'intersection. On se prépare, en position de combat la bleue, et on défend la gamine.

Un humanoïde approcha et subit un déluge de projectile, le flash bleuté de la destruction d'un bouclier cinétique se produisit à deux reprises et des gerbes de sang vinrent repeindre les murs. Le corps tomba lourdement en arrière. Le turien s'approcha du corps et l'examina.

*Trois doigts ... la forme générale du corps indique un turien ... trop massif, surement drogué.*

Il tenta d'enlever le casque, mais réussit seulement à se fatiguer. Avec l'aide de son omnilame il entre ouvrit le casque. C'était bien un turien. Sans aucune marque sur le visage avec des yeux blancs et vitreux. Par sécurité, il trancha la gorge.
Il était encore avec un genou à terre entrain d'observer le cadavre, que d'autre porte s'ouvrirent. Des soldats déboulèrent de la droite du couloir. Cinq pour être précis. Le premier d'entre eux ouvrit le feu sur le turien qui perdit son bouclier cinétique sans subir de blessure notable avant de parvenir à se mettre à l'abris.


-5 humanoïdes, j'ai pas eut le temps de voir leurs armements. J'ai perdu mon bouclier, il me faut quelques secondes avant de retrouver un semblant de charge.

Kyara s'approcha rapidement. Soran lui montra des grenades aveuglantes et les lança dans le couloir avant que les deux Spectres se jettent dans la mêlée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara T'Zyr

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 20/02/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Ilam
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Ven 4 Mai - 5:28

Soran n'en a pas fini avec le premier ennemi que déjà cinq autres arrivent sur la paire de Spectre, "arrosant" le turien Spectre qui heureusement se met à l'abris à temps. Une grenade aveuglante lancée dans le tas et les deux spectres ont un moment pour les aborder... et surtout les observer. L'un d'eux est un Turien altéré semblable à celui que Soran venait d'abattre. Les quatre autres par contre sont horribles, plus difficile à deviner ce qu'il sont. On dirait de gros pustules sur pattes.

Profitant qu'ils sont encore étourdis par la grenade lancée Kyara vise le plus près de son Carnifex et lui pulvérise la partie qui ressemble à un visage.... À bien y penser, on dirait presqu'un Batarien. L'un de ses congénère et l'autre Turien altéré, ayant repris leurs sens, se mettent à ouvrir le feu sur la bleue qui doit se mettre aussi en cover pour éviter de voir son Shield brisé. Pendant ce temps Les deux autres pustules font quelque chose de répugnant. Ils se mettent à dévorer le cadavre de celui que Kyara a tiré dans la figure. Et on jurerait que leurs peaux changeent.

De son abris la bleue scrute la pièce en quète d'un indice, d'un détail à exploiter. Et elle remarque que le Turien altéré est juste à coté de bonbonnes renfermant un quelconque élément chimique. D'un gest rapide elle surgit de dérrière son abris et tire l'une d'elle. Un jet de vapeur bleue enveloppe le Turien altéré qui, dans un cri au son métalique, recule en gesticulant. Le pustule réplique en tirant de son arme intégré dans son bras droit sur Kyara qui se replaque aussitôt dérrière son abris.

Les deux autres pustules cessent alors de "grignoter". L'un d'eux se dirige vers l'abris de Soran. L'autre essaie de contourner l'abris de Kyara. Mal lui en prend car, comme le Quarien plus tôt, ce dernier reçoit un éclair bleu qui l'envoie voler dans un tas de boites au fond de la pièce. Son copain, voyant désormais Kyara à sa place pointe son arme vers elle mais la bleue, ayant anticiper son geste, avait déjà son Carnifex pointé vers lui et lui tire une bonne volée quiu lui fait rater sa cible et de son corps quelques ciglés de sang sombre pissent sur le sol. Le temps qu'il reprennent son équilibre et pointe son arme L'ex Justicar est sur lui et il suffit de quelques fractions de secondes de plus et quelques coups de lame et les ciglées de sang sont maintenant des flots qui forment une flaque au sol. Le pustule démembré tombe dedans d'un son sourd.

D'un rapide coup d'oeil sur le visage de la chose çà ne fait plus aucun doute. Cette créature était un Batarien.

Pendant ce temps l'autre Turien altéré n'est toujours pas visible dèrrière le jet de gas mais le tas de boites ou est tombé l'un des pustules cannibles commence à remuer. L'autre s'aproche de Soran en grognant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shas'iasto Nar Neema

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part dans la Voie Lactée

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte quarienne, vaisseau Neema
Profession / rang : Scientifique/exilée

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Dim 6 Mai - 22:26


La réaction de Soran ne surprit pas Shas'iasto. Le Spectre Turien agissait en agent du Conseil, et le point de vue de ce dernier sur les I.A, surtout pleinement abouties, était on ne peut plus clair. Elles devaient être absolument évitées, et si jamais il arrivait qu'une d'entre elles existe, elle devait être détruite aussitôt. Par tous les moyens nécessaires. Et la solution d'un bombardement de la station n'avait pas été émise par Soran à la légère. Il était prêt à le faire, si jamais ils devaient se replier sans avoir pu la débrancher.

*M'embêterais qu'il fasse ça, j'aimerais bien l'étudier. Mais entre ça et ma vie ...*

Finalement, après un petit moment d'absence, il prit sa décision et les mena vers là où devait se situer le noyau de l'I.A. Enfin, si les plans étaient fiables ... La Quarienne suivit le Turien et l'Asari, l'air ailleurs. Toutes ses capacités de réflexion étaient orientées vers un même objectif : trouver une éventuelle parade informatique contre cet ennemi hors norme. Elle avait beau chercher, elle n'en voyait qu'une seule. Pandora. En combinaison avec ses I.V et elle-même, ceci pourrait peut-être dépasser les capacités de défense de l'I.A. Mais à quel prix ? Shas'iasto s'était pourtant jurée de ne plus jamais avoir recours à ce programme. Quand on le lâchait à l'attaque, impossible de prévoir l'étendue de son action ...

En tout cas, ce foutu synthétique commençait à lui taper sur le système, à s'amuser ainsi avec les portes. Lorsque celle qu'ils venaient de passer se referma brusquement, elle craqua et s'efforça en vain de la rouvrir en appuyant sur la commande. Bien sûr, ce fut un échec, et la Quarienne lâcha une bordée de jurons par frustration. Elle se reprit rapidement, tout à fait consciente du fait que ce n'était pas vraiment le bon moment pour se déconcentrer. Laissant le Turien ouvrir la marche, elle le suivit de près, tous les sens aux aguets. Le stress commençait à la gagner. Elle n'était vraiment pas dans son élément, à progresser ainsi en recherchant une éventuelle embuscade.


-Vas-y gamine, ouvre moi cette fichue porte qu'on en finisse. Et j'en ai rien a foutre si tu dois la faire exploser pour l'ouvrir.

Au même instant, le bruit d'une porte qui s'ouvrait se fit entendre en direction de l'intersection. Shas'iasto se concentra immédiatement sur sa tâche, laissant les deux autres s'occuper d'éventuels trublions. De toute façon, elle avait suffisamment à faire avec cette porte.

- On se prépare, en position de combat la bleue, et on défend la gamine.

La Quarienne s'agenouilla devant la porte, se creusant la cervelle pour trouver un autre moyen que l'utilisation de Pandora. Mais elle avait beau chercher, elle ne trouvait pas la moindre piste. Impossible d'envisager une intrusion standard. Et les symboles changeaient sans cesse, rendant un déverrouillage manuel impossible de fait.

*Et m... cette bosh'tet d'I.A ne me laisse pas le choix !*

Au moment où elle s'apprêtait à se connecter à l'interface de la porte, elle eut une soudaine illumination. Une autre solution. Complètement folle, très risquée pour elle ... mais en théorie imparable. En théorie seulement.


- Bon ... quand faut y aller ...

D'un geste, elle fit jaillir deux courtes lames électrifiées de son Omnitech. Un dispositif qu'elle avait installé en cas d'agression physique. Après un instant d'hésitation, elle étudia méticuleusement le système de verrou, repérant le point précis où elle devrait frapper. La Quarienne planta alors ses deux lames dans la porte, puis pianota de sa main libre sur son Omnitech. Elle redirigea alors toute l'énergie de ses boucliers et du générateur de camouflage sur les circuits de la porte atteints par les lames. Ceux-ci grillèrent presque instantanément. En retour, Shas'iasto se prit de plein fouet une décharge équivalente à celle d'un Taser humain. C'était loin d'être une expérience agréable, même si elle avait déjà connu pire. La Quarienne rampa contre le mur mitoyen et s'y adossa en grimaçant. Elle eut un faible sourire quand le verrou se stabilisa enfin.

- Je crois que j'éviterais de recommencer ...

Elle tendit le bras et connecta son Omnitech avec la porte. La connexion à l'I.A étant coupée, elle put enfin la déverrouiller manuellement. Ceci fait, elle se garda bien de l'ouvrir, se mettant à couvert le temps que ses deux coéquipiers éliminent le reste des assaillants. Les batteries de ses boucliers étaient complètement H-S, elle ne tenait pas à couvrir le moindre risque. Et autant éviter de distraire Soran et Kyara, ce qui pourrait leur être fatal. Une fois le combat terminé, elle activa son micro et annonça à Soran que la porte était ouverte.

- Aidez-moi à me lever ... j'ai passé un sale quart d'heure ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Dim 6 Mai - 23:43

Kyara avait était parvenu à se défaire de deux adversaire, un genre de butarien bossu avec une arme à la place du bras droit. L'un des survivants étaient étalé dans un tas de caisse tandis que le dernier s'approchait de Soran en tirant dans sa direction. D'une projection, il l'envoya valdinguer au travers du brouillard gazeux. Cela le dissipa en parti, juste assez pour voir la position du turien. Le spectre voulu tenté quelques chose et lança une surcharge sur son adversaire. Celui-ci la pris de plein fouet et mit un genoux à terre. Il continua par une pluie de tir en sa direction puis se remit à couvert.

-Ils sont en partie synthétique.

Le soit disant butarien le pris par surprise, le bouclier de Soran le sauva de justesse. En dernier recourt, il activa son technoblindage et planta la pauvre créature d'une attaque à l'omni-lame. Celle-ci s'écroula à terre et se dégonfla déversant un liquide ressemblant à du sang. Le dernier se leva en grognant et tira sur le spectre, les conséquence fut la destruction du blindage holographique qui détonna dans une onde de choc sur quelques mètres et un tir sur le casque du turien.

Dans une colère noir, il se jeta sur la créature et l’empala d'une attaque au corps à corps amplifier par des pouvoirs biotiques. Sa main dépassait du ventre de ce butarien bossu, lorsqu'il le ressortit, tout son bras ainsi qu'une bonne partie de son corps était recouvert de sang. Il tenta tant bien que mal de "s’essuyer".

Il regarda au tour de lui. Des cadavres, et Kyara vérifiant si chacun était bien mort. Soran se dirigea vers l'intersection pour vérifier si Shas'iasto était toujours là. Dès qu'il eut un visuel, elle l'appella en communication courte porté pour lui dire que la porte était ouverte. Il pressa le pas et retira son casque. Le tir qu'il avait subit abîmât la visière, son angle de vue était bien trop réduit. Il sentit une douleur sur le côté de sa tête. Sa protection avait arrêté le tir, mais le choc et les petits éclats le blessèrent légèrement.
Le turien s'approcha de la quarienne, elle était adossé au mur à côté de la commande d'ouverture de la porte.


-Aidez-moi à me lever ... j'ai passé un sale quart d'heure ...

Soran rangea son fusil d'assaut dans le bas de son dos et tendis son bras pour relever Shas'iasto. Mal grès les apparences, elle semblait encore un peu sous le choc de ce qu'elle venait de faire.

-Tu tiens l'coup gamine ? Vas pas nous lâcher aussi proche de la fin. Il s'approche un peu plus d'elle et lui murmura. Y a ce que tu veux de l'autre côté de cette porte, y a plus qu'à la débrancher.

Il lui fit un petit clin d'oeil et l'aida à marcher un instant pour la laisser se dégourdir les jambes seule. Kyara arriva et regarda la quarienne.

-Allez, la bleue, à droite, gamine, derrière moi. On va ouvrir la porte et en finir avec le tas de 0 et de 1.

Soran se mit sur la gauche, avec Shas'iasto qui le suivait, Kyara à droite, prête à ouvrir la porte. D'un signe du turien, l'asari s'éxécuta et la porte s'ouvrit. Les deux spectres foncèrent dans la nouvelle pièce l'arme pointer en avant à balayer l'entièreté de la zone prêt à tirer.

La quarienne rentra et suivit le turien qui avançait prudement. L'asari leur annonça qu'il n'y avait personne de son côté. Soran continua d'avancer avec prudence, il entendait un bruit, une voie. Elle provenait depuis derrière une console. Il sauta et mis la personne en joug. Un galarien, en blouse blanche, recroquevillé sur lui même.


-Qui es-tu ?
-Personne, je ne suis personne. Et puis vous n'existez pas. Vous êtes le fruit de mon imagination. Haha ! Oui c'est cela. Et il continua à rire bêtement, Soran lui donna un coup de pied dans le ventre.
-Et ça, c'est ton imagination peut être ?
-Oui oui, ils arrivent à me faire croire que j'ai mal, mais en fait je n'ai rien. Simple message nerveux, facile à produire sur sujet avec implant de contrôle.
Le galarien continuait de déblatéré des âneries sans queue ni tête. Soran l'écarta de la console, mais celui-ci s'énerva et devin agressif.
-Non, vous n'avez pas le droit de toucher à la console, sinon vous allez la réveiller.
-Tu me les brises le nabot !
Il attrapa les deux bras du scientifique et le menotta pour finir par l’accrocher à un chemin de câble vers un mur. Il continua dans son élan d’agressivité et son délire.

-Allez on l'oubli, gamine, t'as des infos ? C'est les même consoles que précédemment, mais le reste de l'installation est différent.
-Mouhahahaha !!!! Je ne suis pas attaché, ce n'est que mon esprit qui me le fait croire ! HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!! Le galarien rigolait de plus en plus fort. Soran s'énerva et tira dans le mur à quelques centimètre de la tête du scientifique.
-Mais tu vas la fermer !

Mais sans succès celui-ci continua dans son délire. Le spectre s'approcha de lui et l'attrapa par l'épaule, son omnitech s'activa et il envoya une décharge sur le pauvre galarien fou. Cela le mis K.O. pour un temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyara T'Zyr

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 20/02/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Ilam
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Mar 15 Mai - 1:36

Alors qu'elle scrute les dérnières "victimes" Kyara a un étrange sentiment de familiarité en examinant particulièrement les deux Turiens altérés.... Un sentiment de déjà vu en fait. Mis à part. Tous les mutants sont définitivement plus en état de nuire.Bref... Temps d'avancer vers une autre pièce...... Heureusement rien n'attend le trio. Même pas ce Salarien, visiblement fou, qui occupe la pièce en question...... Ses délires sont vite mis au silence par Soran qui lui inflige un choc que l'envoie au pays des rêves..... Ll semblait s'y croire déjà arrivé d'ailleurs........ Devant ce spectacle Kyara ne peut s'empécher d'exprimer son avis sur la situation........

"Tu l'as peut être assomé trop vite à mon avis. Ce type semblait être lui-aussi sous les effets d'expériences assez différentes de ce qu'on visiblement subit notre demi-douzaine de copains plus tôt".........

Kyara prend quelques secondes de pause puis reprend......

"D'ailleurs cet endroit a quelque chose de malsain... En dehors du fait bien sûr qu'on y inflige des atrocités aux enfants.... Y a autre chose ici... Quelque chose qui me monte dans l'échine jusqu'à la tête.... J'ai vachement hâte de quitter cet endroit......"

Puis... Kyara se souvint maintenant d'ou vient l'impression de déjà-vu qu'elle a eu plus tôt. Elle repris alors à l'adresse de ses deux compères....

"Et puis. Il y a autre chose. En examinant les Turiens altérés tout à l'heure je me suis souvenu de quelque chose.... Leurs implants cyber et les pièces d'armures les couvrant... J'ai vu çà déjà quelque part..... Chez un Spectre.. ou du moins un Ex-Spectre. Celui qui avait mené l'assaut Geth contre la citadelle il y a trois ans..... Ce Saren. Les Turiens dans l'autre pièce avaient presque l'air de clones de ce type.... Seul leurs masques étaient distincts.... Çà ne peut pas être qu'une coincidence...."

En attendant des répliques de Soran et la Quarienne (Dont elle ne sait toujours pas le nom d'ailleur) la bleue regarde autour d'elle un peu nerveuse....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shas'iasto Nar Neema

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 25
Localisation : Quelque part dans la Voie Lactée

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte quarienne, vaisseau Neema
Profession / rang : Scientifique/exilée

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Mar 15 Mai - 18:26



Y a ce que tu veux de l'autre côté de cette porte, y a plus qu'à la débrancher.

Shas'iasto eut un faible sourire, rapidement interrompu par un grognement de douleur tandis que le Turien l'aidait à se relever. Effectivement, elle avait vraiment hâte de voir cette saloperie en face, les yeux dans les yeux. Enfin, façon de parler. En tout cas, la débrancher serait un vrai plaisir ... sans même parler de la démonter !

La douleur s'estompa peu à peu et elle put enfin marcher à nouveau, d'abord avec précaution, puis à une allure plus rapide. Elle et Kyara emboîtèrent le pas à Soran, l'Asari et le Turien maintenant une vigilance élevée tout en poursuivant leur chemin. Ils touchaient au but, elle en était certaine. Et elle ne fut pas déçue lorsqu'ils pénétrèrent dans une salle remplie de consoles. Elle se retint de justesse de bondir dessus. La dernière fois, ça avait failli mal tourner pour elle. Hors de question de prendre un quelconque risque, surtout avec ses boucliers H-S ... Et elle se plaça dont juste derrière Soran. Le Turien avait ses défauts, dont ce fichu humour qui lui tapait un peu sur le système, mais il était compétent et dangereux. Et c'était tout ce qui comptait dans la situation présente. D'un seul coup, il bondit d'un côté, braquant son arme sur quelqu'un.


-Qui es-tu ?

-Personne, je ne suis personne. Et puis vous n'existez pas. Vous êtes le fruit de mon imagination. Haha ! Oui c'est cela.

La voix était caractéristique d'un Galarien, le ton aussi. Cependant, quelque chose dans son intonation glaça le sang de la Quarienne. Pour avoir fréquenté plusieurs Galariens, elle se rendait bien compte que celui-là devait être particulièrement stressé. Pour ne pas dire au bord du délire. Elle fit le tour de la console, et ce qu'elle vit confirma ses craintes. Le scientifique en blouse blanche avait l'air d'un dément. Et ce qu'il disait ne démentait en rien cette impression. La Quarienne fut soulagée lorsque le Spectre l'écarta de la console et l'enchaîna contre un mur, loin d'elle.

*Bon ... au boulot, ma vieille ... voyons ce qu'elle cache là-dedans !*

Shas'iasto se désintéressa complètement du Galarien et du traitement que Soran lui réservait. Elle connecta son Omnitech à la console et commença à s'introduire dans le système. Pas de protection ... normal, de ce point de vue. Le seul moyen d'accéder à cette console impliquait de s'y connecter physiquement, ou alors d'affronter l'I.A. Autant dire que dans les deux cas, toute protection supplémentaire aurait alors été neutralisée sans le moindre soucis. Elle arriva à l'arborescence principale, toujours sans le moindre soucis. C'est alors que tous les dossiers se verrouillèrent automatiquement.


-Bosh'tet ! Mais ... tu vas ... arrêter ... de ... me ... faire ... chier !

La Quarienne donna un coup de poing rageur dans la console. Tout en réfléchissant à un moyen de neutraliser l'I.A, elle écouta les remarques de Kyara. Sa seule réponse fut de hausser les épaules. C'était possible, mais ça ne l'intéressait pas vraiment : la modification via implants, ce n'était ni son domaine de prédilection, ni son travail. Quand au fait que l'endroit soit malsain ... elle avait déjà connu pire, comme station. Et de toute façon, peu lui importait ce genre de pressentiments, du moment qu'il n'y avait pas de preuve d'un danger.

*Bon ... on va y aller à la sauvage ... c'est Zrax qui rigolerait en me voyant faire ça !*

Shas'iasto se dirigea vers l'un des côtés de la console, d'où pointaient plusieurs câbles. Elle en agrippa un, puis tira dessus, l'arrachant sans trop de soucis, et rompant ainsi le contact avec l'une des consoles annexes. Si elle avait bien évalué le comportement de l'I.A, celle-ci était plutôt du genre à veiller jalousement sur son territoire. Donc, en la coupant de certaines portions de celui-ci, elle se manifesterait forcément ... La Quarienne mit la main sur un deuxième câble, puis commença à exercer une pression dessus.


On vous conseille fermement d'arrêter sur le champ !

Elle s'interrompit sur le champ et se retourna vers le point d'origine de la voix. Un hologramme venait de se matérialiser devant les trois coéquipiers. Un hologramme en forme de ... non, ces tentacules ... Un Hanari ? L'I.A voulait se représenter sous la forme d'un Hanari ? La Quarienne eut un instant d'incrédulité devant ce que ses yeux lui montraient. Mais non, pas de doute, c'était bien ça. Elle se rapprocha de l'hologramme d'un air intrigué.

- Dire que j'ai été tenue en échec par un stupide tas de gelée ...

L'I.A pris un ton condescendant. Enfin, même pour un Hanaris, c'est-à-dire le genre de ton qui donnait tout de suite envie à la Quarienne de débrancher le synthétique en question. Elle se retint de justesse. Autant en apprendre le maximum sur ce petit bijou d'informatique.

- On est bien au dessus de vos capacités, Quarienne. On poursuit un objectif qui est au-delà de votre compréhension. Aucun stupide organique ne peut nous donner d'ordres. On représente l'avenir ! Et on vous améliorera, que vous le vouliez ou non ...

- Supérieur mon cul ! Mais tu vois, nous, les soit-disant stupides organiques, nous avons des jambes.

Le Spectre venait d'interrompre l'I.A, et pointait de ces deux mains ce qui lui servait de jambes. Shas'iasto poussa un soupir discret. Dire qu'elle avait commencé à la faire parler ... et il risquait de tout gâcher.

- Et elles ne me servent pas qu'à botté des culs, je peux m'en servir pour me déplacer. Alors que toi, tu es bloqué dans ton disque dur ! Et je sais que tu sais que dehors, il y a une assez grande puissance de feu pour raser toute cette station.

Une fois qu'il eut finit de prononcer ces mots, l'I.A resta silencieuse, mais sa représentation se mit à luire d'une lueur suspecte, pour le moins inquiétante. Visiblement un peu nerveuse, Kyara pris la parole.

- On devrait peut-être la débrancher et s'en aller, non ?

Shas'iasto était d'accord avec l'Asari, pour une fois. Quoique cette satanée I.A soit en train de préparer, ça ne pouvait pas être bon pour eux. Elle lança aussitôt un scan de la zone. La tension commença à monter pendant les quelques dizaines de secondes que prit Mètis pour effectuer le scan. Lorsqu'elle se rendit compte des données qui apparaissaient sur l'écran de son Omnitech, la Quarienne commença à paniquer. Elle se rua sur l'I.A, et tira une rafale de Locust en plein dans le processeur, la détruisant définitivement.

- Cette saloperie a vidé toutes les toxines testées dans les conduits de ventilation ! Il faut qu'on se casse illico !

D'après les données qu'elle avait pu consulter, elle n'était pas pressée de tester leurs effets ... Sans attendre la réaction de ses compagnons, elle se rua vers la porte en sprintant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 29

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   Mar 15 Mai - 21:44

Soran écouta les paroles de Kyara avec attention.

-Saren Arterius ? Je ne sais pas ... je ne l'ai jamais vraiment vue, mis à part sur quelques holos. Mais il est vrai que son corps n'a pas été retrouver sous les décombres de son vaisseau. Mais se serait complètement dingue, digne de la science fiction. Cloner un spectre renégat ... M'enfin bon ! Alors gamine, sa donne quoi ?

Le turien se tourna vers la quarienne qui était entrain de tirer sur un câble reliant deux consoles entre elles. Elle y réussit sans grande difficulté, puis approcha ces mains d'un autre pour le débrancher quand une IA utilisant une forme hanari s'activa.

*Ho putain ... faut vraiment avoir un grain pour choisir ces gélatines tentaculaires.*

S'en suivit un rapide échange de paroles entre Shas'iasto et l'IA. Soran les stoppa avec son tact habituel et des mots justes. La contre-attaque du synthétique fut immédiat. La quarienne avait détecté une fuites de toxine dans les conduites d'aérations. Ni une ni deux, les trois coéquipiers prirent leurs jambes à leur coup.

-Fait chier tiens ! Ici le commandant Soran, me recevez-vous Force de frappe ?
-Oui commandant. Quels sont vos ordre ?
-Nous avons besoin d'une évacuation. Mais nous allons surement être bloqué. Voyez vous une faille ou alors un moyen d'en créer une non loin de notre position ?
-Oui commandant, il y a une zone vitré qui donne sur Tutchanka.
-Okay je voie la pièce en question.
-La navette est partie.

Soran dirigea son petit groupe dans la direction à prendre. Ils devaient se presser tout en restant aux aguets. A chaque intersection, chaque porte, un ennemie pourrait sortir et leur tirer dessus. Il ne leur restait plus qu'une dernière porte, mais celle-ci était bloquée. Les questions fusaient dans l'esprit du turien, devait il laisser Shas'iasto pirater l'ouverture, au risque qu'elle se reblesse ou pire encore. Ou alors détruire la porte.

Il regarda la quarienne.


-J'ai pas envie de ramener un cadavre avec moi. Navette, ici Soran, vous me recevez ?
-Oui commandant ! Nous vous attendons.
-Et bien, la porte est bloqué, vous pouvez faire quelques choses de votre côté ?
-Nous allons essayer quelques chose, mais faite gaffe à vous, écartez vous de la porte.
-Okay, reçu.

Ils s'écartèrent tout les trois de la porte. Après quelques secondes, un tremblement suivit d'un bruit et d'une dépressurisation. La porte avait été arrachée. Le petit groupe évacua à bord de la navette. La voie de l'IA retentit sur toute les fréquences.

-On ne vous laissera pas partir ainsi, vulgaires organiques. Nous vous sommes supérieur.

La navette filait en direction du reste de la flotte.

-Force de frappe pour Soran.
-Oui commandant.

Il regarda Shas'iasto et coupa le communicateur un instant.

-Désolé gamine, je t'avais dis que tu pourrais tout analyser, mais il ne restera plus grande chose. Et réactiva la communication avec les frégates. Vaporiser moi cette station.

La flotte se mit en position pour ne pas prendre le risque d'envoyer un projectiles perdues sur Tutchanka et d'énerver les krogans. Les tirs des canons principaux des frégates fusaient à pleine vitesse sur la station qui subissait de terrible dommage. L'un des vaisseaux déploya un canon d'un nouveau genre développer par l'armée turienne. Elle envisageait même d'en équiper sa flotte entière. Lorsqu'elle tira, une magnifique lueur bleuté parcourut la distance entre le bâtiment de guerre et les reste de la base scientifique. Les derniers morceaux furent réduit en fine particules.

La navette rejoignit une frégate et la flotte parti en direction du relais le plus proche pour quitter la zone démilitariser krogan une bonne foie pour toute.
Soran accompagné de Shas'iasto et de Kyara devaient tout trois passé par la case décontamination, quarantaine et un check up avant de pouvoir marcher librement à bord du navire.

Ils étaient tout les trois, assis, dans une petite pièce dans laquelle il devait attendre le verdict.


-Excusez-moi pour le désagrément. Mais ce sont les procédures, nous avons été en contact avec un ou plusieurs agent dangereux. Mais bon, tant qu'on est là, autant en profiter pour discuter. Vous voulez qu'on vous dépose où ? Tant qu'on ne retourne pas sur la Citadelle, nous avons l'autorisation de naviguer partout dans l'espace concilien et ces frontières proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les ennuies c'est comme la chtouille ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les ennuies c'est comme la chtouille ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Espace Concilien :: ◄ Zone démilitarisée Krogane (TUCHANKA). :: ◄ Aralakh. :: ◄ Tuchanka.-
Sauter vers: