Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nemesis {orbite de Korar}

Aller en bas 
AuteurMessage
Quar-X

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Nemesis {orbite de Korar}   Ven 26 Fév - 4:02

Nom du RP : Nemesis
Statut : fermé. Seules les personnes invitées peuvent participer.

[le temps de chargement peut être un peu long, j'ai dû le reuploas sur un serveur tout moisit]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus Elhe'haria

avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 18/01/2010
Exprimez-vous! : Ombre d'elle même

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flottille
Profession / rang : Chasseuse de primes

MessageSujet: Re: Nemesis {orbite de Korar}   Sam 27 Fév - 0:10



Dernière édition par Samus Elhe'haria le Sam 29 Mai - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus Elhe'haria

avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 18/01/2010
Exprimez-vous! : Ombre d'elle même

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flottille
Profession / rang : Chasseuse de primes

MessageSujet: Re: Nemesis {orbite de Korar}   Mer 24 Mar - 2:39

Le Cosmos... Dans l'immense Univers l'histoire des espèces intelligentes n'est qu'une brève trainée lumineuse et insignifiante. La vie de tout être se perd dans le temps et l'espace... Mais parmi les étoiles brillent des êtres d'exceptions. Certains combats et traumatismes transcendent les limites de l'existence, tels les moissonneurs. Au plus profond des systèmes terminus se cachent des choses qui ne devraient pas exister. C'est dans le système de Fathar qu'un nouveau chapitre va être écrit.

Au loin, une lueur apparu, trainée caractéristique de la sortie d'un vol SLM. L'Adam Malkovich fendit le vide spatial et décèlera progressivement. A son bord, Samus Elhe'haria observait la planète Korar. Une petite planète sans intérêt et inhospitalière habitée par quelques colons miniers. La quarienne se demandait comment on pouvait s'enterrer dans un tel endroit. Rien que le fait de se sédentariser lui semblait inconcevable.

"Samus?"

La voix du petit drone tira la quarienne de ses pensées. Elle se tourna vers son ami synthétique. Cela faisait maintenant des années qu'elle l'avait fabriqué et elle n'avais pas plus fidèle ami. La petite boite ronde l'avait sauvée à plusieurs reprises déjà et bien qu'il s'agisse d'une intelligence artificielle, une réelle amitié était née entre eux deux.

"Les scanners indiquent que l'épave se trouve en orbite dans le secteur FC37. Il te reste peu de temps pour mener l'enquête, la dégénérescence de son orbite lui fera traverser l'atmosphère dans exactement 38 minutes. Son intégrité structurelle est fortement compromise et les brèches dans la coque sont nombreuses, fait attention."

Le régime des moteurs du chasseur augmenta, propulsant le vaisseau vers la zone indiquée. Le MSV Kelton se trouvait là, fantôme inerte parmis une foule d'objets stellaires: des fragments du blindage et divers matériels provenant du cargo.

"Étrange, je n'arrive pas à détecter s'il y a la moindre trace de vie. Les capteurs sont complétement déboussolés à cause d'une radioactivité surélevée. Je te conseille de ne pas trop t'attarder."

"Je serai prudente, comme d'habitude."

La chasseuse de prime se leva du siège de pilotage pour enfiler sa combinaison. Contrairement aux autres quariens, elle pouvait se permettre d'évoluer à l'air libre et ne se gênait pas lorsque personne ne pouvait l'apercevoir. Poutchy manoeuvra le vaisseau pour accéder au SAS. La quarienne pressurisa son casque et vérifia que tous les systèmes vitaux étaient en parfait état de marche. Les informations défilèrent sur sa visière. L'IV intégrée à l'armure se mit en marche et se chargea sans problème.

"Ya un petit soucis..." fit le drone d'une voix monocorde. Pour guise de réponse, Samus s'approcha du tableau de bord et regarda par le cockpit pour constater que le SAS d'entrée était tout bonnement éventré. Une brèche béante due à une explosion.

"Met toi en position je sors." Finis par dire la quarienne. Sans dire un mot, le robot s'exécuta pendant que sa créatrice se plaçait sur l'élévateur. Elle engagea la procédure d'extraction. Un bouclier circulaire se forma autour de la plateforme alors qu'elle montait vers le plafond. Celui-ci s'ouvrit grâce à deux iris jouant le rôle de SAS. Elle était maintenant sur le toit du chasseur en plein vide stellaire. Marchant avec ses semelles magnétiques, elle progressa de quelques mètres sur la coque de l'Adam Malkovich, puis elle se propulsa dans l'espace. Sa progression fut lente vers la brèche.

Lorsqu'elle y parvint, elle réactiva ses semelles pour adhérer à la carcasse du cargo. S'aidant de ses mains, elle escalada le blindage pour se faufiler à l'intérieur. Elle passa dans plusieurs conduits étroits formés par des débris toujours fixés à l'épave. Bien vite, elle activa sa vision nocturne pour percer la pénombre. Mais les nombreuses radiations créaient des interférences et parasites lumineux. Elle la coupa pour ne pas se brûler la rétine des yeux. Elle dû allumer sa torche frontale pour pouvoir progresser et arriva au bout de quelques longues minutes à une sortie. Devant elle se dressait une porte à moitié enfoncée. La quarienne devait se trouver au bout du hall d'entrée. Bien entendu, la commande pour ouvrir le passage étaient complétement hors service. Outre le fait que le panneau était défoncé, plus aucun courant ne passait dans les rares fils encore présents.

La Quarienne tenta de dégager la porte, à la seule force de ses bras, sans résultat. Elle fit le tour de la salle du regard mais aucune autre option s'offrait à elle. La structure de la porte étant fragilisée, elle décida de la faire sauter. Elle plaça trois grenades aux trois jointures et s'éloigna le plus possible avant d'activer le détonateur. La porte vola en éclat et tout l'air présent dans le compartiment s'échappa bruyamment, faisait trembler le sol et les murs instables.

La chasseuse de prime continua de progresser sans gravité dans le silence le plus total. La vision qui s'offrit à elle lorsqu'elle plongea le regard à l'intérieur du vaisseau lui glaça le sang. Les murs étaient maculés de sang comme si l'on avait trainé des corps éventrés contre eux. De ci et là, divers objets flottaient en suspension dans le vide. La quarienne avala sa salive et avança lentement dans la pénombre du couloir. Seule sa respiration résonnait dans son propre casque. Elle passa devant une baie vitrée donnant sur une sorte de réfectoire. Là, plusieurs cadavres affreusement mutilés étaient allongés sur des tables ou encore assis à devant des postes informatiques désormais inertes. L'attaque avait dû être foudroyante pour qu'il n'ai pas eu le temps de sortir. Des éclaboussure d'hémoglobine coulaient de l'autre coté de la parois vitrée. Apparemment il y avait encore de l'air à l'intérieur.

Cependant, la porte était scellée à l'instar de la précédente, le panneau de contrôle explosé de l'autre coté et ayant grillé et court-circuité tout le réseau électrique de cette partie du vaisseau. La quarienne continua donc dans le couloir. Elle jura avoir entendu des gargouillement et un bruit métallique au dessus d'elle mais c'était physiquement impossible, le son ne pouvant pas se propager dans le vide spatial. Elle se faufila dans un trou créé non pas par une explosion mais le mur avait littéralement fondu. Trouvant cela de plus en plus étrange elle traversa un petit corridor dans lequel le même spectacle morbide que précédemment s'offrait à elle. Sa respiration s'accélérait, particulièrement mal à l'aise dans cet environnement cauchemardesque.

Elle passa le pas d'une porte et remarqua un petit voyant rouge au dessus d'une porte quelques mètres plus loin. Se retournant, elle réussit à trouver la commande permettant de fermer la porte. Celle-ci se clôt sèchement. Apparemment les systèmes de sécurité même élémentaires étaient hors d'usage. L'autre porte s'ouvrit. La quarienne se trouvait en fait dans un SAS inter-secteurs et la pesanteur revint à la normale. Aussitôt tous les objets et débris en suspension s'écrasèrent au sol.

Un bruit sourd résonna au dessus d'elle. Quelques gouttes d'un liquide carmin s'écrasèrent sur sa visière. Elle eut à peine le temps de lever le crâne qu'une plaque de ventilation céda sous le poids d'un cadavre, tombant directement sur la quarienne. Celle-ci ne put retenir un cri en repoussant violemment l'humain et reculant dans un coin. Sa respiration s'emballa de même que les battements de son cœur qui explosaient ses tempes. Elle ferma les yeux et souffla pour reprendre son calme mais ses palpitations ne s'estompaient pas.

Elle resta assise à regarder le cadavre quelques minutes. La lumière blafarde rouge lui donnait des airs démoniaques. Ses globes oculaires étaient éclatés et une langue bleuâtre sortait de sa bouche dégoutante ampli d'un sang pourpre sombre. La quarienne réprima un frisson. Elle avait hâte de sortir de cet endroit. Elle observa le couloir suivant. Au moins, il y avait un peu de lumière. Elle savait que ça ne serait pas forcément moins dangereux mais le fait de bien voir son environnement la rassurait.

Le bruit caractéristiques de griffes sur du métal résonna dans les conduits autour d'elle. Cette fois, elle en était sûre, il y avait encore quelques chose de vivant à l'intérieur de cette épave et ce n'était sûrement pas humain. L'équipage n'étant composés que de cette espèce, la quarienne sentit en elle monter l'anxiété. Elle se releva et souffla une dernière fois, reprenant son courage fermement. Elle reprit son chemin parcourant quelques dizaines de mètres. Encore une fois, elle arriva à une porte close devant normalement s'ouvrir automatiquement grâce à un capteur mais celui-ci semblait désactivé. Elle suivit les câbles qui s'enfonçaient dans un petit boyau. S'allongeant, elle s'y faufila. Ayant à peine à place pour progresser, elle s'aidait des tuyaux et gaines pour faire glisser son corps. Elle arriva à l'endroit où le câble du détecteur était sectionné. Elle trouvait ça étrange que dans un endroit si étroit un câble puisse être abimé de la sorte. Elle examina de plus près pour constater qu'il avait été rongé. Sans doute des rats ou autre vermine du genre. Souvent, avec des équipages négligeant, on voyait des proliférations de créatures en tout genre dans les entrailles des vaisseaux.

Au moins... cela donnait souvent du travail aux quariens en pèlerinages, les seuls à oser s'aventurer au plus profond des conduits. La chasseuse de prime bricola quelques instants pour réparer la chose. Mais alors qu'elle allait repartir, un liquide visqueux et verdâtre coula sur un de ses gants. La quarienne constata avec horreur que la substance corrosive passait au travers de son bouclier et attaquait directement son armure. Heureusement, la quantité n'était pas assez importante pour la percer. La jeune femme se contorsionna pour pouvoir se retourner et regarder au dessus. Un conduit se trouvait juste à sa verticale. Elle pu apercevoir du mouvement. Puis deux perles noires avant de constater deux rangées de crocs acérés et de longues griffes suintantes. Dans un cri strident, la créature de cauchemars lui bondit dessus.

_________________




Dernière édition par Samus Elhe'haria le Sam 29 Mai - 19:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus Elhe'haria

avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 18/01/2010
Exprimez-vous! : Ombre d'elle même

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flottille
Profession / rang : Chasseuse de primes

MessageSujet: Re: Nemesis {orbite de Korar}   Sam 3 Avr - 17:03

La Quarienne repoussa le corps sans vie de la créature. Dans un réflexe vif et préçis, elle avait activé sa lame de coude intégrée subtilement a son brassard droit. Bien que ça ne l'aie pas tué sur le coup, elle était salement blessée et la chasseuse de prime n'avait pas eu de mal à mettre fin à ses jours. Elle tira le cadavre par sa queue pour le sortir du conduit. Elle pu ainsi l'observer plus en détail.

Elle connaissait le genre de l'animal mais n'en avait jamais vu de la sorte. Elle activa son viseur d'analyse pour plus de précisions.


Spoiler:
 

La quarienne fronça les sourcils. C'était la première fois qu'elle rencontrait de telles mutations chez un être vivant. Elle réprima un frisson d'effrois et repris son chemin. La porte étant maintenant sous tension, elle s'ouvrit pour laisser apparaitre un nouveau couloir. Les murs étaient recouverts d'une substance bleue luminescente striée par des petits éclairs de la même couleur. L'indicateur de danger de la combinaison de Samus s'affola, entrant dans le rouge vif. A priori, le taux de radioactivité de cette substance dépassait amplement la protection de la quarienne.


Spoiler:
 

Samus soupira, elle était prête à faire demi-tour et quitter ce vaisseau maudit quand des bruits de coup de feu résonnèrent derrière la porte suivante. La quarienne pris son courage à deux mains et se précipita dans le passage en prenant garde de ne pas entrer en contact avec l'Ezo qui, à y regarder de plus près, semblait plus liquide que solide. Malgré ses protections, elle sentait des picotements sur son épidermes. Elle hâta le pas et traversa le sas suivant heureusement épargné par l'élément zéro.

Elle prit le temps de souffler en s'appuyant sur ses genoux.


"Eh vous!"

La quarienne se redressa, surprise. Elle aperçu un humain, sérieusement blessé à la tête et couvert de bandages de fortune ensanglanté.

"J'sais pas qui vous êtes et c'que vous pouvez bien foutre ici! Mais barrez vous tant que vous le pouvez!"

L'homme toussa, crachant de la bile mélé à de l'hemoglobine. La chasseuse de prime ne put cacher son dégout.

"Il est trop tard pour moi. Ne restez pas là ou elle vous tuera."

"Qui est "elle"?"

"J'en sais rien..." Les yeux de l'humain s'écarquillèrent de panique. "C'est le démon! Elle est arrivée comme ça et a tué tout l'équipage. C'est un vrai cauchemar. J'ai réussis à lui échapper en m'enfermant ici. Ça ne sert à rien je le sais bien, elle fait fondre les parois comme du beurre. Mais elle s'est désintéressé de moi apparemment et s'est dirigé à l'arrière vers les soutes et les moteurs. Je sais pas ce qu'elle veut!"

"Qu'est ce que vous transportez? Et c'est quoi cet environnement irradié?"

"Je sais que nous transportons une quantité non négligeable de containers anti-radiations. Mais c'est elle. Elle."

"Elle quoi?"

"Elle... Je n'ai jamais rien vu de semblable. Son armement, son physique, sa manière de se déplacer, tout. Et elle murmurait dans ma tête, j'ai cru que j'allais devenir fou. Cette voix!"

L'homme commençait à devenir hystérique et frappait à la vitre. Il se prit le crane en pleurant et hurlant.

"Je vais vous faire sortir d'ici." Fit calmement la quarienne.

"Non! Je n'en peux plus. Tout n'est que souffrance, cauchemar, je n'en peux plus..."

C'est à cet instant qu'une plaque de ventilation tomba derrière lui. Il fit volte face pour voir apparaitre une nuée de parasites qui déferlèrent dans la salle telle une marée biologique. Il y en avait de toutes tailles par dizaines qui s'attaquèrent directement à l'humain.

La chasseuse détourna le regard, entendant les cris strident d'agonie de l'homme qui se perdirent dans un effroyable gargouillis conjugués des sifflements des créatures et du bruit de leurs griffes déchirant la chair.

Samus sortit rapidement en courant du SAS et traversa plusieurs niveaux du vaisseau dans une course effrénée. Elle descendit plusieurs escaliers dans la salle des machines, enjambant à de nombreuses reprise des cadavres affreusement mutilés de l'équipage. Toujours elle était dans la pénombre et seules les lanternes rouges d'alarmes éclairaient par intermittence les lieux.

Arrivé tout en bas sur les passerelles composées de grilles métalliques, elle se fit attaquer par un parasite caché entre deux rotatives du moteur. Elle l'arracha de son casque prestement et le jeta au sol avant de l'exposer d'un coup de fusil à pompe. Tout autour d'elle, dans les parois et les conduits d'aérations, des cris caractéristiques de ces animaux raisonnaient plus ou moins proche. Il se multipliaient à une vitesse folle et avaient totalement envahis les conduits inférieurs du vaisseau.

La quarienne avança sur ses gardes et élimina quelques biomorphes. Elle arriva aux fameuses soutes. Les portes étaient tout bonnement éventrée. Samus s'approcha à croupis sous le couvert des bords de la brèche et jeta un oeil à l'interieur.

Une créature lévitait dans le vide. Immobile, elle semblait absorber grâce à ses paumes de l'élément zéro contenu dans les containers.


Spoiler:
 

Alors qu'elle s'acharnait à tirer quelque chose de son viseur d'analyse. un projectile vint frapper le sol derrière la quarienne. Celle-ci se rendit compte que la créature la tenait en joue. Des murmures susurrés incompréhensibles à l'echo étrange envahirent le crane de la chasseuse de prime. Celle-ci ferma les yeux et se concentra pour ne pas laisser ce flot prendre le pas sur ses propres pensées. Elle réussit à force d'esprit de repousser l'attaque.

La créature l'observait comme intriguée. Elle pencha la tête de coté comme si elle s'amusait, comme un enfant qui observe un papillon posé sur une fleur. Puis elle leva son bras droit sur lequel était fixé un canon. Samus n'arrivait pas à savoir s'il s'agissait d'un organisme complet ou d'une armure. Trois coups rapides fusèrent en direction de Samus qui eut juste le temps de bondir de coté. Elle regarda avec horreur le sol fondre à l'impact des projectiles semblables à du plasma.

La quarienne répliqua par quelques coups de feu qui n'entamèrent même pas le bouclier de son adversaire. Elle jura. La créature fut prise d'un rire démoniaque qui se répercuta quelques secondes dans tout le vaisseau. Puis elle commença à virevolter de gauche à droite en pointant son arme vers Samus. Celle-ci se mit à l'abri derrière de grosses caisses.

Sa rivale pouvant léviter, elle la délogea facilement. La quarienne tenta toutes ses armes sur elle sans résultat. Même si elle parvint à désactiver sa barrière de protection, son adversaire semblait ne pas craindre les projectiles. La lutte était acharnée et la quarienne rivalisai d'exploit pour lui échapper, bondissant telle un félin et échappant de justesses aux tirs. Mais elle se fatiguait extremement vite contrairement à la créature qui riait de cette partie de chasse.

L'esprit de la quarienne fonctionnait à toute vitesse, réfléchissant à une échappatoire. Dans un tir de désespoir, elle visa les chaines qui retenaient un énorme container en suspension. Celui-ci s'écrasa sur les autres en contrebas dans un fracas qui ébranla la structure du pont. La créature fut prise sous les décombres. Samus s'arrêta pour reprendre son souffle. C'est alors que son adversaire sortit sans effort de la masse de métal, apparemment sans aucune blessure. La chasseuse de prime regarda aberré la créature. Au prise avec le désespoir, elle ne réagit pas assez vite. Furieuse, sa rivale tira une salve qui fit mouche. Le premier projectile désactiva le bouclier de Samus, le deuxième entama son armure et la troisième la transperça. La quarienne tomba en arrière, voyant son ennemie rire à gorge déployée. Sa vision se brouilla avant d'être happée par les ténèbres.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus Elhe'haria

avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 18/01/2010
Exprimez-vous! : Ombre d'elle même

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flottille
Profession / rang : Chasseuse de primes

MessageSujet: Re: Nemesis {orbite de Korar}   Ven 16 Avr - 18:17

Les alarmes raisonnaient dans tout le vaisseau ainsi que dans le casque de la quarienne. Les lumières rouges vives perçaient à travers les paupières clauses de Samus. Elle ouvrit péniblement les yeux et porta ses mains à son casque, sa tête la lançant affreusement. Tout autour d'elle vibrait et des caisses tombèrent de leurs emplacements. Elle tenta de se lever pour constater qu'elle était salement amochée au niveau de l'abdomen.

Faisant fi de la douleur, elle se releva, reprenant peu à peu ses esprits. La créature semblait être partie. Elle constata avec horreur que les tremblement se faisaient de plus en plus violents. Appliquant une bonne dose de medigel sur sa plaie, elle s'élança dans le couloir pour s'extraire rapidement du vaisseau qui commençait à rebondir sur l'atmosphère. Alors que ses pas se faisaient pressants sur le sol métallique, des conduits de liquide de refroidissement explosèrent juste devant elle, créant une brèche dans le sol à laquelle elle ne pu échapper.

La chute fut courte et la quarienne se réceptionna, serrant les dents pour encaisser la déchirure de son ventre. Elle se trouvait maintenant dans le conduit de chaleur central du vaisseau. Heureusement pour elle, les pâles des turbines étaient toutes hors services. Elle repris sa course, haletante. Plusieurs autres conduits explosaient autour d'elle et des plaques de ventilations volèrent en éclat, soumise au vide spatial, la coque ayant cédé à plusieurs endroits.

Par un conduit, des centaines de parasites déferlèrent, affolés. Sans porter attention à la quarienne, il s'élançaient dans une fuite éperdue complétement déboussolés. Pour éviter de se faire submerger, la quarienne dut se frayer un passage à grand coup de fusil à pompe pour les disperser quelque peu.

Elle fit face à deux autres vagues successives sans grand danger et arriva enfin à une ouverture dans une paroi donnant sur une échelle. Avec la rage du désespoir, elle grimpa plusieurs barreaux à la fois et décela le SAS donnant sur un couloir de maintenance. Les alarmes continuaient leurs hurlement inlassablement comme le cri d'agonie du vaisseau. La sortie n'était plus très loin. Elle retraversa les corridors qu'elle avait franchi à son arrivée. Les bruits de metal broyé témoignaient du fait que la carlingue était en train de céder.

Ne prenant plus aucune précaution, la quarienne lança une grenade dans sa course et fit exploser la porte suivante, celle ci, complétement fragilisé, vola en éclat comme du verre. Cependant, ce que Samus n'avait pas prévu, c'est que derrière il n'y avait plus d'air. Elle se fit emporté dans le vide par l'appel d'air et réussit in extremis à se rattraper à une tige en métal de l'ossature du vaisseau qui dépassait d'une brèche béante de la coque.

Le frottement de l'atmosphère cependant firent lâcher prise à la quarienne qui se trouva projeter en arrière, rebondissant sur le fuselage. A moitié assommée par les chocs successifs, elle eut tout de même la présence d'esprit d'activer ses semelles magnétiques qui firent leurs office. La stabilisation fut rude et la quarienne encaissa sérieusement, sa plaie abdominale se rouvrant de plus belle.

Son bouclier était mis à rude épreuve et son casque affichait une perte de puissance extrêmement rapide. Il lui restait quelques secondes avant d'être littéralement vaporisé par la chaleur et le souffle de l'entrée dans l'atmosphère. Elle pianota frénétiquement des ordres à son vaisseau via son Omnitech. L'Adam Malkovich apparu rapidement et se stabilisa comme il pu à quelques dizaines de mètres au dessus d'elle. N'ayant plus rien à perdre, Samus désactiva ses semelles et s'élança à l'aide des petits propulseurs dorsaux, s'arrachant à l'attraction terrestre. La pesanteur n'étant pas a son paroxysme, elle réussit à s'accrocher à son chasseur qui, sous le commandement de poutchy, s'éleva prestement pour éviter que la quarienne ne soit transformée en barbecue.

Une fois hors de danger, la quarienne escalada le fuselage de l'Adam Malkovich, tout en observant le MSV Kelton se désagréger petit à petit dans l'atmosphère. Allongée recroquevillée sur le Sas, elle se laissa descendre à l'intérieur et resta au sol, n'ayant plus aucune force.


"Bon sang! Je t'avais dis de sortir de là rapidement! "Je serai prudente, comme d'habitude "qu'elle disait!"

Voyant que la quarienne ne répondait pas, le petit drône voleta au dessus d'elle. Sa combinaison était vraiment dans un sale état. Sa visière, complétement noircie, était également légèrement fendue, un miracle qu'elle n'aie pas implosé. Les éléments métalliques de son armures portaient eux aussi les stigmates de la chaleur intense. Poutchy se maudit de ne pas être équipé pour l'aider. Il jugea la vilaine plaie qu'elle portait sur le flanc de son ventre.

"Samus, répond moi au moins! Allez c'est pas drôle! T'es pas une quarienne fragile comme les autres et c'est pas ce petit bobo qui va te mettre KO!"

La chasseuse de prime restait totalement inerte, respirant faiblement.

"Qu'est ce que je vais faire tout seul si tu clapses? Ah je sais, je vais retourner voir Azurya, elle au moins elle est pas casse-cou comme toi!"

"Ferme la robot de pacotille." Souffla Samus.

Le petit drone n'arriva pas à contenir sa joie.


"T'es vraiment la plus stupide et la plus chanceuse de toutes les quariennes de la galaxie!"

"Sans doute..." La quarienne se hissa avec une pénibilité non exagérée sur sa couche. Tous les membres de son corps la faisaient souffrir à hurler. Elle ouvrit sur sa droite un petit compartiment contenant médigel et stimulants qu'elle s'injecta bien au delà des doses limites.

"Statistiquement parlant, tu es morte. Non mais tu y crois toi? Ton taux de chance de survie dans les dernières secondes s'élevait à moins de 0,3%."

"Ça me fait une belle jambe! Laisse moi me reposer s'il te plait..."

Le drone se tut immédiatement, ne s'offusquant pas, heureux d'avoir retrouvé sa compagne. Il se permit néanmoins de mettre en fond sonore un ancestral chant quarien doux et mélancolique, parlant d'une guerrière céleste apportant lumière et espoir au peuple. La Chasseuse de prime tomba dans un profond sommeil...


HRP: SUITE DU RP: HAWKING ETA> SYSTEME SCHWARSCHILD > ETAMIS

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nemesis {orbite de Korar}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nemesis {orbite de Korar}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deff Dred Nemesis
» I'll share a bone with you Δ Nemesis
» Nouveaux grey kights!
» ardias 2011 05/11/2011
» [Validée]Némésis, Sorcière D'Arkh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Fathar.-
Sauter vers: