Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Vagabond (terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
Zaktot Brynnt

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/04/2012

Identité
Race: Galarien
Planète natale: Colonie Galarienne
Profession / rang : Capitaine du GSI

MessageSujet: Le Vagabond (terminé)   Mer 11 Avr - 19:26

Fiche spatiale.

Spoiler:
 

« Identité & informations de base. »


Nom : Vagabond

Équipage : quinze personnes, constituant à la fois le personnel naviguant et le groupe d'intervention du GSI. Présence d'une I.V. À bord pour aider aux diagnostics et à la gestion de l'ensemble de cette grande carcasse, même si le bosco est capable d'assurer la plupart de ses fonctions.

Zaktot Brynnt - Capitaine
Mynh Edeth - Navigatrice
Adolh Hyfis - Artilleur
Adrah Hyfis - Technicienne

Capacité : Moyenne. Une partie de la cale a été maquillée en double-fond, permettant ainsi d'y installer des cellules sécurisées pour les prisonniers ainsi qu'un local à priori inviolable où l'on peut entreposer les pièces à conviction des différentes enquêtes en attendant de les déposer à un bureau du GSI.
Ce compartiment recèle également l'armurerie d'opération des agents du GSI, l'équipage étant uniquement agréé à conserver des armes de poing sur eux.
Évidemment, seuls les officiers de bord ont accès à ce compartiment dissimulé.
Dans la partie visible de la soute sont visibles une maigre provision de fret ainsi qu'un véhicule de droppage pouvant accueillir entre un et cinq passagers en plus du pilote.

Arme :

- Système Guardia composé de trois canons à tirs rapides installés sur chaque flanc, dissimulé dans les anfractuosités de la coque et partiellement repliables pour échapper à un scan très superficiel de la coque. Le tout est géré par l'I.V de bord mais peut être pris en main par des membres d'équipage.

- Une rampe de lance-missile Javelot au bout de chaque aile du Vagabond, capable de pivoter à 360° pour offrir une couverture de tir maximale et de cracher chacune deux projectiles à la fois. Il va sans dire que l'I.V de bord se charge des calculs de trajectoires, ceux-ci étant en général trop fastidieux pour un artilleur de chair au milieu de l'action.

Bouclier :

- Barrière Cyclone de qualité moyenne.

- Blindage ablatif à double épaisseur. Si un coup chanceux vient à traverser la deuxième couche et qu'il n'endommage aucun système qui ne soit trop vital, l'intérieur du vaisseau s'avère suffisamment compartimenté pour être cloisonné en urgence, évitant à l'air et à l'équipage de se retrouver à batifoler parmi les étoiles.

Autres :

- Une vingtaine de missiles-leurres pouvant être échangés en moins de trente secondes avec une ogive classique, suffisamment perfectionnés pour éviter le premier contact avec un missile classique, s'aligner sur sa vitesse et l'attirer autant que possible vers son expéditeur.

- Scanners spatiaux et orbite-sol perfectionnés, suffisamment pointus pour remarquer à la fois les anomalies énergétiques, électroniques et magnétiques... idéal pour repérer une cache dissimulée dans une grotte ou un vaisseau disposant d'un champs furtif rudimentaire.

Réacteur :

- Moteurs SLM standards

- Double réacteur de type « torche à fusion » de classe militaire, installé à la poupe du vaisseau. Présence également d'un micro-réacteur sur chaque flanc pour aider aux manœuvres d'urgence.

« Description plus étoffée. »

Brève description :

« Rien ne se perd, tout s'améliore », telle pourrait être la devise du GSI et des galariens en général. La frégate Vagabond pourrait en témoigner, si elle le pouvait : bien qu'ayant été mise en service durant la guerre contre les rachnis pour servir à surveiller l'évolution des krogans sur le champs de bataille, cette vieille guimbarde encore loin d'être obsolète a connu cinq propriétaires différents ainsi que de nombreux perfectionnements.
Pour le quidam inattentif, ce vaisseau peut rassembler à n'importe quel cargo marchand ou navette de colons, avec sa coque noircie par la embruns de l'espace ainsi que par les tirs de lasers que toutes ses opérations de retapage n'ont pas pu effacer. Il cache ainsi efficacement ses qualités sous un aspect de vieux tacot à deux doigts de la casse. Atouts comme une puissance de feu suffisante pour faire fuir n'importe quel vaisseau pirate, un bouclier cinétique de compétition, des scanners digne d'une plate-forme de forage, sans parler des propulseurs habituels aux bâtiments de sa classe...

De même, l'intérieur du Vagabond est d'une propreté et d'une modernité des plus surprenantes : outre les aménagements de la cale, on peut également compter un petit laboratoire de recherche pour les analyses à mener d'urgence, une infirmerie disposant du matériel le plus pointu... tout cela au détriment de l'espace viable pour l'équipage, car la cloisonnement des parties pièces et l'épaisseur de la coque sont tels que même le capitaine n'a droit qu'à quelque chose de très spartiate en matière de cabine. Mais ce n'est un mystère pour personne que si ce vaisseau a gagné une réputation d'increvable, c'est parce que rien jusqu'ici n'est parvenu à entamer ses moteurs ou son noyau.

Officiellement, la frégate est enregistrée comme appartenant à un capitaine free-lance dont la principale activité serait le transport de marchandise de ravitaillement pour les colons s'établissant dans les Systèmes Terminus et qui arrondirait ses fins de mois en pratiquant occasionnellement le transport de passagers. Bien sûr, cette couverture n'empêche pas les occasionnels contrôles de routine dans les spatioports, mais au moins le navire n'attire-t-il pas trop la convoitise à chacune de ses escales.
Comme de bien entendu, le salaire du capitaine Brynnt est versé de façon détournée sur un compte courant, de façon à faire penser à des payements de livraison pour qui s'amuserait à vérifier ses comptes pour en apprendre plus à son sujet.


Dernière édition par Zaktot Brynnt le Mar 17 Avr - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaktot Brynnt

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/04/2012

Identité
Race: Galarien
Planète natale: Colonie Galarienne
Profession / rang : Capitaine du GSI

MessageSujet: Re: Le Vagabond (terminé)   Mer 11 Avr - 21:09

Fiche d'identité


« Identité & informations de base. »


Nom complet : Mynh Edeth
Sexe : Féminin
Race : Galarien
Âge : 20 ans
Profession : Agent du GSI
Vaisseau : Vagabond
Grade, rang : Navigatrice


« Description plus étoffée. »


Caractère :
Lorsqu'elle se trouve à la barre, la navigatrice se montre on ne peux plus professionnelle, alliant instinct et application à la lettre du manuel du pilotage selon l'occasion. Très confiante dans ses capacités, elle ne supporte pas la moindre critique de ses compétences sur le sujet... sauf si elles proviennent du capitaine, auquel cas elle préfère bien évidemment fermer sa grande gueule.
Car oui, cette galarienne n'a pas la langue dans sa poche, étendant sans vergogne son habitude de faire un rapport clair et concis de la situation lorsqu'elle se trouve à son poste à tout son temps libre. Ce franc-parler, si il s'avère la plupart du temps cocasse et rafraîchissant, n'est pas sans susciter parfois des tensions avec un membre d'équipage n'ayant pas assez dormi ou avec un nouveau. Auquel cas, le capitaine laisse généralement les belligérants échanger quelques horions avant de les attraper par la peau du cou et de les mettre aux fers pendant un ou deux cycles... mais les compétences de pilotage de Mynh sont telles qu'elle ne tarde généralement pas à retrouver promptement son siège.

Physique :
Un mètre soixante-dix de muscles verts nerveux et tachetés de paillettes ocres au niveau du front, le sourcil moqueur, de courtes cornes presque droites comme si son énergie les hérissaient, des yeux noirs au fond desquels se distingue une fine ligne dorée... rajoutez à cela une combinaison réglementaire du GSI pour le service, remplacée par des vêtements synthétiques moulants de couleur rouge sombre en cas de visiteurs ou de descente à quai, et vous aurez une idée de ce à quoi ressemble l'électron libre du Vagabond.


Biographie :

Pour résumer, nous dirons que Mynh a la navigation dans le sang : fille de pilote, petite-fille de pilote, arrière-petite-fille de pilote... on raconte même qu'elle serait née au poste de pilotage tandis que le vaisseau de ses parents était en train de passer au travers d'un champs d'astéroïdes pour échapper à des pirates. Plus sérieusement, elle est née sur une colonie galarienne mais a très tôt montre d'un appétit démesuré pour la conduite de vaisseau, cultivé par son père qui était pilote à bord d'un transporteur marchand. Même si celui-ci avait parfois du mal à joindre les deux bouts tout en s'occupant de sa fille car la mère était morte écrasée par une palette de transport de fret peu après la naissance, il économisa pour l'envoyer dans un institut de formation des plus pointus.
Hélas, lui aussi mourut d'une maladie ramenée d'un monde exotique où il avait fait une livraison, si bien que la jeune galarienne orpheline dut interrompre ses études et apprendre à subsister par ses propres moyens.

Son salut vint en fait du capitaine Brynnt lui-même, qu'elle rencontra alors qu'elle servait de chauffeur à une bande de contrebandiers de mods de mécas. Au bout d'une course-poursuite qui dura des heures et des heures à jouer à chat au milieu de l'anneau d'une géante gazeuse, l'officier parvint à la rattraper en portant un coup chanceux droit dans l'un des réacteurs des fuyards puis en arraisonnant le vaisseau avec ses hommes.
Les contrevenants furent arrêtés mais l'officier, impressionné malgré lui par les performances de la pilote, décida de taire sa présence et laissa l'affaire se tasser avant de proposer au GSI la candidature de Mynh comme nouveau pilote rattaché à son équipe, ce qu'on ne sut lui refuser vu que ses galons de capitaine étaient encore frais et qu'il en était encore à former son équipe définitive.
Autant dire que la galarienne ne se le fit pas dire deux fois et qu'elle accepta avec joie ce travail qui lui permettait de jouer avec un vaisseau de concours tout en étant régulièrement payé.

Traits distinctifs :

Nul trait distinctif à évoquer ici... si ce n'est que Mynh possède une connaissance très empirique du monde de la pègre dans plusieurs systèmes, qu'un jeu de carte très particulier ne quitte jamais la poche de poitrine gauche de sa combinaison autrement que pour y entraîner quelques malheureux parieurs, et qu'elle a appris à manier convenablement le pistolet lourd ainsi que la lame de céramique de par son passé de criminelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tael'Ojo Vas Keneki
CÂLINEUR OFFICIEL DU FORUM
avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 27/06/2010
Age : 25
Localisation : 69 !
Exprimez-vous! : ICI C'EST MOI QUI FAIT LES CÅLINS ET C'EST MOI QUI DONNE LES SURNOMS !

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flotte Nomade
Profession / rang : Freelance

MessageSujet: Re: Le Vagabond (terminé)   Jeu 12 Avr - 14:38

Juste pour info, les Galariennes ne représentent que 10% de la population et reste souvent sur leur monde d'origine ( bien que certaines peuvent sûrement trouver un moyen de s'en aller ), et le seul domaine où elles ont l'exclusivité est la politique. Il me semble que le domaine militaire est réservé aux Galariens mâles.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/greendaddy0
Zaktot Brynnt

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/04/2012

Identité
Race: Galarien
Planète natale: Colonie Galarienne
Profession / rang : Capitaine du GSI

MessageSujet: Re: Le Vagabond (terminé)   Mar 17 Avr - 16:47

Fiche d'identité


« Identité & informations de base. »


Nom complet : Adolh Hyfis
Sexe : Masculin
Race : Galarien
Âge : 30 ans
Profession : Agent du GSI
Vaisseau : Vagabond
Grade, rang : Artilleur, expert en explosif


« Description plus étoffée. »


Caractère :

Si l'adaptabilité est l'apanage de Zaktot et la franchise mordante celui de Mynh, Adolh Hyfis peut quand à lui être défini en un seul mot : dureté. Ce galarien est doté d'une volonté inébranlable qui l'amène à ne jamais en démordre, quoiqu'il advienne, jusqu'à ce que l'objectif soit atteint ou que lui-même reconnaisse qu'il n'a plus les moyens de l'atteindre.
Ce trait de caractère, si il constitue un atout pour un artilleur devant garder la tête froide sur le pont au mépris des explosions et des manœuvres d'urgence, constitue néanmoins une grande faiblesse sur le terrain ou dans la vie courante. En effet, en trente ans de vie Adolh a eu le temps de se faire un avis sur tout et tous, et surtout à se fier à ses premières impressions, si bien qu'il a souvent du mal à faire des concessions dans un but diplomatique et qu'il n'est pas rare de le voir marmonner à propos d'une décision du capitaine qui ne lui aurait pas plut.
Il s'avère cependant d'une fiabilité à toute épreuve envers ceux qui ont gagné son respect, et il sait être hautement qualifié pour le poste qu'il occupe, si bien que le capitaine lui passe volontiers quelques écarts de conduite tant que cela demeure cantonné au Vagabond.

Physique :

A l'instar de sa mentalité, le physique d'Adolh est particulièrement raide, même pour un galarien : le dos droit, les bras le plus souvent dans le dos quand il est au repos, un visage sec crevassé de diverses petites rides, un menton carré et volontaire, des gestes brusques, des yeux d'un noir profond... même sa peau verdâtre teintée de gris et ses deux cornes recourbées n'ont rien d'engageant.
Bien évidemment, vous le trouverez toujours vêtu de la l'armure réglementaire du GSI, impeccablement astiquée et aussi brillante que si elle sortait de l'usine. Pour les rares cas où il consent à sortir du vaisseau, vous pourrez le voir habillé d'un combinaison grise usée mais propre, signe qu'il ne la porte que très rarement.

Biographie :

De l'enfance d'Adolh Hyfis, on ne connait que peu de choses sinon les grandes lignes, pourtant ô combien redondantes de part et d'autre de l'univers : une mère absente, un père intelligent mais naïf qui s'endette plus que de raison dans des investissements véreux, et l'obligation de se débrouiller pour ramener de quoi manger soi-même à la maison.
A partir de là, le jeune galarien aurait pu emprunter la pente savonneuse et rejoindre un des gangs qui écumait la colonie galarienne où il était né, mais une chose l'avait retenu : le regard de sa petite sœur Adrah, à qui il dédicaçait tout l'amour que leurs parents ne pouvaient leur donner. Pour leur offrir un avenir à tous deux, il multiplia les petits boulots légaux ou à la limite de la légalité jusqu'au jour où à force d'acharnement et surtout d'un fabuleux coups de chance, il put rendre la dalatrace de sa colonie sa débitrice et faire entrer sa sœur à son service en tant que conseillère. Le destin immédiat de sa parentée assurée, il ne lui resta plus qu'à creuser son trou et se fit recruter à l'académie militaire pour n'avoir à dépendre de personne.

Dès lors, l'enfant tordu se fit un adulte de marbre, se voulant exemplaire mais toujours à la limite du renvoi car ne pouvant supporter le comportement superficiel de certains de ses camarades, allant même jusqu'à provoquer des bagarres pour défendre son honneur (et surtout la moindre contestation de la probité et des capacités de sa sœur). Un comportement sanguin illogique pour un galarien, mais pas pour un ours tel qu'Adolh.
Dès lors, Il servit sur plusieurs bâtiments, toujours bloqué dans l'échelle hiérarchique par son comportement de rebelle à l'imperfection et par ses esclandres, jusqu'à ce que le capitaine Brynnt le remarque pour ses compétences indiscutables et l'engage contre l'avis de tous sur le Vagabond.


Traits distinctifs :

En raison de son caractère intransigeant, Adolh se retrouve souvent pris dans des bagarres, ce qui laisse par laisser des traces que même le médigel ne peut effacer... et comme il est bien trop fier pour accepter une opération de chirurgie esthétique, il en résulte que le torse et le dos du galarien sont recouvert de vieilles cicatrices et d'ecchymoses diverses.
Dédaignant le combat à longue portée et préférant accueillir ses ennemis comme le roc impassible qu'il est, il a suivis une formation d'élite au maniement du pistolet lourd et du fusil à pompe... ce qui le rend aussi dangereux aux commandes du système Guardia du Vagabond que le flingue en pogne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaktot Brynnt

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 11/04/2012

Identité
Race: Galarien
Planète natale: Colonie Galarienne
Profession / rang : Capitaine du GSI

MessageSujet: Re: Le Vagabond (terminé)   Mar 17 Avr - 16:48

Fiche d'identité


« Identité & informations de base. »


Nom complet : Keren Zekh
Sexe : Masculin
Race : Galarien
Âge : 18 ans
Profession : Agent du GSI
Vaisseau : Vagabond
Grade, rang : Technicien


« Description plus étoffée. »


Caractère :

Ce qui peut le mieux caractériser Keren est sans nul doute l'expression « la curiosité tua le chat ».Animé par une curiosité scientifique sans borne à l'égard des machines d'ingénierie spatiale, futile serait l'espoir de l'en tenir éloigné longtemps : il faudra toujours qu'il touche le métal, qu'il hume les fumets d'ozone s'échappant des soupapes de sécurité, qu'il bidouille sans cesse des choses. De là, on peut se demander pourquoi il est devenu spécifiquement ingénieur sur un navire destiné à se trouver même plus souvent sous le feu qu'un bâtiment de guerre, au lieu de se lancer dans des projets d'architecture spatiale grandiose... là, il l'avouera de lui-même, il estime qu'un navire n'est réellement vivant qu'au cœur de l'action, alors qu'on le pousse dans ses retranchements. Là où un moteur prend vie, vous pouvez être sûr que cet excentrique de Keren n'est pas loin.
L'ennui, c'est qu'il ne peut être laissé longtemps sans surveillance à côté d'une machine, de peur de se retrouver avec une pièce de vaisseau sur les bras certes optimisée, mais indéniablement peu conforme aux règles de sécurité en vigueur dans un navire. Ce n'est pas qu'il ne connaisse pas le risque inhérents à ses améliorations, mais il estime que le gain de puissance vaut toujours quelques chances d'explosions dues à l'échauffement du plasma.

Mis à part cela, on peut affirmer qu'il s'agit d'un compagnon de voyage agréable, dans la mesure où il est extrêmement compétent et qu'il a une nette tendance à s'enfermer dans la salle des machines, bien conscient que tout le monde ne partage pas son engouement pour les interminables discours techniques et ne souhaitant pas se faire assommer à coups de clé à molette.

Physique :

Nul ne sait si c'est dut à son caractère agité ou si cela est parfaitement naturel, mais Keren se voit doté d'une longue carcasse (près d'un mètre quatre-vingt) de couleur rouge brique, aux membres nerveux et aux yeux noirs bordés de rouge terriblement expressifs tant ils sont continuellement en mouvement, en train de suivre le tracé de plans mentaux ou la course d'une pompe à chaleur.
Ordinairement, vous trouverez le galarien vêtu d'une combinaison du GSI spécialement conçue pour les ingénieurs de son genre... à savoir suffisamment épaisse pour pouvoir résiste pour pouvoir se fermer en urgence et résister à une bonne dose de radiations, dotée de suffisamment de poches pour pouvoir entreposer une multitude d'outils plus ou moins incongrus ainsi que d'un système de ventilation dans le dos pour évacuer la chaleur excessive qui peut régner dans une salle des machines.

Sinon, pour les rares fois où il sortira du vaisseau dans un comptoir de qualité pour se ravitailler lui-même en composants de qualités aux exotiques, il revêtira une tunique d'un gris presque métallisée informe, le plus souvent couverte de taches de graisse qui trahiront son métier pour un œil averti.

Biographie :

Né dans une colonie concilienne à vocation multiculturelle mais principalement agraire, Keren ne s'y était jamais senti à sa place. Alors qu'il savait à peine marcher, il était déjà attiré par les machines de toutes sortes, et en particulier par les mécas qui faisaient tourner une majeure partie de l'exploitation familiale. Aussi ne fut-ce pas une grande surprise pour tout le monde lorsque le jeune galarien démonta-t-il son premier meca avant de s'amuser à le « perfectionner » à grand renfort de matériel agricole périmé. C'est donc avec un désappointement certain que son père le laissa émigrer très jeune dans son intérêt vers une colonie dotée d'une école d'ingénieurie de qualité.
Cependant, suite à un incident sur le trajet comprenant une porte mal fermée, un mécanicien complaisant et une bouteille de ryncol sortie de nulle part, Keren fut amené à finir son voyage dans un véhicule de patrouille galarien vu que son transporteur s'était inexplicablement mis à faire des bonds avant de stopper avec ses moteurs principaux grillés.
Privé de moyens de payer les frais d'inscription à cause de l'amende monumentale qu'on lui avait infligé à titre d'exemple, il ne put trouver d'autre façon d'exprimer sa passion que d'entrer à l'académie militaire, où les agents recruteurs du GSI ne tardèrent pas à lui mettre le grappin dessus en raison de ses compétences. De là, on le confia aux bons soins du capitaine Brynnt, qui semblait avoir un don pour gérer les excités chroniques compétents, ce dont celui-ci ne se plaignit jamais.

Traits distinctifs

Des traits distinctifs ? Vous voulez dire malgré son teint d'enragé ayant abusé des biosteaks, ses poches tintant en permanence de matériel divers, la clée à molette toujours accrochée à son côté quel que soit le lieu ou le moment et le fait qu'il marmonne à lui-même quand il ne parle à personne ?
Non, on ne peut pas dire qu'il en ait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Vagabond (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Vagabond (terminé)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « Autres périphériques. » :: ◄ Inventaire des vaisseaux.-
Sauter vers: