Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rien de personnel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ridley Brain

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Rien de personnel.   Mar 17 Avr - 1:48

[HRP: ceci est un RP administrateur. Elipse après le RP D'argent et d'acier... de Neil & Lhiira]


L'Onyx filait droit dans les ténèbres du cosmos en direction du relais cosmodésique de Trebia. Sans doute pour voyager vers le système Boltzmann et atterrir sur Beckenstein. A moins que leur projet de route ne soit perturbé...

Ridley regardait le signal du vaisseau s'éloigner lentement. Il lisait encore une fois les termes du contrat transmit par un certain Kaarr'Ortney, un butarien. D'habitude, l'humain ne faisait pas confiance à cette espèce, qui se gardait bien de l'engager, mais le montant l'avait fait réfléchir à deux fois. Et bien que capturer un congénère au profit de ces aliens ne l'enchantait guère, un contrat restait un contrat.

Le profil de Neil s'afficha sur l'écran holographique et se refléta dans la visière de son casque. Un avocat. Encore un gars pourri ou qui avait fait perdre quelques millions à un riche entrepreneur. Les butariens tombaient souvent dans l'excès lorsqu'on touchait à leur porte monnaie, d'autant plus si un humain en était la cause.

Le chasseur de primes éteignit le moniteur. Inutile de chercher à comprendre les motivations de son employeur ni même sa nature. Il payait bien et il avait fait appel à lui pour sa discrétion et son professionnalisme. Le délai de livraison était cependant très court. Lui qui aimait traquer sa proie pour frapper au moment le plus opportun devait agir vite.

Le Slave s'ébranla et prit en chasse le vaisseau à la carlingue d'obsidienne. Sa vitesse de croisière, bien que plus rapide qu'un vaisseau civil classique, n'était cependant pas aussi élevé que sa configuration lui permettait. La cible ne se doutait de rien et le chasseur n'avait pas à se dissimuler, le trafic étant encore relativement important dans cette zone de l'espace turien. Il n'y avait rien de suspect. Par contre, lorsqu'il passerait à l'action....

Les forces de l'ordre étaient plutôt nombreuses dans cette zone comme l'aimaient exhiber cette espèce spartiate. Cependant, la majorité des vaisseaux militaires étaient concentrés en orbite de Palaven et de ses lunes ainsi qu'autour du relais. Aucun pirate n'oserait s'en prendre à des voyageurs en plein système de Trébia et le chasseur comptait sur la surprise et la rapidité pour capturer l'objet de son contrat.

Après plusieurs centaines de milliers de kilomètres et n'ayant aucun bâtiment dans l'espace "proche", l'humain décida de passer à l'acte. Toujours complètement inconscient du danger, l'Onyx filait à son rythme régulier sur son vecteur, sans dévier de sa trajectoire.

Le missile fendit l'espace avec vélocité. D'une taille extrêmement réduite, celui-ci était quasiment indétectable à longue portée. Cependant, le balayage courte distance, d'habitude utilisé pour détourner les micro météores, pouvait tout à fait identifier le projectile. Il était cependant bien souvent trop tard pour éviter la collision. L'obus transperça la carlingue sans produire la moindre explosion. C’est à cet instant que de petits drones s'en extrairent, chacun s'affairant à pirater un à un les systèmes du vaisseau avec une efficacité détonante. Un petit bijou de technologie prototype que le chasseur avait subtilisé lors de son dernier voyage sur Séléné. Ayant rapporté les plans à un armateur volus des systèmes terminus, celui-ci lui fournissait régulièrement a prix défiant toute concurrence de quoi maintenir son arsenal. Bien que d'habitude il n'appréciait guère ces petites créatures pitoyables, cet énergumène avait assez de pragmatisme et de sens des affaires pour lui plaire. Contrairement à ses congénères, il n'hésitait pas à mettre ses mains dans le cambouis quand il le fallait.

Le vaisseau s'immobilisa en une minute, carcasse inerte dans l'océan de vide stellaire. Continuant sur sa trajectoire, le slave le rattrapa aisément et s'arrima a son SAS. Ridley devait agir vite, les drones n'ayant qu'une utilité limitée dans le temps. Il ne faudrait pas des heures pour que les systèmes redémarrent. S'armant de son pistolet lourd, il traversa d'un pas lent la passerelle qui s'était établie entre les deux vaisseaux.

Après avoir stabilisé la pression interne et externe, la porte de sécurité s'ouvrit. Le vaisseau était plongé dans la pénombre, seul les systèmes d'épuration de l'air et le générateur de pesanteur semblaient fonctionnels. Brain activa sa vision nocturne. Il y avait plusieurs occupants, deux humains et une quarienne. Sans chercher à cacher sa présence, le chasseur de primes traversa la coursive pour arriver au poste de pilotage. Une lampe torche se braqua sur son casque. L'humaine braquait une arme sur lui d'un air peu convaincu.

"Du calme vous semblez avoir des ennuis, je suis là pour vous aider." Fit le chasseur d'une voix la plus rassurante que son jeu d'acteur lui permettait.

Spark eu comme un moment d'hésitation, il n'en fallu pas plus pour que Brain saisisse l'occasion. Il lui attrapa le bras et lui fit une clé, lui retournant le poignet dans son dos. La jeune femme poussa un petit cri étouffé alors que le chasseur lui colla son pistolet lourd sur la tempe. C’est à cet instant que Liirha et Neil firent leur apparition. Le chasseur prit les devant.

"Que chacun reste calme et il n'y aura aucun blessé. Je m'excuse pour cette entrée en matière peu élégante mais je vais devoir vous prier de bien vouloir me suivre Monsieur Jors. Sans faire d'histoire et je promets qu'il n'arrivera rien à vos deux ravissantes compagnes."

En temps normal, il n'aurait jamais agis de la sorte mais il devait mettre les voiles le plus rapidement possible. Il n'hésiterait pas à tuer la pilote et la quarienne si cela se révélait nécessaire mais n'étant pas un meurtrier de nature, il n'avait aucun plaisir à les exécuter sommairement. De plus, dans la pénombre du vaisseau, il était peu probable qu'elles arrivent à l'identifier.


Dernière édition par Ridley Brain le Mar 24 Avr - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil & Liirha

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 05/03/2012
Age : 28
Localisation : Oui
Exprimez-vous! : Oui

Identité
Race: Humain / Quarienne
Planète natale: Terre / Gesko, Flotte Nomade
Profession / rang : Avocat / Pélerinage

MessageSujet: Re: Rien de personnel.   Jeu 19 Avr - 4:15

Liirha se trouvait dans ses quartiers lorsque le choc se fit entendre. Alors qu'elle faisait un brin d'entretien sur son casque, profitant des installations assurant la stérilité de sa cabine, elle fut secouée et mise à bas de son lit par l'impact. La quarienne se redressa en s'appuyant contre la cloison, son casque à la main. Elle le replaça en urgence sur sa tête, mais prit le temps d'en vérifier l'étanchéité avec une grande minutie. La quarienne se précipita vers le sas donna accès depuis sa chambre à la coursive. Après avoir fait jouer le sas, la porte de la coursive s'ouvrit enfin, lui laissant le passage.
Les lumières s'éteignirent soudain, plongeant l'astronef dans l'obscurité.
Continuant sa progression, Liirha percuta quelque chose obstruant le passage, à hauteur de la porte du bureau...

Neil écrivait un peu dans le bureau lorsque l'impact survint. Plongé sur son journal de bord, il relatait les derniers évènements avec autant de précision possible. Il trouvait dans cette activité la sérénité qui parfois lui faisait défaut. Secrètement, il espérait également pouvoir un jour transmettre ce document à ses descendants, leur faisant découvrir sa vie pour le moins pleine de rebondissements...
Alors qu'il inscrivait les détails de la prise d'assaut du hangar, survenue quelques heures plus tôt sur Palaven, il fut secoué dans son fauteuil. Quelques feuillets et autres objets volèrent dans la pièce. L'un d'eux l'atteignit violemment à la tête, le sonnant un moment. Il reprit rapidement ses esprits, se massant la tête là où elle avait fait connaissance avec ce qui semblait être son datapad. L'avocat se leva et rejoignit la porte. A peine venait-il de l'ouvrir que les lumières s'éteignirent, laissant place à l'obscurité. Il fit quelques pas dans la coursive avant d'être heurté par quelque chose...

Liirha tomba à la renverse tandis que son obstacle s'effondrait lourdement de son côté
-Ouch ! Fit l'obstacle en touchant le sol.
-Neil ? C'est toi ? Quelle idée de s'habiller en gris et noir !
-Liirha ? Mais qu'est-ce qui se passe ?
-Je n'en sais rien. Les marquages d'urgence au sol ne se sont pas activés...
L'avocat se releva, s'aidant de ses mains pour se repérer. Ses doigts effleurèrent par inadvertance la poitrine de la quarienne, qui se relevait elle aussi. Reconnaissant la texture de la combinaison de sa partenaire et le point de contact, Neil rétracta précipitamment sa main. En gentleman, il s'excusa.
-J'en ai vu d'autres...
La remarque surprit l'humain un instant. C'est ce moment que choisirent les marquages au sol pour s'allumer, de façon tout à fait impromptue.
Constatant qu'ils pouvaient à présent rejoindre assez aisément la passerelle et leur pilote, ils se précipitèrent vers l'escalier menant au poste de pilotage, situé au bout de la coursive vers l'arrière du vaisseau. Ils venaient à peine d'atteindre le bas de l'escalier lorsqu'ils entendirent un gémissement de douleur. Reconnaissant tout les deux la voix de Daria, ils montèrent les marches quatre à quatre.
Neil et Liirha atteignirent enfin la passerelle, mais restèrent stupéfait par le spectacle s'offrant à eux.
A la faible lueur des marquages au sol, un homme en armure tenait Sparks d'une main et pointait le canon d'une arme sur sa tempe de l'autre. Une lampe torche trainait au sol, aux côtés d'un pistolet...
Un bras dans le dos, la jeune femme ne bougeait pas, cherchant à éviter que son assaillant ne mette prématurément fin à sa vie. Mais ses yeux se posèrent sur les deux nouveaux arrivants, les suppliant silencieusement de faire quelque chose pour la délivrer.

-Que chacun reste calme et il n'y aura aucun blessé. Je m'excuse pour cette entrée en matière peu élégante mais je vais devoir vous prier de bien vouloir me suivre Monsieur Jors. Sans faire d'histoire et je promets qu'il n'arrivera rien à vos deux ravissantes compagnes.

L'avocat leva les mains, en signe de calme et de paix. Liirha, elle, resta sur la défensive. L'idée de voir son partenaire partir avec cet individu peu recommandable ne l'enchantait guère. Mais celle de mourir sous ses balles ne comptait pas pour autant son assentiment.
-Je vais vous suivre. Toutefois, j'apprécierais que vous relâchiez mon pilote. Elle ne vous fera aucun mal.
Liirha se tourna vivement vers Neil :
-Tu es devenu fou ?!
-Non.
-Tu vas tout de même pas faire ça ?!
-Si.
-Mais...
Posant doucement sa main sur le bras de la quarienne, l'avocat fit un signe de la tête vers le pistolet lourd tenu par leur assaillant.
-Je vous sauve la vie, c'est tout ce qui compte pour l'instant.
Elle détourna son regard. Il avait sans doute raison, mais ça lui faisait mal de l'admettre...

Revenant à l'homme détenant toujours Daria :
-Puis-je aller chercher ma veste avant de partir ? Quitte à être « enlevé », autant que ce soit convenablement vêtu. Vous avez ma parole que je vous suivrais sans histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ridley Brain

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Rien de personnel.   Mar 24 Avr - 15:52

Ridley sourit derrière sa visière, l'avocat ne manquait pas de cran ni d'intelligence, il aurait même peut être pu l'aprécier dans d'autres circonstances. Ses traits se firent cependant rapidement plus durs et moins sympathiques, bien que non visibles par les trois autres personnes présentes.

"Navré Monsieur Jors, mais votre requête est rejetée, je vous prierai de bien vouloir me suivre, j'ai un timing a respecter."

Le chasseur de primes mit en joue l'humain et relâcha sa prise sur le bras de la pilote qui se dégagea rapidement pour se réfugier auprès de la quarienne. Celle-ci regardait avec insistance Ridley mais il n'en fit peu de cas.

"Votre vaisseau devrait être de nouveau opérationnel dans quelques dizaines de minutes. Je vous déconseille tout de même de tenter de nous prendre en chasse."

Le ton emprunté par l'humain ne laissait aucun place au doute. Si jamais elles tentaient de le suivre, c'était pour elle la mort assurée, le vaisseau n'étant pas équipé pour le combat et surtout, elles savaient pertinemment que le chasseur de primes n'était pas assez idiot pour ne pas laisser une garantie qu'elles ne pourraient lui nuire. En réalité, Ridley pouvait à tout moment faire exploser les drones infiltrés dans la carlingue.

La pilote et la quarienne espéraient désormais que le ravisseur tiendrait parole et les laisseraient en vie. Il ne les avait pas tué pour l'instant mais cela ne signifiait rien, il s'agissait peut être simplement d'un stratagème pour mieux manipuler Neil et éviter de le blesser, la prime devant bien stipulé qu'il devait revenir en vie et en bon état.

Les mains sur la tête, l'avocat avança dans la coursive, non sans maugréer qu'il aurait quand même pu lui laisser prendre sa veste. le canon du pistolet du chasseur se collant entre ses omoplates, il fit taire immédiatement l'homme qui arrivait désormais au niveau du SAS.

Avant de le franchir, il lança un dernier regard vers ses amies, Ridley le pressa pour perdre le moins de temps. Cependant, avant de sortir lui même, il reposa l'arme qu'il avait subtilisé à la pilote sur une petite caisse. Il leur adressa un bref signe de tête avant de suivre sa proie sur la passerelle.

Le Slave était plutôt spacieux, plus que l'on pouvait l'imaginer vu de l'extérieur. Malgré son lourd blindage, l'espace à l'intérieur permettait d'entreposer pas mal de ressources... ou de prisonniers. Neil soupçonna que le vaisseau avait été à la base prévu pour de la contrebande. Ridley le guida vers l'une des pièces de stockage et le plaça dans une cellule exiguë.

"Vous voyez, c'est tout confort. Et c'est bien chauffé, vous verrez, vous ne serez pas déçu du voyage."

Le chasseur, bien qu'ironique, avait placé en réalité Neil dans l'une des cellule les plus supportables. L'humain lui lança un regard plus interrogatif qu'accusateur ou haineux. Ridley se contenta de hausser les épaules.

"Je vous garde la surprise de notre destination. Il y a quelques jours de voyage, prenez vos aises."

Sans prolonger cet échange, Ridley activa la cellule, un bouclier orangé légèrement strié de bleu enferma l'avocat qui n'avait plus que deux mètre carré de surface, ce qui était assez luxueux sur un vaisseau. Puis le chasseur sortit de la pièce qu'il ferma derrière lui, un bruit pneumatique accompagna le coulissement du panneau.

Satisfait de sa prise, l'humain devait maintenant mettre les voiles avant que quelqu'un ne s'intéresse de trop près à eux. Il s'installa sur son siège de pilotage et calcula le vecteur vers le relais cosmodésique et activa une radio galactique qui émettait du Expentel, se propageant dans la totalité du vaisseau, même dans les cellules.
Alors que le Slave se mettait en branle avant même que la passerelle télescopique soit totalement rétractée, les réacteurs s'illuminèrent et le vaisseau pris rapidement de la vitesse, devenant bien vite qu'une trainée irisée sur l'horizon cosmique qui se reflétait sur la visière du casque de Liirha.


HRP: Fin du RP de capture, la suite bientôt dans le système de destination
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien de personnel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien de personnel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien de personnel, c'est juste pour le boulot. [Catwoman]
» [Rp Combat - Drak vs Misto ] Ce n'est rien de personnel
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Espace Concilien :: ◄ Crête Apienne (PALAVEN) :: ◄ Trébia :: ◄ Palaven-
Sauter vers: