Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]   Ven 1 Juin - 1:49

"Si on m'avait dit un jour que notre protégée nous donnerait des ordres, j'aurai déjà pris ma retraite..."

"Du calme John, ce n’est pas comme si t'avais couché avec elle."

David Cameron et John Mitchell se regardent un instant, assis dans le cockpit de leur Kodiak mercenaire. Cela fait un bon moment que le vaisseau traverse l'espace de la Travée de l'Attique. A son bord, trois
mercenaires et une capitaine de l'Alliance en permission. C'est
justement sur la présence de cette dernière que les deux hommes
discutent.


"Oh putain ! John ! T’as couché avec elle?!"

"Quoi ! La patronne voulait qu'on la surveille, on s'appréciait, où est le mal ?"

"C'était notre protégée merde John..."

"J'y peu rien, j'ai toujours eu un faible pour les rouquines, et puis elle
avait un cul...qu'elle a toujours d'ailleurs...tu crois que...?"


"N'y pense même pas, elle t'a parfaitement reconnu, et c'est une officier de
l'Alliance. Tu devrais plutôt te préoccuper de tes arrières, des fois
que te coller une balles dans les fesses lui passerait par la tête."


"Elle n'oserait pas, elle a besoin de nous pour retrouver l'Oracle. Et puis
bon, je ne pense pas avoir été un mauvais coup tu sais?"


"En fait, depuis le temps, j'ai appris tu n'avais rien eu d'exceptionnel, c'était même médiocre."

Les deux hommes sursautent et se tournent vers moi, John n'a pas le temps de poser les yeux sur mon visage que mon poing lui écrase le nez.

"Ah putain !"

"Ca c'est pour m'avoir fait croire que tu m'aimais. Et gare à tes fesses, j'ai d’autres reproches à ton sujet."

David éclate de rire et me regarde de haut en bas.

"Jolie tenue, il n'y a pas à dire, les officiers ont les moyens de se payer des trucs."

J'ai enfilé une combinaison que m'a fourni l'armée pour certaines missions
d'infiltration, c'est une combinaison de type Phoenix noire, moulant au
mieux mes formes, me laissant complètement libre de mes mouvements mais assurant une protection inférieure à bien d'autres armures de combat classiques, c'est le prix de la légèreté et du camouflage. Aucun symbole de l'Alliance n'est affiché dessus, mais elle ne reste pas moins d'une qualité supérieure, égale à ce que pourrait porter une chasseuse de
prime gagnant bien sa vie.


"On sera arrivé dans combien de temps?"

"Un peu plus d'une heure je dirai, j'ai retrouvé ce que je pense être les
dernières trace du vaisseau de l'Oracle, en direction de la ceinture
équatoriale de Virmire, ce qui n'a rien de vraiment étonnant. Mais ça
devrait nous faire gagner du temps."


J'ajuste quelques réglages en laissant passer Candice Mitchell qui viens près de son frère et qui se moque de lui, je ne les écoutes pas. Je retourne à l'arrière du Kodiak et m'assois.

"Pourquoi Lady?"

David se marre depuis la cabine de pilotage et Candice me souris en me
rejoignant, prenant place devant moi, avant de m'expliquer. Je me remet
seulement du choque de revoir d'ancien camarade de classe qui en fait
étaient chargés de ma protection...D'abord David, maintenant Candice et
John Mitchell, quand je pense que j'ai couché avec Mitchell et que j'ai
tout raconté à Candice le lendemain comme une gamine émerveillée...


"C'est le nom de code par lequel nous parlions de toi à l'Oracle, enfin je
veux dire ta soeur. La Lady, vu l'argent qu'elle mettait à ta
protection, on se demandait parfois si tu n'étais pas la fille cachée
d'un président ou quelque chose du genre. "


Je secoue la tête en souriant un instant puis je fais le vide et médite, comme avant chaque mission d'entraînement que j'ai pu faire. Je vide mon
esprit et me fais un auto briefing, je n'oublie également pas comment je
suis arrivée jusqu'à cette navette alors que je passe machinalement la
main sur le collier qui orne mon cou.


***

Citation :
Ma chère Emma,

Je t'envois cette lettre pour m'excuser de ce que j'ai fait la dernière
fois et de ce que je t'ai dit. Je te dois des explications. Je ne peux
m'empêcher de vouloir toujours te protéger. Tu es la personne la plus
chère à mon coeur et comme je te l'ai dit, j'ai du mal à te voir
autrement que comme la petite fille qui m'a conquise au premier regard.
Lorsque Cerberus t'a attaquée, j'ai eu si peur que j'ai voulu te mettre à
l'écart pour te protéger. Il fallait aussi que je te mente pour que tu
ne me suives pas. Ton incorporation dans le programme N7 est trop
important à tes yeux pour que je te laisse ruiner tes chances en
m'accompagnant là où je vais aller. J'ai interrogé l'homme que j'ai
enlevé. Il s'appelle Espinoza et comme je te l'ai dit, c'est un membre
de Cerberus. Il était à la base d'un programme nommé le projet Pegasus.
Ce projet visait à s'emparer d'enfant humain aux talents biotique
latent. Cela doit te rappeler des souvenirs... Je l'ai interrogé et je
me dirige vers leur nouvelle base avec un commando asari pour mettre un
terme à tout ceci. J'espère aussi avoir des réponses sur ce qui les
pousse à vouloir te capturer à nouveau. J'ai bien une idée mais je dois
la confirmer. Je sais que tu vas m'en vouloir mais sache que je
t'aime... Je dois faire cela pour toi même si cela implique que tu me
détestes pour t'avoir laissée penser que j'étais une soeur indigne.
Lorsque je t'ai vue, tout bébé, j'ai su dès le premier regard que je
serais liée à toi. Je ne peux pas t'expliquer ce que j'ai ressenti parce
que c'est une chose typiquement asari. Mettons que la déesse m'a montré
que toi et moi étions liées... J'ai su que je t'aimerai très fort et
que je serais toujours là pour te protéger. C'est comme cela...

Je voulais te donner un cadeau avant de repartir mais je n'en ai pas eu
le temps. Le voici : Comme tu le vois, il s'agit d'un joyau bleu au sein
duquel semble pulser une part d'énergie biotique. Le joyau est en deux
partie : Deux pierres sont imbriquées l'une dans l'autre comme si elle
ne faisaient qu'une. La première celle de droite appartenait à ta mère.
La seconde à la mienne... C'est un présent qui vient de Thessia. Il
symbolise l'amour qui réunit deux êtres... Je pensais que tu aimerais
l'avoir. Le jour où tu rencontreras l'amour de ta vie, tu pourras offrir
la moitié de ce joyau à l'être aimé et vous serez toujours réunie où
que vous soyez... Selon la légende, ces pierres s'imprègnent de
l'essence des personnes qui les porte. Elles se tournent naturellement
vers la dernière personne qui l'a porté comme une sorte de roche
magnétique. L'énergie biotique que tu ressens à l'intérieur
m'appartient... Je l'ai porté quelques semaines pour que tu puisses me
ressentir chaque fois que ton moral sera au plus bas. Serre la pierre
dans ta main et laisse ton esprit vagabonder... Tu me verras
t'apparaître, comme dans tes souvenirs.... Si tu te concentres, tu
verras que je ne suis pas la seule... Nos mères sont aussi avec moi...

Je t'écris cette lettre en espérant que tu ne la lises jamais... Si tu
le fais, c'est que je ne donne plus signe de vie à David et que ma mort
est probable... Ne pleure pas ma belle... j’aurai eu une belle vie et tu
m'as apporté tout ce qu'une grande soeur pouvait rêver...

Je t'aime,

Talia

Je me tourne vers David Cameron devant sa hutte
de pêcheur, je pense qu'il n'y a pas longtemps, ma sœur est passée par
ici, sans doute avant de disparaître d'ailleurs. J'espérais remonter sa
trace, jugeant que si je partais bientôt sur un navire de guerre, nous
risquons de ne plus pouvoir beaucoup communiquer ensemble. Ce que je lis maintenant me retourne l'estomac. Elle "voulait" que je ne la suive
pas...comment a-t-elle réussi à me manipuler aussi facilement.


David faisait parti de ceux qui me protégeaient pendant ma scolarité. A
l'époque, c'était un garçon de deux classes au dessus de moi qui, malgré
un sens de l'humour plutôt désopilant, arrivait à faire tourner les
têtes des filles plus jeunes. Ce n’était pas vraiment mon type, mais
j'avoue avoir eu un faible pour son joli fessier à une époque.
Maintenant il me fait face, comme un messager de mauvais augure. Les
temps ont changé dernièrement, bien trop vite à mon goût, j'ai
l'impression de ne plus rien contrôler.


"Je suis désolée Emma."

Aucune larme ne doit franchir mes yeux, je me retiens au possible. Nan en fait mon esprit rejette l'idée même d'une nouvelle perte familiale. Talia
est la seule famille qui me reste, il n'est pas question de la laisser
mourir pour moi.


"Qu'est-ce qui c'est passé? Où est-elle partie?"

"Elle ne voudrait pas que vous la suiv..."

Mon poing tente de frapper David au visage, il le bloque in extremis et
recule sa tête par reflexe. Je dégage ma main de sa prise et balance mon
pied vers son flanc. Il n'a d'autre choix que d'esquiver en arrière, je
sors alors mon arme de poing et le vise.


"Je n’ai pas le temps pour ces devinettes. Ou tu me dis ce qui est arrivée,
ou je te ramène au QG de l'Alliance qui sera heureux de te questionner
sur tout l'équipement qui doit traîner dans ta hutte de pêcheur et son
sous-terrain de mercenariat."


David a lui aussi sorti son arme. Nous nous regardons un instant dans les yeux, nous savons tout les deux qu'il est hors de question de se tuer, se blesser par contre, c'est une autre histoire...Le mercenaire fini par baisser son arme, semblant comprendre ma situation.

"Ok Lady. Elle est partie sur Virmire, elle devait prendre contact une fois
arrivée, mais apparemment quelque chose l'en a empêché. J'ai quelques
contactes qui seront heureux de te prêter leur vaisseau et leurs bras.
C'est le moins qu'on puisse faire, et puis j'ai toujours pas reçu ma
paie alors..."


"Virmire?"

Il y a quelques ragots sur Virmire, j'ai surtout entendu parler de cette
planète comme ayant été un avant-poste du Spectre renégat Saren et où
l'artilleuse du commandant Shepard est morte en faisant exploser une
tête nucléaire. Ce serait une planète tropicale où les pirates sont très
présents désormais. Je ne rabaisse pas mon arme, quelque chose me
semble un bref instant louche.


"Ca fait combien de temps?"

"Pas plus de 48 heures. J'ai alors décidé d'arrêter de jouer au chat et à la
souris avec toi et t'ai invité à venir ici. Je ne pouvais pas te
laisser dans l'ignorance, et puis j'ai des consignes lady."


Des consignes? Il travail pour ma sœur j'en suis certaine, je baisse mon
arme et déduis très facilement de quel genre de consigne il peut s'agir.


"Espinoza?"

"En bas, ta sœur voulait que je te le livre si...tu veux lui parler?"

Je fini par hocher la tête. Il est temps que j'en apprenne un peu plus si
je veux comprendre le fin mot de l'histoire. Je suis David jusqu'au
petit sous-terrain. C'était évident qu'il en avait un, il a peut être
réussi à masquer les émanations d'énergie, mais justement, il ne faut
pas beaucoup de watt/heure à un cabane de pêcheur normalement. Je passe rapidement les yeux sur les divers appareils qui sont ici entreposés,
mais finalement mon regard se retrouve attiré par cet homme enfermé dans une cage magnétique.


"Espinoza?"

L'homme lève les yeux et me regarde, il a l'air dément maintenant. Comme trop régulièrement shooté. Je tourne le regard vers David qui hausse les épaules.

"J'ai du le calmer de nombreuses fois, il croit qu'il va finir sa vie dans cette cage, ce que j'envisage sérieusement."

"Non j'ai d'autre projet pour lui...L'Alliance à d'autre projet pour un
agent aussi haut placé de Cerberus. N'est-ce pas monsieur Espinoza?"


"Que...que voulez-vous...je ne sais plus rien..."

Je sers les poings. J'ai appris à mener un interrogatoire, à frapper où ça
fait mal pour obtenir des réponses. Mais face à cet homme, beaucoup de
chose me reviennent. C'est comme une vague de haine qui me submerge
fasse à Cerberus, aux Geths...En tête me revient le symbole d'un pégase
cousu sur les manchettes des laborantins de Cerberus...Pegasus...


"Pegasus?"

David me regarde, intriguée, comme si je venais de dire une chose improbable.

"Ne me tuez je vous en prie..."

"Si vous me dites ce que je veux savoir, vous ne mourrez pas."

L'homme s'est recroqueviller, j'ai peur un instant du traitement qu'à pu lui
infliger ma sœur. Peut-elle faire preuve de cruauté pour avoir ce
qu'elle désire? Jusqu'où peut-elle aller pour avoir des réponses?
Jusqu'où je peux aller, moi, pour avoir ces mêmes réponses.


"Qu'y a-t-il à Virmire?"

L'homme ne dit rien, comme effrayé au nom de cette planète. Dans quoi a-t-il jeté Talia? Je perds soudain patience et frappe la cage du pied avant de sortir mon arme de poing et de tirer à coté de son pied.

"Parles !"

"Des réponses ! Des réponses que des enfants ne devraient...ne devraient pas savoir !"

"Des enfants? Quelles enfants!? Ceux de Pegasus ?"

Je tire une nouvelle balle, cela à l'air d'avoir un effet sur Espinoza,
lui inspirant de la peur, peut-être croit il que je vais le tuer s'il ne
me répond pas? Non, il y a quelque chose de viscéral et non de
réfléchit.


"Oui...les enfants...oh mon dieu ne me tuez pas, je n'en sais pas plus !"

Je frappe la cage de rage avant que David ne me tende un bloc-notes. Je
l'entends me dire que cela ne m'aidera probablement pas, mais qu'il a
noté tout ce qu'Espinoza a pu dire, de son plein grès ou non, conscient
ou dans son sommeil. Je parcours rapidement les notes jusqu'à tomber sur des suites de chiffre qu'il aurait dit dans son sommeil...Je ne sais
pas pourquoi, mais quelque chose me semble anormal dans ces chiffres. Il
ne me faut que quelques secondes pour trouver une suite logique: des
chiffres premiers? Je redresse la tête et regarde David.


"On peut partir dans combien de temps?"

"Donnez-moi trois heures et nous serons trois mercenaires disponibles ici même avec notre Kodiak."

"Je reviens dans deux heures alors, je vais chercher mes affaires."

Je tourne le dos à David et à Espinoza et m'apprête à sortir. Mon esprit
analyse rapidement la situation et une idée me vient. Je ne peux pas
décemment dire à l'Alliance où je vais, mais je peux la mettre sur une
piste, au cas où les choses iraient mal pour moi également.


"Livrez Espinoza à l'alliance sans aucun message, il est fiché par les
renseignements, et maintenant qu'il peut être appréhendé sans effet de
Presse, il est vulnérable, ils sauront peut être se servir de lui pour
avoir quelques information sur Cerberus."


David me regarde, apriori étonné et choqué, mais il me tourne le dos et ouvre la cage d'Espinoza.

"Allez viens sac à merde, on part en balade...ordre de la Lady."

***

"Ici...c'est les coordonnées où l'Oracle, votre sœur, a cessé d'émettre."

Je regarde les scans. Il n'y a rien dans les environs, je m'attendais à
une piste de pirate, un petit complexe, mais rien d'apparent, jusqu'à ce
que je m'aperçoive de quelques subtiles absences sur le terrain,
trahissant la présence de puits et/ou de grotte.


"C'est peut être sous-terrain, regardez ici, elle a pu parcourir ces quelques
kilomètres à pieds et rejoindre ces grottes...on pourrait commencer par
là."


"Ca me semble logique qu'elle ne puisse pas émettre depuis un complexe sous terrain si elle n'a pas trouvé de relais adéquate...elle a du cacher son vaisseau pour éviter que des gens ne remarque la présence d'un visiteur dans les environs. A moins que ledit vaisseau n'ai été abattu..."

"Nous devrions en faire de même. John, tu garderas le vaisseau, tu rappliques en cas de problème pour nous sortir de là. Nous autres on va explorer les environs, longe ce canyon, si son vaisseau a été abattue, il y a
peut être des batteries anti aérienne dans le secteur, tu peux naviguer
là dedans et nous poser à l'entré de cette grotte?"


"Si j'y vais prudemment, devrait pas y avoir de casse oui..."

La navette longe la cote jusqu'à s'enfoncer dans l'étroit canyon, je scan
les environs, aucun signe de vie ou d'énergie, bien...Je me retourne et
rejoins les autres à l'arrière du Kodiak.


Je regarde Candice armer sa mitraillette Tempête et David son fusil d'assaut Mattock, ils ont également tout les deux un pistolet, des Predator si je ne me trompe pas. Je ne dis rien pendant que nous nous posons, me
contentant de ranger mon Phalanx et déployant mon Incisor, je tape la
porte du Kodiak pour l'ouvrir et scan les environs avec mon viseur
pendant que nous nous posons. Rien à signaler...


"John, ne t'éloigne pas trop, il y a fort à parier que les grottes vont réduire la porté des transmissions."

"Très bien, faite attention à vous, je reste dans le secteur."

Et c'est partie...

***

"Capitaine Banton? Je peux vous parler?"

Je sors tout juste de mon appartement, habillée de ma combinaison de
mission officieuse, portant une mallette contenant mon Phalanx et mon
Incisor. Je me retourne pour voir le Colonel Sabathia, adossé au mur du
couloir. Que fait-elle ici? Habillée ainsi, elle se doute bien que je ne
pars pas club de remise en forme...


"Mon Colonel..."

"Vous partez en voyage?"

"J'ai une petite affaire à régler avant que ma permission ne soit
terminée. A moins que vous ne soyez ici pour m'empêcher de quitter ma
chambre?"


"Oh non, je suis partisane du "que chacun règle ses petites affaires avant d'aller au combat", faites ce que vous avez à faire Capitaine. Je voulais juste vous remercier pour la livraison de l'agent de Cerberus: Espinoza."

Déjà? Comment fait-elle pour être au courant de tout? C'est son métier
d'accord, mais si vite...il n'y a qu'une seule possibilité à cela.


"Depuis quand m'espionnez-vous Colonel?"


"Espionner? Vous n'y êtes pas du tout. Je vous évalue Capitaine, vous n'avez peut être pas l'accès à la Villa pour l'instant, mais certains protocole me permettent de vous évaluer. Donc oui je sais certaines choses, mais je
ne peux agir que dans le cadre de mon évaluation."


Je plisse les yeux en devinant ce qu'elle sous-entend. Elle rit et me tend une puce.

"Mettez ceci dans votre combinaison, cela me permettra de vous retrouver si vous l'activez avec votre omnitech."

Une balise miniaturisée...très malin...sauf que ça donnera aussi la position à mes ennemis. Oh...je comprends...

"Vous serez en orbite."

"Disons que j'ai à faire dans le coin Capitaine, de plus, vous avez l'air
d'avoir de la valeur aux yeux de Cerberus, hors je mène une enquête à
leur sujet, il se peut que vous soyez un élément nécessaire à résolution
de cette enquête. Et si je peux me permettre un conseil, n'oubliez jamais votre premier objectif Capitaine, la curiosité et la précipitation peut vite faire oublier beaucoup de chose en situation réelle. Hors vous êtes très curieuse et en plus impulsive."


Je ne dis rien et regarde le colonel s'éloigner. Bien...on dirait que les masques tombent dernièrement.

***

"Eh Lady, tu vois ce que je vois?"

Nous
marchons maintenant depuis trente minutes dans ce réseau de grotte,
l'eau de la mer nous arrive aux genoux par moment depuis que la marrée a monté, mais rien à craindre de ce coté apparemment.


"Une digue de rétention, il doit y avoir une base pas loin. Candice?"

"Yes Lady..."

Candice Mitchell sort des explosifs et commence à miner la digue. Si
cette digue a été construite, c'est qu'elle est nécessaire pour protéger
un bâtiment, et vu l'eau qu'elle retient difficilement, la faire exploser créera un vrai torrent, une diversion qui peut sauver nos vies en cas de problème, ou emporter bien des ennemies. J'examine les
environs avec la lampe sur fusil pour éclaire les ténèbres.


"Là-bas, le sol est plus régulier, ça été creusé..."

Nous nous remettons en route, J'ouvre la marche une cinquantaine de mètre devant eux, prête à activer l'occultage si j’aperçois le moindre
mouvement, Candice marche entre moi et David qui ferme la marche en
surveillant nos arrières. Un silence de mort règne, uniquement
interrompue par le bruit des vagues lointain. Lorsque j'aperçois une
lumière, je me mets à couvert et fait signe aux deux autres d'en faire
de même en me rejoignant. Je vise la source lumineuse avec mon fusil,
m'en servant de jumelle.


"On a trouvé l'entré...mmm ça commence mal..."

Deux gardes sont au sol, ils portent des combinaisons jaune et blanche ce qui n'est pas sans rappeler...

"Cerberus...on dirait que votre sœur a trouvé un de leur repère..."

John essai de nous parler depuis le Kodiak, j'amplifie le signale au possible pour l'entendre correctement.

"J'ai trouvé une navette...ça doit être celle de l'Oracle, elle a été abattue
par apparemment, mais la porte est ouverte, elle est certainement partie dans votre direction..."


"Ca confirme qu'on est sur la bonne piste. Très bien, restez à couvert, je vais voir si on peut entrer."

Je m'avance et passe en mode occultée dés que j'ai les pieds au sec. Ca ne sert à rien d'être à peu près invisible si l'on peut voir les vagues que l'on fait dans l'eau. Je m'avance jusqu'aux gardes et tâte leur pouls. Ils sont morts, tout les deux. Je désactive l'invisibilité et commence à cracker la porte d'entré qui...s'ouvre le plus simplement du
monde?

Candice et David me rejoignent et je leur fait signe qu'à trois, nous entrons. Mes doigts forment le 1...le 2...3!

Nous entrons alors dans un long dédale de couloir obscures, les lampes
aux plafonds ne faisant que scintiller par moment. David passe devant
alors que je range mon fusil et sort mon arme de poing.


"Putin de bordel, regardez ça…"

Je regarde ce qu’éclaire la lampe de Candice, un Geth ? Qu’est-ce que c’est que ce merdier ?

"On dirait que Cerberus est mêlé aux Geth. Qu’est-ce qui s’est passé ici ?"

Je
poursuis dans le couloir pendant que Candice et David examine le Geth.
Cet endroit me dit quelque chose. Mon visage se tourne vers une baie
vitrée à travers laquelle je peux voir un laboratoire. Dans ce
laboratoire, la présence d’une table opératoire pour enfant me choque.
J’ouvre la porte et entre…c’est comme si je revivais ce moment que
j’avais pourtant complètement oubliée, enfoui profondément en moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]   Sam 2 Juin - 2:35

Vilmire... cachette de Talia Tsali


J'ai du mal à respirer... Je tente de bouger légèrement sans réveiller la douleur... Sans succès... je grimace une nouvelle fois. J'aurai du être plus prudente. Si je n'avais été épuisée et choquée par le carnage lors de l'atterrissage, j'aurai détecté le geth qui m'a cassé une côte d'un coup de crosse de son fusil d'assaut. J’avais levé mon bouclier biotique heureusement. Le champs de force était fluctuant mais il a suffit pour encaissé la plupart du choc. J'aurais eu la colonne vertébrale brisée et la cage thoracique enfoncée sinon... Emma... Je ne repense à ma soeur tandis que je dégrafe le haut de ma combinaison. Je la détache pour découvrir mon torse. Autour de ma taille, le strap a de nouveau glissé. Je le déroule une nouvelle fois et je baisse les yeux pour examiner la trace violacée juste en dessous de mon sternum. Je l'ai échappé belle... Je n'ai pas d'autre blessures si ce n'est quelques éraflures et estafilades sur les avant bras, les mains et le front. Autour de moi tout est calme à présent. Des gouttes d'eau suintent depuis les parois de la caverne à moitié immergée dans laquelle je me suis réfugiée. Sur le sable non loin de moi j'ai mis mes affaires propres à sécher : Une combinaison sombre d'infiltration que je serait bien en peine d'utiliser à pleine efficacité, un sac de survie contenant une trousse de premier secours, une paire de gant souple en polymère non conducteur, une paire de botte appartenant à l'une de mes commandos défuntes et des sous vêtements blancs. Je repense à Emma... Je me demande comment elle va ? Elle a du recevoir la nouvelle de ma "mort" à présent... Ma petite soeur... je ne voulais pas... Je devais toujours être là... Je ne suis pas morte, Emma ! Je te retrouverais, tu verras !

Je grimace à nouveau tandis que j'enroule le bandage autours de mes côtes. D'après mon omnideck, la 15eme côte est fêlée. C'est pour cela que j'ai du mal à bouger. Pourtant depuis le massacre, j'ai du forcer assez souvent. Les geths qui me traquent ne me laissent que peu de répits. Trouver cette cachette aura été la première bonne chose qui me soit arrivée depuis le crash de mon vaisseau. J'ai pu dormir, faire un peu de lessive et me mettre en état de stase pour faciliter la guérison. Je ne peux toujours pas risquer de faire du feu alors je suis obligée de me contenter de barres énergétiques pour le dîner. Si j'avais le temps et si j'étais en sécurité, je pourrais pêcher et changer un peu mon ordinaire mais les risques sont trop grands. J'entends les réacteurs des chasseurs Geths qui me survolent toutes les deux heures. Une patrouille est passée non loin de ma cachette il y a moins de trois heures. Je suis en sécurité parce qu'ils ont fouillé la zone trois fois sans détecter mon abri. L'entrée de la caverne est cachée sous les eaux. Elle est dissimulée par un gros rocher que j'ai du faire pivoter en utilisant mes pouvoirs. Les geths sont des traqueurs patients mais je suis une asari entraînée par la meilleure de toutes, ma mère. Je veille à maintenir mon omnideck en mode veille seulement et je ne dispose d'aucun appareillage émettant la moindre source d'énergie. Si je ne recours à mon pouvoir biotique qu'en cas d'urgence, je suis un fantôme. Enfin presque... J'aimerai disposer des implants et des talents furtifs d'Emma. Je suis une biotique très puissante mais pas une infiltratrice capable de me rendre invisible. Si je me sens menacée, je suis capable de régler leurs comptes à un détachement de mes poursuivant malgré ma côte fêlée mais une telle dépense d'énergie n'est absolument pas discrète. Et de toute façon, les Geths primes sont de très gros morceaux qu'il vaut mieux éviter d'affronter... Mon omnideck s'allume soudain et une carte holographique du secteur apparaît...

"- Zrrrrrcr... Ici 2-5-7-14... Cerberus 13... Répondez, s'il vous plait..."

Je jette un coup d'oeil vers la carte holographique. Lorsque je suis arrivée sur Vilmire j'ai lancé un programme viral dans le réseau de communication qu'avait installé l'organisation extrémiste humaine. J’ai utilisé les codes que j'ai soutirés à Alvaro Espinoza. Je n'étais pas sure qu'ils allaient fonctionner mais j'ai pu entrer dans leurs serveurs. J'ai obtenu un aperçu assez précis de leurs installations. Et ce qui reste de leurs antennes de triangulation me permet de localiser l'endroit d'où est passé l'appel. C'est une zone retirée du complexe de Cerberus. Je crois qu'il s'agit d'un ancien avant poste Galarien reconvertis pour les recherches que Cerberus voulait effectuer ici.

"- je vous en prie.... répondez... Aidez moi... Je vous en prie..."

La voix est celle d'un homme. Il a l'air désespéré et paniqué. Ce pourrait être un piège des Geths mais ce genre de ruse est un peu trop subtil pour eux. Ou trop évidente...

"- ... Ici 2-5-8.. Non pardon 7.. 7-15... Cerberus 13... Je suis piégé... Aidez moi je vous en supplie... Est ce que quelqu'un m'entend ?"

Cet homme a l'air seul... et ce n'est pas un militaire... Je me demande si ce n'est pas un des scientifiques qui travaillaient dans cette base secrète ? Je ne pensais pas que quelqu'un puisse encore être vivant par ici. Je n'ai fait que fuir et échapper aux patrouilles lancées à ma recherche depuis mon arrivée... Comment un homme, même pas un militaire a t'il pu survivre tout ce temps ? Il doit disposer d'une bonne cachette. Ne craint il pas d'être découvert par les geths ? J'examine les analyses de son appel. Il a utilisé un canal spécifique à Cerberus. Il passe par des relais et des câbles de fibres optiques complètement obsolète et se diffuse à partir des balises non détruites par les Geths. Il est impossible pour eux de trouver l'origine sans trouver le réseau. Leur propre technologie étant bien plus avancée que cette technologie dépassée, ils doivent certainement ne pas comprendre ce qui se passe. Bien joué de la part de l'homme qui appelle au secours en tout cas. Je n'aurais moi même pas pu trouver l'origine de cet appel si je n'avais disposé des codes de Cerberus et des "aveux" de Spinoza. Je me demande d'ailleurs... la zone reculée n'est pas si loin que cela de ma position. Depuis le crash qui a entraîné la mort de mon commando, je ne fais que fuir et survivre. Si je veux pouvoir sortir de cet enfer, il va falloir que je me décide à contre attaquer un peu. Contre attaque est un bien grand mot... Je suis seule, sans armes ou presque tandis qu'il y a en face plus d'un millier de geth peut être... Mère aurait dit que les chances sont presque égales...

"- je vous en... supplie... Si vous m'entendez, répondez moi... "

Je consulte sur mon omnideck les données que j'ai piraté dans les bases de données de Cerberus. Dois je tenter de me faire passer pour une alliée ? Dois je répondre tout cours d'ailleurs ?
J'hésite un bref instant avant de me décider. Nous ne sommes pas du tout dans le même camp lui et moi mais là nous sommes entourés de geths. Je n'ai aucune idée des moyens dont il dispose mais je ne dispose que de mon pouvoir biotique et de mon Locust N13 pour l'instant. Avec un peu de chance, là bas je pourrais trouver un moyen d'envoyer un message ou de déclencher une balise. Je lui réponds , heureuse de parler l'anglais standard sans le moindre accent.

"- Ici Blue. Je vous entends, à vous."

Ce nom de code me va comme un gant, non ?

"- Bl... Blue ? Je... je suis heureux de vous entendre. Je vous en prie, venez me chercher."

"- Où vous trouvez vous ? Et comment puis je vous atteindre ?"

L'homme semble soudain soulagé. Il bredouille des remerciements avant de me donner les informations dont j'ai besoin.

"- par l'entrée du secteur N19... Une partie de l'entrée s'est effondrée mais on peut encore accéder par l'ouverture du conduit d'aérations. Il y a une trappe sur le dessus. Elle est visible sur le plan que je vous envoie. Il ;y a un visuel..."

Je regarde les données que m'envoie l'homme. J'ai une image de l'entrée du conduit d'aération. C’est une grosse borne recouvertes par de la mousse et du lichen. Il est à découvert malheureusement mais je n'aurais que 50 m à faire pour y accéder. Ensuite , nous verrons bien. Le plan interne est assez complexe mais je comprends pourquoi les geths n'ont pas eu accès à ces lieux : Cette partie du complexe est à l'écart et était désaffectée. Il n'y avait plus aucun lien avec les labos principaux depuis 3 ans au moins.

"- je vois... Cela devrait être faisable."

"- je vous en prie, venez vite !"

"- Vous êtes menacé ? "

L’homme semble réfléchir... Non il est simplement terrorisé j'ai l'impression...

"- Je ne dois pas tomber entre les mains des geths ! C'est primordial, vous comprenez agent Blue ? Je suis à la tête de ce projet et l'homme trouble vous récompensera si vous me sortez de là..."

Tiens donc ? A la tête du projet ? Je ne sais si c'est vrai mais j'ai une raison de le tirer de là alors. Heureusement l'homme ne peut pas voir mon sourire carnassier.

"- d'accord... c'est quoi votre nom ? "

"- je suis le docteur Frazier... Dr Timothy Frazier.... Spécialiste en cybernétique biotique."

"- Bien docteur... Restez sur place, je viens vous chercher. Vous pouvez surveiller mon arrivée avec les systèmes vidéo du secteur ? "

Autant savoir s'il peut savoir que je ne suis pas une agente de Cerberus. Ma peau bleue et mes excroissances crâniennes ne sont guère humaines.

"- Non malheureusement... je ne pourrais pas vous avertir s'il y a un danger. Mais lorsque vous serez devant la porte S25, je pourrais vous ouvrir."

Je vois le genre... Faites vous tuer pour me rejoindre mais surtout excusez moi si je ne vous aide pas : ma vie est trop précieuse... le pauvre, s'il savait qui je suis, serait il aussi impatient que je le sauve ? D'un autre côté, je ne suis certainement pas pire que les geths de son point de vue. C'est un tort : Si ce type est bien l'un des responsable du projet Pegasus, alors il va falloir que nous ayons une petite discussion lui et moi...

"- Restez sur place ! Je viens mais je vais devoir éviter les patrouilles geths."

J'aimerai lui demander la raison de la présence des geths ici mais je n'ose me trahir en montrant mon ignorance. Je coupe la liaison et j'examine en détail la carte du secteur. Je devrais pouvoir longer la mer en me cachant parmi les rochers. La marée est basse alors il y a peu de risques que je sois obligée de nager. Je devrais ensuite escalader une falaise d'une dizaine de mètres... Le principal problème ensuite sera d'ouvrir le sas avant qu'une patrouille ne s'aperçoive que je suis là. J'espère que cela sera plus facile qu'à mon arrivée ici...


---------------------------------------------------------------



Système Sentry Omega, planète Vilimire, entrée dans l'atmosphère... Il y a quelques jours de cela


Je m'accroche à mes accoudoirs. La "Libellule" est sérieusement secouée. Assise juste devant moi, Lessa Veresa la pilote semble maîtriser l'approche complexe qu'elle a recommandée. Elle pianote sur ses touches de pilotage avec une virtuosité que je ne peux qu'admirer. Une nouvelle secousse ébranle la "Libellule". La navigatrice Teséia Saris corrige immédiatement notre trajectoire. De mon côté, j'utilise le terminal devant moi pour maintenir notre connexion avec les balises à faible émission d'énergie que Cerberus a posté en orbite. Nous suivons une approche très particulière pour éviter d'être repérés par les capteurs au sol de nos adversaires. Nous filons sur une trajectoire jumelle de celle d'un satellite de communication. J’ai pris le contrôle de celui ci pour envoyer une vidéo en boucle qui devrait nous offrir un petit répit si les radars de Cerberus nous repèrent. Normalement, ce ne devrait pas être le cas : la "Libellule" est un ancien bombardier pouvant effectuer un saut cosmodésique. Il dispose d'un système d'occultation des plus modernes. J'examine le site sur lequel la base de Cerberus a été installée. C'est une zone de bord de mer située un peu au dessus de l'équateur. Le climat est chaud et humide et les abords de la base sont couverts de jungles.

"- Oracle ? Je détecte quelque chose d'étrange..."

Je tourne la tête vers Seria Theasian, la troisième asari de l'équipage. Elles sont 5 en tout avec moi. J’ai voulu ne courir aucun risque et j'ai engagé un commando asari des plus efficaces pour m'accompagner au cas où les choses tourneraient mal. A nous 6, nous devrions pouvoir nous charger de tout ce qu'il y aura au sol. Je doute de toute façon que nous tombions sur une armée en bas. Seria me montre des images plus récentes de la base en dessous de nous. Il y a des signes de combat. Deux Atlas de Cerberus ont été détruits sur la piste d'atterrissage. Certains points du complexe sont en feu et il semble que les combats se déroulent à présent dans les bâtiments. Je zoome sur le sol en bas. Je distingue la couleur blanche des armures de combat des forces d'assaut de Cerberus. Parmi elles je distingue un grand nombre de formes sombres n'ayant rien d'humain... Je zoome... Des Geths ? Que viennent faire les geths dans ce secteur de la galaxie ? Et surtout par quelle coïncidence se retrouvent elles justement sur Vilmire à attaquer la base de Cerberus ?

"- On dégage ! Je n'aime pas ça du tout..."

Lessa Veresa hoche la tête et entame la procédure de désengagement.

"- A vos ordre Oracle !"

La Libellule commence à se redresser quand Seria pousse un cri d'alerte :

"- Nous sommes prise pour cible ! Une batterie anti aérienne dissimulée sous un champ furtif ! "

Je distingue le canon de la batterie sur mon image rapprochée. Teséia Saris hurle soudain ses directives :

"- Manoeuvre d'évasion 3-5-7 par 4-1-2 ! Au top : 3... 2..."

"- Deux autres batteries se sont révélées ! On est prise dans un tir croisé !"

Un tir croisé... le cauchemar de toute cible... il est difficile d'échapper à deux batteries qui tirent selon des angles différents mais il est impossible ou presque d'échapper à celui de 3 batteries...

"- Elles tirent ! Evasion, évasion, évasi..."

BOOOOOOOOOOM !

Nous sommes soudain secouées et je vois le blindage sur ma gauche être vaporisé. J'ai étendu sur nous le plus puissant de mes champs biotiques mais je suis dans l'impossibilité de arrêter une telle dévastation. L'avant de notre " Libellule" est pulvérisé d'un coup. La pilote et la navigatrice sont tuées sur le coup. Les champs nous a protégées des débris et du souffle de l'explosion L'avant de notre vaisseau est en flamme... La Libellule plonge soudain vers le sol. Je suis plaquée sur mon siège par l'énergie cinétique. Je hurle en direction de Séria Thaesian :

"- Ejection ! Vite !"

Elle réagit instinctivement et appuie sur le bouton rouge devant elle. Un champ de force gravitique se forme autour de chacune des quatre survivantes. Nous sommes éjectées de la libellule, attachée à nos fauteuils. Nous tombons au sol à toute vitesse, entourées par les champs d'énergie miroitant. Les batteries tentent de nous viser mais nous formons des cibles trop petites pour être facilement touchées. Une de mes asari n'a pas de chance : Sa bulle d'énergie explose soudain frappée par une rafale. Je sens son esprit disparaître en une fraction de seconde. Instinctivement, je renforce mon champ protecteur avec mon champ biotique. Je doute que cela suffise si je suis touchée mais bon...

A 50 mètre à peine du sol, la chute vertigineuse s'arrête subitement. J'ai envie de vomir sous le choc... Nos bulles de sauvetage planent doucement dans les airs avant de se poser doucement sur le sol... Les bulles disparaissent au contact du sol... Je dégrafe mécaniquement mon harnais. Je suis choquée... Je tousse, je me plie en deux prise d'une nausée soudaine... j'entends des bruit de tirs non loin de moi... Une des bulles a été retrouvée... Si vite ? Il y a combien de geth dans le coin ? Je me redresse et je vois un groupe geths qui s'approche de moi. J'agis sans réfléchir comme ma mère me l'a appris. Une vague d'énergie jaillit de mon corps, violente et dévastatrice !

VRAAAAAAACKK !

Six geths sont balayé comme des fétus de paille. Certains en plusieurs morceaux mais l'un d'eux a échappé à mon attaque. Il n'est qu'à un mètre de moi et je n'ai pas le temps d'esquiver son coup de crosse de son arme... J'encaisse le coup, ressentant une douleur terrible et je vois le fusil d'assaut pointer son canon vers ma tête...

BZZZRRRRR !

Je ne sais comment j'ai fait mais un champ de distorsion est apparu au niveau de la tête du geth. Celui ci est mis en pièce instantanément tandis que je réussis à rouler au sol pour éviter de subir le même sort. Je manque de m'évanouir... Je tousse, je gémis percluse de douleur... J'ai du mal à respirer et la moindre toux manque de m'entraîner dans les abyme de l'inconscience... je me traîne à couvert... 10 m... 8m... 5m... Encore un effort... 3m... plus qu'un... Je me glisse sous un buisson et je roule derrière un rocher. Je saisis ma trousse de secours et j'avale un analgésique... Si je ne peux pas bouger à cause de la douleur, je suis morte... Je vois au loin deux panaches de fumée monter vers le ciel... Tesiéa... Celia... Elles ont du se faire avoir.... Mes pensées vont vers Emma... Ma petite soeur... je suis désolée.... Tellement désolée... J'entends des bruits de pas se rapprocher. Je dois fuir... tant pis si je tombe sur une autre patrouille.

"- Saletés ! Vous ne m'aurez pas si facilement ! Ma mère a suivi l'entraînement des probatrices ! Je ne serais pas si facile à tuer !"

Je prononce ces mots d'une voix rageuse. L'adrénaline et la colère sont un moyen sur de diminuer la douleur....


---------------------------------------------------------------



Vilmire, Point Charly, devant la falaise...


Jusque là tout va bien... j'ai longé les rochers et je me suis cachée des patrouilles Geths. Ma combinaison me permet de cacher les émissions de chaleur corporelle. Ce n'est pas un système furtif mais au moins j'évite d'être repérée jusqu'ici... J'aimerai savoir disparaître, devenir invisible comme Emma. Ce serait pratique en ce moment... Je jette un coup d'oeil à la falaise devant moi. Elle ne devrait pas être très difficile à escalader... Enfin si ma cote fêlée me laisse un peu de répit... Je regarde le haut de la falaise et je me demande si je ne vais pas tenter de me hisser là haut avec mes pouvoirs... je le pourrais... mais je risque d'être repérer si un des senseurs geths pointe dans ma direction. Je préfère tenter la méthode la plus primitive. Je résiste à;l'envie de prendre un analgésique : Je n'ai pas plus de trente minutes devant moi avant la prochaine patrouille geth. Je m'accroche à une pierre au dessus de moi et je grimace... Aie... ce ne sera pas très amusant je crois... je me hisse et je prends appuis sur mon pied... Mettre par mètre, prise par prise, je grimpe sans gémir sous la douleur... je me hisse péniblement mais je n'abandonne pas. Une pierre au-dessus de moi manque de se détacher quand je la saisis...Je donne une petite poussée biotique au dessous de moi pour me soulever et je saisis une autre prise. Il ne reste plus que deux mètres... je poursuis sans me hâter... Il ne reste qu'un seul mètre... J'entends des bruits de pas... Des semelles de métal raclent sur les rochers au-dessus de moi... je m'immobilise, n'osant plus respirer....

Un pas... deux pas... Une crosse racle sur du métal... J'entends un bourdonnement électronique... par la déesse.... Pourvu qu'ils ne me repèrent pas.... Le bourdonnement se poursuit. Ce doit être une discussion sous forme de partage de données et de transferts... j'aimerai savoir combien de geths exactement il y a dans le secteur de la base... La nature synthétique des geths fait d'eux un seul véritable esprit, comme une ruche. Plus il y a de membres, plus l'ensemble est futé... je reste immobile. Je sens une petite goutte de sueurs couler sur ma tempe... Et puis soudain j'entends les pas s'éloigner. Les claquements sur le sol doublent, triplent leur cadence... ils courent ? Vers où ? Vers qui ? Ont ils trouvé l'homme que je tente de rejoindre ? J’attends une minutes ou deux et je me hisse sur le haut de la falaise. J’avance en courant vers la borne d'accès aux conduits d'aération , entourée par un champ biotique protecteur. Je n'ai pas envie d'être descendue par un sniper...

J'examine l'entrée du conduit. Elle est fermée par un sas mécanique. Une simple manivelle permet de l'ouvrir. Je tente de la faire tourner mais elle est coincée... Je me concentre et j'effectue une simple poussée télékinésique... Le sas s'ouvre soudain dans un grand grincement. Je grimpe dessus et je descends une petite échelle métallique . Je referme le sas avant de m'éloigner...

Je me glisse dans les conduits, attentive aux bruits... Mon omnideck est allumé en mode détection. Avec un peu de chance il m'évitera de faire de mauvaises rencontres... L'atmosphère est assez nauséabonde... le conduit ne semble pas toxique d'après l'analyse de mon omnideck : Il s'agit simplement d'un conduit qui n'a pas été utilisé... je me perds dans le labyrinthe, heureuse de disposer d'un plan. Je passe un bon quart d'heure pour trouver la porte S25. Elle est fermée par un lock magnétique visiblement. Je pianote à nouveau sur ,mon omnideck. Je capte à nouveau le réseau dissimulé.

"- Dr Frazier ? Ici Blue ! Je suis devant la porte... Ouvrez moi !"

J'entends le soupir soulagé de l'homme.

"- Merci merci ! Je vous promets que Cerberus vous en sera reconnaissant et l'homme trouble vous dira personnellement qu'il..."

La ,porte s'ouvre et je découvre un petit homme au cheveux bouclés. Il doit avoir la cinquantaine et porte une blouse de chercheur par dessus son uniforme de Cerberus. Il me regarde sidérée et j'en profite pour entrer dans la salle. Il pointe un doigt vers moi incrédule...

"- Blue ? C'est vous Blue ? Je..."

"- Enchantée Dr Frazier... Ne trouvez vous pas que ce nom me va bien ?"

Il pose sa main sur une arme de poing mais recule soudain en voyant ma main tendue qui crépite d'énergie...

"- Vous... c'est vous..."

Je le regarde amusée.

"- Moi, c'est moi... hé oui Dr Frazier ! Je déduis de votre expression que mon visage ne vous est pas inconnu, non ?"

Je tends la main et son arme de poing jaillit pour arriver dans ma main. Je jette un coup d'oeil sur la salle. C''est la salle de surveillance d'un complexe médical visiblement. Elle est situé au dessus d'une autre salle plus grande qui est visible depuis les baies vitrées. Il y a une série de terminaux éteints tout autour, une couchette improvisée près d'un distributeur de boisson et de sandwichs. Visiblement cette salle n'est pas désaffectée et je distingue des veilleuses en bas dans la salle en dessous. Un terminal passe un vieux film. Il y a une tasse de thé fumante et un morceau de gâteau dans une assiette sur la table. Surveillant le Dr du coin de l'oeil, je m'approche d'un terminal allumé et je presse un bouton bien précis. Les néons de la seconde salle s'allument et je distingue une série de lits d'hôpitaux. Il y a des enfants en animation suspendue en bas... Et chacun d'entre eux semble relié par des implants et des circuits à des unités centrales de geths...

"- Dr Frazier..."

Ma voix est devenue glaciale...

"- Pourrais je vous demander ce que tout cela veut dire ?"

Mes yeux crépitent d'énergie et je sens la colère monter en moi... Une alarme tinte soudain, tandis que mon omnideck s'allume pour me signaler que quelque chose se passe à la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Re: Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]   Ven 8 Juin - 19:47

8 ans plus tôt, Complexe PEGASUS

"Posez vos affaires dans ces sacs et changez-vous. Dépêchez-vous, plus vite ça sera fait, plus vite nous vous laisserons voir vos parents."

Je ne suis pas idiote, il n'est pas question de nous laissez revoir nos parents. C'est pas difficile à deviner, ils ont tous des têtes de méchant. Maman, je n'aime pas cet endroit ! Mais je suis obligée de me déshabiller dans le petit box où ils m'ont installé et d'enfiler cette horrible robe d'hôpital.

"J'ai peur..."

Le garçon à coté de moi doit avoir deux ans de moins que moi. Dés notre arrivé, on nous a bien expliqué que les enfants qui pleuraient ne révéraient pas leur parents. C'est injuste, mais je ne peux rien faire. Je vais essayer de sortir d'ici dés que j'en aurai l'occasion, je ne veux pas voir ce qu'ils nous réservent.

La porte de mon box s'ouvre et la lumière de la salle devant moi m'aveugle un moment. Une sensation de froid s'empare de moi alors que j'ai du mal à me concentrer. Mon nez est chatouillé par une agréable odeur de fraise qui semble avoir rapidement noyé mon box avant que celui-ci ne s'ouvre..

"Emma? Emma? Vient t'allonger ici s'il te plait, tu vas voir, c'est très intéressant..."

Je secoue la tête et ne bouge pas. Quelque chose me semble...trop étrange...je respire une grande bouffé d'air et aussitôt mon cerveau s'arrête de réfléchir, tout à coup les choses deviennent très simples...je m'avance et m'allonge le plus docilement du monde sur la petite table opératoire, trois hommes et une femme portant des masques chirurgicaux m'entour aussitôt.

"Je suis malade?"

"Nous allons t'examiner Emma...détends toi..."

Je grimace en sentant quelque chose piquer mon avant bras. Mais je n'arrive pas à redresser la tête pour regarder. J'ai de plus en plus de mal à me concentrer alors que soudainement, l'agitation gagne la salle.

"11 est pris de convulsion ! La synchronisation ne se fait pas ! Il va lâcher!"

"On ne peut rien faire, retirez les greffes quand vous aurez terminé, 17 et 31 semble bien plus intéressant, ne faite pas entrer d'autres enfants pour l'instant. Pas la peine de les effrayer d'avantage..."

Je suis légèrement bousculée et ma tête roule sur le coté. Mes yeux encore ouverts tombent alors sur le visage d'un jeune garçon qui, les yeux grands ouvert, ne fait rien d'autre qu'ouvrir et fermer la bouche, des aiguilles reliée à des ordinateurs sont enfoncé dans son crâne. La peur m'envahi soudain.

"Le rythme cardiaque de 17 s'accélère, envoyez une dose, elle ne dors toujours pas !"

J'entends un déclique et aussitôt tout devient flou...

***

Complexe sous-terrain de Virmire: aujourd'hui

"Lady?"

Je sursaute quand David pose sa main sur mon épaule. Mes yeux fixaient la petite table d'opération alors que des souvenirs enfouis me revenaient. C'est presque la même salle...Je tourne le visage vers les box et en ouvre un. Comme dans mes souvenirs, ils mènent vers un couloir où l'on a fait avancer les enfants jusqu'ici. Ce n'est pas le même complexe, mais apparemment, il s'agit du même mode opératoire.

"Non de dieu...qu'est-ce que c'est que ça?"

"Un Geth Prime...désactivé..."

Derrière une baie vitré, un Geth prime est solidement attaché à des armatures en acier. Une multitude de câble sortent du Geth et rejoignent les ordinateur à coté des tables d'opération. Etait-ce également à un Geth qu'ils nous avaient relié?

Candice me parle par radio, elle à plutôt l'air paniqué.

"Il y a du mouvement ! Des Geth, actifs ! Ils arrivent de la digue vers le complexe!"

"Alors on avance, rien ne dit qu'ils nous ont repéré."

Je fais signe à David de s'avancer au travers des petits box, Candice nous rejoint rapidement et nous fermons les box derrières nous avant de nous avancer vers les couloirs sombre. S'il s'agit du même type d'installation, cela devrait nous mener à un hall d'accueil, ou à un hangar à vaisseau. J'ouvre la marche, quelque chose me dit que ça risque d'être difficile à partir de maintenant. J'ouvre un canal de communication avec John Mitchell. Nos canaux sont crypté par un code et une technologie récemment mise au point par l'Alliances, mais c'est à double tranchant. Si nous ne pouvons être localisé avec une meilleurs précisions qu'un bon kilomètre, cela m'empêche également de contacter Talia. Pour cela il me faudrait utiliser une fréquence "audible" et ça, c'est bien trop dangereux au vu de la situation.

"John, il y a des Geth actifs dans les parages. C'est eux qui ont sans doute abattue le vaisseau de ma sœur. Fais attention tu veux bien?"

"Je savais que tu en pinçais pour OH PUTIN ! Des canons d'interception, je vais ten...pssssssssshhhhhhhhh"

"John! John Mitchell!"

Candice s'écrie à son tour mais David semble aussitôt s'apercevoir de quelque chose devant nous.

"Là...une sortie."

Il s'avance et fait ouvrir la porte. C'est maintenant que les choses se complique. Je passe en mode occultée m'avance. Je retiens mon souffle. J'entre dans un hangar où une dizaine de Geth sembles s'employer à désosser un vaisseau de Cerberus. Je marche prudemment jusqu'à un point à couvert de leur regard, de l'autre coté du Hangar. Je laisse l'occultage se retirer, je regarde autour de moi vers une sortie, mais je m'aperçoit très vite que la seule solution viable, c'est la porte principale du hangar. Et toujours aucune trace de Talia... Je murmure dans mon micro, communiquant avec Candice et David qui sont encore derrière la porte d'où nous venons.

"On a pas le choix, il faut se débarrasser de ces Geth."

"Je peux en paralyser deux ou trois...mais une pas une dizaine..."

Je range mon Phalanx et arme mon Incisor. Une fois armée je prépare une grenade collante. Les Geth sont rusées, mais si j'en élimine un grand nombres d'entré, nous devrions pouvoir les contenir.

"Je fait exploser une grenades dans le ta. On élimine les deux Geth avec des fusils de précision en premier. Candice tu t'en charge. John, tu tire dans le ta, je me chargerai de vous couvrir pendant que vous sortez du hangar, trouvez un lieu où vous mettre positionner et couvrez moi pour que je sorte à mon tour."

"Très bien...mais ça va faire du bruit."

"Je sais...Mais il faut qu'on passe avant que les Geth à l'entré du complexe ne vous rejoigne."

Je vise les Geth avec mon fusil. Bien...ça devrait le faire. Je sers la grenade dans ma mains et compte.

"Trois...deux...un...maintenant!"

David tir sur les geth par rafale alors que je lance la grenade qui vient s'accroché à la carcasse du vaisseau. L'explosion ne prends que deux secondes et dézingue deux Geth. Les deux Geth armée de fusil de précision se retrouve soudainement paralyser, je ne perds pas mon temps pour les descendre en deux rafales de l'Incisor, tirant au torse, le recule faisant percuter la troisième balle en pleine tête.

"Maintenant ! Filez !"

Je les couvre avec mon fusil. Les Geth se mettent aussitôt à couvert et tire. Depuis nos positions, les échanges de tir raisonne dans le hangar. C'est une question de temps avant que les Geth qui remontent nos pas ne nous rejoigne. Mais j'ai une petite idée sur la façon de les semer.

"Lady, nous sommes dans un tunnel qui donne sur la cote, il y a un escalier de maintenant qui doit mener vers la surface je pense. Des Geth arrivent depuis la cote, une vingtaine encore. Putin qu'est-ce qui se passe ici?"

Je vise et tire vers les Geth en faction, les balles franchisse les boucliers d'un Geth et perce aisément son frêle blindage de machine. Je ne perds pas mon temps et cours vers la porte du Hangar. Les cinq Geth restant décide de sortir de le position et de me rejoindre, ils ne savant pas que je suis invisible... Lorsque deux d'entre eux s'approche de trop près de la cuve derrière laquelle j'étais caché, la grenade collant que j'avais coller explose, les mettant en pièce et désorientant les trois autres Geth restant. Je rejoinds Candice et David qui me montre les Geth s'approchant au loin.

"On file par cette escalier de service, ça doit mener vers la surface je suppose."

Nous pressons le pas. Les Geth au loin ne nous on surement pas vu mais ils ne vont pas avoir à réfléchir beaucoup sur l'endroit par lequel nous avons pu fuir. Je tête ma ceinture, plus que deux grenades. Il vaut mieux que nous évitons de nous retrouver de nouveau dans ce genre de guêpier.

David ouvre la marche de nouveau et les escalier finissent par nous mener à une porte que nous ouvrons. Mais nous découvrons que le complexe est finalement plus grand que ce que nous pensions lorsque nous nous retrouvons dans un autre dédale de couloir.

"Ok...il faut trouver des plans, on ne peut pas s'aventurer aux hasards, si les Geths peuvent communiquer entre eux, il y a des grandes chances qu'ils convergent vers nous."

"Là, d'autres laboratoires...les scientifiques..."

Nous nous avançons aux travers de divers laboratoires. Les corps des scientifiques de Cerberus gisent à l'intérieur, des impact d'arme à énergie laisse deviner que les Geths les ont massacré. Qu'est-ce qui a pu se passer ici...combien de Geths ont envahi l'endroit?

"Tsssss....fshhhhhhhh...John...vous m'entendez?"

"John? C'est David, ça va?"

"Oui, je me suis posé, par chance les canons qui m'ont descendu ne me cernez pas, j'ai pu esquiver un grand nombre de tir. Mais le Kodiak à morfler, je reste à l'abris dans une grotte, je vous envoies les coordonnés...j'examine le bébé et je vous tiens au courant. Et de votre coté?

"On s'est fait attaquer par des Geths. On essai de trouver les plans du complexe et...ah bingo !"

Candice s'approche d'un terminal et fait apparaître la cartographie du complexe qui met en évidence les chemins et consignes d'évacuation.

"On dirait qu'ils ont sonné l'alarme mais n'ont pas vraiment eu le temps de s'enfuir. Regardez, il y a deux sorties proches....l'une donne sur la côte et l'autre vers la forêt d'où nous venons. Mais les accès sont verrouillés...je dois aller ici, dans le quartier de sécurité pour m'en occuper, ça va prendre du temps."

"Il possible que des Geths y soient poster. Allez y tout les deux, si vous avez besoin de moi, appelez-moi, il faut qu'on puisse sortir d'ici. Mais tant que vous n'aurez pas besoin de moi, je vais explorer cette zone là..."

Je pointe les quartiers de détention. J'espère ne pas y trouver Talia, mais je dois vérifier. Visiblement, son vaisseau a dû être descendu après que les Geths ne s'emparent de lieu, ce n'est donc pas Cerberus qui l'empêcherait de se manifester, mais...

"Très bien, on se contacte toute les trois minutes."

***

Lorsque je me retrouve dans le quartier de détention, mon regard est attiré par la lourde porte blindé. Cela me fait péniblement penser aux prisons de sécurité de l'Alliance. Cerberus a le chic pour copier ce qui marche. Mais c'est également l'ouverture de cette lourde porte qui m'avaient impressionner lorsque Cerberus m'avait raccompagné dans ma "chambre" après leurs "examens". Ce que je redoute d'y découvrir me fait hésiter à taper la commande commande d'ouverture que je viens de pirater.

"Je suis devant le sas de sécuriter, je vais entrer."

"Très bien, RAS de notre coté, Candice est en train de voir comment pirater le complexe et en prendre le contrôle"

"Les codes Geths, c'est pas vraiment ma spécialité, mais ceux-là utilise un vieux système, comme si leur plateforme n'avait pas été mise à jour...J'ai réussi à verrouiller les portes d'où nous venons, ils ne devraient donc pas en venir plus des hangars. Pour les autres sorties par contre...j'ai besoin de temps."

"Bon travail, continue, je vous rejoint dés que j'ai fini ici."

Je tape la commande d'autre d'ouverture et le sas s'ouvre. Les lumières des néons s'allument et éclairent ce qui ressemble d'avantage à une prison qu'à des "quartiers". De lourdes grilles suspendues longent les sombres cellules de détentions.

Je compte trois étages, avec environs une douzaine de cellule par étage. Je regarde la première cellule à ma droite, vide, elle ne comporte qu'une couchette, des toilettes, un lavabo et un table. Il y a un moniteur, sans aucun doute fait pour distraire et calmer ainsi un peu les pensionnaires.

Bloum...

Je vis le fond du couloir avec mon arme de poing. Quelque chose semble être tombé plus loin, ce qui implique un mouvement. Des Geths? Je passe en mode occultée pendant que je m'avance en marchant prudemment. Peu de chance qu'elle soit ici, mais je dois vérifier.

"Talia?"

J'arrive à la jonction de deux couloir et tourne à gauche, là d'où proviens le bruit. Je sens mon rythme cardiaque s'accélérer alors que je resserre ma prise sur mon arme. Une des cellules est ouvertes et lorsque je suis à porté pour y jeter un coup d'oeil, mes yeux s'ouvrent en grand, je sors de mon occultage et range mon arme.

"Candice, David, John, il va falloir changer nos plans...Il faut trouver un moyen de mener une exfiltration."

"Tu as retrouvé l'Oracle? Elle est blessée?"

"Non...mais je pense que nous allons devoir la passer au second plan."

Je m'accroupie et tend ma main droite en avant.

"Je m'appel Emma, venez, je vais vous sortir d'ici."

Les trois enfants me regardent effrayés. Je comprends leur peur, si Talia n'avait pas franchi le rideau de commando Asari, je serai restée planqué dans ma cellule également. Je retire doucement la crosse de mon arme et en sort mon insigne de l'Alliance. Je la tend aux enfants.

"Je ne suis pas avec ceux qui vous ont emmené ici...oh bon sang."

Je m'avance en posant mes armes à terre et m'approche de la plus petite. Les deux jeune garçons semblent ne pas vouloir me laisser approcher, mais lorsque je sors mon médigel, ils comprennent bien vite que je ne veux pas leur retirer leur amie dont le sang coulant de la jambe droite m'inquiète. Je m'applique à trouver à la plaie et à la soigner du mieux que je peux. Elle a une longue écorchure, très net, le long de la jambe jusqu'à la taille. Elle aura beaucoup de mal à se déplacer, même avec le médigel.

bloum....dong....dong....bling...!

Nous ne bougeons plus et je me tourne vers les deux garçons.

"Il reste d'autres enfants?"

L'un d'eux me fait "non" d'un signe de tête, ce qui confirme mes craintes. Nous ne sommes pas seuls.

"David, j'ai vais avoir besoin de toi. Je suis dans le quartier de détention avec trois enfants dont une blessée, et on est pas seuls..."

"J'arrive, je sprint dans votre direction..."

J'essai d'aider la petite à se relever. Il est évident qu'elle ne marchera pas plus de quelques secondes sans s'effondrer. Ils ont l'air déshydrater alors pendant que je les laisse vider ma gourde, je retire mon Incisor de mon dos après avoir attaché mon pistolet à ma ceinture, le laissant pendre. Cela me permet par la suite d'attacher solidement la petite fille derrière moi. Je fais signe aux deux garçons de me suivre, mon index sur mes lèvres les encourageant à être discret.

Je vise le couloir d'où proviens, le bruit...rien...

"Avancez...on va rejoindre des amis...si je tire, vous courrez vers la sortie, si vous ne la trouvez pas, c'est au bout du couloir qui est à droite là-bas."

Pouhhhhhhhhh!

Un tir d'arme à énergie heurte violemment mon flanc. Mon bouclier tiens le choc mais je manque de tomber au sol alors que je tire aussitôt vers l'origine du tir.

Pewpewpew !

Un chasseur Geth tombe au sol, le torse percé de trois balles tirées en rafale de mon fusil. Je commence aussitôt à reculer tandis que les deux garçons n'ont pas perdu leur temps pour se mettre à courir comme ils peuvent vers la sortie que je leur ai indiqué. De mon coté, je recul comme je peux, mon viseur à l'affût du moindre danger venant des couloirs lointain. J'espère que juste que Talia n'est pas ici...quelque part...alors que je me repli.

"J'ai réussi à craquer les portes ! John, tu peux nous chercher à ces coordonnés? J'ai désactivé les défenses anti-aérienne de Cerberus dans cette zone, mais reste prudent."

"Je me met en route, donne moi dix minutes."

Piouh ! Piouh !

Je recule en me couvrant au mieux. Je ne peux pas tourner le dos et courir, j'exposerai la petites aux tirs Geths. Je tourne après avoir tiré une autre salve de balle en direction des Geths. Comment sont-ils arrivés jusqu'ici? Je me souviens soudainement que le "quartier de détention" est à coté d'entrepôts. Ce qui voudrait dire que Cerberus gardaient tout ces Geths ici. Ca explique beaucoup de chose, y compris leur retard en thermes de craquage informatique et de brouillage.

"Lady, à terre !"

Je me jette au sol avec la petite fille tandis que David, à l'entré du sas, vide son chargeur dans le couloir. Les Geths tombent ou se mettent à couvert tandis que je me redresse sous les tirs pour rejoindre David.

"On file !"

Nous nous mettons à courir aux travers des couloirs, rattrapant les deux garçons, David prends le plus petit dans ses bras pour courir plus vite.

***

Dans une crique enfoncée entre de grandes falaises, John nous attends, les moteurs déjà allumé. Je cours le plus rapidement possible, la petite fille sur mon dos, David tenant le plus jeune, Candice le dernier enfant. Nous rejoignons le Kokiak qui déjà ne touche plus le sol et faisant grimper les enfants.

"Dépêchons-nous, les Geths doivent être sur notre piste !"

Je monte dans le Kodiak, mais je ne fais que prendre trois grenades et du médigel avant de ressortir.

"Partez-sans moi, ramenez ces enfants à leur famille, moi je reste, je vais chercher ma sœur !"

"Quoi? Mais comment comptes-tu partir?"

"Ne vous inquiétez pas, j'ai une idée."

Je pose la main sur ma poitrine, derrière la combinaison, la balise de l'Alliance. J'espère que le colonel ne sera pas en retard si j'ai de sérieux ennuis. Elle connait l'identité de Talia, mais n'a rien dit, par déduction, je peux lui faire confiance. Je saute du vaisseau et cours vers les forêts, le plein de munitions faite et désormais seule. Mais je suis confiante, je connais désormais mieux les lieux, et je suis entraînée pour savoir rester seule. De plus, j'ai localisé ce que je pense être un complexe isolé et plus petit. J'espère y trouver des traces de Talia...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]   Ven 15 Juin - 1:11

Il y a huit ans... Complexe secret de Cerberus, Siège du Projet Pegasus, Berceau de Siegfried-Système Decoris-Sanctum...


"- Docteur Saco, je présume ? "

Je regarde le responsable du Projet Pegasus dans les yeux. Le visage de l'homme a pris un inquiétant teint violacé tandis que mon aura énergétique serre son cou compressant sa trachée. Derrière moi, deux de mes commandos asaris examinent les bases de données du terminal de sont bureau. J'entends quelques rafales d'armes automatiques crépiter dans les couloirs, non loin de notre position. Une explosion retentit mais je ne bouge pas le moindre muscle, concentrée sur le supplice que j'inflige à l'humain terrifié.

"- Non, ne tentez pas de répondre à cette simple question... Par contre j'attends de vous que vous soyez très coopératif pour la suivante..."

Le Docteur Mario Saco est l'homme qui a ordonné l'enlèvement d'Emma. Il a envoyé un commando de Cerberus à la Citadelle. Les quatre hommes se sont emparés d'Emma alors qu'elle était au Collège humain du Présidium, profitant d'une crise de ma mère. Je n'ai pas envie de rire. Depuis que j'ai appris l'enlèvement, j'ai mis toutes mes ressources à contribution. Je n'ai pas mis beaucoup de temps pour localiser la base secrète du Dr Saco : Il avait eu recours aux Soleil bleus pour sécuriser l'opération et l'un de leurs cadres est un de mes obligés. Il m'a donné la localisation du complexe de recherche dans lequel les agents de Cerberus ont emmené Emma et j'ai réuni une vingtaine de commando asaris pour investir les lieux. Je soulève doucement mon prisonnier... Ses pieds se mettent à gigoter dans le vide...

"- Où est Emma Banton ?"

Il bredouille, le souffle court...

"- Je... Pitié... Je... "

Mes yeux s'assombrissent tandis que je rassemble mon énergie... Mon corps se trouble et l'énergie commence à crépiter autour de moi. Une de mes commandos s'approche de moi...

"- Oracle ? "

Séria Theasian s'est approchée de moi, soudain inquiète. Elle a peur que je ne tue cet homme sans réfléchir... Je ne la regarde pas : Je sais très bien que j'ai besoin de cet homme pour l'instant...

"- Où est ma soeur ? "

Ma voix est calme et froide. L'homme se débat, gigote, de plus en plus terrifier... Il ne respire presque plus et je sens qu'il est sur le point de s'évanouir... Je le relâche, laissant son corps retomber sur le sol... Il tousse et bave sur le sol, tentant de reprendre son souffle. La vilaine couleur violette quitte peu à peu son visage... je me penche vers lui et il recule sous l'effet d'une décharge d'électricité statique...

"- J'attends !"

J'ai l'impression qu'il va s'évanouir mais il déglutit et jette un coup d'oeil vers l'un de ses assistant. C'est un gros homme suant comme un boeuf qui me regarde d'un air terrifié lui aussi... Le badge sur sa blouse de chercheur indique son nom : Dr Timothy Frazier...

"- Elle... Elle est avec les autres ... sujets..., Secteur 15..."

Je me tourne vers Séria Theasian. La jolie commando me lance un sourire complice. Je hoche la tête en signe d'assentiment. Elle se détourne et passe la porte derrière nous. Elle entraîne deux asaris à la peau violette avec elle. Je la regarde s'éloigner avant de faire signe aux deux commandos qui restent de surveiller les prisonniers. Le sort du Dr Saco est réglé dans tous les cas. Je vais faire un exemple avec lui. Elles savent que ses minutes sont comptées. Si son assistant est intelligent, il répondra à leurs questions. C'est sa seule chance de survivre... Je me détourne et je suis le même chemin que Séria et son escouade.

----------------------------------------------------------

Vilmire de nos jours... Secteur annexe N19 du complexe Pegasus, non loin de la porte S25.


Revoir le Dr Frazier n'est pas une bonne surprise. Il a eu la vie sauve il y a huit ans parce qu'il a coopéré. J’avais besoin du plus d'information possible sur Cerberus et ses agents en place autours d'Emma et j'ai choisi d'épargner la vie de ce scientifique malgré ce que nous avons découvert en explorant le premier complexe du Projet Pegasus. Je l'ai livré aux autorités de l'Alliance comptant sur leur sévérité face aux preuves accablantes l'impliquant dans l'enlèvement et l'utilisation de jeunes enfants comme cobayes pour des expériences étudiant la possibilité créer des être cybernétiques capables de contrôler les geths. J’ai eu tort.... L'humain terrifié recule vers un terminal derrière lui...

"- Alors Dr Frazier ? Allez vous m'expliquer tout ceci ? "

Il me regarde, les yeux exorbités se souvenant certainement de ce que j'ai infligé à son collègue il y a huit ans. Je n'aime guère user de telles méthodes mais je ne ressens aucune culpabilité pour faire ce qui doit être fait lorsque je dois protéger les gens que j'aime. Emma serait peut être choquée mais je n'ai pas ses principes humains. Le peuple d'Helios est jeune et innocent comparé à certains peuple bien plus anciens de la galaxie. Je peux être impitoyable parfois pour protéger mes proches et pourtant je ne suis guère qu'une gentille fille comparée à une probatrice. Les asaris ne sont pas violentes sans raisons. Nous préférons souvent discuter, négocier et séduire mais nous n'hésitons pas lorsque le recours à la violence devient nécessaire. L'alarme de mon omnideck retentit à nouveau et je suis jette un coup d'oeil sur l'affichage holo. Les geths s'agitent selon les senseurs passifs de Cerberus Enfin selon ceux qui restent... Je surveille du coin de l'oeil le Dr Frazier...

"- Alors ? "

"- Je ... Nous... "

"- J'ai bien compris ce qui se passe Dr... Je n'ai eu qu'à jeter un coup d'oeil sur ce que l'on peut voir au travers de cette vitre...."

Les lits d'hôpitaux, les caissons de survie dans lesquels des enfants sont en animation suspendue et les tables d'opérations me renseignent sur les activités du Dr Frazier... J'ai envie de le tuer... Je m'en veux de l'avoir laissé en vie il y a huit ans... Seulement ma situation n'est rien moins que critique pour l'instant. Cet homme connaît la base de Cerberus et sait peut être comment nous allons pouvoir nous sortir de là. J'ai un goût amer dans la bouche en pensant à mes commandos qui sont mortes lorsque nous avons été abattues... Lessa Verasa... Tesiéa Saris Sont morte lorsque nous avons été touchées... Séria Theasian et Neela Aelis ont survécu un peu plus longtemps... L'une d'entre elles est morte touchée par un tir anti aérien... Elle n'a pas souffert... Quant à l'autre... Si elle avait survécu, je pense que j'aurai reçu une réponse lorsque j'ai tenté d'appeler... Je ne sais quand Séria est morte... Est ce elle qui a été désintégrée en plein vol ? Je tente de chasser de mes pensées les souvenirs de nos fusions...

"- Je sais ce que vous croyez... Je ne voulais pas... je n'ai pas eu le choix ! On ne m'a pas laissé le choix ! Soit je reprenais les recherches du projet Pegasus, soit j'étais mort... j'en savais trop !"

Je contrôle ma colère. Ce n'est pas le moment de perdre mon sang froid. Même si j'ai envie de vomir...

"- Alors vous avez recommencé à charcuter des enfants innocents ?"

Il tombe sur le sol. Je sens sa peur, il est terrifié mais j'ai l'intuition qu'il dit vrai... cela ne change rien à sa culpabilité passée ni à l'horreur de ce qu'il a fait à nouveau mais... Je me penche vers lui tentant de ne pas montrer le mépris que je ressens. Ce n'est pas le moment...

"- Combien de ces enfants sont encore en vie ?"


----------------------------------------------------------

Il y a huit ans.... Secteur 15 du complexe de recherche Pegasus.

Je sens la main de Séria se glisser dans la mienne. Je me tourne vers elle et je lui souris discrètement. Elle a comprit que l'angoisse qui m'étreint menace de me dévorer... Elle me rassure de ce simple geste. Je la remercie sans un mot, laissant juste me regard exprimer ma reconnaissance. Toutes les commandos savent que l'un des enfants humains qui sont retenus dans ce secteur m'est précieuse. Séria sait de qui il s'agit et pourquoi... J'aurai envie de trouver un bref instant de réconfort dans ses bras mais je ne peux me laisser aller : Emma a besoin de moi !

"- Allons-y !"

Une de mes commandos a fini de pirater la sécurité de la porte blindée et celle ci s'ouvre en grand devant nous. Nous pénétrons dans un long couloir sombre... Nous avançons, ouvrant une à une chacune des portes des cellules de ce niveau. La plupart sont vides. Il reste parfois un ourson en peluche ou une poupée qui traîne sur le sol. Un indicateur rouge sur la porte affiche le nom de l'enfant et son... son "statut"... Sujet décédé... Sujet décédé... Sujet rejeté... Sujet défaillant... Une sourde angoisse me serre le ventre... Emma... Déesse, par pitié... pas ma petite Emma... mes commandos ouvrent une autre porte...

"- Ici ! Il y a une enfant !"

J'écarte mes asaris devant moi et je distingue le visage de la petite fille apeurée. C'est Emma ! Mon coeur se met à battre plus fort et je m'avance doucement pour ne pas l'effrayer. Je voudrais la prendre dans mes bras et la serrer pour ne plus jamais la lâcher mais j'ai peur de sa réaction. Je tends doucement les bras vers elle et je prononce son nom :

"- Emma... Ma petite puce... C'est moi : Ta grande soeur toute bleu..."

Elle me regarde sans comprendre. Elle tremble et recule comme si j'allais lui faire du mal... j'ai du mal à retenir mes larmes. Je fais signe aux commandos de s'éloigner et de poursuivre les recherches. Je m'approche tout doucement d'Emma et je lui murmure :

"- C'est moi ma puce... Je te promets que ce n'est pas un de ces méchants hommes... Je suis venue te chercher et t'emmener loin d'ici... Je suis Talia... Tu ne me reconnais pas ?"

J'effleure doucement sa joue et je laisse mon esprit effleurer le sien... Comme la première fois que je l'ai tenue dans mes bras....

"- Je suis là ma puce... Tout va aller mieux..."

La barrière de méfiance et de peur se brise enfin et Emma se jette dans mes bras. Je la serre tout contre mon coeur. Mes larmes, trop longtemps contenues, coulent sur mon visage... Je la soulève avec précaution et je nous entoure d'un champ biotique protecteur.

" Plus rien ne t'arrivera plus jamais Emma... je te le promets..."

Je sors de la cellule laissant miroiter le champ protecteur autour de nous.

"- Regarde... Tu vois ce bleu tout autour de nous ? C'est moi qui fais ça. Tant que tu vois tout ce bleu, rien ne peut t'arriver... Tu es en sécurité ma puce...."

Emma ferme les yeux et j'interroge Séria du regard une fois que je suis certaine qu'elle est assoupie.

"- Nous pensons pour l'instant que moins de 20% des enfants ont survécu.... Ces salauds ont tenté de les brancher sur des geths..."


----------------------------------------------------------


Secteur N15 du projet Pegasus sur Vilmire... De nos jours...


"- Je... J'ai tout fait pour leur permettre de survivre... Je n'ai pas suivi complètement les protocoles de Cerberus... J'ai insisté pour que l'on me fournisse des sujets ayant déjà montré des réactions positives... je vous jure que je ne voulais pas ça... je ne pouvais rien faire... Ils m'auraient tué si j'avais refusé..."

Je le coupe laissant apparaître ma colère.

"- Combien !"

"- Il y a cinq enfants en vie encore... Et trois autres dans un autre complexe... Si les Geths ne les ont pas tués... Ou s'ils ne sont pas mort par manque d'eau ou de nourriture..."

Je lui cris au visage le saisissant par le col :

"- Combien d'enfants sont morts ici ? "

Il déglutit...

"- La... la moitié..."

Je le frappe sans même m'en rendre compte. Il tombe au sol la lèvre fendue. Je tente de reprendre mon calme... Sans succès... Mes mains se chargent soudain d'énergie et je commence à m'imaginer créer dans son estomac une petite singularité quantique et la laisser se développer le plus lentement possible... Mon omnideck lance un nouveau signal. Je laisse retomber mes mains et je sens l'énergie que je concentrais se dissiper... J'affiche les images qui sont transmises à mon écran holo. Je lis les donnes envoyées par les capteurs passif de Cerberus : Les Geths convergent tous vers un point précis. Que se passe t'il ? Je tente d'affiner les données mais les moyens de détection à ma disposition sont vraiment limités. Je me tourne vers le Dr Frazier.

"- Est ce que je peux avoir accès aux systèmes de détection qu'utilisent les Geths à partir de ces terminaux ? "

Je lui montre les pupitres derrière lui. Il est blême, sa lèvre saigne à la suite de mon coup de poing.

"- Ecoutez moi bien ! Il y a quelqu'un là bas ! Je ne sais pas qui c'est mais si on le sauve, on aura peut être plus de chance de s'en sortir vivants."

Il n'est pas rassuré mais je devine ce qu'il pense : S'il y a d'autre gens de Cerberus là bas, il pourra trouver un moyen de se débarrasser de moi... Je ne lui dit pas que j'espère, de mon côté, qu'il s'agisse d'une de mes commandos. Je sais qu'il y a peu de chance que ce soit le cas mais je dois continuer à espérer. J'ai bien l'intention de me sortir vivante de ce guêpier...

"- je... oui, attendez... Je peux faire quelque chose avec un système secondaire. Je ne pense pas que les Geths soient au courrant de son existence..."

Il s'approche du terminal et pianote sur les touches devant lui. Je le vois lancer un programme détourné qui reboote une série de capteurs et se connecte au serveur dont les geths ont pris le contrôle. Je relis mon omnideck à ce serveur pour récupérer les données sur ses opérations. Il se retourne vers moi et me montre l'image à l'écran.

"- Je n'arrive pas à avoir mieux... J'ai peur que les geths ne nous repèrent si je continue..."

L'image ne nous montre rien d'intéressant. Il y a plusieurs carcasses de Geths sur le sol, non loin du secteur 11. Deux Geths Prime se tiennent devant leurs restes fumants. Je tente de passer un appel sécurisé sur le canal que mes commandos et moi utilisons en cas d'urgence... Le code que je transmets est composé de plusieurs petits signaux très brefs qui se répètent imitant le signal d'une balise défectueuse. Je n'ai pas cessé de transmettre à intervalle régulier depuis mon éjection de la "Libellule". Sans succès... Au fond de moi, j'espérais que Séria serait encore en vie je crois...


----------------------------------------------------------



Il y a huit ans.... Quartiers personnels de l'Oracle, Frégate Asari Thelandra.


Emma dort enfin... J'ai renoncé à lui faire prendre un sédatif malgré son état de choc. J'ai senti en elle quelque chose qui m'a troublée. Je ne sais exactement ce que Cerberus lui a fait. La médecin de bord de la Thelandra lui a pourtant fait passé tous les scans possibles. Cerberus lui a implanté un module de contrôle biotique. Il a été retiré mais malgré cela Emma ne cesse de "voir" des choses. Je crois que les scientifiques de Cerberus ont tenté de canaliser ses pouvoirs biotiques latents afin de la relier à un serveur geth... Ils ont essayé de créer des symbiotes humains pouvant contrôler les Geths... Certains sujets de leurs expériences n'ont pas eu la chance d'Emma : Ils ont été disséqués afin que les scientifique fous et meurtriers de Cerberus. J'ai eu si peur que je n'ai pas lâché Emma durant toutes l'évacuation. Depuis que nous sommes à bord de la Thelandra, je respire enfin. Je n'en reviens pas de l'importance que ma petite soeur humaine a pour moi. Je me croyais un peu détachée, pas insensible mais "immunisée" aux sentiments. J'aime ma mère tendrement mais je n'ai pas l'impression de devoir la protéger. Avec Emma, c'est différent... je ne sais pourquoi mais depuis que nos yeux se sont rencontrés, je sais qu'il existe un lien spécial entre cette petite fille et moi.

Je caresse doucement les cheveux de ma petite soeur... Elle ne fait plus de cauchemars depuis que je l'ai emmenée dans ma cabine. Je l'ai installée dans mon lit et je lui ai chanté des chansons asari pour l'endormir. J'approche doucement mes lèvres de son front et je dépose un baiser sur sa peau. Ma petite soeur.... Pourquoi m'es tu plus chère que mes propres soeurs ? Je suis la plus jeune d'une longue sororité. Mes cinq soeurs aînées sont toutes devenues des asaris importantes. Deux d'entre elles sont même probatrices... je caresse une fois de plus les cheveux de ma petite Emma et je ressens sa confiance en moi... Elle rêve, s'agite doucement et je souris bêtement attendrie... Où est donc passée Oracle, cette impitoyable courtière qui terrorise ses adversaires ?

J'entends un léger carillon à ma porte et je me déplace doucement pour laisser Emma dormir. Ce doit être Séria... Je m'approche de la porte et lorsque je l'ouvre je souris amusée. Séria a enfilé une robe moulant ses formes et découvrant un décolleté avantageux. Je mords doucement ma lèvre, prenant un air gourmand... une brève pensée me traverse l'esprit... Emma dort... Je.. Ce n'est pas raisonnable...

"- Oracle ? Je te dérange ? J'ai apporté du vin..."

Elle me montre la bouteille qu'elle tient dans sa main. Je lui souris et je glisse mon bras autour de sa taille pour l'attirer à moi... Nos lèvres se frôlent... je sens son souffle se mêler au mien et ses mains dégrafent mon haut... Séria me repousse tout contre le mur. Je ressens son désir jumeau du mien... Nos esprits se frôlent, s'entremêlent... Mon corps se met à frissonner délicieusement tandis que les mains douces de mon amie parcourent mes seins... Je l'embrasse...

"- Grande soeur...."

Je me raidis soudain et je tourne les yeux vers Emma. Elle s'est levée... je m'écarte sans un mot de Séria et je referme mon haut. Je m'approche de ma petite soeur humaine pour la prendre dans mes bras...

"- Que se passe t'il ma puce ? Tu n'arrive pas à dormir ?"

Doucement, je la soulève et je la serre tout contre moi... je l'entraîne vers mon lit après avoir jeté un regard navré vers Séria. Elle hausse les épaules, fataliste et me fait un petit signe de la tête.

"- Ma petite puce... Je suis là, ne t'inquiète pas... Tu veux que je te raconte une nouvelle histoire ? "

Emma pose sa joue sur mon cou et ferme à nouveau les yeux... Je regarde Séria s'éloigner... Oui, Emma est particulière....


----------------------------------------------------------



Secteur N15 du projet Pegasus sur Vilmire... De nos jours...


"- Je détecte quelque chose... une personne s'est connectée à nos serveurs... je... On dirait..."

J'examine le détail de cette connexion... La personne qui s'est infiltrée dans ces serveurs semble avoir une parfaite connaissance des sécurités de Cerberus. Elle s'est renseignée sur la partie du complexe qui nous abrite le Dr Frazier et moi... Qui cela peut il être ? Et ces geths qui sont détruits ? Je connecte mon omnideck au serveur et je repasse les infos que les capteurs passifs ont enregistrées il y a quelques minutes. Le Dr Frazier semble vouloir m'en empêcher mais un regard me suffit pour l'inciter à se taire. Les Geths risquent de me détecter mais je dois savoir ce qui se passe... Je vois un Kodiak de l'alliance se poser et redécoller quelques temps plus tard. Les geths ne semblent pas l'avoir détecté...

"- Je crois que quelqu'un est là... Vous attendez des secours ? "

Cela peut être beaucoup de choses... Un agent de Cerberus chargé de nettoyer les traces ? Je dois savoir... Je tente de manipuler les caméras qui restent à l'extérieur du complexe. Les Geths se sont rassemblés et convergent vers notre zone. Ils semblent suivre quelqu'un... je ne sais pas qui c'est mais les geths semblent vouloir mettre la main sur lui... Je jette un bref regard vers le Dr Frazier. Sa main s'est rapprochée d'un tiroir. Je m'apprête à le surprendre sur le fait mais une image apparaît soudain devant mes yeux sidérés : Une forme floue s'est approchée d'une des portes du secteur N15. La personne porte un camouflage holo et biotique. Un bref instant celui ci se dissipe et je distingue un visage.... Je vois apparaître les yeux verts de ma soeur... je me rends compte que je connais chaque tache de rousseur sur son visage... Elle a l'air déterminée... J'entends le tiroir s'ouvrir et ma soeur disparaît à nouveau sur l'écran... Elle a passé la porte... Je me retourne soudain juste à temps : Le Dr Frazier a sortit un carnifex et le pointe sur moi. Je ne réfléchis pas et la vague d'énergie s'échappe de moi brutale et dévastatrice.

SCHRAAAAAAAKKK !

Le Dr Frazier pousse un grand cri et va s'écraser contre le pupitre derrière lui. Le carnifex retombe sur le sol un peu plus loin... Je me penche vers l'humain... Je n'y suis pas allée de main morte... Il est mal en point... Je retourne vers le terminal et je consulte les capteurs. Des geths se rapprochent... ils semblent suivre Emma... Comment est ce possible ? Elle devrait être indétectable pourtant ? Et si les geths pouvaient la... ressentir ? Je dois aller l'aider ! Vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Banton

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2012

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Franc-Tireur/Capitaine

MessageSujet: Re: Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]   Sam 30 Juin - 0:27

Les Geths sont rusées. Leur intelligence dépend de leur nombre. Mais ils sont logiques et pragmatique, ils n'agissent que quand ils le sentent nécessaire. Ces Geths ne font pas exceptions. Une fois le Kodiak éloigné, j'ai clairement vu leur vigilance baisser. A commencer par les patrouilles aérienne, moins présente. Il me parait évident qu'ils pensent que nous avons évacué. Tant mieux, cela ne rendra mes recherches que plus facile. Je regarde l'entré d'un des nombreux complexes depuis ma cache. Je me suis camouflée dans des fougères, mon Incisor scrutant les environs. Malgré mais certitudes, j'ai l'impression que bien trop de Geth tournent dans les environs. Ils semblent "agités". Pour moi, c'est l'espoir que Talia se trouve dans les environs.

Ils semblent tous converger vers ce complexe, un bunker de Cerberus visiblement de plus haute sécurité. Une brève idée me vient en tête: et s'ils venaient tous de là? Cerberus a bien dû trouver les Geth quelque part? Gardaient-ils un vaisseau Geth dans ce complexe? Ca me semble évident. Il est alors logique que Cerberus ait construit plusieurs installation, dans le cas où les Geth réussirait à se libérer...ce qui semble s'être passé.

Un bruit mécanique attire mon attention. Je tourne la tête pour apercevoir des traqueur Geth...ils semblent cherche quelque chose. Le plus naturel serait de penser qu'il cherche Talia...Mais...c'est trop étrange...J'active mon occultage et m'éloigne sans un bruit. Je veux tester quelque chose...

***

L'omnilame coupe les câbles du Geth prime qui tombe par dessus la balustrade, inerte. Je saute en arrière pour ne pas tomber avec lui et active l'invisibilité sous les tirs des cinq Geth restant. Je sollicite trop d'énergie pour le camouflage alors que mes bouclier sont hors service. Il faut que je trouve un endroit où me mettre à couvert.

Bordel Ils me tombent dessus comme des abeilles attirées par le miel. Comment font-ils? Et plus ils sont nombreux, plus ma tête me fait mal...

*1...2...3...5...7...11...13...17...*

Ces nombres me harcèlent...lorsque j'ai touché le Geth prime pour le tuer, 619 m'a frappé à la tête...encore un nombre premier...Je cours dans le dédale de couloir. Je me raccroche au seul espoir que j'ai perçu...Talia est ici j'en suis certaine ! J'ai aperçu une lueur bleu au sous sol -2, j'y suis presque !

***

J'ai changé de position, un peu plus éloignée du complexe, sur les hauteurs d'un amas de rocher. Là encore, des Geths trainent dans les environs. Il me semble évident qu'il cherche quelque chose. Si je n'étais pas certaine de ma discrétion, je penserai qu'il me chercherait moi. Mais c'est impossible, les Geth n'ont pas les capteurs nécessaires à ma détection...je ne veux pas être prétentieuse, mais je pense être capable de rester invisible dans ce genre de situation. Et pourtant, c'est comme-ci quelqu'un leur disaient qu'il y avait quelque chose de louche pas loin...

*bip bip bip...*

J'ouvre mon omnitech, j'ai récupéré les codes d'accès que Candice a craqué. Cette fille est futée...elle a littéralement floodé les systèmes d'intrusion Geth de signaux aléatoires et a profité du chaos pour insérer ses propres systèmes d'intrusion. Ces bip dans mon oreillette sont un espoir que je m'empresse de vérifier. Les caméras, couplé avec mes programmes de traque, ont trouvé ce qui pourrait être un organique. J'ouvre le canal signalé et regarde ce que me montre la caméra.

*Talia!*

Elle ne doit pas être dans un bon état...Elle est cachée dans une salle obscure du complexe qui me fait face, visiblement blessée. Mon cœur s'arrête lorsque je m'aperçois qu'elle ne bouge pas mais mon logiciel de traque m'indique qu'il y a 95% de change qu'elle soit en vie, elle a probablement dû bouger un peu, ce qui a alerté mon traqueur. Il faut que je la rejoigne. Elle a dû entrer dans le complexe à la recherche d'information. Je dois réfléchir à une manière d'entrer dans ce complexe...et cette trappe anti souffle doit pouvoir m'aider...

*179...359...457........bzzzzzz bluuuuuuuuu...*

Ca recommence...j'ai l'impression que mon oreillette a quelques bug...sauf que...je tapotte sur mon omnitech...aucun signaux entrant.

*7...239...433....biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiibzzzzzzzzzzzzzzzzzt...*

Ma tête ! Une migraine soudaine m'attaque...c'est vraiment pas le moment...je me retourne pour chercher un médigel...je ne peux pas me permettre de ne pas avoir les idées claires...

Peeeeeeuuuuwww!

Je roule au sol, esquivant je ne sais comment le tire d'un traqueur Geth. Mon camouflage s'active automatiquement et je me met à fuir. Le Geth perd visiblement ma trace même si je le vois viser quelque part dans ma direction...il semble savoir approximativement où je vais. C'est impossible...je vérifie que ma balise n'émet pas, qu'aucun système n'émet d'information servant à ma localisation. Alors que je vais de cache en cache, mon check-up ne me mène nul part. Comment peuvent-ils me repérer... Tant pis, je dois continuer, j'ai trouvé Talia, il faut que je la sorte de là maintenant.

***

On dirait que je les ai semé, on dirait que le camoufflage optique les empêches de me pister un moment, mais je m'inquiète de la manière dont ils trouvent ma trace. Je ne suis pas idiote...les nombres qui défile dans ma tête, les Geths, mon enlèvement par Cerberus et ces expériences ici entre les Geths et des enfants. Cerberus m'a fait quelque chose que l'Alliance n'a pas détecté. Talia devrait en savoir plus...

Je suis dans le sous-sol -2. Mes doutes son confirmés sur la provenance des Geths, le complexe a été construit autours d'un vaisseau écrasé Geth, est-ce que ces Geth ont un lien avec Saren? Je ne m'arrête pas sur ces questions hors-propos pour l'instant, il faut que je trouve Talia...elle doit être dans un laboratoire au bout de ce couloir. Je consulte la caméra verrouillée sur elle pour vérifier...bien...j'arrive...

Un pas après l'autre, je scrute les ténèbres armée de mon phalanx dont la lampe se révèle être la seule source de lumière dans ces couloirs. J'entend me pas raisonner sur le sol que je devine froid et poussiéreux. Le plafond au dessus de moi et craquelé, signe que des explosions ont endommagé la structure du bâtiment. Avançant avec prudence, je m'interroge sur ces nombres premiers apparaissant dans mon esprit à proximité de certains Geth...lorsque je suis arrivée sur Virmire, les premiers combat contre les Geth ne m'ont pas gêné...désormais...j'ai l'impression d'être...perturbée par leur présence.

J'ouvre la porte du laboratoire où se trouve Talia et balayes la pièces avec la lampe accrochés à mon arme. Trouvé !

"Talia!"

Je m'avance vers elle et m'arrête aussitôt en face d'une Asari qui n'est pas Talia...bien que j'ai du mal à l'affirmer tant les brûlures sur son corps sont imposantes...Cette Asari est en vie...mais j'ai peine à croire que j'arriverai à la sortie d'ici...son état est bien trop critique...tellement critique que je me demande comment elle a fait pour arriver jusqu'ici. Elle est inconsciente alors que je m'accroupie en face d'elle, préparant le médigel.

Son armure est brisée et brûlée, sa peau par dessous semble se craqueler par endroit à chaque respiration vacillante. Sa mains droite tiens un Avenger dont le chargeur est presque vide...elle n'a manifestement pas d'autres munitions, mais à donc réussi à fuir ses ennemis, sans quoi son chargeur serait vide. J'applique le médigel.

"Je m'appel Emma, je suis de l'Alliance, je vais vous aider..."

Au moment même où je pose ma mains sur son épaule droite carbonisée, l'Asari m'attrape par le poignet de sa main gauche et ouvre ses yeux qui rencontrent les miens...Ces yeux noirs qui font disparaître l'univers tout entiers pour ne laisser que nous deux...et tout ce qu'elle a me montrer...

Citation :
Thessa, sa fierté, sa terre natale...ses amies...
La rigueur des commando Asari foudroyant sa naïveté enfantine
Talia lui souriant, lui promettant un moment qu'elle n'oubliera pas
Des combats...dans lesquelle l'Asari utilise un cryptage...un code...187-SA-255-7
Talia tenant une enfant dans ses bras...c'est moi...
Virmire...l'explosion...la douleur du feu brûlant sa peau...
Des Geths ! Le complexe où se situe leur vaisseau...
Des charges explosives installés sur les structures...
Séria Theasian...c'est son nom...
Elle meurt alors que son esprit est connectée au miens, soulagée de ne pas mourir en vain...

Mes yeux scillent du regard les yeux morts de Séria. Je m'assois au sol le temps de comprendre ce qui vient de se passer...elle s'est...connectée à moi? Comme Talia l'avait fait quand j'étais petite...c'est si...étrange...est profond. Je ne réalise pas les larmes qui coulent le long de mes yeux, ces larmes sont ceux de Séria...elle regrette de ne pas avoir pu accomplir cette mission. Je pose ma mains sur son visage et ferme ses yeux.

"Séria...merci...Je vais pouvoir retrouver ma sœur maintenant..."

Je me redresse. Je ne peu pas rester trop de temps ici je le sais...Je prends avec moi le détonateur des charges qu'a installé Séria...sans leur vaisseau, les Geths seront considérablement affaibli par le nombre d'unité qu'ils perdront...

J'active mon omnitech et enclenche la recherche de fréquence...187-SA-255-7...le cryptage est copié depuis l'omnitech de Séria...Pauvre Séria, depuis le crash, elle ne pouvait pas contacter Talia...elle a donc décidé d'enquêter seule et de détruire ce complexe...mais elle était trop blessée et a fini par se cacher dans ce laboratoire après avoir posé sa dernière charge, attendant jusqu'à son dernier souffle avant de tout faire exploser...espérant que Talia la trouverait avant...Je ne suis pas Talia...mais grâce à toi Séria, je vais pouvoir lui parler sans que les Geths ne nous repèrent.

"Ici Emma...Oracle...dés que je te trouve, je te botte les fesses!"

Je souris mais aussitôt mes yeux sont attirés par le corps sans vie de Séria...Je sais désormais la place qu'elle avait dans le coeur de Talia...

"Séria est morte...je suis désolée...je n'ai rien pu faire..."

Je regarde la pièce...apparemment ils branchaient ici des Geths pour divers tests. Sans doute avant de les emmener pour les connecter aux enfants. A quoi jouaient-ils?

"Elle a placé ses explosifs sur diverses structures d'un des complexes qui abrite le vaisseau Geth que devait utiliser Cerberus pour ses recherches. Je propose de tout faire sauter et de rentrer sur Terre...j'ai un Taxi pour ça mais le temps qu'il arrive, notre localisation sera visible comme une fleure sur le crâne d'un Krogan... Ce qui semble déjà être le cas pour ma part on dirait..."

Je vois des lueurs s'approcher du laboratoire...Ils m'ont retrouvé...je me suis aperçue que s'ils pouvaient me pister...les Geths ont du mal à savoir à quel étage je suis par exemple...cela inclue donc qu'ils me détectent de manière floue...avec une précision incertaine...sans m'en apercevoir, je dis tout haut les chiffres qui passent dans ma tête...

"61...647...853...ils me cherchent mais ne m'ont pas encore trouvé..."

Je pense percevoir une logique dans ces nombres premiers...Si j'ai raison, je peux encore les fuir sans qu'ils ne me trouvent...il va falloir jouer avec eux...je n'aime pas le calcul mental...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talia Tsali

avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 01/07/2011

Identité
Race: Asari
Planète natale: Illium
Profession / rang : Courtière

MessageSujet: Re: Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]   Jeu 12 Juil - 0:58

Quelle idiote ! Elle n'a rien de mieux à faire que de venir risquer sa vie sur Virmire ? Elle a quoi dans la tête ? C'est ça qu'on leur apprend dans les centres de formation des commandos de l'alliance ? A venir se jeter dans la gueule d'une vouivre parce qu'on se croit invulnérable depuis qu'on a reçu une affectation au programme N7 ? Pour qui se prennent t'ils ? La vie des humains est aussi courte que celle de ce papillon qu'ils appellent éphémère et ils croient qu'ils sont capables de se sortir de n'importe quel nid de dévoreur de Tutchanka ! Les humains sont trop stupides ! Et Emma est la pire d'entre eux ! Lorsque je l'attraperais je vais lui donner la fessée de sa vie ! Petite crétine ! Espèce d'idiote ! Pour qui se prend elle ? Que croit elle faire par ici ? Me sauver ? En se foutant sous les tirs croisés des Geths ? Et d'abord, comment a t'elle su que j'étais là ? Qui lui a dit de venir ici ? Oh je vais tuer Michael ! Non... je ne vais pas le tuer... je vais presque le tuer... plusieurs fois... Juste pour pouvoir recommencer jusqu'à ce que je sois enfin calmée ! Quand à Emma... Direction une école de commerce ou d'avocats. Je vais lui faire passer l'envie de venir me sauver une bonne fois pour toute ! Crétins d'humains ! Crétine de soeur !

Je recharge mon Locust M13 d'un geste rageur. Deux Geths sont étendus à mes pieds. Ils n'avaient qu'à ne pas se trouver entre moi et ma soeur. Je n'ai plus que 2 chargeurs et je doute de pouvoir trouver des munitions pour cette arme par ici. Les gros bras de Cerberus préfèrent généralement utiliser des M9 Tempest avec un chargeur amélioré. Je préfère le Locust parce qu'il est plus précis à longue portée. A courte portée, j'ai de bien meilleurs arguments à opposer à ces saletés de synthétiques. Je suis folle de rage et je sens mon énergie crépiter entre mes doigts. Heureusement que ma mère m'a appris à me maîtriser... Je vais apprendre à Emma à se mêler de ses affaires ! Si je la trouve avant que les Geths ne la tue... Je crois savoir pourquoi elle n'arrive pas à se débarrasser d'eux : Ses ondes cérébrales sont entrées en résonance avec celles des systèmes Geths Les expériences de Cerberus visaient à établir un lien entre les esprits d'enfants humains aux talents biotiques latents et les cerveaux synthétiques des Geths Cerberus voulait contrôler les Geths grâce à de parfait petits robots humains relié à leurs unités centrales. Emma a toujours eu un talent inné pour les mathématiques. Elle est capable de conceptualiser et de mettre en équation n'importe quelle situation. J'ai toujours pensé que son QI supérieur était lié à ses pouvoirs biotiques latents. Elle semble avoir une capacité d'analyse hors norme et une intuition qui ne peut être une simple chance. Elle ne prend jamais la mauvaise décision. Sauf maintenant, bien sur ! Mais ça c'est parce que cette idiote s'imagine jouer les sauveuses !

Je consulte mon omnideck. Emma s'est infiltrée dans le coeur même des installations de Cerberus, là où tout a commencé... Un cuirassé Gets s'est écrasé dans cette région de Vilmire il y a deux ans, peut être descendu par le Normandy du commandant Sheppard. Cerberus a exploré les lieux du crash et bâti tout son complexe sur l'épave du vaisseau afin de reconstituer un "écosystème" geth le plus authentique possible. Ses agents ont réactivé petit à petit chaque unité du vaisseau, pensant que les Firewalls et les virus invisibles installés au sein de leurs programmes pourraient garantir un parfait contrôle en cas de problème. Malheureusement, l'ingéniosité des Geths a été sous estimée : Une unité geth a échappé aux mesures de protections de Cerberus. Je pense que les savants humains n'ont pas fait d'erreur en oubliant une des unités réactivées. Les Geths ont du détourner leur programmation et réactiver secrètement de leur côté une unité jugée trop endommagée par Cerberus. A partir de là, il a simplement suffit aux Geths de se rebooter en effaçant tous leurs systèmes et en copiant l'intégralité de celui du Gets d'origine. Le massacre a commencé peu de temps après...

Lorsque la Libellule est arrivée, nous ne nous doutions absolument pas de ce qui se passait. Nous pensions avoir affaire à des forces humaines limitées et non aux systèmes de combat d'un cuirassé geth. Nous n'avions aucune chance de nous échapper. Emma a pu se poser en sécurité. J'ai détecté l'entrée dans l'atmosphère d'une navette kodiak. Elle est arrivée sur une orbite éloignée usant de sa faible signature radar pour tromper les systèmes du cuirassé. Emma a eu une chance incroyable de ne pas subir le même sort que la "Libellule" mais je crois qu'elle a du choisir sa trajectoire en usant de son intuition. Elle croit certainement qu'elle a calculé toutes les approches avec le plus grand soin mais je suis certaine qu'elle a ressentit, dès son entrée dans le système, la présence des Geths Inconsciemment elle savait comment les éviter... Peut être ceux ci l'ont ils pris pour une des leurs ? A présent, elle a été identifiée comme hostile et ses ondes cérébrales sont comme un traceur qui indique sa position.

Il y a un long couloir souterrain qui mène jusqu'au complexe dans lequel se trouve Emma. Elle se trouve dans la zone des laboratoires. J'espère pouvoir la rejoindre à temps. Je consulte le détecteur de mouvement sur mon omnideck. Rien pour l'instant mais cela ne veux rien dire : Les Geths peuvent rester immobiles durant des jours. Je traverse deux petits couloirs avant d'arriver devant une grande porte blindée. Derrière se trouve un long couloir, large comme une voie d'autoroute, menant au complexe principal bâti sur l'épave à moitié enfouie dans le sol du cuirassé geth. Camoufler sa présence a du demander des effort insensé de terra formation mais Cerberus pensait que cela en valait le coup. Ses agents ont rétablit la plupart des systèmes auxiliaires du cuirassé et je me demande si l'Homme trouble n'avait pas eu l'idée de disposer de sa propre petite armée Gets pour je ne sais quelle opération. D'après ce que j'ai pu tirer des systèmes du Cuirassée, celui ci est encore incapable de prendre son vol, mais avec une légion de geth en activité pour le réparer, cela ne durera pas. D'autant plus que Cerberus leur a généreusement fournit tout ce qu'il leur fallait pour le réparer. Si seulement j'avais pu rester en contact avec quelques unes de mes commandos... Nous aurions pu le saboter ou trouver un moyen d nous en sortir... Elles sont toutes mortes maintenant, c'est certain... Je n'ai pas reçu la moindre réponse à mes appels sur le canal sécurisé dont nous avions convenu.

Je soupire, oubliant la colère et l'angoisse qui étreint mon coeur, sachant qu'Emma est venue se jeter dans la gueule de la vouivre pour me sauver. La voie souterraine derrière la porte est une voie protégée servant à amener des matériaux sensible vers le site du crash. A les amener de façon discrète sur place… Je pirate le verrou d’accès et la porte blindée s’ouvre en grand. Je me cache derrière l’embrasure de la porte… J’examine le bout de la route à 1200 de là. Rien ne bouge… J’avoue que la perspective de parcourir tout ce chemin à pied et à découvert ne me plait guère. J’avise un Mako non armé, garé devant l’entrée. Il devait servir à tirer des conteneurs antigrav… Je grimpe dedans et je ne mets que quelques secondes à le faire démarrer. Le ronronnement puissant du moteur retentit et résonne dans mes oreilles. La machine s’ébranle et fonce vers l’autre porte blindée tout au bout de la route. Je suis assise dans un épais fauteuil au revêtement imitant le cuir. Je passe devant une série d’embranchement. Ca et là des débris et des carcasses de geth et d’appareils me rappellent que ces lieux ont été une zone de combat. Je distingue parfois sur le côté de la route les cadavres d’agents et de scientifiques de Cerberus. Soudain un voyant lumineux apparaît sur le verre de mes lunettes protectrices. Je stoppe le Malo, surprise… Je suis à moins de 100 mètres de la porte blindée… Je regarde l’écran holo de mon omnideck : Il s’agit d’une communication brouillée sur la fréquence 187-SA-255-7. Seule Séria connaît cette fréquence… Ce n’est même pas la fréquence d’alerte… C’est juste une fréquence réservée à Séria et moi… Je passe sur la fréquence, l’espoir au cœur.

"- Ici Emma...Oracle...dés que je te trouve, je te botte les fesses!"

"- Emma ? Par la déesse... Tu as perdu la tête ? "

J'entends Emma me répondre d'une voix triste :

"- Séria est morte...je suis désolée...je n'ai rien pu faire..."

Mon coeur se serre... Séria... Morte ? Je me doutais qu'elle n'avait pu survivre mais au fond de moi une petite partie de mon être l'espérait... Séria et moi avions tant partagé... Elle... Je chasse les larmes de mes yeux. Ma soeur est toujours en danger. Elle ne sait pas ce qui se passe j'en suis certaine.

"- Emma... Ecoute moi..."

Du coin de l'oeil je distingue un mouvement prêt de la porte blindée. Celle ci s'ouvre soudain laissant apparaître un escadron de Geths menés par trois Primes. Je ne prends pas le temps de réfléchir et j'appuis sur l'accélérateur. Le Malo bondit en avant sous la poussé de son réacteur. Il s'élève à quelques mètres au dessus de la route, filant tout droit vers le groupe de Geths qui vient d'apparaître. La tourelle au dessus est arrachée lorsqu'elle touche le plafond. Je sens mon véhicule trembler, atterrir et rebondir dans un grand fracas.

VRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAACCKKK !!!

J'ai percé une trouée dans l'escadron de Gets, dispersant leurs débris sur des dizaines de mètres le Malo rebondit une nouvelle fois et je lève une barrière biotique d'urgence autour de moi. Mon véhicule s'encastre dans la porte et tournoie une dernière fois, fauchant un autre groupe de Geths, avant de s'immobiliser.

BAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAMMMM !!!

Je serre les dents tandis que mes côtes me font souffrir sous le choc. Je m'extraie en vitesse de mon harnais et je défonce la porte du Kodiac d'un coup de rafale biotique. J'entends une série d'explosions sur ma droite.

BOOOOOOOOMOOOOOOOOOMMMMM !!!!

Je tourne la tête pour voir le dernier des Geths prime exploser, entraînant dans sa destruction un groupe de ses suivants. Il a été littéralement coupé en deux sous le choc avec le Malo... Je lève mon bouclier, absorbant les tirs des Geths rescapés et je me jette à couvert... la voix d'Emma résonne dans ma tête, tandis qu'elle poursuit son explication, inconsciente de ce qui m'arrive.

"- Elle a placé ses explosifs sur diverses structures d'un des complexes qui abrite le vaisseau Gets que devait utiliser Cerberus pour ses recherches. Je propose de tout faire sauter et de rentrer sur Terre...j'ai un Taxi pour ça mais le temps qu'il arrive, notre localisation sera visible comme une fleure sur le crâne d'un Krogan... Ce qui semble déjà être le cas pour ma part on dirait..."

Je me redresse au dessus de mon couvert et je décoche une onde de choc à la puissance décuplée par ma rage. Les trois geth survivants sont balayé par une force qui me rappelle celle d'un ouragan d'Ilium. Je serre les dents, consciente que je suis en train de m'épuiser ainsi...

"- Emma ! Ferme là et dégage ! Les Geths te repèrent parce que tu es en résonance avec eux. Tes pouvoirs ont été altérés par Cerberus et les Geths te ressentent "

Ce n'est pas exactement la vérité mais je n'ai pas le temps de lui en dire plus. Je cours dans l'escalier de service, évitant de suivre la voie trop prévisible. Je cours vers le haut tentant de deviner où Emma peut bien être... je m'arrête un instant entre deux étages pour consulter à nouveau mon Omnideck... Emma m'a dit que séria a miné la structure de la base et du vaisseau... Pour faire sauter une telle masse, les explosifs habituels ne suffiront pas. Je pianote rapidement sure les touches holographiques et je fais défiler les images et les plans du complexe que j'ai piraté. Pour faire sauter le cuirassée, il faut une explosion très importante... les magasins peut être ? Non... cela ne suffira pas et Séria le savait.. La propulsion du cuirassée ? Non... Elle est complètement morte et Cerberus n'a pas jugé utile pour l'instant de la réactiver... A moins que... Il y avait une centrale d'énergie que les savants étudiaient... Si je voulais faire exploser le complexe, voilà où j'irais. Et cela expliquerait pourquoi je n'ai pas eu de nouvelles de Séria : Nos émetteurs de secours ne traversent pas une vingtaine de mètres de terre ou de granit. Nous avons suivi deux pistes différentes elle et moi pour nous échapper et nous nous sommes éloignées... J'aurai pu la sauver si j'avais... Je secoue la tête et je mords ma lèvre. J’ai autre chose à faire : Emma est en danger.

"- Emma ? Tu m'entends ? "

Pas de réponse... Je dois la retrouver pourtant...Je regarde le plan de la partie du complexe où je me trouve. J'affiche les données des détecteurs de la base en surimpression. Les Geths tournent autour d'une zone précise... Emma semble encore leur échapper mais ils la traquent. Cela me donne un peu de liberté par contre. Bizarrement je ne semble plus les intéresser... Que ferais je si j'étais Emma ? Il faut que je me mette dans la tête de ma tête brûlée de soeur... Elle aime les tactiques qui surprennent l'adversaire. Elle est aussi capable de prendre des risques pour obtenir un résultat. Là, quelles sont ses options ? Elle doit savoir que les charges posées par séria seront découvertes si les Geths retournent à leurs taches de routine. Ou si elle les emmène sur place. D'un autre côté, elle va devoir vérifier que Séria a fait ce qu'il faut avant de partir d'ici. Et elle doit me retrouver... j'ai mal au côtes et quelque chose m'échappe , je le sens... Elle sent les Geths, j'en suis sure... Elle est capable de s'adapter... Elle a du percevoir ou s'apercevoir qu'un gros groupe de Geths a disparu subitement... pourtant, aucune patrouille ne vient vers moi... Par la Déesse... Je vais vraiment lui donner sa fessée ! Cette idiote est en train de les éloigner de moi ! Je regarde l'affichage holo et je découvre qu'il y a une certaine logique dans les mouvements circulaires qu'effectuent les Geths à présent. Emma doit tourner afin de maintenir éloigné les Geths de la zone que séria a du miner. Et c'est à moi d'y aller à présent... Par la Déesse, je jure que je vais lui donner la fessée ! Et la coller dans une école de commerce avec une garde rapprochée pour lui interdire de recommencer ces conneries !

"- Emma si tu m'entends, Fortitude, je répète Fortitude !"

Fortitude, c'est le nom de code d'une opération humaine au cours d'une de leur guerre pré spatiale. Une guerre importante. Fortitude était une opération de déception qui visait à faire croire qu'un débarquement aurait lieu loin du lieu prévu. Emma m'en avait parlé quand elle était plus jeune et je n'avais pas décelé en elle à cette occasion son goût pour les choses militaires. Elle comprendra à mes mots que je sais ce qu'elle fait. A moi de jouer à présent. Je dois aller vérifier les charges et me préparer à évacuer.

"- Emma ? Lorsqu'on se verra , tu auras droit à ta fessée , je te préviens !"

Vérifier les charges devrait être facile : Emma attire sur elle tous les Geths... j'espère qu'elle ne présume pas trop de ses forces. Il va me falloir cinq minutes pour accéder à la centrale d'énergie et je devrais tuer quelques Geths qui sont restés là bas. Comptons ensuite cinq minutes pour retrouver Emma. Il va nous falloir une diversion pour lui permettre d'échapper à la meute à ses trousses... Ou alors je devrais peut être emprunter un autre de ces Malo... Par la déesse, je suis vraiment une chauffarde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malik66



Messages : 1
Date d'inscription : 20/01/2014

MessageSujet: Re: Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]   Lun 20 Jan - 13:54

David Cameron et John Mitchell se regardent un instant, assis dans le cockpit de leur Kodiak mercenaire. Cela fait un bon moment que le vaisseau traverse l'espace de la Travée de l'Attique. A son bord, trois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Virmire: Sur la plage Abandonnée [PV Emma/Talia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sur la plage abandonnée...
» Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]
» " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés " pv [Awena / Dragnir]
» Sur une plage presque abandonné
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Travée de l'Attique-
Sauter vers: