Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un précieux contact

Aller en bas 
AuteurMessage
Isïana N'iim

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 22/03/2012
Age : 26
Localisation : Pau (France)
Exprimez-vous! : L'Asari, l'amie des tous petits!

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Un précieux contact   Sam 9 Juin - 3:33

---
Précédemment: ICI
---

Nom du RP : Un précieux contact
Statut : Fermé/Solo
En attente de : .

Citation :
Légende:
- Isïana (Asari)
- Houjili (Quarienne)
- Joran (Humain)
- Onthron (Galarien)
- Yeeli (Elcor)

---

L'Elcor se retourna lentement lorsqu'Isïana l'interpella. Il était impossible pour tout non-Elcor de savoir quel sentiment il éprouva lorsqu'il vit l'Asari mais cette dernière supposa qu'il devait être content de la voir. Ils ne s'étaient pas vu depuis environ une dizaine d'années. Très récemment au vu de l'âge d'Isïana mais ce ne devait pas être le cas pour Yeeli.

- Ravi: Cela faisait longtemps, Isïana. Désolé: Dommage que cela se déroule dans de telle circonstance.
- Moi aussi ça me fait plaisir de te voir, Yeeli. Effectivement, c'est regrettable que cela se déroule dans ces conditions.

Isïana regarda le corps de Narillia étendue sur le brancard. Les deux médecins déplacèrent ce dernier et Joran s'écarta pour rejoindre le groupe. Après un dernier au revoir, Lynia s'éloigna du groupe et Isïana lui adressa un large sourire. De leur côté, Houjili et Onthron s'étaient éclipser discrètement et Isïana remarqua qu'ils étaient remontés à bord de l'Elasa. Rien d'étonnant en soit. Il fallait dire que seuls Isïana et Narillia connaissaient l'Elcor. Au vu du caractère d'Houjili et du taux d'alcool qu'avait ingurgité Onthron, elle n'était guère surpris de les voir ainsi s'exiler dans le vaisseau. Seul Joran semblait s’intéresser à l'Elcor.

- Yeeli, je te présente Joran, qui fait parti de notre équipe avec Nari. La Quarienne c'est Houjili et le Galarien c'est Onthron.
- Bonjour, se contenta de dire Joran.
- Affirmatif: Oui, tu m'en avais déjà parler il y a quelques mois.
- Ah, je ne m'en rappelais plus.
- Bon Isi je vous laisse, je vais faire un tour, dit Joran en désignant du menton les infrastructures alentour.
- Indicatif: Ce sont la direction des laboratoires de recherches et salles de travail pour les archéologues. Précis: Les zones marchandes, les quartiers d'habitation ou les centres administratifs sont dans l'autre direction.
- Ah. Merci Yeeli, répondit l'humain en se grattant la tête, embarrassé.
- Amusé: Mais de rien.

Isïana et Yeeli regardèrent Joran s'éloignait dans la direction indiquée par l'Elcor en blouse blanche. L'Asari se tourna vers les locaux où travaillait Yeelo et commença à s'y diriger lentement pour que l'Elcor puisse la suivre au même niveau.

- Alors, comment avance tes recherches? demanda-t-elle finalement à Yeeli.
- Désappointé: Pas aussi bien que je le souhaiterais. Énervé: A cause des mineurs de EAM. Déçu: Il est très difficile d'avancer, les recherches piétinent. Sceptique: On parle de plus en plus d'un potentiel conflit entre mineurs et scientifiques.
- Oui, j'ai vu ça sur l'Extranet. C'est regrettable.
- Frustré: Oui, regrettable, c'est le mot. Confident: D'ailleurs, je pense de plus en plus à arrêter. Fatigué: Je n'en peux plus de tourner en rond dans mon laboratoire. Déçu: De surcroît, mon assistant Galarien s'est fait la malle il y a quelques semaines. Accablé: C'est dommage, il était très adroit, et bien plus rapide que moi.
- Oui, j'imagine, concéda l'Asari en regardant l'imposant corps de l'Elcor. Tu comptes faire quoi si tu quittes cette planète?
- Expectatif: Je n'en sais trop rien. Triste: J'avais misé beaucoup sur les recherches de ces fouilles prothéennes mais pour l'instant, les résultats sont bien maigres. Anxieux: Avant de parler de futur, traitant du présent. Que vous ait-il arriver pour vous retrouvez ici avec Narillia blessée?
- On a eu vent d'un prototype de barrières cinétiques volé par Eclipse qui nous intéresserait grandement. Or selon nos informations il devait se trouver sur Asteria.
- Surpris: C'était vous sur les infos?

Isïana s'arrêta et regarda Yeeli d'un air interrogatif, ne comprenant pas l'allusion de l'Elcor. Ce dernier l'imita. Il salua au passage un Turien qui venait de les croiser.

- Comment ça?
- Explicatif: Les troubles qu'il y a eu sur Asteria aujourd'hui font la une des chaînes d'info Extranet de tout le secteur. Rassurant: Mais officiellement, les journalistes parlent d'un règlement de compte entre Eclipse et un gang rival qui sévit dans le Nexus d'Hadès. Embêté: Je ne me rappelle plus de leur nom, ceci dit.
- T'inquiètes, c'est pas grave, rassura l'Asari en reprenant sa lente marche, suivie par Yeeli. Quant à Nari, elle s'es prise une balle dans le dos lors d'un affrontement avec Eclipse, justement.
- Étonné: Un? répéta l'Elcor, le sous-entendu de la question sautant aux yeux.
- Oui, c'est un peu long à expliquer, confirma l'Asari en souriant à moitié, à la fois amusé par le fait que Yeeli est remarqué ce détail mais triste à l'allusion de son amie blessée.
- Amusé: Mais j'ai tout mon temps.

Isiana haussa les épaules et expliqua ses péripéties depuis son départ d'Illium, sa rencontre avec Onthron dans le centre-ville puis de Lynia pour par la suite contait les différents combats qu'ils avaient livré contre Eclipse. Yeeli semblait impressionner de leur performance. Apparemment, les mercenaires d'Eclipse en poste sur Asteria n'était pas du menu fretin et qu'il n'y ait eu au final que Narillia de blesser était un exploit. L'Asari ne préféra pas trop s'attarder là-dessus.

Elle trouvait d'ailleurs étonnante sa réaction excessive. Il était tout à fait normal qu'elle réagisse de la sorte, après tout ça faisait un siècle qu'elle se connaissait presque trente ans qu'elle se côtoyait. Isïana la considérait comme sa grande sœur. Mais elle avait la tristesse qu'elle éprouvait pour l'état de Narillia était plus profonde que cela. Elle avait l'impression de se retrouver dans un état assez proche que lorsqu'elle avait réussi à faire le deuil de sa campagne humaine, quelques années plus tôt. Un mélange de peine, de peur sourde mais aussi de constatation froide. Ce qui était fait est fait. Elle chassa ses pensées sombres de son esprit. Ce n'était ni le moment ni l'endroit d'y penser. Elle devrait plutôt se concentrer sur Yeeli.

Après tout, si elle connaissait Yeeli c'était grâce à Narillia. Cette dernière avait rencontré l'Elcor durant une fouille archéologique sur un monde perdu de la Travée de l'Attique. Par la suite, ils s'étaient revus à plusieurs reprises et notamment sur Armeni, quelques années auparavant. Isïana ne le connaissait pas vraiment plus que ça mais l'Elcor était pour le moins amusant et sympathique. De ce fait, ils étaient restés de bonnes connaissances, rien de plus.

Durant leur discussion, Isïana et Yeeli étaient finalement arrivés au niveau des installations scientifiques, et de l'hôpital vu que c'était dans cette direction que les deux toubibs avaient emmené Narillia. Elle remarqua qu'en réalité le premier bâtiment était une sorte de porte d'entrée de la zone car une fois franchie, ils déambulèrent dans une immense cour donnant sur plusieurs bâtiments qui se ressemblaient tous, si ce n'étaient les inscriptions holographiques qui indiquaient la fonction de chacun.

Ils avancèrent donc en direction de l'un deux auquel était écrit en langage commercial: "Hôpital". Elle avait profiter de l'allure lente de Yeeli pour s'habituer à la très faible gravité qui régnait sur la planète et qui était assez perturbante pour Isïana. Elle regarda la cour plus en détail. Il y trônait en son centre un immense arbre sans doute plusieurs fois centenaires et semblait abriter plusieurs couples de pyjaks. A moins que se soient des oiseaux. A cette distance, l'Asari n'en était pas vraiment sure.

Différents bancs étaient entreposés en lignes et rangées perpendiculaires et étaient bordés d'arbustes fleuries qui donnait l'impression d'être dans un lieu et calme. Presque un aspect mystique. Comme si l'on se trouvait au centre d'un ancien temple d'une race oubliée. Elle regarda rapidement les personnes qui s'y trouvaient: des humains, des Asaris et quelques Galariens essentiellement. Quelques Turiens se trouvaient là mais il avait plus l'attitude de soldat que de réels scientifiques. Des gardes sans doute songea Isïana. D'un autre côté, pour l'Asari, les Turiens avaient tous l'air de soldats rigides. A peine plus vivaces que des mécas de sécurité. Elle exagérait évidemment. Mais bon.

Isïana termina de résumer leurs péripéties récentes et notamment l'état d'Onthron après sa petite beuverie en compagnie de Joran et de "l'incident Lynia", ce qui sembla beaucoup amusé Yeeli. Il précisa même qu'il avait connu un Galarien qui avait réagi par ailleurs une fois imbibé d'alcool, ce qui fit rire l'Asari.
Ils se trouvaient désormais au niveau de l'entrée de l'hôpital où quelques personnes rentraient et sortaient presque en permanence. Ils montèrent les quatre marches puis entrèrent dans le bâtiment, une fois que la porte vitrée se déplaça automatiquement à leur approche. L'accueil était divisé en deux partir où se trouvait quatre personnes. Toutes de sexe féminin: deux Asari d'un côté et deux humaines de l'autre, l'une blonde, l'autre rousse.

Isïana se dirigea vers l'Asari la plus proche qui leva la tête dans leur direction. Elle salua poliment les deux nouveaux arrivants et adressa un sourire à Yeeli. Sans doute connaissait-elle l'Elcor. Après tout, ça ne devait pas courir les rues par ici et cela faisait un moment qu'il se trouvait là. Rien d'étonnant en soit.


- Excusez-moi? Je cherche la chambre d'une Asari qui vient juste d'arriver. Narillia Nar'Kali, précisa Isïana.
Oh oui. Celle-qui vient d'arriver. Elle a été amené au troisième étage. Chambre 312.
- Merci beaucoup, répondit Isïana en souriant.

Le ton qu'avait employé la réceptionniste n'était guère rassurant mais Isïana faisait confiance à Joran. S'il lui avait dis qu'elle ne courrait aucun danger - tout du moins trop peu - elle lui faisait confiance. Elle se dirigea donc vers l'ascenseur le plus proche. Ils en trouvèrent un facilement au détour d'un couloir. Heureusement, ils étaient larges pour pouvoir accueillir un brancard, voir plus, mais on sentait tout de même que ce n'était pas prévue pour les Elcors. Yeeli ne se gêna pas pour s'en plaindre, ce qui lui valut le regard embarrassé d'un médecin humain qui se trouvait dans la cabine d'ascenseur.

Il ne leur fallut que deux secondes pour monter les deux étages. Sacrément rapide dis donc. Quand on comparait avec ceux de la Citadelle. Les humains avaient vraiment tendance à faire tout vite. Peut-être trop vite même au goût de beaucoup de gens. Isïana n'était pas vraiment de cet avis. Elle trouvait plutôt que c'étaient les autres races qui étaient bien trop laxistes, sauf peut-être les Galariens. Certes pour sa race ou celle des Krogans, cela était normal. Vivre un millénaire intensément comme les humains étaient juste inconcevable sur le plan psychique. D'accord, Isïana était plutôt fragile pour Asari mais quand même la mort d'Hanaki l'avait traumatisée. Elle ignorait comment faisaient les Matriarches. Sans doute le saurait-elle dans plusieurs siècles. Si elle était encore de ce monde, bien évidemment.

Trouver la chambre indiquée par l'Asari à l'accueil ne fut pas des plus difficile. Lorsqu'ils sortirent de l'ascenseur se furent pour tomber sur la chambre 310. Quelques pas et ils étaient arrivés à bon port. La porte était ouverte et un homme en blouse blanche sortit à ce moment. Il lisait son bloc de données et manqua de percuter Yeeli. L'humain leva la tête.


- Oh! Excusez-moi, Monsieur Yeeli, je ne vous avais pas vu.
- Rassurant: Ce n'est pas grave, Docteur Kolms. Amusé: C'est bien la première fois qu'on me dit ça, ceci dit.

La réponse fit sourire le docteur qui se tourna vers Isïana. Cette dernière remarqua qu'il n'y avait personne d'autre. Serait-ce lui qui se serait occupée de Narillia. Il semblait qu'il connaissait également Yeeli n'aurait pas été étonné qu'il soit son médecin. Dis donc, il devait avoir un sacré diplôme de médecine inter-espèce si c'était le cas!

- Vous devez être l'amie de notre nouvelle arrivante, je suppose. Vlad Kolms, se présenta-t-il en tendant la main à Isïana.
- En effet. Isïana N'iim, répondit-elle en serrant chaleureusement la main tendue. Comment va-t-elle? ajouta-t-elle rapidement en désignant implicitement Narillia.
- Elle pourrait aller bien mieux, répondit-il tandis que son visage se rembrunissait. Néanmoins, vous l'avez amené assez tôt et la personne qui s'est occupée d'elle pendant ce temps a fait du bon boulot. Elle s'en sortira indemne. Deux ou trois semaines de repos ici et elle repartira comme neuve.
- Rassuré: J'en suis ravi.
- Moi de même.
- Dites moi, vous allez bien? demanda finalement Vlad à Isïana.
- Oui, pourquoi? s'étonna-t-elle.
- Eh bien. Comment cela se fait-il que vous n'avez pas la peau bleue? C'est naturel?
- Amusé: Son gène de l'épiderme a muté durant sa conception qui a modifié la couleur bleue naturelle des Asaris pour donner cette teinte mauve.
- Dans les grandes lignes, oui confirma-t-elle.
- Vraiment? Intéressant!
- Façon de parler.

Avant qu'il ne puisse ajouter quoique soit, une infirmière humaine le rejoignit. Après un très rapide monologue de cette dernière, Vlad les salua puis accompagna l'humaine, laissant Yeeli et Isïana devant la porte ouverte. Cette dernière hésita puis se décida finalement à rentrer. L'Elcor lui annonça qu'il devait y aller et elle se contenta d'hocher la tête. Ils auraient largement le temps de se revoir plus tard. Si ce n'était dans la journée ça serait dans la semaine.

Elle se retrouva donc devant le lit de Narillia. Au final, elle avait l'impression d'être revenue quelques instants en arrière lorsqu'elle était allée voir l'état de son amie Asari avec Lynia sur l'
Elasa. Seul le décor et l'appareillage étaient différents. Elle se retrouva ainsi à contempler le corps paisible de l'Asari pendant quelques instants sans réelles pensées en tête. C'est lorsqu'elle sentit des larmes prêtes à couler le long de ses joues qu'elle se dit qu'elle était restée un peu trop longtemps là.

Elle décida donc de quitter la chambre. Après tout, restée ici n'apporterait rien d'autre que l'attrister un peu plus. Elle n'avait qu'à attendre le rétablissement de Narillia mais devait s'occuper elle aussi. Elle quitta rapidement l'hôpital en empruntant le chemin inverse et se retrouva dans la grande cour. Ne sachant pas quoi faire pour le moment, elle se contenta de s'installer sur un banc libre, à l'ombre du grand arbre central et ferma les yeux en soupirant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un précieux contact
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Campagne "Royaume des Cieux"
» Présentation Cieux Orageux [FINI]
» je suis lucie ou plUTOT CERIZ ET JE CHERCHE DES CONTACT MSN
» Et je m'envole vers d'autres cieux !
» Discussion dans les cieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nexus d'Hadès. :: ◄ Sheol.-
Sauter vers: