Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kanel'Ra - the knowledge crusader

Aller en bas 
AuteurMessage
Kanel'Ra

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Kanel'Ra - the knowledge crusader   Jeu 14 Juin - 23:47

Fiche d'identité

« Identité & informations de base. »

Nom complet : Kanel'Ra Riyer
Sexe : asexué, mais assumé comme féminin
Race : asari
Âge : 486 ans
Profession : enseignante à l'université centrale de Hyétiana, responsable du cycle supérieur, spécialisation de xénoéthique.
Vaisseau : Aucun
Grade, rang : Civile, directrice de département
Groupe : Neutre

« Description plus étoffée. »

Caractère : Kanel'Ra est une chercheuse frénétique et entêtée, un véritable bourreau de travail qui passe des heures enfermée dans la bibliothèque de l'université, travaillant d'arrache-pied à la préparation de ses colloques. Elle est reconnue comme étant une enseignante rigoureuse, méthodique et intraitable, ce qui suscite une crainte mêlée d'admiration auprès de ses étudiants. Et pourtant, Kanel'Ra est, au-delà de ses apparences strictes, une femme très simple, d'une grande intelligence, très protectrice à l'égard de sa fille. Elle glisse parfois vers le cynisme, lorsque la situation le demande.

Physique : Comme toutes les asaris, Kanel'Ra présente un physique des plus séduisants - comment ça je ne suis pas neutre? Sa taille n'est peut-être pas aussi fine que celle des demoiselles, mais sa démarche dégage une certaine grâce. D'une haute taille, elle présente un visage sévère, des épaules un peu larges héritées de sa mère commando, une démarche féline et rapide, ne laissant la place à aucune hésitation. De règle générale, elle porte ses vêtements civils, hautement fonctionnels et confortables, pas nécessairement à la pointe de la tendance actuelle, mais peu importe. Elle porte certaines marques distinctives qui vont venir souligner ses traits et ses sourcils, lui conférant à la fois une expression sérieuse, tout en soulignant l'aspect anthropomorphe de sa race.

Biographie :

Prologue : Maintenant

"Luz'na."

Pas de réponse. Un raclement de gorge gêné. Des regards qui se tournent vers les rangs supérieurs de l'amphithéâtre.

"Luz'na."

Toujours rien. A peine un léger ronflement. La joue de la jeune asari était écrasée sur sa table, et un léger filet de bave s'échappait de ses lèvres. L'enseignante fronça légèrement les sourcils et prit une profonde inspiration. En l'espace d'une milliseconde, la tension monta d'un cran, au sein de l'amphithéâtre. Ils savaient ce qui était sur le point de se passer. La voix de l'enseignante, amplifiée par toute la puissance de sa cage thoracique et résonnant dans toute la salle, avait de quoi renverser un krogan endormi.

"LUZ'NA PAR LA DEESSE !"

L'étudiante se réveilla en sursaut, agita ses bras pour retrouver son équilibre, faisant tomber son datapad et ses antiques recueils sur le sol avec bruits.

"J'écoute, professeur Riyer !"

Elle n'osait pas affronter le regard furieux de son professeur. Entendre son hurlement avait était amplement suffisant.

"Vraiment, Luz'na. En ce cas, répétez ce que je viens de dire."
"Euh…"

Elle déglutit, la tête basse, tandis que les pas secs se rapprochaient de son rang, dangereusement. Ils s'arrêtèrent, en attente.

"Je…"

Elle entendait vaguement des camarades compatissantes essayer de chuchoter des débuts de réponse pour la jeune femme, mais elle ne comprenait rien, les oreilles bourdonnantes, sa peau parcourue d'un bleu intense, signe de sa confusion. Du coin de l'œil, elle voyait les poings posés sur les hanches fines de l'enseignante. Elle ferma ses paupières et les serra, dans un effort désespéré pour se souvenir.

"Vous parliez de la prohibition de l'inceste, énoncée par un ethnologue humain, qui a permis, à plus grande échelle, l'extension de nos espèces à d'autres horizons, et la conquête de la galaxie, puis la découverte de la Citadelle."

Elle releva la tête, et son regard tomba avec stupéfaction sur le sourire de l'enseignante, qui posa sa main sur son épaule.

"Vous ne vous en tirez pas trop mal, Luz'na. Mais vous devriez dormir la nuit, votre cerveau n'en sera que plus efficace."

Elle se retourna, et sa voix s'éleva de nouveau.

"Bien, donc, Lévi Strauss. Si cet ethnologue français du XXème siècle en unités terrestres pensait avoir énoncé l'un des faits les plus essentiels de son espèce, il ne pouvait pas supposer que son application pourrait avoir un champ aussi large que celui qui nous intéresse pour ce séminaire. "Dynamique migrante dans l'espace concilien, une philosophie unitaire.". Je vais vous projeter une bibliographie."

Tandis qu'elle se rapprochait de son pupitre dominant l'amphithéâtre, Kanel'Ra affichait un sourire en coin satisfait.


Un peu plus tard

"Kanel'Ra"
"J'écoute."
"Tu es partante pour un verre après les cours?"

L'asari consulta le cadran de son holomontre.

"Pas le temps, je dois récupérer ma fille à l'école. Et je lui ai promis une toile."
"Okay, pas de souci."
"Salut Dan. A demain."

Elle passa sa veste en plastique sur ses épaules et sortit de l'université. Elle marcha un moment, ne souhaitant pas prendre les transports en commun de la métropole de Hyetiana. Les mains dans les poches, elle marchait la tête inclinée vers le sol en béton, tandis qu'une fine pluie s'abattait sur sa nuque. Il faisait près de 2°C, et c'était pour la colonie asari une température chaude. Mais Kanel'Ra n'était pas de celles qui prêtaient attention à ce genre de détails. Elle poursuivit sa route, se mêlant à la foule majoritairement composée d'asaris, mais aussi des xénobiologistes de tous les horizons, qui étudiaient ici les sciences de la vie, et profitaient des installations universitaires exceptionnelles de Hyetiana, avec leur famille. Elle attendit patiemment que le signal de sortie du centre d'éducation primaire de son quartier résidentiel s'allume, en s'injectant un patch de nicotine. Cette toxine humaine était tout ce qui lui restait d'Hadès. A cette époque, elle ne craignait pas les effets secondaires, facilement soignables. Et d'ici quelques temps, elle s'en foutrait comme de son premier syllogisme. Dans la foule de jeunes enfants aux diverses nuances bleutées, un éclat attira son attention. Kanel'Ra s'accroupit, saisit sa fille dans ses bras et la souleva.

"Salut, m'man."
"Salut, J."

AVANT

Il y a 486 ans naissait Kanel'Ra Riyer, fille d'une diplomate attachée à l'ambassade asari de la Citadelle, et d'une chasseresse de Thessia, responsable d'une des tribu équatoriales, redoutable guerrière à l'œil de rapace. Pour l'occasion, Sha'i abandonna pendant un temps sa tribu, confiant les rênes à sa seconde, tandis qu'elle participait à l'installation du nouveau né à la Citadelle. Les deux asaris savaient pertinemment que seule Alerina s'occuperait de l'enfant, Sha'i vadrouillant beaucoup trop pour permettre à l'enfant de s'épanouir correctement. Ce qui était un pis aller en un sens : le travail de diplomate de sa mère lui prenait beaucoup de temps. Elle grandit auprès d'autres de ses congénères, sous la direction d'Elyria, une conseillère d'éducation sur la Citadelle.

Enfant, elle s'était toujours montrée curieuse, mais réservée dans son comportement, adoptant une place d'observatrice plutôt qu'actrice, dans le coin des pièces, étudiant de son regard calme les autres enfants jouer. Elle découvrit donc les intéractions inter-espèces, les turiens et les couvées galariennes qui venaient s'ébattre avec d'autres rejetons, pendant que leurs parents étaient d'escale à la Citadelle. Elyria s'intéressait de près à son éducation, et rendait ses observations à Alerina.

Alors que les autres asaris découvraient les joies des pouvoirs biotiques, jouant avec facéties avec leurs parents, faisant graviter des petits objets pour les voir enrager, Kanel'Ra restait en retrait, les yeux rivés sur un terminal holonet, à étudier d'abord les conceptions géométriques les plus simples, puis les langages, et, alors que les années s'écoulaient, la structure ancestrales des langues racines, s'amusant des mots et des syntagmes, alors que d'autres préféraient commencer à s'initier à la maîtrise des pouvoirs biotiques, bien encadrés par les instructrices asaris. Kanel'Ra n'était pas mauvaise dans la gestion de ses pouvoirs, mais elle se contentait de les faire travailler lorsqu'on le lui demandait. Elle préférait consacrer son énergie à une étude entêtée.

Elyria, Sha'i et Alerina se mirent d'accord pour placer l'enfant dans une structure éducative spécialisée. Elle suivit des cours d'entraînement physique et d'acquisition d'une culture générale élitiste, couvrant les philosophies, les mœurs et l'histoire des espèces conciliennes. C'était une entreprise impossible. Même une vie d'asari était insuffisante pour couvrir le quart des connaissances de cet amas vertigineux. Mais elle avait beaucoup de temps devant elle, pour comprendre les phénomènes généraux. Et ensuite les enseigner, les diffuser, les assembler pour mettre à jour une logique plus grande. Dès son plus jeune âge, elle avait été persuadée que cette cohérence universelle devait converger sur une logique unitaire. Et cette recherche, petit à petit, était devenue son obsession personnelle.

- Kanel'Ra Riyer. Reçue. 286 points. Félicitations.

Kanel'Ra monta jusqu'à l'estrade, sous les applaudissements polis de ses compagnes, le menton légèrement relevé, essayant tant bien que mal de dissimuler sa fierté. Ses parentes étaient là, et elle sentait le regard lourd de Sha'i fixé sur ses épaules. Elle avait à peine 400 ans. Et elle venait de décrocher une chaire de professeur à l'une des universités les plus réputées de Hyetiana, voire de l'univers. Hyetiana… Cette planète dont la température annuelle flirte avec les zéros degrés Celsius n'était pourtant pas l'une des destinations les plus paradisiaques, mais elle rassemblait l'élite de l'éducation et de la formation asari, tant et si bien que de nombreux xénobiologistes, de toutes les régions de l'univers, se rendaient sur la planète. C'était ce cosmopolitisme, qui ressemblait fort à celui de la Citadelle, mais à l'échelle d'une planète, qui était l'un des points les plus importants pour la jeune femme. Elle aurait pu enseigner n'importe où. Mais elle avait le pouvoir d'enseigner dans l'université la plus prestigieuse, grâce à son classement, et elle n'allait pas cracher sur cette opportunité. A cet âge relativement jeune pour une asari, elle entrait dans la cour des grands, et prenait la tête du département de recherche xénoéthique. Dans ce domaine, elle s'imposa bientôt comme l'une des meilleures chercheuses de la galaxie, et elle voyagea bientôt dans les quatre coins de l'univers pour mener ses recherches et participer à des colloques. Avant l'apparition de l'espèce humaine dans l'horizon concilien, elle s'intéressa - et s'intéresse encore actuellement - aux geths et au conflit les opposant aux quariens. Mais ça, c'était avant.

17 ANNEES AUPARAVANT

- Ah… Déesse…

Par les dieux que ça faisait mal. Kanel'Ra, sonnée, s'extirpa difficilement des décombres. La toux qui la saisit déchira sa poitrine en feu. Des étoiles sombres dansaient devant ses yeux clairs et du sang bleuté colora ses doigts lorsqu'elle les porta à sa bouche. Elle n'avait pas compris d'où venait l'explosion, ni pourquoi, ni qui, mais tout ce qu'elle savait, c'est qu'il fallait désormais qu'elle courre pour sa survie. Elle tituba, un sifflement dans les oreilles. Le monde tanguait sous ses pieds. Elle tendit la main à l'aveuglette, s'appuya contre le mur.

- Où est le docteur Shaw?
- Que… Quoi?

En relevant la tête, elle croisa le regard vide du canon d'un fusil d'assaut Mattock. Instinctivement, elle se recula, levant machinalement les bras pour protéger son visage.

- J'ai dit, où est le docteur Shaw?

La voix était rugueuse, amplifiée par les micros insérés dans le casque blanc. Cerbérus.

- Je ne vois pas de quoi vous parlez. Elle est sûrement morte à l'heure qu'il est. Vu les morceaux de plafond qui sont tombés, ce ne serait pas étonnant.

Irrité par tant d'insolence, le centurion abandonna l'idée de se servir du fusil et saisit l'asari à la gorge, la soulevant sans peine tandis que les servomoteurs sifflaient légèrement. Kanel'Ra grimaça, posant ses mains sur les poignets qui étaient trois fois plus imposants que les siens, agitant vainement ses jambes.

- Je vais reformuler. Où est l'algorithme.

C'était donc cela qu'ils voulaient. L'algorithme développé par Shaw, et présenté dans ce colloque aux représentants des chercheurs conciliens sur cette planète neutre, permettait de neutraliser une certaine version des pare-feux individuels des geths, et permettait de les pacifier, le temps que l'algorithme n'était pas lui-même neutralisé par les systèmes de sécurité des serveurs. Il n'en était qu'à sa version bêta, mais comptait faire son rapport au corps scientifique. En tant que chercheuse en gethologie, Kanel'Ra était l'un des éléments clés de ce colloque, chargée de présenter ses propres réflexions quant à cette approche du conflit. Mais l'heure n'était pas à de telles considérations, songea placidement l'asari tandis que la poigne se resserrait autour de sa gorge, la laissant suffoquer douloureusement. Elle ferma les yeux, prête à faire corps avec la déesse.

Soudain, une autre voix perça les ténèbres. Une voix féminine, et sèche comme un coup de trique.

- On dit "s'il vous plaît", en principe.
- Que…

Une détonation. La poigne qui se desserre. Kanel'Ra tombe au sol, ses mains refermées autour de sa gorge meurtrie, recherchant son souffle. Aussitôt, la silhouette qui avait refroidit le centurion se précipita et s'agenouilla devant elle.

- Vous allez bien?
- Je… Merci.

Elle croisa un regard vairon bienveillant.

- Je suis le commandant D'Anceny de l'Alliance Interstellaire. On va vous sortir de là.
- Je m'appelle Kanel'Ra.

Hadès esquissa un sourire.

- Enchantée.

Elle la releva.

MAINTENANT

Elles s'étaient mariées sur Thessia près d'une décennie auparavant. Hadès était une fringante humaine de 28 ans. Elle avait aimé ses attentions, son humour, son aspect un peu dur et fier. Elle savait que le commandant était parfois - souvent - perdue lorsqu'il s'agissait de ses travaux de recherche, et pourtant, elle appréciait les moments où elles déambulaient toutes les deux dans les rues, tandis qu'elle essayait de lui expliquer la nature de ses travaux. Elles étaient complices. Elles s'aimaient, bêtement, profondément, comme deux adolescentes qui découvraient les ébats. Puis Hadès monta en grade, et se trouva à accomplir des missions de plus en plus longues, et de plus en plus éloignées. Pourtant, elle savait qu'elle ne l'oubliait pas et qu'elle faisait son possible pour elle. Puis pour elles, au pluriel, lorsqu'elle mit au monde Jaina. Sa fille. Leur fille. Elle l'avait nommée d'après le prénom de sa mère humaine, son vrai prénom, celui qu'elle gardait profondément enfoui dans ses souvenirs. La situation était devenue impossible. Leur liberté devait leur être rendue. Elles se séparèrent, amères de l'échec, sans jamais le confier l'une à l'autre. Et voilà où elle en était aujourd'hui. Mère d'une enfant de 7 ans, divorcée, avec une ex-épouse qui était devenue "The Messenger", cet espèce de paladin qui livrait aux quatre coins de la galaxie des fournitures aux colonies conciliennes. Elle la revoyait de temps à autres, et elle lui envoyait de l'argent, pour aider à l'éducation de leur fille. Il n'y avait aucune rancune entre elles. Juste une complicité distante qui ne parvenait pas à réveiller la braise de leur amour. C'était ainsi.

Traits distinctifs : Rien de spécial, à part son caractère flamboyant.

« Équipements & combat. »

Armes : Avenger & Prédator - mais très rarement portés, plutôt dans les prochains évènements qu'aujourd'hui.
Armure : Médium, mais est plus souvent en vêtements civils
Spécialité : Comme toutes les asaris, Kanel'Ra est une biotique d'un bon niveau. Elle a également appris le maniement des armes en compagnie d'Hadès et s'avère plutôt polyvalente, même si elle ne pratique pas si souvent que cela. En cas de danger néanmoins, elle saurait réagir.


Dernière édition par Kanel'Ra le Ven 15 Juin - 12:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Layla Archer

avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 13/12/2011

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Exploratrice

MessageSujet: Re: Kanel'Ra - the knowledge crusader   Ven 15 Juin - 0:35

Une Asari intello, c'est rare 'o'

Elle aussi elle peut s'habiller en libraire sexy avec des lunettes? *sort*

Tout est bon je valide

Comme t'es une habituée, je ne te dit pas de faire ton journal de bord et ton extranet Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanel'Ra

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 14/06/2012

MessageSujet: Re: Kanel'Ra - the knowledge crusader   Ven 15 Juin - 1:01

Elle peut tout faire, maîtresse Archer *voix de velours*

Merci Layla \o/ :calin:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kanel'Ra - the knowledge crusader   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kanel'Ra - the knowledge crusader
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crusader Miniatures : Armée de Spartacus
» LES AVENTURES DE Mc CAIN ,LE MILITAIRE...TIRE DE AGORAVOX.FR
» [UPTOBOX] Dragon Crusaders [DVDRiP]
» KANEL SHIH TZU FEMELLE 7 ANS EN FA DANS LE 93
» A little knowledge... do you mind ? [PV MILOUE ♥ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « Autres périphériques. » :: ◄ Fiches d'identification. :: ◄ Fiches validées.-
Sauter vers: