Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Destination imprévue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kadararan



Messages : 225
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 26
Exprimez-vous! : Nous sommes les êtres élus, nous sacrifions notre sang, nous tuons pour l’honneur ! Nous sommes les saints de notre armure tachée de sang, Nous avons tué le dragon !

Identité
Race: Asari
Planète natale:
Profession / rang : Chasseresse

MessageSujet: Destination imprévue   Jeu 27 Mai - 19:50

[vient de => I'm a poor lonesome Asari]
Nom du RP : Destination imprévue
Statut : Libre.
En attente de : Bastonn !

---------------------------------------------------------------

Il y a certaines volontés qui laissent admiratif. C’était justement le cas du Random 3 qui, en tant que vieux coucou cabossé, arrivait encore à voyager droit. C’était déjà, en soi, un véritable exploit. Qu’il puisse, en plus, amener des voyageurs à un point donné laissait véritablement sans voix.

" CA, ce n’est pas la citadelle ", déclara Kadararan en écrasant son poing sur la tête d’Etoa.
" Impression de déjà vu, ça… "
" Qu’a tu à dire pour ta défense ? "
" Moi pas savoir ou être Citadelle ! Connaître seulement Oméga et destinations qu’on me donne. "

La gigantesque station-ville flottait à quelques lieues de leur position. Kadararan, dont la vie se résumait à son entraînement militaire dans la station ATOMS, était émerveillée. Malgré l’aspect rebouteux de la station, elle avait pour Kada quelque chose de magnétique, d’attirant. Impossible pour elle de défaire son regard du spectacle des vaisseaux entrant et sortant d’Oméga, tel des abeilles fréquentant leur ruche.
Elle pouvait presque entendre le murmure de la foule… C’était une liberté qu’elle n’avait jamais prise : explorer la galaxie. Maintenant qu’elle se rendait compte des merveilles qui la peuplait, la demoiselle regrettait presque d’avoir passé ses cent premières anées de sa vie à se perfectionner au combat.
Et il paraîtrait que la citadelle est bien plus grande encore !

" Ici pouvoir réparer vaisseau. Bon endroit. Retour maison. "

Les dernières paroles du Vortcha laissèrent l’Asari rêveuse. Un foyer… Ce qu’Etoa allait retrouver, Kada l’avait définitivement perdu. Elle soupira en décidant de définitivement faire une croix sur son passé. Il fallait se tourner vers l’avenir, et son objectif premier était de rallier la citadelle pour parler au conseil, aussi puérile soit cette décision. En même temps, il ne lui restait plus rien d’autre.

" J’espère que tu pourras te renseigner sur la direction à prendre pour rejoindre la citadelle. "

*
* *
*

Le Random 3 amorça sa descente et rejoignit le quai d’Oméga. Kadararan n’aurait jamais pu imaginer une chose aussi insalubre même dans ses pires cauchemar. Des taches de sang ornaient même les passerelles.
Quel charmant endroit.
Même si de loin, la station paraissait hypnotique, Kada n’aurait éprouvé aucun plaisirs à y vivre. Seulement pour le tourisme, et encore.
L’asari et le Vortcha descendirent du vaisseau en forçant quelque peu la porte du sas qui ne voulait pas s’ouvrir. Il fallait croire que cette épave était décidément à bout de course. Etoa avait pourtant bon espoir concernant sa réparation, qu’à oméga, un vaisseau comme ça était un luxe que peu de gens pouvaient se targuer de posséder. Kadararan jugea que le Vortcha avait une haute estime de "son" vaisseau, pas vraiment justifiée d’ailleurs.

Ils s’engouffrèrent dans la rue principale. Etoa connaissait un butarien qui pouvait, contre rémunération, remettre le Random 3 en service et donner des coordonnées de destinations. Le problème, c’est qu’ils n’avaient pas de rémunérations à donner. La demoiselle essayait de trouver un moyen de gagner des crédits. C’était pas gagné, surtout lorsque les passants faisaient des remarques sur son apparence… particulière.

" Pourquoi est-ce que les gens me regardent bizarrement… ? Je comprend pas, dans la station ATOMS, personne faisait de commentaires. "
" Gens pas aimer Vortcha. "
" Mais je ne suis pas une Vortcha ! "
" Toi qui dit ça… ", clôtura Etoa en bifurquant dans une ruelle sombre.

De son côté, Kadararan, fascinée par un étal Quarrien, continua tout droit. Elle se rendit compte après quelques minutes qu’il n’y avait plus de Vortcha à ses côtés.

" ETOA ! Etoaaa ! ", cria la demoiselle.
De nombreuses personnes se retournaient pour regarder Kadararan, l’air interrogateur, en croyant qu’on les avaient appelés.
" Bon sang ! Où est-il passé celui-là ? C’est que je m’y étais attaché ! "

En vérité, sans Etoa, Kada n’avait aucune chance de rallier la citadelle. Elle regarda en arrière et le seul chemin qui lui parut plausible d’avoir été emprunté par le Vortcha était cette petite ruelle sombre. La demoiselle s’y engagea elle aussi.

" …Toi, je reconnais ta face de noeud ! T’as embarqué avec Karrh pour livrer de la contrebande ! "
C’était la voix d’un krogan. Kada se réfugia vivement dans l’ombre et regarda ce qui était en train de se passer. Quelle ne fut pas sa surprise de retrouver Etoa aux prise avec deux Krogans. Des mercenaires, certainement.
Ah ! J’aurais du me douter que ce vaisseau était conçu pour la contrebande. La voilà, la rémunération !

" Alors comme ça, t’es déjà de retour ? Il est ou ton supérieur ?! ", vociféra le deuxième Krogan. Il agrippa le Vortcha au niveau du cou et le souleva. Etoa tentait vainement de se dégager en battant furieusement des pieds.

" Lui mort ! Moi pas responsable, moi rentrer ! "
" Mort ? Comment ça, mort ? "
" Comme ça ! ", répliqua Kadararan en surgissant d’un coin sombre. À l’aide d’une longue lame, elle coupa le bras du Krogan qui tenait Etoa, si rapidement qu’il n’avait pas eu le temps de bouger un cil.
" BORDEL ! ", rugit celui-ci en tenant son bras mutilé. Etoa se dépêcha de se mettre aux côtés de l’Asari.
" Vous pas faire le poids ! Vous bientôt mourir ! "

Le Vortcha ricana, de son rire nasillard si énervant. Du moins pour l’Asari, qui était aussi tentée de découper les zygomatiques de son compagnon d’infortune.

" Te fait pas de bile pour cette égratignure, Decker. ", fit le premier Krogan. " Je vais en faire du pâté de poulpe de cette Asari ! "
" Et merde ! Tu vas payer pour ça ! "

Le krogan dénommé Decker chargea sur Kadararan qui répliqua de la même manière que lors de son combat dans l’espace. Cette fois ci, elle esquiva le coup et plongea sa lame sous la gorge de Decker. Il s’affala sur le sol, se noyant dans son sang.
Le Krogan restant chargea son fusil à pompe et tira dans la direction de l’Asari. Elle usa de ses pouvoirs biotiques pour repousser les balles qui se logèrent dans les murs.
Un sourire sadique sur le visage, la demoiselle dégaina un de ses pistolets et tira précisément dans l’œil droit du Krogan qui mit quelques secondes à s’effondrer, le temps de comprendre qu’il était mort.

" Trop facile ! T’as vu comment je les ais dégommés ? ", débita Kadararan en frappant une cible invisible. Ses poings brassaient l’air, mais elle avait l’air contente de sa performance.
" Déjà trois Krogans à mon tableau de chasse, et on dirait que ça ne fait que commencer. "

Un krogan accompagné de cinq Vortchas armés et de surcroît à l’air agressifs s’avançaient lentement dans la ruelle, de la direction contraire à celle de Kada et d’Etoa.
" Decker, Konrad ! Il se passe quoi ici ? "
Il remarqua les corps de ses deux congénères sur le sol et relia ce fait aux deux individus présent devant lui.
" Bon sang ! Vortchas, à l’attaque ! "
" Pas bon, ça, pas bon du tout… ", couina Etoa.

De son côté, Kadararan avait dégainé ses deux lames longues et se préparait au combat, une lueur menaçante dans l’œil. Elle souriait, comme si les affrontements étaient une source d’amusement pour elle.


Dernière édition par Kadararan S'tassri le Sam 29 Mai - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamen'hilla Nar Moreh

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 26/05/2010
Exprimez-vous! : *Crissshh*

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Vaisseau Moreh
Profession / rang : Ingénieur/Réparateur

MessageSujet: Re: Destination imprévue   Jeu 27 Mai - 21:40

Sous l’effort, la respiration de Lamen’hilla produisait un sifflement désagréable suivit de déclique métallique comme un vieux engrenage rouillée… il posa le piston moteur qu’il été en train de bidouiller pour taper un grand coup sur les filtres de remplacement de son masque.

« Hey n’abime pas mon matériel… okay Quarien ? »

Hurla Axel Ulstar, le patron et ami de Lamen… enfin ami était un grand mot car la relation entre les deux était très spéciale. Lamen devait la vie, le toit, et le boulot à Axel, même si le petit magasin n’avait rien d’exceptionnelle, en revanche l’humain se donnait le droit de traiter le quarrien comme une merde de pyjak.

« Oui monsieur, excusez –moi, le son été trop dérangeant. »
Axel fronçât les sourcilles :

« Tu devras t’y faire ingrat !! Et si ta le nez qui t’démange, oublie pas que j’ai dût souder le tous… alors tu garde c’bidule ou tu crève c’est toi qui choisis… »

Lamen retourna à son travaille minant n’avoir rien entendus. La discutions sur les résultats des réparations d’Axel avait toujours tendance à irritée ce dernier… Surtout quand il s’agissait d’ordre pratique et esthétique, mais quoi qu’en témoigne l’allure du masque et de la combinaison, Axel avait fait un miracle et il avait un véritable dont d’ingénieur… dommage pas d’artiste.

En relevant la tête Lamen’Hilla aperçut une étrange Assari accompagnée d’un Vortcha qui visiblement semblait intriguée par son étal. *Probablement une cliente* Il finit de trafiquer le piston lorsqu’il crue entendre la jeune assari l’appelais. En vérité elle allait dans une toute autre direction… Et s’engagea dans une ruelle assez connue des gens qui habitent la station.

« Patron… la touriste Assari, elle… »
« Ouais j’ai vue !! Vachement mignonne… » Axel tapota son gros bide de manière qui ne se voulait pas obscène mais qui pourtant l’été.
« Elle a été dans cet rue… » Lamen désigna la sombre ruelle.
« Bah dommage… » Il marqua une pause l’air triste… « Hey vous ! Vous voulez des matos pas chers ? Des réparations Créditless ? » Apparemment sa peine fut de courte durée.

Lamen posa le chiffon avec lequel il s’essuyait les mains et prit discrètement son pistolet qu’il laissé sous le comptoir.

« Je prend ma pause… »
« Déjà ? Sale feignant de quarien ! Tu ne bosse jamais ! »
« J’ai finis…Vérifie le moteur si tu ne me crois pas ! »

De défis Axel, visiblement remontée pas l’arrogance de son employée se dirigea vivement vers le moteur de conditionnement d’air placée sur la table de travail.

« Comment peut-il êtres déjà réparée ? » Au même moment il actionna le levier de test et le moteur s’emballa en pétardant assez bruyamment… La foule s’arrêta un moment, surpris et apeurée par ce vacarme soudain. Axel, sourire carnassiers aux lèvres, s’exclama devant les passants :
« VOUS VOYEZ !! Avec Ulster ‘& Méca, tous marche, et remarche !! »

Lamen ‘hilla s’était déjà engouffrait dans la petit ruelle et il vit avec surprise le massacre qu’avais fait la jeune asari sur les Kroganes… il en reconnût un…Decker… et se demandée pourquoi elle avait affaire avec eux… Un dernier Krogane s’effondra, un tir très bien placée dans l’œil de l’agresseur.
*Visiblement elle sait s’y faire… *
A peine eut le temps de s’être remis de toutes ces questions sans réponse qu’un autre groupe fonça vers les deux inconnus. Se sentant trop engager pour fuir, Lamen désactiva le bouclier cinétique du Krogane avec son Omni-Tool et logea tant bien que mal quelques balles incinérant sur deux des cinq Vortchas. Puis il se mit à couvert derrière une caisse et réussit à surchauffer une des armes d’un Vortcha qui lui explosa dans les mains. Le sifflement rauque repris et d’une voix saturée gréssilantes il dit à L’assari :

« Je te couvre… »


Dernière édition par Lamen'hilla Nar Moreh le Sam 29 Mai - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadararan



Messages : 225
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 26
Exprimez-vous! : Nous sommes les êtres élus, nous sacrifions notre sang, nous tuons pour l’honneur ! Nous sommes les saints de notre armure tachée de sang, Nous avons tué le dragon !

Identité
Race: Asari
Planète natale:
Profession / rang : Chasseresse

MessageSujet: Re: Destination imprévue   Ven 28 Mai - 0:08

L’intervention du Quarrien avait déstabilisé Kadararan au lieu de la rassurer. Elle se retourna pour voir d’où venait cette aide inopiné en tournant le dos à ses ennemis. Son inattention lui coûta une balle dans l’épaule, qui fut partiellement retenue par le blindage de son bouclier. Le choc était cependant suffisant pour la faire vaciller.
Serrant les dents, elle résista à la douleur et tourna un regard flamboyant à ses ennemis sans se préoccuper de Lamen’Hilla. Alors qu’Etoa se cachait derrière la même caisse que celle du Quarrien, l’Asari se jeta de colère sur les Vortchas armés.

" Moi pas avec eux ! ", fit Etoa en fixant son compagnon de fortune, les mains en l’air.

Kada s’engagea dans le combat en tranchant la tête d’un Vortcha. Elle frappa ensuite, avec son poing, dans les dents d’un autre sous-fifre qui la fixait avec un regard mauvais. La bouche en sang, il arma sa mitraillette pour tirer sur l’Asari, mais cette dernière prit appuis sur les épaules du Vortcha pour passer en-dessus de lui, dans une figure en poirier. Elle le termina avec un coup de pied circulaire qui le cloua au sol.
Pendant que les deux Vortchas touchés par les balles incendiaires du Quarrien s’enflammaient lentement mais sûrement en s’agitant sur le sol, le cinquième sous-fifre tirait des rafales près de la caisse où s’étaient réfugiés Etoa et le Quarrien.

" Quoi faire, quoi faire ! ", semblait réfléchir Etoa. " Ah, moi savoir ! "

Il ouvrit une besace qu’il portait toujours avec lui et en sortit un pistolet predator. Il se montra entre deux rafales, le temps de viser le Vortcha qui s’intéressait à lui et de tirer quatre ou cinq coups. Deux firent mouchent, un dans la poitrine et le deuxième dans la tête, en plein milieu du front. C’était un joli tir.

" Bande d’incapable ! ", rugit le Krogan qui ne semblait pas se soucier du fait que son bouclier cinétique était désactivé. " Roulez-vous sur le sol pour éteindre les flammes ! "

Ses deux derniers Vortchas s’exécutèrent et semblèrent satisfait du résultat. Ils se relevèrent, brûlés au troisième degré. Cependant, la peau endommagé sembla déjà se reconstituer.
Ils pointèrent leur arme sur Etoa qui tremblait en s’imaginant déjà mort. Ce n’était pas sans l’intervention de Kadararan qui délaissa ses deux lames pour dégainer ses pistolets et tirer deux balles dans la tête des deux vortchas qui, étonnés, périrent les yeux écarquillés, leur corps retombant sur le sol dans un bruit mat.

Le Krogan, quand à lui, surpris la demoiselle en apparaissant derrière elle. Il la frappa à l’arrière du crâne avec la crosse de son shotgun. Kada tomba à genou, la douleur étant atroce. Elle se souviendra sûrement de cette altercation plus tard sous la forme d’une violente migraine.

" Bwah ha ha ha ! ", ria le Krogan. " Comme si une créature aussi fragile que toi pouvait réellement faire face à un Krogan… Adieu, ma jolie ! "
Il pointa son arme sur l’Asari.
Kada avait déjà entendu ce rire quelque part. Elle ne pouvait pas mourir maintenant ! Pas avant d’avoir vengé ses sœurs. La demoiselle focalisa sa volonté sur ses pouvoirs biotique et, dans un effort qui lui parut surhumain, repoussa le Krogan en arrière, dont le tir percuta le sol à un bon mètre de la tête de Kadararan. Elle se releva en se tenant le crâne pendant que son adversaire rechargeait son shotgun. Avant que celui-ci ne pu faire quoi que ce soit, la demoiselle détacha quelques dagues de jets de sa ceinture et les lança en direction du Krogan. Deux dagues éclatèrent ses yeux tandis que la troisième se plantait dans le sol derrière lui. Pétris de douleur, il tira un coup à l’aveuglette qui toucha la caisse où le Quarrien se cachait.
Kada ramassa un de ses pistolets et tira à plusieurs reprises sur le Kogran qui, finalement, s’écroula pour ne plus jamais se relever.

" Plus jamais je ne tournerais le dos à un adversaire. ", déclara la demoiselle en se massant l’arrière du crâne.
" Chose facile. Nous pouvoir faire face contre armée de vingt, non, de cent ! ", releva Etoa en se tapant la poitrine de façon héroïque.
" Toi, tu as surtout beaucoup de choses à me dire… "
Kada s’avança vers le Vortcha qui recula de quelques pas, soudainement effrayé par le regard noir de son "nouveau maître". Alors qu’il était acculé contre le mur, les mains devant son visage, l’Asari se souvint du Quarrien qui s’était incrusté dans SON combat de manière inopinée.

" Hey ", fit-elle en interpellant Lamen’Hilla. " Je ne crois pas me souvenir avoir demandé de l’aide ! "
" Maître savoir se débrouiller seule ! "
Kadararan tourna de nouveau sa tête vers le Vorcha qui se tassa un peu plus sur lui-même.
" Je m’appelle Kadararan, au fait. "
Cette information était soit destinée au Quarrien comme présentation, soit au Vorcha comme indication. Il valait mieux ne pas chercher à savoir auquel des deux elle était destinée.


Dernière édition par Kadararan S'tassri le Ven 13 Aoû - 3:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamen'hilla Nar Moreh

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 26/05/2010
Exprimez-vous! : *Crissshh*

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Vaisseau Moreh
Profession / rang : Ingénieur/Réparateur

MessageSujet: Re: Destination imprévue   Ven 28 Mai - 0:44

Lamen'Hilla qui n'était pas un soldat était très impressionnée par la performance de Kadararan S'tassri... La manière dont elle se combattait été inédit de la vue du Quarien. Il mit un petit temps pour réagir et resta assis sur le sol le pistolet encore dégainé. Il se releva et constata l'impacte sur la caisse. Il venait de se rendre compte qu'il venait de passée pas loin de la mort encore une fois... Sous l'effet de l'excitation et de l'adrénaline le casque faisait encore un bruit gênant qu'il s'empressa de corrigée d'une tape dans les tuyaux mal organisée de son appareil.

Il inspecta les environs et vit à qu'elle point elle avait fait un carnage... Lamen se demanda alors si ce n'était pas plutôt lui qui c'était mis en danger en allant à la rencontre de cet Asari. L'air été saturée de quelque chose de malsain, de palpable, il venait d'assister à trop de barbarie pour prétendre être en sécurité maintenant.

Le Vortcha été inquiétant lui aussi, il semblait louche et tremper jusqu'au os dans des affaires douteuses... encore une fois Lamen se maudit d'avoir rencontré cette Kadararan. Voyant l'Asari occupée il voulut prendre la parole mais en échappa un grésillement informe, hésita de nouveau puis se justifia :

"Excusez-moi maître Asari... je suis Lamen'Hilla Nar Moreh... je vous est apperçut depuis le magasin et je vous est vue allez dans cet ruelle... J'ai crue *crissshhh* à tord sans doute que vous étiez une simple touriste..." Il regarda les cadavres au sol..." Et j'ai donc voulus vous avertir du danger avant qu'il ne survienne... apparemment le danger est venus plus vite que prévus..."

Il rangea son pistolet jugeant trop inefficace... et regarda l'Asari... elle avait quelques choses de terrifiant dans son regard jaune...
Lamen'hilla ne se sentit plus à sa place... conscient que la situation pouvait que trop se dégrader... il essaya une nouvelle approche :

"Et bien... Je vais *criishhhh* vous laisser. Si vous avez des réparations à faire... et pour m'avoir un peu sauver la peau, je doit le reconnaître, je peux vous proposer une journée offerte, je suis ingénieur et ... bon... pour les articles, c'est de l'ordre de mon patron *crissh*, je suis pas sûr qu'il acceptera..."

En disant ça, Lamen espérée que l'ambiance se détendrais un peu, et qu'il pourrais partir en toute innocence.


Dernière édition par Lamen'hilla Nar Moreh le Sam 29 Mai - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadararan



Messages : 225
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 26
Exprimez-vous! : Nous sommes les êtres élus, nous sacrifions notre sang, nous tuons pour l’honneur ! Nous sommes les saints de notre armure tachée de sang, Nous avons tué le dragon !

Identité
Race: Asari
Planète natale:
Profession / rang : Chasseresse

MessageSujet: Re: Destination imprévue   Ven 28 Mai - 2:19

" Vous allez arrêtez avec vos "maître" ? ", fit l’Asari, excédée.
" Ingénieur ! Bon pour le vaisseau. "

L’excitation du combat était retombée et Kadararan prit lentement conscience de l’être qu’elle avait devant elle. Elle n’en n’avait jamais vu en vrai, mais avait déjà entendu moult description de la part de ses congénères plus expérimentées qu’elle. L’Asari trouvait son armure… rafistolée. C’était le mot. Selon ses souvenirs, les armures qu’on lui avait décrite étaient exotiques et magnifique. Ce n’était pas vraiment le cas de celui-ci.

" Tu es un Quarrien ! "
Elle avait dit cette phrase comme une révélation.
" Un Quarrien qui a des problèmes de respiration. Il faut se calmer, Ce vortcha ne te mangera pas. "
" Quarrien peut-être bon, toi pas curieuse ? "

Cette phrase provoqua un déclic dans la tête de l’Asari. Curieuse ? Oui, pour une chose. Elle lança un regard noir au Vorcha en craquant les jointures de ses doigts.

" Curieuse de savoir pourquoi on est dans les emmerdes, ouai ! "
" Situation mauvaise pour Etoa… "
" Tu aurais quand même pu me dire que se poser sur Oméga nous valait le charmant accueil de trois krogans pas vraiment heureux de te voir ?"
" Euh, moi pensais Asari forte. "
" Développe. "
" Etoa et Karrh mission pour Berserkers ! Livrer marchandise loin ! Etoa revenir sans livrer et sans Karrh donc Berserker pas content. "

Kadararan ne semblait plus vraiment suivre le fil de l’intrigue.
" Donc, ces « Berserkers » ne nous ont pas à la bonne ? "
" Certain. Mission pas importante. Seulement mercenaires de seconde zone vouloir notre petite prime. "
" Par ce que j’ai une PRIME sur ma tête ?! "
" Ca être possible, information va vite sur Oméga ! "

La demoiselle s’exila quelques minutes à l’écart des deux autres protagonistes pour réfléchir. Elle n’avait aucun problème pour combattre des vagues et des vagues entières de mercenaires, mais cela pouvait la ralentir énormément dans son entreprise, même si cela semblait amusant. Il fallait aussi qu’elle fasse réparer le Random 3 pour rejoindre au plus vite la citadelle. Putain d’emmerdes. Elle aurait dû se débarrasser du Vortcha dès qu’elle en avait eu l’occasion. L’Asari maudit ses compétences inexistante en pilotage de vaisseaux spatiaux. Il faut dire que son programme d’entraînement aurait dû se dérouler sur une période d'à peu près 150 ans, ce qui lui aurait valu une plus grande indépendance. Malheureusement, le destin en a voulu autrement.

" Pas oublier ingénieur, bon pour le vaisseau ! ", répéta le Vortcha.

Kadararan tourna son regard vers le Quarrien. Il n’avait pas encore pris la fuite malgré ce qu’il venait d’assister, elle le trouvait courageux en fin de compte, pour quelqu’un qui n’avait pas l’air d’un soldat. La demoiselle s’avança vers lui. À distance respectable, elle croisa les bras et parla.

" Si ça ne te gène pas, Lapendrilla, … ", commença Kada en massacrant le nom du Quarrien. " …notre vaisseau, le Random 3 ne pourra pas décoller d’Oméga sans réparation préalable. Il possède une soute remplie avec je ne sais quoi dedans, mais c’est tout ce qu’on possède. Si ça t’intéresse toujours, tu pourras emporter son contenu une fois que t’auras finis. "

La demoiselle secoua la tête pour exprimer son agacement.
" Et si ça ne dérange personne, j’aimerais vraiment savoir ce que sont les Berserkers ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamen'hilla Nar Moreh

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 26/05/2010
Exprimez-vous! : *Crissshh*

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Vaisseau Moreh
Profession / rang : Ingénieur/Réparateur

MessageSujet: Re: Destination imprévue   Ven 28 Mai - 21:43

Lamen’hilla commença à voir sa chance tourner… il rajusta une sangle de sa combinaison en signe de gène apparente, visiblement il été pas prés de partir…Bien qu’il ne comprenait pas vraiment la raison de la dispute entre l’Assari et le Vortcha.

Ravis d’avoir enfin attirée un temps soit peu l’attention de la jeune femme, le Quarrien plaqua son point contre sa poitrine en signe de salutation. Il resta curieux de savoir ce qui été en train de se passer… Après tous, une jeune Asari ultra compétant venait de dessouder plusieurs Kroganes… Il resta donc pour écouter discrètement la conversation.

Lamen avait frémit en entendant le mot « Berzerkers », Il alla prés d’un cadavre pour vérifier. Il y remarqua avec stupeur le logos emblématique des mercenaires sur une épaulette gauche d’un Krogane décédé… Son masque émit un léger cliquetit. En plein milieu de l’action il n’avait pas eu le temps de bien voir, et ne savais pas Decker engluait la dedans… A Omega ont change vite de mains… En d’autres termes, il avait délibérément tirée sur des Zerkos, comme ont dit dans certains quartiers, et cela ne pouvait que mal se finir…
Le Quarrien revint prés du groupe, son regard ayant du mal à se détournée du logo à tête de mort…quand soudain à sa grande surprise la demoiselle lui adressa la parole. Il écouta attentivement et été intriguée par l’allure charmante et meurtrière de Kadararan.

« *Driii* *Crishhh* Il serait un honneur pour moi maître Asari de vous porter assistance après ce que vous venez d’accomplir sous mes yeux… Il s’avère que la réparation de vaisseau soit mon terrainn*drl* *crissh* de prédilection. »
Il ne voulut rien ajoutée sur la paye, et ce que contenait la soute, il resta prudent et attendra le moment pour voir. «Random 3 vous dîtes… Il faudrait bon que vous m’amenée au quai pour que je puisse voir ce que je peux faire… » A l’entente du simple nom de la Citadelle, Lamen sourit derrières ses multiples tuyaux … pour lui L’Asari été vraiment chanceuse de pouvoir y aller. La citadelle représentée un peu un rêves pour tous adepte de technologies. Mais l’apparence du Quarien avait plus sa place dans les rues sordides et mal entretenus d’Oméga.

Quand à la question, Lamen se sentait obligée de répondre même si il n’aimée pas aborder ce sujet et sembla trop impliquée à son goùt dans ce qu’il venait de ce passer…

« A ma simple connaissance… » il marqua une pause et tourna une valve de décompression à l’arrière de sa nuque qui fit un léger *pshittt* et forma un peu de buées sur l’intérieur de la visière qui s’estompa très rapidement. « ... il s’agit d’un des nombreux groupes de mercenaires qui sevicent un peu partout dans la galaxie, surtout dans les systèmes terminus. Ils sont *Ontdrll* *Crisshh* expérimentée et brutaux, leurs motivations sont obscures mais ils traitent tous dans des affaires louches… Les Zerkos sont craint des habitants d’Omega et y il en as beaucoup dans la citées… faire affaire avec eux, les rencontrer, c’est souvent signe de mort… » Il regarda le tas de cadavres comme si il venait de dire ça pour lui-même…

« Je pense que votre « ami » ont sait plus que moi sur la question… » Il désigna le Vortcha d’un de ses trois doigts.


Dernière édition par Lamen'hilla Nar Moreh le Sam 29 Mai - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadararan



Messages : 225
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 26
Exprimez-vous! : Nous sommes les êtres élus, nous sacrifions notre sang, nous tuons pour l’honneur ! Nous sommes les saints de notre armure tachée de sang, Nous avons tué le dragon !

Identité
Race: Asari
Planète natale:
Profession / rang : Chasseresse

MessageSujet: Re: Destination imprévue   Sam 29 Mai - 1:23

Vu la façon dont Lamen’Hilla venait de tourner sa phrase, il paraissait peu probable qu’il soit heureux d’aider le Vortcha et l’Asari. Il devait même s’y sentir obligé, au risque de subir le même sort que les défunts Berserkers. Bien évidemment, Kada et Etoa n’avaient aucune idée de ce que le Quarrien subissait comme pression en cet instant ; la demoiselle était d’ailleurs contente de l’empressement dont il faisait preuve pour les aider. Et il avait même proposé de le faire gratuitement ! Il n’en était, bien sûr, pas question, même si le chargement que contenait le Random 3 pouvait nuire au Quarrien plutôt que de l’aider dans quoi que ce soit. Mais bien évidemment, Kadararan n’en avait encore une fois aucune idée.

" Signe de mort ? Pour eux ou pour nous ? ", intervint la demoiselle. " T’aurais quand même pas peur de ces loosers ? "
Elle avait un sourire malicieux qui rassurait sur une chose : ce n’était pas ces mercenaires-là qui lui donneraient du fil à retordre. C’en était presque effrayant. Tout ceux qui n’étaient pas ses ennemis avaient quand même beaucoup de chance.
" Prédiction pas juste quand Asari ici. "
" …mais je pense que votre "ami" en sait plus que moi sur la question. ", fit le Quarrien en désignant le Vortcha d'un de ses trois doigts.

Etoa prit un air mi-gêné mi-innocent lorsque tout les regards se posèrent sur lui.
" Moi tout dit ! "
" Je ne pense pas qu'on puisse tirer autre chose de lui. ", déclara Kadararan en soupirant. " Et il pourrait nous être encore utile pour la suite ; c’est le seul qui connaisse le Random. "
" Ca juste, pas sous-estimer Etoa. "

*
* *
*

Puisque Lamen’Hilla avait donné son accord pour réparer le vaisseau, le petit groupe se mit en route prestement. Kadararan se montrait plutôt bavarde et le Vortcha répondait souvent au tac au tac. Ces deux-là ne manquaient pas de répartie et leurs discussions prenaient des directions imprévisibles.
Le Quarrien, de son côté, semblait plutôt réservé. Il devait certainement se demander ce qu’il faisait avec ces deux phénomènes, et pourquoi il n’était pas partis discrètement lorsqu’il en avait eu l’occasion. Les répliques enflammées de l’Asari et du Vortcha devaient passer au-dessus de lui, tant sa pensée devait être focalisée sur son travail (et ses ennuis) à venir.
Ils empruntèrent la rue principale après être sortit de cette ruelle au si mauvais présage et croisèrent de nouveau l’étal Quarrien. Devant la réaction incompréhensible de son propriétaire, Kadararan lui fit seulement un geste de la main pour le saluer tandis qu’elle emmenait Lamen’Hilla en direction des quais.

" Bon sang de Quarrien de mes deux ! ", rugit Axel en apercevant son ouvrier avec une Asari. " Si tu reviens pas ici tout d’suite, t’es viré ! T’ES VIRÉ ! TU M’ENTEND ?! "
" Quoi raconter comme ça, lui. Humain fou. ", commenta le Vortcha.

Etoa pressa le pas. La rue était tellement bondée qu’il devait bousculer des passants pour avancer, qui grommelaient ensuite de mécontentement. Kada et Lamen, même s’ils suivaient le sillage tracé par le Vortcha, avaient un peu plus de mal à avancer que lui. Et puisqu’ils étaient les retardataires, c’était sur eux que retombait la mauvaise humeur des passants.

" Pourquoi tu accélère ? On est quand même pas si pressés ! " se plaignit Kada.
" Si. Pressés. Information va vite sur Oméga, j’ai dit. "

Une fois arrivés aux quais, Lamen’hilla eu enfin l’occasion d’apercevoir le Random. Ce n’était pas un grand bâtiment pour un biplace et ce détail lui donnait une allure pataude. Sa coque était si cabossée qu’on aurait facilement pu le prendre pour une épave. On aurait dit qu’il était passé sous les molaires d’un Varren. "Astéroïdes méchants" dira simplement Etoa. Ses dires pouvaient êtres confirmés par les nombreux éclats de roches incrustés dans les tôles d’acier.
Les deux moteurs subluminiques présents de part et d’autre du vaisseau prenaient pour plus de la moitié de sa carlingue. Des câbles électriques hors d’usages sortaient de-ci de-là, ce qui ne présageait rien de bon pour la suite.

" Tu crois que tu pourras le sauver ? Il est mourrant. ", dit l’Asari en s’adressant au Quarrien. Etoa ne sembla pas apprécier la pique de cette dernière. Il n’eut pas le temps d’exprimer son mécontentement car une explosion assourdissante saisirent les trois protagonistes qui se retrouvèrent face contre terre.

BAOUMM !

" Bordel ! C’était quoi, ça ?! "

Kadararan avait crié pour qu’on l’entende. Elle avait les oreilles qui bourdonnaient et ses compagnons devaient ressentir la même chose. Tout ce qu’il restait autour d’eux n’étaient que flammes et débris. Une odeur de chaire calcinés planait dans l’air, au grand désarroi des travailleurs qui s’enfuyaient en courant. En relevant la tête, Kadararan pu constater que, quelque soit le projectile tiré, celui-ci n’avait pas atteint le vaisseau, ce qui rassura le Vortcha. La demoiselle se releva vivement et vit qu’un groupe de krogans et de Vortchas hostiles se tenaient à une distance d’une centaine de mètres de son petit groupe.

" Tu vise aussi bien que ma grand mère, Goret. Passe-moi ce lance-grenade, je vais te montrer comment on s’en sert ! ", rugit un Krogan.
" Bougez-vous, les mecs. Il faut pas que ce vaisseau décolle ! Si son contenu quitte Oméga, Vous récurerez les chiottes de l’Afterlife pour le restant de vos jours ! "
" C’est pas bon ! ", s’inquiéta Kada en percevant des bribes de leurs discussions malgré ses oreilles douloureuses. " Si ils réussissent à toucher un réacteur, on sera coincés ici ! "

C’était dur pour elle, mais Kadararan mit sa fierté de côté. La distance qui les séparaient des Krogans était suffisante pour qu’ils arment un nouvel obus et visent juste, cette fois. Elle se jura pourtant de se venger une autre fois.
Sa décision était prise ; ils allaient décoller. Maintenant. Et tant pis pour les réparations, le Quarrien n’aura qu’à les faire en cours de route. Elle empoigna Lamen’Hilla et couru jusqu’au Random, suivit d’Etoa qui activait la commande du sas à distance. À ce moment-là, le Quarrien pu se rendre compte de la force monstrueuse de l’Asari et de l’énorme difficulté qu’il rencontrerait s’il essayait de s’échapper de sa poigne.

" Pas avoir peur. ", dit le Vortcha en accédant au poste de pilotage. Il pianota le tableau de bord, et le Random 3 décolla dans la précipitation. " Vaisseau rapide. "
" Si tu tiens autant à cette épave, il va falloir que tu improvise pour nous sortir de là ! "
Elle se sentait inutile dans une situation pareille.
" Désolée de t’embarquer là-dedans, Lamen, mais si tu as une once de compétences en pilotage, tu pourrais t’asseoir au siège du co-pilote ? J’ai vraiment peur pour notre survie. "
Voir le Vortcha aussi optimiste, ça c’était effrayant.
" Pourquoi, mais pourquoi à-t-il fallu qu’ils déploient AUTANT de moyens pour nous rattraper ?! "

*
* *
*

Le Random 3 crachota lors du décollage. Une fumée de mauvais présage suivaient les deux moteurs subluminiques qui ne tournaient pas à leur maximum. Les mercenaires Krogans semblaient pester d’avoir raté leur cible mais ne se découragèrent pas pour autant. Ils coururent jusqu’aux quais et bondirent dans leurs vaisseaux. Trois chasseurs prirent leur envol en même temps que le Random qui peinait à avancer.

" C’est fichu ! Je n’en reviens pas de mourir aussi lamentablement ! "

Comme si le vaisseau réagissait au désespoir de l’Asari, ses moteurs toussèrent puis acquirent en un rien de temps leur rendement maximum. Kada, qui ne s’était assise nul part et qui de surcroît n’avait pas pensé à se tenir, se sentit brutalement jetée en arrière par une force invisible. Elle percuta la paroi arrière du vaisseau dans un bruit sourd.
Du côté des Krogans, leurs chasseurs perdaient du terrains face à la puissance nouvellement acquise des moteurs du Random.

" C’est pas un débris pareil qui va nous distancer, merde ! On accélère ! "
" On va être la risée des Zerkos ! Wellex, Goret, on sort les canons à particules, tant pis si la cargaison part en miette. "

Une trappe s’ouvrit sur tout les chasseurs Krogans et un fin canon en sortit. Un trait discontinu de projectiles s’y échappa et plusieurs d’entre eux touchèrent le Random qui remua sous l’impact. Un semblant d’alarme s’actionna dans le vaisseau et les lumières virèrent au rouge.

" Vaisseau touché. Fuite quelque part. "
" Cette épave n’a donc aucune protections ? ", commenta la demoiselle en revenant près du Vortcha et du Quarrien, en s’accrochant cette-fois ci aux barres de fer qui dépassaient de la coque.
" Pas bon ! Faut réparer. "

La station Oméga était maintenant loin derrière eux et malgré les soucis de leur vaisseau, la poursuite continuait. Les krogans tiraient sans coup férir mais Etoa parvenait non sans mal à esquiver la plupart des projectiles.

" Il faudrait activer les SLM pour s’enfuir ! Le problème, c’est qu’ils sont bons pour la casse ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lamen'hilla Nar Moreh

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 26/05/2010
Exprimez-vous! : *Crissshh*

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Vaisseau Moreh
Profession / rang : Ingénieur/Réparateur

MessageSujet: Re: Destination imprévue   Sam 29 Mai - 12:29

Lamen’Hilla retraça dans sa tête tous ce qui venais de se passer en à peine plus d’une heure… il avait risqué sa vie pour des inconnues, tirer sur des Berzerkers, il venais de se faire virer, pourchasser par les Zerkos, et maintenant embarquer de force dans l’un des rares vaisseaux les plus pouilleux qu’il lui été donnée de voir sur Omega… Le Random 3 était certes pas le pire qu’il est eu l’occasion de croisée, mais généralement des comme ça on les oublies pas…
*Enfin du moins, je suis du cotée de L’Asari… je ne sais pas ce qui aurais été le pire…*

De la vitre principal, Lamen voyait s’éloigner Omega… évidement ce n’était pas l’endroit le plus réjouissant de la galaxie, elle était malade et corrompue et l’espérance de vie médiocre, c’était un sale endroit bourrée de truand, de trafics… peut être le pire endroit de la galaxie… mais c’été avant tous chez lui.

Le Random était pris de secousse et Lamen s’extirpa tant bien que mal de son sièges… il essaya de crier en direction de l’Asari pour couvrir le son de l’alarme :
« Je vais m’occuper des moteurs !!! » Puis il tapota l’épaule du Vortcha
« Toi garde nous *crisshhhhh* distance de ses foutues projectiles ! »

Lamen se dirigea en se baissant vers l’arrière du biplace lorsqu’une secousse le fit tomber sur les genoux, il laissa échapper un juron qui avait plus l’air d’être une bouillit synthétique.
Il arriva vers les moteurs et se mit sur le dos pour pouvoir atteindre les leviers de trappes dans un petit espace exigüe. Puis il ouvrit la plaque qui renfermer les différentes pièces du moteur… un virement du Vortcha lui fit cogner la tête contre la parois à 3 cm au dessus de lui, la encore il pesta contre le Vortcha.
« Pas exprès… »

Il examina les différents composants et bidouilla un transmutateur à levier. Il verrouilla une valve et fis quelques réparations basiques avec son Omni-Tool.
« C’est bon sa devrais pas posée *Crhissh* de problème… » Il tira sur un cordons de raccords et un joints de compression lorsque un tube de transit universelle lui resta dans les mains…
« MERDE DE PYJAK !!! »
«Problème grave ? »
Le Quarien maudit son voyage… maudit sa rencontre…
*Ont va tous y rester*
Un projectile passa juste à la droite du vaisseau et manqua de peu de le toucher…
« Sans un fichus tuyaux de secours les fluides de refroidissement et de circulation moteurs ne pourront pas circuler… sans ça impossible d’allumer les moteurs SLM… »

Il soupira et essaya de réfléchir à une solution… L’idée lui parut évidente et lumineuse tous d’un coup…
« Attendez… » Il sortit des entrailles du vaisseau et se releva un peu… puis il se cramponna fermement à une barre transversale de la carlingue, imitant la demoiselle. Puis il saisit fermement un tuyau qui se trouvée légèrement derrière sa tête…

« Axel m’a dotée de plusieurs réseau de secours… Ma combinaison n’est pas de premières fraicheurs et plusieurs pièces sont déjà un peu endommagées… Il pensé à raison *crissh* que si je voulais vivre la totalité de ma vie, il me fallait bien quatre ou cinq de secours… »


Puis il tira avec toute sa force sur le tuyau qui s’arracha de la partie métallique de sa combinaison…
*TIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICCCCRIIIIIIIISHHHHHHHHHH
Un panache de fumée flotta dans le Random et la masque émit un sifflement continu qui ne s’arrêta qu’après que Lamen ferma la valve à l’ancien emplacement de son tuyau.

« Sa devrais faire l’affaire… » Il retourna en vitesse dans son troue et réussit en forçant un peu et en rafistolant tant bien que mal à remplacer le tuyau.
« Vortcha ! C’est bon tu peux mettre * crissshhh* les SLM en route … » Il referma vite la trappe et se cramponna à son siège.

Le vaisseau se secoua fortement et des vrombissements assourdissant marquer le début du démarrage… Un son aigûe remplaça les vrombissements et les moteurs SLM se mire en route.
Le Random partie à toute allure dans l’espace du système terminus… *Sa à marché….* Encore heureux car Lamen venait de perdre à peu prés l’équivalent de 5 à 10 ans de sa vie… c’était mieux que de se retrouvée mort, tuer sous les tires nourries de chasseurs Zerkos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadararan



Messages : 225
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 26
Exprimez-vous! : Nous sommes les êtres élus, nous sacrifions notre sang, nous tuons pour l’honneur ! Nous sommes les saints de notre armure tachée de sang, Nous avons tué le dragon !

Identité
Race: Asari
Planète natale:
Profession / rang : Chasseresse

MessageSujet: Re: Destination imprévue   Sam 29 Mai - 18:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destination imprévue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destination imprévue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Voyage imprévu.....
» Voyage imprévu
» [RP] Visite imprévue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik. :: ◄ Oméga.-
Sauter vers: