Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prison Oméga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nurama Zoltee

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/04/2010

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Flotte Quarienne (Tiyala)
Profession / rang : Ingénieur (spécialisée en fonctions motrices de composants synthétiques)

MessageSujet: Prison Oméga   Lun 14 Juin - 4:07

[vient de => Tas de féraille]
Nom du RP : Prison Oméga
Statut : Libre
En attente de : Vakarus Mehrius

Comme la vie semblait longue et ennuyeuse sur Oméga. La jeune quarienne se sentait de moins en moins à sa place en ce milieu hostile. Les vorchas et les racistes y sont fréquents, les marchands ne vendent que de la féraille inutilisable et la moitié des habitants sont constamment malades. Si jamais Nurama faisait un trou dans sa combinaison, elle risquerait probablement d'attraper une pneumonie et en mourir.

La jeune quarienne ne savait même pas depuis combien de temps était là, mais malgré les produits qu'elle utilisait pour décontaminer sa nourriture, elle ne semblait pas au meilleur de sa forme. Elle avait revendu toutes les pièces qui ne pouvaient finalement pas lui servir, et avait réparé des machines hors services pour se faire quelques crédits. Ne restait plus que dans son sac le symbole de son rêve, un bras mécanique avec omni-tool intégré. Théoriquement il était fonctionnel, mais il était prévu pour être relié à un système nerveux et ainsi fonctionner de la même manière qu'un vrai membre d'organique. Malheureusement, ce n'était qu'un prototype rouillé et Nurama était encore loin des bijoux technologiques ressemblant à des vrais.

"Il faut absolument que je sorte de ce trou à vorchas..."

La quarienne se faufila parmi la foule qui s'accumulait dans la section commerçante, descendant inconsciemment dans la zone souvent parcourue par ces parasites. Au passage, elle se fit bousculer par plusieurs personnes, s'excusant aussitôt d'une voix faible. Elle finit par descendre des marches, glissant presque sur les dernières. Ce n'est qu'une fois en bas qu'elle se rendit compte que sa sacoche s'était allégée. Glissant la main dedans pour vérifier, en effet... son prototype d'avant bras avait disparu. Malgré le manque d'énergie, elle remonta les marches aussi vite qu'elle le pu, à la recherche de son bijou. Etrangement, il ne semblait pas être par terre, et si il avait été écrasé par les passants, et bien il n'en restait pas une miette. Conclusion, il ne devait pas être tombé.

C'est en faisant quelques pas qu'elle vit un humain tendant un morceau de métal rouillé à un commerçant volus. Vraisemblablement il tentait de le vendre, mais l'asmathique ne semblait pas intéressé. La quarienne reconnu aussitôt sa création ets'approcha le plus vite qu'elle le put et attrapa le criminel par le bras.

"Sale voleur, tu croyais t'en tirer avec ça! Rend-le moi!"

Disant cela, Nurama attrapa l'avant bras mécanique, qui normalement devait être manipulé avec soin, mais étant donné les circonstances, tenta de l'arracher des mains de l'humain. Celui-ci ne se laissait pas faire et fini par pousser la quarienne qui tomba sans aucune résistance , lui laissant le temps de s'enfuir en courant...


[A toi de voir si tu rattrape le voleur ou non, tu n'es pas obligé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vakala T'Zollis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 25
Localisation : Où je dois me trouver.
Exprimez-vous! : Hum... Je sauterais tous les turiens de l'Univers! Eh... Bah, c'est ça..! x)

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Combattante d'élite vanguarde, ancienne chasseresse & Danseuse

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Mar 15 Juin - 0:42

Je m'étais levé tôt ce matin-là.
Comme tous les matins sur Omega, les matins étaient rudes et assourdissants. Il n'y eu aucunes journées sans laquelle je ne pus contempler l'extérieur de mon appartement, sans risquer de me faire perforer les tympans.
J'aimais cette sorte de réveil... Quoiqu'elle était très inhabituelle pour certains...

J'adorais cette mélancolie chez les gens. J'aimais profiter de la folie des autres et d'en tirer profit. Malgré que, je fais cela seulement avec des personnes qui le mérite...
Prenez une belle dame alors, elle, pour rien au monde je ne tirerai profit de celle-ci ou de n'importe quelle personne avec un brin de bonté et de gentillesse en eux! Ce que se serait du gâchis!


Ce matin, j'étais un peu fatigué, mais de quoi manger me remit sur pied assez vite.
Hier au soir, j'étais revenu d'une mission assez exténuante. Ma mission consistait à amasser des données spatiales perdues, par un explorateur freelance Salarien.
L'on lui avait volé ces données parce qu'elle renfermait, par hasard, une grande cargaison d'armes de très haute valeur, mais le salarien m'avait pourtant dit lors de mon retour, que ce dépôt d'armes était loin d'être son but premier.
J'avais trouvé cela bizarre. Mais, je ne m'en préoccupai pas.
Ce n'était pas de mes affaires après tout.

Mais, malheureusement, lors de cette mission, j'eus surchauffai mon pistolet... J'adorais mon pistolet et maintenant celui-ci était en fâcheux état maintenant... Au moins, lorsque le salarien d'hier, lors de mon paiement final, celui-ci me conseilla un vendeur et ingénieur volus, dans un coin reculé de Omega.
Je m'étais alors accoutré correctement de mon armure et de ma cape noir, puis prit l'un de mes pistolets, encore intact et le mit sous ma ceinture, tout en faisant la même chose avec l'autre, qui malheureusement était en mauvais état...


Je marchai donc jusqu'à l'endroit indiqué par l'explorateur freelance et marchai pas à pas.

Le chemin fut long, mais j'y arrivai très vite et sans encombre.
La foule, n'était pas aussi dense que d'habitude, cela arrivait rarement sur Omega. L'on pouvait risqué à chaque moments de se faire renversé ou de se faire fouiller dans nos poches discrètement.


Lorsque j'arrivai sur place, le volus était occupé avec un humain, qui me semblait essayer vendre une sorte de réplique d'Omni-tech...
Ou, ce qui me sembla l'être.

Puis, une quarienne se rua ou ce qui me sembla, dans ma direction, puis s'écria:

- Sale voleur, tu croyais t'en tirer avec ça! Rend-le moi!

Alors, comme ça l'on volait des trucs à une jeune dame sans défense, hein?
Il ne s'en sortira pas comme ça, me dis-je!

- Hey! Toi là! Remets ça où tu l'as prit! m'époumonais-je.

Je lui courrai donc après.
C'était fou comme celui-ci courrait vite pour un petit escroc? Mais, il ne pouvait pas me battre à la course!
Et, c'est ce que je lui démontrai. Je courus avec de grandes enjambées et le rattrapai une vingtaine de mètre plus loin, (ce qui n'est pas énorme).
Je le pris ensuite par le collet de sa veste et le soulevai dans les airs. Cet humain était beaucoup plus petit que moi je devais dire! Mais, ce n'était pas le plus important.

Je revenus alors en une marche assez rapide et me postai à moins d'un mètre de la visière sombre de la quarienne.
Je tenais le bras gauche de mon adversaire fermement et tenais l'autre bras, où était emprisonné le prototype, avec une poigne dès plus serrer pour que celui-ci lâche prise et qu'il lâche un cri apeuré.

- Si je ne peux me permettre, je crois que cela vous appartient ma chère!

Je lui dis ma phrase tout en utilisant mes pouvoirs biotiques, pour soulever le pistolet comme si rien était, pour le laisser flotter légèrement devant la quarienne, sans le moindre dégât apparent et en laissant le voleur pleurer sa douleur...
Il fallait dire que le sort du malheureux reposait entre les mains de la quarienne, et non, moi.
Alors, son sort était maintenant à elle. Il lui avait voler son objet, il devait bien apprendre les conséquences lié à son acte.

J'attendis alors la réponse de celle-ci, debout, en tenant les poignets maintenant endoloris du voleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurama Zoltee

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/04/2010

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Flotte Quarienne (Tiyala)
Profession / rang : Ingénieur (spécialisée en fonctions motrices de composants synthétiques)

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Ven 18 Juin - 4:41

[Navrée de ne pas avoir répondu plus tôt même si je comptais le faire, j'ai eu des soucis internet qui faisait buguer 75% des pages que je cherchais à visiter dont MERPG]

La jeune quarienne se concentrait tant sur l'effort de se relever, qu'elle ne fit pas attention à ce Turien en armure qui venait de rattraper le voleur par le bras. Après avoir toussé une ou deux fois, elle commençait seulement à comprendre ce qui venait de se passer , l'inconnu revenu en tirant l'humain. Toujours en pétard après cet ignoble criminel, Nurama arracha son prototype des mains de l'humain et le serra contre elle. Elle s'adressa de façon presque inaudible au Turien se tenant en face d'elle, la trônant sûrement d'une trentaine de centimètres de plus.

"Merci..."

C'est vrai... C'était gentil d'avoir rattrapé cette crapule. Généralement les gens restent de marbre quand ils voient des crimes se dérouler sous leurs yeux, sur cette maudite station. Mais il y avait quelque chose chez lui qui ne lui insipirait pas confiance. Il avait attrapé un voleur, et l'avait tiré de forces, et voilà qu'il semblait également faire preuve de pouvoirs biotiques. C'était un Turien, et Nurama n'a jamais entendu beaucoup de bien des Turiens, des combattants sans sentiments, d'après la plupart des gens. Rien que dans leur apparence, ils semblent hostiles, imposants avec une voix rauque, ils ont tout pour faire peur à une jeune quarienne en pèlerinage.

Une arme se tenait droit devant elle, entourée de cette étrange nuage biotique. Il n'était pas pointé sur elle, mais Nurama ne pouvait s'empêcher d'avoir peur. Peur de savoir ce que le Turien attendait d'elle, peur d'infliger une telle torture, même à un criminel. Elle avait malgré tout prix le pistolet en main, avant de le retendre à l'étranger.

"Je ne peux pas..."

Disant cela, elle agita la tête en montrant bel et bien son refus et s'éloigna pas à pas, avant de finalement lui tourner le dos et retourner vers l'endroit où elle était à l'origine. La foule s'était quelque peu figée, pour une fois et l'avait laissée passer sans broncher. Mais aucun d'eux ne semblait alarmé lorsque la quarienne fut prise d'une quinte de toux qu'elle tenta d'étouffer.

Nurama tentait de nier le fait que son état de santé se dégradait, il n'y avait rien qu'elle puisse faire, surtout au beau milieu de toute cette crasse. Ses filtres commençaient à user, elle en avait bien peur, elle repensait alors au moment où elle avait eu le choix entre plusieurs destinations, et comme elle s'était laissée bernée par de faux prospectus sur Omega. Les seules personnes qui trouveraient ce lieu agréable sont les criminels et les trafiquants.

Elle s'arrêta une dernière fois, s'appuyant contre le mur juste à côté des escaliers, tentant de reprendre son souffle qui était perturbé par des toux de plus en plus alarmantes. La foule s'était dispersée, mais quelques personnes avaient toujours le regard porté sur le "spectacle" lâchant un commentaire sur la quarienne comme "Je te l'avais bien dit que les quariens ne font jamais long feu à Omega."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vakala T'Zollis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 25
Localisation : Où je dois me trouver.
Exprimez-vous! : Hum... Je sauterais tous les turiens de l'Univers! Eh... Bah, c'est ça..! x)

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Combattante d'élite vanguarde, ancienne chasseresse & Danseuse

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Lun 21 Juin - 4:58

La jeune quarienne me remercia de mon geste, si noble elle le lui parut.
Mais, elle refusa mon offre lorsque que je lui tendis mon pistolet pour qu'elle puisse faire ce que bon lui semblait de ce voleur...

Lorsque je l'eus abordé, elle me parut méfiante à mon égard.
Je devais surement lui faire peur, car dans ces gestes et sa manière de parler, elle me sembla effrayé. Peut-être avait-elle raison, simplement dans la manière dont je portais ma capuche?
Malgré que, ma race était bien connu pour être des personnes qui tuent sans aucune pitier et sans remords et que notre air facial, n'adoucissait pas notre apparence face aux autres...

Pourtant, j'avais toujours aimer ce style; porter une capuche et ne pas laisser entrevoir mon visage en entier. J'aimais avoir l'air sérieux, mais tout en étant décontracté et de faire peur aux chochottes...
Mais, cette ''chochotte'', qui ne l'était pas vraiment, je ne fis qu'avoir pitier d'elle.
Je n'aurais pas du agir comme ça, mais ce fut la manière qui me paru la plus approprié à la situation dans laquelle, elle était. Elle avait surement peur d'infliger des souffrances à qui que ce soit d'autres. Même si celui-ci lui avait voler son engin... Mais bon, cela ne me concernait pas et cela n'était pas mes choix, mais les siens.


Par la suite, lorsqu'elle refusa mon offre, elle partit à travers la foule.
Alors, je décidai de laisser le mécréant au sol, tout en lui assenant un bon coup de poing au visage. Cela allait surement lui apprendre à ne plus toucher aux affaires de cette quarienne!

Et puis, je partis dans la foule, éberluée, qui me laissa passer sans aucun problèmes et n'eus pas de mal à repérer la jeune quarienne.

Par sa démarche, elle me sembla prise d'une quinte de toux, ce que je fus sûr, lorsque j'arrivai non loin de celle-ci.

Les quariens avaient un système immunitaire très très faible, ce pourquoi ils portaient constamment des masques.
Leur vie dans leurs vaisseaux nomades avaient grugé leur santé jusqu'à ce qu'ils durent porter ces masques...
Je trouvais cela très malheureux pour ceux-ci de devoir se promener n'importe où et dans n'importe quels circonstances, de devoir être protéger...

Par ailleurs, l'on blâmait et réprimandait souvent les Quariens pour avoir créé les Geths...
Pour ma part, je ne leur en voulais pas, car ce n'était pas leur but après tout... Ils n'avaient pas voulus que les geths se révoltent et que ceux-ci s'emparent de leur planète d'origine...
Sinon, là, les Quariens auraient été vraiment bizarre... Mais, les Quariens étaient beaucoup trop intelligent pour avoir fait exprès que les geths s'emparent de leur planète!


Ensuite, la quarienne, dont je ne savais pas le nom, se colla à un mur, à coter de plusieurs marches qui formaient un grand escalier.
Elle n'avait vraiment pas l'air d'aller bien je devais dire... Je n'étais même pas à coter d'elle et je pouvais déjà voir que son masque commençait à user... Cela se voyait et je connaissais bon nombre de quariens qui avaient eus le même problème sur Omega.
D'autant plus que je connaissais un volus qui réparait et donnait des masques neufs pour ceux-ci. Quoi que le prix n'était pas trop donner... Mais, la survie passait avant tout, il faut dire dans leur cas!

La foule fixait encore la jeune quarienne, alors quand j'arrivai à plus de cinq mètres d'elle, je me tournai vers la foule et leur criai:

- Vous n'avez pas autre chose à faire? Sinon, je peux bien me charger de vous si vous voulez!

La foule qui avait vu la scène du vol et de mon petit exploit, ils furent donc effrayés et se retournèrent, de peur de subir le même sort qu'au mécréant de tant tôt.

Alors, je m'approchai de la quarienne et lui dit:

- Si je ne peux me permettre, encore une fois, je vois bien que votre état n'est pas en parfaite condition.
Me permettrez-vous de vous emmener voir quelqun qui pourra vous arranger votre masque, que je paierai volontiers la réparation, si en échange vous me disiez votre nom, dis-je d'une voix, qui me sembla être la plus douce et rassurante possible.


Payer une réparation qui pouvait sauver la vie de cette quarienne ne me déplaisait pas, au contraire cela me ferrait plaisir. Personne ne méritait pas de mourir, surtout pas une jeune quarienne inoffensive comme celle-ci.
La quarienne me semblait avoir un bel avenir devant elle et me paraissait aussi très doué.
Alors, pourquoi la laisser mourir quand elle devait posséder un énorme potentiel, quoi qu'il puisse être!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurama Zoltee

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/04/2010

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Flotte Quarienne (Tiyala)
Profession / rang : Ingénieur (spécialisée en fonctions motrices de composants synthétiques)

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Ven 25 Juin - 16:57

Inutile de contiuer à courir. L'inconnu semblait vouloir lui rendre service malgré tout, contrairement aux autres habitants d'Oméga, mais pour une fois, elle ne voulait pas vraiment d'aide. Elle était vraisemblablement mal en point, certes, mais elle avait l'habitude de ce genre de chose et savait déjà ce qu'il lui faudrait. Ce turien n'avait pas la moindre idée de ce que c'était de vivre dans une combinaison. Il se limitait au problème le moins inquiétant, du moins pour l'instant.

Nurama avait songé à descendre les escaliers lorsqu'il s'approcha à nouveau d'elle, mais compris qu'il ne risquerait pas de la lâcher comme ça. Un peu confuse et en même temps amusée qu'il ne sache pas la réelle source de son problème, elle lui répondit d'un air amusé, mais le souffle un peu coupé.

"L'usure n'est pas un problème pour l'instant. Mes filtres à air par contre ne sont pas adaptés à un tel niveau de toxicité de l'air. Par dessus tout... Il n'y a pas un seul endroit à Oméga où l'air y est correct. Et après on se demande pourquoi il y a autant d'épidémies. Ce n'est pas un endroit adapté pour les individus atteints de déficiences immunitaires, surtout pas les quariens. C'est gentil mais je n'ai pas besoin d'un nouveau casque, je serais capable de le réparer moi-même."

Elle s'apprêtait à partir, mais avais eu l'impression d'avoir un peu trop parlé pour partir ainsi, à elle de voir, soit elle lui demande de la laisser tranquille, soit elle profite de cette attention pour lui demander un service. Après tout, la source de la plupart de ses problèmes était cet endroit même. Cet individu semblait armé, et n'avait pas l'étoffe du petit voleur de féraille comme on trouve partout ici.

Nurama posa alors aussitôt sa main sur l'avant bras du Turien afin de le faire se rapprocher légèrement, malgré la méfiance qu'elle éprouvait à son égard, il fallait qu'il l'écoute attentivement.

"Ecoutez... commença elle en chuchotant, en plus du fait qu'elle respirait de plus en plus comme un Volus, Il faut que je quitte ce maudit tas de féraille qu'est Oméga... J'ai aussi besoin d'accéder à une pièce avec de l'air stérile pour effectuer des réparations, en plus de composants que je n'ai pas sous la main... Si vous m'aidez, je ferais tout ce que vous voulez..."

Elle lui lâcha l'avant-bras avant de sortir son prototype à elle qu'il a déjà vu, mais sûrement pas regardé de près.

"Sans me vanter, je pense que je bricole assez bien. Ca pourrait sûrement s'avérer utile... Alors, vous êtes intéressé?"

Allait-il accepter ? Etait-il même capable de pouvoir lui rendre service? Nurama n'en avait pas la moindre idée, et avait même quelque peu peur qu'il tente d'abuser d'elle par là suite. Elle avait fait l'erreur de s'adresser à un parfait inconnu prêt à tuer un simple voleur, il pourrait être tout aussi capable de l'enfermer dans la salle des machines d'un vaisseau, l'obliger à réparer constamment sans plus jamais lui laisser voir le ciel étoilé de l'espace. Et voilà.... voilà que Nurama regrettait déjà d'avoir fait cette proposition sordide. Il était déjà trop tard, alors avec un peu de chance, si elle faisait preuve de suffisament d'assurance, tout se passerait sans trop de problèmes.

Elle rajouta alors, en pouffant légèrement malgré le malaise qu'elle ressentait suite aux multiples infections qu'elle devait avoir.

"Si vous êtes d'accord, je vous dirais même mon nom."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vakala T'Zollis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 25
Localisation : Où je dois me trouver.
Exprimez-vous! : Hum... Je sauterais tous les turiens de l'Univers! Eh... Bah, c'est ça..! x)

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Combattante d'élite vanguarde, ancienne chasseresse & Danseuse

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Lun 28 Juin - 23:54

- Écoutez... me dit-elle, Il faut que je quitte ce maudit tas de féraille qu'est Oméga... J'ai aussi besoin d'accéder à une pièce avec de l'air stérile pour effectuer des réparations, en plus de composants que je n'ai pas sous la main... Si vous m'aidez, je ferais tout ce que vous voulez...

C'était une offre, quoiqu'alléchante mais, je n'étais pas ce genre d'homme. Je ne profitais pas des femmes comme ça.
Si je voulais une femme et que je n'étais pas en couple, je m'en allais dans un bar ou autre. Mais surtout, je n'étais pas celui qui violerait une jeune quarienne malade...
J'étais trop respectueux envers les femmes pour faire une telle chose... Sinon, cela ne serait pas moi.


Puis, elle me parut moins effrayée de ma présence et posa sa main sur mon épaule, tout en se penchant vers moi:

- Sans me vanter, je pense que je bricole assez bien. Ça pourrait sûrement s'avérer utile... Alors, vous êtes intéressé?

Elle sortit quelque chose.
C'était l'avant-bras, la sorte de prototype fait maison que j'avais récupéré pour elle plus tôt.


- Si vous êtes d'accord, je vous dirais même mon nom.

Il fallait que j'étais impressionné, car cette quarienne parlait beaucoup trop, malgré ces infections qu'elle disait avoir et sa quinte de toux subite de tant tôt.
Il fallait vite que je lui trouve un endroit stérilisé, car j'eus l'impression qu'elle allait s'écrouler agonisante sur le sol très bientôt.

J'avais le don d'exagérer bien souvent, mais je devais dire que cela me servait aussi, car ça me permettait de prévenir tout inconvénients potentiels...
Et, je devais dire que ce don m'était utile à l'instant, car il fallait se prendre en avance pour ne pas qu'elle s'écroule dans la future salle stérile que je lui trouverai.

Mais bon, je devais penser au ''où'', elle pourrait s'opérer dans un endroit stérile...
Mais oui! Je connaissais bien quelqun qui avait une salle du genre! En plus, c'était un quarien avec qui j'avais déjà travailler en sa compagnie par le passé, pour le compte d'un de ces amis Krogans.
Le seul hic, s'était qu'il était sans cesse entrain de bouger et c'était très rare de pouvoir le trouver chez lui.


Alors, je fis par de mes pensées à la quarienne, car c'était de sa vie à laquelle je pensais:

- Je suis tout à fait d'accord. Je connais même un autre quarien qui habite Omega et qui détient un logement. Dans ce logement se trouve sa salle stérilisé. C'est un quarien en grand forme.., l'on peut dire...
Si vous voulez, je vous emmène toute suite. Je n'es rien à faire de ma journée et je n'aime pas m'ennuyer...


Ensuite, je la pris par l'épaule à mon tour et je fis en sorte qu'elle me suivre de près, car l'endroit où nous allions, n'était pas des plus sécuritaires sur Omega. Surtout que l'appartement du quarien, d'on je ne me souvenais plus le nom, car celui-ci était trop compliqué, se situait proche d'un bar de danseuses...



En route, je lui dis alors:

- Où nous allons ce n'est pas très sécuritaire, alors ne vous éloigner pas trop si vous tenez à votre vie.
Ah oui! Et, mon ami n'est surement pas là, alors nous allons nous inviter.
Ça vous dirait, madame la quarienne qui ne m'a pas toujours dit son nom en échange de mon aide? dis-je en la regardant et tout en riant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurama Zoltee

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/04/2010

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Flotte Quarienne (Tiyala)
Profession / rang : Ingénieur (spécialisée en fonctions motrices de composants synthétiques)

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Ven 2 Juil - 2:01

La petite âme innocente qu'était Nurama a cet instant, ne pouvait savoir ce que pensait le Turien à cet instant. Elle ne le savait pas, et ne le saurait sans doute jamais, mais elle avait échappé de peu d'un individu douteux, qui aurait cru que sa tournure de phrase avait une consonnance sexuelle. En réalité, la jeune quarienne était encore bien trop peu familiarisée avec le monde extérieur, pour, ne serait-ce que supposer qu'elle interesserait un alien de cette manière.

- Je suis tout à fait d'accord. Je connais même un autre quarien qui habite Omega et qui détient un logement. Dans ce logement se trouve sa salle stérilisé. C'est un quarien en grand forme.., l'on peut dire...
Si vous voulez, je vous emmène toute suite. Je n'es rien à faire de ma journée et je n'aime pas m'ennuyer...



Un autre quarien ? Bon d'accord, c'était tout à fait possible, puisqu'elle en a avait croisé. Etrangement la fraternité qui liait les quariens au beau milieu de la flotte, semblait avoir été oubliée par bon nombre des quariens bannis. D'un autre côté, étant bannis, ils était logique qu'ils ne veuillent plus entrer en contact avec les leurs. Mais La déception de Nurama n'en était pas changée.

Malgré l'étourdissement, Nurama employait tous ses efforts pour rester debout, en réalité, son état pourrait être bien pire, mais le malaise était suffisament grand pour lui faire oublier au fur et à mesure ce qu'elle voulait dire, comme lorsque l'on se fait questionner alors qu'on dort à moitié.

Elle était tout de même rassurée que le Turien ne semble pas pressée d'avoir une quelconque récompense. Avec un peu de chance, il était du type de ceux qui sont satisfaits de ce qu'on leur offre, tandis ce que Nurama anticipait plus tôt de tomber sur un marchandeur, qui sachant que sa vie était en jeu, exigerait sans doutes des objets de valeurs, ou de comettre des crimes à leur place. Enfin... elle était assez rassurée de ne pas avoir à se faire passer pour plus sûre d'elle qu'elle ne l'était en réalité. Car avec les crapules, il faut savoir donner une image confiante de soi-même pour ne pas se faire dépouiller.

"D... D'accord..." dit elle sans trop réfléchir toussant une ou deux fois par la suite mais refusant de se laisser abattre par une petite quinte de toux.

Après tout, pourquoi remettre ce genre de choses à plus tard ? L'idéal aurait été qu'elle aie tout le nécessaire pour remettre sa combinaison à neuf, mais nettoyer ses filtres actuels et en remplacer peut-être un ou deux lui assurerait déjà moins de risques d'attraper une pneumonie fatale.

Etrangement, malgré que le quarien dont il parlait semblait disposer d'une salle stérile, il avait été bien plus vague en lui parlant de son état de santé. Oméga était probablement mauvaise pour la santé de quariens, peu importe la condition de leur combinaison.

- Où nous allons ce n'est pas très sécuritaire, alors ne vous éloigner pas trop si vous tenez à votre vie.
Ah oui! Et, mon ami n'est surement pas là, alors nous allons nous inviter.


Pas très sécuritaire... Oui c'était de nature courante sur cette "station", Nurama était peu être jeune, mais suffisament intelligente pour savoir qu'Oméga était le nid de divers groupes de mercenaires, heureusement pour elle, ils s'attaquent rarement à des individus non-armés. Ce qui l'inquiétait le plus, c'est le fait qu'il suggère qu'ils rentrent chez le quarien, par efraction, étant donné qu'il n'y a pas 36 manières de dire cela quand l'individu chez qui on se rend n'est ni prévenu, ni d'accord pour qu'on s'introduise chez lui...

"Vous êtes sûr que c'est un ami?" dit elle avant qu'il n'enchaîne à la prochaine phrase.

Ça vous dirait, madame la quarienne qui ne m'a pas toujours dit son nom en échange de mon aide? dis-il en la regardant et tout en riant.

Les signes ne trompaient pas, ce n'était peut-être pas un meurtrier sanguinaire, mais il était bel et bien assez criminel dans sa vie de tous les jours. Malgré cela, il semblait "sympathique" bien que Nurama préférerait ne pas lui faire confiance pour l'instant.

"Je... je m'appelle Nurama Zoltee nar Tiyala... Et vous ? Est-ce que j'ai envie de savoir le vôtre?"

Elle acheva sa phrase en toussant à moitié... Nurama détestait cela, être malade... Les quariens sont vus comme des êtres faibles, constamment maltraités pour leurs faiblesses immunitaires. Elle n'était peut-être pas faite pour le combat, mais elle pensait en avoir suffisament dans le crâne pour surpasser la plupart des militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vakala T'Zollis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 25
Localisation : Où je dois me trouver.
Exprimez-vous! : Hum... Je sauterais tous les turiens de l'Univers! Eh... Bah, c'est ça..! x)

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Combattante d'élite vanguarde, ancienne chasseresse & Danseuse

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Lun 5 Juil - 3:42

Nous arrivâmes à deux rues du bar de danseuses, quand la quarienne du nom de Nurama, me l'annonça:

- Je... je m'appelle Nurama Zoltee nar Tiyala... Et vous ? Est-ce que j'ai envie de savoir le vôtre?

Devais-je lui dire mon nom? Devais-je lui faire confiance pour le lui dire? Je pouvais être en danger s'elle le disait à quelqun.
Cela m'était déjà arrivé il y a deux ans.
Ce n'était pas très amusant de se faire coller au cul par un groupe de mercenaire qui sauraient fait payer une grosse somme pour avoir ma tête sur un pic...
En me déplaçant d'endroits à endroits, je leur avais échappés de peu. J'étais un excellent combattant, mais me faire poursuivre par une vingtaine d'hommes n'était pas chose facile. Surtout si ceux-ci savaient beaucoup de choses sur moi; comme les endroits que je fréquentais, où je vivais, etc....
Mais, ils ne survirent pas longtemps face à moi. Je les avais éliminé un par un. Tous, dans d'atroces souffrances, tout aussi douloureuses les une des autres. Habituellement, j'étais loin d'être méchant et sadique à ce point... Mais, quand je les avais eu devant moi, à ma merci, je les avais tués sans remords.
Et bien sûr, je réussis à trouver l'endroit où se cachait le mécréant qui me voulait mort...
Ce qui m'avait le plus choqué lorsque j'eus vis cette personne, c'était que ce fut la génitrice de l'asari que j'aimais à l'époque... Elle m'en avait surement voulu d'avoir emmené sa fille à une mort certaine mais non prémédité...
Je ne l'avais pas tué malgré tout... Je suis aller la voir et me suis protéger contre une attaque potentielle venant de sa part. Mais, je lui avais expliqué ce que sa fille m'avait alors dit et je lui dis aussi que je l'avais aimé de son vivant...
Depuis, nous avions entretenus une relation amicale, mais qui ne dura pas très longtemps.., car elle mourut plus tard, lors d'un attentat fait de toutes pièces par des pirates...

Et, je me dis enfin que la quarienne, inoffensive comme elle le paraissait, n'allait surement pas me causer autant de problème finalement.
Elle me sembla même être en pélerinage. C'était surement le cas, car tous les quariens quittaient leur flotte un jour ou l'autre. D'autant plus qu'elle était seule... Ce qui renforça ce que je pensais.

- Je m'appelle Vakarus Mehrius. Noble turien qui ne représente vraiment pas sa race.
Enfin, je voulais dire, que je ne suis vraiment pas comme tout le monde pense que je suis en me voyant, à cause que je suis un turien...



Mais, je n'eus pas le temps de continuer ce que je voulais dire car, un tir gronda entre les murs et résonna entre ceux-ci, ce qui amplifia le son.
Cela devait surement être un pistolet selon ma connaissance et la personne devait très certainement se trouver très proche...
En plus, la quarienne paru effrayé et ne pas savoir quoi faire dans cet endroit restreint.
Alors, la première chose que je pensai, c'est que cette quarienne devait surement avoir le don d'attirer les ennuis...

- Reste proche de moi!
Le tireur n'est surement pas loin, dis-je en retirant mon Edge-Line de son holster.



Puis, quand nous traversâmes pas à pas deux murs séparés.
Nous étions face contre mur à l'immeuble où habitait mon ami quarien.
Avait-il fait un évènement sans m'inviter? Si c'était le cas, il allait avoir une gifle sur sa visière celui-là!

Mais, je retirai automatiquement ce que je venais de penser, car la fenêtre du deuxième étage, où se situait son salon, se cassa et une silhouette humanoïde fit apparition dans le jet de vitre brisé.
C'était mon ami le quarien dont je ne me rappelais plus le nom... Je venais tout juste d'assister, en compagnie de Nurama au meurtre de mon ami, qui gisait maintenant au sol, entouré des éclats de vitres...

Et, c'est pendant cette tragédie soudaine, que le nom du quarien me revenu en tête; Samen'Hell...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurama Zoltee

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/04/2010

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Flotte Quarienne (Tiyala)
Profession / rang : Ingénieur (spécialisée en fonctions motrices de composants synthétiques)

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Lun 12 Juil - 3:50

- Je m'appelle Vakarus Mehrius. Noble turien qui ne représente vraiment pas sa race.
Enfin, je voulais dire, que je ne suis vraiment pas comme tout le monde pense que je suis en me voyant, à cause que je suis un turien...


-Si vous le dites...


A vrai dire, Nurama n'avait aucun préjugé vis à vis des Turiens. En famille, les quariens parlent si peu des autres races, tout ce qui est trouvable est sur l'extranet. Nurama n'a bien sûr eu aucun mal à deviner de quelle race était-il, mais autrement... Les Turiens sont réputés pour être de bons soldats, sans pitié certes, mais on peut dire de même des Krogans, et probablement d'autres races encore.

Quel peuple ne désire pas inspirer la peur lorsqu'on lui déclare la guerre ?

En parlant de peur... Un coup de feu se fit entendre, faisant sursauter la quarienne autant que le turien, ne s'attendant pas à entendre un tel bruit.

"Re'nak!"

Se plaquant contre le mur, Nurama n'avait aucune intention de savoir qui avait tiré ce coup de feu, elle ne voulait qu'une chose, qu'il s'en aille sans faire plus de mal. Elle était là, avec cet inconnu en qui elle ne faisait même pas confiance. Voilà qu'il l'avait attirée dans un quartier visiblement dangereux... Après tout ils sont à Omega, mais tout de même. Devait-elle se méfier du tireur, ou plutôt de celui juste à côté d'elle ? Après tout, sans avoir vu qui était le tireur, ça aurait très bien pu être un membre de la C-sec qui vient de se faire assassiner...

- Reste proche de moi!
Le tireur n'est surement pas loin, dis-je en retirant mon Edge-Line de son holster.


Nurama vit alors ce "cher" Vakarus sortir son arme, et lui donna subitement un coup dans l'épaule en le ramenant également contre le mur. Chuchotant , mais sur un ton visiblement énervé.

"Ecoutez, peu importe lequel de nous deux est le plus vulnérable, vous allez pas partir comme ça en agitant votre arme dans tous les sens sans connaître le contexte de ce bruit."

Malgré tout, la quarienne le suivit alors qu'il longeait lentement le mur pour voir ce qui s'était passé. Comme il ne semblait avoir aucune réaction, Nurama fit de même, se cachant partiellement derrière lui. Nurama eu un léger malaise, se reprenant pour faire attention plutôt que de risquer de se faire tirer dessus. Seulement ce n'est pas un deuxième coup de feu qui retentit, mais le bruit d'une vitre qui éclata subitement, traversée par un corps de quarien inanimé.

Comme n'importe qui l'aurait fait, Nurama eu un effet recula subitement en lâchant un cri d'effroi C'était principalement la surprise qui l'avait fait réagir comme ça, mais elle n'en était pas moins choquée en comprenant ce qui venait de se passer.

"C'était... lui... vôtre ami?"

Evidemment il y avait une chance sur dix pour qu'elle aie tort, mais autant demander, peut-être que cet "ami" à lui avait de la famille... Bien que cette idée n'enchantait pas véritablement Nurama. Un mort était un mort... Rien n'était plus glaçant que la vue d'un cadavre inanimé. Son malaise s'aggravait, en partie à cause de cette vue, elle se laissa tomber à genoux non loin du corps, afin de vérifier si il émanait toujours un signe de vie. Elle n'était pas une combattante, elle n'allait pas se soucier des criminels plus haut, et de toute manière, ils devaient être en train de s'enfuir dans la direction opposée...

Non, rien n'était plus important que de s'assurer du sort de son frère de race...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vakala T'Zollis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 25
Localisation : Où je dois me trouver.
Exprimez-vous! : Hum... Je sauterais tous les turiens de l'Univers! Eh... Bah, c'est ça..! x)

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Combattante d'élite vanguarde, ancienne chasseresse & Danseuse

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Sam 17 Juil - 0:46

- C'était... lui... votre ami? me dit Nurama, l'air perplexe.


Je regardai un long moment la dépouille de mon ami, maintenant défunt. Cela me prit longtemps avant de reprendre mes esprits...
Je venais tout de même d'assister au meurtre ou au suicide de Samen'hell...
Le suicide devait être éliminé de la liste, car comme je le connaissais; il n'était pas le genre d'homme qui ne faisait rien de sa vie. Au contraire, il adorait trop les femmes, les quariennes bien entendue, pour s'enlever la vie... Surtout qu'il adorait sa vie et son boulot.

Je me rendis toute suite compte que Nurama m'avait demandé si c'était mon ami ou non. Elle me semblait mal à l'aise... Quoique cela devait être un peu normal...

- Oui, c'était bien lui... Je suis sûr que son meurtrier ne se cache pas bien loin... Ce n'était certainement pas un suicide. Au ça non! lui dis-je en prenant le corps du défunt, pour ensuite le mettre dans une position plus confortable, dans mes bras.

Je commençai à marcher vers l'entré de l'immeuble ou mon ami quarien habitait.
C'était un immeuble de 3 étages et il lui appartenait en entier. Le ré-de-chaussé étant pour la salle à manger, le salon, etc. Le deuxième était pour sa chambre à dormir et son troisième; exclusivement à sa salle de bain entièrement stérilisée.

Je me tournai pour faire face à Nurama avant de m'enfoncer plus profondément dans le bâtiment.

- Je me dois d'emmener son corps à l'abri des regards et ou il serra en sécurité... Je m'occuperai du corps plus tard; lorsque j'aurai la dépouille de son meurtrier en ma possession...
Est-ce que tu viens? lui demandai-je par la suite, avec un regard ampli de haine, qui ne la concernait nullement.


Elle n'avait vraiment pas l'air d'avoir confiance en moi à ce moment-ci... Ce devait être normal...
Elle venait de rencontrer un turien qui voulait à tout prix l'aider dans ce monde difficile, elle avait vu de ses propres yeux le meurtre d'un de ces frères de race et en plus elle voyait ce turien, qui n'est nul autre que moi, tenir dans ses bras la dépouille de son frère...
Ce devait être dur pour elle de garder toute sa tête.

Je me sentais mal, pour une première rencontre, de lui faire subir ça... Après tout, je ne voulais que son bien. Mais, je ne devais pas m'arrêter là, car j'avais mon ami à venger et une quarienne à protéger...



Nous arrivâmes au deuxième étage, ou je plaçai la dépouille de Samen'Hell sur son lit.
Dormir sur son lit de mort était bien l'expression qui lui allait, pensais-je d'une humour noir, quand j'eus fini de poser le quarien sur son lit...

Nurama, quant à elle, me parut bien silencieuse depuis notre entrée dans la maison du quarien. Mais, j'eus une impression étrange que derrière son masque teinté, son visage devait caché plusieurs gammes d'expressions aussi malheureuses les unes que les autres et qu'elle allait m'en faire part d'un moment à l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurama Zoltee

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/04/2010

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Flotte Quarienne (Tiyala)
Profession / rang : Ingénieur (spécialisée en fonctions motrices de composants synthétiques)

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Jeu 22 Juil - 21:09

Nul doute là dessus, le quarien était bel et bien mort. De l'extérieur, les quariens avaient pratiquement la même apparence que les geth, celle d'une machine. Mais seul un autre quarien pouvait savoir le type de vie qui se cachait sous cette combinaison permanente.

Nurama baissa la tête en posant la main sur la visière de son casque, bien que celle-ci faisait barrage, les habitudes demeuraient, on aurait cru qu'elle pleurait mais Nurama se sentait bien trop désorientée à l'instant pour pleurer à flots.

- Oui, c'était bien lui... Je suis sûr que son meurtrier ne se cache pas bien loin... Ce n'était certainement pas un suicide. Au ça non!

Etant donné les circonstances, Nurama non plus ne croyait pas au suicuide. Bien qu'elle n'avait pas vu beaucoup de gens mourir de ses propres yeux, un suicuidaire s'amuse rarement à traverser la baie vitrée de son propre appartement. Vakarus commençait à s'éloigner avec le corps inanimé de son ami, la quarienne était tentée de lui dire faire demi tour, mais elle le suivit malgré tout.

- Je me dois d'emmener son corps à l'abri des regards et ou il sera en sécurité... Je m'occuperai du corps plus tard; lorsque j'aurai la dépouille de son meurtrier en ma possession...
Est-ce que tu viens? lui demandai-je par la suite, avec un regard ampli de haine, qui ne la concernait nullement.


Aucune réponse de la part de la quarienne, si ce n'est qu'un vague hochement de tête. Il était si haineux en voyant le corps de son ami, que Nurama craignait qu'il ne se retourne contre elle si jamais elle ne coopérait pas suffisament. Bien qu'elle n'était sûrement pas la source de sa colère, la jeune quarienne avait toujours peur que cela lui retombe dessus.

Arrivés au deuxième étage, le turien déposa Samen'hell sur son lit avant de se retourner vers elle. Nurama se tenait le ventre d'une main et s'était adossée contre le mur, craignant qu'un de criminels n'arrive subitement. Sa seconde main restée proche du pistolet accroché à sa cuisse, elle ne faisait pas entièrement confiance à Vakarus, ni qui que ce soit d'ailleurs, et malgré qu'elle n'aimait pas faire souffrir, mais son instinct de survie la poussait à se méfier.

"Je ne penses pas que je me sentirais très à l'aise de me servir de la chambre stérélisée d'un quarien assassiné... Je ne veux pas d'embrouilles avec la C-sec, je... je..."

Un bruit d'objet cassé retentit, mais sans que Nurama soit capable d'en identifier la provenance. Tous deux avaient eu le regard attiré vers le plafond, ce qui semblait indiquer qu'il y avait peut être quelqu'un à l'étage au dessus. Nurama ne vit pas venir le bras qui la saisi à la gorge et s'empara de son arme. Lâchant un cri et tentant de se débattre, voilà qu'elle avait une arme posée contre sa visière.

L'homme derrière elle la retenait violemment et lâcha un petit rire amusé avant de s'adresser à Vakarus.

"Qu'est-ce que tu dirais que je tire dans la tête de ta nouvelle petite copine pour que t'apprenne à ne pas te mêler des affaires des autres?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vakala T'Zollis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 25
Localisation : Où je dois me trouver.
Exprimez-vous! : Hum... Je sauterais tous les turiens de l'Univers! Eh... Bah, c'est ça..! x)

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Combattante d'élite vanguarde, ancienne chasseresse & Danseuse

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Dim 25 Juil - 1:32


- Je ne penses pas que je me sentirais très à l'aise de me servir de la chambre stérilisée d'un quarien assassiné... Je ne veux pas d'embrouilles avec la C-sec, je... je...

Avant que Nurama se décide à me parler, j'avais baissé la tête pour une petite minute de silence, en l'honneur de mon ami.
Mais, lorsqu'elle me parla, la minute était finie et j'avais relevé la tête en la regardant de mes yeux vert émeraude.

Tout à coup, un bruit se fit entendre et ce bruit nous sembla à moi et Nurama, venir d'en-haut.
Mais, nous fûmes pris par surprise quand un humain, un homme était apparue derrière la quarienne et l'avait prit par le coup d'un de ses bras et me dit:

- Qu'est-ce que tu dirais que je tire dans la tête de ta nouvelle petite copine pour que t'apprenne à ne pas te mêler des affaires des autres?!

Je réfléchis un peu à la situation. Ces situations étaient toujours les plus complexes et les plus dangereuses...
Un plan se forma rapidement dans ma tête. J'allai lui parlai comme si rien était; comme si j'étais insensible à la mort probable de la quarienne.
Puis, je tirerai rapidement entre les deux yeux de l'humain. C'était la place où je devrais tirer, car son cœur m'était inaccessible. Un humain mourrait d'un seul tir si l'on les tirait à gauche sur le torse ou dans la tête. Et, où je viserais était exactement où logeait son cerveau de tueur...

- Pour tout te dire, elle n'est pas ma petite copine. Ce n'est qu'une quarienne qui souffrait de problème et elle devait avoir une salle stérilisée, alors je penses que tu sais pourquoi je suis ici. Ça fait des lustres que je n'ai pas revu Samen'hell...

Il me regarda comme si j'étais un moins que rien. Je n'aimais pas que l'on me regarde de la sorte. Je n'étais nullement un moins que rien et c'était bien ce que j'allais lui prouver dans très peu de temps...

- Et, tu penses pouvoir t'en sortir vivant? Ta réputation est sur le point d'être enterrée avec toi dans ta tombe mon vieux! me dit-il en dégainant un autre pistolet de son manteau long.

Avant qu'il puisse me tirer dessus, j'utilisai ma force biotique pour pouvoir écarter le bras qui maintenait la quarienne dans une étreinte meurtrière.
Puis, il me tira dessus.
J'eus le temps d'esquiver de peu le tire, mais il m'effleura la joue. J'allais surement avoir une cicatrice pour un petit moment, rien de gigantesque.

Alors, j'utilisai de nouveau mes pouvoirs biotiques pour l'immobiliser et par la suite, l'emmener vers moi.

- Maintenant, qui est-ce qui va emmener sa réputation de meurtrier dans sa tombe, lui demandais-je.

Avant qu'il ne puisse répondre, je sortis une de mes deux armes et le tirai en plein entre les deux yeux. Et, je laissai le corps tombé dans un fracas de chair et d'os. Sa carcasse n'abaissa pas la haine que j'avais envers lui. Il allait me falloir un bon moment avant de me remettre de ça. Mais, au moins j'avais venger mon ami et j'étais fier de moi.


Je me tournai vers Nurama qui était tombé par terre sous le choc. Elle était entrain de se tenir le cou et essayait de respirer comme il se doit. Cela ne devait pas être très facile pour elle. Surtout que plus tôt, elle avait de la misère à respirer et ce, sans se faire étrangler...

- Je suis désoler pour ce qui est arriver et si ce que j'ai pu te dire a pu te vexer... En voyant ton état, je vais t'emmener en-haut pour que tu te dépêches à te réparer, car les gens viendront bientôt voir ce qui se passe ici...


Je pris Nurama dans mes bras en prenant soin de ne pas la toucher où je ne pouvais pas.
Et, c'est sans remord, que je pris l'une de mes deux mains, (sans faire tomber la quarienne de mes bras), pour faire léviter le corps de l'humain et le propulser à travers de la fenêtre fracassée.
Ensuite, je repris appui avec ma main sur la corps de la quarienne, pour pouvoir monter les escaliers.


Montez en-haut, je l'a laissé marcher d'elle-même jusqu'au petit sas qui menait à la salle stérilisée.

- N'ayez par peur. Je suis sûr que si vous auriez connu Samen'hell, il aurait été heureux de vous laissez utiliser sa salle...


Puis, j'attendis là, à attendre qu'elle rentre dans le sas.
Quand elle rentra, je sortis mon mini-portable pour regarder ma boîte de réception. J'avais un nouveau message qui venait d'un messager de Aria...
Je devais me rendre sur Ontarom, pour un rendez-vous. Soit j'allais demander à Nurama de m'accompagner ou soit elle s'en allait et nous nous verrons une prochaine fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nurama Zoltee

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/04/2010

Identité
Race: Quarienne
Planète natale: Flotte Quarienne (Tiyala)
Profession / rang : Ingénieur (spécialisée en fonctions motrices de composants synthétiques)

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Mar 3 Aoû - 21:47

C'était la première fois qu'on pointait une arme sur sa tête, elle manquait déjà d'air, mais son souffle fut coupé à l'instant où elle sentit le bras qui l'avait saisie à la gorge. Ne sachant pas trop quoi penser, si ce n'est qu'elle tentait de se débattre, le turien commença à parler avec son assaillant. Elle se demandait ce qui lui prenait de lui faire la causette, mais elle n'eut pas le temps de dire "ouf" qu'elle était déjà à terre, relachée par l'humain. Tout s'était passé tellement vite, l'homme avait fini avec une balle en pleine tête et voilà que la misérable quarienne n'avait pas fait quoi que ce soit.

Elle tomba lourdement sur le sol et reprenait légèrement sa respiration, bien que l'air à l'intérieur de son casque es faisait de plus en plus toxique. Aussi bruyante qu'un humain émergeant de l'eau après un long moment, elle toussota légèrement avant de commencer à se relever en retombant aussitôt, désorientée. Le Turien se rapprochait alors, mais elle ne voulait pas que cette tuerie continue, elle tentait d'éloigner le turien d'elle en battant l'air inutilement.

"Non! Ne vous approchez pas !"

Impuissante, elle fini par laisser la Turien la porter jusqu'à l'étage, n'ayant pas même le temps de remarquer ce qu'il avait fait du corps de l'humain. Arrivée à l'éta,ge elle pu reposer les pieds sur le sol et se servi de ses dernières forces pour atteindre le sas d'elle-même. Malheureusement ce genre de salle n'était pas automatique. Après être entrée dans le premier sas, elle appuya de façon aléatoire sur les boutons pour activer la décontamination. Quelques secondes après, le second sas s'ouvrit enfin, avant de se refermer derrière elle. Son corps dévoilant sous ses pieds, elle atteri sur les genoux et se pressa de retirer la visière. L'air y était enfin respirable, et elle en profita par la suite pour retirer son casque en détachant tout ce qui scellait hermetiquement celui-ci avec sa combinaison. L'air d'une chambre stérile n'était jamais bien meilleur que l'air ambiant ,si ce n'est qu'il n'y avait pas tous les microbes et les bactéries portées par les autres races.

C'est alors qu'elle chercha hésitament dans sa trousse à outils pour remplacer les filtres à air qui étaient endommagés. Elle se sentait vraiment stupide d'être aussi vulnérable à de l'air quand les autres races vivaient sans combinaison.

Elle ressortit peu après, une fois le casque et la visière remis correctement. Elle n'était pas en pleine forme, mais la sensation d'asphyxie se dissipait peu à peu. Pour se remettre du reste, il lui faudrait des médicaments et du repos. Vakarus était toujours présent mais il semblait occupé. Nurama, elle, elle voulait sortir à tout prix d'ici. Quitter Oméga, aller loin très loin de la tuerie. Ce n'était pas son genre. Nurama est du genre à se contenter de fabriquer des machines innocentes.

"Je... Je crois que je vais m'en aller. J'utiliserais le peu d'argent que j'ai pour aller à Illium, ou la Citadelle , ou peu importe, loin d'ici, loin de tout ça..."

Elle descendit les escaliers en ratant plusieurs marches mais se rattrapant à chaque fois. Elle aurait du lui dire aurevoir, mais elle avait le présentiment qu'il serait peut-être encore après elle dehors. Bien que sa décision était prise, elle ne voulait plus rien avoir avec ce meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vakala T'Zollis

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 08/06/2010
Age : 25
Localisation : Où je dois me trouver.
Exprimez-vous! : Hum... Je sauterais tous les turiens de l'Univers! Eh... Bah, c'est ça..! x)

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Combattante d'élite vanguarde, ancienne chasseresse & Danseuse

MessageSujet: Re: Prison Oméga   Mar 3 Aoû - 22:47

Je venais tout juste de finir de lire le message qui m'était adressé via mon compte extranet.
Je regardai la date de réception. Cela faisait au moins une journée qu'il était non lu! Il était maintenant trop tard pour y aller et apporter mon aide.
Au nombre de personne qu'il devait y avoir, mon aide n'aurait pas été gigantesque. Mais bon, même si c'est Arya elle-même qui m'avait demandé d'y aller, elle ne devrait pas m'exécuter parce que j'ai lu son message trop tard...
Je me sentais un peu mal de ne pas pouvoir aller les aider, mais ce n'était pas grave. J'allais surement les croiser un jour ou l'autre.


Soudain, Nurama descendit en boitillant des escaliers. Elle avait l'air vraiment exténué de courir toute la journée et de voir des meurtres et autres.
Il fallait dire qu'elle avait faillit mourir il n'y avait pas si longtemps de ça. Mais bon je ne pouvais plus rien faire pour elle, s'était sa vie après tout. Je lui avais offert mon aide et maintenant elle était saine et sauve et c'était le plus important pour moi.

- Je... Je crois que je vais m'en aller. J'utiliserais le peu d'argent que j'ai pour aller à Illium, ou la Citadelle , ou peu importe, loin d'ici, loin de tout ça...

Il me restait encore quelque crédit sur moi et il était plus utile pour elle de l'utiliser que moi.
Alors, je m'approchai d'elle de coter et m'arrêter pour lui dire:

- Je suis désolé pour ce que tu viens de vivre.
Tiens, voilà assez d'argent pour que tu vives au moins 3 jours de temps... Prends soin de toi, lui dis-je en prenant sa main et en déposant l'argent dans celle-ci.


Elle n'eut pas le temps de répondre, car j'étais déjà parti en direction de mon chez moi.
Tout au long de mon trajet, je ne pus m'empêcher de penser que j'étais bien mieux ici, sur Oméga que de combattre des créatures sur Ontarom pour trouver une source d'énergie qui ne changerait rien à ma vie. Enfin je pense...
Je me dis pour me réconforter à moi-même: Après tout, ce sont tous des mercenaires. Ils n'ont pas besoin de nounou pour leur surveiller les arrières... Et, de toute manière, je n'aime pas travailler avec d'autres mercenaires que je ne connais qu'à peine...







[ Fin du post ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prison Oméga   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prison Oméga
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Un Kidnappeur condamné à dix ans de prison
» Moussa Kaka toujours en prison
» HAITI ELECTION: Preval Craignant à la Fois la Mort, la Prison et l’Exil....
» Y A T IL LA PRISON PREVENTIVE PROLONGEE EN HAITI ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik. :: ◄ Oméga.-
Sauter vers: