Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Archangel le Justicier des Bas-fonds.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gern Vackion

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 03/08/2010

Identité
Race: Turienne
Planète natale: ...
Profession / rang : Commandant des Soleils Bleus

MessageSujet: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Mer 4 Aoû - 23:19

Musique d'ambiance pour lire.


Le vaisseau nommé le "Redeemer" se posa au quai d'Oméga, deux ou trois personnes armées et possédant des armures du Soleil Bleu s'approchèrent de l'embarcadère pour y attendre la sortie des du Commandant Vackion et de ses hommes...
Gern sortie de son vaisseau en compagnie de se qui lui restait d'hommes et s'approcha des individus se tenant en face de lui...

Ben tiens ! On dirait que votre stage avec le boss est terminé ? Comment ça s'est passé les gars ?

Il y avait deux femmes humaines et un homme butarien. C'est l'une des femmes qui répondit, elle avait l'air d'être la plus jeune.

- Si vous appelez garder une satanée porte blindée pour empêcher un vol d'une vieillerie inutile être un stage de mercenaire alors... Oui, et c'était chiant a souhait, je n'ai même pas pu transformer en cendre un seul imbécile. Et vous, Vackion, votre génocide de Krogans ?

- Très amusant, on a eu beaucoup de pertes mais on a le colis.

- C'est pas une grande perte, et vous le savez surement aussi bien que moi. Aucun de ces sous-fifres ne nous valent comme guerriers.

- Ouai... Tu te surestime un peu mais tu n'a pas totalement tord. Et vu que tu est si forte, je tiens vraiment a se que tu aide les autres a sortir le cadavre du Krogan... Allez !

Vackion avait engager la conversation avec Merill Ivanova, membre de son commando et puissante biotique. A côté d'elle qui avait l'air de mener les deux autres, il y avait Anya Samson qui est un Centurion expérimentée mais très renfermée et Rulussh Magrishan un vétéran qui est la depuis la création du Soleil Bleu et qui est un fana des engins volants, timonier principal du Reedemer.
Tout trois revenaient d'une mission avec le supérieur du Commandant, qui les avaient réquisitionnés juste pour les dénigrés.

Peu après cette discussion, les mercenaires portèrent ensemble le cadavre du Krogan pour le mener près de Galariens dans un appartement d'une ruelle...
Ils commencèrent a scanner le cadavre et établit l'identité du Krogan. Ils s'approchèrent du Commandant pour lui donner la récompense .

- Voici pour vous et vos hommes... Travail accomplie, les Soleils Bleus sont bien plus utiles qu'Eclipse pour les missions de se genre... Notre commanditaire referas surement de nouveau appelle a vous. Sur ce, partez, nous avons un cadavre a transporter...

Sur cette dernière parole du Galarien, le Commandant sortie de l'appartement avec ses hommes, et aussitot la porte se ferma.
Les mercenaires se dirigèrent vers l'Au-Dela, le commando s'arretas au bar et Gern lui, se dirigea vers le salon privé ou il avait été recruter.
Il se fit arrêter par les gardes jusqu'a se que Tarak leur demande de céder le passage.

- Hé bien, hé bien... Qu'avons nous la ? Ce cher petit Turien qui a tuer ce pauvre... con de Kleeg. Comment va t-il ?

- Ohoh, le boss des Soleils Bleus d'Oméga se décide enfin a me parler ? Massacre d'un clan de Krogans si tu veut savoir. C'était amusant.

- Je vois que bosser comme Commandant plait, Vackion. J'aurais peut être quelque chose a te confier... Tu as entendu parler d'Archangel et ses hommes ? Il se prend pour un héros et veut " débarasser Oméga de la racaille..." Quel connard... Comme tu le sais surement, Oméga est un lieu stratégique pour nous, on trouve souvent des clients. Qu'ils se fassent descendre ainsi que nos hommes ça ne me plait pas du tout...

- Tout se que tu voudras tant que je suis payer et que y'a de l'action.

- Vous trouverez des pilotes avec des transporteurs léger au quai. Ils vous mèneront a Archangel... J'espère pour toi que vous en finirez avec cette plaie. Si t'arrive a lui faire la peau je veut sa tête tu m'entend Vackion ? Je veut sa putain de tête ! Cet enfant de salaud a tuer pas mal de mes hommes !.

Le Commandant descendit alors les escaliers, fit signes a ses hommes et ils commencèrent a avancer vers les quais...

...a suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonoa Guevara

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Oméga
Exprimez-vous! : I'm in a fight with the world but I'm winnin'♪

Identité
Race: Biotique Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : //

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Jeu 5 Aoû - 19:05


Conclusions sur l'Au-Delà : Cette boite n'avait rien de plus ni de moins que toutes les autres que Leonoa avait pu visiter sur Oméga. Les mêmes boissons, la même musique bruyante et insipide, la même clientèle de drogués et de paumés, dansant dans un effort pour oublier la m*rde que c'était que de vivre sur Oméga. Leo se rangeait dans la catégorie "paumés". La drogue n'avait jamais été son truc.
Il n'y avait qu'Aria et les autres mercenaires qui trouvaient leur compte à vivre ici. Leo était régulièrement tentée par l'idée, histoire d'arrondir un peu ses fins de mois, mais elle ne voyait pas comment elle pourrait racketter de pauvres diables, ou expédier de la drogue aux quatre coins de la galaxie... Et être capable de se regarder dans un miroir après ça. Elle avait ses défauts, mais elle avait aussi ses principes. Le vieux Monteiro et ses anciens supérieurs de l'Alliance n'y étaient pas pour rien. En tout cas, c'est ni l'école de l'orphelinat ni la police de Rio qui lui avaient appris à se tenir.

Bref. Tout ça pour dire qu'elle s'était tirée de ce trou au fond d'un trou, et qu'elle n'avait même pas pris la peine de ressortir par le niveau supérieur. Après tout, autant explorer le quartier pendant qu'elle était là... Et repérer rapidement un coin où on vend à manger. Le dernier repas de la jeune biotique remontait à quatre heures plus tôt, et il n'avait consisté qu'en une brochette d'une viande à l'origine douteuse. Ça ne pesait pas très lourd sur l'échelle des 4500 calories qu'elle était sensée consommer chaque jour pour combler pleinement ses besoins (dixit les affiches des rations au mess où elle mangeait à l'armée). De toute façon, depuis qu'elle avait pris congé des militaires, elle n'avait probablement plus jamais avalé ses 4500 calories par jour. Mais dans la mesure où elle utilisait beaucoup moins ses capacités biotiques, elle n'en souffrait pas vraiment. La sensation de son estomac lui était devenue si familière qu'elle ne se plaignait plus que pour la forme.

Un coup d'œil lui fit vite comprendre que ce quartier là était encore pire que celui qu'elle habitait deux jours plus tôt. Un butarien assis par terre au milieu des caisses la fixait sans la voir, ses quatre yeux mi-clos, embrumés par Dieu savait quelle drogue. Leo porta la main à sa poitrine, là où reposait la médaille militaire portant son nom, cachée sous l'encolure de son vêtement. Certes, ce n'était pas un crucifix, certes également, la foi de la brésilienne était au plus bas ces derniers temps (depuis longtemps, en fait), mais elle gardait certains tics. Une ombre de pitié et de compassion passait souvent sur son visage quand elle croisait ce genre de type, et disparaissait aussitôt qu'elle se rappelait l'absurdité du geste. Dieu n'existait pas, sinon elle aurait un vaisseau piloté par un Appolon entièrement dévoué à sa cause, qui lui ferait visiter toute la galaxie.
Leo réprima une grimace. N'importe quoi. Elle reprit vivement son chemin, dépassant d'autres junkies, jusqu'à un groupe de vortchas, qui l'empêchèrent de passer. Elle n'avait pas eu le temps de s'éloigner de plus de trois mètres de la porte du club...

Toi donner nous tes crédits ! Toi pas résister ou nous récupérer les crédits sur ton cadavre ! lâcha-t-il, la main sur le fusil à pompe accroché dans son dos.
Leo soupira, exaspéré. Elle n'était pas assez imbibée pour trouver la situation amusante. Elle évalua rapidement la situation. Ils étaient trois, un seul était sérieusement armé. Les deux autres n'avaient que des couteaux. La jeune femme croisa les bras, décidant d'attendre qu'ils ne l'attaquent vraiment. En tout cas, elle ne gaspillerait pas sa salive pour eux.
Le premier vortcha s'égosilla encore une seconde, puis dégaina son arme. Il ne compris sûrement jamais ce qui se passa ensuite. En un pas, Leo fut devant son nez, saisit le canon du fusil sans l'enlever des mains de son propriétaire, à qui elle coupa le souffle d'un magistral coup de crosse dans les côtes. Il lâcha son arme et porta ses mains à son ventre, baissant la tête sous le choc. Erreur. Le fusil toujours tenu par le canon, l'ex militaire utilisa cette fois la crosse pour asséner un autre coup sur la tête de l'inconscient, qui s'effondra, assommé. L'un des deux autres sortit son couteau et se rua vers elle. Elle esquiva la charge d'un pas sur le côté, saisissant par la même le bras armé de son agresseur. Elle n'eut qu'à tirer un peu et, pris dans son élan, il chuta dans un magnifique roulé-boulé. Leo se mit soudain à dégager une caractéristique lumière bleue. Elle tendit un bras en avant, soulevant le vortcha aussi haut que le plafond le permettait, avant de l'écraser violemment contre un tas de caisses. Celui-ci étant hors-jeu, elle se retourna vers le troisième larron, qui la dévisageait avec stupeur.

Je sors mon arme ou tu te casses ? fit-elle, non sans le gratifier d'un regard mauvais.

L'abruti partit brusquement en courant, bizarrement sans rien répliquer. Leo relâcha alors la tension de ses muscles, et son champ biotique disparut. Secouant doucement la tête, elle fit demi-tour. Cet incident lui avait donné envie d'un 4e verre. Elle s'apprêtait donc à retourner au club. Le junkie de tout à l'heure n'avait pas sourcillé devant la scène qui venait de se jouer. La jeune femme allait passer la porte de l'Au-Delà, quand elle remarqua le turien en uniforme de soleil bleu qui la fixait sans gêne, cigarette à la bouche.

Quoi ? fit-elle sèchement. J'ai fait quelque chose de mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gern Vackion

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 03/08/2010

Identité
Race: Turienne
Planète natale: ...
Profession / rang : Commandant des Soleils Bleus

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Jeu 5 Aoû - 19:52

Gern était tranquillement en train de fumer une cigarette a l'extérieur de l'Au-Dela avec son commando en train de discuter entre eux en attendant les consignes, quand une humaine mis K.O deux Vortchas et en fit fuir un dernier... Bien sur le Commandant avait vu toute la scène et esquissait un sourrir en voyant la biotique se battre avec tant de talents.

- Quoi ?

Fit-elle sèchement.

- J'ai fait quelque chose de mal ?

Le Turien, cigarette a la bouche, s'approcha de l'humaine et lui parla avec gentillesse malgré son caractère de pourrie... Il semblerait que Vackion est un petit faible de question... "technique" avec les humaines biotiques... Etrange pour un soldat issu d'un peuple qui a combattut les humains et qui restent méfiants envers les adeptes.

- Très douée la petite... Excellent même.

Gern continuait a fumer pendant que son commando se rapprochait de lui comme s'ils avaient sentis un danger... Merill activant ses pouvoirs biotiques et étincelante comme une lampe bleue et Sakherr qui écrasa ça cigarette pour sortir son arme de poing au cas ou...

- Gern, quest-ce qu'elle veut celle la ? En plus elle a allonger 2 de ces crevards de Vortchas c'est pas une petite miss celle la, ça a l'air d'être une caïd ! Comme Merill... D'ailleurs elle a pas trop l'air de l'apprécier des masses.

Le Commandant repris alors la conversation avant que l'humaine déchainée commence a parler.

- Vous n'avez pas l'air d'avoir ni de travaille, ni d'argent... Quest-ce que vous diriez si je vous trouvait un job ? Même a temps partiel je m'en fou... Un gars la ... Un dénommé "Archangel" cet enfoiré a tuer pas mal des gars de mon pote Tarak, le boss des Soleils Bleus de la station... Ce type se prend pour une sorte de super-héros des bas quartiers, il veut chasser la pègre et les mercenaires d'Oméga ! Si ça c'est une idée de con...

Bien sur ceci etait effectivement une proposition d'emplois. Il voulait recruter cette jeune femme comme Freelance pour se lancer a la poursuite d'Archangel. Pour ce qu'en savait Gern, lui et son équipe était apte a flinguer plusieurs gars d'affiler... Un commando de 6 personnages avec de bonnes qualités pour soutenir les forces en présence sur Oméga pourrait surement faire tomber ce salopard de justicier...
Bien sur le commando comprenait deja une biotique, mais une deuxième serait surement intéréssant. Surtout une biotique sans argent...
Oméga etait une station remplie de toutes les crevures de la galaxie, et le fait qu'un super-flic qui débarque d'on ne sais ou pour tuer les petits truands allait faire tomber le commerce des mercenaires... Tout ceux qui etait disposés a aider les Soleils Bleus etaient acceptés, encore plus du côté du Commandant Vackion qui voulait être le premier a lui loger une balle dans la peau pour lui faire comprendre que les héros ça n'existe pas.

- Vous serez très bien payer par les Soleils Bleus... Et aussi par tout les petits salauds qui ont foutu une prime sur sa tête ainsi que celle de sa foutue équipe. Je suis sur qu'une nana comme vous accepterais surement une telle opportunitée. Surtout qu'avec vos talents vous pourriez faire des ravages considérables... N'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonoa Guevara

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Oméga
Exprimez-vous! : I'm in a fight with the world but I'm winnin'♪

Identité
Race: Biotique Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : //

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Jeu 5 Aoû - 20:42

Le turien en face de Leo ne se démonta pas. Il prit même la liberté de s'approcher d'elle. La biotique ne cilla pas non plus. Elle jeta un bref coup d'œil au reste de son commando, déjà sur les nerfs alors qu'elle n'avait encore rien fait d'hostile envers eux. Entre celui là, la biotique au regard mauvais et le butarien à la gâchette nerveuse, ça faisait une belle brochette de cow boys. La jeune femme réprima une moue dégoûtée en pensant que c'était des mecs de ce genre qui coupaient l'eau de sa chambre pour la racketter.

- Très douée la petite... Excellent même.

Deuxième mauvais point pour lui : la traiter de petite.

- Gern, quest-ce qu'elle veut celle la ? En plus elle a allonger 2 de ces crevards de Vortchas c'est pas une petite miss celle la, ça a l'air d'être une caïd ! Comme Merill... D'ailleurs elle a pas trop l'air de l'apprécier des masses.

Tiens... Le butarien se débrouillait bien mieux que son chef ! Sages paroles que les siennes à propos du fait qu'elle était tout sauf une "petite".
Donc, la biotique qui se prenait pour une terreur portait le doux nom de Merill. Et la tête de Leo ne lui revenait pas. Triste pour elle. De toute façon, dans 30 secondes, miss Guevara leur tournerait le dos avec désinvolture, et reprendrait sa route vers son 4e verre de liqueur krogane.

- Vous n'avez pas l'air d'avoir ni de travaille, ni d'argent... Quest-ce que vous diriez si je vous trouvait un job ? Même a temps partiel je m'en fou... Un gars la ... Un dénommé "Archangel" cet enfoiré a tuer pas mal des gars de mon pote Tarak, le boss des Soleils Bleus de la station... Ce type se prend pour une sorte de super-héros des bas quartiers, il veut chasser la pègre et les mercenaires d'Oméga ! Si ça c'est une idée de con...

Eut-elle eu la bouche pleine qu'elle aurait avalé de travers. Leonoa, qui avait déjà esquissé un mouvement vers la porte de l'Au-Delà, s'arrêta brusquement, et se retourna vers le turien. Elle croisa les bras et le laissa finir, le visage impassible. En fait, elle avait envie de faire un truc qu'aucun de ces trois là n'aurait apprécié.

- Vous serez très bien payer par les Soleils Bleus... Et aussi par tout les petits salauds qui ont foutu une prime sur sa tête ainsi que celle de sa foutue équipe. Je suis sur qu'une nana comme vous accepterais surement une telle opportunitée. Surtout qu'avec vos talents vous pourriez faire des ravages considérables... N'est-ce pas ?

Voilà, c'était fait. D'exaspérée elle était passée à en colère. Ce mec voulait dégommer la seule âme qui valait quelque chose sur ce caillou. De plus, elle avait horreur qu'on l'appelle "nana". Elle inspira profondément, dans un effort pour pouvoir ouvrir la bouche sans lui cracher à la figure.

Résumons les choses, posa-t-elle, mâchoire serrée. Vous êtes en train de me demander si, pour une somme rondelette, je mettrai mes capacités biotiques à disposition des Soleils Bleus, c'est à dire, d'une sale bande de mercenaires qui me rackettent déjà alors que je n'ai passé qu'une nuit dans ce quartier, pour démonter le seul mec qui a le cran de leur tirer dans les pattes ?

Les sourcils haussés, Leo fixait le turien droit dans les yeux. Elle se fichait royalement de le froisser, lui ou ses comparses. Elle n'avait peut-être pas les moyens de lutter contre eux, mais elle ne se sentait pas obligée de faire ami-ami. Oh, bien sûr, il y avait un moyen d'acheter la biotique. Mais elle doutait fort qu'une récompense donnée à une freelance par des mercenaires ne suffisent pour lui payer la seule chose qui lui ferait changer d'avis : un vaisseau.
Elle ajouta avec insolence,

Je n'ai rien oublié, j'espère ? A votre avis, ça vaut combien de crédits, de me demander de faire ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gern Vackion

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 03/08/2010

Identité
Race: Turienne
Planète natale: ...
Profession / rang : Commandant des Soleils Bleus

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Jeu 5 Aoû - 21:29

Gern regardait l'humaine exprimer de nombreuses émotions avec son visage... Il trouvait ça hilarant de la voir s'énervée, vu comment elle avait agit avec les Vortchas il savait qu'elle était émotive et impulsive. C'est exactement se qu'il fallait a l'équipe, deux fonceuses.

- Résumons les choses.

Posa-t-elle avant de continuer la conversation avec vigueur.

- Vous êtes en train de me demander si, pour une somme rondelette, je mettrai mes capacités biotiques à disposition des Soleils Bleus, c'est à dire, d'une sale bande de mercenaires qui me rackettent déjà alors que je n'ai passé qu'une nuit dans ce quartier, pour démonter le seul mec qui a le cran de leur tirer dans les pattes ?

Le Commandant Vackion ralluma une cigarette et pris quelques secondes a fumer . Pendant se temps la, les compères se firent rejoindres par deux autres mercenaire, une femme et un butarien. C'était Anya et Rulussh, la sentinelle qui ne parle pas des masses et le vétéran aux paroles de sagesse.
Ceux la par contre ne sortirent pas les armes, voyant que les deux autres le faisaient deja. La fille se contenta juste de fumer elle aussi.
Et c'est la que la biotique repris .

- Je n'ai rien oublié, j'espère ? A votre avis, ça vaut combien de crédits, de me demander de faire ça ?

Gern se mis a rire des paroles de la fille se tenant devant lui. Son insolence lui plaisait, aussi, elle avait du cran elle aussi et elle pouvait être réellement utile au commando, même en ne respectant les ordres qu'a demi-mesure.

- T'es amusante toi comme humaine. Ouai on est une bande de raclures qui veulent dézinguer le seul taré qui nous tienne tête. Car justement c'est le seul et c'est une putain d'abomination que je vais m'efforcer de crever joyeusement. Rondelette ? Oh ma chère, si tu savais combien vos sa tête si c'est nous seuls qui le liquidons... Surtout que je te paierais un supplément moi même car j'veut être le chef de la première escouade a liquider cet abrutis... Alors pour une fille qui a du cran et qui en plus est fauché c'est pas une proposition a prendre a la légère, surtout qu'ici on est dans les systèmes Terminus, alors la loi et les règles...
Quand on l'auras descendu, la seul chose que t'auras a te reprocher c'est d'avoir tué un type dont tu ne connaissait rien. Je ne pense pas que cela te pause de problème vu se que tu a fait aux Vortchas pas vrai ? Ne te fait pas passer pour une sainte.


Le Turien, toujours en train de fumer souriait bêtement, la biotique etait dans une impasse sociale. Jamais elle ne trouverais d'autre boulot qui payait autant dans tout Oméga, surtout si elle a des dons de tueuse aussi prononcé... Bien sur ça serait dangereux, mais vu se qu'elle a fait aux Vortchas, Gern savait qu'elle ne refuserait que quelques temps la proposition...
Mais Gern avait d'autres idées en tête, peut être pourrait-elle rejoindre son équipe un peu plus longtemps ? Une recrue avec des dons pareils ... C'est tentant.

- Accepte, ça vaut mieux pour toi. Et ce n'est pas des menaces. Bien entendu ça ne feras pas de toi une Soleil Bleue, tu seras Freelance, mais tu seras bien payer, j'te l'assure.

Vackion continuait de fumer en attendant une réponse positive pour commencer a se mettre en chasse du soi-disant "héros" et semblait être attirer par l'humaine, enfin, il ressentait comme un lien d'une amitié qui allait se formée. Il etait très bon pour se faire des amis. Dans un dernier mouvement et parole avant qu'elle ne réponde, il demandat avec sourir...

- Cigarette ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonoa Guevara

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Oméga
Exprimez-vous! : I'm in a fight with the world but I'm winnin'♪

Identité
Race: Biotique Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : //

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Ven 6 Aoû - 0:00

Leonoa regarda arriver les deux autres mercenaires avec indifférence. Ceux là avaient un peu moins l'air de chiens enragés. Toujours ça de gagné... En tout cas, elle commençait à se lasser de cette conversation. Ce Gern lui tapait sur les nerfs, avec ses clopes et sa désinvolture. Déjà que Leo n'était pas douée pour cacher ses émotions, avec trois fonds de vinasse krogane dans l'estomac, ça devenait presque mission impossible. Et ça l'agaçait royalement de savoir qu'en ce moment, n'importe qui pouvait lire les émotions sur sa frimousse aussi facilement que sur un terminal extranet.

- T'es amusante toi comme humaine. Ouai on est une bande de raclures qui veulent dézinguer le seul taré qui nous tienne tête. Car justement c'est le seul et c'est une putain d'abomination que je vais m'efforcer de crever joyeusement. Rondelette ? Oh ma chère, si tu savais combien vos sa tête si c'est nous seuls qui le liquidons... Surtout que je te paierais un supplément moi même car j'veut être le chef de la première escouade a liquider cet abrutis... Alors pour une fille qui a du cran et qui en plus est fauché c'est pas une proposition a prendre a la légère, surtout qu'ici on est dans les systèmes Terminus, alors la loi et les règles...
Quand on l'auras descendu, la seul chose que t'auras a te reprocher c'est d'avoir tué un type dont tu ne connaissait rien. Je ne pense pas que cela te pause de problème vu se que tu a fait aux Vortchas pas vrai ? Ne te fait pas passer pour une sainte.


Alors là, il venait de dire une ENORME connerie. A se demander si il avait réfléchi deux secondes avant de balancer ça. Depuis quand trois vortchas piqueurs de sacs à main pouvaient être comparés à Archangel ? En plus, aucun n'avait été tué. Deux assommés et un mis en fuite. Pas que ça aurait beaucoup froissé Leo que leur sort soit pire, mais quand même...
Bref. Aussi dur que ce soit à admettre pour la jeune femme, il avait au moins raison sur un point. Elle n'aurait jamais une autre occasion de se faire autant de fric en aussi peu de temps. Comment savoir si ça valait le coup de renier tous ses principes pour devenir mercenaire ? Pff... Pourquoi est-ce que les choses devaient toujours être aussi compliquée ? Voilà ce qu'elle allait faire. Se prendre une place sur un vaisseau en partance pour Illium ou Bekenstein, et se marier avec un vieux riche.

- Accepte, ça vaut mieux pour toi. Et ce n'est pas des menaces. Bien entendu ça ne feras pas de toi une Soleil Bleue, tu seras Freelance, mais tu seras bien payer, j'te l'assure.

Elle eut un rire nerveux quand il nia être en train de la menacer. Pour le coup, autant qu'il voie clairement sur sa face ce qu'elle en pensait : heureusement pour lui que c'étaient pas des menaces. Le truc chiant, c'est qu'il avait encore raison. Ça valait mieux pour elle. En tout cas, tant mieux si ça l'engageait en rien chez les Soleils Bleus. Quitte à renier tous ses principes, autant que ça ne se fasse pas sur le long terme.

Leo décroisa les bras et se pinça l'arête du nez. Elle était fatiguée, maintenant. Et cette fichue migraine était de retour. Les joies de l'ampli biotique...

- Cigarette ?

Allez, Leo. Arrête de tourner autour du pot.

Non merci. Je préfère avoir les poumons intègres si je dois partir à la chasse au justicier, lâcha-t-elle de mauvaise grâce. Le turien avait gagné cette manche. Mais elle avait encore une revendication capitale.

Et, si je dois travailler avec les Soleils Bleus, démerdez-vous pour que l'eau courante soit rétablie dans ma chambre. Et comptez pas sur moi pour payer ce service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gern Vackion

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 03/08/2010

Identité
Race: Turienne
Planète natale: ...
Profession / rang : Commandant des Soleils Bleus

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Ven 6 Aoû - 0:37

Malgré les rires nerveux et le ton sarcastique et égocentrique de Leonoa, Gern souriait et semblait désintéréssé des conséquences. Après tout, qu'est-ce qu'une biotique seule pouvais bien faire face a un commando de Soleil Bleus surarmés ? rien bien entendu, elle se ferais vite mettre en pièces.

- Non merci. Je préfère avoir les poumons intègres si je dois partir à la chasse au justicier.

Le Turien rangea alors son paquet de cigarette et continuait a fumer celle qu'il avait dans la bouche. Sourit un peu avant qu'elle ne reprenne. Il pensait que cette humaine en avais dans le ventre, elle était dangereuse mais elle serait utile et que, de toute façon les crédits n'étaient pas un problème vu que seule la gloire intéréssait le Commandant pour le moment.

- Et, si je dois travailler avec les Soleils Bleus, démerdez-vous pour que l'eau courante soit rétablie dans ma chambre. Et comptez pas sur moi pour payer ce service.

Un petit rire s'échappa et il tourna le dos a la biotique, ramassa une note de crédits et la lui lançat.

- Prend ça, une petite avance ... Pour ta flotte je vais m'arranger, mais sache quelques petites choses.
Premièrement je n'ai pas les crédits sur moi alors me tuer ne te serviras a rien sauf passer tes nerfs... Enfin si tu y arrive.
Deuxièmement si tu tente quoi que ce soit mes gars te tueront sans etats d'âmes.
Troisièmement maintenant tu est une Freelance dans mon équipe, les ordres tu les suis et tu les respectes, mais si tu trouve une erreur dans mes ordres tu a le droit de m'en parler. Aujourd'hui la chasse au z-héros est ouverte, et on a interet a ramener la tête du gibier...


Gern sortie son arme et commenca a avancer, faisant signe a la fille de le suivre.
Ils marchèrent jusqu'au quai ou se trouvaient les transporteurs et commencèrent a préparés leurs armes, compter leurs munitions et se marrer en imaginant comment ils arriveraient a tuer Archangel...
Anya se tourna vers la recrue Freelance de l'équipe pour lui dire ces simples mots :

- Je t'aime bien. Tu est drôle. Attention la bas.

Avant de continuer a s'équiper et a activer son technoblindage. Sakherr lui décida de parler autrement :

- Il va y'avoir du sport, j'espère que t'est préparée, la farouche !

Il continua a son tour les préparatifs. Merill se contentat d'un grognement et d'un regard orageux. Et vint le tour de Rulussh l'ancien...

- Tu sais, mon enfant, je suis butarien mais avec mes années de trop j'ai appris a aimer les gens. Si je tue et suis mercenaire c'est parce que je ne sais faire que ça et que... J'aime ça. Tu sais... le Commandant est pas un mauvais bougre, il est juste entreprenant et comme dans sa vie il n'a jamais été aimer de personne et n'a jamais eu se qu'il voulait il a toujours agit sans avis des autres... Ne t'inquiète pas tu t'y feras vite.

Le vieux butariens s'arma et régla son Omnitech. Un dernier préparatif avant la grande escapade, bien sur ce n'était pas sans risques car Archangel était un sacré salaupard, mais extremement doué.
Le Commandant Gern salua son équipe, ils étaient des frères et soeurs pour lui qui n'avait jamais eu de famille, c'était un salaud, mais c'était les épreuves de la vie aussi... Un salaud avec un coeur c'est pourtant courant !
Il se tourna vers la nouvelle de l'équipe, cigarette a la bouche ...

- Prête a cartonnée ce con ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonoa Guevara

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Oméga
Exprimez-vous! : I'm in a fight with the world but I'm winnin'♪

Identité
Race: Biotique Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : //

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Ven 6 Aoû - 1:29

Leonoa commençait déjà à regretter d'avoir accepté, mais il n'était pas dans son tempérament de s'arrêter en cours de route. Elle assumait les choses jusqu'au bout, même les conneries.

- Prend ça, une petite avance ... Pour ta flotte je vais m'arranger, mais sache quelques petites choses.
Premièrement je n'ai pas les crédits sur moi alors me tuer ne te serviras a rien sauf passer tes nerfs... Enfin si tu y arrive.
Deuxièmement si tu tente quoi que ce soit mes gars te tueront sans etats d'âmes.
Troisièmement maintenant tu est une Freelance dans mon équipe, les ordres tu les suis et tu les respectes, mais si tu trouve une erreur dans mes ordres tu a le droit de m'en parler. Aujourd'hui la chasse au z-héros est ouverte, et on a interet a ramener la tête du gibier...


La jeune femme attrapa au vol la note de crédit et laissa parler ce Gern. Si c'était pour dire ça, il aurait pu se taire. Il la prenait vraiment pour une débile s'il pensait qu'elle l'attaquerait maintenant. Quand au reste de son speech, c'était du gonflage de poitrine. Rien qui vaille la peine qu'elle réponde. De toute façon, elle avait dit oui, c'était pas maintenant qu'elle allait essayer de dicter sa loi.

Elle les laissa partir sur les quais, précisant qu'elle les rejoindrait cinq minutes plus tard. C'est qu'elle n'avait pas pour habitude de trimballer son flingue en boite de nuit. Elle en profita d'ailleurs pour se payer un sandwich à la viande en chemin. Tant qu'à faire d'aller au charbon, au temps que ce soit le ventre plein. Ceci fait, elle rejoignit ses nouveaux collègues sur le quai, la honte au ventre. Elle allait aider des bandits à dessouder l'unique source d'espoir des gens d'Omega, tout ça pour une poignée de crédits. Qu'ils ne comptent pas sur elle pour porter le coup fatal.

Se eu soubesse que um dia mim faltaria Rio… soupira la jeune femme.

Elle prit au moins la peine de donner son prénom aux autres, si ça pouvait les empêcher de l'appeler "gamine" ou quoi que ce soit du genre.
Peut-être qu'ils eurent l'impression qu'elle voulait discuter. En tout cas, ils trouvèrent tous un truc à dire.

- Je t'aime bien. Tu est drôle. Attention la bas.

Drôle ? Ca lui faisait une belle jambe... Elle gratifia son interlocutrice d'un haussement du sourcil droit, rappelée à l'ordre par un reste de savoir-vivre qui lui disait de ne pas simplement l'ignorer.

- Il va y'avoir du sport, j'espère que t'est préparée, la farouche !

Gamine, drôle, farouche... Elle avait gagné le gros lot ce soir. Celui là eu droit à un haussement d'épaule et elle détourna le regard, dans un effort pour leur faire comprendre qu'elle n'avait pas envie de discuter.

- Tu sais, mon enfant, je suis butarien mais avec mes années de trop j'ai appris a aimer les gens.

Pour le coup, elle tiqua. Le dernier à l'avoir appelée "mon enfant" était le vieux Monteiro. L'homme qui l'avait prise, elle, gamine des rues, à piquer dans sa boutique, et qui, au lieu de la punir, lui avait donné un sandwich, lui en promettant un autre à chaque fois qu'elle viendrait s'entraîner à la capoeira dans son gymnase. Autant dire qu'il lui avait sûrement sauvé la vie. Leo tourna la tête vers le butarien.

- Si je tue et suis mercenaire c'est parce que je ne sais faire que ça et que... J'aime ça. Tu sais... le Commandant est pas un mauvais bougre, il est juste entreprenant et comme dans sa vie il n'a jamais été aimer de personne et n'a jamais eu se qu'il voulait il a toujours agit sans avis des autres... Ne t'inquiète pas tu t'y feras vite.

Ok, elle avait été stupide de le comparer à Joao Monteiro. "Tuer parce qu'on ne sait rien faire d'autre", c'était vraiment une excuse pourrie. Il aurait mieux fait de dire qu'il aimait ça, tout simplement. Cette fois, elle hésita à le rembarrer, à tous les rembarrer. Mais elle tourna la tête et serra les dents. Il était trop tard pour reculer, et se les mettre à dos ne ferait que baisser ses chances de survivre à Archangel. C'était dingue, elle en venait à espérer qu'elle se prendrait une balle pour s'être montrée si égoïste.

- Prête a cartonnée ce con ?

Gern s'était tourné vers eux tous, mais son utilisation du féminin suggérait qu'il ne s'adressait vraiment qu'à Leo, à cet instant. Suggestion renforcée par les deux petits yeux noirs qu'il tenait braqués sur elle. Regard que la biotique soutint sans ciller, sans rien dire pour autant. La mâchoire toujours aussi serrée, elle hocha la tête de façon à peine perceptible.

Allez, qu'on en finisse. maugréa-t-elle à voix basse.

Bizarrement, l'alcool ne dérangeait plus sa vision ni son équilibre. Son mal de crâne avait disparu. Elle n'avait même pas un peu faim. Comme si son corps faisait le maximum pour qu'elle soit pleinement consciente de ce qu'elle allait faire. C'est dégueulasse. La vie n'est qu'une longue suite d'injustice, se dit-elle pour la deuxième fois de la soirée, pour la énième fois depuis sa naissance. Mais cette reprise de contrôle avait au moins un avantage. Leonoa ne montrait plus trace de la moindre émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gern Vackion

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 03/08/2010

Identité
Race: Turienne
Planète natale: ...
Profession / rang : Commandant des Soleils Bleus

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Ven 6 Aoû - 1:58

- Allez, qu'on en finisse.

Une simple petite phrase qui voulait tout dire.
Le groupe embarqua dans le petit transporteur pour aller dans un des quartiers d'Omega. L'escouade d'Archangel était coincé dans un grand appartement, ils étaient cernés mais se défendait fièrement...
Gern avait la gachette qui le chatouillait, il était prêt a tirer sur le justicier, prêt a affronter un vrai adversaire...
Le Commandant remontait ses souvenirs dans son passé... Violence, bataille, punitions... Insultes de son propre père alcoolique... Gern etait juste un gamin a passé douloureux, et il est devenue une pourriture a temps plein, un membre du Soleil Bleu, un groupe de mercenaire qui n'avait aucune morale... Du moins pour la plupart.
Le Turien adressa la parole a la biotique, cette fois avec une voix plus douce ...

- Tu sais... Si on en est la c'est pas par gout de meurtre. Ok on a appris a aimer ça, mais de base... Merill est une fille qui a dut s'enfuir car elle se faisait battre... Elle en a perdue patience et a fini par tuer ses propres parents, horrible mais c'était son seul moyen, ici, sur Oméga...
Rulussh est un ancien du Soleil Bleu. Il etait un pilote incroyable, mais quand le Conseil refusa d'aider son peuple, il dut les suivres et il ne trouva plus aucun travail... Hormis mercenaire, ça fait depuis la création des Soleils Bleus qu'il est dans le métier.
Anya... Celle la c'est moi qui l'est fait intégrée le Soleil Bleue, comme toi elle c'était fait embétée par une bande d'abrutis et elle les as éclatés... Elle ne parlait pas, traumatisme d'enfance, une orpheline, elle s'est améliorée...
Sakherr lui avait une sacrée dette a rendre a un des haut-gradés, c'est ou bien il bossait ou bien il passait a la trappe et... disont qu'il a fini par apprécier le métier.
Et moi... On s'en tape. Tout ça pour te dire qu'on est pas des pourris par choix ou par nature, c'est parce que les evenements qui nous ont marqués on fait ainsi...


Gern baissa les yeux, il ne savait pas s'y prendre pour parler, et penserais que ça toucherais la fille s'il racontait le pourquoi de chacun... C'est vrai on ne dirait pas comme ça mais... C'était une obligation pour chacun d'eux d'être chez les Soleils Bleus, ils y avaient été poussés.

Pendant qu'il parlait, le transporteur arriva prêt de la zone des tirs. Des soldats enfermés dans un batiment tirait a vue sur les gars des Soleils Bleus qui mourrait chaques minutes.
Pendant qu'ils papotaient, les tirs avaient tués au moins 5 des gars qui étaient en place, bien sur les mercenaires de Tarak étaient nombreux sur place, mais ne tenaient pas la route face aux "héros des bas-fonds".
L'équipe de mercenaire débarqua, armes en mains et se mirent tout de suite prêt d'un couvert ou se tenait l'officier des Soleils Bleus, c'était un humain bléssé a la jambe, mais il semblait donner les ordres malgré sa plaie...

- Bon bah voila les renforts attendus ! En plus ils ont du Freelance avec eux on dirait ! On va bien se marrés...

Gern sortie alors son arme, donna les ordres a l'unité qui braqua discrètement les armes vers le batiment en attendant les ordres pour ouvrir le feu... Il regardat la freelance une fois, puis s'écria en lancant un geste du bras droit vers le batiment :

- Feu a volonté ! Faites en sorte de les retenir assez longtemps pour la suite !

L'escouade commencat a tirer sur l'immeuble, les tirs d'en face avaient commencer a cesser, comme s'ils commencaient a être débordés... Ca commencait bien, jusqu'a se qu'un tir de sniper frolat la tête de Sakherr et se logea sur le sol...

- Saloperie de sniper... Faites gaffe les gars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonoa Guevara

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Oméga
Exprimez-vous! : I'm in a fight with the world but I'm winnin'♪

Identité
Race: Biotique Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : //

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Ven 6 Aoû - 3:10

Leonoa grimpa dans l'aéronef sans discuter, et trouva sa place sur un des sièges inconfortables du véhicule. Un des butariens du groupe s'installa aux commandes et l'engin décolla dans un vrombissement sourd. La brunette était mal à l'aise. Elle se revoyait une heure plus tôt, dansant sur la piste de l'Au-Delà. Elle se demandait maintenant comment elle avait pu s'en plaindre.

L'aéronef traça sa route sur quelques centaines de mètres, et Leonoa tiqua lorsqu'elle vit le nom du quartier qu'ils approchaient : Gozu. Ainsi donc, le Destin se l'était jouée ironique en faisant en sorte que sa nouvelle piaule soit à un pâté de maison de celle d'Archangel. Elle jura en portugais, assez bas pour n'attirer l'attention de personne, et reprit une expression neutre avant que quelqu'un ne remarque quoi que ce soit.

Le silence régnait dans l'aéronef, mis à part les grondements du moteur, aussi Leo faillit sursauter quand Gern s'adressa à elle.

- Tu sais... Si on en est la c'est pas par gout de meurtre. Ok on a appris a aimer ça, mais de base... Merill est une fille qui a dut s'enfuir car elle se faisait battre... Elle en a perdue patience et a fini par tuer ses propres parents, horrible mais c'était son seul moyen, ici, sur Oméga...
Rulussh est un ancien du Soleil Bleu. Il etait un pilote incroyable, mais quand le Conseil refusa d'aider son peuple, il dut les suivres et il ne trouva plus aucun travail... Hormis mercenaire, ça fait depuis la création des Soleils Bleus qu'il est dans le métier.
Anya... Celle la c'est moi qui l'est fait intégrée le Soleil Bleue, comme toi elle c'était fait embétée par une bande d'abrutis et elle les as éclatés... Elle ne parlait pas, traumatisme d'enfance, une orpheline, elle s'est améliorée...
Sakherr lui avait une sacrée dette a rendre a un des haut-gradés, c'est ou bien il bossait ou bien il passait a la trappe et... disont qu'il a fini par apprécier le métier.
Et moi... On s'en tape. Tout ça pour te dire qu'on est pas des pourris par choix ou par nature, c'est parce que les evenements qui nous ont marqués on fait ainsi...


Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous à lui déballer leur vie ? Ils espéraient quoi ? Qu'elle les rejoindrait ? Qu'elle arrêterait de les considérer comme des enfoirés ? C'était peine perdue. Et cette explication là ne tenait pas plus la route que les autres. Elle savait très bien ce que c'était qu'une vie de m*rde, et elle ne tuait pas et ne trafiquait pas à tour de bras. Cette fois, elle dit quelque chose. Elle se tourna vivement vers Gern et planta ses yeux vert émeraude dans les siens.

Ecoute-moi bien, monsieur le Roi des écorchés. J'ai jamais connu mes parents. Je ne sais pas quel jour je suis née ni où précisément. La seule preuve de l'existence de mes géniteurs c'est ça, asséna-t-elle en tirant de son vêtement la seule chose au monde qui avait de la valeur pour elle : Un vieux médaillon militaire en métal, gratté sur toute sa surface pour effacer les informations sur son ancien propriétaire. La seule inscription visible, grossièrement gravée sur le métal poncé, était en 6 lettres : Leonoa. La concernée continua son discours. Pour une fois, elle parlait calmement, articulant clairement chaque syllabe, histoire de donner à ses mots la portée qu'ils méritaient.
Je vis dans la rue depuis que j'ai onze ans. Je suis sortie de l'orphelinat sans demander l'avis de personne pour n'avoir plus à subir les autres. J'ai connu les rivalités entre les gamins des favelas, cette épine dans le pied des honnêtes gens sur Terre. J'ai volé pour me nourrir, pour m'habiller. J'ai passé ma vie à lutter, mais jamais, jamais je n'ai fait quoi que ce soit d'illégal tant que j'avais une autre option. J'ai fini sur Omega, trou à rat encore pire que celui de mon "enfance", si l'on peut utiliser ce terme. Tout ça pour dire que j'ai eu mon lot de merdes. Mais, jusqu'à aujourd'hui, j'ai toujours préféré crever que de faire du mal aux autres si ma vie n'était pas menacée. Alors par pitié, arrêtez d'essayer de vous justifier. On n'est que ce qu'on veut bien être. Ceux qui prétendent le contraire sont trop lâches pour admettre qu'à un moment, ils ont été trop faibles pour faire le bon choix. Tout comme j'ai été faible tout à l'heure quand je vous ai dit oui.

Elle garda le silence pendant quelques secondes, sans détacher son regard émeraude de celui du turien. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle n'avait pas aligné autant de mots en si peu de temps.

Faut pas t'en faire. Je me démerde avec ma conscience. J'ai accepté un contrat, j'irai jusqu'au bout. Point barre. Je ne ferai ni plus, ni moins. Et je ne me sens pas obligée de de faire ami-ami avec qui que ce soit d'entre vous.

Ceci dit, elle se renferma. La vérité était beaucoup plus compliquée que ça. Il y avait le fait qu'elle ne voulait pas s'attacher. Trop dangereux. Voilà pour ce qui était de son fait. Maintenant, à propos de ces mercenaires. Il y avait peut-être du bon en eux, mais ce n'était pas la peine qu'ils essaient de l'amadouer tant qu'ils porteraient cet uniforme.

Quelques secondes à peine après ces bonnes paroles, l'aéronef arriva sur le lieu de la fusillade. C'était un véritable massacre. Il n'y avait nulle par plus de deux mètres entre les cadavres en uniforme mercenaire. Leo sentit son pouls passer une vitesse. Elle retrouvait des sensations qui ne l'avaient plus assaillie depuis qu'elle avait quitté l'armée. Et pour l'instant, ça n'avait rien de franchement agréable.

- Bon bah voila les renforts attendus ! En plus ils ont du Freelance avec eux on dirait ! On va bien se marrés...

Ladite "freelance" gratifia ce boulet d'un regard mauvais, qu'il ne vit sûrement pas, trop occupé à donner ses ordres aux quatre vents.

- Feu a volonté ! Faites en sorte de les retenir assez longtemps pour la suite !

Leo suivit les ordres. Elle prit son couvert à côté de la porte latérale ouverte de l'aéronef, activa ses munitions à distorsion, et commença à distribuer les pruneaux. Elle tirait et rechargeait avec une assurance et une efficacité qui trahissaient l'entraînement. En vérité, tout ça était un peu loin, mais ce n'était pas le genre de chose qui s'oublie. A ce niveau, ça tenait plus du réflexe que de la simple aptitude. Cependant, l'équipe d'Archangel maîtrisait son affaire, et pour l'instant, la biotique ne faisait que tirer dans le vide. Tant mieux, ne put-elle s'empêcher de penser.

C'est à ce moment qu'une balle siffla dans l'habitacle. Le cœur de Leo manqua un battement, mais elle se ressaisit vite, déglutissant difficilement. Ce n'était même pas vraiment de la peur, enfin... On peut dire que son corps et son instinct de survie s'évertuaient à une réaction de circonstance, mais son esprit n'avait pas plus peur maintenant que pendant les entraînements et les combats qu'elle avait déjà vécu. Et puis... Ce n'était pas comme si elle considérait la vie comme particulièrement précieuse. Elle reporta son attention sur la fusillade alors que Gern s'énervait.

- Saloperie de sniper... Faites gaffe les gars !

Sages paroles. Archangel était à la hauteur de sa réputation. Tout ce que Leo réussit à voir de lui fut son casque. Un turien. Ça par exemple. Elle fit un effort pour empêcher son esprit de dériver vers des pensées du genre "Bien joué, mec, continue à nous plomber ! C'est tout ce que je mérite !" et fit appel à son entraînement militaire pour vider son esprit et se concentrer sur le combat. Dans cette situation où la moindre imprudence pouvait lui causer un joli trou dans le crâne, la brésilienne en vint un instant à envier ses camarades. Eux, au moins, n'avaient pas de tels problèmes de conscience et donc, de concentration.

Les balles fusaient de tous les côtés, mais les seules pertes étaient subies par les Soleils Bleus. Aucune attaque n'avait encore trouvé sa cible dans le clan du justicier. Tout ça mettait trop de temps, et Leonoa savait qu'une décision serait prise dans les secondes à venir. La situation actuelle ne débouchait sur rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gern Vackion

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 03/08/2010

Identité
Race: Turienne
Planète natale: ...
Profession / rang : Commandant des Soleils Bleus

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Ven 6 Aoû - 14:20

- Ecoute-moi bien, monsieur le Roi des écorchés. J'ai jamais connu mes parents. Je ne sais pas quel jour je suis née ni où précisément. La seule preuve de l'existence de mes géniteurs c'est ça.

Gern se souvenait de ce que lui avait dit la Terrienne. Tout en lui montrant un médaillon limitaire abîmé. Le Turien avait dit tout ça... Non pas pour la faire avoir une meilleure hypothèse, mais au moins calmer son jugement...
Puis elle repris.

- Je vis dans la rue depuis que j'ai onze ans. Je suis sortie de l'orphelinat sans demander l'avis de personne pour n'avoir plus à subir les autres. J'ai connu les rivalités entre les gamins des favelas, cette épine dans le pied des honnêtes gens sur Terre. J'ai volé pour me nourrir, pour m'habiller. J'ai passé ma vie à lutter, mais jamais, jamais je n'ai fait quoi que ce soit d'illégal tant que j'avais une autre option. J'ai fini sur Omega, trou à rat encore pire que celui de mon "enfance", si l'on peut utiliser ce terme. Tout ça pour dire que j'ai eu mon lot de merdes. Mais, jusqu'à aujourd'hui, j'ai toujours préféré crever que de faire du mal aux autres si ma vie n'était pas menacée. Alors par pitié, arrêtez d'essayer de vous justifier. On n'est que ce qu'on veut bien être. Ceux qui prétendent le contraire sont trop lâches pour admettre qu'à un moment, ils ont été trop faibles pour faire le bon choix. Tout comme j'ai été faible tout à l'heure quand je vous ai dit oui.

Le Commandant Vackion se contenta de baisser la tête a ce moment la.

- Faut pas t'en faire. Je me démerde avec ma conscience. J'ai accepté un contrat, j'irai jusqu'au bout. Point barre. Je ne ferai ni plus, ni moins. Et je ne me sens pas obligée de de faire ami-ami avec qui que ce soit d'entre vous.


Puis revint le brouhaha de la bataille repris pendant qu'il était de ses pensées, de nombreuses pertes alliées étaient sur le sol gisant dans le liquide sanguinolant qui comblait le sol du quartier...
Les tirs continuaient et aucune conclusion ne venait, les Soleils Bleus n'avaient touchés aucun membres de l'équipe d'Archangel et dans le sens contraire, ils avaient fait de nombreux morts.
Archangel était un excellent tireur et son équipe aussi était très bonne. Une impression qu'ils n'allaient jamais en finir avec lui... Et qu'il allait s'en sortir.
Il suffisait pourtant juste d'une diversion suffisante pour qu'un petit groupe puisse passer sur le côté du batiment et les prendres par surprise, les tirs constants bloquait la vision d'Archangel, mais ils avaient toujours une vue d'ensemble...
Il aurait fallu que quelqu'un s'affiche du coté opposé a l'ouverture.

- Hé ! La biotique ! J'vais avoir besoin de toi. Va nous falloir nous séparez, une équipe de diversion et une autre d'infiltration. Tu va m'accompagner pour infiltrer la zone avec Merill, deux biotique pourrons faire des dégats dans un espace aussi confiné que cet appartement. Sakherr meneras l'équipe de diversion sur l'autre côté, en se faisant passer pour une équipe qui veut la jouer "discretos".
Anya l'accompagneras, son technoblindage seras utile, ainsi que Rulussh.


Sakherr, Rulussh et Anya commencèrent a partir vers l'opposé d'ou ils devaient aller pour accomplir leur mission, il se trouvèrent un couvert et avancèrent prudemment, et ce qui devait arriver arrivas, et l'équipe cru a une entreprise d'infiltration ratée et il tirèrent leurs salves sur les trois compères...
A ce moment la, Gern fit signe aux autres de le suivre et demandat aux Soleils Bleus qui tenaient la position de tirer au maximum pour aveuglé l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonoa Guevara

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Oméga
Exprimez-vous! : I'm in a fight with the world but I'm winnin'♪

Identité
Race: Biotique Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : //

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Ven 6 Aoû - 23:41

Et ce qui devait arriver arriva. Comme l'avait prévu Leonoa, un ordre fut donné par Gern.

- Hé ! La biotique ! J'vais avoir besoin de toi. Va nous falloir nous séparez, une équipe de diversion et une autre d'infiltration. Tu va m'accompagner pour infiltrer la zone avec Merill, deux biotique pourrons faire des dégats dans un espace aussi confiné que cet appartement. Sakherr meneras l'équipe de diversion sur l'autre côté, en se faisant passer pour une équipe qui veut la jouer "discretos".
Anya l'accompagneras, son technoblindage seras utile, ainsi que Rulussh.


M*rde. jura Leo intérieurement. Elle espérait qu'elle n'aurait pas à participer à l'exécution, histoire d'avoir ça de moins sur la conscience. Râpé. En plus, son avis sur la question, c'est que c'était du pur suicide. Ils étaient une dizaine là-dedans. La diversion serait utile pour entrer dans l'appart', mais aussitôt que l'équipe d'Archangel aurait capté l'arnaque, cette pièce deviendrait un piège pour l'équipe.

De toute façon, il était trop tard pour protester, Sakherr, Anya et Ruluush étaient déjà à terre. Leo serra les dents presque à se faire une crampe à la mâchoire. En fait, à peu près tous ses muscles se tendaient à se rompre. Heureusement pour son flingue, il était solide. Sinon... Eh bien, la crosse serait actuellement en bouillie. Il y avait une part de stress, mais pour l'essentiel, la biotique se préparait. Elle allait bientôt devoir mobiliser son corps et son esprit si elle voulait une chance d'en sortir en vie, et elle accumulait de l'énergie. C'était la façon la plus épuisante de le faire, mais aussi la plus rapide.

Elle ne put quand même s'empêcher de dire au turien ce qu'elle pensait de tout ça.

Ça marchera pas, Gern ! Ils se détourneront des assaillants d'en bas dès qu'on aura posé un pied dans cette baraque ! Ils sont une dizaine, et on n'est que 3, biotiques ou pas !

Pour être honnête, elle ne s'attendait pas à ce qu'il tienne compte de sa remarque. D'une, parce qu'il avait beaucoup plus insisté sur le fait qu'elle devrait suivre les ordres que sur le fait qu'elle pouvait donner son avis. De deux, parce qu'il était un peu tard pour reculer, dans la mesure où les trois autres étaient déjà sur le champ de bataille.

Bingo. Il ne répondit rien. Leo décida de ne pas lui en tenir rigueur. Elle n'avait pas parlé fort et, entre le moteur de l'aéronef et le bazar de la fusillade, il n'avait pas dû entendre. De toute façon, ils étaient arrivé à la hauteur d'une fenêtre latérale, et Gern faisait signe d'avancer. La vitre fut explosé par une balle, et les trois assaillants s'engouffrèrent par l'ouverture. La jeune femme roula à couvert derrière une banquette, et ouvrit le feu. Ne disposant pas de la protection d'une armure ou d'un bouclier, elle mobilisait ses pouvoirs biotiques dans une barrière des plus épaisses, histoire d'avoir une chance de sortir vivante de ce f**toir. Seul problème, une telle protection lui demandait trop d'énergie pour qu'elle puisse lancer une attaque biotique sur l'équipe d'Archangel.

Ces derniers avaient déjà repéré la mascarade, et commençaient à canarder les positions du groupe de Gern. Un instant, Leo pensa à réduire sa barrière pour lancer une attaque, au moins pour se donner une seconde pour respirer, mais elle se ravisa quand une munition perforante passa au travers de la banquette, à trois centimètres de sa tête. Elle déglutit et redoubla d'effort pour maintenir sa barrière sans faiblir. Ils se faisaient plomber à un tel rythme que la biotique n'osait même pas bouger pour trouver un meilleur couvert.

Un grognement du côté de l'équipe d'Archangel signifia à la jeune femme que quelqu'un avait visé juste. Merill, vu le demi-sourire sur son visage. Sourire qui ne tarda pas à s'évanouir. Elle en avait donc touché un, mais n'avait fait que le blesser. Leo ressentit malgré elle un certain soulagement. Mais elle resta concentrée. Même si elle s'évertuait à l'oublier, c'était une militaire.

Elle s'apprêtait à rempiler pour un nouvel assaut, quand elle remarqua que l'intensité de la fusillade diminuait. Les coups sourds et caractéristiques des fusils de précisions et des pistolets lourds avaient disparu. On n'entendait plus que des mitraillettes et des fusils d'assaut, et les tirs n'étaient pas ciblés. Ils balayaient l'ensemble de la zone où l'équipe était à couvert.

Gern, ce sont des tirs de couverture, cria-t-elle.

Un bref coup d'oeil sur la scène confirma ses soupçons. Même Archangel avait rangé son fusil à lunette et tirait sans vraiment regarder où. Lentement, mais sûrement, ils reculaient.

Ils sont en train de se tirer ! hurla Leo, sans réussir pourtant à y mettre autant de conviction que voulu. Bien sûr qu'elle était soulagée. Parce qu'en face, ils s'en étaient sortis, mais aussi, et surtout parce qu'elle s'en était sortie. Il était temps. Elle peinait à maintenir sa barrière biotique. L'odeur du sang la titillait, et elle sentait le liquide chaud couler de son nez. Elle se jura à cet instant de s'entraîner plus intensément à la biotique. Seul problème, la mission était un échec. Elle avait peur de ne pas toucher sa paie, et elle savait quelle galère ce serait pour elle que d'investir encore plus dans la nourriture.

Bref. Pour le moment la mission n'était pas vraiment terminée. Gern, Merill et Leonoa sortirent de leur couvert aussi tôt que possible, et tentèrent de suivre les fuyards, qui descendaient un escalier. Mais, le temps de les rejoindre, ils avaient franchi et verrouillé une porte, et le bruit de deux transporteurs retentissait derrière elle.

Leo laissa tomber ses mains et ses épaules, rangea son arme et essuya le sang de son nez du revers de la main. Elle s'appuya contre un mur, ignorant ses deux compagnons, qui râlaient de concert. Elle faisait ce qu'elle pouvait pour ne rien montrer, mais elle n'en pouvait plus. Sa vision se brouillait, ses oreilles bourdonnaient et sa tête lui donnait l'impression d'être sur le point d'exploser. Finalement, elle n'aurait peut-être pas dû se lancer là dedans après 24h sans dormir et une soirée en boite de nuit. Elle fit un effort pour écouter. Mais c'était peine perdue. Elle n'entendait qu'à moitié, et n'arrivait pas à se concentrer suffisamment pour saisir le sens des paroles. Elle jura en portugais. Le fait de relâcher leur pression avait déclenché tous les maux latents qui la guettaient depuis quelques minutes.

Deux secondes. Désolée, je... Qu'est-ce que vous disiez ? Je vous demande juste... Une seconde. Ça va. Ça va aller... articula-t-elle, autant pour se convaincre elle-même que pour convaincre les autres.

Elle se prit la tête dans les mains. En bonus, elle était en colère. S'il y avait bien quelque chose qu'elle détestait encore plus que de se trouver en situation de faiblesse, c'était de montrer aux autres à quel point elle l'était, faible.

Leo jura une deuxième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gern Vackion

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 03/08/2010

Identité
Race: Turienne
Planète natale: ...
Profession / rang : Commandant des Soleils Bleus

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Sam 7 Aoû - 0:15

La mission avait été un fiasco ! Enfin... C'est ce que les autres croyaient. Pourquoi une simple équipe de trois aurait été envoyée contre une escouade entière ? Tout simplement parce que le but n'était pas de les tués...
Le Commandant Vackion s'approcha de la biotique récemment recrutée et s'appretait a lui dire ainsi qu'aux autres que ce n'était pas totalement foiré mais elle se tenait la tête en disant ...

- Deux secondes. Désolée, je... Qu'est-ce que vous disiez ? Je vous demande juste... Une seconde. Ça va. Ça va aller..

Gern compris tout de suite de quoi il en retournait. C'était un mercenaire mais lui aussi avait un coeur, c'était désormais un membre de son équipe alors il ne pouvait pas la laissée comme ça...

- Hey ! Les autres sont deja au courant, mais notre but etait pas de les tués... Mais de les faire fuirs vers une zone bouchée. Ils sont tombés dans le panneau on va pouvoir les coincés ! J'vois que tu supporte pas l'echec, hé bien... nous n'avons pas échoués, et on ferais mieux de se dépéché si on veut les choppés, Sakherr et les autres sont deja en route !

Le Turien ramassa se qu'il pouvait, contacta les autres pour leur dire de continuer l'avancée...

<< Sakherr, ou vous en êtes de votre avancée ? Vous les avez trouvés ? >>

<< Ouaip qu'on les as trouvés ! On tiens la position avec les gars qui nous ont rejoins, mais ces enfoirés ont bléssés Anya qui faisait diversion avec son technoblindage pour aider Rulussh... Quel con le vieux !, un tir l'a fait sortir de son couvert a un mauvais moment. Elle est salement amochée mais elle devrait s'en sortir, je fait le necessaire pour mais c'est pas de la tarte... >>

<< Tenez bon, on arrive ! >>

Gern posa sa main sur l'épaule de son équipière et dit pour une fois, avec douceur...

- Leonoa, ça va aller ?

Il se tourna vers Merill, la salua en lui disant ...

- Bon boulot Merill, continue comme ça c'est bien !

Gern cessa alors de parler, s'alluma une cigarette, rechargea son arme et commencat a courrir, clope a la bouche pour emprunter le chemin qu'avaient fait les justiciers pour s'arreter a une sorte de quai ou on voyait les transporteurs écrasés sur une plateforme plus loin, l'équipe s'en était sortie en entier mais luttait contre une troupe de Soleil Bleue en face.
Le Commandant Turien rebroussa alors chemin et repris le passage qu'ils avaient emprunter pour entrer et pris le chemin qu'on fait la deuxième équipe en courant.
Il s'écriat :

[b]- C'est notre dernière chance, on la saisie ou on est marrons !


Il n'avait jamais trouver d'adversaire comme ça. Comment Archangel pouvait être assez fort et malin pour les roulés ? Mais quel putain de mentor l'avais entrainer ? Avoir un courage pareil est iné, avoir un talent comme le sien, il avait du le développé avec un des meilleurs... Mais qui était ce foutu Archangel ? Un type sortie d'on ne sais ou avec une équipe qu'il guidait comme si c'était des clones de lui même et qu'ils savaient exactement ou se placer... Gern l'admettait, même lui ne pouvais pas faire ça.
Les tirs puissants s'entendaient, Gern atteint le point ou Anya se vidait de son sang et ou Sakherr appliquait le médi-gel avec soin, et ou était poster la dernière chance de l'équipe d'avoir la tête de ce fichu Archangel de malheur...
S'ils ne réussissaient pas et qu'Archangel trouvait un moyen de partir, c'était fichu car la position ou ils étaient était un véritable cul de sac ...
Léquipe adverse ne pouvait pas bouger sans se faire tirer, mais celle du Soleil Bleu ne pouvait plus avancer non plus... Non pas par manque de couvert, mais par manque de terrain de marche. Autour d'eux le vide complet.

[ HRP : C'est le moment pour un certain Krogan de nous rejoindre Wink, mais je n'ai pas eu d'inspiration la Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krark alkhor

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 32
Localisation : Systèmes Terminus
Exprimez-vous! : Comment prononce t'on Krark à l'envers :p ?

Identité
Race: Krogan
Planète natale: Tuchanka
Profession / rang : mercenaire

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Lun 9 Aoû - 16:49

[hrp désolé du retard j'était absent >_< ]

Aria m'avais aiguillé sur un bon moyens de se faire du fric facile, les soleils bleu recrutaient des freelances pour buter Archnagel, perso il m'a rien fait mais si je peu gagner un bonus pour aider a sa capture je m'en fou de qui c'est et de ce qu'il a fait.

- C'est ici pour le recrutement?


Le recruteur des soleil, un Butarien me répondit avec surprise;

- oui mais t'est un peu a la bourre! ils ont déjà lacé les festivités tu sais?

- pas grave, je compte pas m'attarder de toute façon.
- ok, tu sera dans la dernière vague des freelance, fait ton boulot et Gern devrait pouvoir accomplir son objectif. Prend le transport a coté de l'Au dela je les préviens de ta venue.

Sans demander mon reste, je me dirigea vers mon "taxi", destination planque d'Archangel.

Sur place on se serait cru sur Tuchanka, les coup de feu éclataient au loin, des cadavres de freelance s'empilaient un peu partout, cet Archangel avait mit le paquet on dirait. Un tel spectacle me réjouissais d'avance, contrairement a ces lopettes de freelance j'avais pas peur de m'en prendre une.

J'arrivai près d'une sorte de quai jonché de corps calcinés et de sang, j'étais arrivé au coeur de la bataille, un Turien était planté la avec le reste de ses hommes, a mon avis il va lancer la dernière offensive, celle de la dernière chance, cela se voyait dans son regard.
mince alors, cet Archangel a l'air de savoir ce qu'il fait me dit-je.

- Désolé du retard, Krark Alkhor, freelance de dernière minute, vous avez l'air d'en avoir pris plein la gueule si je peux me permettre, t'a besoin d'une bonne diversion? lui dit-je en dégainant mon lance grenade chargé a bloc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonoa Guevara

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 04/08/2010
Localisation : Oméga
Exprimez-vous! : I'm in a fight with the world but I'm winnin'♪

Identité
Race: Biotique Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : //

MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   Jeu 19 Aoû - 0:55

Leonoa se remettait petit à petit de son "abus" de biotique. Ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait. Elle avait la capacité, sans pouvoir dire si c'était un avantage, de faire abstraction de ses problèmes physiques dans certaines conditions. Ce n'était pas vraiment conscient, c'était plutôt dû à la concentration et la rage qu'elle mettait dans la bataille, les deux ayant assez d'ampleur pour ne laisser la place à rien d'autre. La rage, ça, elle maîtrisait. Quand il faut vivre seule une vie comme la sienne, c'est le genre de choses dont on a besoin tous les jours.
Mais elle n'était pas surhumaine, et il avait suffit que la bataille s'arrête pour qu'elle subisse tout à fait normalement les désagréments de trente minutes de maintien de bouclier biotique et d'une hygiène de vie pour le moins brouillon.
Gern dit quelque chose à propos de l'échec, et, dans d'autres circonstances, elle lui en aurait collé une. Il ne comprenait pas, ou ne voulait pas comprendre qu'elle priait tous ces dieux en lesquels elle ne croyait pas, des fois que l'envie les prendrait de sauver Archangel et sa bande.

Elle se massa les tempes. Communication à côté d'elle : Anya était blessée. Leo resta neutre. Règle numéro 3: ne jamais se réjouir de la souffrance d'autrui. Autant que possible... Elle avait un caractère de cochon et un sens de l'ironie régulièrement mal placé, mais la cruauté n'avait jamais fait partie de son registre.

- Leonoa, ça va aller ?

La concernée le fusilla du regard. Elle ne se souvenait pas l'avoir autorisé à la toucher. L'univers la pardonne, mais elle était à bout de patience. Si ce mec voulait la rajouter à son répertoire d'amis, il allait falloir qu'il s'y prenne autrement. Pour l'instant, c'est son fric, qu'elle voulait.
Malheureusement, il se détourna avant d'avoir pu profiter de l'incendie vert qui lui était destiné.
Il s'alluma une cigarette, encore une. Comment pouvait-il ne pas suffoquer à chaque foulée ?

Leo ramassa son arme, serra les dents, et suivit le pas. Elle souffrirait plus tard. Mon vaisseau, mon vaisseau, mon vaisseau, mon vaisseau, mon vaisseau, mon vaisseau, mon vaisseau... Un pied devant l'autre. Mon vaisseau, mon vaisseau, mon vaisseau, mon vaisseau... La biotique se jeta à couvert. Mon vaisseau. Ce serait un p*tain de vaisseau ! C'est reparti pour le bouclier biotique. Enfin... Peut-être pas, finalement. Tout ce qu'elle obtint fut un vertige. Tant pis, elle se battrait à l'ancienne. Ou peut-être pas non plus. A l'ancienne, ça voulait dire au corps-à-corps, passer par derrière, en assommer un, coller une balle à un autre, tout ça tout ça. Mais vu le no man's land entre elle et la cible... Ce serait pour une autre fois.

- Désolé du retard, Krark Alkhor, freelance de dernière minute, vous avez l'air d'en avoir pris plein la gueule si je peux me permettre, t'a besoin d'une bonne diversion ?

Tiens... Un krogan. Ca devenait intéressant !

Bem-vindo ao inferno... marmonna la jeune femme.

En tout cas, elle espérait que les justiciers à couvert de l'autre côté de la rue étaient vraiment bons. Parce qu'un krogan, c'est le genre de chose qui fout en l'air un plan de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Archangel le Justicier des Bas-fonds.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Archangel le Justicier des Bas-fonds.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Suisse débloque les fonds de Jean-Claude Duvalier
» Haiti-Politique :Fonds national d’éducation : illégale, la méthode utilisée
» SECURITÉ DE PREVAL ET ARISTIDE: L'ETAT DOIT METTRE FREIN AU GASPILLAGE DES FONDS
» Dilapidation des fonds de Pétrocaraibe en préparation
» Haïti: J-C Duvalier pourra récupérer ses fonds bloqués

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik. :: ◄ Oméga.-
Sauter vers: