Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prélude - A la recherche de matériel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucius Bile

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 17/10/2010
Exprimez-vous! : La science mérite tous les sacrifices.

MessageSujet: Prélude - A la recherche de matériel   Mar 19 Oct - 19:31

[Ouvert à tous. Le travail proposé est l'affaire de deux trois posts, ou MP. A vous de voir comment vous souhaitez me contacter.]



Les notes de la lettre à Élise de Beethoven emplissaient tout l’espace sonore de la pièce, à peine amoindries dans leur beauté par les gargouillis affreux qui émanaient d’un grand fauteuil en forme d’œuf. Placé face à une baie vitrée, en cuir noir d’une qualité rare, avait deux copies conformes situés derrière lui, de l’autre côté d’un bureau en bois massif, sur lequel une bouilloire était posée. La pièce, plongée dans une semi-obscurité, était à peine éclairée par quelques néons rougeâtres. Seul le vide intersidéral semblait apporter une véritable lumière en ce lieu.

Une tierce personne qui serait entré dans la pièce à ce moment précis aurait été à la fois charmé et inquiété par l’ambiance qui y régnait. L’obscurité contrastait avec les étoiles, et la baie vitrée offrait dès lors une vision splendide, par simple contraste. De la même façon, Le morceau de Beethoven semblait lutter avec le vide absolu dont il était séparé par un simple vitrage: c’était comme si les notes s’élançaient vers l’espace, encore et encore, désireuses de combler ce calme, ce néant sonore. Puis, en tendant l’oreille, notre visiteur aurait entendu un son étrange, semblable à celui d’un homme égorgé. Il se serait alors inquiété de cette respiration sanglante, et aurait peut-être remarqué le respirateur posé sur le bureau, près de la théière. Peut-être même aurait-il senti l’odeur de vanille qui embaumait la pièce. Il se serait alors approché du fauteuil, et y aurait découvert un homme à la peau blanche, et aux cheveux noirs, une tasse de thé fumante à la main, et le regard perdu dans l’immensité galactique. Il aurait ainsi rencontré Lucius Bile dans l’un de ses rares moments de repos, dans son propre appartement…


Respirer était difficile… Ses bronches, depuis longtemps nécrosées, ne parvenaient que douloureusement à effectuer leur tâche. Chaque gorgée d’air qu’il prenait sans respirateur était une lutte incroyable. Tout son corps était mobilisé pour accomplir cette simple tâche. Mais Lucius n’y prêtait aucune attention: son esprit était détaché de son organisme. Perdu dans les méandres de sa propre pensée, il réfléchissait à ce qu’il avait accompli jusque là, à ce qu’il cherchait à atteindre…


« L’homme est un esprit, pensait-il, non un corps. Si je peux lui offrir nouveau corps, symbiose organique et synthétique à la fois, alors il n’aura pas à s’intéresser aux affres de la vie sensible. Il pourra se concentrer sur la recherche de la vérité… »

« La difficulté de ce projet est inhérente à la nature même de ce que je veux créer: un organisme immortel. Or, ce qui est organique est, par définition, périssable. Même ce qui est synthétique est difficilement intemporel. Tout métal est soumis au pouvoir du temps, mais de façon moins sensible que la chair… »

Ce qu’il voulait créer, en somme, était l’avenir de chaque race pensante. Un nouveau corps, capable de supporter les affres du temps, qui libèrerait l’esprit de toutes les contraintes du la vie organique, tout en lui en réservant les plaisirs. Supprimer la douleur, la vieillesse, la mort, mais conserver sa capacité à aimer, à goûter, à sentir…

« Quel intérêt d’obtenir l’immortalité si l’on rend la vie fade en contrepartie ? L’esprit humain ne pourrait le supporter. Moi-même, je me sens vivre parce que j’aime la musique que j’entends, j’aime le goût de ce thé… »



Lucius sortit doucement de ses pensées. Il termina rapidement son thé, et ses traits tirés par la douleur se détendirent légèrement. Un bref sourire de satisfaction apparut même sur son visage. Faisant pivoter son fauteuil, Lucius tourna le dos à la baie vitrée, pour attraper son respirateur, qu’il réinstalla manuellement. Il sentit avec plaisir l’air frais parvenir de nouveau dans son corps. Son respirateur, de fait, était branché sur un réseau de bronches totalement synthétique situées dans ses deux poumons. Cela lui permettait de combler efficacement à ses difficultés respiratoires. Lorsqu’il l’installait, il le connectait en fait à sa mâchoire, via deux orifices présents sous son menton. De là, de petits canaux apportait l’air, filtré, jusqu’à ses poumons.

Une fois cela accompli, Lucius pianota rapidement sur son Omnitech, et réalisa alors que le Venom allait bientôt arriver à sa destination: Omega, la cité-astéroïde. Il espérait trouver là-bas le matériel nécessaire à la poursuite de ses recherches. Il coupa également la musique, et Beethoven se vit aussitôt remplacer par le ronronnement des moteurs. Le scientifique installa ensuite son monocle, et s’assura que son costume noir était bien ajusté, avant de sortir de ses appartements…



- Directeur ! 

La voix de Vicky, la pilote assistant, résonna dans le couloir au moment précis où Lucius sortait de son appartement. Il y avait toujours un soupçon d'impertinence dans la voix de la jeune femme, mais elle faisait du bon boulot, et était fidèle au poste, aussi le directeur de la Venom Industry la tolérait.


- Qu’y a-t-il, Mademoiselle Andropov ?

- Nous approchons d’Oméga. Le transmetteur est prêt à être utilisé. Si vous voulez enregistrer votre message…

- J’arrive.

-J'ai recalibré le transmetteur, et j'ai modifié les paramètres. Tout est bon pour un message à longue portée.

- Très bien. Merci.


Lucius emprunta donc l'un des deux escaliers qui reliait les ailes du vaisseau au centre de commande. Là, il trouva Joe Randall, le pilote, un cigare allumé entre les lèvres, en train de vérifier quelques données sur l'un des radars. Ils se saluèrent sans un mot, d'un rapide hochement de tête.

Vicky, virevoltante, pleine de fougue, semblait trépigner d'impatience près du Transmetteur, un appareil de bonne facture capable d'enregistrer, diffuser n'importe quel message, voir de permettre une discussion par hologramme interposé, à une échelle réduite, bien sûr, et à condition que l'autre vaisseau soit dans le même secteur.


-Connexion établie. Le message sera transmis sur plusieurs fréquences.

Lucius s’approcha du transmetteur. Sa voix, en partie transformée par le respirateur, paraissait plus métallique. Sa respiration, plus bruyante que la normale, était parfaitement audible. Néanmoins, malgré cela, son message était clair et sa voix paraissait humaine. Il prit une longue inspiration, et enregistra son message.

- Ceci est un message adressé à toute personne possédant un vaisseau. Venom Industry recrute des mercenaires, afin d’être fournie en matériel scientifique. Ceci est un travail à long terme, que vous pourrez facilement effectuer en plus de vos autres obligations. Ce travail est bien entendu rémunéré à sa juste valeur scientifique, c’est-à-dire grassement vis-à-vis du faible effort demandé en contrepartie. Si vous êtes intéressé, nous pourrons tout à fait communiquer via ce même canal, ou bien organiser une rencontre.



Puis, Lucius se redressa, et fixa Vicky. Cette dernière souriait comme une enfant, fière de son travail. Pendant ce temps, le message de Lucius était diffusé dans les environs de Oméga, pouvant être reçu sur Omnitech.


- Il ne reste plus qu'à attendre.


Oui, attendre un peu. Et, sinon, se rendre directement sur Oméga, là où il pourrait directement s'approvisionner... Ce qu'il préférait éviter, en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prélude - A la recherche de matériel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choix de matériel pour longline ?
» Matériel "Logistique
» Votre matériel
» Site du GNiste
» De la compote...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik. :: ◄ Oméga.-
Sauter vers: