Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Malkia - Agent du Courtier de l'Ombre

Aller en bas 
AuteurMessage
Malkia

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/03/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Agent du Courtier de l'Ombre

MessageSujet: Malkia - Agent du Courtier de l'Ombre   Mer 15 Déc - 22:35


Fiche d'identité

« Identité & informations de base. »





Vrai nom : Malhia Zel’ta
Identité Actuelle : Alya Rok’sha
Nom de Code : Malkia

Sexe : Asexuée d'apparence féminine
Race : Asari
Âge : 283 ans
Taille : 1m78
Poids : 65 kg

Profession : Espion & Assassin
Couverture : Médiatrice de Jormangund Technology
Vaisseau : Aucun spécifique a elle
Grade, rang : Agent du Courtier de L’ombre
Groupe : Êtres hostiles


« Description plus étoffée. »


Physique :
Pas plus grande que la moyenne Asarienne, Malkia a hérité de la grande majorité des caractéristiques physiques de sa mère Probatrice et lui ressemble en de très nombreux points. Elancée et svelte, elle fait honneur à la beauté légendaire des Asaris. Une silhouette songeuse et délicieuse qui pourtant n'a rien d'une bimbo. Une poitrine modeste, un tour de taille discret, des hanches peu larges à croire que tout a été taillé pour lui donner une allure aérienne telle une sylphe. Un proverbe humain dit que l’habit ne fait pas le moine, et bien Malkia le représente à merveille. Difficile de croire que derrière cette façade si douce et si élégante se cache l’une des plus mystérieuses et dangereuses Asaris recherchées de la galaxie. En effet, il émane d’elle une sorte de voile ou d’aura comme pourrait en témoigner les rares à l‘avoir vu. Mais, s’il est souvent difficile de ne pas la remarquer, paradoxalement, elle n’a rien qui permettrait de la distinguer des autres, rendant leur témoignage caduque et dénuer d‘intérêt. Son visage, quant à lui, est celle d’une nymphe, avec des traits légers et aquatique. Ses iris semblent avoir été taillés à même l’azurite, lui prodiguant cette teinte cyan intense et pénétrante. Et lorsque son regard se plonge dans celui de son interlocuteur, celui-ci ne peut qu’en ressentir une certaine plénitude, comme si celle-ci était capable de deviner et de satisfaire, ses besoins et pensées. Autant dire qu’il est difficile de ne pas tomber sous son charme, ou plutôt, son envoutement dans ce cas là. Et pour les plus pertinents et les plus observateurs d‘entre eux, ils pourront lire dans ses yeux pétillants, un grand savoir mêlé a une curiosité certaine.
Sa démarche souple et gracile, évoque une assurance et une aise lisible. Elle porte généralement en publique des robes nobles et élégantes, mais loin de celles attirant l’attention. Avec, une voix angélique et un délicieux sourire très récurent sur ses lèvres, Malkia, ou plutôt officiellement, Alya, est sans nul doute une ravissante médiatrice de Jormangund Technology dont on ne peut que se complaire à négocier avec.

Traits distinctifs :
Malkia, sait se fondre dans la masse et, de ce fait, elle ne possède pas vraiment de traits spécifiques qui permettent de la distinguer, si ce n’est le fait de toujours se marquer le visage de divers signes Asariens, qui changent quand bien même très souvent. Pourtant, et les rares qui la traquent le savent, elle en possède souvent sur le bas de ses lèvres, signe qui lui a nuit plusieurs fois par le passé.

Caractère :
Il est bien difficile de cerner sa véritable psychologie, pour la bonne raison, qu’elle a passé pas loin de deux siècles à se jouer, avec talent, comédienne au travers des multiples identités qu‘elle a revendiqué. En dépit de cela, Malkia a héritée de sa mère, sa détermination et sa patience alors que sa curiosité et son intelligence elle le doit au coté paternel d’origine Galarienne. Elle doit également au patrimoine de son père, une mutation très rare : une mémoire eidétique, autrement dit, une mémoire parfaite capable de se rappeler tout ce qu’elle a vécu dans les moindres détails. Cela fait d’elle une personne surdouée, capable d’assimiler une quantité phénoménale d’information. Ajouté a cela un détachement moral dut à son entrainement d’élite asarienne rigoureux, Malkia aurait fait assurément une parfaite scientifique, mais son passé en a voulu autrement. Débrouillarde et polyvalente, elle s’est toujours sortie des situations les plus difficiles. C’est également une personne d’action, peu propice a rester assise derrière un bureau. Sa grande mémoire couplée à sa grande patience, en fait également une personne qui n’oublie pas et sait rappeler les dettes. Elle n’hésite pas à entreprendre du temps dans ses projets, en particulier ceux consistant à faire payer à juste titre ceux qui ont pensé se jouer d’elle. Sa curiosité maladive mêlée à son besoin constant de changement et toutes ses qualités et défauts, l’ont écarté de la voie de Probatrice tracée par sa mère et l’ont mené à tenir son rôle actuel d’Agent du Courtier de L’ombre, comme le fut son père.
Son talent biotique latent l’a rendu assez confiante et arrogante, même si ses jeux d‘actrice, semblent le cacher à merveille. Elle voit les autres espèces avec supériorité mais aussi avec curiosité et interet, car chacune porte une particularité qui lui est propre. Sa soif de connaissance et d’informations a dépasser depuis bien longtemps son sens de l’éthique commun. Sans foi ni loi, Malkia est une Asari de l’ombre. Elle n’apprécie que peu les mondanités et les confrontations directes, qu’elle évite. La force brute n’est pas non plus son crédo, elle préfère la subtilité et la délicatesse comme, par exemple, prodiguer des morts rapides et silencieuses, plutôt qu'une boucherie. Volontiers manipulatrice, elle aime utiliser tous les moyens mis à sa disposition pour arriver à ses fins. La vie est perçue comme un jeu et un divertissement pour elle, à laquelle il est bienséant de profiter. Rien ne l’arrête, la rendant capable d'user et d’abuser de ses pouvoirs sur les autres afin d’assurer ses désirs. Malkia est également peu soucieuse du concept de loyauté, seuls ses besoins personnels passe avant tout. Cependant, elle est une fervente détentrice de secrets car l’information, qui nourrit sa soif de savoir, est un pouvoir qui ouvre vers la richesse. Le courtier de l’ombre l’a bien compris et c’est-ce pourquoi elle s’est associé avec lui. C’est un accord mutuel, elle a besoin de son pouvoir, et lui a besoin de ses talents.

Biographie :

I. Elite
Mon passé, pour ceux qui savent chercher, est loin d’être un secret, cependant ce n’est pas quelque chose que j’aime ressasser. Que dire, si n’est qu’étant née fille de Probatrice, ce fut la discipline et la rigueur qui régirent mon enfance en Thessia. Loin de l’amour et la chaleur qu’une mère aurait pu offrir pour sa fille, celle-ci ne vivait que par le code qu’elle suivait et ne pouvait concevoir que sa progéniture ne puisse suivre d’autres voies que la sienne. Encore jeune et ignorante, je n’étais que l’enfant modèle et obéissante, après tout, elle était tout ce que j‘avais et seul sa satisfaction à mon égard m’importait. Mon père Galarien était un marchand renommé. De ce fait, ses voyages perpétuels avaient fait que je ne l’ai jamais vraiment connu, cloitrer dans les monastères de l’ordre Asari. En fait je n’ai jamais vraiment compris ce que ma mère avait bien pu lui trouver. Tout ce que je savais de lui, c’était que j’avais hérité de ses facultés mémorielles, de son intelligence et de sa curiosité. Du moins c’était ce que me disait ma mère. C’étaient là des qualités qui ont fait que j’apprenais très vite, bien trop vite. En effet, mes facultés d’assimilation surprenaient même mes professeurs tout autant que ma mère. J’étais une surdouée paraissait il, j’excellais dans tous les domaines notamment par mes talents biotiques. J’étais la fierté de ma mère, ce qui amplifiait ma dévotion pour mon éducation, ne vivant que pour elle. Être la meilleure m’avait forgé également un mental de gagnante et une arrogance de surcroits qui m’isola des autres Asaris, mais peut m’importait du moment que j’étais la meilleure. Juste une personne attira mon intérêt : Elkia. Cette consœur et moi-même, avions de nombreux points communs, si ce n’était, qu’elle était bien plus âgés que moi. Elle ne supportait pas mes facilités et de mon coté je jalousais ses incroyables capacités, ce qui ne pu que provoquer qu’une rivalité forte et belliqueuse entre nous. Une compétition naquit stimulant bien d’avantage notre formation de chasseresse. La rivalité se changea au fil du temps en un respect mutuel et du respect émergea une amitié forte et soudée. Si cette relation me permis d‘améliorer mes capacités, pour elle, elle en acquis le reste des connaissances bien plus rapidement. Bien vite, nous gagnâmes notre titre de chasseresse, j’avais atteint ma 20ème année, ce qui était un exploit en soi. Quant à Elkia en avait un peu plus d’une 40aine d‘années. Reconnues comme de futures chasseresses providentielles, nous partîmes toutes les deux débuter notre voyage initiatique au travers de la galaxie, choix bénie par ma mère Probatrice.

II. Rupture
Il fallait savoir que je ne connaissais la galaxie qu’au travers des connaissances acquises et la vivre de moi-même, n’avait vraiment rien à voir. Ma vision du monde si fermée jusqu’alors mua complètement au point que je m’en étais senti si insignifiante … moi qui était jusqu’alors l'une des meilleures de l’élite, la fierté de ma mère. J’avais cru avoir tout appris, alors qu’il me restait tant à connaitre et de cela en réveilla à nouveau ma fulgurante curiosité, depuis peu endormie. Les années passèrent faisant place aux décennies, toujours accompagnée de ma fidèle Elkia. Seulement voila, le monde était vaste tout autant que ma soif de connaissance alors que le code des chasseresses que nous respections était si limité et si simplifié. Le monde était empli de tant de richesses que notre code nous interdisait. Et jours après jours, je doutais un peu plus de sa véracité. Elkia, me connaissait et s’aperçut bien vite que ma curiosité m’avait mené dans les recoins et les domaines les plus sombres de l‘univers, flirtant avec les limites des lois Asariennes. Me considérant comme son amie, elle m’avertit que la direction n‘était pas la juste, du moins pour celle du code. Cette discussion se finit d'ailleurs très mal et provoqua notre première véritable mésentente. En effet, ma curiosité et mon désir de profiter de la richesse de ce vaste monde en était arrivé au point où tout ce à quoi j’avais servi jusqu’à maintenant, n’étaient plus que des entraves à mes yeux. Je ne voulais plus qu’une seule chose vivre comme je l’entendais. Notre duo, allant de mal en pire, nous finîmes par nous séparer, partante chacune de notre coté. Le sentiment de solitude ne fut de courte durée, car je vécu de nombreuses aventures plus enrichissantes les unes que les autres. Ma mère, ayant prit connaissance rapidement de mon revirement, me retrouva et exigea mon retour immédiat a Thessia. Évidemment, l’ordre m’avait depuis tout ce temps paru comme désuet à mes yeux, alors je refusais sans la moindre hésitation. Lisant la détermination dans mon regard et voyant qu’elle ne pourrait rien n’y changer, elle me lança un ultimatum, dont l’enjeu était de me renier et me discréditer si je ne revenais pas dans les ordres. N’étant jamais revenue et depuis ce jour, je ne revis plus jamais ma mère. Vivant par moi-même, je vivais aux travers de mes voyages et de mes services par mes multiples talents. Je fis alors la rencontre d’un Galarien qui me retrouva et qui se dit être mon frère, portant le nom de Dovan. Il connaissait ma situation actuelle, ce qui me parut bien étrange et m’invita à la méfiance. Pourtant, peu à peu, je me liais à lui, peut être à cause de ce lien parental que je reconnu en lui, c‘était assez étrange. Mais avec lui je fis les quatre cents coups, vivant une vie riche et dynamique que je ne regrette encore guerre aujourd’hui.

III. Confrontation
Sur Illium, accompagnée de Dovan, j’en fus venu à arpenter de temps à autres les activités illégales, et ce fut en cette période que le destin me fit face à la plus cruelle des rencontres. Elkia se tenait devant moi, à ma plus grande surprise. La discussion fut courte, elle était comme ma mère. Peut être aurait elle voulut que je devienne comme elle. Nous étions alors dans des camps opposés, cependant, la mission ne justifiait pas que je m’oppose à ma meilleure amie, car si elle se refusait de faire preuve de tout sentiment, je savais que c‘était réciproque. J’avais entrepris la fuite mais s’entreposant, une brève confrontation eu lieu, mais qui ne mena a rien car nulle de nous deux n’avait le réel désir de blesser l’autre. Nous ne pouvions tirer un trait sur des décennies de coexistence. Cependant, si elle ne voulait s’en prendre a moi, elle se gêna pas pour attaquer Dovan, qui, par la force pure d’Elkia, fut blessé mortellement. Courant jusqu’à lui, il me donna un disque de données avant d’expirer son dernier souffle. Et pour la première fois, je sentis en moi un sentiment de détresse et de rage tel que je ne l’avais jamais connu auparavant. Hors de moi, le désir de vengeance était là et aveuglé par lui, j‘attaquai ma consœur. Me voyant être cette fois ci sérieuse, elle riposta et blessée à son tour n’eut d’autres choix que de faire de même. Et ce qui devait être un simple vol de marchandises, se transforma en une violente confrontation dont la puissance biotique qui s’en dégagea marqua a jamais l’endroit. Nous étions l’élite, toutes deux destinées à devenir de puissantes chasseresses, mais le destin nous avait conduit à ce moment où une seule d’entre nous survivrait. Elle était devenue forte, très forte, mais je l’étais devenue également. Peut être avait elle hésité a un moment donné, je ne le saurais probablement jamais car je n’étais pas vraiment moi-même a ce moment là. Mais tout ce que je sus était que j’avais pris le dessus et je l’avais projeté contre la façade devenue méconnaissable. Agonisante de par la violence du coup, je désirais qu’une seule chose la tuer de mes mains et laisser là ma vengeance, mais ce fut sa main posé sur ma joue accompagné d’un sourire rendu difficile par la douleur qui me sortit de la déraison.

« Je t’ai toujours envié, Malhia … et je n’ai jamais cessé de penser que j’avais raison et que tu … tu avais tord … Je t’ai cherché pour finalement te retrouver … mais en vérité … c’est en te revoyant aujourd’hui que je sais désormais pourquoi je n’avais de cesse de penser à toi depuis tout ce temps … Je … je … je t’aim ... mais … »

Puis dans une dernière contraction, sa tête s’inclina en arrière et mourut alors, elle aussi, dans mes bras. Je la serrai dans mes bras et ne put empêcher mes larmes de couler. Quelle folie, quelle douleur me perça dans la poitrine ! J’en hurlai à la mort de toute ma voix qui se faisait écho dans le chaos enivrant. J’avais perdu ces deux êtres auxquels, je tenais le plus, en un instant. Je ne savais pas si j’aimais Elkia, mais peut être aurais-je pu apprendre à l’aimer comme elle m‘aimait. La seule chose que j’en tirais était que jamais je m’étais sentie aussi vide et seule, le genre de sensation qui vous donne l’impression que plus rien n’a de sens ni d’intérêt, j‘étais morte. Anéantie, j’étais resté la et je fus sans la moindre résistance récupérer et enfermer par la sécurité.

IV. Malkia
Emprisonnée pour tentative de vol de biens et de double meurtres, je n’avais plus aucun endroit ou de but à atteindre, totalement effondrée. Mon frère avait été tuer, j’avais tué mon amie, ma sœur et peut être même mon amour … Une chasseresse talentueuse, et en cela, il n’y avait surement pas plus grave crime dans le code que celui-ci. L’avenir était tracé. Mais le souvenir du disque de donnés me revint a un moment donné en mémoire. Je l’avais caché car c’était là, le dernier souvenir de mon frère, et en l’ouvrant j’y lus les dernières volontés de Dovan. Il me parla alors d’un héritage important qu’il voulait me voir succéder et qui appartenait a notre père, pour cela je devais me rendre a sa banque afin d’en connaitre la nature. Désirant en connaitre d‘avantage et voyant là mon nouveau but à atteindre, mes pouvoirs biotiques me permirent de faire fit des barrières qui m’entravaient, me permettant de m’y rendre. Je me permis de mettre, par la même, à mal toute opposition qui passait au travers de mon chemin. J’avais tué ma propre sœur et, en cela, rien ne pouvait être pire que cela à mes yeux. Ce fut alors ainsi que je devins officiellement une hors la loi.
Arrivée a la banque, profitant du temps qu’il me restait avant que je ne sois recherchée activement, j’ouvris le coffre qui appartenait a Dovan et dans lequel une adresse ainsi qu’une clé y avait été déposer. Je ne tardai pas à m’y rendre pour y faire une découverte qui bouleversa le reste de mon existence. Mon père que je croyais marchand depuis tout ce temps, se révéla être un Agent du Courtier de l’Ombre, le maitre du trafic d’informations. J’eus alors accès à un nombre incroyable de données dont moi-même je mis un long moment à assimiler. Totalement fascinée par les multiples révélations que j’apprenais sur chaque affaire et chaque personnalité dont je prenais connaissance, je décidais de poursuivre ce que mon père et mon frère ont pu réalisé jusqu’à aujourd’hui et devenir à mon tour un agent du Courtier de l’Ombre. En le contactant, celui-ci me donna une mission à effectuer pour tester mes capacités. Il me fallait un nom de code, repensant à mon prénom, Malhia et celui de ma consœur défunte Elkia, j'entrepris alors de prendre l’identité de Malkia.
Ce fut ainsi que je quittais la planète d’Illium. Pour me rendre sur Noveria et porter à bien ma mission d’infiltration au sein de Twin hélix. Avec le matériel que m’avait légué, mon frère il m’avait été facile de tout falsifier. Et obtenant l’information désirée, ce fut ainsi que j’obtins paiement et que je pus être reconnu comme fournisseur du Courtier de l’Ombre. N’ayant d’autre buts que celui-ci, d’années en années, de fidèles services le courtier de l’ombre reconnu mon utilité et me nomma en tant qu’agent, m’ouvrant alors de nombreuses ressources supplémentaires, ainsi que des devoirs plus importants.

V. Changement
J’étais morte en moi, ce jour là, lorsque je tenais Elkia entre mes mains et c'était ce nouveau rôle dans ma vie qui m’avait permis de continuer à avancer. Mais je le savais au fond de moi, je n’étais plus la même. Afin de ne plus souffrir, je m’étais promise, de ne plus m’attacher et de profiter de la vie telle qu’elle me restait à vivre. Et ce fut ce que je fis. On dit que le pouvoir change les gens, l’information était une des clés de ce pouvoir. Et pendant, plus de cent années, je gagnais par la pratique de grandes connaissances en piratage et en infiltration, adossant des missions et des responsabilités de plus en plus conséquentes. Même mes talents biotiques en avaient évolués. J’avais même appris à masquer ma présence des autres et même à agir sur l’esprit des autres. Mais surtout, plus que tout autre chose, chaque jour, j’apprenais un peu plus de ce vaste univers, au travers d’une simple demande. Tout ce que j’avais tant désiré était devenu à porter de mains, si facile … les conspirations les plus secrètes, les buts les plus gardés des corporations, tout était là ... Le monde était un nid de mystères et d’intrigues qui s’entremêlaient et que je pouvais contempler d’un simple regard. Tout ce que je devais faire en échange était de me rendre utile au travers de missions du Courtier de l’Ombre. Et ces missions, je l’appris à mes dépends, ne concernait pas que le vol. Car le silence était aussi une forme d’informations et les assassinats ainsi que les mises en garde étaient une sorte efficace de silence. Mes capacités étaient devenues uniques lorsque je pus parvenir à altérer la mémoire des autres, me faisant devenir alors un élément de choix parmi l'entourage du Courtier.
Approchant de mes 175 années, de part ma fidélité et mon efficacité prouvée, j’eus l’immense honneur et le privilège de rencontrer le Courtier en personne. Rares étaient ceux à le connaitre. Mais je me demandais pourquoi il avait pris un tel risque. Après tout, la pensée de le tuer et de prendre sa place ne m’avait guerre échappé. Cependant, j’avais appris à me plaire de ces missions et de ces activités de l’ombre toutes plus uniques et enrichissantes les unes que les autres. Surement avait il lu cela en moi. Face à face, je pouvais voir qu’il avait confiance en moi et qu’il savait presque tout de moi. En voyant mes antécédents, il en était venu au fait qu’il était devenu pour moi ma seule raison d‘existence. Il avait probablement raison, mais à un détail près … c’était le réseau d’information qui m’intéressait et non lui en lui-même. Quelqu’un pouvait prendre sa place que cela n’aurait rien changé pour moi. Mais il était bien trop arrogant et fier de son réseau pour le concevoir. Pendant, tout ce temps, je devins un agent personnel de ce personnage mystérieux dont j’ai juré de ne jamais révélé et de tenir secret, même dans ce mémoire.

VI. Rébellion
Cet événement commença, en l’an 2130, le jour où un proche du Courtier me contacta afin de le rencontrer en personne, il tenait une organisation qui avait émergé du Courtier. Lui aussi avait lu mon dossier et moi le sien bien entendu. Je n’en dirais cependant pas plus sur son identité dans ces notes. Je décidais donc de le rencontrer, celui-ci vint à me demander ce que je pensais de l’actuel Courtier. Je lui répondis évasivement en louant les capacités du Courtier et de fil et en aiguille, nous en étions venus à parler d’un éventuel successeur potentiel. Il comprit surement alors que je restais indifférente à son remplacement du moment que le réseau en lui-même n‘en était pas touché. Ce détail le mena à parler d‘assassinat et d‘affaire à mon propos. Il me promit une place importante auprès de lui et des ressources bien plus grandes que je pouvais bénéficier actuellement. Restant indifférente à sa proposition, je partis, lui gageant, que ce qu’il désirait entreprendre ne m’intéressait pas et que je voulais rester en dehors de cela. Après tout, j’avais déjà tout ce dont j’avais besoin. Le courtier avait bien évidemment eut vent de cette rébellion qui le mettait en danger. Et, de ce fait, il me demanda d’effectuer une simple escorte de sécurité pour lui. Chose qu’il avait oublié de me signaler, était le fait que ce soit lui l’escorte … Tenant malgré tout à mon engagement vis-à-vis de lui, je poursuivis ma mission. Nous fûmes alors attaquer et, avec l’aide de son escorte, nous repoussâmes les assaillants. Se découvrit alors celui qui convoitait sa place et me voyant à ses cotés, il me demanda de me rappeler de sa proposition. Les enchères commencèrent alors entre les deux personnages. Chacun était très puissant, mais sans nul doute que, de part ma propre force, mon choix influerait sur le déroulement de la confrontation. Le convoiteur me promit alors une chose, celui d’avoir accès à toutes les données existantes du Courtier de l’ombre. Ce personnage me plaisait, il était très intelligent, ambitieux et n’avait pas peur de prendre l’initiative était ambitieux et je me décidai de lui joindre. Le Trahissant, l’ancien Coursier ne tarda pas à tomber et ce fut ainsi que le réseau changea de main. Je pus ainsi avoir accéder à tous ce qu’il possédait, ce moment fut pour moi un véritable trésor, tous les secrets m’avait alors été permis d’accès.
La conséquence principale de ce changement, fut la nature du réseau qui changea les méthodes et ne se contentait plus d’échanger des informations, mais aussi de les vendre aux plus offrants. Cela eut pour deuxième conséquence directe : l’accroissement de son activité, rendant le Courtier de l’Ombre, plus célèbre encore. Quant a moi, mes missions d’informations se changèrent pratiquement toutes en des missions de vols, d’élimination ou de nettoyage, ce qui en soit ne me dérangeait pas, bien au contraire. L’enjeu d’une vie et le contact vivant était bien plus captivante qu’une simple donnée à saisir. J’étais devenue un des bras armés de ce nouveau Courtier de l’ombre bien plus ambitieux.

VII. Shepard
Aujourd’hui, ma place assurée, possédant des ressources quasi illimitées avec une vie dynamique et peu en proie à l’ennui. Je peux dire sans rougir que ma vie a été bien remplie et riche, une dont je suis fière. Ma mère me pourchasse encore aujourd’hui, surement le continuera elle tant qu’elle n’aura pas eu preuve du contraire. J’ai tué Elkia ma consœur et trahie l’ordre des chasseresses, pour cela je devais le payer au prix fort, en mettant ma tête à prix. Cependant, que peut elle contre moi ? Afin de me retrouver, elle doit obtenir des informations sur moi. Or je suis en mesure de les contrôler, comme je le désire. Bien évidemment, rien n'est sans faille et les chasseresse de talents ne manquent pas. Cependant, des rares qui ont su me retrouver, aucune n'a survécu que cela soit physiquement ou mentalement. La dernière, n'en est cependant pas morte, mais s'en est retrouvée aussi habile d'esprit qu'un légume ... simple avertissement pour la postérité ... Ma mère l’ignore surement mais sa fille, Malhia, est morte en même temps que Dovan et Elkia et depuis il ne reste de moi que Malkia, l‘agent du Courtier de l‘Ombre. Je sors sous de multiples identités, je suis a la fois tout le monde et personne, allant là ou je désire, comme je le désire. Je suis une ombre parmi les ombres …
Récemment, j’ai eu vent de la destruction du Normandy ainsi que de la mort de son commandant, le très célèbre, Commandant Shepard. J’ai su également, que le Courtier de l’Ombre s’était intéressé à sa dépouille, mais qu’une certaine Liara le lui a volé, ce qui, en un sens, est un exploit. J’ai fais des recherches à son sujet et apparemment celle-ci travaille aujourd’hui dans les renseignements d’Illium ... Une planète que me fait ressasser de bien tristes souvenirs … Toujours est il que le corps de Shepard, ou du moins ce qu’il en reste, a été envoyé chez le groupe Cerberus. En tant que proche du courtier, celui-ci m’a bien évidemment demandé de partir à sa recherche. Cependant, un problème reste de taille : celui d’infiltrer une organisation exclusivement dédié a l’humanité dont les antécédents xénophobes n’est plus à prouver. J’ai donc récemment entrepris de prendre l’identité d’une négociatrice de Jormangund Technology, dans le but de glaner quelques informations à ce sujet et de dépêcher des contacts qui pourront infiltrer Cerberus.


« Équipements & combat. »


Spécialité : Biotique, Infiltration & Assassinat.

Capacités & Compétences :
Passée Maitre dans les arts martiaux Asariens et Assassins appuyées par sa puissance biotique, elle ne compte plus les personnes ayant succomber entre ses mains meurtrières. Son assurance fait qu’elle ne porte que rarement une arme sur elle, pour la simple et bonne raison, qu’il n’y a probablement pas meilleure arme que ses capacités biotiques bien supérieurs.

Si elle possède tous talents psychiques d’un adepte (télékinésie, barrières et autres), son rôle d’agent depuis bientôt deux siècles lui a également permis de maitriser l'art psychique des Asaris et de lire ou d'influer subtilement le psyché d'autrui, semblable aux Ardat-Yakshis bien que guerre utiliser de manière aussi agressive, sauf cas oblige. Elle préfère un usage plus subtil, ce qui lui vaut un charisme mystique, une capacité irrémédiablement utile pour une quêteuse d’informations. Elle peut, entre autres, manier son magnétisme de manière surnaturelle, comme de forcer les regards sur elle ou au contraire se faire très discrète jusqu’à se rendre quasiment « invisible » aux yeux de tous. la capacité est subtile plus comme un camouflage qu'une invisibilité psychique et ne permet aucunement de se volatiliser devant quelqu'un. Et si elle peut simplement effleurer en surface la pensée des autres sans qu’ils le sachent, elle également les pénétrer bien plus profondément, en leur infligeant de terribles douleurs mentales, pouvant aller jusqu’au trauma.

Associé proche du Courtier de l’ombre, l’information des dernières technologies dans le domaine de la biotique est suivie de très près. Elle bénéficie ainsi de la pointe de la technologie avec, ni plus ni moins, que le dernier cri en matière d’amplis biotiques. Elle ne garde d’ailleurs rarement un ampli plus de une ou deux années. Son talent inné issue de sa mère Probatrice, en est alors décuplé, faisant d‘elle une biotique extrêmement puissante et dangereuse en raison de ses capacités mentales uniques. Cependant, elle n’est pas du genre à le faire savoir, le secret étant surement sa meilleure défense et l‘information sa meilleure arme, domaines dans lesquels elle excelle bien entendu.

Encore une fois, elle ne jure que par ses défenses biotiques, une armure est bien trop encombrante et nuit à la mobilité qui est vitale dans son activité. Sa capacité d’apprentissage accrues, lui a permis de posséder une immense connaissance, notamment dans l’informatique et l’électronique. Elle possède donc un Omnitech de classe Shadow, spécialisé dans le piratage et l’infiltration, capable de générer un champ de furtivité.


Dernière édition par Malkia le Ven 17 Déc - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus Elhe'haria

avatar

Messages : 1722
Date d'inscription : 18/01/2010
Exprimez-vous! : Ombre d'elle même

Identité
Race: Quarien
Planète natale: Flottille
Profession / rang : Chasseuse de primes

MessageSujet: Re: Malkia - Agent du Courtier de l'Ombre   Ven 17 Déc - 20:58

très jolie fiche, bien détaillée, bien écrite.

La seule chose qui me fait tiquer c'est sa possibilité de controler les esprits. Tu as déjà un personnage quasi parfait. Le controle de l'esprit est en trop. Qu'elle puisse effleurer les pensées et l'esence d'un personnage est possible en soit (cf la favorite) mais de là à avoir un pouvoir de suggestion mental, nous ne sommes pas dans Star Wars Smile

Je pense qu'il serait plus interessant que tu en face un personnage sachant suggérer autant par son physique que par sa prestance, sa capacité à trouver les failles de ses interlocuteurs par la parole.

Bref hormis ce point ya toubon

Edit: AH oui, elle fait pas le poids face à Kada t'façon!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malkia

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/03/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Agent du Courtier de l'Ombre

MessageSujet: Re: Malkia - Agent du Courtier de l'Ombre   Ven 17 Déc - 22:24

Vala j'ai mis à jour ses capacités d'Asari et virer ce que vous ne vouliez pas : contrôle et suggestion =)

PS de l'édit : Je relève le défi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadararan



Messages : 225
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 27
Exprimez-vous! : Nous sommes les êtres élus, nous sacrifions notre sang, nous tuons pour l’honneur ! Nous sommes les saints de notre armure tachée de sang, Nous avons tué le dragon !

Identité
Race: Asari
Planète natale:
Profession / rang : Chasseresse

MessageSujet: Re: Malkia - Agent du Courtier de l'Ombre   Ven 17 Déc - 22:47

Attention, je frappe fort :3

Je valide ! Tu peux faire ton journal de bord et ton extranet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malkia

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/03/2010

Identité
Race: Asari
Planète natale: Thessia
Profession / rang : Agent du Courtier de l'Ombre

MessageSujet: Re: Malkia - Agent du Courtier de l'Ombre   Dim 19 Déc - 0:54

Merki =)

je vais faire mes fiches de ce pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Malkia - Agent du Courtier de l'Ombre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Malkia - Agent du Courtier de l'Ombre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Courtier de l'ombre.
» Base de données du Courtier de l'Ombre
» Courtier de l'ombre.
» Réseau du Courtier de l'Ombre
» Deck du Courtier de l'Ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Chatbox. » :: ◄ Archives informatisées.-
Sauter vers: