Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Un début pour chaque chose

Aller en bas 
AuteurMessage
Jion

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 33
Localisation : Nantes

MessageSujet: Un début pour chaque chose   Sam 15 Jan - 8:10

Jion entrouvrit les yeux. Il n'y voyait pas grand chose : ses yeux étaient embués. D'un geste machinal, il voulu se les frotter avec les mains mais elles étaient attachées dans son dos. Il cligna frénétiquement des paupières afin d'y voir plus clair. Puis, il baissa la tête et s'aperçut que non seulement ses mains mais ses pieds aussi étaient attachés par des cordes. Il se trouvait pieds et mains liés, attaché sur une chaise au milieu d'une pièce vide. Celle-ci était teintée d'une faible lueur rougeâtre, qui provenait d'un petit panneau où on pouvait lire "salle de repos." Il parcouru la pièce des yeux, le seul objet présent se trouvait être une autre chaise face à la sienne.

*Ca me semble être une salle d'interrogatoire.*

Des bruits de pas l'alertèrent. Il fixa la porte : ça provenait de la salle adjacente.

* Un mètre quatre vingt tout au plus, seul et équipé d'une armure de combat peut être une arme de poing mais pas plus.*

Il entendit quelqu’un composé un code sur le pad numérique : la porte s'ouvrit. Un humain brun, barbu, yeux bleu clair, un mètre quatre vingt et soixante kilos de muscles, apparut dans l’encadrement de la porte. Il s'approcha, s'assit sur la chaise, sa mine était sombre, son regard dur.

" Sais-tu qui nous sommes ?"

" J'ai ma petite idée. "

" Vas y je t'écoute. "

" Je pense que tu es un ancien soldat de l'alliance ou d'une autre corporation militarisé. Cerberus peut être ? On le remarque à ta démarche et à ta façon de parler. Tu devais être capitaine, donner des ordres… Je pense aussi que tu es mercenaire maintenant, par appât du gain sûrement. Ce n'est un secret pour personne, l'armée ne paye pas bien comparé à la chasse à la prime. Si tu étais un homme de main ou un tueur à gage je serais déjà mort. Comme j'ai mal au crane j'en déduis que j'ai été assommé avant d'être placé sur cette chaise. Ma bouche est asséchée, je commence à avoir légèrement faim : ça doit faire à peu près six heures que je suis assis dessus. "

L'homme haussa les sourcils d'étonnement.

" Impressionnant ! Et d'après toi qui t’as mis une prime sur le dos ? "

" Là ça devient plus compliqué, j'ai tué beaucoup de personnes importantes à travers la galaxie, beaucoup de sociétés veulent ma mort : Mr Andrew de global Tek. , Mr Filing de Siprocam Inc. , Mr Gramin de City Building Corp. Peut-être même le Courtier de l'Ombre."

" Vous être une personne incontournable Mr Yart, je me réjouis d'avoir à bord de mon vaisseau une légende telle que vous, vous êtes l'un des tueurs les plus talentueux de notre époque, si on tenait un classement vous seriez sûrement en première place."

" Non troisième en fait, il y a réellement un classement."


L'homme sourit de toutes ses dents et ricana.

"Héhé, vous êtes incroyable ! Vous voilà dans une situation précaire et vous me parlez comme si on était assis autour d'une table à siroter un café. Donc reprenons, finissons en avec ces mystères. Dilaturn Inc. est le commanditaire, effectivement nous sommes bien des chasseurs de primes, ces messieurs que représente Dilaturn Inc. nous propose un sacrée pactole pour votre prise, ce sur quoi nous ne crachons pas, vous vous en doutez bien."

" Oui, je suppose que la somme doit avoisiner les deux trois millions."

" Cinq millions pour être exact."

" Ma côte a augmenté à ce que je vois. Je pensais pas que Dilaturn avait autant de fond."

" Comme je vous l'ai dit, vous êtes une personne incontournable Mr Yart : mes hommes et moi nous nous posons quelques questions sur vous, on a même lancé des paris ! Certaines personnes pensent que vous avez été élevé par des Krogan, d'autres pensent que vous avez fait parti des spectres avant de vous retourner contre le conseil. Mais rares sont les personnes à vous avoir approché d'assez près pour savoir la vérité. Donc, j'aimerais vous poser une question : qui êtes vous exactement Mr Yart ?"

" Un Drell."

"Merci de citez une évidence, quelle est votre histoire ? Comment êtes-vous devenu aussi efficace ? Qui vous as appris tout ça ?"

" A quoi bon vous le dire ? Si j'en crois vos paroles je serai mort d'ici quelques heures..."

" C'est vrai. Mais ne voulez-vous pas partir de ce monde en laissant une trace derrière vous ? Que quelqu'un sache au moins qui est Jion Yart ? De plus, il nous reste bien cinq heures avant d'arriver à destination..."

" A une condition : vous m'apporter de l'eau."

" Marché conclu."

Quelques minutes plus tard, l'homme revint une bouteille à la main. Il le fit boire directement au goulot puis, se rassit face de lui. Il se mit à sourire comme un enfant le matin de Noël. Jion, quant à lui, resta impassible et entreprit de raconter son histoire.

Jion Yart vit le jour sur Kahje, planète d'origine des Hanaris. Depuis la mort de son père, Jion et sa mère occupaient seuls la maison familiale : le climat très humide de la planète avait eu raison du chef de famille, qui avait contracté la maladie de Kepral. Sa mère était loin d'être une mère parfaite. Dans ses plus lointains souvenirs, Jion se rappelait entendre sa mère répéter encore et encore qu’il était un enfant indésiré : un bâtard. C’était dans cette atmosphère que Jion grandit et se forgea un caractère dur. Ainsi, les remarques et les insultes de sa mère ne l’atteignaient plus, et il apprit vite à se débrouiller seul.
Croulant sous les dettes, la mère de Jion n’hésita pas un seul instant à vendre son fils comme esclave à un Hanari. Jion avait alors onze ans. Sur Illium l'esclavage n'est pas interdit, d’ailleurs ce mot n’est même pas utilisé. Les personnes vendues sont en réalité sous contrat pour payer leurs dettes ou celles d'une autre personne. Jion payait pour sa mère. Elle lui avait laissé pour tout héritage vingt ans de servitude. Jion n'éprouvait aucuns ressentiments par rapport à elle. En fait, il n’était pas surpris qu’elle l’ait vendu, il ne s’attendait pas à mieux de sa part.
Les années passèrent. Cinq ans déjà qu’il travaillait pour Druf, grand dignitaire Hanari sur Illium. Druf était sévère mais juste. Jion avait du temps libre pour lui et il était nourri et logé en échange de corvées ménagères ou autres labeurs. Jion n’avait pas la belle vie mais ne vivait pas non plus un enfer. Jion était du genre à se contenter de ce qu’il avait, sans autre ambition que celle de vivre paisiblement. Jusqu'au jour où un certain Mr Nils rentra dans sa vie.

Ce jour-là, Jion s’occupait de la réception, un labeur qu’il ne trouvait pas bien difficile. Sa journée de travail touchait bientôt à sa fin quand quelqu'un sonna à la porte. Jion s’approcha de la baie vitrée, il se demandait qui pouvait bien venir à une heure aussi tardive. Un Drell, sourire aux lèvres se tenait de l’autre côté. Jion afficha son plus beau sourire commercial, appuya sur l’intercom et dit :

" Que puis-je pour vous Monsieur ? "

" Oh, excusez-moi. Je suis un vieil ami de Druf, serait-il possible de m'entretenir avec lui ?"

" Je vais de ce pas lui demander. Votre nom, s'il vous plait ?"

" Je suis Mr Nils. Je suis un vieil ami de la famille."

Voyant Jion s'éloigner, le Drell frappa rapidement sur la porte vitrée. Jion fit volte face et remarqua que l'homme lui faisait signe de la main de s'approcher.

" Excuse-moi d'encore te déranger jeune Drell, mais vois-tu cela fait des années que je ne l'ai pas vu, j'aurais aimé lui faire la surprise… " dit-il avec un petit sourire gêné.

" Je le conçois bien monsieur, mais moi mon travail c'est justement de le prévenir de toute personne souhaitant s’entretenir avec lui, surtout à une heure aussi tardive. "

" Oui, je le sais bien. Mais tu n'as aucuns soucis à te faire, je t’assure ! Et ton patron sera tellement heureux que tu ne prendras pas de blâme. Et dans le cas contraire, je parlerai en ton nom. "

Jion réfléchit quelques secondes et observa attentivement Mr Nils. * Il est inoffensif. * pensa-t-il.

" Bon très bien, j'espère que vous n'allez pas m'attirer d’ennuis. "

Jion retourna au bureau de l'accueil et tapa un code sur un pavé numérique : le mécanisme d’ouverture de la porte s’enclencha et presque sans bruits, la porte s’ouvrit. Mr Nils s’approcha, toujours son sourire aux lèvres et dit :

" Ne t'en fais pas, si j'arrive à voir Druf je te promets un avenir radieux. Pourrais-tu m'indiquer le chemin ? Cela fait une éternité que je ne suis pas venu, je ne suis pas sûr de me rappeler le chemin…"

" Bien sûr, suivez-moi, je vous prie. "

" Tu peux me tutoyer, si tu le souhaite. "

Alors qu’ils s’approchaient de l'ascenseur, Jion dit.

" Euh, je sais pas trop, je suis obligé avec mon travail vous savez. "

Jion appuya sur l'interrupteur une courte sonnerie les averti que l'ascenseur était déjà à l'étage de la réception. Les deux Drells entrèrent dans la cage. Jion glissa ses doigts sur les boutons jusqu’à trouver celui du 32ème étage, il enfonça celui ci et l'ascenseur se mit à frémir avant de se laisser grimper vers le penthouse.

" En tout cas j'espère qu'un jour tu me tutoieras car on risque de beaucoup se voir. "

" J'essayerai Monsieur. "

La cage montait toujours dans les étage cela parut durée des heures , Jion était stresser se demandant comment allait réagir Druf a cette invité surprise , il se dit qu'il n'aurait pas du faire cela qu'il ne respectait aucune norme de sécurité, qu'il n'avait demander aucun papier a monsieur Nils rien qui lui prouvais que se Drell s'appelait effectivement Nils, mais il se dit de toute façon que le mal était déjà fait et qu'au pire il recevrai un blâme et plus de corvée que d'habitude. L'assesseur s'immobilisa, une voix de femme sortant des hauts parleurs indiquait qu'il se trouvait au trente deuxième étage, Jion avança dans le couloir Nils lui emboita le pas, le couloir déboucha sur une porte a double bâtant, Jion s'arrêta se tourna vers monsieur Nils.

" Dois-je vous annoncer monsieur."

" Cela ne sera pas nécessaire. Je te remercie après m'avoir ouvert la porte tu pourras redescendre a l'accueil, je dirais a Druf quel travail formidable tu as accomplit ce soir."

" Bien monsieur."

Jion se tourna vers un panneau d'identification oculaire, il approcha son œil de l'engin et celui ci émit un faible signal sonore et la porte s'ouvrit, la tête de Nils affichait un sourire carnassier. Jion lui dit au revoir de la main et s'éloigna vers l'ascenseur pendant que l'autre Drell entra en pas de velours dans le séjour privée. Jion appela une nouvelle fois l'ascenseur la porte s'ouvrit et il entra dans la cage, son doigt allait presser le bouton quand il remarqua un petit papier sur le sol, les portes se refermait sur lui, il ramassa le papier , quelque mot écrits y était inscrit à la hâte " Quai 22 a 23 h ", Jion pensa que Nils l'avait fait tomber par inadvertance dans l'ascenseur , il appuya sur un bouton et les porte s'ouvrit a nouveau , il s'engouffra dans le couloir , arriver devant le panneau il stoppa.

* Sois je lui remets quand il redescend sois je lui apporte maintenant. * Jion regarda ça montre elle affichait déjà vingt et une heure. * Ouais bon si il a oublié et qu'il est en retard a son rendez vous, je vais me faire tuer par Druf. * pensa t'il. Il pris son courage a deux main et repassa son œil devant le panneau , la porte s'ouvrit il avança dans le séjour sans faire de bruit pour ne pas déranger Nils et Druf dans leur retrouvaille, le séjour était vide , faisant un tour d'horizon Jion se dit qu'il devait se trouver dans le bureau , au fond a gauche dans une pièce adjacente, devant la porte Jion frappa a deux reprise , n'ayant aucune réponse il décida d'entrer.

" Désolé de vous dér ... haaa " Une ombre se mut rapidement derrière lui et l’agrippa à la gorge. Jion se débattit avec force mais la prise se resserra, d'un coup derrière le genou celui-ci plia les jambes et tomba. Jion se trouva la tête contre le sol, un genou sur la nuque et un bras dans le dos. La bouche de son agresseur s'approcha de son oreille, une voix dure sans émotions en sortit.

Ne bouge plus ne fait aucun mouvement et tu auras la vie sauve et ne cries surtout pas. Tu es une brindille que je peux briser sans aucuns efforts entre mes doigts, as-tu comprit ?"

Jion essaya d'articuler quelques mots mais aucun son ne sorti, avec un effort exceptionnelle il réussie a réponde un oui presque imperceptible. Le genou se retira de ça gorge une main l'agrippa et le remit debout, Jion essaya de reprendre ses esprit devant le cadavre de Druf, le Hanari avait reçus plusieurs balles de petit calibre, il était allonger inerte sur le sol dans une flaque de liquide gélatineux. Mais il bougeait toujours Jion essaya de s'approcher oubliant l'homme derrière lui, une main posez sur son épaule l'empêchai d'avancer, le Hanari continua à gesticuler et une petite voix venant de la dépouille se fit entendre.

" On a rien fait pourquoi nous avoir fait ça." Jion sentit des larme coulez de ses yeux, il fit non de la tête pour se désengager de l’affaire, l'ombre passa devant lui, l’éclairage des lunes d'Illium par la fenêtre fit apparaitre le visage du Drell coupable de l'assassin. Nils se tenait devant les restes de Druf, il tandis son bras armé d'une arme de poing et pressa sur la détente la balle perfora le crane gélatineuse du Hanari. Nils tourna la tête vers le jeune Drell en larme, il pivota et braqua son arme dans sa direction, Jion ne sachant quoi faire accepta ça mort et ferma les yeux s'attendant a ce qu'une déesse n'importe la qu'elle en particulier l'accepte dans son monde divin pour l'éternité. Mais le coup ne vin pas, il ouvrit de nouveau les yeux, Nils avait disparut. Il tomba a genou devant le cadavre de son ancien maitre, culpabilisant d'avoir laissez rentrer l’assassin, se disant que sans lui rien de tout cela ne serai arrivé. Il joignit ses mains et fit une prière pour que les portes flamme l'accepte dans leur royaume divin. Ne sachant quoi faire le jeune Drell se leva parti en direction de l'accueil pour appeler les services de sécurité, quelques minutes plus tard il se retrouvait devant le bureau de l'accueil au premier étage du building. Il s’assit puis composa le numéro. Une voix de femme se fit attendre par l'appareil, Jion allait répondre mais préféra raccrocher, il fouilla précipitamment ses poches et retrouva le mot ou était inscrit " Quai 22 a 23 h ", perdu ne sachant quoi faire Jion regarda sa montre elle marquait vingt et une et trente sept minutes, connaissant bien la ville il lui faudrait trois quart d'heure pour arriver sur les quais et demander des explications a ce Drell. Il appela un taxi, cinq minutes plus tard le taxi l'attendait devant la porte.
Le quai était en vue, il y avait aucune âme qui vive il était arrivé avant lui, des containers tout le long du quai pourrait servir de cachette pour apercevoir l'assassin. Jion se plaça derrière l'un deux pas trop éloigner de pont d'amarrage pour avoir une vue d'ensemble et assez éloigner pour ne pas être remarquer. Le temps passa, cinq minutes, dix minutes, chaque minute passé parure des heures pour le jeune Drell puis quelque chose bougea, une ombre s'approchait d'un des ponts d'arrimage. C'était Nils l’assassin, le Drell s'arrêta et regardait le ciel d'Illum. Jion l'avait toujours dans son champs de vision, mais maintenant sur le faite accomplit ne su que faire, il se maudit de ne pas avoir appelé les services de sécurité d'avoir laissé le cadavre de Druf pourrir dans son bureau, tout penaud il pensa rester la le temps que Nils parte, mais Nils ne bougea pas, il regarda toujours les étoiles qui illuminait le ciel.

" Sort de la tout de suite." Jion surprit resta quelques secondes sans bouger le moindre cil, il prit une grand respiration et sorti de sa cachette. Nils le regardai à présent, son regard toujours vide aucun sourire ne s'affichait rien, comme si toute vie l'avait quitté.

" Me ferai tu regretter de t'avoir épargné jeune Drell. "

Jion dégluti il s'approcha de nouveau il se trouvait a présent a quelques mètres de l'assassin.

" Comment a tu trouver cette endroit ?"

Jion fouilla ses poche lentement et y sorti le papier et lui tendit, l'assassin s'approcha et lui prit le mot des mains. Nils éclata de rire.

" Je commence à me faire vieux on dirait, si je suis capable de telle bêtise, dans un sens je te remercie de me l'avoir ramené, mes connaissance se serai bien foutue de moi si je m’étais fait pincer de la sorte." Tout animosité avait quitté son regard il se remit même a sourire.

" Je ne pense pas que tu sois revenue pour me remettre se mots je me trompe ? Que veux-tu, tu pense que je devrais me débarrasser de toi, tu en as assez de vivre ? "

Jion regardait ses pieds et fit un signe de nom de la tête. Il releva les yeux vers l’assassin, leur regard se croisa. Il respira un grand coup et dit d'un seul trait.

" Vous m'aviez promit un avenir radieux vous avez une dette envers moi ! "

Nils pencha la tête intriguer et éclata de rire, Jion se senti rougir de honte ou de rage il ne savait pas très bien ce qu'il ressentait devant ce Drell qui se moquait ouvertement de lui.

" Un avenir radieux dit tu ? " Imitant la voix de Jion toujours le rire au bord des livres.

" Oui exactement ou avez tué mon employeur, je vais me retrouver a la rue ou me faire inculper pour meurtre a votre place, vous me devez bien ça trouvez un moyen d'arranger ma situation. "

Nils cessa de rire, il regarda Jion dans les yeux et s'exprima.

" Je ne te dois rien, je t'ai épargné tu devrais en être heureux non, tu as la vie devant toi profite en et de plus je ne prends pas d'apprentis. "

" Vous me le devez ! " Cria Jion en tapant du pied, essayant d'y mettre le plus de conviction possible. Nils le regardait plus comme un jeune Drell égarer, mais comme un homme qui savait ce qu'il voulait un homme capable de déplacer des montagnes.

" Tu as du culot jeune Drell j'aime ça j'ai peut être, quelque chose pour toi, mais une fois lancer impossible de faire machine arrière. Si tu accepte tu ne reverras pas Illium avant très longtemps ou plus du tout même, est tu prêt à tous les sacrifices ? Est tu prêt a subir tout les tourments ? Mais en contrepartie je te promets une chose une fois terminer tu seras libre comme aucun autre Drell n'ai pu l'être. Est tu près a tout ces sacrifices ?"

Jion resta muet, son regard toujours river sur celui de l'assassin et prononça un simple mot.

" Oui."
Jion se réveilla en sursaut, il se redressa sur son lit et se gratta les yeux. Quelqu'un frappa à la porte et entra, c'était une jeune et belle Drell nommé Yari qui passa le pas de la porte.

" Tu est enfin réveiller !" dit-elle sur un ton de reproche.

" Ca va ! Garde tes reproches pour toi Yari. Quesque tu veux ?"

" J'avais oublié que tu était si charmant le matin. Mais je ne suis pas venue pour ça Nils te demande."

" Que qu’il me veut ?"

Yari s'empourpra.

" Je suis pas ta secrétaire ! On me donne un ordre je l'exécute !"

Il la regarda quelques secondes puis ajouta.

" Ca va, ca va je m excuse je ne voulais pas me montrer agressif, j'ai eu une nuit pénible. "

Yari sembla un peu se calmer.

" T'as encore fait des cauchemars ? " demanda-t-elle l'air vraiment intriguer

" Ouais ça n'arrête pas en ce moment, bon je dois me préparer vite fait pour rejoindre Nils pourrais tu me laisser seul ?"

Yari eu un sourire malicieux.

" Tu veux pas que je te rejoigne sous ta douche ?"

Jion ne su quoi dire pendant quelques secondes, Yari éclata de rire elle fit un geste évasif de la main et s'éloigna. Du couloir on peu l'entendre.

" Ha au faite tu as quinze minutes pour te rendre a la salle de briefing."

Jion lança un " Okay " assez fort pour que Yari l'entende. Il entendit une porte se refermer et su qu'il était a présent seul dans ses appartements. Après qu'il eu prit ça douche et changer de vêtement Jion alla rejoindre Nils dans la salle de briefing, il pensait se retrouver seul avec son supérieur, mais remarqua très vite que les sièges était occuper par d'autre. Sept personne se trouvaient dans la salle six faisaient parti du commando, chaque visage de ses compères lui remémora des scènes de son passé. Dix ans au paravent Jion était entré dans compagnie, comme aimaient l’appeler les supérieurs, peu avait survécue aux rudes entraiment donné par les instructeurs. Ils voulaient la crème de la crème des Drell capable de se montrer agressif, calculateur, méthodique, discipliné, tout ce qui pourrait au long terme servir de commando spécial. Chacun avait des spécialisations on les avait entrainé pour ça, ils étaient cent vingt au départ tout disperser en six classe différente, ont leurs avaient tous fait passez une épreuve pour les orienté dans toute les catégories disponible. Son épreuve passer Jion rejoignit les commandos d’infiltration, les missions était souvent simple entré recherche de document, tuer si nécessaire puis sortir. On lui as apprit a se mouvez en silence, tuer de toutes les façons imaginable, du fusil sniper a la petite cuiller, a démonter remonter les fusils les yeux bandé, tout ce qui pourrait servir sur un champs de bataille tout lui avait été apprit surtout a tuer de sang froid. En dix ans, nombreux de ses compagnons de classe y avait trouvé la mort, tué pendant les entrainements ou par les instructeurs, ou pendant des missions réelles pour remonter leur quotte. La quotte était le principe même de pourquoi se battait les jeunes Drell, plus on était haut dans le classement plus on avait de chance de survie, toute exercice terminé avec succès augmentait la quotte, une mission périlleuse en extérieur la faisait monter aussi, les trainards, les faibles, les insubordonnés descendait en flèche et ce faisait abattre par les instructeurs ou étaient envoyer en mission suicide. Jion avait réussie à survivre pendant ces dix années au finale seulement six commandos avaient pu être formé, Jion faisait parti du sixième il comptait six membres en tout tirer des meilleur de chaque section , Yari commando d'élite sniper, Blinz le médecin, Doranu expert explosif, Karsten commando biotique, Meros tecno scientifique et enfin Jion. Yari assise tourna la tête quand elle remarqua la présence de Jion dans la salle de briefing.

" Voila le plus beau " fit-elle en l’applaudissant.

Meros et Karsten se retourna au même moment et l’applaudissait a leur tour encouragé par Yari, Blinz quant a lui acquiesça simplement, Doranu ne se retourna pas, ne fit aucun signe de bienvenue, il resta simplement calé dans son siège. Jion avança fit un signe de la main a Nils et s’assis au coté de Yari. Voyant que tout le monde étaient arrivé Nils commença :

" Tout d’abord bienvenue (tout le monde dans la salle lança un bonjour plus au moins discret) nos supérieur nous ont donné une mission à accomplir pour ce soir, je vais vous la faire courte, prise de document éliminations et destruction. Commençons les documents bien que j’en sache peu sont top secret ils appartiennent a des Hanaris influant et sont sous bonne garde d’où élimination, pour finir destruction de toute preuve pouvant nous incriminé. D’une simplicité enfantine, des questions ? "

Jion prit la parole :

" Avons-nous plus de renseignement sur le lieu ou des plans ? "

"Nous savons que la sécurité ce soir sera plus faible, nous avons aussi les plans des bâtiments, l’emplacement des alarmes mais aucun code pour les désactivés ce sera a vous de vous en charger. "

Jion acquiesça et Yari pris la parole a son tour :

" A qu’elle résistance auront-nous à faire ? "

" Des soldats Drells sans grand entraiment peut être même des bleu et quelques mécha fenriz rien d’inquiétant, ne baissez par votre garde sous prétexte que l’ennemie est faible faite attention ! "

Donaru de sa voix grave fit un " pff ", Meros le regarda moins d’une seconde et lança :

" Serez-vous avec nous chef ? "

" Non, et c’est aussi de cela que je voulais vous parlez, a partir de ce soir vous serez seul, je ne m’occuperai plus de ce groupe a partir de ce soir. De nouvelle recrue arrive demain et mon rôle d’instructeur va reprendre de plus belle. "

Meros reprit :

" Et qui sera le nouveau grand manitou. "

Nils sourie

" Il est déjà ici. "

Tout les Drells tourna la tête de droite à gauche et ne vit personne en plus de leurs petit groupe. Nils les regarda s’agiter dans les tout les sens et ne pu s’empêcher un petit ricanement.

" Il est parmi vous bande de bleu. Vous croyez vraiment qu’un Drell en camouflage se tien planquer dans un coin de la pièce. Je ne vais ne fait pas plus de mystère. "

Donaru prépara a ce lever puis Nils lança "Jion Yart" il retomba comme une pierre sur ça chaise, lui qui essayais toujours d’être au top avait échoué lamentablement devant Jion. Jion quant a lui se senti déstabilisé mais ce repris assez vite du coin de l’œil il vu Doranu retomber comme un sac et il eu un sourire en coin, il se leva serra la main de Nils puis prit la parole.

" Ce sera un honneur de servir la cause Drells ainsi que c’est représentant. "

Quelques félicitations sont lancées par ses compagnons sauf bien sur Doranu qui bouillonnait de rage dans son coin. Le briefing continua encore quelque temps, les plans fut apprit et chaque poste fut distribuer. Tout le commando quitta la salle, Jion fut rappeler au par Nils. Il lui posa une main sur l’épaule.

" Après ta mission de ce soir tu devras me rejoindre pour. J’ai quelques personnes très influant a ta faire rencontrer. "

" Qui ça ? " rétorqua Jion

" Les dirigeants … qui d’autre ? "

Le commando était réunie dans l’armurerie, l’atmosphère y était stressante presque oppressante, des gardes se tenaient aux quatre coins de la pièce pour s’assurer du bon fonctionnement du lieu, leur regard était dur, et le fusil équipé en bandoulière pouvait dissuader quiconque de vouloir s’en prendre a l’armurier. Une cage grillager occuper une plus grande parti de la pièce, un jeune Drell seize ans tout au plus se tenait derrière, Jion s’approcha tout en évaluant les garde qui ne bougea pas d’un pouce a son approche.

" J’ai besoin de mon équipement, numéro 11687" lança-t-il sans regarder l’armurier.

Le Drell parti en trombe et revins quelques minute plus tard avec un sac sur le dos. Le dit sac contenait tout l’équipement nécessaire du Drell pour ça mission une arme de poing un Striker II, deux couteau de lancer, ainsi que son couteau fétiche avec une inscription graver dessus "Si vous voyer ceci vous être trop près". Il examina ses armes une a une vérifiant les munitions si l’arme du canon coulissait bien, si les cartouches thermique s’enlevaient facilement, le tranchant de ses lames, tout fut passez en revue, il était fin près. Tout ses compagnon fit de même avec leur équipement la mission allait pouvoir commencer.
" Tout le monde est près ? " S’exclama Jion.

Tout lui répondirent oui d’une seul et même voix Doranu n’échappa a la règle.

" Dans deux minute je veux que tout le monde est rejoint la navette et au pas de course hop hop hop. "

Plus tard dans la soirée, la navette avec le commando à son bord faisait route vers la capitale de Kahje, la vaste métropole abritait plus de sept million d’habitants. Les Hanaris représentait la plus grosse majorité de ses habitant ensuite venait les Drells puis tout les autres races. La ville était entouré d’un vaste dôme protecteur, Jion porta un regarde sur le dôme et y vu plus une barrière pour parqué les Drells plutôt que pour les aider a ce développé. C’était la tout le but de Dilaturn Inc. (la compagnie) la sauvegarde et l’épanouissement de l’espèce Drells ainsi que ça supériorité par rapport aux autres races présente dans la galaxie. Pour y arrivé Dilaturn Inc. n’y allait pas avec le dos de la cuillère, attenta, assassina de représentant Hanaris tout y passait, on les avait entrainé dans ce but et était douée pour y parvenir. Le pilote averti Jion qu’il arrivera a destination d’ici très peu de temps, il regarda son commando tout étaient concentré sur leur objectif. Jion du élevé la voix pour couvrir le bruit du moteur :

" Nous arrivons dans quelques minutes messieurs, vous savez tous ce que vous devez faire je n’ai pas besoin de vous le répéter. Nous agissions pour une cause juste, la plus noble qui soit la survie de l’espèce Drells contre les tyrannies Hanaris. "

Le pilote tendit la main en levant le pouce, la navette était en place au-dessus des bâtiments, tout est près pour que la mission soit un succès, rien n’était laisser au hasard, chacun savait ce qui l’avait à faire. Les portes latéral du vaisseau s’ouvrirent les cordes fut jeter et par groupe de deux les soldats descendaient de l’appareil. Jion et Doranu touchèrent le sol en premier, ils s’écartèrent de l’appareil laissant leur autre compagnon descendre, Yari et Meros furent les suivant suivit de près par Blinz et Karsten. La navette s’éloigna pour ne devenir qu’un petit point à l’horizon. Jion avança d’un feutré suivi de près par ses frères d’armes. Il s’immobilisa le leva le bras et serra le poing pour avertir son commando d’un éventuel danger, chaque soldat s’arrêta sur le qui vive rien sur le toit ne bougeait, Jion repéra la porte qui l’amènerai lui et sont groupe dans les étages inferieurs. Il fit des signes de main au reste du groupe pour les avertir qui partait en éclaireur dans les étages, il franchi la porte aucune alarme l’avait été posé sur le toit, manque de vigilance peut être, il s’avança dans les couloirs trouva l’escalier et descendit prudemment. Une fois arriver deux étage plus bas il parla a voix basse dans son omnitec pour averti Meros ainsi qu’a Doranu de descendre le rejoindre les autres devaient rester en place sur le toit de l’immeuble. Aussi furtivement que des ombres les deux Drells le rejoignit, Jion fit signe a Meros de s’occuper de l’alarme présente sur la porte et a Doranu de le couvrir. Meros était doué il déjoua le système de sécurité moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, il se recula reprit son arme de poing, Jion tendis le bras et activa la porte, Doranu derrière lui pour le couvrir, la porte s’ouvrit, le couloir était vide aucun garde pour le garder le groupe avança, la porte au fond devait donner sur la résidence si le plan était exact. Le groupe avança en longeant les murs jusqu'à la porte, Meros du encore faire son tour de passe-passe et l’alarme se désactiva, Jion reprit place en tête de groupe suivit par Doranu suivit lui-même par Meros et Karsten qui les avaient rejoint. La porte elle n’on plus n’était pas garder, la médiocrité des gardes le rendait malade, ils se trouvaient dans la salle principale de la résidence, le groupe se stoppa net, un bruit dans une pièce adjacence les interpella, Jion avança aussi furtivement qu’une ombre, une porte sur la droite de la pièce était ouvert on pouvait y entendre deux garde discuter.

" Je ne me sens pas rassurer ce soir, on est trop peu nombreux en cas d’attaque ! " lança le premier garde la voix étouffer sous son casque.

" Arrête tu va nous porter la poisse avec tes connerie. Bon ça fait une semaine qu’on est la il ne sait rien passer, les gars était a cran le boss a préférer les laisser se détendre pendant la soirée. De toute façon on a les mécha pour nous aider si y a un pro…" la voix de l’homme mourut dans un gargouillis, il tomba au sol un couteau lui transperçait la gorge. Le deuxième garde se retourna il eu juste le temps de voir l’ombre de la mort s’abattre sur lui. La nuque brisé le corps tomba mollement sur le sol comme une poupée de chiffon. Jion se pensa sur ses victimes retira son couteau de lancer du coup du garde, il remarqua qu’une lumière rouge clignotait au poigner, de la main il fit signe a Meros de s’approcher, il lui désigna le bracelet lumineux du doigt. Meros prit le poigner du garde pour l’analyser il le laissa retomber aussi vite, il lança un flot de jurons à voix basse. Jion lui mit la main sur l’épaule.

" Qu’est ce que c’est ? " dit-il a voix basse.

" Un bracelet cardiaque, ou un truc du genre, ça va activer toutes les défenses du bâtiment ! "

Jion activa sont omnitec :

" Ombre à corbeau ombre a corbeau vous me recevez ? "

" Cinq sur cinq ombre."

" Besoin d’exfiltration dans dix minute. "

" Bien reçus ombre. "

Il adressa par omnitec des instructions à Yari. Plus loin dans la résidence on entendit des méchas se mettre en fonction. Jion regarda ses compagnons :
" Changement de plan ! je vais allez chercher les documents a l’étage, vous me couver vous dézinguer tout les méchas. " Il fixa Doranu. " Toi tu pose des charges sur tout l’étage pour nous couvrir quand on quittera le lieu ! " Tous acquiescèrent d’un signe de tête. Le groupe se mit en mouvement. Les méchas avaient prit place dans toute la résidence cherchant les intrus. Jion se mouvait tel une ombre dans le bâtiment personne ne le repéra, il passa de pièce en pièce, une fois dans le salon un escalier menait a la mezzanine deux mécha y montait la garde. Le groupe de Doranu rester en arrière ne tardèrent pas a rencontrer de la résistance les murs fut criblé d’impact de balles, des pouvoirs biotique lancer minutieusement fit des ravages chez les ennemies, des méchas se retournèrent contre les leurs , Meros s’avait s’y prendre quand il s’agissait de machine, Doranu égale a lui-même se jeta dans le combat avec une hargne que seul un Krogan pourrai avoir, équipé de son fusil a pompe il coupait en deux tout mécha qu’il approchait de près ou de loin. Les machines près de l’escalier ne bougeaient pas d’un pouce, Jion attendait sur le pas de la porte, au moment ou il se mit enfin à bouger les méchas reçus un appel de leur compatriote en difficulté, ils abandonnèrent leur poste et passèrent la porte a l’angle opposé de celui de Jion. Il put monter les escaliers, une fois en haut aucun organique ou synthétique ne l’attendait, les documents ce trouvaient dans un coffre de la pièce, Doranu lui avait donner un peu plus tôt assez de matière explosif si une porte ou un coffre lui barrais le chemin, Jion plaça la patte sur la serrure du coffre, il recula vivement et arma l’explosif, l’activa, l’explosion fit peu de dégât mais suffisamment pour éjecter la porte du coffre a travers la pièce, Jion se rapprocha prit les documents étonnamment en bonne état vu l’explosion produite. Ses compagnons se battaient toujours, ils se sont retranché dans la pièce principale de la résidence près de la sorti. Jion reçus un appel de Yari :

" Nous avons un problème, j’ai intercepté une communication sortant du bâtiment, des renforts arrive et pas qu’un peu. "

" Document récupérer, retour sur le toit, Doranu tu as pu poser les explosif ? ". Des bruits de tire de fusil automatique se firent entendre. " Oui j’ai eu le temps mais faut pas trainer ! "

Jion descendit les escaliers en trombe la furtivité n’étant plus de mise , il passa de salle en salle a la vitesse de l’éclair, jusqu'à se retrouver dans la pièce ou les deux gardes avaient trouvé la mort un peu plus tôt, la porte était toujours ouverte, il reprit son souffle quelques secondes, regarda furtivement la salle principal pour voir ou en était le combat, le commando tenait bon derrière une table qu’il avaient renverser pour se mettre a couvert, les méchas se regroupaient pour attaquer d’un bloque, Jion profita de se moment pour entré dans la grande pièce, son Striker II en main il tirai tout en reculant vers ses frère d’arme pour se retrouver lui aussi derrière la table. Il les regarda et leur fit signe de partir pour rejoindre le toit, l’équipe retourna dans le couloir pour rejoindre l’escalier tout en se couvrant mutuellement, a bout de souffle les quatre compères rejoignirent le toit, Yari et Blinz attendaient dans la navette, la porte latérale gauche était ouvert, les quatre comparses se dirigèrent a grande enjamber vers la navette, les méchas sur les talons, ils montèrent a bord Yari et Blinz les couvraient. La porte se referma le vaisseau décolla et s’éloigna. A son bord Doranu cria de fureur :
" Vous me dégommerez jamais tas de synthétique de merde. "
Jion demanda au pilote de s’arrêter une fois assez éloigner de l’immeuble, la navette s’immobilisa quelques instants plus tard. Il cria au pilote d’ouvrir la porte latérale droite. Chaque Drells s’accrocha à la barre métallique au-dessus de leur tête. Au loin ils puent voir des vaisseaux mercenaire abordé le toit de l’immeuble, une quarantaine de mercenaire peut être plus, descendait en rappel le long de l’immeuble pour atteindre la résidence désormais vide, brisant les fenêtres pour y entré en force. Jion tapota l’épaule du Drells fou de rage.

" Finissons en! "

Doranu prit un petit boitier et appuya, une immense explosion eu lieu, une réaction en chaine se produit, cela commença par la résidence et monta dans les étages, le toit explosa envoyant balader tout ce qui trouvaient, les mercenaires tombaient de l’immeuble en feu les navettes au-dessus du bâtiment explosèrent une a une comme un magnifique feu d’artifice. Doranu était hilare et maudit les mercenaires plusieurs fois.

" Ouais en plein dans le cul !" Cria-t-il avec une voix étonnamment grave. La porte se referma Doranu grommela contre le pilote, les portes fermer il ne pourrait pas voir les mercenaires bruler vif.

Nils imperturbable les bras croisé attendait la navette sur le pont d’amarrage, le vaisseau rentra dans le port et se stabilisa toutes portes ouvertes, le commando en descendit. Jion sorti en premier suivit de sa troupe, ils se mirent tous en position mains dans le dos attendant les instructions. Nils leur fit un signe approbateur de la tête :
"A ce que je vois la mission est un succès, bien Jion on a quelque chose a faire il me semble. "

Jion acquiesça, il se retourna pour regarder le commando :

" Allez vous détendre vous l’avez tous mérité, nous feront le débriefing demain, rompez !"

Toute l’équipe s’éloigna laissant Jion et Nils seul. Nils d’un geste de la main laissa Jion passez pour allez a la rencontre des dirigeants de la compagnie, aucun des deux Drells ne parla pendant le trajet, ils traversèrent la totalité de la structure pour s’arrêter devant un building, le siège social de Dilaturn Inc. l’endroit qui couvrait de près ou de loin toute les activités de la société. Ils entrèrent dans le hall Nils salua le réceptionniste puis les deux Drells pris l’ascenseur en direction du penthouse. Jion était perdu dans les souvenirs de sa jeunesse de ça rencontre avec Nils dans un endroit similaire, il eu un petit rire étouffer. Son acolyte l’interrogea du regard, Jion lui expliqua que cela lui rappelait leur première rencontre de la mort de Druf et de tout ce qui en suivie, Nils du admettre les similitudes mais beaucoup de chose c’était passez entre temps de bonnes et de mauvaises choses. L’ascenseur s’arrêta, Nils entra dans les appartements richement décorer Jion sur les talons, un majordome Drell les attendait sourire aux lèvres :

"Mr Filigann vous attend messieurs après vous."

Le majordome passa devant ouvrit une porte qui donnait sur une pièce d’un gout très chic, un bureau en bois massif au centre donnait directement le ton. Un Krogan attendait au coin de la pièce *un garde du corps* pensa Jion ils sont souvent utilisé pour se genre de travail. Le majordome averti son maitre que les personne qu’il attendait était arrivé, Le Drell d’âge mure fit signe a son serviteur de s’éloigner, les deux Drells s’approcha du bureau, le Drell invita ses invités à s’assoir, ils prient place.

" Bonjour Nils, tu ma ramener le prodige Mr Yart je suppose. " Le Drell tandit la main, Jion lui serra et remarqua qu’il avait encore de la poigne pour une personne de son âge. Toujours sourire aux lèvres tandis l’autre main.

"Vous avez quelque chose pour moi il me semble ? "

Jion ne parut pas comprendre au début, mais fouilla dans sa poche intérieure et en sorti les documents, les déposa dans la main du Drell qui lui faisait face.

"Très bien, je vois que la mission c’est bien passer, j’ai entendu dire qu’elle c’était conclu par une explosion des plus spectaculaire. "

"Oui en effet des mercenaire sont arrivé au moment de notre départ, mon expert en explosif s’en est donner à cœur joie. J’espère que ce n’est pas un problème. "

"Non bien sur que non, ce n’est pas une poigner de mercenaire qui va manquer à quelqu’un. Sauf peut être aux Hanaris ! "

Filigann eu un petit rire, il reprit après :

"Vous viendrez prendre vos ordre directement au près de moi maintenant Mr Yart, Nils a du vous informer que des nouveaux arrivaient bientôt et je voudrais qu’il les formes. "

"Aucun problème Mr Filigann. " Répondit Jion

"Bien vous avez quartier libre pour l’instant vous pouvez disposer. "
Il se leva, le Krogan ne l’avait pas quitté des yeux une seconde, Jion le regarda deux secondes, une seconde de trop pour le Krogan, il s’avança d’un pas menaçant en le pointant du doigt.

"Ta un problème !" éclata le Krogan.

"Ouais j’aime pas ta gueule" Répondit Jion taco tac.

Les deux créatures se défia du regard, le Krogan caressa dangereusement son fusil pompe katana des yeux.

"Cela suffit ! " S’écria Mr Filigann. "Vous réglerez vos différent autre part que dans mon bureau. "

"Bien Monsieur." S’excusa Jion

"Bah ha haha !" Lança le Krogan dans le dos de Jion

" Je ne pense pas te payer pour être con ! Ravensk alors arrête ! " S’écria une fois de plus Filigann

Ravensk retourna dans son coin sous l’œil attentif de son employeur, Jion se dirigea vers la porte, Nils quant à lui resta assis. Filigann et lui avait surement à débattre pensa Jion. En sortant de la salle le majordome l’attendait pour le raccompagné, Jion remarqua la présence d’autre Drells dans la salle, il les dévisagea et suivie le majordome jusqu'à l’ascenseur.

*Ce sont tout les autres chefs de commando je me demande ce qu’ils font la, et c’était qui ce gros con de Krogan.*
Jion salua le majordome quand la porte coulissante se referma sur lui.
Un mois passa depuis son entretien avec Mr Filigann, Jion avait remplie quelque mission en groupe ou en solo pour le compte de Dilaturn Inc., un mois bien charger, le complexe semblait bien vide en ce moment les commandos était demander de partout pour des missions plus ou moins important. Jion regardait le plafond allonger sur son lit, il n’avait pas revus Nils depuis leur dernière rencontre.

*Il a peut être des ennuies, une mission d’un mois c’est long. En plus Filigann n’a rien voulu me révéler.*

Son omnitec sonna, la tête dans les nuages Jion s’en aperçus pas directement, il reprit ses esprit tendit et l’activa.

"Oui"

" A Vingt heure ce soir où tu sais n’en parle à personne. "

Jion regarda son omnitec aucun numéro apparaissait, mais il savait qui c’était. Nils doit avoir des problèmes.

*Ma soirée est prise on dirait, j’ai une heure un lieu mais pas d’arme. Je ne peu pas en prendre a l’armurerie sans éveiller de soupçon je vais devoir faire sans.*

Jion occupa le reste de son après midi en lecture, en émission de télé mais Nils occupa toute ses pensé. L’heure du rendez vous approcha, Jion avait pris son véhicule personnelle pour se rendre dans un restaurant volant. Il dut traverser une bonne parti de la ville le restaurant ne se trouvait jamais au même endroit ce qui était pratique pour les rendez vous discret. Quand il était plus jeune, son mentor avait pris l’habitude de l’y amener entre ses entrainements pour lui remonter le moral, ou lui prodiguer de précieux conseil. Ce soir c’est Nils qui avait besoin de soutien et Jion n’allait pas laisser tomber son ami. Jion arrima son véhicule directement au restaurant volant, une petite rampe se déplia pour que les clients puisse atteindre facilement l’entré. Une fois a l’intérieure il passa le comptoir et ce rendit directement au deuxième étage, le restaurant était assez spacieux pour y faire entré une trentaine de clients. En haut Jion aperçus Nils a une table, le Drell regarda par la fenêtre a plusieurs reprise, la nervosité se lisait sur son visage. Nils redressa la tête et remarqua la présence de Jion, il se leva pour allez saluer son ami, Nils senti une vive douleur a la poitrine ses genou ce déroba son corps tomba comme un sac. Jion entendit un coup de feu et vit Nils tomber au sol, il accouru près du corps inerte, il le mit sur le dos ces vêtement était imbibé de sang le cœur avait été touché, Nils essaya de parler du sang lui remontait dans la gorge, Jion rapprocha son oreille de sa bouche.

"Va voir le Krogan il sait" Nils toussa " Ne leur fait pas confian…"

Jion regarda le corps inerte de son ami, il cria de rage. Il se leva d’un bond, les civils criaient courraient dans tout les sens comme des animaux apeuré. Des tires de mitrailleuse détruisit toute les fenêtres du restaurant, Jion attrapa un Turien qui passa au bon moment et s’en servie comme bouclier humain, Jion avança vers l’escalier toujours le cadavre dans les bras il enjamba les civils tuer. Il regarda par-dessus l’épaule de son bouclier et vu la position des tireurs. Plusieurs mercenaires se tenaient en haut de l’immeuble en face. Ils tiraient a vu sur tout ce qui bougeai dans le restaurant. Un des mercenaire prit un lance roquette, Jion le vu il lâcha son bouclier humain et descendit l’escalier en trombe, un missile fut lancer, Jion sauta a terre, la roquette toucha le cul du restaurant une grande parti du deuxième étage fut souffler par l’explosion, celui-ci se pencha dangereusement il perdit de l’altitude. Jion se releva sonner, il s’avança jusqu’au comptoir des tires de mitrailleuse criblèrent de balles tout le restaurant. Jion fut miraculeusement épargner, il réussie avec peine à regagner sa navette, son véhicule mit un certain temps à démarrer, des tires abimèrent la carrosserie une parti du par brise fut fêler. L’arrimage le reliant au restaurant lâcha et la navette fut libérer, Jion prit les manettes et s’envola, il passa a toute vitesse au-dessus de l’immeuble ou les mercenaires se trouvaient. Ils en identifièrent quelques uns mais n’en cru pas ses yeux, un missile parti de l’immeuble toucha l’aile droite de son véhicule, il essaya de le maintenir en vole mais fini par s’écrasez dans les bas fond de kahje.

Jion ouvrit les yeux, des rayons lumineux passaient à travers les stores, une forte odeur émanait de la pièce d’anesthésiant et de médicament. Il se leva, il senti une forte douleur en bas de son dos, sa tête aussi lui faisait mal mais la plus forte douleur venais de l’intérieure de lui sa fierté peut être, quand il se rappela l’identité des sois disant mercenaires.

*Yari, Doranu et Karsten. Qu’est que vous avez fait !*

La douleur d’avoir été trahit et chasser par ses hommes lui faisait plus mal que ses douleurs physiques. La porte grinça, Jion se mit sur ses garde, un humain d’une quarantaine d’année venait de rentrer dans la pièce, les humains étaient peu présent sur kahje.

" Non non vous devez vous rester allonger !" dit l’homme en levant le doigt comme une mère punissait son enfant.Jion se détendit.

"Qui êtes vous ? " Demanda Jion.

"Je suis Médecin, je m’appelle Spencer, Adam Spencer. "

"Qu’est ce que je fais ici, je me rappelle m’être écrasé, mais je ne vois pas comment j’ai atterrie ici. "

" C est un Krogan qui vous a tiré de l’épave en tout cas c’est ce qu’il ma dit. "

"Un Krogan ? "

" Oui un Krogan. "

" Il est ici ? "

" Non pas pour le moment, mais il a demandé que vous l’attendiez. "

Jion se leva ses cotes lui faisaient mal, il remercia les dieux par penser d’avoir survécus à un tel accident. Le médecin l’aida à se déplacer, Jion y renonça il était trop affaiblie pour allez bien loin dans cette état, il retourna se coucher dans le lit miteux du docteur. Quelques heures plus tard on vient frapper a sa porte, la porte s’ouvrit un immense Krogan en sorti, Jion se leva brusquement attrapa la lampe pour se défendre. Le garde du corps personnelle de Filigann se tenait devant lui *Ravensk il s’appelle Ravensk * pensa le Drell.

"Lâche ça petit Drell. " Dit le Krogan d’une voix bourru.

"Tu viens pour finir le travail ! " Lança Jion comme un défi.

"Nan, mais si tu veux te battre tu devras trouver mieux qu’une lampe" En éclatant de rire.

Le Drell se détendit ses blessures lui lança, il posa la lampe.

"Que me veux-tu ? "

"Nils ne ta pas parler de moi ? "

Jion parut surpris " Si, juste avant de mourir mais je pensais qu’il parlait d’un autre Krogan. "

"T’en connais beaucoup des Krogans sur kahje" lui répondit-il sourire aux lèvres.

Cela semblait évident dans l’esprit de Jion portant pourquoi n’y avait il pas penser plutôt.
"Alors pourquoi Nils voulait que je te parle. "

"Il savait que je te ferai rencontrer mon employeur, Nils avait découvert quelque chose d’assez important pour ce faire descendre, mais j’en sais pas plus. "

"Alors allons voire ton employeur. "

Ravensk fit non du doigt " Il est parti pendant quelque temps, il me recontactera a son retour. Mais il ma laisser un cadeau pour toi. "

Le krogan avança et tendit une enveloppe au Drell.

"Qu’est que c’est ? " L’interrogea Jion

" A toi de me le dire, je comprends rien a vos truc moi. "

Le Drell ouvrit l’enveloppe

^Garifalin62618Dilar^


La suite des documents ne montrait que des plans d’un bâtiment

"C’est le prochain contrat de mon commando."

" Maintenant on sais où trouver ses batard " cria le Krogan

" Pas tout de suite l’ordre de mission est pour le 26 de ce mois dans quatre jour il me semble. "

Ravensk ravala sa joie. "Mmmh comment tes sur de ce que tu dis. "
Jion regarda le Krogan réellement peiné de ne pas avoir d’action directe.

"Je vais t’expliquer le code : "

^Garifalin62618Dilar^


"Le premier mot c’est le nom de la cible, ici Garifalin le premier chiffre c’est le numéro du commando la c’est le Six le mien, Vingt six c’est la date, le dix huit c’est l’heure et Dilar le lieu. Si met souvenir son bon et ils le sont, Dilar Corp. est une entreprise. De toute façon j’ai les plans avec l’ordre de mission pour me repérer. "

Ravensk fit la moue.

" J’ai rien comprit. "

" Ecoute bien cette fois tu va voir ce n’est pas dur. "

" Baaah m’en tape! " Il tourna les talons et sorti de la pièce et ferma la porte.

Jion passa les quatre jours en compagnie de Ravensk, drôle de créature pensa Jion plusieurs fois pendant son temps de repos, quand il ne parle pas de leur clans, il parle de leur tuerie ou de leur torture. Bref un être primitif mais qu’il ne faut pas trop provoquer, il s’énerve très rapidement et souvent cela s’avers êtres fatal. Mais une espèce d’amitié avec lier les deux créatures, plus des frères d’arme que des amis, mais suffisante pour se faire mutuellement confiance. Le jour J était enfin arrivé, le Krogan faute de mieux avait pu trouver un pistolet Carnifex au Drell. Jion avait prit les commandes de la navette, le Krogan assis a l’arrière du véhicule parlait sans cesse. Il racontait comment il allait déchiqueter l’ancien commando du Drell, qu’ils feraient dévorer leur cadavres par son Vorchat, Jion aurait voulu qu’il se taise, mais s’opposer a ce Krogan rimai trop souvent avec une terrible mort. Le Drell qui en avait par-dessus la tête décider non prudemment de lancer quelque pique a son nouveau détestable ami.

" Ravensk quand les coups de feu retentiront pense à rester près de moi, il serait regrettable que tu prennes une balle, et voir un Krogan pleurer ne m’enchante guère. Si je peu éviter d’inscrire ceci dans ma mémoire parfaire, j’en serai heureux. "

Ravensk s’empourpra, ce qui fit rire le Drell

" Un Krogan ne pleure pas, si ça pleure ce n’est pas un KROGAN ! Continue comme ça et je te filerai un coup assez puissant pour que la douleur reste indéfiniment Drell, tu n’aura pas besoin de ta mémoire parfaite pour t’en rappeler ! "

" Haaaa , tant de poésie me touche mon cher Ravensk mais malheureusement pour toi tu est comme tes testicules, tu sert a rien. "

Le Krogan lança un flot d’insulte pendant quelques secondes, Jion intima a Ravensk de se taire, ils arrivaient a destination. La navette atterrit au pied de la société Jion descendit, le krogan prit la place du pilote :

"Je vais faire le tour du bâtiment pour repérer un éventuel danger. "Cria le Krogan pour couvrir le bruit du moteur.

Jion acquiesça, la navette repartie dans le ciel de kahje. Jion entra dans l’immeuble, il se dirigea vers le réceptionniste l’humanoïde tournait le dos au comptoir. Jion appuya sur la sonnette pour faire remarquer sa présence au réceptionniste. Il se retourna et fit face a son interlocuteur, C’était un Butarien, il regarda le Drell d’un œil méfiant :
"Que puis-je faire pour vous monsieur ? "

"J’ai un rendez vous avec monsieur Garifalin. "

"Bien je vais voir si il est disponible. "

Le Butarien composa un code sur son omnitec, personne ne répondit a son appelle. Le Butarien embêter regarda Jion et fit une grimace.

"Je crois que monsieur Garifalin, n’est pas présent pour l’instant monsieur. Je vous conseille de reprendre un rendez vous et de ressayer plus tard. "

*Il serait déjà mort ? * pensa Jion

"Bon je vais quand même monter si cela ne vous dérange pas. "

"Non bien sur. " s’empressa de dire le Butarien.

" A qu’elle étage ce trouve t’il." Interrogea Jion
" Vingt sixièmes."

Quelqu’un instant plus tard Jion prit l’ascenseur, aucun garde rien ne l’empêcha d’y arriver.

*Le niveau de sécurité est bien bas. *

Les portes s’ouvrit, un couloir se dressa devant lui, Jion le parcouru sa montre indiquai dix huit heure trois, il regarda a chaque porte des noms si affichait, il parvint finalement au bureau de Garifalin, la porte était fermer, il passa machinalement sa main sur le pavé numérique elle s’ouvrit, il entra et referma derrières lui, un Drell était assis sur une chaise la tête contre son bureau. Le Drell était mort depuis quelques minutes du sang chaud coula de son coup. Jion s’approcha des archives posez sur la société de Dilaturn Inc. baignait dans le sang de la victime. *Tu n’aurais pas du chercher a te renseigner.*Pensa Jion. Des bruit de pas se fit entendre dans le couloir, le Drell n’avait qu’une arme sur lui se maudissant d’avoir été aussi négligent il sorti son pistolet et plaça a coter de la porte. Les pas se faisait de plus en plus proche, la porte s’ouvrit un Drell la passa, Jion aussi agile qu’un chat lui sauta dessus appuyant le canon de l’arme sur le cou de son otage" Lâches ton armes !"
Le Drell s’exécuta.

" Bonjour Doranu, où sont les autres. " Il enfonça le canon plus profondément.

"Sur le toit."

" Bien, dis moi pourquoi ta essayer de me flinguer ? "
Doranu dégluti difficilement.

"C’était les ordres mec, tu étais avec Nils quand on la annoncer au boss, il a peter les plombs et nous a dit de te buter aussi. "

"C’était une très mauvaise idée, je suis en rogne maintenant. "

Jion le poussa et lui mit un coup de pied dans le dos, le Drell tomba au sol, il se releva et lui fit face.

" Tu aurais du me buter quand t’en avait l’occasion. " se moqua-t’il

"Oups regarde ce que j’ai la" Jion lui montra un petit détonateur. " Ah je tes prit un peu de cette pâte collante que tu m’avais montré la dernier fois. " Doranu regarda et vit son épaule engluer de la substance explosif, Jion courut a travers la pièce et défenestra le Drell il arma le détonateur et appuya. De loin on vit une silhouette tomber sur dix étages puis exploser, toute la façade vitrée de l’immeuble éclatèrent en morceaux.

*Pas très malin de garder autant d’explosif sur toi Doranu. *

Jion ramassa le fusil laissé gentiment par le Drell puis parti explorer le toit. En haut de l’immeuble deux individus discutait.

" Je haie ce connard de Doranu." s’écria Yari

" C’est sur qu’il ne fait pas dans la subtilité" Répondis Karsten

" Même Jion n’arrivait pas à le tenir en laisse. "

" Ne parle plus jamais de lui c’est bien comprit ? Et Doranu vais le mettre au pas tu vas voir ! " S’empourpra Karsten le regard menaçant.

" Bien, désoler chef."


Dernière édition par Jion le Sam 15 Jan - 8:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jion

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 33
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Un début pour chaque chose   Sam 15 Jan - 8:10

Une navette s’arrima sur le toit, les deux comparses se dirigèrent vers elle. Derrière eux la porte s’ouvrit. En ce retournant Karsten dit :

" Tu en as mit du temps Dora… toi ! qu’est que tu fout la tu devrais être mort ! "

Yari se révéla êtres aussi surpris que son acolyte, quand Jion débarqua tu le toit le fusil de Doranu dans les mains et le braquant sur eux qui plus est.

"Alors mes deux salope on se fait la malle ? Ou sont les autres ? "

" Mort. " Répondit Karsten

Jion s’avança trois mètres le séparait de ses anciens complices.

" Jeter vos armes."

Yari jeta son fusil sniper ainsi que sa petite mitraillette, Karsten quand ta lui ne bougea pas d’un cil.

"J’ai dit JETTE TON ARME. " S’énerva Jion

"J’en est pas. "lui répondit Karsten calmement, il leva les bras et tourna sur lui-même pour lui montrer qu’il ne mentait pas.

" Tu deviens prétentieux."

" Peut êtres, un peu. "

"Yari fait glisser les armes jusqu'à moi. "

Elle donna un coup de pied pour chaque arme au sol pour les envoyer vers Jion.

" Pourquoi avoir abattu Nils ? "

Karsten qui répondit :

" C’était les ordres, Filigann me l’avait demandé. Nils était un traite ! "

Yari ajouta :

" Puis tu es apparut et …"

" Je sais je sais, il vous a demandé de me butter aussi, Doranu a eu le temps de me le dire avant de faire le grand saut. "

Le pilote de la navette observa la scène de son cockpit, l’homme au fusil ne lui prêta pas attention, il sorti le pistolet qui pendait a son ceinturon, il se déplaça aussi lentement et furtivement qu’il le put se mit en position de tire et appuya sur la gâchette. Il rate Jion de peu. Après le coup de feu Karsten et Yari sautèrent sur le coter, elle a gauche lui a droite, ils réceptionnaires chacun avec une roulade. Jion tira une rafale le pilote mourut sur le coup. Jion s’avait que Karsten serai le plus difficile à descendre même sans armes, sa puissance biotique dépassait de loin tout ce qu’il avait vu a ce jour. Une aura biotique sortait de Karsten par tous les ports de sa peau, une armure d’énergie prit forme. Jion tira plusieurs rafales, l’armure du Drell ne semblait pas en avoir soufferte. Le Drell projeta une onde biotique Jion l’esquiva d’un saut sur la gauche et la fini en roulade, Yari qui s’était relever sorti un couteau de sa botte couru sur Jion qui se relevait, d’un geste vertical elle lui lacéra le visage, la coupure allait du sourcil gauche passant par son nez jusqu'à sa bouche. Jion hurla de douleur, il recula d’un pas pour esquiver les coups précis et rapide de son ancienne équipière, il pointa son arme sur Yari, Karsten ricana :

"J’ai inventé une nouvelle attaque pour toi !"

Il descendit son bras le long de son corps et la remonta d’un coup sec à la vertical, une lame biotique se dessina dans l’air et frappa l’arme de Jion. Le Drell touché tomba à la renverse se tenant la main visiblement toucheé, son pouce et son index se tenaient immobiles à côté du fusil coupé en deux. Yari se tenait les deux jambes écartées au-dessus du corps de Jion, les deux bras en l’air au-dessus de sa tête, le couteau entre les mains près à achever le travail. Jion la regarda dans les yeux quand une ombre massive la faucha et l’éjecta à trois mètres. Un Krogan se tenait aux côtés de Jion armé d’un fusil à pompe, Jion reconnu Ravensk. Yari se releva avec peine se tenant les côtes, elle le regarda d’un air méprisant ramassant son couteau elle se mit en garde. "MEURS SALE MONSTRE !" Cria t’elle pleine de rage. " JE SUIS UN KROGAN" Il percuta Yari de plein fouet, elle fut éjectée sur le mur derrière elle, Le Krogan sentit tous les os de son adversaire se briser, il lui attrapa la tête avec ses deux grosses mains et frappa la tête du Drell contre le mur. Jion se releva entre temps et accourut vers le pistolet mitrailleur, Karsten lui envoya une projection biotique qu’il évita de justesse. Le Krogan s’arrêta, il n’y avait plus rien à frapper, la tête de la Drell ressemblait à un tas de chair informe, satisfait il sourit, se tourna vers son nouvel ennemi.

"J’aime pas les Biotique" Maugréa Ravensk

Il tira plusieurs coups avec son arme, le bouclier biotique arrêta toutes les balles. Jion ramassa le pistolet et tira à son tour. D’une pensée Karsten amplifia la puissance de son bouclier. Il n’allait pas durer longtemps pensa-t-il, il recula tout en lançant des projections, Jion en prit une de plein fouet il fut éjecter à dix mètres. Karsten en profita et monta dans la navette sous le tir assidu de son dernier assaillant, il balança le cadavre du pilote et prit sa place dans le cockpit. La navette décolla et partit dans l’horizon de la ville dôme.

"C’est toi qui aurait du rester près de moi petit Drell ! "

Ne remarquant aucune réaction chez le Drell, Ravensk souleva le corps meurtri entres ses bras, il était froid, livide. Le Krogan hésita pendant un moment, il aurait très bien pu le laisser mourir sur place, mais une idée apparut dans son esprit. Pour Filigann le Drell était devenu une menace bien réelle, ils auraient encore beaucoup de combat à livrer et Ravensk n’aurait manqué pour rien une bonne baston. D’un pas assuré et un sourire sur son visage il parti vers sa navette.

Jion se réveilla dans une petite pièce obscure, une odeur de renfermé flottait dans la salle, les rideaux étaient tirés et les fenêtres fermées, elle se composait d'un lit en son centre et d'une petite armoire près de la fenêtre. Quel endroit austère se dit Jion, il essaya de se relever, une vive douleur le submergea au ventre, il poussa un cri de douleur mais réussit quand même à s'assoir sur le lit " Si c'est Ravensk qui m’a sauvé il va être insupportable." Pensa- t- il à haute voix. La porte de la chambre s'ouvrit à la volée, Ravensk entra, il fixa le Drell. Jion cru lire de la pitié dans les yeux du Krogan, il chassa cette pensée absurde de son esprit, les Krogans n'ont pas de pitié.

" Le Doc ma dit de te dire de ne pas trop bouger, il n'aimerait pas que ta plaie s'ouvre de nouveau et toi non plus d'ailleurs. "

" Le Doc. " l’interrogea Jion

Un Volus entra à la suite du Krogan dans la pièce, il tremblait. Jion crue un moment que c'était la peur qui le faisait trembler, mais Jion compris bien assez tôt que les tremblements étaient dus au manque de drogue. Le petit Volus agrippa le bras de Ravensk.

" Tu vois hein hein tu vois je l'ai soigné MAINTENANT donne la moi j'en ai besoin ! " Le Volus parla d'un seul souffle chose rare pour son espèce. Ravensk sortit un petit tube de sa poche, le Doc semblait près a bondir sur le Krogan pour lui arracher des mains, ce qu'il ne fit pas, s’il voulait continuer à ce shooté il aurait besoin de gens comme Ravensk pour lui procurer ça dope en échange de petit service bien sur. Le Krogan lui balança le petit tube, le Volus l'attrapa et s'en alla en sautillant dans tout les sens. Jion avait rencontré quelques camé comme lui, enfin pas tout à fait comme lui, le Doc essayait au moins de se rendre utile pour se procurer ça dope, comparer aux autres qui eux ne reculait souvent devant rien pour l'obtenir, assassina, prostitution, vole etc... .

" C'est quoi ce truc ! " S'écria Jion en pointant le Volus de son index manquant, ce qui fit rire le Krogan.

" Lui c'est le Doc, il répare tout et n'importe quoi vaisseau, animaux, flingue du moment que ta de la came. Il est très utile. "

Jion regarda ses deux doigts manquant un instant, se rappelant a ce qui était arriver, le souvenir était parfait dans son esprit, il ressentit une pointe de douleur quand Karsten lui avaient couper les doigts d'un geste habile. Le krogan rigolait de plus belle. Jion fit la moue:
" Qu'est ce qui te fait rire stupide créature ! " Maugréa Jion.

"Je trouve drôle qu’à chaque fois que je te vois tu te fait botter le cul. "Le Krogan rigola de plus belle.

" Arrête tu es agaçant a la fin, je vais me rendre a l'hosto pour recevoir une chirurgie, vous avez pensé à mettre mes doigts dans la glace j'espère ? "
Le Krogan arrêta de rire.

" C'est à dire que le Doc les a paumer, il était sur la table et d'un coup ils étaient plus la, je soupçonne mon varren de les avoir becté. " Ravensk ne pu s'empêcher a nouveau de rire a la situation. Jion se rallongea dans son lit et mis ces bras devant ses yeux.

" De toute façon tu peu pas allez a l’hosto, Filigann te recherche."

" Laisse moi seul j'ai besoin de me reposer. " soupira le Drell. Le Krogan sortit en refermant la porte derrière lui.

Trois semaines passa depuis le meurtre de Garifalin, Doc avait placé une prothèse de très haute technologie au Drell, il retrouva très vite la motricité et la dextérité d’avant. Ravensk avait fait jouer ses contact dans toute la ville dôme, il apprit que Filigann le recherchait, il avait même mis une prime de dix mille crédit sur ça tête, Jion ne s'inquiétait pas plus que ça, dix mille crédit ne ramènerai que des chasseur de prime de bas étage, la prime était trop basse, lui même ne sera pas tenté a ce petit jeu la, il lui arrivait de jouer au chasseur de prime qu'elle que fois pour augmenter ça quotte, ou pour ce faire la main pendant les années qu'il avait passez a s'entrainer. Il était a nouveau sur pied et près a en découdre il apprendrait tôt ou tard toute l'histoire sur Filigann et ne lui laisserai aucune chance. Le Krogan arriva en trombe dans la chambre:

" J'ai ramené quelqu’un qui pourra nous aidez." dit-il " Mais il faudra peut être le secouer un peu." Il tourna les talons et fit un signe de la main à Jion pour qu'il le suive. Jion le suivit, l'appartement du Doc ou plutôt le squat était insalubre et en piteuse état, des bouts de métal rouillez sortait des fissures des murs, une table d'opération non stériliser et même rouillez a quelque endroit, quand Jion pensa qu'il était passez dessus quelques semaine plutôt, il sentit un frisson tout le long de sont échine. Ils arrivaient dans une salle adjacente, le Krogan a la tête du petit groupe, il ouvrit la porte et entra suivie de Jion. Le Doc se servait de la pièce pour se shooté, des seringue jonchaient le sol, une petite lampe l’éclairait faiblement et donnais une ambiance tamiser, au centre une chaine en bois abimer et dessus un Drell attacher par plusieurs cordes. Le Drell était un chef de commando le deux, il se nommait Tisqua se souvenu Jion. Il ne le connaissait que depuis peu, et le voyait que très rarement, mais il savait que le Drell pourrait avoir renseignements. Tisqua le fixa d'un regard méprisant:

" Sale traitre ! " Cria le Drell " Tu nous as tous trahit toi et ton chien de Krogan."

Les deux Drells ne s'était jamais vraiment apprécier, Jion n'excusait pas la façon dont l'avait agressé a leur premier rencontre, Tisqua trouvait Jion trop faible pour se travail. Le Krogan avait trouvé Tisqua sur l'immeuble d'en face un fusil sniper en main et près à l'utiliser, après quelque courtoisie le Krogan l’avait ramené et attaché à la chaise. Jion s'avança du Drell attaché:

" On ne sais jamais beaucoup aimer tout les deux. Alors je te laisse deux possibilités sois tu me dis tout ce que je veux savoir soi ... "

" Je t'emmerde je te dirais rien salaud tu as trahit les D ... " sa phrase mourut quand une reçus une gifle de Jion.

" Tais-toi quand je parle." Il regarda le Krogan. " Je crois que nous avons un client récalcitrant mon cher Ravensk, veut tu me passer un outil qui se trouve sur l'étagère derrière toi."

Le krogan avait préparé tout un tas de jouet pour le Drell rebelle, il s'attendait surement a un scenario similaire. Il tendit un marteau a Jion, il le prit et regarda a nouveau le Drell et repassa sur Ravensk.

" Pourrais-tu le déchausser s'il te plait. " Le sourire du Krogan s'élargit plus que d'ordinaire même si Jion ne crue pas cela possible, Ravensk se pencha et enleva les botte du prisonnier Drell. Le krogan recula et se mit sur le coter pour ne rien manquer du spectacle. Jion se penchât à son tour près des pieds du prisonnier.

" Je vais te le demander qu'une seul fois alors sois bien attentif ou se trouve Filigann ! "

Tisqua transpirait beaucoup des goutes de sueur coulaient le long de son visage.
" Va te fait FOUT ARRRRRRRGGGGGGG !!! " Le marteau s'abattit sur le gros orteil du prisonnier et en fit de la bouillit. Ravensk rigolait a outrance, Jion pensa même à l'assommer à coup de marteau pour le faire taire.

" Toujours rien ? " cria Jion sur le Drell

" Je pense que tu n’as pas bien compris, VA TE FAIRE FOUTRE." Articulant bien sur chaque syllabe. Jion posa une regard interrogateur sur le prisonnier, aimait il se faire battre, si telle était sont souhait Jion sera son bienfaiteur, il renouvela le coup une fois et encore une fois, le rire du krogan surpassait les cris de douleurs du prisonnier. Le Drell pleurait tellement la douleur était insupportable. Jion après quelques minutes applaudissait intérieurement le courage de Tisqua, aurait-il craqué avant lui se posant la question a lui même. Jion attrapa la tête du Drell entre ses mains:

" Je suis qu'un petit joueur a ce jeu, comparé à lui. " en lui montrant du doigt le Krogan en jubilation. " Je te laisse une dernière chance dit moi ou le trouver !" le Drell émit un simple son " Non " Jion se recula. " Très bien comme tu voudras, Ravensk il est à toi fait le parler, je repasse dans quelques heures. " Le Krogan s'arrêta de danser qu’elle que instant, comme si on venait de lui faire le plus beau cadeau qu'on puisse faire a un krogan. Jion reparti en refermant la porte derrière lui, il croisa le Doc tremblant sur son chemin.

" Que faite vous la dedans ! " s'écria t il. Sans un mot Jion sorti un petit tube, Ravensk lui avant passer quelques jours plutôt si le Doc devenait un peu nerveux en la présence du Drell. Il lui tendit le Doc s'empressa de lui arracher des mains et partit en sautillant une fois de plus. Jion retourna dans sa chambre se détendit pendant que Ravensk fit connaissance avec ce bon vieux Tisqua. Après un certain temps on vient frapper a sa porte, Jion c'était assoupie, il se leva et ouvrit la porte, le krogan se trouvait de l'autre coté des gouttelettes de sang plein le visage, et une odeur de bruler le suivait. Jion surprit s'exclamât:

" Alors il as parlé ?"

" Oui, il m'aurait même vendu sa mère pour que j'arrête, Filligann se trouvera dans trois jour à une réception des grands pontes Drell. " Jion hocha de la tête, dans trois jours il sera mort ou célèbre.

" Tisqua est toujours vivant ? " demanda Jion, le Krogan le regardait avec un sourire mauvais.

" Vivant oui, apte a autre chose non surement pas." Jion fixa le Krogan quelques secondes et se rendit a la petite pièce ou était retenue le prisonnier, il hésita en ouvrant la porte, ce qu'il verra restera graver dans sa mémoire jusqu'à la fin de sa vie, il devait se préparer mentalement. Il ouvrit la porte, une odeur très forte de bruler et de sang lui sauta au visage, il en avait la nausée, Tisqua ne ressemblait plus a un Drell son visage avait été ronger par l'acide ses pieds bruler avec un chalumeau, un œil lui avait été retirer, ses ongles arrachés a la pince lui semblait-il, des doigts lui manquait, Ravensk rentra a son tour dans la petite pièce tamiser, Jion le regarda avec dégout et dire qu'il avait récupère un Krogan complètement taré avec lui et qu'il devrai se méfier a l'avenir si son sadisme n'était pas assouvie. Jion eu un haut le cœur en s'approchant du Drell une odeur d'excrément lui sauta au nez, le pauvre Drell n'avait surement pas réussie a ce retenir, il avait perdu sa dignité en même temps que ses doigts. Jion était a quelques centimètres du martyre sortit son Carnifex de sont étui, il porta le canon de son arme sur la tête du Drell et appuya sur la gâchette. Du sang mélanger a de la chair gicla dans toute la pièce, avant de tirer Jion crue entendre un remerciement de la part de Tisqua. Il se sorti de la pièce il lui fallait de l'air. Il courut jusqu'à la fenêtre de sa chambre et l'ouvrit en grand, il prit de grandes bouffé d’air.
Un peu plus tard dans l’après midi Jion alla retrouver Ravensk dans la salle de torture improviser, le Krogan avec un gros couteau découpait le cadavre de Tisqua, tout en chantonnant une petite musique improviser.

Un Hanaris courait dans la foret, couper lui
Quatre pattes il deviennnnn une asssaariiii.
Un Vorchat de tuer dix de retrouveeer.


Le Drell en resta bouche bée, ce n’est pas la musique qui lui fit cette effet, mais plutôt de voir un Krogan qui chantait. Le Krogan s’arrêta se retourna maculer de sang :

" Oui ? "

" Tu aurai un contact qui pourrait me fournir des armes ? "

" Mmmh" réfléchissait le Krogan " Si mais il est cher cet enculé profitera de toi, marchande ou tu va payer plein pot. "

"Comment s’appelle t-il ? Et ou puis-je le trouver ? "

" Le mec s’appelle Arin un Turien une pure merde tu le trouveras au Fucking Blue Boy, un bar ou il n’y a que de la racaille. Amène le Doc avec toi il connait bien le secteur. "

" Pourquoi je prendrai le Doc avec moi ? "

" Parce qu’il connait tout le monde, ou plutôt tout le monde le connait, lui il est trop défoncer pour se rappeler de qui que ce soit. Même moi je ne suis pas sur qu’il me reconnaisse tout le temps."

"Alors à quoi il va me servir si il connait personne ? "

"Tout le monde sait qu’il travail avec moi donc personne ne te cherchera la merde. "

"Je vois, je vais retirer tout les crédits de mon compte j’embarque le Doc et j’irais a ce fameux Fucking Blue Boy. "

[colo=olive]"Comme tu le sens. " [/color]Le Krogan continua d’hacher le cadavre tout en chantonnant.

Krogan assit sur une chaise attendait patiemment le retour du Drell. Jion arriva au squat sur les nerfs. Ravensk ayant remarqué la colère afficher sur le visage du Drell, ne pu s'empêché de lui demander le pourquoi de cette colère, Jion faisait les cent pas, il expliqua au Krogan qu'on lui avait retiré tout ses crédits à la banque et que son compte était clos. Tout l'argent économisé pendant tant d'année envolé, plusieurs millions de crédit envolé par pur enchantement. Filigann avait clôturé le compte de son assassin renégat quelques jours après l'incident de la mission. Il avait été stupide de ne pas y penser plutôt. Le Krogan se leva de sa chaise

"Dis a Arin que je paye l’addition, t’inquiète il ne posera pas de question mais garde le Doc près de toi pour qu’il se rend bien compte que tu lui fais pas un coup de pute. "

Le Doc tourna la tête en entendant son nom.

"Je vais ouuu. Dis Ravensk je vais ou dis, je vais ouuuuuuu. "

"Tu va au Fucking Blue Boy avec Jion. "

"Coooooll, j’y suis jamais allez. " Cria le Volus complètement euphorique.

Jion regarda le Volus Sceptique en le pointant du doigt. "Tes sur…"
Ravensk répondit juste oui de la tête blazer.

" Et sinon tes vraiment sur pour les armes, ça peu couté cher ! "

"M’enfout l’argent faut que ça circule et a quoi sert l’argent si ce n’est pas pour dégommer des connards avec ? "

Dans la navette pendant le trajet le Volus parlait de choses incompréhensifs pour le Drell il commençait une histoire pour la finir par une autre. Jion était heureux que le voyage ne dure qu’une vingtaine de minute. Et au bout de la dixième minute, le petit être posa une question des plus bizarres.

"Tu t’appelle Jion c’est bien ça ?" demanda soudainement Doc très sérieux.

"Oui" répondit le Drell

" Il faut faire gaffe au humain quand tu leur dira ton nom si tu en croise ! "

" Pourquoi ? " demanda le Drell curieux

" Parce qu’il pourrait le prendre pour une insulte ! " Jion regarda le Volus qui avait l’air très sérieux.

" Une insulte ? Jion est une insulte en langage Humain ? "

" Presque. "

" Comment ça presque sois clair pour une fois ! " S’énerva Jion

"Sais-tu comment on désigne le rectum Humain dans un langage grossier ? "

"Jion ? "

" Nann naïf que tu est on dit FION. "Le Volus semblait toujours sérieux.

" Il ya une différence en entre Fion est Jion je te signale. " Fit remarquer le Drell.

" Pas aussi grande que tu le crois ! Imagine que tu dises a un Humain que tu t’appelle Fion euuh Jion excuse moi, et que le Humain le répète as un autre humain ainsi de suite, ton nom se déforme et se transforme en Fion, le dernier Humain à le dire a son boss lui dit que tu veux prendre son Fion il sera très énervé et voudra te descendre et la tu seras dans la moise. " Les deux créatures se regardèrent.Doc toujours aussi sérieux. Jion décida d’ignorer le Volus pendant tout le reste du chemin.

Devant l'entré du Fucking Blue boy un videur Krogan restait immobile " Typique " dit Jion a haute voix. Le Krogan l'arrêta quand le Drell avança suivie de Doc.

" Pas entré dans le bar avec arme, Drell ! " Le Krogan désigna du doigt la bosse sous la veste du Drell. " Moi la garder pour vous, sinon vous pas entré !"

Jion pensa persuader le Krogan mais y renonça, Il sorti son arme d'un mouvant expert il y retira le chargeur, il le fit tourner dans sa main et la tendit au videur. Le Krogan la récupéra et la plaça dans un grand placard; il tendit un ticket a Jion.

" Quand vous partir, me donnez ticket pour la récupérer." Le Krogan Sourira de toutes ses dents ce qui le rendit encore plus bête qu'il en avait déjà l'air.

Jion pu enfin passer la porte le Volus sur les talons, le bar était glauque, une odeur de cigare et d'alcool polluait l'air. La pièce principal était en forme de cercle, Une scène occupais une bonne partit de l'espace, quelques banquettes collait les murs. Des serveuses Asaris peu vêtu passaient avec des plateaux, s'arrêtant de table en table pour prendre les commandes. D'autre dansaient sur la scène devant des clients en rut. Sur la gauche une porte donnait sur des box pour des conversations plus ou moins privé. Le bar a proprement dit se trouvais juste derrière la scène. Jion contourna la scène esquivant serveuse et entremetteuse qui pourrait le ralentir, quant a lui Volus parlait avec tout le monde, des qu’une fille l’accostait il se mettait a lui parler, Jion devait a chaque fois revenir en arrière cherche le petit être, de plus ils n'étaient pas venus pour ça. Le barman un Butarien lui tournait le dos, le Drell tapa sur le bar pour attirer son attention, il se retourna.

"Bienvenue au Fucking Blue boy, je te sert quoi." Jion du tendre l'oreille pour entre ce que lui disait le Butarien, la musique empêchait de réel discutions dans ce genre d'endroit.

"Je cherche un Turien du nom de Arin savez vous ou il se trouve ?"

" Ah des Turien ce n'est pas ce qu'il manque ici, mais non désoler je crois que ma mémoire me joue des tours en ce moment."

Jion comprit vite ou voulait en venir le Butarien, il sortit quelques crédits de sa poche et les déposa sur le comptoir.

" Aaaah Arin, bien sur que je le connais, j'ai eu du mal a le comprendre la première fois, vous le trouverez dans le box cinq et dite au garde J.S.U.T.D.C pour qu'il vous laisse entrer."

Jion regarda le barman qui souriait puis il se retourna et s'approcha lentement vers la porte. Après avoir esquivé quelques clients ivres et les Asaris que Doc prenait en chasse en criant Tayo tayo il se retrouva devant le garde qui gardait la porte. Le garde Turien le regarda menaçant. " Mot de passe " Jion le fixa et lui dit " J.S.U.T.D.C ". Le garde plié en deux se poussa et laissa Jion passer ainsi que le Volus. Ce dernier ne comprit pas trop la réaction excessif du garde, après tout cela l'importait peu d'une main il poussa la porte. Un long couloir donnant sur plusieurs pièces, sur chaque porte un numéro y était gravé, il avança jusqu'à atteindre la porte cinq, il frappa puis entra.

Un Turien était assis dans le Box, des banquette y avait été placé et une table basse, une Asaris se trémoussait sur la petite table, jouant son jeux de séduction à la perfection. Le Turien pencha la tête pour regarder qui venait d’entrer dans la petite pièce, il fait un geste de la main pour congédier l’Asaris, elle quitta la salle boudeuse. Le Turien croisa les bras :

" Bienvenue Mr Yart ainsi que toi Doc, asseyez vous je vous en prie. "

Jion s’installa, Doc semblait vouloir rester debout en fixant le plafond.

" Désolé pour mon ami est un spécial. "

" Ne vous inquiété pas j’ai l’habitude, une bestiole a du attiré son attention et il la cherche c’est tout pas besoin de s’inquiéter. " Répondit Arin

"Au fait comment me connaissez-vous ? "

"Je vends pleins de chose vous savez monsieur Yart dont les informations, il ne ma pas été très dur de vous reconnaitre, sauf cette cicatrice sur votre visage. Elle n’était pas présente sur votre dernière photo. "

" Je connaissez donc Dilaturn inc ?"

"Bien sur que je la connais, serais-je un bon vendeur d’information si je ne connaissais même pas ce qu’il se passe dans cette villes. Je connais quasiment tout ce qu’il y a à savoir sur Dilaturn. "

" Bien comme ça je n’aurai pas a me présenté, Ravensk ma donner votre nom, j’aurai besoin d’arme le plutôt possible. "

" Je peux vous avoir ce que vous voulez dans une semaine. "

"Il me le faut plus vite demain au plus tard ce soir si possible. "

" Mmh demain ça va être Jus…"

"J’y mettrai le prix. "

" Quand on parle chiffre tout délai peut être écourté bien sur. Que vous faut-il. "

" Fusil sniper Reaper III, pistolet Striker II, plusieurs couteaux de lancer, et récupérer un couteau pour moi mais la c’est plus un caprice qu’autre chose. "

" Un caprice ? "

" Oui c’est mon couteau fétiche, il y a une inscription graver dessus, un ami me la donnez et j’aimerai le récupéré. "

"Et ou ce trouve ce couteau monsieur Yart ? "

"A Dilaturn dans mon casier personnelle. "

" Mmh le prix va augmenter, mais je sais me montrer raisonnable. "

"Combien ? " Demanda le Drell impatient.

" Six million au bas mot, je vous est fait une petite remise. "

*Six million, Ravensk ma dit de pas dépasser les Sept million. *

"Six million me semble excessif pour ce que je vous demande. "

"Je le conçois mais envoyer un de mes agent dans votre ancien société, va me demander de graissé des pattes, beaucoup de pattes et la vie est cher monsieur Yart, puis vous demander du matériel militaire de plus assez rapidement, si vous étiez un peu patient et que vous me laissiez une semaine le prix aurai diminué de moitié."

" Okay okay, par contre c’est Ravensk qui payera l’addition si cela ne vous dérange pas."

" Aucun problème, j’ai souvent eu faire à Ravensk pour savoir que c’est un client de qualité qui payait toujours a temps. " Jion se leva de son siège serra la main du Turien et prit congé attrapant le volus par le col pour l’embarqué loin du bar.

Quand les deux acolytes rentraient dans l’appartement Ravensk faisant une sieste sur un brancard près de l’entrer. Quand la porte se referma le Krogan se réveilla d’un bond arme en main. Le Volus parut effrayer et balbutia quelques phrases puis se calma, comme s’il prenait conscience qu’il n’était pas seul chez lui ils regardèrent les deux individus pendant une petite période :

"Qui êtes vous qu’est que vous fichez chez moi ! "

" Déjà ce n’est pas chez toi Doc, c’est un squat qu’on a trouvé tu te rappelle ? " dit le krogan agacé.

" Comment osez-vous MONsieur ! " S’empourpra le Volus : "Vous l’aurez voulu ! " criât il.

Le Volus s’élança à toute vitesse en criant comme dans des films de combat que Jion avait pu voir étant plus jeune. Le Volus frappa plusieurs fois le Krogan un petit coup de poing droit suivit d’un gauche et ainsi de suite. Le Krogan ne prêtait aucune attention a son ami et l’écarta gentiment de la main et s’avança vers Jion.

"Alors combien ta raqué ? "

" Six million. " Répondit le Drell gêné.

" Six million putain ! J’espère qu’il ta fait une turlute en plus. " Ironisa Ravensk.

" Je te rembourserai. "

" Barf. "

Ravensk avait souvent l’habitude de finir c’est phrase par un Barf, Barf mettait souvent fin au discutions.

Le Krogan s’éloigna suivit du Volus qui continuait à le frapper sans relâche. " Kya kya kya aaah. " Cria le petit être. Ravensk s’étira et fit un Barf et poussa le Volus qui s’écrasa contre le sol pour ne pas se réveiller avant le petit matin.

Le lendemain en début d’après midi, le Krogan reçut un appelle qui important, Ravensk annonça a Jion qu’il était tant pour lui de rencontrer son employeur. Le rendez vous avait lieu dans un bureau des plus ordinaire dans un bâtiment du centre ville. Arrivé devant le mystérieux employeur Jion remarqua rien de spécial chez lui, c’était un Drell tout à fait banal prénommé Marfar, sauf qu’il était l’un des créateur de Dilaturn Inc., Filigann et lui était c’était associer et Marfar n’aimait pas la tournure que prenait les événements.

" Je ne comprends pas. " pas dit Jion d’un ton curieux " Si vous êtes associé avec Filigann vous ne pourriez pas l’écarter des affaires de Dilaturn ? "

" Si j’avais le choix vous pensez vraiment que j’aurais fait appel à Ravensk ou à vous ? Tout le problème c’est le contrat qu’on a signé, lors de la création de Dilaturn Inc., c’est un dossier très stricte, il faut l’accord des deux parti ou le décès de l’un deux pour que l’autre puisse récupérer la majorité. Donc j’avais l’intention de m’entretenir avec mon collègue Filigann mais Mr Nils à découvert quelque chose de très inquiétant. Vous connaissez naturellement le but de Dilaturn Inc. "

" De préservé la race Drell et de sa supériorité."

" Exact, mais c’est la que tout a dérapé, j’ai appris récemment que Filigann traitait avec les Hanaris et que certain de nos commandos s’occupait de cible non pour le compte de Dilaturn mais pour celui des Hanaris et ceci est inacceptable ! " S’emporta Marfar.

" Vous voulez dire que Nils c’est fait tuer pour une histoire politique. "

"Précisément. Vous rendez vous compte que des Drell qui luttait pour leur indépendance on été trahit par Filigann et on travailler pour l’ennemie. "

" Je n’ai jamais pris votre doctrine pour règle, le dire avant une mission boostait les mes soldats. Mais personne n’y croyait vraiment cela ne comptait pas. "

" Vous ne défendez nos principe et ni ceux de pas votre race monsieur Yart et je suis très déçus par cela. "

" Cela ne change rien je tuerais Filigann de mes mains mais ne pensez pas que je le fasse pour vous, je le fait pour Nils il ne méritait pas de mourir pour vos complot a deux sous. "

" Combien voulez vous pour ça mort ? "

" A la fin du contrat je veux être effacé des bases de donnée de Dilaturn, que Ravensk touche ce que vous lui avez promit et je veux en plus six million de crédits. Je dois une faveur à un ami. "

" Bien ce sera fait une fois Filigann enterrer, vous pouvez me faire confiance. "

" Je ne vous fait pas confiance Marfar une fois terminé vous ne me révérer plus. "Jion quitta le bureau.

Le jour J était enfin arrivé, pendant une bonne parti de la journée le Drell essaya en vain de crée plan d’action. Les interventions de ses deux compères avait fait par de leur idée, plus saugrenu les unes que les autres.Le krogan fidèle à lui-même avait proposé :

"Alors on rentre dans la salle de réception on tue tout le monde, on chope Filigann on le bute et on part. "

"Non mais y a plus d’une quarantaine de garde, on ne passera même pas les porte. "

" Nouvelle idée, on s’habille en costard on rentre pour passez incognito, puis on tue tout le monde on chope Filigann on le bute et on part. "

" Mais c’est le même plans ! " s’exclama Jion

"Barf"

Le Doc leva l’index au ciel.

"J’ai trouvé ! On tue Filigann et ensuite on lui vole c’est vêtement et ensuite on peu ce faire passez pour lui"

"Et ? " Rétorqua Jion

"Quoi et ? Ta pas comprit on peu bouffer tout les hors œuvre as l’œil, plein de truc gratos ! "

Jion voulut frapper le Volus, mais une idée lui apparut dans son esprit, ce qui l’étonnait le plus c’est que l’idée lui était venue grâce à l’intervention du Volus. Il expliqua le plans a ses deux compères, le Doc le trouvait moins intéressant que le sien et Ravensk le trouva qu’il tenait la route, mais on peu déceler dans son regard qu’il était déçus qu’on ne puisse pas tuer tout le monde.
C'était le soir, le Krogan et le Drell prit leur navette pour rejoindre le lieu de la réception, Jion qui pilotait s'arrêta sur le parking de l’immeuble, il expliqua au Krogan qu'il devrait suivre la navette de Filigann quand elle décollera, Ravensk hocha de la tête et s'envola un peu plus loin du parking. Jion se déplaçait entre les navettes sur le parking, il recherchait le chauffeur de Filigann qui devait se trouver quelque part près du véhicule. Après dix minute de recherche il l'aperçu fumant une cigarette près du véhicule. Il le contourna furtivement et s'arrêta à quelques centimètres de lui. Il lui tapota sur l'épaule le chauffeur se retourna, ces yeux s'ouvrit en grand, d'un mouvement rapide la lame de Jion transperça la gorge du Drell, il maintenu la tête du chauffeur au sol quand celui-ci arrêta de bouger, il le lâcha et y retira sa lame. Il traina le corps vers le coffre, il retira la veste du chauffeur puis balança son cadavre dans le coffre, il y rangea son long manteau et le referma. Deux heures s'écoula, Jion était habituer à attendre de longue heure pendant ses missions, les cibles ne courrait que rarement pour rejoindre l'au-delà. Enfin son client arriva, Filigann frappa deux coups consécutifs sur le toit du véhicule et entra.

" A la maison et vite. " Ordonna t il au chauffeur, Jion acquiesça, la navette s'envola. Jion savait que le Krogan le suivait a distance, il était rassuré de savoir quand cas de pépin il aurait un appui même si cet allier et tout sauf sain d'esprit. Le véhicule prenait un chemin bien connue de Jion, il se rendait la ou tout avait commencé. Filigann demanda quelques explication sur l'itinéraire, Jion se cacha sa bouche derrière ça main pour modifier un peu ça voix et lui expliqua que ce chemin était plus court pour rentrer, Filigann n'y vu que du feu. Le Drell a l'arrière demanda si Tisqua était revenue depuis, personne n'avait revue le Drell, Jion lui répondit qu'aucun message n'avait été transmis, mais il pensa un instant de pure folie lui expliquer qu'il n'allait pas tarder à rejoindre son cher Tisqua dans une marre de sang mais il s'abstient. Après cinq minute de voyage supplémentaire, le bâtiment de Dilar Corp. était en vu, il se posa sur le toit bloqua les porte arrière et sorti en trombe du véhicule, Filigann n'eux pas le temps de comprendre ce qu'il venait de se passer, sont chauffeur avait disparut au milieu de ce qu'il semblerait être un toit d'immeuble, Il essaya de sortir en poussant la poignée, elle resta close, il du passer coter conducteur et ressortir par les portes de devant. L'immeuble était entourer de banderole de police, il savait qu'un crime avait été commis ici des trace de sang jonchait le sol et les murs, il retira son arme de l'étui sous ça veste et avança prudemment vers la porte sur le toit. Un bruit métallique se fit entendre, sur les garde le Drell se retourna rapidement et braqua son arme dans le vide, personne n'était présent derrière lui, il appela son chauffeur aucune voix ne lui revint. Transpirant a grosse goute sont cœur s'emballa et il se mit à courir en direction de le porte, une douleur le submergea, il perdit le contrôle et s'étala de tout son long sur le sol dur et froid de l'immeuble, il inspecta sa jambe un couteau de lancer était planter dans sa cuisse, il serra sa jambe entre ses mains. Des bruits de pas lancer a grande vitesse s'approcha de lui, il lâcha sa jambe chercha son arme près de ses pied la ramassa, un autre couteau siffla dans les l'air et transperça sa main, l'arme retomba un peu plus loin, Filigann cria de douleur. Une voix se fit entendre.
" Alors mon cher monsieur Filigann, vous me semblez en mauvaise posture. " Jion braqua son Striker sur le crane du Drell étendu au sol. Le Drell en joue le regarda les larmes aux yeux.

" Toi, que fait tu ici pourquoi t en prend tu a moi ? " Filigann prit de terreur cafouilla, Jion le fixait toujours, sans émotion aucune rien ne transparaissait sur son visage. Il porta ses doigts a ses lèvres et siffla, Ravensk équiper de son fusil s'approcha de Filigann. Le krogan avait atterrit pas très loin de la tour, Jion se demandait pourquoi le Krogan n’avait directement pas atterrit a ses coter sur le toit.

" Désoler patron, Jion ma obliger, je n'ai jamais voulu ... Non je déconne j'ai jamais su mentir je ne peu pas te sentir salaud." Filigann sentit la peur sur lui, il était seul avec deux assassin et pas des moindre, son champ de vision s'étrécissant, il s'évanouie, Jion n'appréciant guère le jeu de Filigann, il s'approcha et lui donna une gifle, rien, une deuxième puis une troisième une quatrième, Filigann la joue endolorie repris connaissance. Jion sourire accompagner du Krogane.

" Hé non Monsieur Filigann ceci n'est pas un rêve, on ma renseigner sur vous récemment et ce que j'ai appris ne ma guère plu."

" De quoi parler Jion ! " Le Drell tremblant de peur regardait les deux individus l'un après les autres. Ravensk rie de bon cœur et s'écria:

" Quand pense tu Jion tu crois qu'il nous fait un Tisqua. " Jion rigolait lui aussi à présent, Filigann ne comprenait rien à ce qu'il lui arrivait.

" Mais de quoi parlez vous bon sang." Jion s'agenouilla devant lui sourire aux lèvres. " Le Tisqua est une maladie qui fait très très mal et très contagieuse quand on énerve un Krogan. Alors maintenant dite moi qui contrôle les indépendantiste Drell."

Filigann essaya de s'éloigner de ramper dans la direction opposer au deux tortionnaire, Jion ne rigolait plus a présent, il suivait lentement le Drell a terre. Filigann essayait de ramper le plus vite possible il regardait par dessus sont épaule en criant:
" Je n’ai rien fait, je vous jure que ce n'est pas moi ! "

Jion accéléra sa marche, agrippa le Drell au sol et le souleva avec une force qu'il ne se connaissait pas lui même.

" ARRÊTE DE ME MENTIR " cria Jion coller au visage de Filigann" Marfar me la expliquer maintenant dis moi la vérité. "

" Il ta retourner, il travaille pour ennemie croit moi je t'en supplie je n'ai rien fait. "

Jion le poussa encore et encore, les deux Drells se tenait maintenant au bord du vide, Filigann sentit le vide de plusieurs centaines de mètre derrière lui.

" Si tu me dis pas ce que j'ai envie d'entendre je te balance dans le vide !" lui promit-il, il le poussa un peu plus, il le tenait a une main par le col de sa veste, son autre main arborai toujours le Striker pointer sur son visage. " PARLE" s'écria Jion.

" D'accord mais ne me balance pas. Je vais tout t'expliquer, Nils a foutue la merde, il a récupéré des documents dans mon bureau et as découvert le poteau rose. Sur les documents un nom apparaissait souvent Dargras, c’est un Hanaris assez connue sur kahje. Quand j’ai su que Nils était au courant, je n’ai pas réussie à le corrompre ou à lui faire changer de point de vue. Il est parti en trombe me disant que je le payerai, j’ai pris peur et j’ai ordonné son exécution. "

"Pourquoi ne je n’ai pas été avertie. "

" Tu la été ! Mais ton omnitec ne répondait pas a mes appelle. J’ai donc demandé à Karsten de s’en occuper. Quand Karsten m’a appelé pour me dire que tu étais avec Nils j’ai demandé de t’abattre. "

" Pourquoi travailler avec les Hanaris ? "

"Ils nous rapporte plus d’argent en un jour que tout les missions qu’on fait en un an. On élimine ceux qui les gènes et il nous paye. "

Jion ne s’était pas attendu a ça, il ne pensait pas que Nils pensait dur comme faire aux idéaux inculquer chez Dilaturn. Et le fait qu’il a été traqué puis tuer Jion eu du mal à le digérer. Jion le regarda sévèrement :

" Vous vouliez vraiment la liberté au peuple Drell ? "

" Non je m'en fous je voulais plus de pouvoir, la libération des Drell c'est Marfar qui le voulait pas moi. Je pourrais partir demain et vous entendrez plus parler de moi, Marfar peu gérer les indépendantiste tout seul. " Jion le regarda

" Et si je vous disait de partir tout de suite ?" Un espoir naissait dans les yeux de Filigann.

" Je partirai à la seconde."

Il posa ça son arme sur le torse du Drell et tira, il lâcha son col, Filigann partit pour une chute libre de cent mètre pour finalement s'écraser au sol en une gerbe de sang et d'organe Drell. Le Krogan s'approcha.

"Sa va laissez une trace, mais tu as bien fait."
Jion se retourna et le regarda.

" Tu pense que j'ai besoin de ta sollicitude à deux crédits sale Krogan. " Jion s'éloigna en direction de la navette le Krogan sur les talons. Une fois a bord du véhicule Ravensk posa une question:

" Que vas-tu faire maintenant que tu es banni par les tiens ? "
Jion réfléchi un instant

" J'en est pas la moindre foutue idée, je ne mettais même pas posez la question. Cette ville pue trop pour moi, je vais surement voyager un peu, trouver du travail a droite a gauche."

Ravensk rire un bon coup et se gratta la tête.

" Moi j'ai un vaisseau des contacts, puis être mercenaire ça paie bien par les temps qui cours, et j'aurais peut être besoin d'un Drell complètement cinglé pour m'aider."

Jion sourie, la remarque sur son état mental le fit rire venant d'un Krogan complètement fout.
" Mercenaire mmh pourquoi pas " pensa le Drell tout haut.


Jion toujours assis les mains dans le dos acheva son histoire. Le mercenaire resta un moment assis lui aussi, les deux créatures se regardèrent.

" Je ne m’attendais pas une histoire comme celle-ci, j’avoue ne même pas l’avoir imaginé ainsi. "

"Elle vous as déçus ? "

" Non je ne m’y attendais pas tout simplement. Mais ou sont Ravensk et Doc ? Quand on vous a trouvé vous étiez seul et sans arme. "

" On as eu des différent. "

Le mercenaire resta muet encore quelques temps.

" Je ne comprends pas, vous avez eu Filigann pourquoi Dilaturn vous a mis une prime sur le dos. "

" Je pense que Marfar se méfie de moi, j’en sais beaucoup. Il a du éliminé tout les contacts de Filigann, maintenant que Dilaturn est parvenue a éliminé toutes les personnes qui connaissait son existence, ils veulent finir le travail. "

"Alors pourquoi m’avoir dit tout ça, vous vouliez que le sache ? "

"Non. "

"Alors pourquoi ? "

"J’avais soif et il restait bien cinq heure de voyage. "

Derrière eux la porte de la pièce s’ouvrit, le mercenaire toujours assis ne se retourna pas. Une ombre massive épaule appuyer contre le pas de la porte.
"Je ne veux pas être déranger. " dit le mercenaire.

Ne recevant aucune réponse, il tourna la tête, un Krogan se tenait tranquillement la l’air de rien. Le mercenaire ce leva d’un bond et lui fit face, il sorti son arme et la braqua sur le nouvelle arrivant. Le krogan toujours tranquillement installer s’essuya les yeux.

"J’ai faillit chialer, Bhwa hahaha. "

"Qu’est que tu veux ? " Cria le mercenaire.

" Je te parle pas à toi. " S’écria le Krogan.

Deux bras attrapèrent le mercenaire par le cou, le chasseur désarmé et amener au sol s’écria.

" Si je meurs mes homme vous laisseront jamais partir vivant !"

" barf. "

Jion au-dessus de l’homme dit :
" Tes menottes ont été difficile à enlever. " Il releva la tête pour regarder son ami. " Tu as été discret Ravensk, je ne pensais pas que c’était possible, ils t’ont posez des problèmes ? "

"Barf. "

"Je vois. " répondit Jion calmement.

Il se pencha sur le chasseur de prime toujours maintenu au sol.
" En fin de compte tu ne sert plus à rien. "

Le mercenaire essaya de se débattre, Jion d’un coup sec lui brisa le coup, il lâcha le cadavre de l’homme, se releva, il passa à coter du Krogan.

"Bwahahah. "

" Qu’est ce qu’il ya ?" l’interrogea Jion.

" Je repense a toute les fois ou tu tes fait botter le cul, ça me fait marrer. "

Jion ne répondit rien puis parla d’un tout autre sujet.

" Tu as ramené ce qu’il fallait ? "

" Ouais ouais c’est dans le vaisseau, y a ton matos aussi et Doc t’y attend si ta besoin de soin. "

" Okay installe la dans la soute je viendrais te rejoindre dans quelques minutes. "

" Pff je me tape toujours la manutention à ce que je vois. "

" Tu fais que de me dire que tes plus baraque que moi."

" Barf. "

Jion alla chercher ses arme à bord du Blashyrk, Doc toujours défoncé courrait dans tout les sens le varen du Krogan sur les talont, mais était néanmoins ravit revoir le Drell intacte. Pendant ce temps le Krogan amena une grosse caisse dans la soute du vaisseau mercenaire. Jion le rejoignit.

"La navette arrive à destination dans trois heure. "

"Okay. "

Ravensk ouvrit la caisse une bombe se trouvait dedans une grosse bombe, le Krogan l’arma . Les deux acolytes ayant terminé leur préparation, remontèrent dans leur vaisseau. La navette s’éloigna tandis que le vaisseau fantôme continua ça lancé vers kahje, la cible était Dilaturn Inc. ….

Le krogan assis au commande se grattait la tête puis regarda Jion a ses coté sur l’autre siège.

" Pourquoi ne pas avoir directement été à Dilaturn et les avoirs tout dégommé. "

"Je te l’ai déjà dis. Si on avait attaqué directement Marfar aurait eu le temps de s’échapper, la il pense nous avoir capturés. J’ai vérifié les chasseurs on envoyer un signale pour dire que le prise était dans le filet. Marfar doit nous attendre le sourire aux lèvres mais quand la soute s’ouvria elle lui pétera a la gueule. "

" Ouais j’aime bien ton plans. "

Jion se frotta les poigner, il bascula son siège en arrière et se prépara a un sommeille réparateur.

" Qu’est qu’on fait maintenant." demanda Ravensk

" Un type d'Oméga veut nous avoir pour une mission particulière."

Deux jour plus tard les infos parla qu’une immense explosion eu lieu sur Kahje, de nombreux cadavre fut retrouver, dont les restes d’un imminent Drell, Mafar Strufi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un début pour chaque chose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» UN NOM POUR CHAQUE JUMPSCHOOL
» Chaque chose a sa fin
» Fin du RP : Il y a un temps pour chaque chose. {OK}
» Dans la vie Chaque chose a son temps , La vie nous réserve plein de surprise !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes inconnus.-
Sauter vers: