Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]

Aller en bas 
AuteurMessage
Négani Celestia

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 22/04/2011

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Cantatrice/Informatrice

MessageSujet: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Mer 8 Juin - 18:35

H-50

Dépêche Galaxy News :

Citation :
« On vient d’apprendre que le Funambule, un vaisseau de transport de luxe en partance de la Citadelle en direction de la Terre, a disparue. Aucune demande de rançon publique n’a été faite. Le vaisseau aurait franchi le relais de la Citadelle mais ne serait pas arrivé à destination, on suppose un acte de piraterie bien que le SSC et l’Alliance se refuse à tout commentaire. Ce vaisseau aurait à son bord différents hommes d’affaires terriennes, mais aussi quelques responsables politiques ainsi que la cantatrice terrienne Négani Celestia plus connue sous le nom de Vanille. »

***

Oméga radio :

Citation :
« Jolie coup de filet il parait. Le Funambule, un vaisseau de luxe faisant des allez retour entre la Citadelle et la Terre, serait entre les mains que quelques pirates. A son bord, de nombreux hommes d’affaire et une célébrité terrienne. Les gars qui ont fait ça sont suffisamment malins pour avoir réussi à débloquer tout les systèmes de protection et de traçage car l’Alliance semble incapable de localiser l’emplacement du vaisseau. »

***

A bord, tout est arrivé assez vite. Rien de visible à l’embarquement, rien que le SSC n’a pu voir et même maintenant que le vaisseau est entre LEUR mains, on ne sait pas qui a parmi à ces « pirates » d’appareiller…

Arrivée au relais, il y a eu un coup de feu, puis un second. Des échanges de tire on forcé tout le monde à se cacher dans leur compartiment de luxe. Visiblement les gardes étaient aux prises avec d’autres gardes. Un fois le relais franchi, c’est l’arrêt total de l’alimentation et la secousse d’un appareillage plutôt violent. Arrive alors un étrange arrivage composé de mercenaires de tout bord et de pirates séduits par la promesse d’une belle rançon. Pour les passagers, il est maintenant évident qu’ils sont désormais des otages. Mais certains ne l’entendent pas ainsi.

Un butariens s’avance et éclaircit tout le monde sur la situation, portant les couleurs des Soleils Bleus, il partage un moment la vedette avec un Krogan des Berserkers…S’il y a quelques Asaris, elles ne sont pas d’Eclipse, mais des pirates Freelance. L’assemblé de Pirates, si on peu appeler cela ainsi, est composé de bien des races, certains croient-même avoir aperçu une Quarienne.

Finalement c’est une Asari qui reprend la parole devant la quasi-totalité (puisque certains manquent à l’appel) des Otages en tirant un coup de feu vers le plafond pour amener le silence.

Baaam !

« Mesdames et Messieurs du calme s’il vous plait, tout est sous contrôle, notre contrôle. Sachez que nous avons changé de cap, que l’Alliance va avoir tout le mal du monde à nous retrouver et que le SSC ne doit même pas comprendre ce qui s’est passé. Aussi pouvons-nous prendre tout notre temps. »

Elle se tourne en arrière pour regarder les autres « chefs » qui hochent la tête.

« Nous nous sommes mis d’accord sur un chiffre : 5 000 000 de crédit d’ici 50h. Nous connaissons vos richesses qui s’évaluent au total à 2 725 460 crédit, à supposé que vous êtes tous disponible à vider vos tirelires, il reste encore… »

Un Galariens l’interrompt pour faire le compte :

« 2 274 540 crédits… »

« Merci…à faire payer par qui vous voulez, Etat, Organisation, parents…nous nous en moquons. Sachez-juste que le nombre d’Otage rendu sera proportionnel, au dixième d’otage prêt, à la somme versée dans 50h, pour ceux qui ne seront pas libérés, je crains que vous ne finissiez comme nourriture pour quelques Varans. Nous allons vous laisser maintenant 10h pour réfléchir et faire vos premiers versement sur ce terminal, si dans 10h il n’y a pas 1 000 000 de crédit de versé, nous annulerons toutes transactions et laisserons ce vaisseau errer dans l’espace. Ah oui…vous pouvez utiliser l’extranet bien entendu pour contacter qui de droit, mais nous vous surveillons, communiquer quoique ce soit qui peut nous mettre en danger et nous le responsable et augmentons la rançon. A tout à l’heure… »

L’Asari sors aussitôt de la salle, laissant à leur pensé les otages qui se regardent entre eux, se demandant qui paiera le premier.

« Il manque deux personnages par rapport à la liste des passagers. »

« Ils doivent se cacher, fouillez le vaisseau mais récupérez les vivants, mort c’est des crédits de perdue…Eh toi la Quarienne, j’espère pour toi que l’Alliance ne pourra pas nous retrouver trop vite et que le terminal de paiement est sécurisé comme il faut»

Regardant Shaar’Djali, Loïra, comme elle se fait appeler, continue de s’interroger sur la présence d’une Quarienne dans cette opération, leur « patron » avait dit que c’était une condition non négociable et qu’elle leur serait indispensable pour réussir ce coup d’éclat…bon s’est vrai qu’elle se débrouillera à merveille avec les systèmes de défense de la base si des invités se pointent, mais l’ensemble de l’opération reposait sur la discrétion.

« Si tu ne sais pas quoi faire, va les aider à trouver les deux rats qui se baladent encore. »

***


Communiqué de l’Etat Major de l’Alliance, adressé au capitaine Siegfried :
Citation :
« Non avons reçu confirmation que le Funambule n’a pas explosé ou quoique ce soit d’autre, ses émetteurs ont été piratés et ses marqueurs effacées. Nous ne pouvons laisser des pirates ou quoique se soit s’en tirer à si bon compte. Vous êtes le seul à porter pour retrouver rapidement la piste de ce vaisseau. Retrouver le Funambule et faite ce que vous pouvez. Si les passagers sont vivants et qu’il s’agit bien d’une prise d’otage, vous êtes autorisés à ouvrir les négociations. »

Message du Conseiller Anderson à destination du capitaine Siegfried :
Citation :
« Capitaine Siegfried, je pense utile de vous dire qu’un Spectre pourrait se trouver dans le Funambule, il s’agit du Turien Soran Ter, voyez si vous pouvez communiquer avec lui si vous trouvez le vaisseau, son aide pourrait vous être précieuse. »


IMPORTANT:

Eh oui le temps va compter c'est la petite surprise ! Vous avez 50H pour achever ce rp, je ferai régulièrement avancer le scénario en fonction de vos postes et de la situation ! Chaque Poste avancera le compteur d'1H, le prochain à Poster doit donc mettre H-49 au début de sont message !
Au maximum ce sujet comportera donc 50 postes mais je me réserve le droit de corriger l'horaire à coup d'ellipse narrative par exemple.

Note pour Siegfried et Soran: je compte beaucoup sur la possibilité de communication entre vous deux pour le scénario, donc vous pouvez trouver le moyen d'entrer en contacte radio dés vos premiers postes Smile

Note pour Shaar'Diali: Le Funambule ne possède pas d'armement, mais la base sur laquelle il est arrimé si, et il est sous ton contrôle directe mais ça même tes coéquipier PNJinesque ne le savent pas. De plus, tu es en contacte directe avec le commanditaire de cette mission qui se fait appeler "Doe".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 30

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Jeu 9 Juin - 12:42

H-49

A bord du Funambule, quelques minutes avant l'attaque des pirates. Soran était assis au comptoir d'un bar, avec une ambiance sombre tout en gardant le grand luxe dominant du navire. La bouteille à sa gauche, et le verre dans sa main droite, porté au niveau de sa bouche, le coude appuyé sur le comptoir.

-Monsieur, vous êtes toujours avec nous ? Cela fait déjà plusieurs minutes que vous êtes dans la même position. Et vous n'avez toujours rien bu, alors que vous avez acheté la bouteille. C'est votre argent, mais tout de même, il ne faut pas laisser perdre une aussi bonne bouteille.
-hein ? Heu excusez-moi. Il reposa le verre sur le comptoir. Je peux embarquer la bouteille ?
-Tout à fait.
-Bonne journée à vous.

Soran pris la bouteille et se dirigea vers sa chambre. Il marchait en zig zag, avec une bouteille d'alcool à la main, il se fait passer pour un ivrogne aux yeux des autres. Assis sur le coin du lit, il ouvrit un sac pour y récupérer une boite contenant plusieurs pièces d'un mécanisme encore imprécis. Il les assembla presque à l'aveugle sans réfléchir à quel morceau il avait en main. Une fois fini, il venait d'assembler une arme de poing. Il refit de même avec un fusil d'assaut. Il rangea le pistolet dans un holster dissimuler sous ces vêtements, sur la gauche de son corps. Pour la seconde arme, il la cacha soigneusement dans un recoin de sa chambre.

Alors que des coups de feu retentirent, Soran pris une petite rasade d'alcool puis en renversa un peu sur ces vêtements. Les tirs s'étaient arrêté et un homme habillé comme l'un des agents de sécurités du vaisseau ouvrit la porte et pointa son arme en direction du turien.


-Suivez-moi !
-Ho ! Se doit être l'heure du grand banquet, j'espère qu'on aura de l'alcool de bonne qualité. Vous le savez peut être vous ?
-Ho oui monsieur, je suis persuadé que les breuvages que l'on vous servira seront a votre gout. L'humain eut un sourire moqueur.

Soran se leva la bouteille encore en main, il titubait et se heurtait régulièrement au mur. Alors qu'ils n'étaient qu'à quelques mètres de la grande salle, il s'arrêta et s'avança vers un coin.

-Ha les urinoirs ! Hum ... sa fait du bien !
-Sa suffit, allez ramène ton cul feignasse de bourges ! L'humain s'approcha et attrapa le turien par l'épaule pour le faire avancer.

Il ne l'avait pas encore toucher que Soran l'électrocuta à l'aide de son omnitech et cacha le corps dans une petite pièce non loin de là. Il tenta de se brancher sur le réseau de sécurité, mais un système de cryptage trop perfectionner pour son équipement actuel l’empêchait. Il activa sa visière holographique qui lui donna un plan détaillé du vaisseau.

*Bon va falloir que je m'approche le plus possible de la grande salle pour savoir ce qu'il se passe. La cartographie du navire indique un grand nombre de balcon surplombant la pièce.*

Il se mit en marche en direction de l’accès le plus proche. En deux ou trois minutes il arriva sur un balcon qui lui permit de voir et d'entendre tout ce qui se passait en contre-bas. Sa visibilité n'était pas des mieux. Des mercenaires, des freelances, quelques gardes, de différentes races.

*Une action groupé des soleils bleu et des berserkers, avec des freelances ... Ils ne doivent pas être là que pour de l'argent.*

Une asari s'approcha et tira vers le plafond pour calmer l'assemblé.

-Mesdames et Messieurs du calme s’il vous plait, tout est sous contrôle, notre contrôle. Sachez que nous avons changé de cap, que l’Alliance va avoir tout le mal du monde à nous retrouver et que le SSC ne doit même pas comprendre ce qui s’est passé. Aussi pouvons-nous prendre tout notre temps.

Elle se tourne en arrière pour regarder les autres « chefs » qui hochent la tête.

-Nous nous sommes mis d’accord sur un chiffre : 5 000 000 de crédit d’ici 50h. Nous connaissons vos richesses qui s’évaluent au total à 2 725 460 crédit, à supposé que vous êtes tous disponible à vider vos tirelires, il reste encore…

Un Galariens l’interrompit pour faire le compte.

-2 274 540 crédits…

-Merci…à faire payer par qui vous voulez, Etat, Organisation, parents…nous nous en moquons. Sachez-juste que le nombre d’Otage rendu sera proportionnel, au dixième d’otage prêt, à la somme versée dans 50h, pour ceux qui ne seront pas libérés, je crains que vous ne finissiez comme nourriture pour quelques Varans. Nous allons vous laisser maintenant 10h pour réfléchir et faire vos premiers versement sur ce terminal, si dans 10h il n’y a pas 1 000 000 de crédit de versé, nous annulerons toutes transactions et laisserons ce vaisseau errer dans l’espace. Ah oui…vous pouvez utiliser l’extranet bien entendu pour contacter qui de droit, mais nous vous surveillons, communiquer quoique ce soit qui peut nous mettre en danger et nous le responsable et augmentons la rançon. A tout à l’heure…

*Remarque avec une somme pareil ils sont là pour les crédits. Remarque, ils n'ont pas du me compter dans leur total, je me suis ruiner pour se voyage. Mais avant tout il faut que j'arrive à contacter le Conseil pour envoyer une mission de sauvetage, le problème c'est que j'ignore où je me trouve.*

Deux solutions s'offraient à lui, se rendre au poste de pilotages ou dans la salle des machines. Il pris la première option. La timonerie se trouvait non loin de sa position actuel. Et surtout il allait pouvoir passer devant sa chambre pour y récupérer son équipement. Soran se déplaça prudement, de pièce en pièce s'il le fallait en essayant d'éviter tout les gardes. Il arriva dans sa chambre et y activa le verrouillage mécanique, la grande baie vitré était fermé par un panneau de protection anti choc. Il se changea rapidement avec une tenue plus approprié pour ces activités. Et se remit en routes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Wagner

avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 34
Localisation : pont du Glamorous Sky
Exprimez-vous! : c'est moi que tu regarde ? =)

Identité
Race: humain
Planète natale: terra Nova
Profession / rang : Capitaine de l'alliance

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Jeu 9 Juin - 16:56

H-48

2 heures avant début de la prise d'otages


L'ambiance à bord du Glamorous Sky ressemblait plus à Brainstorming entre les membres de son équipage qu'un vol d'essai, l'équipe technique tournait en rond dans les différents secteurs pour terminer les derniers réglages avec leurs Omnitech et datapad à la main.

- Non non et non Nathalie! Ces calculs sont erroné je vous l'ai déjà dit! Calibrez nos systèmes furtifs de cette façon reviendrait à nous transformer en sapin de noël.
- Je suis navrée Adam...
- En mission c'est Professeur Norman, même pour un simple vol d'esai.
- Désolée, pour m’excuser je vais corriger ces équations et terminer le calibrage, Patrick, Julia! J'ai besoin de votre aide.


Le capitaine Wagner pénétra dans la machinerie son Omnitech actif à la main qui affichait la silhouette de l'IV Morgan, tout le monde saluât formellement son arrivée avant d être conviée au repos.

- Repos tout le monde, ça avance ces réglages de l'unité furtive?
- Presque capitaine, juste douze octets de lignes de codes à corriger avant de pouvoir le tester.
- Ok prévenez moi dès que...
/ Capitaine, vous venez de recevoir deux messages, un de l'etat major l'autre du Conseiller Anderson en personne. Dois-je vous les afficher?/
- Anderson? Affiche les moi Morgan.


> Messagerie N7 Privée: 2 nouveaux messages:

Communiqué de l’Etat Major de l’Alliance, adressé au capitaine Siegfried :
Citation :
« Non avons reçu confirmation que le Funambule n’a pas explosé ou quoique ce soit d’autre, ses émetteurs ont été piratés et ses marqueurs effacées. Nous ne pouvons laisser des pirates ou quoique se soit s’en tirer à si bon compte. Vous êtes le seul à porter pour retrouver rapidement la piste de ce vaisseau. Retrouver le Funambule et faite ce que vous pouvez. Si les passagers sont vivants et qu’il s’agit bien d’une prise d’otage, vous êtes autorisés à ouvrir les négociations. »

Message du Conseiller Anderson à destination du capitaine Siegfried :
Citation :
« Capitaine Siegfried, je pense utile de vous dire qu’un Spectre pourrait se trouver dans le Funambule, il s’agit du Turien Soran Ter, voyez si vous pouvez communiquer avec lui si vous trouvez le vaisseau, son aide pourrait vous être précieuse. »

- Oh put**, Morgan, fait rassembler l'équipage dans la salle de briefing et passe l'ordre à John de nous aiguiller vers le premier Relais Cosmodesique en direction du système SOL.


La tension monta dans l'esprit de Wagner, les prises d'otages n'étaient pas le type de mission qu'il affectionnait particulièrement, il craignait toujours les dommage collatéraux souvent inévitables. D'un pas rapide, il entra dans la salle de séjour configurée en salle de réunion avec une carte holo projetée au centre de la pièce, il tenait un Datapad à la main et semblait en pleine réflexion pendant que son équipage lisait des copies des messages reçus par Wagner. Les plans du Funambule étaient également affichés, Morgan avait put les obtenir avec l'aval du Conseil pour mener une opération 'clean'.

- Bien je vois que tout le monde est là, inutile de nous attarder sur la nature de la réunion, vous avez lus les messages du Conseil. Bien que nous n'ayons encore aucune précision sur la localisation du vaisseau nous avons connaissance de son itinéraire, j'ai redirigé nos coordonnées de vol vers le système Solaire vu que le vol commercial se dirigeait vers la Terre, nous remonterons donc sa piste depus le relais cosmodésique en suivant son plan de vol en éspérant que les pirates n'aient pas trop détourné le Funambule.
Une foi la cible localisée, nous ouvrirons les négociations, le Conseil ne voudra pas d'une OPA hostile. Interdiction formelle d'engager sans mon commandement, il faut récupérer les éventuels otages en vie.


Morgan signalait que le vaisseau était prêt à s'engager dans le relais en plein milieu du briefing, le capitaine acquiesça et repris son speech.

- Ok les gars, tenez vous prêt, nous allons bientôt 'sauter', tan qu'on y est je veux pouvoir émettre sur un canal crypté avec le Spectre Soran à bord, son aide nous sera vitale pour la réussite des opérations, n'oubliez pas qu'il sera nos yeux et nos oreilles la bas. Adam, le système furtif est prêt?
- euu presque capitaine, on y travaille!
- Ce n'est pas une réponse Lieutenant!
- Désolé capitaine! Oh attendez...système furtif opérationnel!
- Enfin une bonne nouvelle, Morgan, activation du système furtif, nous allons les traquer en sous marin. Au moins il ne nous verrons pas venir!


Après une heure de voyage infructueuse, les scans détectèrent une signature proche de celle du vaisseau recherché, ils étaient maintenant si proches que les passagers pouvaient les repérer rien qu'en regardant par les hublots. Maintenant les pirates n'auraient aucune option de fuite avec une frégate si proche. Et même si ils étaient assez fou pour tenter cela, Wagner n'aurait qu'a ordonner aux artilleurs de neutraliser ses moteurs SLM pour les paralyser.

/ Canal ouvert avec le Funambule capitaine!/
- Je prends, commando restez en stand by près des sas, on ne tire que pour riposter!
Capitaine Siegfried Wagner de l'Alliance à pirates inconnus, le Conseil nous envoie pour tenter de négocier votre reddition, refusez et nous serons contraint de vous reprendre le Funambule par la force.


Le capitaine coupa temporairement la com et tenta d'établir le contact avec Soran sur un canal crypté réservé aux Spectres.

- Siegfried à Soran, voila bien le dernier endroit ou je m'attendez à vous trouver, ça va pour vous la dedans? Vous êtes libre de vos mouvements? Oh et qui vous à attaqué tant qu'on y est?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Négani Celestia

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 22/04/2011

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Cantatrice/Informatrice

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Dim 12 Juin - 12:34

H-47

Quai d’embarquement numéro deux, veuillez vérifier que vos titres sont en règles. Nous vous rappelons que de nombreux mods sont interdit sur Terre, la liste est disponible auprès des agents du SSC à l’entré du vaisseau, merci !

Les voyages à bord de vaisseau de transport. Toujours chics…surtout quand c’est en première classe. Sous le regard de quelques fan venus me souhaiter un bon voyage et des quelques agents du SSC vérifiant que rien ne puisse me mettre en danger avant que je ne quitte la Citadelle, j’embarque dans le vaisseau, ma troupe à ma suite. Nous prenons au total trois compartiments. Un pour mes gardes, un pour mon équipe technique, et un pour moi et mes danseuses. Ca ne vaut pas le luxe d’une chambre d’hôtel, mais il n’y a pas de quoi se plaindre. Pour le reste, il faut aller dans la pièce commune pour tout ce qui est des activités et pour se restaurer.

Je pose mes affaires dans mon compartiment avec mes autres danseuses présentes. Seule Nessa n’est pas là. En réalité elle est morte, tuée sur Ilium, mais je feins de ne pas le savoir pour ne pas intriguer les autorités. Luuçaliia prendra donc sa place en fait. Ce qui fait que j’ai de nouveau de la place pour une autre danseuse, si l’occasion se présente.

"-Posez vos affaires les filles. Luuçaliia, tu resteras avec moi pendant le voyage, nous en avons pour une bonne journée de trajet et tu n’as pas l’habitude, je pense, d’un tel confort trompeur."

Les autres filles la regardent. Luuçaliia s’est présentée à elles tout à l’heure avant d’embarquer. Presque en retard, je le lui en ais tout de même laissé le temps, histoire de faire bonne impression. Les autres filles ont tendance, pour l’instant, à la voir comme une fille qui a réussi à se tirer de la pauvreté grâce à moi et à ses talents. Elles savent toutes que Luuçaliia a les capacités supplémentaires que je cherche chez mes danseuses et donc elles ont de l’estime pour elle. Tant mieux, je n’ai pas envie de les voir se disputer ou autre pendant le trajet, ça ne ferait pas de la bonne pub.

Pour l’instant j’escompte simplement discuter avec ma nouvelle danseuse et faire en sorte qu’elle ne commette pas une erreur avec les quelques autres passagers. C’est aussi l’occasion de la montrer un peu et de mieux faire courir la rumeur selon laquelle j’ai une nouvelle danseuse. A peine quittons nous l’espace de la Citadelle que déjà deux hommes viennent à notre rencontre.

La discussion est protocolaire, il s’agit d’hommes d’affaire qui, sous l’illusion de la galanterie et de la plus grande sympathie, ne désirent que profiter de notre compagnie pour mieux êtres vues par l’ensemble des passagers de luxe.

"Eh bien messieurs, j’apprécie toute cette attention mais nous désirons manger seules, je dois donc vous quitter. A une prochaine fois sans doute."

Nous nous faufilons jusqu’aux tables du restaurant où l’ont nous conduit à l’écart. Je fais signe à Luuçaliia de s’installer et j’en fais de même tandis qu’on nous installe les couverts et nous confies les cartes.

"C’est moi qui offre, mais j’ai des questions maintenant que tu es à mon service. Connais-tu cet assassin ? Ce Thane Krios dont tu m’as rapporté des informations. Ca peut m’être utile…On dit qu’il est redoutable. Ces quelques informations sur lui pourrait m’aider à me protéger de lui si quelqu’un a la bonne idée de me l’envoyer, c’est déjà ça…"

On vient nous servir nos boissons.


"Bon. Tout autre sujet. Il faut que tu apprennes tout mon répertoire si ce n’est pas déjà fait. Ca fait vingt quatre chansons de moi et cinq reprise. Dés que nous serons sur terre, tu t’entraîneras avec mes autres danseuses pour synchroniser vos mouvements. Pas de chute contrôlé si possible, ma prochaine représentation sera à Londre, c’est très important et nous n’avons que trois semaines…je ne veux pas que…"


Le bruit des moteurs vient de s’arrêter et les lumières de s’éteindre, laissant celles d’urgence s’allumer.

"Du calme, mesdames et messieurs, ce doit être une simple panne. Retournez à vos cabines tout va revenir dans l’ordre dans quelques minutes."

Un agent de sécurité, un turien, il marche vers nous sans spécialement nous regarder, tentant de calmer tout le monde.

"Allez, retournez dans vos cabines s’il vous plait, les moteurs se relanceront dans quelques min…"

Un bruit d’explosion, tout le vaisseau tremble. Par le hublo à coté de nous je vois des bouts de métal voler dans l’espace. Ca doit venir de l’arrière du vaisseau, du moteur. Je me retourne vers Luuçaliia.

"On retourne à notre cabine, les autres doivent nous y attendre, prions pour que ce vaisseau ne partent pas en miette…"

Le turien à deux pas de nous se redresse, déséquilibré un instant et nous regarde.

"Je vais aller voir ce qui se pa…"

Un coup de feu, le sang gicle du torse du Turien qui tombe au sol. Je me glisse aussitôt en dessous de la table et tente de voir ce qui se passe…Eclipse ? Ici ?

Ils sont manifestement en train de prendre le contrôle du vaisseau. Mais nous avons à peine franchi le relais cosmodésique…Non pas éclipse, je vois aussi des Krogans et des humains avec des Butariens…une vrai bande organisée…

"Plus personne ne bouge ! Ce vaisseau n’est plus piloté par un membre de l’Alliance ! N’essayez pas de vous cacher on a la liste des passager également."

Je fais signe à Luuçaliia de s’approcher alors que je prends l’arme de service du Turien.

"Dans mon compartiment, dans ma valise il y a un double fond avec mon arme dedans. Les autres danseuses ont du la prendre pour se défendre, on va tenter de les rejoindre…discrètement…"

Je vérifie les cartouches thermiques et commence à me faufiler vers la sortie de service à coté de nous. Une chance que nous nous soyons assise à l’écart. Quand à l’idée de jouer les héroïnes : pas question de risquer ma vie contre des mercenaires, sauver la mienne suffira. Car je ne suis pas dupe, que cela arrive le lendemain de la mort de Nessa n’est surement pas une coïncidence et si ça c’est, alors mon avis qu’en me voyant sur la liste des passager, leurs ordres d’avoir changé me concernant. J’ai confiance en mes autres danseuses, elles ont déjà du prendre mon arme, quand bien même, elles savent parfaitement se défendre tout comme Luuçaliia je l’espère.

"Par ici…"

Combien sont-ils ? Comment faire pour m’échapper d’ici…comment ne pas me retrouver parmi les otages…Des questions assez faciles à se poser, mais les réponses elles, ne me viennent pas. Dans les couloirs de service, je regarde le plan du vaisseau.

Il doit bien y avoir un lieu où attendre que l’orage passe…

Comment ça je ne suis qu’une lâche ? Non je ne suis juste pas une combattante, mes armes sont tout autre. Je sais appuyer sur la gâchette, surprendre l’adversaire, être cruelle et sans pitié, mais l’art du combat et des fusillades, c’est pas mon truc.

"Fais chier…la soute à bagage !"

Je soulève une trappe et fais signe à Luuçalia de descendre. La soute sera parfaite pour se cacher et rejoindre la salle de machine au besoin…Bien que…s’ils sont malins, ils ont désactivées les modules de sauvetage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krark alkhor

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 34
Localisation : Systèmes Terminus
Exprimez-vous! : Comment prononce t'on Krark à l'envers :p ?

Identité
Race: Krogan
Planète natale: Tuchanka
Profession / rang : mercenaire

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Lun 13 Juin - 16:13

H-46

Voila bien longtemps que je n'avais pas accepté ce genre de contrat, un chef des Soleil Bleu recrutait sur Omega et laissait même des mail crypté sur les adresses Extranet de tout les mercenaires enregistrés. Bien qu'après notre attaque éclair sur le vaisseau de Telos avec Zack m'avais valu une place sur la Blacklist d'Aria, j'avais accepté ce contrat pour compenser la perte de la moitié de la prime perdu a cause de l’évasion de Telos.
Zack et Khel étaient resté a bord du rafio pour le retaper et faire l’inventaire des équipements récupérés pendant que je jouais les pirates avec les Soleil Bleus et les Berserker.
On m'avais pas donné trop détail au final, juste que ce vaisseau était remplit de riches prêt à débloquer des fonds astronomiques pour payer leur propre rançon, nous allions toucher le gros lot! Enfin j'éspère, les Soleil Bleus sont maîtres dans l'art d'entuber les freelances, mais si cela devait arriver alors je saurais quoi faire...

Un Butarien apparemment bien placé dans leur hiérarchie s'approcha de moi et commença à me donner les premiers ordres.

- Ok le Freelance, vas fouiller les sections inférieures, les soutes surtout, c'est en général là que les lâches se planquent!

- ça marche, faut les ramener vivants j'imagine!
- En effet, tue en un seul et tu peut dire adieu a la moitié de ta prime Krogan!

Hmm, dommage, j'espérais qu'il resterait deux trois agents de sécurités à flinguer, ça on peut en dézinguer à la pelle vu le nombre qu'on à descendus lors de l'ouverture du 'Bal'. Je dégaina mon fusil à pompe Claymore puis commença à fouiller chaque pièce sur mon chemin. Certaines pièces étaient verrouillées cachaient quelques réfugiés que je dut 'forcer' à sortir en faisant éclater la porte à coup de fusils, ça c'était marrant! Voir ces trouillard courir vers le reste du groupe d'otages en sanglotant.
Un escalier latéral me conduisais sur le pont inférieur, deux directions s’offraient à moi, les soutes ou les secteurs techniques, je choisit la deuxième option, des rats devaient se cacher la bas et pire, pourraient trafiquer les systèmes du vaisseau pour nous ralentir.

Je fut obligé de faire sauter la porte d'accès aux locaux techniques, une bonne nouvelle donc, cela voulait dire que certains passagers ou membres d’équipages étaient enfermés ici. Un long couloir obscur s'offrait à moi, j’allumai la lampe de mon fusil et apercevais des dizaines de conduits électriques qui couraient au plafond, d'un pas de loup, je commença à explorer le secteur.

Arrivé à mi chemin, un coup de feu résonna juste derrière moi, mon bouclier venait de bloquer une balle juste dans mon dos, je me retourna et pointa mon arme sur la provenance du tir. Un agent de sécurité armé d'un simple Predator me tenait maladroitement en joue, le fourbe c'était planqué entre deux conduits verticaux dans un renfoncement du couloir, ce pauvre gars valait même pas la peine que je tue, je visa les jambes et lui explosa les rotules d'une seule salve, le type s'effondrait tordu de douleur.

J'arrivai finalement dans un grand local technique plein d'appareils remplies de voyants et d'écrans, la salle des machines sans doute. Une poignée de techniciens se trouvait la cachés un peu partout, je tira un coup de feu en l'air et les mis en joue.

- Bon ok les chiffes molles on se lève, les mains sur la tête et vous allez rejoindre les autres otages, osez protester et je repeins la pièces avec vos cervelles!

Sans se faire prier, les nouveaux otages s'empressèrent de rejoindre l'étage supérieur, en général les civils humains n'osaient pas contrarier un Krogan. Soudain, alors que je n'avais pas encore repris ma ronde, un bruit résonna en dehors, comme ci un autre vaisseau venait de s'approcher puis les radios gresillaient, la voix d'un humain de l'Alliance nous demandait de déposer les armes...et puis quoi encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luuçaliia

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 24
Localisation : Sur la piste de danse

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Une colonie quelconque
Profession / rang : Danseuse

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Mar 14 Juin - 20:51

H -45

Luuçaliia avait fait connaissance avec les autres danseuses de Vanille avant l'embarquement. Après la rencontre avec la super-star, les instants précédant la rencontre avec les danseuses figuraient au top 10 de ses plus grand moments de stress.
Mais tout s'était très bien passé, elles s'étaient montrés agréables et Luuçaliia avait été aussi sympathique que possible, ce qui n'était pas peu dire en vérité.

Finalement tout l'entourage de Vanille était monté dans le vaisseau. C'était la première fois que Luuçaliia voyageait dans un tel vaisseau de luxe, et surtout en première classe. La même impression que dans les grandes avenues de la Citadelle lui prenait les tripes, celle de ne pas être à sa place.
Vanille et toutes ses danseuses occupaient une seule et même chambre, ce dont Luuçaliia fut intérieurement très satisfaite, elle ne savait pas si elle aurait réussit à trouver un réel repos seule dans une chambre du gigantesque vaisseau.

Ceci dit, une danseuse manquait en réalité à l'appel, une certaine Nessa dont Vanille lui avait parlé. De ce que Luuçaliia en avait compris, elle se trouvait actuellement sur Illium, sans doute pour faire usage des compétences que Vanille attendait de chacune de ses danseuses...

"-Posez vos affaires les filles. Luuçaliia, tu resteras avec moi pendant le voyage, nous en avons pour une bonne journée de trajet et tu n’as pas l’habitude, je pense, d’un tel confort trompeur."

Dire qu'elle n'avait pas l'habitude relevait d'un doux euphémisme. Ceci dit elle apprendrait à s'y faire, il le faudrait, et ce ne serait certainement pas très dur. Sans doute bien moins dans ce sens que dans l'autre d'ailleurs, à dire vrai.

-Très bien.

De toute façon elle n'allait pas dire non, et ce n'était pas comme si elle avait autre chose à faire sur ce vaisseau. Enfin, sans doute y avait-il des tas d'autres choses à faire, mais elle n'en avait pas conscience.
Pour elle les activités à bord d'un vaisseau de transport se résumait à regarder l'espace, dormir , manger ou discuter dans des salons de mauvaise qualité avec les autres passagers n'étant pas occupés à l'une des trois précédentes activités.

Vanille et Luuçaliia sortirent de la cabine tandis que le vaisseau décollait, et deux hommes les abordèrent bientôt, enfin surtout Vanille, ne prêtant que de légers regards indifférent à Luuçaliia, ce qui n'était pas pour déplaire à cette dernière de toute façon.
Lorsque la chanteuse eut réussit à s'en débarrasser les deux femmes continuèrent leur chemin, Vanille guidant sa nouvelle employée au restaurant puis demandant une table pour deux personnes. Luuçaliia se sentit légèrement rassurée de ne pas manger avec d'autres inconnus.

Tandis que l'on installe les couverts, Vanille posa une question qui dérangea un peu Luuçaliia, concernant les informations qu'elle avait récoltée.

"C’est moi qui offre, mais j’ai des questions maintenant que tu es à mon service. Connais-tu cet assassin ? Ce Thane Krios dont tu m’as rapporté des informations. Ça peut m’être utile…On dit qu’il est redoutable. Ces quelques informations sur lui pourrait m’aider à me protéger de lui si quelqu’un a la bonne idée de me l’envoyer, c’est déjà ça…"

Un assassin donc ? Elle aurait pu facilement le deviner en lisant le dossier, mais elle n'en avait pas pris le temps et ne c'était pas réellement posé la question. Elle se demanda alors à quel type de personne elle avait bien pus dérober tout ça... Peu importait, c'était fait.

-Je ne sais pas grand chose sur ce Thane, mais je sais qui peut possiblement en dire plus. La personne à qui j'ai dérobé ces documents, un drell vivant à la Citadelle, j'ai son adresse et il élude particulièrement toute question le concernant directement. A part ça je ne peux guère en dire plus dans l'immédiat.
Quoique, si, il semblait posséder d'autres dossiers semblables aux noms à consonance drell pour le peu que j'y connais.


Luuçaliia s'arrêta, elle espérait en avoir dit assez, de quoi contenter sa patronne. Un serveur vint leur apporter leur boissons et Vanille changea de sujet sans que Luuçaliia puisse déterminer si elle était satisfaite ou non.

"Bon. Tout autre sujet. Il faut que tu apprennes tout mon répertoire si ce n’est pas déjà fait. Ça fait vingt quatre chansons de moi et cinq reprise. Dés que nous serons sur terre, tu t’entraîneras avec mes autres danseuses pour synchroniser vos mouvements. Pas de chute contrôlé si possible, ma prochaine représentation sera à Londres, c’est très important et nous n’avons que trois semaines…je ne veux pas que…"

Luuçaliia tentait s'assimiler les informations aussi vite qu'elles étaient dites, ce qui n'était pas chose facile, car il ne s’agissait pas seulement de les écouter mais aussi d'en saisir le sens. Elle se remémora notamment les chansons de Vanille qu'elle connaissait. Cela fut rapide, bien trop rapide pour ne pas être un mauvais présage de la suite en fait.

C'est à cet état de concentration qu'elle dut son temps de réaction lorsque soudain les lumières s'éteignirent et que les moteurs se coupèrent. Elle ne prit qu'à peine conscience de l'agent de sécurité turien, mais sortit pleinement de sa rêverie lorsqu'une explosion survint à l'extérieur.

Vanille ordonna un retour vers la cabine, mais alors que les deux femmes allèrent le faire l'agent de sécurité se fit descendre. Les deux femmes se glissèrent aussitôt sous la table, tandis qu'un véritable commando armé investissait le vaisseau.

"Plus personne ne bouge ! Ce vaisseau n’est plus piloté par un membre de l’Alliance ! N’essayez pas de vous cacher on a la liste des passager également.
-Dans mon compartiment, dans ma valise il y a un double fond avec mon arme dedans. Les autres danseuses ont du la prendre pour se défendre, on va tenter de les rejoindre…discrètement…"

Vanille avait récupéré l'arme du turien mort, avait vérifié les cartouches thermiques et se dirigeai maintenant vers une porte de secours, se faufilant discrètement. Luuçaliia s'interrogea sur le comportement de sa patronne, après tout cela ressemblait à une prise d'otages, et vu le vaisseau c'était surement un ''banal'' racket. La logique de survie aurait donc voulue qu'elle attende et paye.
D'un autre côté la danseuse était plutôt contente de ne pas rester inactif, et de toute façon elle ne pouvait pas laisser tomber Vanille comme ça, elle la suivit donc en rampant le plus discrètement possible.

Elles arrivèrent toutes deux dans les couloirs de services, et Vanille consulta un plan du vaisseau avant de décider de rejoindre la soute, l'endroit le plus à l'aise pour attendre en sécurité. Peut-être pour l'instant, mais selon Luuçaliia il y avait de nombreuses chances que les preneurs d'otages fouillent justement cette partie du vaisseau une fois qu'ils auront vidés les cabines.
Il faudrait donc envisager de changer de planque plus tard.

Vanille ouvrit une trappe et fit signe à Luuçaliia de descendre, ce qu'elle fit sans un bruit et jeta aussitôt un coup d’œil aux alentours. Nul doute qu'elles avaient quittés les quartiers des passagers au vu de l'aspect du couloir où elle se trouvait. Pas de peinture, les plaques de métal constituant les coursives ainsi que les différents rivets étaient parfaitement visibles. Elle ne savait pas trop à quel niveau elle se trouvait mais apparemment les pirates ne l'avait pas encore atteint.
Elle fit signe à Vanille de descendre.

Restait maintenant à trouver les cales, elles étaient probablement à un niveau de stockage, le bruit n'était pas assez puissant pour les salles des machines et la plupart des quartiers techniques, où tout un tas d'ordinateurs et de systèmes ronronnaient en permanence.

Elles étaient dans une simple coursive, pas très grande, sans doute une secondaire. De chaque côté plusieurs portes s'alignaient. Le problème dans ce genre d'endroits c'est que le sol métallique combiné à l'écho rendait tout marche discrète difficile, du moins en chaussure. Luuçaliia choisit d'ailleurs de retirer les siennes en attendant que Vanille prenne une décision, elle-même n'avait pas regarder le plan et ne connaissait pas assez les intentions de sa maîtresse pour proposer quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 30

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Ven 17 Juin - 23:48

H-44

Equipé de son armure de Spectre, ainsi que de ces armes Soran se sentait bien plus en sécurité, bien qu'il n'arrive pas vraiment à le sentir pleinement. Il avançait prudemment, pistolet en main. Il suivit une traîné de sang qui l’amena jusqu'à la porte d'une chambre. Il l'ouvrit et mis en joug la pièce entière, pour ne trouver que le corps d'un garde qui avait voulu prendre la fuite lors de la fusillade. Ne pouvant voir tout les angles de la suite, il s'approcha tout en faisant attention là où il marchait. Il ne lui fallut qu'une poignée de minutes pour finir sa fouille. Il s'assit sur le bord du lit et observa le corps, il releva son casque, et pris une photo que tenait la personne, on le voyait avec d'autre personnes. Peut être sa famille, ou des amis. Il reposa la photo et s'approcha du mini-bar. Il attrapa une bouteille de soda et la bu.

*Qu'es-ce que je fou encore là moi ? Après tout ce que j'ai vécu, pourquoi suis-je encore en vie ? Peut être parce que je n'ai pas envie de mourir.*
Une voie synthétique lui chuchota à l'oreille.
-Tentative de connection pour une transmission du Capitaine Siegfried Wagner de l'Alliance du vaisseau Glamorous Sky. Acceptez-vous la communication ?
-Non.
-Vous avez un nouveau message, voulez-vous l'écouter ?
Soran ne dis rien, il se massait le crane avec ces six doigts. La voie synthétique reposa sa question.
-Vous avez un nouveau message, voulez-vous l'écouter ?
-Oui.
-Message en provenance du Capitaine Siegfried Wagner de l'Alliance du vaisseau Glamorous Sky.
-Siegfried à Soran, voila bien le dernier endroit ou je m'attendais à vous trouver, ça va pour vous la dedans ? Vous êtes libre de vos mouvements ? Oh et qui vous a attaqué tant qu'on y est ?
-Voulez-vous répondre ?
-Non et supprime le message.
-Message supprimé.

Soran se leva et repris sa marche. Après presque une heure a se faufiller au travers des couloirs et différente pièce il ne croisa qu'un petit groupe de pirates, il ne portait pas les couleurs d'un groupes mercenaires, mais ils avaient tout les trois le même ensemble de couleur. Il se cacha pour les laisser passer et reprendre sa route.
Il entendit des coups de feux, tout d'abord des tirs de pistolets, puis quelques secondes plus tard, celui d'une arme lourde et puissante, comme ces gros fusil à pompe dont rafolle les korgans. Le turien se hâta en direction des coups de feu pour ne trouver qu'un pauvre homme entrain de baigner dans son sang. Il avait eut la partie inférieur de son corps arraché par le tir d'une arme, tant de violence ne pouvait être l'oeuvre que d'un fou. Soran s'approcha de l'homme. Il essaya de lui parler.


-Aidez... moi... je vous... en supplie.
-Qu'es-ce qui t'as foutu dans un tel état ?
-Un kro... un krokro... un krogan. Il a... un gros fusil à pom... pes.
-Okay, donc je suppose qu'il est parti dans cette direction étant donné que je ne l'ai pas croisé.
Soran sorti son couteau et le plaça sous la gorge de l'humain tout en lui bouchant la bouche pour éviter qu'il cri. Il lui trancha la gorge, tout ce qu'il devait rester de sang dans l'organisme de ce pauvre homme fini de s'écouler par sa gorge.

*Si il y a un krogan par là, je vais tenter de passer par ailleur. Peut être par les soutes.*

Il s'approcha d'une porte de secours menant jusqu'au soute. Une carte du vaisseau lui était projeté sur la visière de son casque. C'était un vrai dédale, toute les coursives se ressemblaient, le moindre cliquetit pourrait résonner à travers tout le vaisseau. Au final il arriva dans ce qui semblait être un stock de vivre. Deux mercenaires des soleils bleus campaient la position. Deux humains, avec une certaines différences d'âges.

-J'me prendrais bien un p'tit casse-croute ! Pas toi John ?
-Non merci Bob, j'm'en suis pris un avec une p'tit bibine pendant que t'étais partie pisser.

Alors que les deux discutaient, Soran s'approcha des deux complices, il était assez proche pour sentir l'odeur qu'ils dégageaient alors qu'il utilisait un respirateur artificiel. D'un mouvement rapide il paralysa les deux avec une décharge électrique. Ils tombèrent au sol, le plus jeune des deux, avait des convulsions rapides, alors que le second bavais abondement. Il les "rangea" dans un coin et chercha quelques vivres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Wagner

avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 34
Localisation : pont du Glamorous Sky
Exprimez-vous! : c'est moi que tu regarde ? =)

Identité
Race: humain
Planète natale: terra Nova
Profession / rang : Capitaine de l'alliance

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Lun 20 Juin - 16:37

H-43

Siegfried tournait en rond devant le ComLink, l'IV venait d'accuser la réception du message depuis plus de trente minutes et pourtant aucune réponse n'avait était reçue. Idem pour les terroristes qui se contentaient d'un message pré enregistré indiquant leur revendications et le temps restant avant la fin de l'ultimatum, une vraie galère quoi.

/ Et merde tien, t'as qu'a nous donner l'orde d'attaquer Sieg, et tan pis pour le Spectre, tu vois bien qu'il la joue solo! /
Hurlait Joshua de colère dans le canal radio.
- Les négociations ont échouée hein! Ok les gars, on va entrer la dedans alors. Lieutenant Lokh je vous confie le vaisseau, on reste en liaison via le canal 12, cryptage de niveau maximal, ils doivent pas savoir qu'on est la.
- Bien capitaine, Adam, brouillez leurs capteurs, ils ne doivent pas savoir qu'on prépare un abordage. par ou allez vous entrer capitaine Wagner? répondit le Galarien d'un air investigateur.
- Par cette brêche causée par les tirs des pirates quand ils ont sabotés leurs moteurs, puis nous remonterons la machinerie, pour tenter de récupérer une partie du contrôle au serveur principal, si on pouvait retourner la sécurité du vaisseau contre les pirates ça serait le pied. Pour finir en beauté nous reprendrons le contrôle de la passerelles puis nous séparerons pour abattre le leader des pirates.
- Audacieux, je vous souhaite bonne chance capitaine.

Siegfried s'empressa de rejoindre ses deux commandos en stand by à l'armurerie, il s'équipa d'une de ces nouvelles armures fournies par Daniel, une armure légère Valkyria , enfila le casque pour éviter de finir gelé et asphyxié dans le vide spatial et s'équipa d'un fusil d'assaut plasma Thunder Bolt, d'une paire de pistolets furtifs Phantom et d'un fusil cinétique F600 Bolter. (Note: ces armes personnalisées sont visibles sur mon journal de bord)
Il vérifia la totalité de l'équipement puis synchronisa sa radio et ses capteurs avec ses deux escouades. Il les avait fait équiper également d'armes non létales F600 pour éviter les pertes collatérales, un tir pouvait projeter un Krogan contre un mur et l'assommer, l'arme idéale qu'ils n'auraient jamais pensé utiliser un jour. Leurs armes étaient aussi toute dotées de mods su presseurs de son pour éviter de sonner l'alerte au moindre tir.
Siegfried suggéra toutefois de privilégier les couteaux et les matraques électriques et de furtivité.

Le capitaine emmena tout le monde aux sas pour se préparer à entrer, tous portaient les armures Walkyria peintes en noir et soulignées par des liserai rouges et l'insigne N7 sur la poitrine, ces armures leur donnaient un aspect redoutable qui découragerais plus d'un pirate à leur résister. Wagner se tourna vers son commando pour les briffer avant l'assaut.

- Ok, Sarah tu prend la tête du groupe Shadow composé de Bishop, Abby et toi même.
je prend Josh et Shinn, une foi à l'intérieur on se séparera au niveau de l'accès aux niveaux supérieurs, vous sécurisez les soutes pendant qu'on cherche le serveur pour reprogrammer l'IV et ainsi avoir le contrôle. Rapports réguliers toutes les dix minutes et en cas de contact, go!


Et c'est ainsi que les deux commandos s'élancèrent dans le vide et rejoignirent l'arrière du Funambule à l'aide de leurs propulseurs d'armures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Négani Celestia

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 22/04/2011

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Cantatrice/Informatrice

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Lun 20 Juin - 22:29

à ce stade je vais demander à tout le monde de ne plus poster avec mon prochain post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 30

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Lun 4 Juil - 23:44

A quand la suite ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Négani Celestia

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 22/04/2011

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Cantatrice/Informatrice

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Mar 5 Juil - 17:47

Normalement la Quarienne est supposée posté, si ce n'est pas fait cette semaine, je ne tiendrai pas en compte sa participation dans le scénario :/

edit: je posterai ce weekend la suite du scénario Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Négani Celestia

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 22/04/2011

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Cantatrice/Informatrice

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Lun 25 Juil - 18:22

H-35

Le Butarien, l’Asari et Quelques Krogans…

Le vieux Butarien n’en était pas à sa première piraterie. En fait, cela le rendait même nostalgique. Alors que depuis la salle des commandes du vaisseau, il fumait son cigare, il réfléchissait à qui allait tenter d’enfler qui en premier. Sans doute l’Asari…

*On ne peut pas leur faire confiance, tendez la main elle vous la déchiquette avec leur pouvoir biotiques et se tire avec votre fric.*

Les Krogan ?

*Aucune finesse, souvent trop bête pour penser sans honneur, non, eux seront les premiers à se faire tuer après le coup, ça grossira nos parts…*

Ainsi vagabondait son esprit jusqu’au moment où un vaisseau apparut sur les scanner. Tiens donc ? L’alliance ? Déjà ? Il appuya sur son communicateur, joignant l’Asari.

« On a de la compagnie, tu ne devais pas éviter ça ma belle? »

« Appel moi encore une fois comme ça et tu es morts, crétin ! Je m’occupe de l’Alliance, le vaisseau est prêt, de toute façon nous arrivons presque jusqu’aux champs »

Le Butarien savoure un instant son cigare en regardant le vaisseau approcher. Encore un qui ne manque pas de culot à jouer les cowboys…cowboy hein ? Ignorant splendidement ce stupide avertissement, il ne pris pas la peine de répondre et se contenta de continuer de fumer. Bon…il devait y avoir une sacrée somme de versée maintenant…de quoi se faire une belle retraite sur la mère patrie !

*Venez donc… *

***

l’Asari était à l’affût. Un peu trop tôt. Dans quelques heures, le Funambule allait atteindre le champ d’Astéroïde et là, la couverture sera bien plus efficace.

« Salle des machines ? Les moteurs sont prêts ? Bien, on y va…laissons les perdre du temps à ramasser leur membres d’équipage »

Le Funambule se mit à trembler et les moteurs, amochés, se mirent en route, permettant au vaisseau de s’éloigner de l’Alliance alors que les soldats terriens s’élançait dans le vide.

« Bien…envoyez le vaisseau maintenant »

Le vaisseau en question, c’était le Foudroyeur, joli vaisseau de pirate, armée jusqu’aux dents qui sortie alors d’une lune non loin, alarmant à souhait l’Alliance et ses membres perdus dans l’espace.

« Au vaisseau de l’alliance, vous avez deux choix…poursuivez nous…ou empêchez le foudroyeur d’atteindre vos hommes…Quoique…si vous êtes suffisamment rapide, vous devriez pouvoir les récupérer dans vos soutes avant que notre vaisseau ne leur tire dessus… Ah oui une dernière chose… »

L’Asari ouvrit la porte menant vers la salle de restaurant où étaient tous les otages et d’une impulsion biotique, attira à elle un homme d’une cinquantaine d’année qui venait tous juste de verser ses crédits. Elle pointa son arme sur sa tête et…

Pan !

« …essayez encore une fois d’entrer en douce dans une fête qui n’est pas la votre et d’autres otages verront eux aussi leur cervelle colorer les murs. Me suis-je bien faite comprendre ? Rester à l’écart et on vous laissera les récupérer dans quelques heures...terminé. »

Elle coupa la communication et se retourna vers les deux Krogan qui attendaient derrière elle.

« Quoi ?! »

« On a perdu des hommes sur les ponts inférieurs…doit y avoir quelqu’un d’armée et d’assez intelligent là-dessous. »

« Eh bien alors, vous attendez quoi ? Allez le chercher et s’il résiste, butez-le ».

***

Plus bas donc, dans le dédale de petits couloirs pouvant mener à la salle des machines et à leurs salles de commandement, une starlette et sa suivante fuyaient et se cachaient. Arrivées aux modules de sauvetages, leurs doutes furent confirmés : toutes les nacelles avaient été éjectée, impossible de fuir d’ici.

« On va se planquer et… »

Pang !

On se mit à leur tirer dessus et la fuite repris son cour.

« Des Krogans ! Faut qu’on se tire d’ici ! »

Tournant par ci ou par là, elles arrivèrent sans vraiment le faire exprès, jusqu’à la machinerie principale : les réacteurs. Mais pas questions pour Vanille de se faire bêtement repérer en coupant les réacteurs, c’est juste que l’endroit semblait spécialement idéal pour se planquer à travers les tuyaux. Oui c’était lâche de rester cacher ainsi mais que voulez vous, ces filles ne sont pas des guerrières vétérantes. D’ailleurs, lorsqu’un Turien se baladant par là fut aperçut par elles, elles ne se demandèrent même pas si ça pouvait être un gentil ou un méchant : Méchant de toute évidence, puisque c’est un Turien ! Ca c’est du Vanille…Elle sortie son pistolet et s’apprêta à tirer quand deux Krogans tête baissés firent irruption.

« Le voila ! Flingue le Krox ! »

« Ouais j’ai vu ! Bouge pas le Turien ou t’es mort ! »

Bon là de toute évidence, on peut penser que le Turien ne fait peut être pas partie des pirates. A moins que ça ne soit l’inverse ?

« Tu vas nous suivre et rejoindre les autres dans la salle et nous donner ton frics ! »

Ok…là plus de doute possible, les méchants sont les Krogans. Vanille se tourna vers Luuçaliia et lui fit signe de garder le silence tandis qu’elle-même se pencha avec son arme. Si ça dégénérait, elle pourrait peut-être tirer sur les Krogan…à condition que le Turien se batte forcément.

***

Pendant ce temps, les moteurs principaux du Funambule livraient leur dernière force pour le faire entrer dans épais champs d’astéroïde entourant une énorme planète gazeuse. L’endroit était peu connu et devait normalement servir de base pour des expériences Butarienne sur le magnétisme spatiale. D’ailleurs il semblait étrange que les astéroïdes de plus petites tailles semblent esquiver le funambule sur son passage alors que celui-là même n’avait pas de bouclier.

Plus étrange encore, cette base sur cet astéroïde bien plus gros vers lequel semblait se diriger le funambule. Pas de doute, les pirates pensaient à tout. Le Foudroyeur en était la preuve. Vaisseau de pirate, il ne composait actuellement aucun membre d’équipage, il venait seulement d’être lancé d’un point vers un autre et sa perte était jugé acceptable par les pirates. Il coinçait quelque peu l’alliance si celle-ci tentait d’agir trop vite et donnait ainsi du temps aux criminels du Funambule pour se préparer.

Sur le pont de commandement du Funambule, un Butarien fume son cigare. Il se voit déjà riche. Le plan se déroule bien, pour une opération aussi folle. Reste à jouer avec l’Alliance et le temps. Cependant il n’est pas idiot, les humains ont de la ressource. Peut être des membres de l’alliance sont il déjà dans le vaisseau ? Peut être ont-ils usée d’une diversion avec cette tentative aussi vive de monter à bord ? Il appuis sur son communicateur.

« Ma belle ? »

« T’es un crapaud mort… »

Fin de transmission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soran Ter

avatar

Messages : 273
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 30

Identité
Race: Turien
Planète natale:
Profession / rang : Spectre

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Dim 31 Juil - 11:22

H-34

Soran était assis sur l'un des nombreux plans de travaille de la cuisine, entrain de manger quelques rations qu'il avait peut trouver. Il lisait des informations depuis son omnitech.

*Donc si je prend ce passage je devrais pouvoir atteindre le tableau électrique. Et si les infos du système de sécurités sont bonnes, les verrouillages des portes ce fait par absence de tension sur le réseau de commande. Donc je ne peux pas tout simplement griller le générateur.*

Non loin de sa position un petit commando humain s'approchait de sa position. Ils s'approchèrent de la porte. L'un d'entre eux jeta un coup d'oeil pour y voir le spectre assis, dos à la porte. Il fit quelques signe des mains pour signaler qu'il y avait une cible seul, dos à l'ouverture. Celle qui semblait être la chef regarda de plus près. Il était trop bien équipé pour un pirate.

-Il y a quelques chose qui cloche, il est trop bien équipé pour faire partie des preneurs d'otages. Et surtout il est seul, jusqu'à présent nous avons toujours vue des patrouilles de 2 à 3 personnes au minimum.
-Tu as raison ... ce serait ... ce spectre que le capitaine avait essayer de contacter ?
-Peut être oui.
-Il nous a envoyé chier tout à l'heure, j'suis d'avis qu'on l'descende, il est surement de mèche avec eux.
-Non, je ne suis pas avec eux, et si je vous ai envoyé chier tout à l'heure c'est parce que si je vous avais répondu, j'aurais créer un canal de donnée sortante et donc un parfait moyen de me repérer. Ici il n'y a que des bornes extranet accessible. Et j'ai pas eut le temps de sécuriser un réseau.
-Ceci explique mieux cela ...

Un silence de mort s'installa pendant quelques secondes, les trois humains se regardèrent sans trop comprendre ce qu'il se passait. Ils pointérent leurs armes en direction de Soran qui leva les mains.

-Calmez-vous les enfants, si j'avais voulu vous tuer je l'aurais fait avant même de vous avoir répondu. Je pense que vous devez déjà savoir qui je suis, donc pas là peine d'aller plus loin dans les présentations.
-Il a raison baissez vos armes. Je me présente, je suis ...
-Oui oui je sais, Sarah machintruc de l'équipage du bidulechoutte sky le gros tas de muscle c'est Bishop je sais pas trop comment et la gamine c'est Abbygail. Il est où l'autre trou duc ? J’espère bien ne pas le croiser ici, il me porte la poisse.
-L'autre trou ... duc ?
-Bah oui, le grand brun, tête brûler avec un nom imprononçable.
-Si tu parles du capitaine ainsi je t'explose la tête !
-Reste calme pisse au lit !
-Il m'avait dit que vous aviez un sale caractère, mais là ... c'est bien pire que ce que je pensais.
-Si vous n'aimez guère ma compagnie, je vais donc devoir vous laisser.
-Et quel est votre plan ?
-Faire sauter le générateur électrique.

Soran partit sans rien dire de plus, son plan n'avait jamais été de détruire le générateur, il voulait simplement empêcher que son plan ne se déroule pas bien si ces nouveaux "alliés" venait à être capturer, ou si les communications étaient sur écoute.

Il errait dans les couloirs des soutes pour atteindre les armoires électriques pour y faire sauter le réseau de verrouillage des portes et de l'éclairage. Après quelques mètres, il tomba nez à nez avec deux krogans.


-Le voila ! Flingue le Krox !
-Ouais j’ai vu ! Bouge pas le Turien ou t’es mort !
-Tu vas nous suivre et rejoindre les autres dans la salle et nous donner ton frics !
-Sa vous dirais pas plutôt de se descendre une p'tite bibine ?
-C'est vrai que j'ai une petite soif !

Soran lui jeta une bouteille d'alcool, il dégaina son arme et tira sur la bouteille qui la brisa et rependit l'alcool sur les deux krogans. Via son omnitech il lança une surcharge électrique qui enflamma la boisson. Il se mit à couvert derrière un recoin et se mit à tirer. Dans la confusion il tua l'un des deux krogans. L'autre chargea sans trop savoir dans quel direction, sa vue était encore flou, mais d'ici quelques secondes il retrouvera l'usage de ces yeux. Le spectre se mit à tirer sur le krogan avec son fusil d'assaut. Il arrivait à peine à le ralentir. Celui-ci chargeait à tout va dans tout les sens et tirait au fusil à pompe dans toutes les directions.

*Tain ! Je hais ces trucs ! Faudrait que je lui place une grenade au niveau de la tête ... J'ai une idée.*

Un léger sourrire se dessina sur son visage. Il se mit à bidouiller son omnitech. Si il pouvais augmenter la puissance de la surcharge électrique il pourrait ainsi créer un simili de flash bang. Il tenta le coup. Le krogan fut désorienter quelques seconde qui suffirent pour le tuer. Soran s'approcha des deux corps pour vérifier si ils étaient bien mort.

-Heureusement qu'ils sont con ceux là, vous ne trouvez pas mesdemoiselles ? Allez sortez de là, je sais que vous êtes là. Je vous rassure, je ne suis pas un pirate ou quoi que ce soit d'hostile. Je suis ...
Un tir retentit.
-Tu es un turien mort !
Soran détourna son regard, il avait déjà vu ce krogan au part avant, sur le New Hope.
-C'est vraiment de pire en pire ces vacances. D'abord le trou duc, puis toi ! Allez les gamines cassez-vous d'ici si vous tenez à la vie ... parce ... C'EST L'HEURE DU DUEL !
Soran prononça ces dernière paroles, avec le bras droit plié, le canon de son arme vers le haut, et le bras gauche pointant en direction du Krogan.

hrp : JAY GAGNAY ! j'ai eut de l'aide aussi !
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krark alkhor

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 34
Localisation : Systèmes Terminus
Exprimez-vous! : Comment prononce t'on Krark à l'envers :p ?

Identité
Race: Krogan
Planète natale: Tuchanka
Profession / rang : mercenaire

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Dim 31 Juil - 12:07

H-33


-C'est vraiment de pire en pire ces vacances. D'abord le trou duc, puis toi ! Allez les gamines cassez-vous d'ici si vous tenez à la vie ... parce ... C'EST L'HEURE DU DUEL !

Me lançai le Turien déjà croisé sur le vaisseau fantôme il y as quelques mois, sa provocation en duel ne me causai aucun remord, même si nous avions combattu dans le même camp à l'époque du New Hope, nous étions désormais ennemis, de plus l'autre était un Spectre Turien, un beau trophée en perspective à condition de réussir à s'en débarrasser.

- Défi accepté le Turien, j'éspère tirer une bonne prime pour ta mort!

Il fallait vraiment se méfier de lui, j'avais eu le luxe de pouvoir observer ses compétences sur le vaisseau fantôme et autant dire que ce type joue bien son jeu, son Omni tech est plus dangereux qu'un essaim de Rachni alors la précipitation était à éviter, je n'avais pas envie de finir comme les deux buses qu'il a dessoudé avant mon arrivée...

Il me fallait un couvert, le casier à ma gauche remplirait cette fonction, j'imagine, alors que le Spectre commença à tirer une rafale de fusil d'assaut qui ricocha contre mon bouclier au point de le placer en limite de surcharge, je pris le casier par le sommet et le renversa à l’horizontale contre sol puis me planqua derrière. Depuis ma planque improvisée, je pus préparer une grenade à shrapnel, l'amorcer pis la lancer par dessus le casier. L'explosif anti personnel rebondit contre un mur puis tomba à quelques pas devant le Turien qui jura avant de préparer son esquive puis d'être caché par la détonation qui projeta des centaines de billes métallique dans ce couloir exigu, je devais tout faire pour l'empêcher de saboter les armoires électriques derrière moi.

* Est il mort? Non pas un soldat de sa trempe!*
Pensais je.

Je lança un regard rapide par dessus le casier mais ne vit que de la fumée et de la poussière en suspension, mais le croire mort et attendre qu'il surgisse de la brume me serait fatale, je pointa mon fusil à pompe lourd dans le brouillard puis tira deux salves qui par leur effet d'éventail prenaient tout le couloir, il serait forcément touché...


[HRP: Soran> Succés Dueliste débloqué :p ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfried Wagner

avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 34
Localisation : pont du Glamorous Sky
Exprimez-vous! : c'est moi que tu regarde ? =)

Identité
Race: humain
Planète natale: terra Nova
Profession / rang : Capitaine de l'alliance

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Dim 31 Juil - 12:37

H-32

Siegfried accompagné de son commando avançait prudemment a travers les dédales encore fumant du secteur proche des moteurs sabotés par les pirates lors de l'abordage, à part des cadavre et des débris ils n'avaient croisés personne.
Se repérer était le plus difficile dans ce vaisseau car leur carte et leurs capteurs étaient brouillés, je premier objectif était donc évident, stopper la source du système de brouillage.

- Et merde, comment on fait pour trouver ce ptain de serveur!
- Du calme Josh, si on ne peut pas voir le plan on peu cibler le brouillage, la précision possède hélas une marge d'erreur de dix mètres mais c est mieux que rien, je modifie vos ATH pour que vous puissiez recevoir le pourcentage de brouillage, plus il est élevé plus il est puissant et donc plus on est près de la source.

- Génial, une chasse au trésor...

Le groupe sorti finalement de secteurs endommagés, il déboulèrent sur les quartiers de l'équipage à en juger par les indications et la configuration des pièces. Des cadavres du personnel de sécurité et d’hôtesses gisaient ça et la, criblés de balles par les pirates sans avoir été retirés, quel négligence et mépris de la vie.
Ils se cachèrent dans une des chambrée puis firent le point, contactèrent le second commando dans un premier temps.

- Wagner à Commando Bravo, comment ça ce passe en bas?

/ Bonne nouvelle, Soran est de notre coté, son silence était pour éviter d'attirer l'attention/
- C'est quoi ces coup de feu?
/ Il lutte contre un gros Krogan et ...../

Le bruit d'une explosion coupa la liaison, le combat semblait intense la dessous, Wagner décida de faire confiance aux autre puis de continuer pour couper ce brouillage qui obstruait leur progression.

- Ok les gars, on en est à 52%, on doit être à mi chemin de la source des perturbations alors on reste concentrés, et préparez vos fusil cinétiques, je ne veux pas ajouter de cadavre d'otages à ce vaisseau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luuçaliia

avatar

Messages : 108
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 24
Localisation : Sur la piste de danse

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Une colonie quelconque
Profession / rang : Danseuse

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Jeu 4 Aoû - 3:05

Luuçaliia avait suivis Vanille sans poser de questions, la laissant prendre toutes les décisions. Bon, elle aurait peut-être désobéis si celles-ci avaient consisté à charger un groupe de pirates armés jusqu'au dent, mais la star ne semblait pas plus envisagé le combat.
Un bon point.

Elles arrivèrent bientôt dans la salle des moteurs. C'est à ce moment là que deux krogans arrivèrent et ouvrirent le feu. Ne pouvant rivaliser sur aucun point face aux puissants guerriers -le chant et la danse n'étaient certainement pas très utile dans cette situation- elle s'enfuirent dans le moteurs et allèrent ses cacher dans un assemblage de tuyau.
Très glorieux.

Depuis leur planque temporaire, elles virent un turien arrivé. Vanille sembla le mettre en joue, quand les krogans engagèrent le combat avec le nouveau venus. Il n'était donc probablement pas chez l'ennemi celui-là. Encore que.
Elle était partisane de fuir maintenant, après tout les pirates pouvaient très bien déjà se disputer pour le butin, et de toute façon quand on cherchait à éviter les combats ça ne faisait que rarement du mal de fuir.
Mais Vanille restait là et, contrainte par les circonstances, Luuçaliia aussi.

Finalement le turien parvint à se défaire sans problèmes des deux balourds. Le turien dit alors qu'ils étaient cons et demanda la confirmation des demoiselles. Par réflexe elle faillit répondre, avant de se rendre compte qu'elle censé être cachée.
L'autre combattant continua son petit speech disant qu'il n'était pas hostile quand une voix sourde et amplifiée par le couloir leur parvint. Soudain un peu plus stressé, le turien leur dit de fuir, avant de déclamer une phrase un peu conne à propos de duel.

Luuçaliia n'y prêta pas attention, elle était déjà occupé à quitter sa cachette par l'arrière, espérant que sa maîtresse la suive. Le turien les avait vus et leur conseillait de fuir, il n'y avait aucune raison pour ne pas le faire.
Elle s’extirpa donc des machineries et inspecta les alentours. Une porte dans un coin. La danseuse se précipita et l'ouvrit, débouchant sur un palier d'escaliers d'entretiens. Elle fit signe à Vanille de la suivre, tandis qu'elle décidait de descendre. C'était bien les soutes qu'elles cherchaient non ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Négani Celestia

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 22/04/2011

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : Cantatrice/Informatrice

MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   Mar 9 Aoû - 17:43

(H-31 pour Luuçaliia)

H-30

Sur le pont de pilotage, le Butarien Vétéran réfléchissait un instant...Bientôt il allait savoir la finalité de ce plan.

Mais pour l'heure, les choses ne se passaient pas tout à fait comme prévue. Il manquait encore quelques otages et il semblerait des militaires soient à bord, il fallait prendre rapidement des décisions alors que le Funambule commençait son entré dans le champ d'astéroïde. Bien...au moins maintenant le vaisseau de l'Alliance ne pourrait pas les suivre...rester à ce que la fuite se passe bien elle aussi.

"Equipes 4, 5 et 7, les mines sont prêtes?"

"Nous avons fini leurs installations à l'instants, qu'ils s'approchent et ça explosera !"

"Bien, nous allons arriver à la base, les otages restent dans le vaisseau. Une fois arrivés, faite un scan complet du vaisseau pour identifier les intrus...en attendant, regroupez vous sur le pont"

Il coupe son communicateur avant de pianoter sur son omnitech et de faire apparaître une autre communication.

"Monsieur Doe, les otages sont presque dans la base. Mais un vaisseau de l'Alliance nous poursuit, ils ont même réussi à entrer dans le vaisseau, nous avons déployé les mines et quelques tourelles, ça devraient les retenir."

"Et l'arme?"

"Introuvable pour l'instant, nous avons fouillé les bagages et les passagers mais rien à faire..."

"Je suis certains que les schémas sont sur un membre de ce vaisseau, cherchez bien"

"ça serait plus facile si vous pouviez nous donner plus de détails sur ce que nous cherchons"

Un silence fait écho à la demande du Butarien, puis Doe reprend.

"Ce schéma peut-être dans n'importe quoi, une capsule, un journal, une boite...scannez tout avec vos omnitech, si vous passez dessus, vous le saurez."

"Bien..."

"Si tu échoues Zavran, aucun de vous n'en ressortira vivant"

Le butarien pose machinalement sa main sur sa nuque.

***

Vanille regarda le Turien vaincre ses ennemies. Aucun doute possible ce n’était pas un amateur, ni même un simple soldat, certaine chose ne trompaient pas.

Citation :
-Heureusement qu'ils sont con ceux là, vous ne trouvez pas mesdemoiselles ? Allez sortez de là, je sais que vous êtes là. Je vous rassure, je ne suis pas un pirate ou quoi que ce soit d'hostile. Je suis ...

Vanille resta là, tenter de tirer sur un Spectre ne serait pas très prudent et puis…il pouvait créer une diversion suffisante. Luuçaliaa sembla en tirer les mêmes conclusions quand elle ouvrit une porte vers les soutes. Oui les soutes!

Le turien sembla partir se battre contre un autre Krogan, sans aucun regard vers le Spectre, Vanille suivit sa danseuse.

"Laissons-le se battre, il a l’air de connaître son affaire…Trouvons une planque dans la soute et…"

Vanille tira violemment sa compagnonne vers le sol, derrière un bac de sac divers. Une asari et des butarien cherchaient dans les bagages, fouillant sans scrupule, visiblement en quête d’une objet précis. Vanille observa la scène sans un mot.

On dirait que la prise d’otage n’est pas leur seul motif…

Elle se pencha pour écouter.

"Le scan dit que ce n’est pas loin, fouillez tout je vous dis ! Vous tenez vraiment à crever ?"

"Qu’est-ce qu’ils cherchent de si important ?"

Pas le temps pour poser trop de question, notre starlette décide qu’il faut bouger…trouver un compartiment des soutes déjà fouillé pourrait être une bonne planque. Elle se faufila, très rapidement suivie par sa danseuse, entre les paquets de sacs et de valises diverses jusqu’à arriver au prochain compartiment. De là, elles purent traverser les couloirs déserts jusqu’à ce que…

"Ne bougez plus humaines ! Lâche ton arme si tu veux vivre !"

Une asari se tenez devant elles, Vanille la reconnue, c’est elle qui avait fait son entré au début de la prise d’otage, c’est donc l’une voir LA chef…fuir semblez plutôt une bonne idée.

L’œil de la cantatrice fut cependant frappé par un détail, des ombres derrières l’Asari bougeait, des ombres humaines qui s’approchait, fusils d’assaut en main, en silence. Elle décida de déposer son arme lentement et de lever les mains en l’air.

"Fais comme moi…ça va aller…"

L’Asari s’avança vers elles, fière de sa capture.

« Je sors à peine pour ne plus entendre se fichu Galarien et je tombe sur les deux otages manquantes ! J’ai de la… »

Vanille se jeta à terre, imité par Luuçaliia alors que le commando ouvrit le feu, le bouclier biotic de l’Asari ne tenu pas longtemps et elle eu aussitôt le reflex de fuir à travers les couloirs, gravement blessées. Vanille se retourna vers sa danseuse.

"Tu n’as rien ? Bien…lèves toi…il semblerait que l’Alliance soit déjà là."

Et elle ne perdit pas le nord, affichant son plus grand sourire.

"Ravie de voir l’armée ici. Je suis la cantatrice Vanille et elle, c’est une de mes danseuses. Nous nous sommes échappées dés le début de la prise d’otage, je crois qu’ils contrôlent absolument tout les ponts du vaisseau mais ils ont quelques difficultés en bas dans la salle des machines avec un Turien. Vu comme il se bas, vous me diriez qu’il est spectre que ça ne m’étonnerai pas."

Vanille n’espérait en fait qu’une seule chose, partir d’ici au plus vite, et tant pis pour les autres otages ! Un Galarien sortie d’une porte juste à coté, ne se doutant manifestement pas de ce qui venait de se passer, il sursauta et se replia sur lui-même.

"Pitié ne me tuais pas ! Vous venez pour le brouillage ? Tout est là, dans cette salle, mais ne me faite rien ! Non ! Nooooooon ! Pitié !"

Le Galarien tomba à terre sans même être touché, tremblant un instant avant de mourir…

"Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Que vous lui avez-vous fait !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]   

Revenir en haut Aller en bas
 
En une poignée d'heure ! [Siegfried, Néganie, Luuçaliia, Soran, Shaar'Djali]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Siegfried
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes inconnus.-
Sauter vers: