Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 1 : Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kahlee

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 28

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Omega
Profession / rang : Mercenaire

MessageSujet: Chapitre 1 : Rencontre   Sam 7 Avr - 16:41

Nom du RP : Chapitre 1 : Rencontre
Statut : clos (il s'agit d'un RP solo racontant l'histoire principale de Kahlee)

Ellius était épuisé. Heureux mais épuisé. Cet esclavagiste Butarien lui avait donné pas mal de fil à retordre, mais son groupe avait fini par mettre la main dessus, non sans mal. Mais le Butarien avait fait l'erreur d'effectuer son dernier transfert dans la station d'Omega, lieu de repère de tous les malfrats du système Terminus qu'Ellius connaissait bien depuis quelques temps. Le Turien et son groupe avaient effectué pas mal de missions dans cette station. Pour eux, ce lieu était comme une immense loterie où il suffisait de piocher pour trouver un criminel. Sa dernière mission était pourtant loin d'être gagnée. Le Butarien devait être habitué à être traqué et avait réussi à les semer plusieurs fois de suite, jusqu’à son ultime erreur à Omega. Désormais, il s’en souviendrait.

Après plusieurs jours quasiment sans sommeil, la seule chose que souhaitait Ellius était de trouver une chambre où dormir. Dans cette station, il fallait connaître les bonnes adresses pour ne pas se retrouver dans un endroit miteux et délabré. Le Turien atteignit le quartier le moins lugubre de toute la station et tourna à la prochaine allée, pas loin de l’hôtel. Ici, pas de Vortcha errant ni de taudis misérables, mais cela ne signifiait pas pour autant que le quartier était plus sûr.

Tandis qu’il marchait en direction de l’hôtel situé à une centaine de mètres plus loin, il entendit une discussion peu amicale dans une proche ruelle. La dernière chose qu’Ellius souhaitait, c’était de se mêler de la conversation. Cependant, il changea vite d’avis lorsqu’il entendit un vif coup de feu suivi de gémissements de douleur. En franchissant la ruelle, il vit un Humain à terre, terrifié. Il portait l’armure appartenant au groupe de mercenaires Eclipse, plutôt connu sur Omega. Celui-ci fixait l’autre personne dont le regard avait l’air de supplier de l’épargner. Le Turien ne put en revanche identifier la race de l’autre individu, car celui-ci portait un casque. Il pourrait bien être Humain, Butarien ou Asari. Sa posture était plus que menaçante puisqu’il pointait son arme sur le mercenaire d’Eclipse. Il répondit alors d’une voix assez aiguë pour un mâle, mais sèche et directe :

- Je répète une dernière fois. Que sais-tu sur lui ?

L’homme à terre lui répondit précipitamment, d’une voix paniquée :

- Je… J’vous l’ai déjà dit, je n’en sais absolument rien !
- Mauvaise réponse. Je sais que tu mens. Vous mentez tous, vous les Humains. Tu vas me dire où se cache cet enfoiré, tout de suite.
- Bordel, puisque je vous dis que je n’en sais rien ! Laissez-moi par—

Mais il ne termina pas sa phrase car l’individu l’abattit d’une balle dans la tête. Il rangea alors tranquillement son arme et sembla ne pas avoir remarqué la présence d’Ellius. Choqué d’avoir assisté à une telle exécution, celui-ci dégaina son arme, un fusil de précision qu’il maîtrisait à la perfection et ordonna :

- Pose ton arme immédiatement, ou je tire.

Le meurtrier se retourna subitement, pris par surprise. Il n’avait en effet pas remarqué sa présence jusqu’à maintenant et sentit pour la première fois de la panique chez lui, alors qu’il venait d’abattre un Humain de sang-froid. L’imposteur ne bougea pas et semblait analyser le Turien, certainement en tentant de comprendre une telle discrétion au point qu’il ne l’eut pas remarqué auparavant. Il finit par lever légèrement les bras, mais ne sembla plus pressé, ni paniqué. Il était même étrangement impassible, ce qui mit Ellius un peu mal à l’aise.

- Très bien. Maintenant, les mains derrière la tête. Des salauds comme toi, j’en descends à la pelle tous les jours.

Même s’il ne portait pas Eclipse dans son cœur, tuer une personne désarmée était impardonnable. Son éducation militaire turienne était très stricte sur ce sujet.
Cependant, l’individu ne cilla pas une seconde malgré le ton menaçant d’Ellius et garda un calme inquiétant. Celui-ci ne put deviner ce qu’il avait derrière la tête à cause de son casque dissimulant toute émotion. Alors qu’il s’approcha pour le désarmer, l’individu lui donna soudainement un violent coup de poing au visage avant de se retourner et s’enfuir. Toute la scène se déroula tellement rapidement qu’il n’eut le temps de rien faire à part tirer un coup désespéré dans sa direction, à moitié assommé. Par miracle, la balle atteignit la cuisse droite de l’imposteur qui vacilla légèrement en poussant un cri de douleur. Mais il reprit aussitôt sa route en direction opposée.

- Eh merde ! jura Ellius.

Il rengaina son fusil et partit à sa poursuite. Ce bougre était rapide malgré sa blessure. Il le perdit de vue quelques centaines de mètres plus loin à un angle de rue, mais put tout de même suivre sa trace grâce au sang sur le sol. Un peu plus tard, il retrouva avec étonnement l’armure intégrale du tueur, dissimulée sous une grande bâche, non loin des ordures. En l’inspectant de plus près, il constata qu’elle avait été fabriquée sur-mesure, jusqu’au moindre détail. L’armure avait dû lui coûter une fortune, et Ellius se doutait bien qu’il n’allait pas la laisser très longtemps en ce lieu et qu’il finirait par venir la récupérer. Les traces de sang s’arrêtèrent également à cet endroit, il s’était fait un garrot afin de stopper l’hémorragie. Une autre difficulté se présenta également. L’armure désormais retirée, il pouvait s’agir de n’importe quelle personne dans toute la station. Mais d’après sa blessure, l’imposteur n’avait pas dû aller bien loin. Par chance, Ellius trouva un bar à quelques mètres d’ici, celui situé en-dessous du grand bar principal où logeait la grande Aria T’Loak, l’Afterlife.

La musique résonnait déjà avant même d’y entrer. Ellius détestait ce genre d’endroit, il préférait de loin le calme et la tranquillité, deux choses totalement exclues dans les bars d’Omega. En franchissant les portes, il fut littéralement frappé par les basses de la musique, encore plus intenses une fois à l’intérieur. La scène centrale était comme d’habitude occupée par des danseuses Asari, toutes aussi séduisantes à regarder. Mais Ellius n’était pas là pour se distraire. Il reprit ses esprits et observa les gens au bar. Impossible de déterminer le tueur parmi eux d’un simple regard. Il avait choisi la cachette idéale. Afin de ne pas alerter le suspect trop rapidement, le Turien se dirigea vers le comptoir et fit mine de commander un verre. Puis il glissa discrètement au barman :

- Avez-vous aperçu une personne, un Humain très certainement, entrer dans le bar avec une blessure à la jambe ? Il mesure environ un mètre soixante-quinze et est plutôt mince.

Le barman lui répondit d’un ton franc :

- Avec une description pareille, c’est à croire que tout le monde correspond à vos critères. Je suis navré mais avec toutes ces entrées et sorties, je suis incapable de vous répondre. Pourquoi ? Il a fait quelque chose de mal ? Ce n’est pas exceptionnel à Omega, croyez-moi.

- Restez sur vos gardes, avertit Ellius. Cet individu est dangereux. Ouvrez l’œil.

Pour Ellius, ce bar était son nouveau terrain de chasse. Il se fondit alors dans la foule en sirotant son verre, assis au comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahlee

avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 28

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Omega
Profession / rang : Mercenaire

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Rencontre   Sam 7 Avr - 16:48

Sa cuisse lui faisait un mal de chien. Le Turien avait dû atteindre un point sensible car malgré le garrot, Kahlee était au bord de l’évanouissement. Elle avait réussi à se débarrasser de son armure à temps avant qu’elle ne se fasse surprendre. A la place de l’armure, elle portait une superbe robe, noire, un peu trop décolletée à son goût. Le plus fâcheux étant qu’elle était légèrement fendue du côté droit, ce qui dévoilait partiellement sa blessure. Bien que cela soit le déguisement idéal pour se fondre dans la masse, elle devait rester aussi discrète que possible. Mais elle était incapable de bouger correctement sa jambe. La jeune femme n’avait pas d’autres choix que de rester assise au comptoir. Elle commanda un verre au barman, bien qu’elle avait horreur de l’alcool. Cela la rendait incontrôlable et violente. Intrigué, celui-ci lui fit une remarque :

- Une si jolie Humaine ne devrait pas commander à boire dans l’Omega, elle risquerait de se laisser abuser facilement.
- La pire chose qui pourrait m’arriver étant saoule serait de massacrer tous ces gens à mains nues. Mais ne vous en faites pas, je ferai attention, répondit Kahlee d’un ton sérieux.

Le barman n’y prêta cependant pas attention, pensant qu’il s’agissait d’une simple plaisanterie. Peu importe, Kahlee n’était pas là pour discuter, mais se cacher. A peine quelques minutes plus tard, elle vit le Turien en question entrer dans le bar et se diriger directement vers le barman. Elle le surprit en train de converser avec lui mais elle ne put entendre la discussion. Kahlee se doutait bien qu’il lui demandait s’il avait vu une personne correspondant à peu de choses près à ses traits, bien qu’elle soit convaincue qu’il ignorait qu’elle était une femme. Elle s’était faite cette armure dans le but de tromper l’ennemi et se dissimuler plus facilement. Mais elle ne pouvait se résoudre à rester ici indéfiniment car elle pouvait perdre connaissance à tout moment. Elle en était bien consciente.

Le Turien avait à première vue décidé de rester au comptoir également afin de trouver ce qu’il cherchait : elle. Situé à seulement quelques mètres de Kahlee, son regard finit par se poser sur la jeune femme. Celle-ci savait pertinemment qu’il ne se doutait de rien à son sujet. Ainsi décida-t-elle de jouer le jeu afin de ne pas suspecter les choses. Elle tenta d’ignorer la douleur pendant quelques secondes et lui adressa un sourire radieux, presque séduisant, chose qu’elle n’avait pourtant jamais faite auparavant. Elle se sentit presque gênée d’avoir à se rabaisser à une telle pratique, mais elle n’avait pas le choix. A sa grande surprise, le Turien lui rendit le sourire, l’air tout aussi gêné. La peinture bleue sur son visage lui donnait certes un certain charme, malgré le côté très reptilien des Turiens. Il portait une armure bleue mais ne semblait être associé à aucun groupe de mercenaires. Il en avait donc après elle uniquement parce qu’il avait été témoin d’un meurtre. Kahlee avait horreur de ce genre de personne, à se mêler de choses qui ne les regardaient pas. C’était pourtant un trait typiquement humain.

La douleur devint de plus en plus intense et Kahlee n’avait plus qu’une chose en tête : partir de ce trou paumé et consulter un médecin au plus vite. Elle n’avait bu qu’une seule gorgée de son verre mais l’alcool avait toujours un goût infect pour elle. Kahlee se leva doucement de son tabouret et posa un pied au sol. Puis l’autre.

Ce qu’elle redoutait se produisit immédiatement. La jeune femme s’effondra violemment sur le sol, déchirant au passage un pan de sa robe et révélant partiellement sa blessure à la cuisse. Sans doute par réflexe, le Turien accourut vers elle pour l’aider à se relever.

- Tout va bien, mademoiselle ? demanda-t-il d’un air inquiet et sincère.

Ressentir de la compassion était signe de faiblesse, selon Kahlee. Elle devait à tout prix se débarrasser de lui. D’un autre côté, elle n’était absolument pas en situation de force pour décider quoi que ce soit.

Le Turien ne tarda pas à trouver ce qui clochait. Il regarda intensivement la blessure à la cuisse et, avant qu’il ne puisse décrocher un mot, celle-ci se releva brusquement tout en réunissant les dernières forces qui lui restaient. Pendant un instant, elle jura avoir vu une aura bleutée sur elle, mais ce n’était pas le moment pour ce genre de réflexion. Tant bien que mal, elle se précipita vers la sortie du bar, manquant de tomber dans les pommes à plusieurs reprises, et entendit derrière elle :

- Arrêtez cette Humaine !

Mais il était trop tard, Kahlee était déjà sortie. Elle se dirigea vers ses quartiers afin de semer le Turien car celui-ci était déjà à ses trousses. Il courait plus vite qu’elle ne le pensait et sa blessure était bien plus grave qu’elle ne l’avait imaginé.
Après avoir emprunté plusieurs allées différentes, Kahlee constata que le Turien ne la suivait plus, il n’était plus derrière elle. Soulagée mais toujours prudente, elle se mit à marcher en boitant en direction de son appartement. Alors qu’elle s’apprêtait à entrer son code d’identification, elle sentit la pointe d’un pistolet dans son dos.

- Les mains sur la tête. Encore une fois. Tout de suite et en douceur, ordonna Ellius d’une voix sèche.

Prise au piège, Kahlee refusait cependant d’admettre sa défaite. Elle sentit la colère monter en elle. Elle voulait agir mais elle était désormais trop affaiblie.

- Vous pointez votre arme sur une jeune Humaine agonisante alors que vous me poursuiviez pour avoir exécuté un mercenaire, répondit-elle sur un air de défi, toujours dos au Turien. Oseriez-vous tirer ?

D’un mouvement lent, Kahlee se retourna pour faire face à Ellius, toujours les mains levées. L’état de sa jambe empirait à chaque seconde, elle sentait qu’elle était en train de se vider de son sang. La course-poursuite avait rouvert sa blessure. Elle n’en avait plus pour longtemps. Malgré tout, elle fit une dernière tentative. Elle aborda le même sourire qu’elle lui avait fait au bar, avec un air maléfique en plus. L’Humaine avait deviné qu’il n’allait pas lui tirer dessus. Aussitôt après avoir commencé à abaisser son arme, Kahlee donna un violent coup avec son bras afin de le désarmer. Cependant, elle ne put faire le moindre autre geste qu’elle perdit instantanément connaissance. Face à cette scène, Ellius la rattrapa aussitôt dans ses bras. Sur le moment, le Turien ne savait s’il devait la laisser mourir sur place ou la sauver, avant de se rendre compte que cette réflexion était absolument intolérable. Ellius porta alors la jeune femme et se dirigea vers la clinique la plus proche d’ici. Il n’avait pas oublié qu’il était extrêmement fatigué. Mais ce n’était toujours pas le moment de se reposer pour lui, décidément.


Fin du chapitre 1.

Aller au chapitre suivant : Décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre 1 : Rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik. :: ◄ Oméga.-
Sauter vers: