Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Étrange rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quintus

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 20

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Terroriste

MessageSujet: Étrange rencontre   Jeu 17 Mai - 19:02

Nom du RP : Étrange rencontre
Statut : Libre
En attente de : 1 membre minimum, possible d'en avoir plus.

Oméga ... Du haut de mon appartement, j'observais depuis quelques jours les vas et viens de l'entrepôt de l'autre coté de ma rue. Ma fenêtre se trouvant en face de l'unique entrée, il était aisé, pour moi, d'en observer les mouvements. D'après les notes que j'avais pris, il était occupé par six personnes, deux Turiens, un Butarien et trois Humains, armée avec du matériel d'occasion, peu fiable et de mauvaise qualité. Ils avait également un vaisseau, à quelques rues de là. Une navette 6 places qui devait leur avoir servit à arriver sur Oméga, probablement à la recherche d'un endroit sûr.

Il était arrivé voila 2 semaines, et c'était installé dans se bâtiment, qui, selon se que j'avais entendu, avait été acheter quelques jours avant leur arrivée. Je n'y avait pas prêté au début, mais après observation je m'étais mis en tête de le récupérer. En effet, d'après ce que j'avais vu, ils était arrivé avec une cargaison de sable rouge. Une fois récupéré, il ne me resterait plus qu'a vendre ça à un gang local, ou à Aria pour récupérer un bon petit paquet d'argent.

Comme par hasard, j'avais dans mon appartement un lot de surveillance, que j'avais récupérer après avoir tué l'ex habitant des lieu, un dealer de drogue qui m'avait un peu cherché. J'avais alors attendu qu'il sorte pour l'abattre, récupérer les clé et le sable. Je m'était donc trouvé un appartement, et de quoi me soulager pendant un mois. Après cela, je n'avais pas chercher à savoir ce que ce matériel faisait là.

J'avais poster un capteur de mouvement au dessus de la porte, chose facile puisque les seules caméras du bâtiment était à l'intérieurs. C'était ainsi que j'avais pu savoir combien ils était. Mais j'avais décider de ne pas m'arrêter là, quitte à faire les choses, autant les faire bien ! J'avais poster une caméra à ma fenêtre, ainsi j'avais tous les enregistrements de mouvement de la porte, et je pouvais dormir tranquillement.

A la veille de mon assaut, je décida de pirater le réseau du bâtiment. Chose facile puisque j'avais autrefois servi dans l'armée Turienne, ou je développais des programmes de pénétration des défenses ennemi et de soutien à distance. Après avoir pris le contrôle des caméra, j'avais pu confirmé leur nombre, et observé leur équipement. J'avais également repéré une pièce, qui ressemblait à une cellule. Au vu de la considération des occupant pour la pièce, j'en déduis y qu'elle était occupé.

L'heure était venu d'attaqué. Nous étions en plaine nuit, et personne ne passait dans la rue. Pour commencer, je posa une mine antipersonnel devant la porte que je venais d'acheter, puis alla me poster dans un coins sombre en retrait de la porte, d'où je pouvais facilement éliminé toute personne sortant du bâtiment, et proche de la porte.

Je mis ma DW 11 en mode sniper : lunette de fusil de précision, canon long et crosse longue. Un peu lourd, mais précis et puissant. Pour les attiré, je tira un coup en l'air, ce qui, au bout de quelques minutes, fit sortir deux hommes. J'était à l’affût, près à tiré ... Lorsque le premier apparu, le Butarien, je lui tira une balle dans l'oeil supérieurs droit, ce qui fit exploser sa tête, le second, surpris, voulu se mettre à couvert, du mauvais côté de la porte : c'était le coté le plus visible ... Il pencha la tête, ne vit rien, mais resta à couvert. Je tira une seconde fois, dans les côte, ce qui le projeta sur le coté, et lui fit perdre son masque. C'était un humain.

Je resta là quelques seconde, puis changea de mode pour mon arme, et la remis en fusil d'assaut classique : lunette, canon et crosse standard. Au vu de la faible taille du bâtiment et des couloirs, je ne pris aucun accessoire.

Je savais ou aller.J'avais mis sur mon OT un affichage des caméra de surveillance. Les deux Turien et l'humain c'était positionner dans la pièce centrale, en couverture pour abattre toute personne qui prendrait le chemin le plus rapide depuis la porte. Je préféra monter à l'étage. EN haut de l'escalier se tenait le dernier humain. Je l’abattis d'une balle avant qu'il ne puisse réagir, pris par derrière. Je continua de me diriger vers la pièce centrale à travers le bâtiment.

Une minute plus tard, j'était sur un balcon qui surplombait la salle. Je lança ma seul grenade près de la porte, où les deux Turiens c'était mi à couvert, plaçant leurs arme sur le coins de la porte.

BOUM ! Un des deux vit la grenade, mais il était trop tard, elle explosa et les envoya valsé à deux mètres. L'humain eu le temps de se mettre à couvert, et envoya une salve dans ma direction, je plongea à terre, protégé par une caisse. Je l'avais échappé belle !

Je me releva, et décida de revenir sur mes pas, laissant l'humain tiré quelques rafales, et pensé que j'étais toujours là. Je redescendis, et le pris à revers, il n'avait pas compris ce qu'il c'était passé !

*Tu les as bien eu Quintus ! Si tu continu comme sa, tu vas finir par tuer tout le monde dans le quartier !*

Je pénétra dans la pièce, le sable rouge était dans une caisse. Il y avait 5 sacs qui devait faire 500g chacun. De quoi se faire un bon prix. Je décida d'aller voir la cellule avant de le récupérer. Elle était au font de la pièce centrale, fermer par une simple porte. Il fut simple de la déverrouillé, j'utilisa un algorithme que j'avais conçu il y avait de cela quelques année, et au bout d'une minute, la porte sonna, et s'ouvrit. J'y vis une silhouette, au fond de la pièce. Je n'arrivais pas à la distinguer, je pointa donc mon arme sur elle, et dis :

"Qui êtes vous ? Pas de geste brusque sinon je vous tue !"

Elle ne répondit rien.

"Écoutez, je ne suis pas là pour vous tué, mais si vous ne répondez pas à ma question, je n'hésiterais pas !"


Dernière édition par Quintus le Mer 30 Mai - 21:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romrik Damminson

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Étrange rencontre   Sam 19 Mai - 16:38

Un peu plus tôt....

Romrik sortit de son vaisseau avec une caisse de 8 bouteilles remplies par un délicieux cognac millésimé d'une dizaine d'années, le Cognac Fleur de Minuit , une livraison destinée à un humain très riche qui vivait sur Oméga pour profiter des nombreuses activités luxuriantes que pouvait offrir la station.

Puis, à un peu plus d'une centaine de mètres de son lieu de livraison, des personnes de diverses races l'interpellèrent :

- Est-ce qu'on peut vous aider ?

- Non, mais merci quand même.

Un peu après la réponse négative, les étranges personnes le capturèrent après l'avoir rendu inconscient avec un gaz soporifique ou quelque chose de similaire.

Environs une heure après son enlèvement, le nain se réveilla avec un gros mal de crâne dans une grande pièce vide, qui devait sûrement servir de prison ou de cellule improvisée à ceux qui l'avaient enlevé.

Romrik commençait à entendre un sacré boucan de l'autre côté de la porte. Des explosions, des rafales de fusil d'assaut et même quelques tirs de fusil de précision. La mémoire auditive du nain connaissait pratiquement tous ces différents bruits.

Les bruits cessèrent, il entendit quelqu'un s'approcher de la porte, il n'entend qu'une seule personne. La porte émit un son "ding" et s'ouvrit en grinçant. Romrik vit un Turien, mesurant un petit plus de deux mètres. Celui-ci lui posa des questions :

"Qui êtes vous ? Pas de geste brusque sinon je vous tue !"

Romrik ne répondit rien, il réfléchissait à une réponse adaptée à la situation.

"Écoutez, je ne suis pas là pour vous tuer, mais si vous ne répondez pas à ma question, je n'hésiterais pas !"

Le nain décida de répondre en lui dévoilant son identité :

- Je m'appelle Romrik Damminson, je suis commerçant et chef des boutiques de la Cave de la Constellation. Et vous vous êtes qui ? J'ignore si vous faites parti de ceux qui m'ont agressé, mais connaissant l'habitude de ce genre de personne, ils viennent principalement en groupe. Donc, je suppose que vous êtes celui qui a tué ces....euh...personnes.

Qui était donc ce Turien qui avait probablement tué ses agresseurs ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quintus

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 20

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Terroriste

MessageSujet: Re: Étrange rencontre   Sam 19 Mai - 18:01

- Oui, en effet. j'avais besoin de ... "récupérer" l'entrepôt et certaines marchandises, qui s'y trouve. vous n'avez rien à craindre de moi... ou du moins, tant que c'est réciproque...

Romrik me regarda d'un aire étrange, et curieux. Je décida qu'il valait mieux faire disparaître les corps et la marchandise du bâtiment avant de laisser sortir le prisonnier.

- Je reviens dans deux heures, le temps de nettoyer le bâtiment. Je tacherais de vous trouver à boire et à manger également.

Sur ces mots, je refermais la porte. Je fus surpris de voir que Romrik n'ai pas réagi, je m'attendais à ce qu'il fasse une remarque, ou cherche à partir, mais il se contenta de rester muet.

Je rassemblas les six corps, et les transporta à une morgue à quelques rues de là. Sur oméga les gens avaient l'habitude de brûler les corps ou de s'en débarassé d'une autre manière, tout autant irrespectueuse de la victime. Bien que je n'accordais aucune importante aux corps des défunts, je préférais m'en débarrasser ainsi, et éviter de me faire remarquer. J'avais rendu il y a peu un service au croque mort, et je pus déposé les corps sans aucun frais ni question.

Il gardait les corps 15 jours dans des modules qui empêchait la décomposition des corps. Si personne ne les réclamait dans ce délais, il les incinérait et vendait les cendres comme engrais de jardin, ce qui contrairement à ce que j'aurais pus penser, lui était fructueux.

Une fois cela fait, je sortis mon OT et appela un membre de l'organisation d'Aria. Ils achetait à bon prix le sable rouge, et le revendait au plus offrant. Parfois je leur en achetais mais je préférais prendre mon tribus sur ce que je pouvais trouvé lors de mes récupérations. Cette fois ci, je n'avais riens à récupérer : en récupérant ce que le dealer avait dans son appartement, j'avais de quoi tenir un mois.

Un homme répondit à mon appel :

- Quintus, qu'est ce que je peux faire pour toi ?
- J'ai récupéré pas mal de sable, environs 2,5kg et je me suis dis que tu serai intéressé ...
- 2,5kg ? Tu déconne là ! Bon, je te rappel dans quelque minutes, je dois voir ça avec Aria.

Sur ces mots, il raccrocha. Je décida de profiter de ce temps pour aller chercher de la nourriture pour Romrik. Je me rendis dans ce qui semblait être une petite échoppe de quartier qui vendait de la nourriture humaine. Elle était ouvert 24h/24, tenu par deux humains.

J'entra et demanda à avoir quelque chose de nourrissant, et de l'eau. Il m'en apportèrent. Lorsque je sortis, l'homme d'Aria me rappela.

- Ouai, Aria veux négocier directement avec toi. RDV au lieu d'échange habituel.
- OK, pas de problème. Quand ?
- Demain à 23h. Bon je te laisse, A plus !

Il raccrocha. Je rentra à l'entrepôt, cela faisait déjà 1h15 que j'étais allé voir Romrk, et je me pressa de récupérer et de cacher le sable rouge dans une cache de mon appartement. Je retourna ensuite à l'entrepôt, et rouvris la porte de la cellule. Romrik n'avait pas bouger.

Je l'invita d'un geste à sortir, ce qu'il fit, mais je vis la méfiance dans ses yeux : il n'avait pas confiance en moi. Je lui donna ce que j'avais acheter, et me présenta.

- Je suis Quintus. Je "récupère" les biens de criminelles, et je les revend à des personnes qui en feront bonne usage. J'habite sur oméga depuis quelques moi, et j'ai réussi à y faire mon trou, et comme tu vois, il se creuse bien.

- J'ai jamais entendu parler de vous ...

- J'évite de trop me faire remarquer ... La hiérarchie ne m'a pas à la bonne ...

- Mmmh, et qu'attendez vous de moi ?

- Je viens de regarder deux ou trois trucs sur vous, et je sais que vous êtes marchand ... Je pensais qu'on pourrait s'arranger ... En attendant, j'aimerai que vous restiez dans les parage quelques jours. Je ne vous retiens pas, mais j'aimerais vous connaître un peu ...


Dernière édition par Quintus le Lun 21 Mai - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romrik Damminson

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Étrange rencontre   Sam 19 Mai - 18:41

- Oui en effet, je les ai tués car je souhaite "récupérer" l'entrepôt et une partie de la marchandise qui s'y trouve. Ne vous inquiétez pas, vous n'avez rien à craindre de moi, du moment que c'est réciproque ...

Romrik regarda le Turien d'un air curieux. D'ailleurs, il se demandait ce que l'alien allait faire.

- Je reviens dans deux heures, le temps de nettoyer le bâtiment. Je tacherais de vous trouver à boire et à manger également.

Le Turien referma la porte, laissant le nain seul dans la pièce. Il ne savait toujours pas qui était ce Turien et ce qu'il faisait ici.

Un peu plus de deux heures après, la porte s'ouvrit de nouveau avec son grincement habituel. Le Turien était de retour. Il lui rapporté quatre sandwichs au saumon et une bouteille d'un litre de limonade. Il se présenta :

- Je suis Quintus. Je "récupère" les biens des criminels, et je les revends à des personnes qui en feront bon usage. J'habite sur oméga depuis quelques mois, et j'ai réussi à y faire mon trou, et comme tu vois, il se creuse bien.

- J'ai jamais entendu parler de vous. Rétorqua le nain en mâchant son sandwich.

Avant de laisser continuer le Turien, il rajouta :

- J'ai rien contre les receleurs de marchandises illégales, il attire ma curiosité, car eux au moins ils osent faire du commerce de drogues et autres. La seule chose d'illégale que moi et mon équipe pratiquons, c'est la vente d'armes, munitions, kits de modification, etc sans permis de vente, on n'a pas acheté le permis car certains de nos équipements sont considérés comme illégaux par l'espace concilien.

- J'évite de trop me faire remarquer ... La hiérarchie ne me voit pas à la bonne ...

- Mouais, vous attendez quoi de moi ?

- Je viens de regarder deux ou trois trucs sur vous, et je sais que vous êtes marchand ... Je pensais qu'on pourrait s'arranger ... En attendant, j'aimerais que vous restiez dans les parage quelques jours. Je ne vous retiens pas, mais j'aimerais vous connaître un peu ...

- Justement, je n'allais pas partir de sitôt. Je devais faire plusieurs livraisons pour des clients. Mais le problème, c'est ces pillards qui sont morts maintenant m'ont intercepté à même pas cent mètres de mon premier lieu de livraison. D'ailleurs, vous n'auriez pas vu un carton avec écrit "8 bouteilles de 70 centilitres, Cognac Fleur de Minuit millésimé 2177" ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quintus

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 20

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Terroriste

MessageSujet: Re: Étrange rencontre   Sam 19 Mai - 19:35

- Je n'ai riens vu de tel ... Pourriez-vous me dire où vous vous êtes fait attaqué ?

Il m'indiqua une zone à quelques rues de l'entrepôt. Comme je me doutais, il ne l'avait pas capturé bien loin.

- Vous êtes passé par l'endroit le plus dérangé du quartier ... Vol, trafic et autre y sont courant ... La prochaine fois évité de vous arrimer dans le coins ... Je vais voir si quelques personnes sont au courant de quoi que se soit ... Je suis sûr qu'il me répondront gentiment !

Je dis cela avec un grand sourire, tout en rechargeant mon arme. Je connaissais la racaille qui traînait dans le coins. Il se croyait bien meilleurs qu'il l'était, et il le regrettait bien vite avec une arme pointée vers eu. J'avais déjà eu affaire à eu, et il suffisait pour les faire parler de quelques menaces.

- Je reviens dans pas trop longtemps, attendez moi ici. Vous avez une télé à l'étage si vous le souhaiter. Vous pouvez la descendre : je pense que je vais faire du haut une zone d'habitation, mais pour le moment, on ne peut rien y faire, il y a trop de couloirs et de murs pour installer quoique se soit.

Je parti, et ne pris même pas la peine de verrouiller l'entrepôt. Je me disais que s'il tenait à sa marchandise, il ne partirait pas. Je me dirigea vers la zone indiqué, le voyage ne prix que 5 minute, l'endroit étant tout proche. Lorsque j'arriva, je repéra directement un groupe d'humain rassemblé dans un un coins de la rue.

Je me dirigea vers eux. Ils furent surprit de me voir, et se mirent en ligne les bras croisée, pour faire comme si il allaient me causer un quelconque problème.

- Salut les gars ! On se calme, j'viens juste vous demander de trois trucs ...
- Et on peu savoir pourquoi on te répondrait ?
- Parce que vous êtes sympa, n'est-ce pas ?

Ils se mirent à rire quand je leurs dis ça. Je m'attendais d'une seconde à l'autre à devoir sortir mon arme.

- On va plutôt te tailler en pièce ! Ha haha ha !

Sur ces mots, je dégaina mon arme et tira une rafale en direction de leurs jambes. Trois furent touché, leur jambe ayant été réduite en bouilli, il s'écroulèrent. Les autres reculèrent d'un pas, craignant que je ne tire une seconde salve. J'en étais tenté, mais je me dis que si le les tuais tout de suite, je risquais de perdre des informations sur mon colis.

- Arrête, on disait sa juste pour rigoler !
- Vous voyez, je savais que vous étiez des mecs sympa ! Maintenant, répondez à mes question ou c'est les autres qui trinquent !

S'en suivit un silence, les uns regardant les autres, pendant que les blessé criait tant ils avait mal. Je leur lança une pilule de medigel à chacun. Cela rendrait la douleur moins dur à supporter.

- J'ai un ami qui c'est fait attaqué dans le coins, et il a perdu une boite de bouteille avec marqué dessus : "8 bouteilles de 70 centilitres, Cognac Fleur de Minuit millésimé 2177", vous l'auriez pas trouvé ?
- Eh, si, je l'ai garder, s'a avait l'air d'avoir de la valeur donc je l'ai mis chez moi ... a dit l'un des hommes encore debout.
- Mmmh, et tu habite loin ?
- Non, si vous voulez, vous pouvez le récupéré ...

Sur ces mots, je suivis l'homme jusqu'à chez lui et récupéra la caisse. Je repartis et la rapporta à l'entrepôt. J'y retrouva Romrik, qui comme je l'avais dis, avait descendu l'écran et regardais une chaîne d'info.

- Voila, je te rapporte ton vin. Bon, moi je pars, je reviens dans deux jours à la même heure ici, si tu veux quoi que se soit, je t'y attendrais ...

Je reparti, me dirigeant vers mon appartement pour me reposer, et préparer mon rendez-vous avec Aria ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quintus

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 20

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Terroriste

MessageSujet: Re: Étrange rencontre   Lun 21 Mai - 22:39

Rencontre avec Aria et suite dans Malencontreuse coïncidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Étrange rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Étrange rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bien étrange rêve...
» Une étrange découverte
» Visite étrange en début de nuit
» Par un étrange hasard... [RP Darren - Kelsey]
» Un étrange colis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik. :: ◄ Oméga.-
Sauter vers: