Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit, presque comme les autres... TRFS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maélïa MacLochlainn

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 28
Localisation : Namur

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre - Eden Prime
Profession / rang : Tireur d'élite

MessageSujet: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Lun 27 Fév - 22:19

Oméga.

Mali aimait bien Oméga, à vrai dire. S’était un peu comme aller en vacances lorsqu’elle avait une mission. Personne ne regardait vraiment sur la manière dont était réglée une affaire, tant qu’on ne faisait pas d’ombre à Aria et toute sa clique.
Elle ne l’avait jamais rencontré en personne, mais elle avait était contactée par ses sbires la dernière fois qu’elle était venu régler ses comptes. Trois. Ils avaient été trois à l’attendre à un coin de rue. Comment ils avaient su où elle se trouvait, elle ne le savait pas et n’avait même pas cherché à le comprendre. Hawk savait Aria puissante sur Oméga et son intention n’avait jamais été de tenter quoi que ce soit contre elle. De toute façon, Mali n’aimait pas trop les asaris… trop pédantes d’après elle.

Bref ! Mali venait juste de terminer une mission et elle avait besoin de « décompresser », comme d’habitude… Besoin de la foule, besoin de bruit pour qu’elle sache qu’elle n’est pas seule, encore. Elle se changea rapidement dans son vaisseau, tentant encore une fois de se faire une raison pour ne pas y aller. Mais comme d’habitude, elle sortit quand même pour se diriger vers l’After life.
Mali portait un simple débardeur croisé dans le dos et un pantalon plus ou moins moulant, plongeant dans ses bottes de combat – un vieux reste de son passage à l’Alliance. Son pantalon taille basse soulignait ses courbes légèrement arrondies, Ses longs cheveux roux étaient relevés en queue de cheval haute, laissant seulement quelques mèches glisser le long de son visage blessé. Elle portait bien évidemment une arme sur elle, on ne sait jamais ce qui pouvait arriver sur Oméga et valait mieux prévenir que guérir.

Alors qu’elle arrivait près des portes, elle entendait déjà les basses lancinantes de la discothèque, ce qui lui fit décrocher un sourire en coin. Bien qu’elle adorait Illium, sa base en quelque sorte, l’ambiance était bien plus intéressante sur Oméga et pour bien des raisons. Les néons rouges dessinaient des ombres partout, accentuant certaine et masquant d’autre, lissant les visages, intensifiant les regards.
Un regard. Un regard suffit à faire passer la ligne de sécurité à l’entrée. Hawk était maintenant une habituée, elle avait gagnée son entrée lorsqu’elle avait prouvée qu’elle ne dérangerai pas Aria en venant régler ses affaires ici. Machinalement, elle passa sa main sur sa cicatrice dans le cou puis remis une mèche derrière son oreille.
Elle continuait d’avancer, les flammes léchaient maintenant son visage. Quelques regards, quelques clins d’œil à droite à gauche. Le léger sourire ne quittait pas Mali. La franc-tireuse commençait à se détendre, enfin.


Elle entra finalement dans l’After life à proprement parlé. Il y avait du monde, comme toujours, des danseuses Asari, comme toujours. Mali alla se commander une Vodka-Martini, comme à son habitude puis se dirigea vers une table de joueurs.

Let’s play !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mar 28 Fév - 0:36

Zai’ était à Oméga depuis peu, il venait pour se détendre pour une fois. Trop d’affaires à la suite, trop de meurtres, trop de boucheries sans oublié ce lieutenant du SSC qui lui collait au basque. Bref un peu de détente pour lui et son équipage, un peu de bon temps c’est tout ce dont il avait besoin. Ou se détendre à Oméga ? Pour lui la question ne se posait pas du tout, il irait à l’After-Life. Quoi de mieux que des basses bien bourrines, de l’alcool qui coule à flot et des belles danseuses…

Son vaisseau venait de se poser à Oméga, il donna les dernières directives à l’équipage et organisa leurs tours de gardes. Il prit une douche et s’habilla puis descendit sur le quai. Mais sur le quai des butariens l’attendaient. Il les regarda et leur demanda ce qu’il voulait. Ils lui demandèrent d’aller voir Aria rapidement mais ils n’osaient pas monter le ton face à Zai’. Le Drell alla à l’Oméga pour voir directement Arya.

Zai’ de retour forcement Arya se méfiait de l’assassin. Il arriva devant elle mais deux gardes lui bloqués la route. Il attendit qu’elle leurs fasse signe de le laisser passer, puis il avança. Elle lui fit signe de s’assoir et pris la parole.

- Qu’est-ce qu’un Assassin drell de premier ordre fait sur mon Oméga ?
- Un Assassin drell vous dites je ne suis pas au courant.
- Ne me prenez pas pour une idiote ! Bien des gens vous craigne mais peu savent réellement pourquoi mais je suis bien renseignée !!
- Et bien sachez que je ne suis que da passage sur Oméga et pas pour affaire.
- Nous verrons bien !

Arya lui fit signe de partir, il se leva et partie calmement. Il savait que les gardes le suivraient mais il n’était pas là pour un meurtre alors à quoi bon les éliminer…
Il descendit au niveau inférieur et alla au bar. Il commanda un verre de Ryncol et prépara sont petit cocktail, il rajouta au Ryncol un peu de tabac, du citron est une liqueur Drell. Il alla vers une danseuse et s’installa. Il la regardait avec attention.

La danseuse était une superbe Asari elle était jeune enfin jeune c’était paradoxal « jeune » elle devait avoir 180 ou 200 ans dix fois plus que Zai’ entre autre. La danseuse ondulait sur la table, ses formes bleues zigzaguées comme des vagues de saphir. Elle regardait Zai’ avec un regard si spécial que le drell en était presque perturbé. Il buvait tranquillement et se décontractait…

Mais alors qu'il allait se chercher un autre verre il vit une jolie rousse à une table de jeu, il se décida de rejoindre le jeu. Il était bon très bon aux jeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mer 29 Fév - 0:59

Gabe sourit, sa derniere mission solo était un succés, il devait éliminer les grandes pompe d'un groupe de butarien, il aimait bien leur nom, sa collait bien avec une phrase qu'il aimait dire face a eux "désolé le butarien, mais je vais te buter", bon ok, c'est un peu ringard mais sur le coup, il faut avouer qu'on rigole bien

Enfin bref, après que la mission soit fini, l'employeur le vit et il me passa les crédit. Puis comme tout employeur qui se respecte, il me conseilla de me reposer sur une planete a vocation hotéliere, un endroit ou on peut se ressourcer, se faire oublier des autre butarien appartenant a la famille a une branche lointaine de ceux que il avait éliminer, tout sa quoi, puis il partit. Gabe quand a lui, se dit qu'il avait raison, qu'il fallait ptetre qu'il aille se detendre un peu, penser a autre chose.
C'est pour sa qu'il est parti sur Oméga !

Oméga, quel autre planète pouvait être mieux pour se ressourcer et se recharger en énèrgie, cet endroit ou les asari étais facile comme les gachette des pistolet que tenait portait un paquet de mercenaire, soleil bleu et autre.

Las bas, il fallait dire qu'il avait mis une sacrée pagaille, tout comme cet Archangel, ce blanc bec qui doit surement être en train de pourir dans les caniveaux, Archangel, quel nom a chier quand meme, paladin, c'étais mieux, plus noble.Bref, tout sa pour dire qu'il ne pouvait pas y aller avec son armure tout de noir, il fallait qu'il soit plus discret. Tranquilement, dans son vaisseau il regarda, il avait bien sa tenue "freelance" de rouge sang avec quelques insigne krogan mais bon, il voulait pas se battre, ou du moins, pas avec une armure. Une simple tenue basique, T-shirt, pantalon avec une veste par dessus sans oublier le carniflex, c'étais parfait ! D'un pas non chalant, tranquile, il descendit vers Oméga et plus précisément, vers l'after-life

L'afterlife, c'est LE lieu de toute les débauche, de toutes les mission,litteralement un autre monde tenue par la main de fer enrobé d'un gant de velour d'Aria, il l'avait deja rencontré une fois en personne, très belle asari, faudra qu'il essaie de la mettre dans son lit, sa se tente.
L'afterlife étant un super club, il étais aussi très select, le seul moyen d'y entrer étais d'avoir donné sa contribution au sein de Oméga, cet a dire, avoir fait quelques chose pour Aria ou s'être fait connaitre par diverse moyen plus ou moins légal et bon si vous avez compris, pour lui, c'étais déjà fait, il étais connu pour certaine mission détonnante et puis il avait une bouteille a l'interieur et sa c'est pas rien

Toujours tranquilement donc et plutot discretement, il passa et rentra a l'interieur de l'afterlife, il regarda les holoflamme habituel lécher les mur avec les quelques personnes parlant autour, la musique étais forte et sa le déplaisait pas.Comme chaque soir, le monde étais au rendez vous et les danseuse aussi,mais sur le coup, ce n'étais pas trop sa qu'il l'interressait, il venait de fraichement gagner sa paie et il voulait bien la doublé, il chercha alors autour de lui et vit une table avec quelques personnes, un drell et une magnifique humaine a la crinière rouge feu (a moins que sa soit la lumière autour) étais installé, au début, il pensait que c'étais des amoureux, jusqu'a ce qu'il vit les cartes sur la tables, visiblement , non.

C'étais décidé, il allait d'abord prendre un verre de Rincol puis il les rejoindrait
Au pire si il repartait, il aurait quelqu'un avec qui passer sa nuit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Jeu 1 Mar - 20:30

Ils étaient à présent six à la table, l'humaine rousse, deux turiens, un butarien et un humain qui venait de s'installer. Zai' dominait assez facilement les et le butarien il n'avait presque plus rien en solde. Bien sûr Zai' tirait ses avantages de sa profession d'Assassin, sans une bonne analyse de la situation et des gens il serait déjà sur le carreau depuis bien longtemps.

L'humain venait d'arriver il avait l'air sur de lui et combatif mais il n'avait pas encore assez jouer pour que Zai' puisse l'analyser. L'humaine elle par contre se défendait bec et ongle bien que Zai' avait un légère avantage sur elle les résultats était toujours très proches.

Les tours continuèrent encore et encore Zai' et les humains dépouillaient leurs trois autres adversaires. Plus le temps passait plus le Drell remarquait l’habilité des deux humains parfois il eu l'impression qu'ils étaient de mèche ou qu'il jouait régulièrement ensemble mais certains éléments avaient fini par prouver à Zai' que non.

L'alcool coulait à flot et Zai' commençait à s'en mettre plein les poches. La musique grondait et faisait vibrer les tympans du Drell, sur la table étaient disposés les six joueurs et leur compagnie en effet l'un des Turiens était accompagné d'un Volus et le butarien était accompagné d'un autre butarien.

La partie continua pendant quelques heures le Butarien et les Turiens rempilaient à chaque fois et commençaient à perdre des grosses sommes. Le butarien commençait à stresser et la tension montait à chaque partie et à chaque verre qu'il buvait.

Il devenait de plus en plus suspect, il faisait des signes à son compagnon et observait la zone bizarrement. De plus il commençait à sérieusement s’énerver. Zai' commença à se méfier, il n'était pas là pour faire de grabuge mais visiblement ces buttariens allaient en faire.

Bien sur trois parties plus tard et 35.000 crédits en moins ils passèrent stupidement à l'action. Les deux butariens dégainèrent leur pistolet mais bien trop tard. Zai' avait tirait en premier et abattu un butarien l'autre fut tuer juste après par l'un des deux humains.

C'était ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maélïa MacLochlainn

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 28
Localisation : Namur

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre - Eden Prime
Profession / rang : Tireur d'élite

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Ven 2 Mar - 14:11

Une des meilleures tables de l’endroit, un bon verre, des bonnes basses et un bon jeu. Il ne fallait pas beaucoup plus pour que la sniper se sente bien, dans son élément. Elle avait souvent besoin d’adrénaline, c’est pourquoi elle aimait son travail et le poker. Ils ne s’étaient pas donné leurs noms respectifs, même pas de pseudonyme. Aucune utilité de toute façon, ils n’étaient pas là pour faire connaissance, mais pour essayer d’être encore une fois le meilleur. Seuls les crédits comptaient.

Mali gardait le visage fermé durant la partie. On aurait presque pu dire un masque si ses yeux ne bougeaient pas durant la partie. Le poker, elle l’avait appris avec son ex-mari, un redoutable joueur lui-même. Elle adorait ça, le bluff surtout et se sentiment incertain de victoire lorsque l’on dévoilait ses cartes. Il faudrait qu’elle rejoue contre lui à l’occasion d’ailleurs.

Nouvelle donne, Mali venait de remporter une mise plus que correcte, la tension commençait à monter à la table. L’ex-militaire avait remarqué qu’ils étaient surveillés par des sbires d’Aria, qui passaient régulièrement dans le coin. Elle distribua rapidement les cartes, sans même les regarder, fixant alternativement les joueurs pour jouer sur cette tension presque palpable qui les entourait. Jouant le jeu jusqu’au bout, elle arrivait à faire croire qu’elle buvait relativement beaucoup, mais en réalité, elle maitrisait parfaitement le taux d’alcool qu’elle avait dans le sang. Juste ce qu’il fallait.

Son masque se brisait parfois pour induire en erreur les autres joueurs, feindre la satisfaction, ou au contraire l’exaspération lors de la donne. Sa respiration était calme, tout comme ses gestes, toujours plus calculés les uns que les autres. Tout en semblant se concentrer sur le jeu, la jeune femme observait ses adversaires qui semblaient tous être des joueurs aguerris : un Drell, affreusement calme, deux turiens, un humain sur de lui, un butarien aussi nerveux qu’un membre de son espèce pouvait l’être. Ses yeux verts se posaient parfois quelques millièmes de secondes sur les visages ou les mains, parfois plus, à la recherche d’un détail inconscient chez son adversaire qui montrerait qu’elle pourrait encore augmenter la mise.

La partie était serrée et tendue, montrant l’habilité de chaque joueur à ce jeu risqué. Mais Mali surveillait particulièrement les butariens. Depuis quelques instants, elle sentait qu’il se passerait quelque chose à cause d’eux, un pressentiment qui était là depuis un certain temps, mais qu’elle n’avait pas relevé à cause du jeu et de sa concentration.
Et lorsque le butarien perdit de nouveau une forte mise, il éclata de rage, ainsi que son acolyte, sortirent leurs armes. Malheureusement pour eux, le Drell et elle-même réagirent plus rapidement pour les descendre d’une seule balle entre les deux yeux, mais il avait également semblé à Maélïa que l’autre humain avait également tiré, il avait lui aussi son arme au poing. La rapidité du Drell était impressionnante, même si elle savait que les assassins Drells comptaient parmi les meilleurs tireurs de la galaxie.

Tout semblait s’être arrêté autour de la table avec les coups de feu, même si la musique et les danses n’avaient pas cessées. Le turien les regardait alternativement, la bouche à demi ouverte. Tranquillement, Mali posa son Carnifex sur la table et regarda les deux autres tireurs, un petit sourire au coin des lèvres. Quelques regards s’étaient tournés vers eux, et les gardes d’Aria commençaient à accourir.


-Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ? scanda l’un d’eux, l’arme à la main.-Seulement de la légitime défense… répondit la jeune femme, calmement avant de finir son verre. Si ça ne plait pas à Aria comme réponse, qu’elle interdise les armes aux butariens mauvais perdant…


Dernière édition par Maélïa MacLochlainn le Lun 5 Mar - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Sam 3 Mar - 19:12

Les gardes d'Aria s’énervèrent à l’insolence de la jeune humaine. Braquant leurs armes vers les joueurs. L'un d'eux interrogea les turiens qui n'avait même pas eu le temps de se lever.

- Les turiens que s'est il passait ici.

Le turien de gauche était le plus calme des deux il prit donc la parole en premier.

- Je ne sais pas ses trois joueurs nous donne du file à retordre depuis le début. Il se trouve que le butarien à perdu de fortes sommes se soir. Il était à bout de nerf et peut être les soupçonnait t'il d'avoir tricher il à donc sortit son arme comme son acolyte. Ils n'ont fait que se défendre bien que leur réaction à était rapide.

Le garde regardait attentivement le turien il retourna la question à l'autre qui avait l'air plus stresser.

- Et toi ta vue quoi ?!

Le turien ne répondait, le garde s'énerva.

- Tu changera de slip plus tard qu'est ce que ta vue merde ?

Le turien de droite répondit enfin en bégayant.

- Je je je sais pas trop, il pe-perdait beau-beaucoup et je croit que il a il a per-perdu le contrôle. Ils ont.

Le garde était affreusement agaçait par ces bégaiements.

- Mais putain arrête de bégayer ou je t'explose le crane.
- Oui pardon. Les butariens dégainèrent leurs armes les premiers mais les autres on eux le temps de tirer en premier, heureusement.

Les gardes se retournèrent et parlèrent quelques minutes ensemble. L'un deux partis et les autres restèrent en cercle autour de la table. Ils pointaient leurs armes vers les joueurs en guise d'avertissement et attendait certainement le retour de leur collègue.

Cinq minutes plus tard leurs collègue revint. Il parla avec un autre garde sans doute le chef et regardait la table. Il parlèrent pendant un ou deux minutes puis le chef se tourna vers la table et parla.

- Arya vous laisse vivre elle estime que la légitime défense à belle et bien eu lieu. En revanche le Drell elle dit qu'elle espère que tu n'a rien avoir la dedans et que tu comprendra certainement ce qu'elle veut dire. Sinon elle s'occupera personnellement de ton cas et de tes mensonges. Voila vous êtes libre. Et toi la petite humaine rousse là ne dis pas à arya ce qu'elle devrait ou non faire si tu ne veut pas de problème.

La majoritaire partie des gardes partir mais cinq gardes s'étalèrent dans la zone de jeux pour ne pas que ce genre d'incident se reproduise.

Les deux turiens s'en allèrent mais Zai' ne partait pas il regardait les deux autres tireurs.
Il regarda ensuite l'impact dans le mur et dit en plaisantant.

- Lequel de vous deux à tuer le deuxième butarien ? Et lequel de vous deux à tuer le mur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Dim 4 Mar - 20:06

Eh bien, il fallait dire que c'étais une soirée mouvementé et que finalement sa ne changeait pas de tout les jours, pourtant, tout avait bien commencer, la partie se déroulait bien, chacun jouant comme il pouvait, Je perdais un peu mais je m'en foutait, je voulais en savoir plus sur la flamboyante rousse ce qu'elle étais et surtout ce qu'elle foutait ici....c'est fou tous ce qu'on peut voir sur un visage, enfin bon je dis sa

Il étais pas difficile de deviner que c'étais une franc-tireuse, une snipeuse, son regard dur comme l'acier et sa main agile et precise le montrait bien,c'étais le Drell qui me troublait, déjà qu'ils n'ont pas un visage expressif selon moi, il brouillait totalement les pistes, a coups sur il était très dangereux, restons sur nos gardes.

La parties continua, sa fessait des heures ou peut-être juste deux, le bruit ambiant me semblait être le bruit du vent, inaudible et doux.....je regardais tranquilement les deux butarien, raaah les butarien, rien que leur nom me donne envie de les buter je vous jure.
Pour revenir a eux, ils semblaient complétement desemparé, d'un coté, je comprend, ils avaient perdu beaucoup et sa ne m'etonnerai pas qu'ils vendent chacun leur mère pour rembourser ce qu'ils venaient de perdre,je regardais les deux, l'un commençait a carresser son pistolet, sa sent le grabuge....La partie continua, la tension monta de plus en plus jusqu'a atteindre un niveau critique, et alors que la rousse gagna en sortant une jolie quinte, le butarien sortit son arme.

Trop tards, je tira avec mon carniflex, la balle fila et frappa directement dans le crane du butarien qui s'effondra sur le coup. Le deuxieme me regarda mais s'effondra avant, je regarda le drell, il avait tirer egalement, ainsi que la jeune rousse incendiere.

Un silence pesant se fit entendre, la musique tournait mais plus les gens...les gardes d'Aria rappliquèrent et alors commença la seance d'explication, ce qui est compréhensible

-Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ? scanda l’un d’eux, l’arme à la main.

-Seulement de la légitime défense… répondit la jeune femme, calmement avant de finir son verre. Si ça ne plait pas à Aria comme réponse, qu’elle interdise les armes aux butariens mauvais perdant…


et insolente en plus, géniale cette rousse. Je regarda tranquilement la scene, tant qu'a faire, ne disont rien:

- Les turiens que s'est il passait ici.


- Je ne sais pas ses trois joueurs nous donne du file à retordre depuis le début. Il se trouve que le butarien à perdu de fortes sommes se soir. Il était à bout de nerf et peut être les soupçonnait t'il d'avoir tricher il à donc sortit son arme comme son acolyte. Ils n'ont fait que se défendre bien que leur réaction à était rapide.

bien résumé, la discution continua puis les deux nous lacha en nous entourant, histoire de securisé.
Il eut un petit silence puis d'un coup le drell parla:

- Lequel de vous deux à tuer le deuxième butarien ? Et lequel de vous deux à tuer le mur ?

je regarda le magnifique trou dans le mur , Aria doit gueuler
Je souris, j'avais reussi mon tir, alors je rigola puis le dit:

"hey je crois bien que c'est moi, désolé belle rousse , tu retenteras ta chance une autre fois

Je souris puis bus une gorgé...que je recracha de nouveau , merde je me souvenais pas que c'etais ausi ignoble le rincol
Je regarda les deux, je pense que des présentation étais de mise:

Gabriel et vous deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maélïa MacLochlainn

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 28
Localisation : Namur

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre - Eden Prime
Profession / rang : Tireur d'élite

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Lun 5 Mar - 13:57

Les gardes d’Aria faisaient du zèle. Sans vraiment savoir pourquoi, Mali s’en doutait. En même temps, ils le devaient, pour faire respecter le règne d’Aria sur Oméga. Etant donné la position de l’asari, c’était tout à fait logique. Mais il n’empêche que ça agassait la jeune femme. Elle le laissa causer quand il s’adressa de nouveau à elle et fit mine d’approuver, exagérant légèrement son expression, ne réagissant à la menace que par un léger lever de sourcil.

Une fois les sbires partis, Mali commanda un autre verre, la partie était finie, elle pouvait donc se laisser aller. Elle se cala contre le dossier de sa chaise, s’avançant légèrement dessus. Le Drell demanda lequel des deux avait descendu le second butarien. Du tac au tac, l’autre humain se clama le vainqueur de cette partie, ce qui fit sourire Maélïa. C’était bien un homme. Elle l’écouta tout en jouant avec son alliance puis éclata de rire. Un rire clair et franc.


- Si ça te fait plaisir, je te laisse la « gloire » d’avoir descendu un butarien ! Personnellement, je préfère l’autre victoire de ce soir…

En effet, la jeune femme avait amassée un beau petit tas de crédits, légèrement plus que les autres. Elle fixa un moment l’humain dans les yeux, le regard plein de défis puis elle prit tranquillement une gorgée de sa boisson qu’on venait de lui apporter.

- Gabriel, et vous deux ? demanda-t-il.
- Maélïa, mais appelez-moi Hawk ou Mali…

Elle marqua une pause, prenant une gorgée de martini-vodka et pour attendre la réponse du Drell

- Sinon, que fait-on, messieurs ? On continue la partie ou on en reste là ? Ce serait bien dommage… la soirée ne fait que commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mar 6 Mar - 13:37

Le Drell regardait avec dédain le discours des deux humains visant à dire qui était le meilleur. Stupidité humaine, ou simple tradition peut-être Zai' connaissait parfaitement la culture des Quariens et des Drells mais n'avez que peu de connaissance sur l'humanité. Il leur sourit, il ne voulait pas risqué de se moquer de leur culture. Il s'informerait plus tard sur celle-ci.

On venait de lui demandez son nom il répondit donc avec un calme et un manque d'émotion assez surprenant.


- Pour ma part, appelait moi Zai.

On venait de lui proposait de rejouer ou de trouver autre chose à faire. Cela était sympathique et tentant mais encore un mort et Aria se ruerait sur le Drell. L'assassin avait promis n'être là que pour ce divertir elle ne le croirait plus avec un mort de plus ce soir. Il hésita donc.

- Je ne sais pas vraiment à vrai dire encore une "légitime défense" et je fini avec Aria sur le dos pendant tout mon séjour.

Zai' regarda brièvement aux alentours histoire de trouver autre chose à faire. A peine il tourna la tête que la table d'à côté dégénéra mais les gardes d'Aria tirèrent les premiers. C'était maintenant sur si Zai' rejouait il y aurait surement du grabuge.

Il observa un petit groupe installé dans un box plus loin. Ils avaient l'air de bien se détendre et au moins ça ne dégénérait pas. Zai' pris un verre de Ryncol et proposa à ses deux compagnons de jeux son idée.


- Pour moi se soir le jeu ça me semble cuit l'ambiance et légèrement trop électrique. Que dites vous de se poser tranquillement sur un box là ou il y a un peu moins de monde et de tension ?


Zai' observa les deux humains, l'homme avait émis tout un ensemble de réaction il devait réfléchir, il avait l'air plutôt emmerdait par la présence du Drell. Il devait espérait conclure avec la jolie femme se soir. Mais après le jeter de fleur mémorable qu'il s'était fait suivit de l'éclat de rire de la jeune femme peu de chance que ça marche.

Zai' lui était sans intension, il se concentra sur la femme elle avait l'air perplexe mais elle continuait d'affiché un beau sourire il était difficile à comprendre. Elle le tirait légèrement en coins impossible de savoir si il était forcé et Zai' le renssentait comme un sourire de défis mais adressé à qui il ne le savait pas encore.

Le Drell attendit donc leurs réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mar 6 Mar - 23:44

Je regardais Zai, lui aussi me regardait ,il semblait m'analyser, on n'était plus au poker pourtant, peut-être parce que je m'étais fait remarquer durant la partie de poker, j'avais gagné un petit magot, quelques milliers de crédits en plus, c'est pas mal, je pourrais acheter ce fusil vindicatus qui me plait tant au marché noir. Mais maintenant, il fallait qu'on trouve une activité sympa... ouais,allez pourquoi pas.

Je souris à la belle rousse puis souris de maniere respectueuse à Zai, après tout , il était plutot cool. Je jeta ensuite un coup d’œil aux tables, il y en avait avec de belles Asaris, d'autres avec juste des gaudets. Perso, une table avec une asari me plairait bien, je dis alors tranquilement:

Moi, perso, la table avec l'asari me dis bien mais après je vous laisse choisir.

Je regardais les gardes de Aria , ils semblaient sur les nerfs et à ma grande surprise, ils regardaient Zai avec insistance, à mon avis, il devait avoir son casier judiciaire ici et ne devais surtout pas connaitre les masques noirs tellement pratique pour garder l'anonymat pour les missions, Ah les Drells.
En tout cas , il fallait surveiller, le surveiller et surtout surveiller les alentours, mais à mon avis il n'y a pas que des gens qui l'aiment ici.


Dernière édition par Zai' le Mer 7 Mar - 1:58, édité 1 fois (Raison : 54 fautes corrigées...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maélïa MacLochlainn

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 28
Localisation : Namur

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre - Eden Prime
Profession / rang : Tireur d'élite

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mer 7 Mar - 18:04

Mali était déçue. L’un ne voulait plus jouer et l’autre voulait mater des asaris. Elle soupira légèrement. Elle aurait voulu continuer la partie mais d’un autre côté, elle ne voulait pas être seule et autant faire avec ces deux là, ils ne pouvaient pas être pire que d’autres. A la réflexion, elle les appréciait bien, pour le peu qu’elle les avait « fréquenté », peut-être parce qu’ils se débrouillaient bien au poker, ou alors parce qu’ils étaient aussi des bons tireurs, elle n’aurait pas su dire. Elle ferait donc avec.
Le Drell était connu dans le coin pour qu’Aria le fasse surveiller de la sorte, mais Mali s’en contre fichait, ce n’était pas ses oignons. Aria, elle s’en fichait comme de l’an 40, tant que chacune n’empiétait pas dans la zone vitale de l’autre. L’homme semblait plus serein, en terrain connu sans doute.

Prenant son verre et rangeant son arme, elle se dirigea donc vers une des tables sur laquelle Gabriel avait louché. Se calant dans le fond sur la banquette la sniper recommanda un autre verre et prit la commande pour les deux hommes, c’était sa tournée. L’ambiance était repartie, comme si il ne s’était jamais rien passé. Mali battait du pied au rythme de la musique, ses jambes croisées sous la table, un bras nonchalamment posé sur le dossier de la banquette. Elle détailla de nouveau l’homme et le Drell par-dessus son verre. Sans la pression du jeu cette fois, ce n’était pas encore pareil.
Elle avait prit avec elle le jeu de cartes et les battaient machinalement, pour s’occuper les mains. C’était ça ou faire tourner sa non-alliance. Et puis la jeune femme aimait le contacte des cartes, c’était indescriptible. Ses longs doigts se pliaient, se serraient ou se relâchaient machinalement autour des petits rectangles de carton. Elle ne les regardait même pas, regardant soit Gabriel, soit Zai’, soit la salle. Les gardes étaient toujours là, mais ils semblaient moins focalisés sur le trio que quelques minutes auparavant.
L’asari se trémoussait devant eux, Mali n’y faisait pas attention.


- Je ne vais pas vous demander ce que vous faites sur Oméga, je pense que nous sommes tous là plus ou moins pour la même chose… Mais qu’est-ce qui vous a amené ici pour la première fois ?

Elle s'était penchée sur le table, les coudes posés dessus, les cartes toujours en mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mer 7 Mar - 19:48

L'ambiance était repartie, les gardes d'Aria avaient lâchés prises enfin c'est ce qu'Aria souhaitait faire croire. Zai' avait remarqué qu'un turien les observait mais bon il laissa coulé.

Le petit groupe était paisiblement installé depuis quelques minutes l'humaine avait eu la bonté d'offrir sa tourné, geste appréciable. Zai' avait repris un Ryncol. Il fit son petit mélange devant le regard interrogateur de l'humaine, il n'y fit pas attention et fit sont mélange, un peu de tabac, du citron et un peu de liqueur Drell.

Il observa à son tour ses deux compagnons de table. En premier, il observa l'humaine, elle était jolie, une rousse aux yeux verts, Zai' n'en n'avez croisé que rarement dans sa vie. Elle joué avait les cartes de façon machinal, ce qui permis à Zai' de remarquer son alliance "Dommage" se dit-il il verrait plus tard peut être un souvenir familiale. Zai' ne comprenait pas assez bien la culture humaine pour lui posé la question directement il y réfléchirait plus tard.

L'homme en revanche était beaucoup moins intéressant, il avait posé ses coudes sur ses genoux et tenait sa tête tout en fixant l'Asari. Il n'était pas loin de bavé, c'était pitoyable, bien que le Drell aimait les danseuses comme tout homme, il avait assez de tact pour se comporté de façon respectueuse en présence de demoiselle. Il hésita à dire "Pucelle !" et "Pervers", mais il abstenu pour ne pas paraître vulgaire face à l'humaine.

La femme les regarda tout deux puis posa une question :


- Je ne vais pas vous demander ce que vous faites
sur Oméga, je pense que nous sommes tous là plus ou moins pour la même
chose… Mais qu’est-ce qui vous a amené ici pour la première fois ?



L'homme semblait absorbait par l'Asari et n'avait pas vraiment réagit.

Le Drell regarda l'homme en soupirant puis dit en rigolant à Maélïa.


- Ce serait un Ardat-Yakshi qu'il aurait déjà disparu !

Zai' bue un coups et hésita à répondre à la question posée, il ne voulait pas mentir mais il ne pouvait pas dire la
vérité "Un meurtre" il trouva un solution son excuse habituel en faite.


- Les affaires, et vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Jeu 8 Mar - 0:26

Pensif, je regardais l'asari, c'est fou comme elles sont belle ces filles extraterrestre, sa me rappelez les comics que je lisait quand j'étais gosse, ces filles a trois nichon, ouaip, seulement trois, quatres, c'est ignoble. J'entendis les deux rigoler de moi et parlez d'ardath-yakshi,pfff j'en ai pas l'air mais je peux resister facilement au charme des asari ou des humaines....les quariennes par contre un peu moins, peut-être par leur masques,j'aimerai bien voir ce qu'il y a derriere.

Je regardai pensif l'asari se dandiner devant moi jusqu'au moment ou une question fut poser,une question très simple finalement:

- Je ne vais pas vous demander ce que vous faites
sur Oméga, je pense que nous sommes tous là plus ou moins pour la même
chose… Mais qu’est-ce qui vous a amené ici pour la première fois ?


Ce qui m'a amené ici la premiere fois, quel bonne question, qu'est-ce qui m'avait amené ici la premiere fois avant......
Une mission, oui c'est sa, une mission que m'avait donné l'alliance. Je devais récupérer un gars qui fessait dans la vente d'I.V illégale, en plus d'être pornographique, elle volait tout les document et le credit des acheteur, une vrai pourriture, ce ne fut pas difficile de le chopper et de l'arreter, le plus dur étais de me débarrasser de sa bande, j'ai été moins finaud sur ce coup là.
Finalement sa ne s'etais pas trop mal finis, il est a présent derrière les barreau et moi j'ai pu garder pour moi quelques I.V même si elle doit etre dans un coin mais bon sa on s'en fout.
Tranquilement, je me posa de manière décontracté puis vit l'asari partir vers une autre table , elle avait poser un papier au sol, je le pris discretement puis leur répondit:

"une mission de routine offerte par l'alliance, je me suis bien marré "

Je les regarda ensuite puis rebus dans mon verre, j'essaya d'ingurgiter mais le gout étais ignoble, foutu ryncol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maélïa MacLochlainn

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 28
Localisation : Namur

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre - Eden Prime
Profession / rang : Tireur d'élite

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Ven 9 Mar - 15:48

Mali les regardait retourner leur mémoire à la recherche de ce souvenir. Pendant qu'ils répondait, Mali repensait à la première fois. Ce souvenir était toujours aussi clair. Ce n'était pas si vieux que ça en réalité. Trois ans peut être.

Mouais, elle était bien passé une fois ou deux, en mission de routine avec l'Alliance, mais sans jamais s'arrêter, alors ça comptait pas. Donc, il y a trois ans, elle était venu ici pour une mission, elle aussi, enfin, pas une mission payée comme les deux autres certainement. Non, une mission "personnelle". Très personnelle en fait. Comme peu de gens le savait, Mali était divorcée depuis plusieurs années, mais pour une raison qu'elle ne s'expliquait pas elle-même, elle gardait son alliance, toujours à sa place. C'était un déstressant, un rappel de ses erreurs du passé aussi. En fait, elle suivait son ex sur Oméga. Bien qu'elle n'ai plus de sentiment pour lui, elle ne pouvait s'empêcher d'être jalouse à chaque fois qu'il fréquentait une autre femme. Peut être parce qu'elle n'arrivait pas à créer le moindre lien affectif depuis le divorce. Elle l'avait donc suivit sur Oméga, sans trop de difficulté, ils ne se parlaient plus vraiment depuis les faits et il ignorait qu'elle était là.

Mali l'avait juste aperçu sur Illium en charmante compagne dans un club bondé. Grâce à ses contacts, elle avait pu savoir ce qu'il faisait, où il voulait aller. Elle se fichait totalement de savoir pourquoi, lui un membre des tireurs d'élite de l'Alliance se rendait dans les systèmes terminus. Elle voulait juste savoir se qu'il faisait. Et elle l'avait su. Rien de très transcendant en réalité. Mais elle n'avait pas perdu son temps, elle avait décroché un vrai boulot là bas au final. C'est là que Mali avait découvert l'After-Life d'ailleurs.

La jeune femme acquiesça après la réponse des deux hommes. Même si elle aurait aimé un peu plus de détails, elle respectait leur silence. Elle se tourna vers l'humain, les sourcils légèrement froncés.


- L'Alliance, hum ? Tu y bosse toujours ?

Elle regarda Gabriel avec une petit sourire en coin, le voyant presque souffrir avec sa boisson. Elle commanda deux martini-vodka, toujours à ses frais.

- Pourquoi tu t'inflige ça ? Il y a bien meilleur, tu sais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Sam 10 Mar - 2:56

De manière tranquille, tout en "dégustant" le ryncol que j'avais si judicieusement choisi, je regardais les deux pensif, ils devaient être en train de ressasser leur souvenir souvent, c'est dans les lieux communs qu'on les as enfin je dis sa.

Cela dura quelques minute avant que la rousse incendiere nommé Maélia, Hawk ou je ne sais quoi se mit a me parler....après avoir laché un sourire devant mon ecoeurement face a cette boisson:

- L'Alliance, hum ? Tu y bosse toujours ?

Si j'y bossait toujours ? Eh bien concretement, on pouvait dire que non, car je n'ai aucun chef et que je ne fais pas parti des armées de l'alliance mais d'un coté,le fait que je sois un auxiliaire et u corsaire pour eux agissant dans des opération bordeline incognito....mhh on pouvait dire que dans un sens oui.
Je comptais lui répondre d'une réponse bien a moi, bien ironique et tout mais elle en rajouta une couche:

- Pourquoi tu t'inflige ça ? Il y a bien meilleur, tu sais...

Bien meilleurs ? Voilà qui étais nouveau, elle aussi devait faire parti de l'Alliance puis un jour, peut etre a cause de la bouffe, elle s'est cassé.....Mais pour quoi d'autre, les soleil bleu et autre berserkers, ces fou que j'explose a la pelle ? Ou mercenaire free-lance, de ceux qui ne survivent pas plus de dix jours sans se faire exploser ?
Elle me regarda, toujours ce petit sourire en coin, j'y répondis a ce sourire puis répondis tout court:

"Bien meilleurs ? Si c'est de toi que tu parle en disant sa, je suis d'accord"

Un brin d'humour potache sa fait pas de mal hein ? C'est quoi ces regards véxé ?:

"mhh, c'est une blague, enfin bref, sérieusement, entre les soleil bleu et autre equipe de bras cassé , je préfère être corsaire de l'alliance, on est un peu comme des spectre, le super équipement et la notoriété en moins"

Je continua de regarder mon verre de ryncol a peine entamé alors que deux martini-vodka venait d’apparaître sauvagement, je suppose que vous avez compris que je laissa l’infâme pour l'exquis

"pour le Ryncol, j'en sais rien, j'ai pris au pif le plus cher...alors je vais me permettre de prendre ce verre"

Je le bus, le parfum légèrement alcoolisé m’enivra, ahhhh que c'est bon

"et toi alors , en supposant que tu as été de l'alliance, tu te la joue free-lance c'est sa ?"

Je continua de savourer doucement ma boisson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Sam 10 Mar - 14:27

L'humaine sourit mais ne répondu pas l'humain chercher à comprendre, il en déduit surement que oui mais aucun des deux ne parlé plus. Le silence ne vint pas pour autant les puissantes basses de l'After-Life comblaient les paroles manquantes.

Zai' dégustait paisiblement son Ryncol enfin plutôt son cocktail à base de Ryncol. Ses camarades ne parlait toujours pas, l'homme c'était remis à admirer l'Asari et la Rousse regardait les deux mâles.

Il fallait raviver la conversation mais le Drell ne savait que dire. Quelques minutes passèrent l'homme avait perdu un litre de bave face au mouvement ondulé de l'Asari et la femme semblait avoir changé d'humeur. Une espèce de tristesse renfermé semblait l'avoir envahi, sauf erreur de jugement du Drell.

Il regardait attentivement la jeune femme qui le remarqua et lui fit un signe de la tête. En réponse il lui adressa un sourire.

Quelques minutes s'écoulèrent à nouveau sans que rien ne se passe l'ambiance commencé à s'évader et l'humaine semblé triste.

Le jeune Drell ne savait que faire, il voulut lui proposer de danser, il savait danser son habitude de côtoyer l'After Life en avait fait un habitué mais ne savait pas comment les humains et plus particulièrement les humaines réagissaient il ne voulait pas lui paraitre pervers ou on ne sait quoi.

Mais quelques minutes passèrent encore et l'humeur de la jeune fille ne semblait pas changer. Il se jeta donc à l'eau au risque de paraitre grossier. Bien sûre il aurait espéré passez la soirée plus intimement avec mais cette danse était proposé de façon totalement désintéressé, il voulait juste redonner le sourire à l'humaine pour ne pas plomber l'ambiance et son sourire était très jolie.

Il regarda la jeune rousse et lui proposa.


- On va danser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maélïa MacLochlainn

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 28
Localisation : Namur

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre - Eden Prime
Profession / rang : Tireur d'élite

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Sam 10 Mar - 20:07

L'ambiance était redescendue entre le trio, malgré le fait que Maélïa ait tenté de relancer la conversation sans succès. Elle savait bien qu’ils auraient dû jouer au poker. Tant pis, elle ne voulait pas se gâcher la soirée pour ça. Elle soupira légèrement, tout de même déçue. La jeune femme prit une gorgée de son cocktail, la dégustant et savourant les différents arômes. Puis elle se tourna vers l’humain pour lui répondre.

- Oui, j’y ai servi trois ans durant, chez les tireurs d’élites. Ils auraient bien voulu me garder qu’ils disaient, mais si je renouvelais mon contrat, je pense que j’aurais fini par coller une beigne à un supérieur… Je n’aime pas la mentalité de devoir pourrir tout le monde… Mais c’était sympa quand même, j'y ai appris beaucoup de choses, militaires, ou non !

Mali – tout en fixant son interlocuteur – faisait tourner sa bague, comme souvent quand elle repensait à l’Alliance et à ses années passées là-bas. Elle continua, acquiesçant d’un signe de tête :

- Free-lance. Oui, on peut dire ça comme ça en effet, depuis près de six ans maintenant. Contrairement à toi, je n’ai plus aucun contact avec l’Alliance et je n’en recherche pas d’ailleurs, même si j’ai gardé quelques souvenirs en partant.

Mali sourit largement, les yeux légèrement brillant. Elle avait à vrai dire gardé la grande majorité de son équipement militaire : armure, sniper, carnifex et même ses plaques de matricule.

- Bien meilleurs ? Si c'est de toi que tu parle en disant sa, je suis d'accord

La jeune femme rigola. Elle n’était pas vexée, elle fréquentait depuis assez longtemps des milieux quasi-exclusivement masculin pour ne plus s’offusquer avec ce genre de réflexion.

- Si c’est un compliment, merci. Mais à vrai dire je parlais du Ryncol !

Elle fit ce qui aurait pu être un clin d’œil mais le mouvement avait été si furtif que ça aurait très bien pu être seulement un clignement normal. Elle le regarda pendant une seconde prendre une gorgée de vodka-martini, un peu amusée, puis elle but une gorgée elle-même.

Et l’ambiance se replomba… Mali reprit machinalement les cartes qui étaient posées devant elle et recommença à les battre. La jeune femme regardait autour d’elle, dans la salle, pour voir si elle ne repérait pas une table de jeu avec un peu de place, mais toutes étaient pleines.
Mali regarda le Drell. Elle sentait que Zai’ voulait dire quelque chose, mais qu’il n’osait pas. Il se tortillait sur sa chaise et semblait hésiter à demander quelque chose. Elle haussa mentalement les épaules pour se reporter vers la salle, se calant contre la banquette et posant son bras sur le dossier, la tête dans sa main. Et finalement, il se décida :


- On va danser ?

Mali manqua de s’étouffer avec la gorgée qu’elle venait de prendre. Pas qu’elle n’aimait pas danser (mais à vrai dire, il lui fallait un peu plus d’alcool dans le sang pour qu’elle se lance), mais elle ne s’attendait pas à ça après un tel silence. Elle commençait seulement à ressentir les effets de l’alcool mais pas encore assez pour aller danser, même si elle aimait bien ça, elle ne se trouvait pas assez bonne danseuse et était assez timide pour ce genre de chose – allez savoir pourquoi. Elle lança un rapide coup d’œil à Gabriel avant de retourner à Zai’, passant un doigt sur sa cicatrice à l’œil gauche.

- Euh… pas tout de suite si ça ne te dérange pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Dim 11 Mar - 13:09

Je la vis me faire un clin d'oeil, a moins que s soit qu'une simple poussiere dans l'oeil, c'étais assez furtif pour qu'on hésite la dessus, enfin bref, elle semblat aimer et sa c'étais bien je trouve.

J'avais vu juste egalement sur le fait que elle étais free-lance, d'un coté, là, il n'y a aucun mérite là dessus, sa se devinait un peu a sa maniere de se mouvoir, de bouger ces doigt pour trier les cartes et autres, il y a que les franc-tireur de l'alliance et les Drell confirmé capable de faire sa.

L'asari continua sa danse voluptueuse sur la table mais bizarrement , j'e m'y interressa moins, j'en avais appris beaucoup sur la rousse incendière nommé Maela, maintenant, je devais savoir qui étais ce Drell si mysterieux et si silencieux:

- On va danser ?

Au moins, c'étais clair, soit il n'aimait pas le silence, chose surprenante chez un drell, soit il avait des interet pour la rousse,je garda le silence, préférant lui laisser sa chance, je proposerai surement a l'asari de danser avec moi
Mais elle s'y refusa, pourquoi ? Timidité, peur du drell, aucune envie ? Je me dis juste que c'étais dommage pour l'asari puis repris ma recherche sur le Drell. Je ne me m'y connaissais pas trop sur cette race a la différence des Drell, je savais juste que ils étaient incroyablement fort au corp a corp grâce au hanari, qui pouvait croire que ce sont des sortes de truc tentaculaire qui pouvait apprendre l'art martiaux au drell, surprenant.
Je n'osa pas poser de question au Drell, il m'inspirait pas confiance, non pas que je sois sectaire ou raciste, la preuve avec mon appréciation avec les asari, mais quelqus chose me génait en lui, un je ne sais quoi.
Bref, je tourna mon regard vers Maéla et continua d'alimenter la conversation:

"c'est vrai que les gars de l'alliance sont de gros emmerdeur de premiere avec leur protocole et leur demande de preuve a chaque fois que tu souhaite faire une action borderline mais tu sais, je pense pas que free-lance soit mieux, la paye n'est pas constante et on est remplçable"

Puis je rajouta pour rester dans le même sujet:

"une si belle rousse comme vous, sa serais bête de disparaitre comme sa sans laisser de trace parce que une balle perdue a touché ta cervelle et tout le reste du crane"

Ah quel dragueur je fais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Lun 12 Mar - 19:46

Le Drell ria, il venait de prendre un râteau mais rien de grave, peut être une réticente à l’interraciale. Enfin bon le Drell commanda un nouveau Ryncol et fit son petit mélange. Sa flasque de liqueur Drell était presque vide, il ne tiendrait pas la soirée sans. Il lui rester un verre peut être deux après quoi il aviserait.

C'était l'humain qui draguait la rousse maintenant, mon râteau avait dévier son attention de l'Asari apparemment. Il espérait peut être avoir ça chance mais qui sait peut être était elle déjà prise.

Des butariens louches discutés plus loin, peut être des gars d'Aria avec le trou qu'ils avaient fait, ils étaient surveillé c'est sur ! Les butariens étaient six, six méprisables butariens. Zai' n'avait rien contre les butariens mais ceux là était des mauvais, des charognards et des bandits. Ils commanditaient leurs actes de leurs grès pas du grès d'un autre contrairement au Drell qui n'est qu'un outil. En bref des être méprisable.

Les butariens se séparèrent et partir chacun vers une table déjà prise. Ils parlaient aux client à première vue ils les rackettaient à deuxième vue ils dealaient.

L'un des butariens vint vers la table de Zai', reconnaissant Zai' il hésita à venir on disait tellement de chose sur lui, bien des choses fausses et bien des vrais mais les pires n'étaient pas connus. Il fini par venir mais s'adressa à la femme.


- Bonsoir chère madame, excusez moi de vous déranger, souhaitez vous du Halex ?

Au moins il avait été courtois, assez pour que ça lui évite une balle dans la tête. Zai' laissa répondre la femme. Tout en buvant son petit cocktail, tout de même près à dégainer au cas ou le butarien péterait les plombs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maélïa MacLochlainn

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 28
Localisation : Namur

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre - Eden Prime
Profession / rang : Tireur d'élite

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Lun 12 Mar - 21:40

Mali gigota un moment sur son siège, légèrement mal à l'aise. Elle aurait bien aimé danser, mais pas pour l'instant. Et puis elle avait le sentiment que les deux mâles jouaient à celui qui irait le plus loin avec elle ce soir. C'était amusant, même si ça avait un côté un peu gênant, et c'était flatteur. La jeune femme ne savait plus sur quel pied danser justement, pendant un instant. Mais une gorgée de son cocktail lui calma les idées et elle se renfonça tranquillement contre la banquette. Elle qui voulait continuer de jouer au poker, voilà qu'il lui était donné de commencer une tout autre partie. Un petit sourire se dessina sur les lèvres de Mali.
Wait & See.
Gabriel continua la conversation, quand il eut fini, elle haussa les épaules et répondit, son petit sourire amusé toujours aux lèvres :


- Il suffit donc de se rendre irremplaçable ! Et niveau paye, je n'ai vraiment pas à me plaindre non plus, je ne travaille pas pour rien et je pense - du moins j'espère - faire mon travail plus que correctement. Jusque là, peu de patrons ont été déçus par mes services... Et c'est très gentil de t'inquiéter de ma cervelle, mais je sais en prendre bien soin, l'Alliance n'a pas que des mauvais côtés... ni leurs armures d'ailleurs !

La jeune femme fit mine de rien quand à ses avances, elle se contenta de détacher ses cheveux qui retombèrent alors de part et d'autre de son visage.
L'air de rien, Mali avait elle aussi repérer les butariens, pas vraiment discrets, comme à leur habitude. Elle le vit également hésiter en s'approchant de la table, il jetait des coups d’œil stressés à Zai'. Vieille connaissance ? Sans doute. Le butarien lui proposa du Halex. Mali fit un instant mine d'être intéressée, elle le regarda fixement un moment, sans rien dire.


- Du Halex ? Pourquoi pas... Montre-moi ce que tu as...

Le butarien s’exécuta, apparemment sûr d'avoir à faire à une connaisseuse, mais quand il tendit la main pour donner une dose à Mali, cette dernière lui attrapa le poignet et le tira vers elle avec une force qu'aucun n'aurait soupçonné.

- Essaie encore une fois de me vendre ta camelote coupée, et je vais signaler à Aria que tu l'arnaque...

La jeune femme bluffait complètement, mais elle était tombée juste étant donné le regard apeuré du butarien.

- C’… C’est bon lâche moi poufiasse, je me casse !

Hawk le lâcha donc, sans réagir à l’insulte et elle le suivit un instant du regard alors qu’il s’éloignait en grognant. Elle se laissa retomber contre l dossier après avoir recommandé un verre. En réalité, Mali n’aimait pas les dealers de drogues, ni la drogue elle-même. Mauvaise expérience à l’Alliance d’ailleurs, une soirée alcool/drogue qui s’était finie avec trois blessés et heureusement pas de morts, mais il s’en était fallu de peu.

Une fois encore, elle passa sa main sur sa cicatrice à l’œil… Un vague voile passa dans le regard vert de l'ex-militaire un dixième de seconde puis elle retrouva son sourire.


- Peut-être que vous en vouliez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Lun 12 Mar - 22:12

Je regarda Maélia, elle semblait un peu génée par les phrase que je venais de lancer mais pas que, peut-être amusé, et si elle prenait sa pour un simple jeu, comme au poker, moui sa peut etre marrant tiens , je lacha alors un petit sourire charmeur puis répondis

C'est bien vrai sa, en tout cas, j'espere que vous resterez en vie la prochaine fois qu'on se reverra belle rousse

Eh ouai, j'avais dis belle rousse et je vous emmerde, tant qu'a jouer, autant jouer a fond, je souris et pris a boire, j'espérais secrétement que le drell serait de la partie, sa pourrait être marrant mais bon il est silencieux comme une tombe mais autant essayer

Puis autre chose arriva, un butarien, encore, vint nous voir. Il tremblait comme une feuille a la vue de Zai, un bleu peut-être connaissant la réputation de ce drell ? Ptetre bien. Il nous proposa du Halex, mhh pourquoi pas, la dernière fois que j'en avais pris, j'ai murgé toute mon vaisseau mais bon, sa se tente.
Je voulais répondre mais Maélia pris la parole, en bonne connaisseuse, elle demanda de "regarder" le produit, le butarien sourit lui tendit puis a ma grande surprise, au lieu de tester, elle lui fit une clé de bras et lui demanda de partir et vite. Le butarien s’exécuta sans demander son reste. Elle passa sa main furtivement sur son oeil , alors je vis la cicatrice, souvenir ? peut-être pas mais je suis curieux, alors qu'elle demanda si on en voulait , je répondis:

"nan , j'aime moyen le Halex et je pense pas que celui là aurait été mieux, par contre, sans vouloir être indiscret, d'ou vous viens cette cicatrice, je suis curieux"

Je la regarda fessant tourner le reste de liquide de mon verre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mar 13 Mar - 0:22

Le Drell regardais la scène avec amusement, le butarien venait de se faire martyriser mais pas par Zai' contrairement à ce qu'il croyait. Par la jolie petite femme qui était en face.

Elle l'avait attraper comme un poisson dans un filet et l'avais rejeter parmi les requins en faisant un sacré boucan ! Si les gardes d'Aria n'allait pas le voir c'est qu'il payait de beau pot de vin !

L'humaine demanda si quelqu'un en avait voulu. L'humain répondit d'un air amusé que non mais de légères micro expression semblait dire qu'il aurait peut être aimé tenter. Zai' ne dis rien sur le comportement de l'homme et répondit simplement à la demoiselle.


- Une substance atténuant mes capacités, sans façon !

La femme se caressa une cicatrice sur l’œil gauche et assez sexy. Souvenir douloureux Zai' fut pris d'une grande compassion. Et pendant que l'homme demandé avec une certaine indiscrétion et impolitesse d’où venait la cicatrice. Zai' se caressa le côté gauche du visage, là ou ses écaille avaient été arraché, déchiqueté. Il recula sur son siège et fut pris d'une horrible douleur, un souvenir essayer de remonté.

Mais Zai' ne voulait pas évoqué se souvenir, avec une forte volonté il réussi a refouler son souvenir, mais un léger rictus venait de froisser son visage inexpressif.

Il constata avec joie que l'homme était trop avançait pour le voir, mais la femme l'avait vue et le regardait avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maélïa MacLochlainn

avatar

Messages : 151
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 28
Localisation : Namur

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre - Eden Prime
Profession / rang : Tireur d'élite

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mar 13 Mar - 14:49

- Ma cicatrice ?

Mali sourit largement. Ses cicatrices, elle n'avait jamais cherché à se les faire retirer parce que pour elle, les marques faisaient parties d'elle, elles racontaient un peu son histoire. On lui avait souvent posé la question de savoir pourquoi elle ne les retirait pas et souvent venait également la réflexion "si ce n'est pas indiscret" comme l'avait dis Gabriel. Si ça l'avait été, elle ce serait fait faire de la chirurgie réparatrice, mais non. C'était un peu comme des tatouages pour elle - elle en avait aussi d'ailleurs des tatouages, deux.
Des cicatrices, elle en avait beaucoup sur la partie haute du corps, quelques unes sur les jambes, mais aucune sur les mains étrangement.


- Je la dois à un crétin de la 2e d'artillerie qui ne savait pas encore compter jusque trente à l'époque... J'étais en mission avec l'Alliance, enfin, nous étions trois tireurs d'élites, mes deux meilleurs amis étaient avec moi. Nous étions là en support des artilleurs et de l'infanterie. L'artilleur en question devait faire exploser deux bombes une fois que tous les trois nous étions en positions... Mais ce blaireau a mal régler sont retardement... La première explosion m'a enlever mon casque, ce qui a permis à un débris lancé par la seconde de venir me frapper au niveau de l’œil, d'où ma cicatrice. J'ai bien cru que le mec aller se faire arracher la tête par Goeff' - un des autres tireur.

La jeune femme marqua une pause en prenant quelques gorgées de son cocktail. Lorsqu'elle avait mentionné Goeffrey, elle avait due se retenir de ne pas jouer de nouveau avec son alliance.


- Ça ne me dérange pas d'en parler, sinon je n'aurais pas laissé mes cicatrices visibles... C'est une partie de moi et ça me rappelle que nous ne sommes fait que de chair sous nos belles armures.

Mali remarqua d'abord la compassion puis la douleur dans le regard du Drell. Lui aussi semblait avoir été blessé mais lui ne le vivait apparemment pas aussi bien que l'humaine. Chacun ses problèmes, chacun ses douleurs. Elle ne dit rien mais continuait de le fixer un moment, sans ciller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 22
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mar 13 Mar - 23:28

Un souvenir d'un crétin, elle devait y tenir a ce crétin pour garder ce souvenir, même si sa semblait etre symbolique, comme elle dis, nous avons oublier humain et extraterrestre que sous nos armure sophistiqué se cache un corp fragile et faible....Instinctivement, je toucha certaine de mes cicatrice, j'en avais trop pour les compter et moi non plus je ne voulais pas les cacher car chacune d'entre elle me rappelais une douleur qui étais la preuve même que j'étais vivant

Je tourna mon regard au Drell, lui aussi semblait avoir une cicatrice, bizarrement au même endroit, a la différence de ma comparse, il semblait être mal avec, un mauvais souvenir, peut-être un fardeau, j’étais curieux:

"et toi alors le Drell, cette blessure te vient d'ou ?"

Au moins il parlerait un peu.

[Désolé, c'est court mais pas le moral pour sa aujourd'hui ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zai'

avatar

Messages : 422
Date d'inscription : 17/02/2012

Identité
Race: Drell
Planète natale: Nar Kaya
Profession / rang : Assassin

MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   Mer 14 Mar - 0:01

Le Drell était affreusement gêné, il ne voulait pas en parler mais les souvenirs le rongés, la mémoire des Drells, leurs éternels avantages, leurs éternels malédictions !

Les deux humains l'avait remarqué il se dit "Et merde", il ne les connaissait pas assez pour partager ce douloureux souvenir. Il hésita sur ça réponse cherchait les bons mots mais répondit sur un ton froid comme si cela n'était rien.


- Un vieux souvenir qui me rappelle que la douleur n'est pas que dans la mémoire justement. Je vous en expliquerais peut être la cause un jour.


Il avait recommandé un Ryncol et fit de nouveau son petit cocktail. Il constata avec un air blasé qu'il avait juste assez de liqueur pour remplir se verre-ci. Il réfléchit quelques instants et se rappela qu'il n'y avait personne capable de lui ramené à bord du vaisseau.

Il dégusta son verre et dis d'un ton blasé.


- Eh merde ! Je vais être à cours ! Faudrait que je passe sur mon vaisseau chercher de la liqueur je suis à 5 minutes d'ici sur le quais E78. Si vous voulez bien m'accompagnez sa nous ferait promener.

Le Drell attendit leur réponse il n'avait pas envie de faire le chemin seul. Et sans liqueur le Ryncol était bien moins bon !

Il regarda autour de lui l'ambiance de l'after-life était la même qu'a son entré et ça n'était pas près de changer. Il regarda s'est deux compères et expliqua.

- Toute façon ici ce n'est pas près de changer, on peut revenir tout de suite si vous voulez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit, presque comme les autres... TRFS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit, presque comme les autres... TRFS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik. :: ◄ Oméga.-
Sauter vers: