Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez | 
 

 Deus Ex Machina - Partie 2

Aller en bas 
AuteurMessage
Khel Toryn

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 28
Localisation : Quelque part, dans la galaxie
Exprimez-vous! : Je ne suis du côté de personne, car personne n'est du mien

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Chasseur de primes / Freelance

MessageSujet: Deus Ex Machina - Partie 2   Lun 25 Avr - 15:08

Je venais de terminer de charger une vingtaine de mécas bipèdes solidement armés dans la soute du vaisseau et cela faisait plusieurs longues minutes que j'attendais mon employeur, un galarien du nom de Telos. Il m'avais chargé de surveiller le dit vaisseau, en compagnie de quatre vorchas. Je portais pas vraiment les membres des Berserkers dans mon cœur, mais bon, on choisis pas toujours avec qui on bosse. Son vaisseau n'était autre qu'une superbe frégate lourde galarienne, bien armé et tout confort en plus, un vrai petit bijoux.

Je manipulais presque machinalement mes carnifex, histoire de passer le temps, parce que faut bien dire que niveau discutions avec des vorchas, j'étais pas vraiment bien placé. J'étais mercenaire depuis peu, et pour mon premier vrai contrat, ça bougeait pas des masses. Mais bon, la paye en valait la peine, surtout pour surveiller un vaisseau. D'ailleurs, maintenant que j'y pensais, le doc m'avais pas vraiment expliqué sur quoi il bossait. Il s'était contenté de me dire qu'il mettais au point des modèles de mécas encore jamais vu. Et puis il m'avais tout simplement dit qu'il me payait pour le protéger, lui, ses recherches et son vaisseau, et que j'avais pas besoin de connaître les détails.

Mon attente pris fin quand je vis enfin Télos se ramener. Il avait l'air pressé, et un poil contrarié. Je n'eus même pas le temps d'en placer une, qu'il nous adressa la parole sèchement :

"Préparez le vaisseau au décollage. On quitte cette station de malheur. Tout de suite !"

Sur le coup, je n'ai rien répliqué. J'ai suivi le mouvement à l'intérieur de la frégate, et avec l'aide de mes compagnons d'infortune, enclenché tous les systèmes pour le décollage. N'empêche que j'étais sur qu'il ne m'avais pas tous raconté. Ce galarien me cachait pas mal de trucs, je le sentais. Et je sentais aussi que j'allais pas apprécier le dénouement de l'histoire. Enfin, y'avait un paquet de 35.000 crédit qui n'attendais que moi une fois le doc en sureté, alors je me la fermais.

* * * * * *

Bercé par le ronronnement des propulseurs, je regardais les quais d'Oméga s'éloignaient doucement de nous. J'étais pas fâché de quitter cette station. Le doc s'était enfermé dans ses quartiers et je me retrouvais seul avec les vorchas. Ils s'afféraient sur les consoles de contrôle, pendant que je guidais la frégate à travers la ceinture d'astéroïdes. Pas une partie de plaisir avec ce vaisseau, mais je réussi néanmoins à en sortir sans encombres. Je décida finalement de filer les commandes au vorcha le moins abruti de la bande, et me dirigea vers les quartiers du doc. Arriver devant sa porte, je me stoppa net. Il semblait en grande conversation avec quelqu'un, et le ton de sa voix indiquait clairement qu'il était énervé.

"Oui, je te répète que tout le labo à été détruit ! ... Bien sur que les recherches aussi ! J'ai tout de même réussi à sauver une vingtaine de mécas bipède, et un datapad contenant quelques infos. Une fois en sureté, on pourra se remettre au boulot. Se sera long, mais on recommencera pas complètement à zéro. ...Quoi ? … Ha les mercenaires ? Mes mécas les auront réduits en viande hachée avant que le labo n'explose, pas de doute la dessus ! … "

Alors comme ça ce galarien était traqué par des mercenaires. J'avais comme l'impression que ces recherches n'étaient pas si anodine que ça. Sinon pourquoi embaucher des types pour lui faire la peau ? Enfin bon, apparemment il leur avait réglés leur compte. Dommage, y'aurais pu avoir un peu d'action...

Je fis finalement demi tour et alla reprendre mon poste aux commandes. La frégate était à pleine vitesse, et je la dirigeait vers le relais le plus proche.

[HRP ON]
Bon, c'est pas super long, mais j'ai profiter du peu de temps libre que j'ai eu pour lancer le rp Wink
[HRP OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krark alkhor

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 34
Localisation : Systèmes Terminus
Exprimez-vous! : Comment prononce t'on Krark à l'envers :p ?

Identité
Race: Krogan
Planète natale: Tuchanka
Profession / rang : mercenaire

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Mer 27 Avr - 15:49

Hors de question de laisser ce salaud s’en tirer comme ça, Zack avait rejoint son vaisseau et suivait de près mon chasseur. L’imposant vaisseau du docteur Telos était difficile à rater sur nos écrans et même en visuel mais nous devions le rattraper avant qu’il ne passe en SLM sans quoi nous perdrions définitivement sa trace.
J’espérais surtout qu’il n’avait pas de chasseurs robots car sur ce point là le Galarien était bien fourni, je poussais la post combustion au maximum et me trouvais maintenant à portée de torpilles et de canons.

- Zack je suis à portée, voila ce que je propose, un abordage via son quai logistique juste en dessous. Avec un peu de chance on sera en plein angle mort de la plupart de ses batteries GARDIA. Bien sur il faut pouvoir se rapprocher.

L’alarme de verrouillage clignota en rouge, les lasers GARDIA m’avaient accrochés et mitraillaient déjà mon appareil. Heureusement, dans un combat de ce type le chasseur est avantagé face aux tourelles à condition que le pilote ne soit pas bidon…de ce coté la Zack et moi n’avais rien à envier aux meilleurs pilotes de l’alliance. J’effectuais des virages serrés et des vrilles pour passer entre les mailles du filet tout en endommageant les capteurs des tourelles à la mitrailleuse coaxiale, je voulais minimiser les dégâts pour amoindrir les coûts de réparation.

- Ok c’est parti Zack ! Couvre moi je tente une percée vers la porte de la soute !

Le temps étant compté je fonça vers le hangars et aligna les réticules du lance torpilles vers la porte pour l’ouvrir de force. Une simple torpille anti grav de faible puissance suffirait à ouvrir la boite de conserve sans désintégrer la totalité des sections inférieures de la frégate ennemie.
Etant donné que maintenir le viseur tout en se faisant allumer par les deux tourelles lasers qui protégeaient la porte sortait de l’exploit, je ne tarda pas trop à lancer mon ‘invitation’ sur la lourde porte, la déflagration arracha même les deux tourelles laissant ainsi le champ libre pour mon cher Zack.

- Krark à Zack, entrée libre, il est temps d’aller s’inviter à la fête de ce cher Telos !

***

> lien vers ma fiche vaisseau si besoin d'infos =) :

chasseur lourd Blindhrir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Lun 16 Mai - 0:39

- Krark à Zack, entrée libre, il est temps d’aller s’inviter à la fête de ce cher Telos !

Je regardais assez surpris Krark puis le vaisseau, on l'avait rejoint avec une telle facilité, sa en été surprenant
Le trou qu'avait fait Krark était juste en face de moi, 8 a 9 mètre me séparé de cette fente, il fallait y entrer....
Le vaisseau se leva avançant vers la breche, les deux vaisseau était quasiment a la même vitesse, seul défaut, nous on allait pas rester longtemps, je pris le maximum d'arme puis me prépara au combat.
Le vaisseau monter toujours plus haut puis d'un coup, il s'engouffra dans le vaisseau dans un bruit de métal plié.
Un silence de mort suivit notre arrivé,fort heureusement, on avait pas pris grand chose comme degat, on pourra partir rapidement.Je sortis en postion regardant autour de moi si il y avait un ennemi...mais personne, on était bien tombé, salle des cargaison, j'avança un peu puis dit simplement

"ya personne Krark tu peux y aller"

Je continua mon avancé arme pointé vers l'ennemi invisible
C'était trop calme...

[hrp] désolé Krark pour la le tout petit texte et pour le fait que je te laisse avancer mais là j'ai aucune idée ^^ va falloir enchainer [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krark alkhor

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 34
Localisation : Systèmes Terminus
Exprimez-vous! : Comment prononce t'on Krark à l'envers :p ?

Identité
Race: Krogan
Planète natale: Tuchanka
Profession / rang : mercenaire

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Lun 16 Mai - 16:34

Zack et moi arrimèrent nos chasseurs à l'improviste puis nous nous équipâmes pour la castagne qui s'annonçait, j'entendais une poignée de Meca qui se préparaient à ouvrir la porte pour nous cribler de balles. Je me précipitais vers la soute à équipement pour reprendre mon Scatter Gun et le pointa sur la porte d'accès du hangar.

- Zaaack! Vla le comité d'accueil! Je vais faire le lapin pendant que tu passera derrière eux pour faire une reco!

Pourquoi hurlais je cet ordre à Zack? Jen savais trop rien mais j'avais pas d'autres plan pour l'instant, j'y connaissais pas grand chose en vaisseaux Galariens mais ce don j'étais sur dans notre situation était qu'il fallait sortir de ce hangars pour aller vers l'avant du bâtiment. La grosse double porte s'ouvrit pile au moment ou Zack finissait de se planquer derrière des caisses près de l'entrée, six Mecas d'un nouveau type et assez lugubres me braquèrent des viseurs laser sur la tronche puis, d'une vois grave et synthétique, lancèrent les politesses habituelles...

- Veuillez lâcher vos armes pirate! tout refus entraînera votre exécution immédiate!

- cause toujours la boite de conserve!!!

Profitant de la charge complète de mon Scatter Gun, l'escouade d'intercepteurs fut prise dans un déluge de photons qui ricochait contre leurs barrières cinétiques qui surchargeaient rapidement sous une telle cadence. L'ennemi riposta cependant avec leurs mitrailleuses légères, me contraignant à me planquer derrière un véhicule de manutention.

- Et merde! Ils sortent d'ou ces machins!!!

Sans attendre une seconde de plus, je déboula de ma planque et m'appuya contre le véhicule pour achever les tas de ferrailles. Mais ces saletés en avaient dans le bide! L'un d'entre eux était juste en face de moi et donnait de l'élan à son bras gauche pour me trancher la tête avec sa lame haute fréquence implantée. L'effet de surprise eut raison de moi et le coup m'envoya violemment contre le bras d'une grue de chargement. Heureusement que mes boucliers et blindages étaient à bloc sans quoi j'aurais sûrement fini coupé en deux!

J'espérais que Zack avait eu le temps de passer, en tout cas je ne le voyais plus...ainsi que deux intercepteurs, mon équipier avait des chances d'être talonné par deux de ces machins. heureusement que ce Cow Boy gère aussi bien en solo qu'en duo.

[HRP: t'inquiète j'impose pas de quotas :p, j'espère que le plan te conviens et désolé encore pour t'avoir collé des poursuivants Very Happy ]

> data:

- Meca intercepteur Knightmare:


Spoiler:
 

- Armement:
. Mitrailleuse légère Hornet
. lame haute fréquence Fang

- auxiliaires:
. Barrière cinétique Radius Wall
. Équipement de propulsion optimisé mutli environnement Feather.

- analyse OmniTool:

Conçu pour la protection rapprochée et la défense de secteurs vitaux de vaisseaux, le Knightmare se démarque des autres modèles de Telos par un système de boosters efficaces sur n'importe quel terrain. Aussi bien en atmosphérique que dans le vide grâce à une propulsion à l'Ezo. Son armement léger est certes inférieur aux Meca d'assauts mais réduit au maximum l'encombrement et optimise son agilité pour les attaques de mêlées avec sa lame haute fréquence capable de venir à bout des derniers blindages de l'Alliance. Autre révolution technologique, son bouclier sphérique fragmenté en une centaine de mini barrières en forme d'alvéoles de ruches. Chaque alvéole est indépendante, sa surcharge n'entraîne donc pas la coupure de la totalité du bouclier. Ce type de barrière fut inspirée par le bouclier Quarien cyclone.
Point faible détecté: Blindage léger peu résistant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khel Toryn

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 28
Localisation : Quelque part, dans la galaxie
Exprimez-vous! : Je ne suis du côté de personne, car personne n'est du mien

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Chasseur de primes / Freelance

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Sam 21 Mai - 16:30

La frégate faisait toujours route vers le relais. Il se rapprochait doucement, mais surement. Le doc était toujours enfermé dans son bureau, et ses paroles résonnaient encore dans ma tête. A qui il pouvait bien parler ? En tout cas, son interlocuteur bossait certainement avec lui sur son étrange projet...

La somnolence commençait à me gagner, quand soudain mon radar s'affola. Les lasers GARDIA étaient en train de faire feu. Je consultais rapidement les scanners. Deux chasseurs nous filaient le train, et ripostaient généreusement. L'un deux balança une torpille antigrav qui vint exploser la porte de la soute.

"Et merde, mais c'est qui ces types ?"

Les capteurs s'affolèrent, et une alarmes se mit à retentir dans tout le vaisseau. C'est à ce moment que Telos décida de se pointer.

"Khel ! Qu'est ce qui se passe ?"
"On est attaqués par deux chasseurs doc ! Ils sont sorti de nul part !"

Un autre capteur se mit à clignoter rouge.

"Brèche dans la soute, ils sont entrés dans le hangar !"
"Prends les vorchas avec toi et descends, moi j'active les mécas restants. Je veux leurs têtes ! Compris ?"
"Ouais... compris doc."

Je fis signe aux vorchas de me suivre tout en dégainant mes carnifex. Après un rapide passage à l'armurerie pour équiper mes chers compagnons, on grimpa dans l'ascenseur pour descendre vers la soute. Au bout de quelques secondes, les portes s'ouvrirent. Je vis passer devant moi une vingtaine de mécas que Télos venait certainement d'activer. J'ordonnais aux quatre vorchas de me suivre et de rester sur leurs gardes. On déboula en plein cœur du hangar, y'avais des carcasses de mécas un peu partout. Une détonation se fit entendre, et l'un des vorchas qui m'accompagnait s'écroula au sol. Je me mis rapidement à couvert derrière des caisses. Le coup de feu venait du fond, vers une grue de chargement. Je jeta rapidement un coup d'œil, et aperçu un krogan bien armé. Surement l'un des mercenaires que Télos avait aux trousses.

Les mécas engagèrent le krogan, qui ripostait depuis sa couverture. Je me leva pour faire feu à mon tour, mais mon regard fut attiré par une silhouette mouvante qui se dirigeait furtivement vers l'ascenseur. Je décida de quitter ma couverture et de suivre l'intrus. Je finis par le rattraper aux portes de l'ascenseur. Je pointa mes carnifex sur lui, c'était un humain.

"Tu comptais aller ou comme ça ?"

Dans le hangar, les mécas mitraillaient encore le krogan, ce qui me laissait le temps de m'occuper de l'humain. Ce dernier s'était arrêté et restait immobile.

"Lâche ton arme, et retourne toi lentement ! N'essaye pas de jouer au héros humain, t'es pas en position de force !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Mar 31 Mai - 1:11

Ya des moment dans notre vie, des fois ou on se dit qu'on aurait mieux fait de rester au lit, de ne pas s'être jeter dans l'aventure comme sa. J'aurai du y réfléchir a deux fois au moment ou j'avais pris la frégate pour fuir l'alliance et mon passé
Ya des moment comme sa ou on regrette et on se dit qu'on aurait mieux fait de se lancer dans la restauration, au moins c'est moins dangereux...sauf avec certaine bestiole j'imagine

Néammoins, c'etait pas la sensation que j'avais lorsque le Turien pointa son arme sur moi, c'etait autre chose, l'adrénaline donné durant les situation désespéré, cet energie sans limitie qui pourrait permere a l'homme de déplacer des montagnes:

"Lâche ton arme, et retourne toi lentement ! N'essaye pas de jouer au héros humain, t'es pas en position de force !"

je l'écoutais et souriait interieurement, normalement, c'est moi qui dis sa pas l'inverse !

Tout porter a croire que je devais me retourner doucement et faire ce qu'il dit...enfin quand je dis sa, je parle surtout du pistolet qu'il pointait sur mon dos.
Sauf que je n'allais pas faire sa, pourquoi donc ? eh bien pour la simple et bonne raison que je n'ai pas tué mes précédent adversaire.

Turien ou qui que tu sois, si j'etais toi, je regarderais derriere moi ou courrerai parce que ya deux grosse surprise qui nous vise là

En effet j'entendais le chargement des armes a répétition, sa allait être chaud, très chaud

Les robots tirèrent une salve et j'eus a peine le temps de pousser mon adversaire pour éviter qu'il soit troué.Cela fait, je me cacha derriere un caisson et regarda mes adversaire, vu leur armure, aucune chance de pouvoir les attaquer de front, il fallait donc user de stratégies , des strategies mortel comme je les aimes.
J'entendis une nouvelle salve de rayon sur mon caisson, il allait pas tenir longtemps a coup sur.Je regardais donc autour de moi, mon compagnon d'arme semblait occupé, et le turien semblé legerement sonné.....je n'avais donc plus qu'une solution:



hé le turien, tu veux survivre plus de cinq minute, alors on va devoir faire une alliance sur ce coup, parce que tes potes robots semble pas te reconnaitre.

Le turien me regarda, j'avais capter son intension....il fallait faire vite a présent:

"voilà ce qu'on va faire, je vais les canarder de loin et attirer leur attention, c'est moi qu'il veulent, toi , tire leur dans le dos . C'est compris, allons y !

Sans meme attendre sa réponse, je me releva et tira dans le tas ,

Reste plus qu'à prier qu'il m'écoute et qu'il sait se servir d'une arme .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krark alkhor

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 34
Localisation : Systèmes Terminus
Exprimez-vous! : Comment prononce t'on Krark à l'envers :p ?

Identité
Race: Krogan
Planète natale: Tuchanka
Profession / rang : mercenaire

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Lun 6 Juin - 16:20

[bon aller faut que je m y remette XD]

Aaahh saletés de machines! Leur agilité couplée à ces mitraillettes me donnaient du fil à retordre, pas moyen de se mettre à découvert sans qu'ils surchargent mes boucliers.
J'avais juste réussi à en abattre un en lachant un container de trois tonnes sur sa face à l'aide de la grue, cependant ses potes avaient flingué ce dernier pour m'éviter de répéter cette ruse. Ma seul option restante était donc...le pistolet à anti matière.
Comme ci j'avais des munitions à la pelle, un seul tir de ce machin consommait deux cartouches thermiques, autant dire que c'était cher payé pour tuer mais au moins c'est plus qu'efficace.

L'engin mit un certain temps pour charger le tir, ce qui me força à jouer de subterfuges pour éviter de me faire lacérer par ces mecas, heureusement que le hangar regorgeait de cachettes, passant d'une planque à une autre je me plaça sur la passerelle de maintenance qui surplombait la pièce et pris pour cible l'endroit qui ferait causer le plus de dégâts a tout les robots par effet de zone.

- Bye Bye les tas de ferrailles, j'ai des affaires urgentes à régler là!

La puissance du tir me fit voler de quelques centimètre en arrière, mon dos cogna contre le garde corps et failli bien me faire basculer vers le bas si je ne m'était pas rattrapé avec ma mains libre. Une grosse sphère noire au coeur violet explosa au milieu du groupe mécanisé qui fut aspiré par la distortion semblable à une singularité Biotique, l'un d'eux s'accrochait avec ses griffes métalliques au sol pour éviter d'être 'avalé' par ce monstre noir mais son corps s'arracha de la main pour finir englouti comme tout les petits objets non fixés a l'entrepôt.
Comme l'autre foi, une réaction instable fit tout exploser, projetant des milliers de débris de mecas et autres caisses et outils dévorés par l'attaque, j'étais enfin débarrassé de ces saloperies.

- et merde, il faut que je retrouve Zack avant que...

'Avant que le pire n'arrive' pensais je en entendant résonner des coups de feu au bout du couloir qu'avait emprunté mon Cow Boy préféré...Il semblait être aux prises avec les deux Mech qui l'avaient suivis mais une serie de détonation ne correspondait ni à l'armement de Zack ni aux mitraillettes des robots, qui pouvait se trouver au milieu de ce feu croisé? Le meilleur moyen de le savoir était pourtant simple.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khel Toryn

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 28
Localisation : Quelque part, dans la galaxie
Exprimez-vous! : Je ne suis du côté de personne, car personne n'est du mien

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Chasseur de primes / Freelance

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Sam 11 Juin - 19:38

Mon arme était toujours pointée sur l'humain. Ce dernier ne bougeait pas, il restait totalement immobile. Puis il se décida finalement à parler, mais ses paroles n'étaient pas se à quoi je m'attendais.

"Turien ou qui que tu sois, si j'etais toi, je regarderais derriere moi ou courrerai parce que y'a deux grosse surprise qui nous vise là"

Sur le coup, je ne compris pas de quoi il voulait parler. C'est au moment ou le bruit des armes des mécas me parvinrent aux oreilles que je réalisa. Contre toutes attente, l'humain me poussa au moment même ou les mécas firent feu. Je me retrouvais a couvert derrière un caisson, un peu sonné, en compagnie d'un type qui était sensé être mon ennemi. Et pourtant, il venait de me sauver la vie. Ces saloperies de mécas avait l'humain dans leur viseur, mais j'étais dans leur ligne de mire, et ils m'auraient troués la peau comme un rien si il ne n'avais pas écarté.

Une nouvelle rafale vint frapper le caisson, se qui me remit rapidement les idées en place. L'humain semblait chercher une solution. Il me regarda alors, et m'adressa à nouveau la parole.

"hé le turien, tu veux survivre plus de cinq minute, alors on va devoir faire une alliance sur ce coup, parce que tes potes robots semble pas te reconnaitre."

Il fallait que je me rende à l'évidence; il avait totalement raison. Je resta muet, puis l'écouta m'expliquer son plan.

"voilà ce qu'on va faire. Je vais les canarder de loin et attirer leur attention, c'est moi qu'il veulent, toi tire leur dans le dos . C'est compris ? allons y !"


Je n'eut même pas le temps de répondre, qu'il sorti de son couvert et commença à aligner généreusement les mécas. Pendant une seconde, je me suis dis que j'allais laisser les mécas lui régler son compte, mais je changea rapidement d'avis. Cet humain m'avais sauvé la vie, et comptais maintenant sur moi ! Je dégaina mes deux Carnifex, et passa sans problème derrière les mécas, trop occupés à canarder l'humain. Sans l'ombre d'une hésitation, je commença à tirer sur les synthétiques. Pris entre deux feux, les mécas ne savaient plus ou donner de la tête et se divisèrent. L'un d'eux se retourna contre moi et me balança une rafale. J'eus juste le temps de me planquer. Il était rapide le salopard, mais j'avais une petite surprise pour lui. Je lui balança une grenade cryo dans la tronche et attendis la détonation. Immédiatement, je sortis de ma planque et commença à tirer comme un furieux, tout en avançant vers lui. A moitié gelé, le mécas n'eut pas le temps de réagir. Je finis enfin par l'abattre, sa carcasse trouée s'écroula au sol.

Je regarda tout de suite autour de moi. L'humain et l'autre synthétique était encore en train de se battre un peu plus loin. Décidé à ne pas laisser cet humain se démerder tout seul, je changea les cartouches thermiques de mes carnifex et me prépara à retourner à l'assaut. Sauf qu'au même moment, un krogan en armure lourde et armée jusqu'aux dents fit son apparition. Il se tenait à quelques mètres de moi. Son regard me dévisagea pendant un instant, puis se posa sur la carcasse du méca à côté de moi.

"Tout doux le krogan. Je suppose que t'es venu avec l'humain non ? J'étais prêt à aller l'aider, alors sois tu me fais confiance et on s'occupe de cette saloperie de robot, sois tu m'abat sur le champ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadès J. D'Anceny

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 16/01/2011
Age : 26
Localisation : SSV Austerlitz
Exprimez-vous! : The Austerlitz Bitchy Band's gonna kick your ass !

Identité
Race: Humaine
Planète natale: Terre
Profession / rang : N5 en cours de réhabilitation / Co-commandant du SSV Austerlitz

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Dim 12 Juin - 1:10

"Nan mais sérieux... Les Vortchas, z'avez d'jà eu l'occasion d'vous z'y frotter? Ouais? Bah moi j'vous dis, qu'c'est pô d'la tarte, hein. Ces gros dégénérés, d'façon, ils sont... Oh et puis merde, on s'en branle !"

Comme l'écrivait un certain Henri Beyle, des siècles auparavant, notre héros était fort peu héros à cet instant. Notre héroïne, en l'occurrence. Complètement torchée, Hadès D'Anceny, fière capitaine du SSV Austerlitz, ancienne N5, piquait du nez sur le comptoir d'un bar de la Citadelle. Après tout, elle n'avait plus grand chose à voir avec l'alliance, mise à part quelques petits détails, par ci, par là, et surtout des souvenirs. Elle avait donc le droit de ressembler à une sorte de déchet intergalactique, en tripotant de sa main droite son verre d'un alcool innommable. Mais après tout, à quoi cela servait-il de savoir prononcer son nom? Le plus important n'était-il pas de l'ingurgiter, encore et encore, afin que sa tête tourne à n'en plus savoir comment formuler une phrase avec sujet verbe et complément?

Elle se servait de l'autre main pour appuyer sa démonstration de ses gestes désordonnés, presque menaçants. D'un coup, elle bondit de sa chaise, en essayant de paraître digne, dans son armure de N5 éraflée. Evidemment, elle parlait toute seule, et la plupart de la clientèle s'appliquait réellement à l'éviter poliment, en regardant ailleurs, et en essayant tant bien que mal de s'éloigner de cette poivrasse. Mais comment pouvaient-ils savoir? Ce qu'elle avait vu, ce qu'elle avait vécu? Les attaques des Geths, ils en savaient quelque chose? Ils avaient déjà combattu? Ils avaient déjà tenté de faire le bien autour d'eux? Okay, ces derniers temps, elle avait du mal à rappeler aux gens qui étaient Hadès D'Anceny. Pourtant, il fut un temps où elle fourmillait d'activité et traversait la galaxie de long en large avec son beau vaisseau. Tout le monde la connaissait, tout le monde la saluait. Et d'un coup, plus rien ! C'est la crise, que diable ! Et la voilà maintenant presque totalement oubliée, mise au placard par la force des choses. On n'avait plus besoin de héros. En tout cas, on n'avait plus besoin d'elle. Le secteur était florissant dans le mercenariat, mais il était accaparé par des races qui se spécialisaient presque dans cette profession. Misère. Les humains pouvaient donc se toucher pour avoir une place là-dedans.

"S'il vous plaît, mademoiselle... Vous devriez rentrer."

"Ouais, t'es qui toi? D'façon, j'suis un N5 bordel, un N5 ! Vous me devez respect, tous, là ! Après tout ce que j'ai fait pour vous !"

Son plaidoyer flamboyant se réduisit à une série de bredouillements furieux, tandis qu'elle menaçait d'un index tremblant le malheureux serveur humain qui ne savait plus trop quoi faire de cette cliente bruyante et incommode.

"Je ne sais pas où vous êtes allée chercher cette armure, mais un N5 ne se comporterait pas ainsi. S'il vous plaît, partez, vous importunez les clients. Sinon, j'appelle la sécurité."

La sécurité? Elle faillit s'insurger de nouveau. Ce n'était que deux krogans mous du genoux qui bavardaient à la porte du bar en ricanant bêtement. Elle n'en aurait fait qu'une bouchée, quand elle était au top de sa forme et dans un état de relative sobriété. Mais là, c'était impossible. Elle redressa le menton, peut-être un peu trop haut, et sur une dernière menace ("j'connais des gens, vous savez !"), elle évacua le bar. Sa vision s'était troublée un instant. Elle tituba dehors, en se frottant les yeux. Puis, une vision familière.

Toutes les asaris sont bleues. Pourtant, elle, elle l'aurait reconnue entre mille. Sa peau bleue, sa démarche assurée. Merde. Il ne fallait pas. Et pourtant, comme envoûtée, elle se laissa guider par ses pas. Pourquoi allait-elle dans les toilettes pour hommes? Mais... Pourquoi le monde tourne ainsi, pourquoi... BLOUARG.

_________________________________________

Elle se réveilla quelques heures plus tard, le visage collé contre le carrelage, sans trop se souvenir de ce qui s'est passé entre temps. Elle tira la chasse d'eau, se releva, avec un mal de crâne flamboyant, et se dirigea vers les lavabos, pour se rincer la bouche et s'examiner dans le miroir.

"Eh bien, est-ce que tous les spectres vous ressemblent?"

Elle s'arrêta, haussa un sourcil et se tourna vers la haute silhouette qui la regardait de l'ombre.

"Je ne suis pas un spectre. Et votre arrivée ne m'interpelle pas plus que cela."

Même si le mal de crâne était carabiné, elle avait retrouvé toutes ses capacités motrices et intellectuelles. Et ce n'était pas un pauvre turien qui la prenait de haut qui l'impressionnerait. Elle en avait vu des plus cocasses. Elle se pencha au-dessus du lavabo, se rinça la bouche. Le turien se détacha de l'ombre dans un glissement soyeux.

"On m'a dit que votre étoile ne brille plus depuis un moment. C'est difficile, quand on a été candidat aux SPECTRE, n'est-ce pas?"

Elle se crispa légèrement en se relevant. Son regard vairon flamboya un instant.

"Qu'est-ce que vous me voulez?"

Elle croisa les bras sur sa poitrine. Le turien eut un léger sourire qui déforma presque son visage, et posa sa main sur son épaule.

"Quelque chose qui pourrait vraiment vous intéresser. Un peu d'action, ça vous dit?"

_________________________________

C'est ainsi que quelques jours plus tard, elle se retrouvait affectée à la protection d'un docteur galarien. Elle ne savait rien de ses recherches, ni de ses intentions, ni de son allégeance. Mais il payait, et c'était ça le plus important. Oui, quand la célébrité s'enfuit, on est prêt à tout pour avoir un peu d'argent, et on est finalement très peu regardant sur son origine.

Pour l'occasion, elle avait abandonné son fidèle Austerlitz : cette mission la concernait exclusivement. Personne d'autre ne devait être mouillé. C'était sans doute pour pouvoir se prouver quelque chose. Se rappeler qu'elle n'était pas qu'une espèce de vieille chose pourrissante, malgré sa trentaine à peine entamée. C'était le bordel, le galarien était vraiment en panique. La jeune femme restait calme, assise dans un coin, à tripoter son omnitech, en sifflotant. On l'avait attachée à la protection personnelle du docteur. Elle obéissait. Après avoir aidé à transporter les mécas dans le vaisseau, elle était restée auprès de lui, à superviser l'équipe de mercenaire qui lui avait été allouée.

Elle regarda l'extraterrestre nerveusement faire des allers retours dans les salles du vaisseau, se tordant les mains, parlant pour lui-même. Quand elle entendit le remue ménage, elle se leva, s'étira. Son regard vairon ne reflétait que son calme légendaire. Elle saisit son fusil, le déploya, et frappa sur le côté du canon pour réengager le chargeur thermique dans sa chambre.

Le galarien restait à l'intérieur, relativement inquiet. Un méca d'assaut se déploya plus loin, et vint se poster près de la porte. C'était drôle, pensa la jeune femme : pour une fois qu'ils étaient de son côté et qu'elle ne devait pas les démonter, elle devrait en profiter. Elle savait qu'un autre mercenaire leader avait été engagé et qu'il menait déjà les combats à l'extérieur de la salle. Elle, elle était la dernière ligne de résistance. Elle tenait la position risquée en cas de défection, mais les zéros alignés sur son compte en banque en valaient la peine. Elle se campa, épaula son fusil d'assaut.

"Vous, mettez-vous ici."

Elle fit quelques signes aux autres mercenaires pour qu'ils se placent correctement, de manière à couvrir toute la salle, dynamiquement, sans former de gros paquets très faciles à dégommer. Elle-même se plaça dans un angle, en hauteur, en gardant une vue sur la totalité de la salle.

"On va s'amuser."



Dernière édition par Hadès D'Anceny le Dim 12 Juin - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Dim 12 Juin - 1:57

Chargeur par chargeur thermique, je vidais mon fusil sur l'ennemi qui lui, ne semblait rien sentir.
Je savais que je servais de distraction a l'ennemi pour que le Turien -si bien sur il avait décidé de m'aider - puisse les achever , mais il était frustrant de voir l'ennemi avancer et briser ton bouclier alors que tu n'arrive même pas à provoquer une egratinue à l'armure de l'ennemi.Je me mis donc a couvert rechargeant avec les derniere munition thermique de mon fusil d'assaut
c'était certe habituel que je me retrouvé dans des merde pareil mais sur le coup, sa pué vraiment.
Ce fut alors a ce moment que j'entendis des bruit de détonation, répété puis une grosse explosion et un bruit de métal tordu.Je souris, l'un deux venait de rendre l'ame, le turien m'aidé ! Je me relevais donc pour vérifier qui venais de tomber et je fus reçu par une salve de balle, a priori, c'était pas le miens qui venait de tomber mais l'autre, je leva la tête de nouveau pour voir ou en était le Turien jusqu'a ce que je vis mon amis le Krogan faire causette avec la sauterelle

Et...merde, je pouvais pas rêver mieux comme situation

Je me mit donc a réfléchir. les deux se pointé leur jolie fusil et moi je me tapé la discut avec le robot, il fallait une solution, un retournement de situation et vite !

Mon visage s'illumina alors, c'était risqué mais bon...si c'etait pas le cas, sa n'aurait pas été marrant.Je changea d'arme puis fonça vers l'ennemi, toute l'energie dérivé sur mes bouclier.J'entendis le bruit des balle ricocher sur mon armure, j'étais tout pres de lui.
Savez vous ce que j'aime dans mon armure ? Ce n'est ni la couleur, ni le matériaux et encore moins son coté ergonomique et sa legereté. Ce que j'aimais dans cette armure, c'était les propulseur intégré permmettant de faire des saut de basketteur sans gravité !

J'étais maintenant a coté de lui, mon bouclier allais être a sec, je pris mon élan et je sauta , étant un sportif, mon saut me permit d'atteindre l'armure du robot, ce n'etait pas assez.J'activa alors mes rétro propulseur qui me firent gagner les mètre manquant. Je passa au dessus de lui et vida mes cartouche sur sa tête
l'effet fut radical, il s'effondra avant d'exploser en morceau me propulsant a terre.
Décidément, c'était pas mon jours.
L'explosion provoqué par la machine fit retourner les deux gus qui me regardèrent surpris.Je me leva donc , m'eppouseta puis dis de maniere cinglante:

"ben alors, vous avez jamais vu un basketteur marqué son dunk sur un robot"

je souris de ma phrase puis ajouta avant de me rapprocher:

"ben sa sera votre premiere fois a vous deux, prenez en de la graine !"

Ceci fait, je me rapprocha des deux loustic puis tapota l'épaule de mon pote krogan

"t'inquiete, l'est avec nous"

Du mois je l'ésperais mais je n'attendis pas sa réponse, je continua mon avancer puis fis signe au deux:

"bon vous venez, on a plein de piece detaché a mettre en piece"

eh oui, chui comme sa moi, pas de point mort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krark alkhor

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 34
Localisation : Systèmes Terminus
Exprimez-vous! : Comment prononce t'on Krark à l'envers :p ?

Identité
Race: Krogan
Planète natale: Tuchanka
Profession / rang : mercenaire

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Dim 12 Juin - 23:04


Les longues séries de détonations me guidèrent avec facilité dans ces dédales métalliques aux airs aseptisés, le genre qui convenait bien à ce serpent de Telos. Mais ce que je trouvais à la source était loin d'être ce que j'imaginais...un mercenaire Turien se battait avec la rage au bide contre un des Meca du professeur Telos, pourquoi ça j'en savais rien, Zack était à couvert et opposé lui aussi à un des monstres métalliques. Le Turien ne semblait pas effrayé par la puissance de ces machines autonomes bien plus évoluées que les simples Loki qu'on pouvait rencontrer dans la Galaxie. Non c'était cent foi supérieur à ce que j'avais déjà pus croiser.

Je pris la décision de sortir de l'angle du couloir pour arriver au niveau du Turien qui venait de descendre le Meca, bien qu'il fut surprit de me voir débouler derrière lui celui ci ne manifesta aucune hostilité, il ne manqua pas toutefois de lever son arme par crainte que je lui en colle une entre les yeux.

-"Tout doux le krogan. Je suppose que t'es venu avec l'humain non ? J'étais prêt à aller l'aider, alors sois tu me fais confiance et on s'occupe de cette saloperie de robot, sois tu m'abat sur le champ... "

- hmm honnêtement je pige pas tout là mais comme tu dit j'ai mon...'Pote' qui à besoin d'aide alors je faire comme ci t'était neutre, et puis de toute façon je te crois, je t'ai vus te démener avec cette chose, faudra juste que tu nous explique avec qui tu est....

Un fracas résonna derrière nous et coupa la discussion, Zack jouait encore les Cow Boys de l'espace en sautant comme un Pyjak enragé au dessus du Meca et lui fit sauter le caisson. Bah si ça fait son effet ses acrobaties digne d'un Holo d'action me dérangeaient pas, et puis c'est pas avec mes deux cents kilos que j'allais en faire autant....
Zack s'avança vers moi et tappa sur mon épaule pour m'intimer de ne pas refroidir le mercenaire Turien, avec nous? OK mais pourquoi se retournerait il contre son employeurs? Même si c'est un cinglé de galarien je ne comprenais pas tout alors je suivit Zack pressé d'en finir et fit signe du pouce a notre nouvel allié.

- Bon si Zack dit que t'est clean alors j'ai aucune raison de me méfier, jm'appelle Krark, dit moi juste comment j'dois t'appeler et pourquoi tu à tourné ta veste? Telos doit bien te payer nan?


Sans attendre une réponse directe, je me mit a talonner Zack qui marchait assez vite, le Turien me suivait aussi tout en rangeant son fusil vide, je lui tendis trois cartouches thermiques affichant un air 't'en aura besoin gamin' puis fit signe à Zack de me suivre dans une pièce latérale qui ressemblait à un bête local technique sans grand intérêt mis à part un atelier au fond et des outils rangés un peu partout.

- Bon maintenant qu'on est entré faut quand même un plan d'attaque, j'imagine que tu sais ou se terre ton boss? Tu saurais pas aussi comment désactiver ces enfoirés de robots, ça nous ferait gagner du temps et des munitions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khel Toryn

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 28
Localisation : Quelque part, dans la galaxie
Exprimez-vous! : Je ne suis du côté de personne, car personne n'est du mien

Identité
Race: Turien
Planète natale: Palaven
Profession / rang : Chasseur de primes / Freelance

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Mer 15 Juin - 17:08

Le krogan ne tarda pas à me répondre :

"hmm honnêtement je pige pas tout là mais comme tu dit j'ai mon...'Pote' qui à besoin d'aide alors je faire comme ci t'était neutre, et puis de toute façon je te crois, je t'ai vus te démener avec cette chose, faudra juste que tu nous explique avec qui tu es...."

J'allais répondre quand un bordel pas possible me coupa dans mon élan. L'humain avait de la réserve, il avait réussit à sauter par dessus le méca et lui fit exploser la tête. Joli coup, pour un type de son espèce...
Il se refit une petite beauté rapidement et vint nous rejoindre. Il tapa sur l'épaule de son collègue en lui précisant que j'étais avec eux. J'ai bien vu que le krogan comprenait pas, et pour pas mentir, moi non plus. La seconde d'avant, j'étais descendu pour fumer ces deux types, et me voilà maintenant en train de discuter avec eux, comme de vieux amis... Le krogan m'adressa alors la parole :

"Bon si Zack dit que t'est clean alors j'ai aucune raison de me méfier, jm'appelle Krark, dit moi juste comment j'dois t'appeler et pourquoi tu à tourné ta veste? Telos doit bien te payer nan?"

"Je m'appelle Khel Toryn, mais Khel suffira. Le doc me paye ouais, mais l'une de ses saloperies de synthétique à voulu me descendre, et sans ton pote Zack je serais plus en état de t'expliquer quoi que se soit là ! Je suis Turien, et j'ai un certain sens de l'honneur. Je n'allais pas poignarder dans le dos celui qui m'a sauvé la vie."

Krark me fila quelques cartouches thermiques, et puis on entra dans une pièce annexe au hangar principal, une sorte de local technique. Le krogan repris alors la parole :

"Bon maintenant qu'on est entré faut quand même un plan d'attaque, j'imagine que tu sais ou se terre ton boss? Tu saurais pas aussi comment désactiver ces enfoirés de robots, ça nous ferait gagner du temps et des munitions."


"Telos se planque certainement dans son bureau, sur le pont principal. C'est lui qui commande les mécas, depuis son ordinateur personnel. Le problème ne sera pas d'accéder au pont proprement dit, mais de rentrer dans son bureau. Y'a encore pas mal de mercenaires la haut, et au moins un méca d'assaut."

Je me doutais que mes nouveaux compagnons auraient préférés que je leur annonce qu'il suffirait de presser un bouton pour mettre hors service tous les synthétiques, mais hélas, ça se passait pas comme ça. J'avais bien une idée, mais c'était plutôt risqué. Je connaissait pas vraiment cette humaine là, mais je savais que pour elle, les crédits étaient plus importants que la loyauté. Je décidais de faire part de mon plan à mes collègues, mais il me faudrait plus d'infos sur leur propre mission.

"Bon écoutez... y'a une mercenaire là haut, une humaine. Elle s'appelle Hadés D'Anceny et dirige la dernière ligne de défense de Télos. Je la connais pas vraiment, mais je sais que sa fidélité va avant tout à la somme de crédit qu'elle reçoit. Si vous pouvez lui promettre d'avantages de zéros sur son compte en banque que le doc, elle nous filera un coup de main. Elle aura accès facilement à l'ordinateur du galarien. Mais je dois connaître les détails de votre mission avant d'aller plus loin et de la contacter..."

Voilà, j'avais fais le premier pas. J'avais démontrer que j'étais prêt à aider ces deux types. La balle était dans leur camp désormais. J'espérais seulement que cette D'Anceny accepterais de tourner le dos à Télos, à condition que le jeu en vaille la chandelle. Mais pour le moment, j'attendais quelques explications de le part de Krark et de son acolyte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Jeu 16 Juin - 23:23

Suivant Krark qui m'avait fait signe de le suivre, j'avançai vers ce qui sembler ressembler a un simple local, je rechargeait mes armes, soupirant.Pour le moment, j'avais pas mal gérer la situation,on avait fait une entrée fracassante, éliminer des machines experimental et fait rejoindre un turien qui semblait hésitant, que du bon quoi.
Je les rejoigna alors puis me posa dos au mur les écoutant:

"Bon maintenant qu'on est entré faut quand même un plan d'attaque, j'imagine que tu sais ou se terre ton boss? Tu saurais pas aussi comment désactiver ces enfoirés de robots, ça nous ferait gagner du temps et des munitions."

j'aquiesca, c'est vrai que ne plus avoir ces robots au basque serait ce qu'il y a de mieux mais les avoir le plaisir de leur plomber la figure était pas mal aussi.

"Telos se planque certainement dans son bureau, sur le pont principal. C'est lui qui commande les mécas, depuis son ordinateur personnel. Le problème ne sera pas d'accéder au pont proprement dit, mais de rentrer dans son bureau. Y'a encore pas mal de mercenaires la haut, et au moins un méca d'assaut."


je leva un sourcil, un méca d'assaut, voilà autre chose, et quelque chose de pas très bon, je m'approcha d'eux puis lacha simplement

"avec tous le bruit qu'on a provoqué, ils von tsurement nous attendre, fusil chargé dans l'ascenseur, voilà ce que je propose donc.Khel, il doit y avoir une vois de secours, si nous pouvions passer par la pour les prendre de revers, nous gagnerons du temps et on pourra les laminer de dos."

je soupirai, il nous fallait une deuxieme optique puis je lacha prestament:

"mieux encore, khel, avec moi, on va passer par les sorties annexe, Krark, tu prendras l'ascenseur et les pourriras avec ton arme a trou noir puis tout nous rejoindra, prenons les en tenaille, c'est la meilleur idée."

Fier de mon idée, je sortis du local et regarda autour de moi, il me fallu pas longtemps pour voir l'acces de secours, je souris, c'était simple. Je sortis donc mon pistolet et tira sur le loquet puis ouvrit et me prépara a rentrer. Je cria au autre.

"bon, quand vous voulez les gens , moi je suis parti"

[HRP] bon je suis afk ce week end, Khel, etant avec toi durant cette parti du scenar, je te donne les commande de Zack, met le a couvert avec ton perso :]

eclatez vous bien ^^[/hprp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin

avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 24
Localisation : Dans l'espace,observant le vide infinie
Exprimez-vous! : tu veux que je dis quoi ?!

Identité
Race: Humain
Planète natale: terre
Profession / rang : mercenaire et aide externe a l'alliance

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Mar 5 Juil - 0:36

[HRP]bon pas pour fair ele gars qui se plait mais sa serait bien qu'on avance un peu non ?

Si Hades n'est pas dispo, tant pis, elle récupérera après
enfin voila ^^ [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krark alkhor

avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 09/07/2010
Age : 34
Localisation : Systèmes Terminus
Exprimez-vous! : Comment prononce t'on Krark à l'envers :p ?

Identité
Race: Krogan
Planète natale: Tuchanka
Profession / rang : mercenaire

MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   Mer 20 Juil - 23:47

[hrp: il est temps d en finir les gars bounce Zack tu as mon briefing par ComPM Wink, je transmettrais sous peu à Khel également, bonne baston! ]

Et merde! Tant à faire en si peu de temps, entre cette histoire de passerelle aux mains de cet enfoiré de Telos, la horde de Mecas intercepteurs et cette deuxième mercenaire ma cervelle se cognait entre les parois de mon crâne comme une de mes pires cuites au Rincol.
Heureusement que Zack coupa court - comme d'hab le cowboy n'aimait perdre son temps en longs discours - en nous proposant une percée en deux groupes, Khel et lui même en contournement par voie de service pendant que je canardait tout ce qui se trouverais à la sortie de l'ascenseur qui menait au niveau du pont. Un plan qui me ravis à merveille!
Je leva mon pistolet a anti-matière, le rechargea et le cala contre mon épaule.

- Ok moi ça me plais comme plan, je cours vers l'ascenseur, trainez pas! Je dois arriver la haut avant vous pour que vous ayez le champ libre.

Les deux autres préparaient leur matos pendant que je m'éloignais du local Scatter Gun rechargé en mains, je rebroussais chemin sur une dizaine de mètres parfois assailli par un ou deux mecas tout ce qu'il y avait de plus classiques, je n'eus même pas besoin de gâcher la moindre unité énergétique de ma sulfateuse à photons.
Je pouvais également suivre la progression de mes deux acolytes sur mes capteurs, ils avaient déjà parcourut la moitié de leur chemin alors mieux valait presser le pas pour ma lourde carcasse.
Heureusement pour moi l'ascenseur se trouvait juste a l'angle du croisement juste en face de moi, je me plaqua dans l'angle pour jeter un coup d'oeil sur l'entrée de la cabine, surveillée comme je l'imaginais, une simple grenade modifiée pour griller les circuits de ces boites de conserves et....

/Menace détéc...../

La voix synthétique féminine d'un des deux robot brailla ces bribes insignifiantes avant d'être réduit à l'état de débris métalliques et d'étincelles. Après un dernier coup d'oeil sur mes arrières j’entrai dans la cabine déjà à mon niveau puis pressa le bouton 'Passerelle' du clavier haptique. Une désagréable musique d'ambiance Galarienne - de tarlouse si je puis me permettre - emplissait l'ascenseur aux parois blanches immaculées, mais qui peu écouter une merde pareille? J'en avais déjà marre de cette ascension...

/Entrée non enregistrée, armement activé/
- Des meca quelle surprise...
/Personnel non autorisé détecté, veuill../
- La musique est vraiment pourrie sur ce rafio!!!

Quatre, non trois après mes réclamations, Intercepteurs me barraient la route, ces salaud formait un barrage avec tout ce qui se trouvait dans la pièce de transit de l'ascenseur d'environ vingt mètres carré, seule une large double porte avec un message holo au dessus - Passerelle évidemment - se trouvait derrière eux, Telos n'était plus très loin.

Je me cachai dans la cabine et bloqua la fermeture des portes, les balles faisaient trembler toute la cage, un rythme soutenu don les failles étaient rares, j'allais devoir puiser sur les boucliers pour contre-attaquer. Je sauta de ma cachette pris appuis sur un genou, stabilisa ma sulfateuse photonique et les imita en fournissant un tir de suppression qui força les trois mecas à se disperser, se cacher ou me foncer dessus.
Le plus endommagé lâcha sa mitraillette et dégaina deux lames de ses bras. Ses pieds raclaient le métal du revêtement au sol, laissant un sillage d'étincelle, de metal surchauffé et un son strident désagréable. L’intercepteur leva sa lame pour me décapiter mais c'était inuile, je feinta la machine en fonçant sur lui pour coller la gueule de mon arme sur son noyaux puis le coupa en deux dans une rafale de 5O tirs.

- Plus que deux, je me demande comment ils se demmerdent de l'autre coté...

Soudain, un Meca lourd bleu - le même qu'on avait explosé dans la décharge - surgis d'une porte dérobée latérale et pointa ses canons sur moi.

- Bon ok, il e reste trois, enfin trois et demi, je comprend mieux le plan de Zack...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deus Ex Machina - Partie 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deus Ex Machina - Partie 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Path of Might Chapitre 4 : Deus Ex Machina [à ne pas lire, ce serait une perte de temps]
» Deus Ex Machina
» Deus ex machina [Pv Ouranos - Didon]
» Deus ex machina } Johan
» DEUS EX MACHINA | Chasse continue.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Systèmes Terminus :: ◄ Nébuleuse d'Oméga (OMÉGA). :: ◄ Sahrabarik.-
Sauter vers: