Mass Effect RPG

Mass Effect RPG


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesBioware-RPGS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cible du jour est Calliope

Aller en bas 
AuteurMessage
Niala

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: La cible du jour est Calliope   Mer 17 Aoû - 16:10

Les journée au Centre étaient caractérisées par une certaine monotonie dans leur déroulement. Levé à heure fixe, entrainements physiques, évaluations intellectuelles, coucher. Le bon coté était qu'autant mes ''sœurs'' que moi étions tellement occupée que nous ne voyons pas le temps passer. Mais à coté de cela, il y avait une certaine évidence, celle que l'on ne voulait pas que nous nous posions pour méditer sur notre condition. Nous avions des objectifs à la journée, avec un prix à la clef qui pouvait entrainer une compétition féroce entre nous quand il s'agissait d'une victime. J'avais remarqué à ce propos que notre faim revenait de plus en plus souvent.

Étonnement peut-être, ils ne nous envoyaient pas lorsque celle ci nous dévorait le plus cruellement. Les missions n'arrivaient pas à intervalles fixes, loin de là de toute manière, et les nominations se faisaient ''au mérite'' comme ils aimaient à le dire. Le coordinateur était ce même galarien qui avait tué l'une des notre le jour ou notre condition nous fut révélé. Son nom comme celui des autres personnes nous était inconnu. Nous devions les appeler monsieur ou madame, et nous exprimer avec la plus extrême déférence. Nous étions les seules à avoir un nom en ce lieu, mais avoir un nom signifiait n'avoir aucune valeur en temps que personne, comme dans ces vieilles légendes humaines, où connaître le nom d'une personne donnait un contrôle presque magique sur celle-ci. Cela empêchait aussi, et il me fallut du temps pour le comprendre, les employés de s'attacher émotionnellement à nous. D'ailleurs on a vu certains d'entre eux ne plus jamais revenir après avoir témoigner un tant soit peu de respect. Non pas que cela arrivait souvent, les trois quarts du personnel faisait les plus grands des efforts pour rester à minimum trois mètres de nous.

Ce jour là, quand on vint me voir pour me donner cette mission, nous étions en plein entrainement. Là encore, nous étions en compétition. J'observais du coin de l'œil mes deux concurrentes. Lamia se déplaçait avec une précision d'horloger. C'était la bonne élève, celle qui excellait en tout. Mais au delà de cela, c'était celle qui acceptait notre condition le mieux. Pour être honnête, elle l'embrassait entièrement. Elle aimait être une Ardat-Yakshi, elle aimait le confort qu'apportait la protection du Centre, elle aimait par dessus tout consumer les autres. Elle avait un visage étonnement enfantin, et le sourire facile. Il fallait la connaître pour savoir que c'était un masque que la nature lui avait doté. Elle était … innocemment maléfique en un sens. L'autre s'appelait Noroleth. Elle était …. dérangeante et dérangée. Avec une fascination pour la mort, et une violence qui semblait suppurer d'elle en permanence comme un pus épais et nauséabond. Elle ressemblait plus à un oiseau de proie, avec un regard fixe et un sourire au lèvres qui dérangeait plus que charmait, et d'un point de vue capacité physique, elle était loin au dessus de nous. Le pire c'est que ce fut une enfant douce et agréable. Je suppose que la révélation que fut notre première victime nous a toutes changé d'une manière ou d'une autre.


Une humaine vint nous interrompre dans nos activité. Elle s'arrêta à une dizaine de mètre de nous,
visiblement peu encline à s'approcher plus. Elle pointa un doigt vers moi

"Toi là ! Suis moi !"

J'inclinais légèrement la tête pour toute réponse. Elle haussa un sourcil, l'œil froid, ponctuant avec un raclement de gorge.

"Oui madame."

Sans un mot elle me conduisit au coordinateur, qui trônait derrière un bureau massif. Le galarien ne leva même pas la tête à mon approche, occupé qu'il était à remplir des formulaires. Ses paroles furent données sur un ton sec et concis.

"Une mission sur Zesmeni. Tu pars maintenant. Il daigna jeter un bref regard. Après une douche. Maintenant dehors !"

Ma chambre, ou plutôt ma cellule, était à l'image des autres, vide, dénuée de toute décoration. On avait droit au stricte nécessaire et puis c'est tout. J'avais parfois des souvenirs douloureux de ma chambre telle qu'elle était lors de mon enfance. Remplie de dessins surtout. Pourquoi nous habituer à avoir des choses pour nous en dépouiller après ? J'enfilais ma tenue, prenait ma mitraillette, et me dirigeais vers mon vaisseau. Peu après le décollage, la verrière teintée d'obscurcie, me laissant aveugle quant a savoir sur quel monde le Centre était. Je me préparais à dormir, mieux valais être prête le moment venu.

***

La verrière d'éclaircie enfin. Je me trouvais devant une planète avec une couleur bleu sombre, qui selon les données du vaisseau possédait une atmosphère pleine de méthane et d'ammoniac, et des exploitation minières en tout et pour tout. Mon Omni-Tool émit un son caractéristique. Ma cible allait être révélée. Je l'activais avec un mélange d'appréhension et d'excitation.

Votre cible est Calliope L'lia, asari. Elle se cacherai dans une des mines de Zesmeni. Agissez avec une extrême précaution !

Je ne pu que lever un sourcil étonné. C'était la première fois que je voyais le mot extrême et précaution cote à cote. Cela équivalait à comparer Calliope à une bête féroce et incroyablement maligne. Le contrôle du vaisseau passa en manuel, et je plongeais dans l'atmosphère de la planète. Les nuages de méthane et d'ammoniac donnaient une coloration verte avec des reflets roses. Pendant un instant j'oubliais la mission, buvant les couleurs magnifique que prenait ce ciel empoisonné. Avec tout mes systèmes furtifs enclenchés, je me posais à une cinquantaine de mètres de la mine qui était à moitié enfoncé dans un contre fort rocheux. Le casque sur la tête je m'approchais du site. L'entrée du site se limitait à une unique porte. À coté un puits creusé visiblement par des machines s'enfonçait en diagonal dans le sol. Passer par la porte sans se faire repérer me semblait pour le moins impossible. D'un pas décidé je m'enfonçait dans le puit artificiel.

"Faut juste espérer qu'il y ai un conduit de maintenance accessible …."

La lumière était tout juste suffisante, permettant de deviner le chemin, ainsi que des robots d'excavation qui parsemaient ça et là le tunnel. Je ne cessai de m'enfoncer, et je n trouvais rien. J'étais à deux doigts de rebrousser chemin quand finalement un sas de sécurité apparu sur ma droite. Je poussais un grognement de dépit devant le système de sécurité qui était loiiiin de mes compétences. Je me retrouvais donc à faire le pied de grue, collée dans un coin d'ombre à deux pas du sas. Au bout d'une heure, celui-ci s'ouvrit. Une personne, asari ou, qui sait, humaine, en sorti. Je lui sautait dessus avant que le sas ne se referme, l'emportant à l'intérieur avec moi. La porte se referma et le système de décompression se mis en marche. Lorsque le signal de fin retentis, j'arrachais le casque de mon nouvel otage, révélant une asari.

"Calliope L'lia. Où est-elle ?"

La pauvre était terrifiée. À raison. Je me laissais envahir par mes pouvoir biotique, si bien qu'en ce moment je tenais plus de l'escadron de la mort luminescent que d'autre chose

"Vous allez me tuer ?"

À quoi bon mentir ?

"Oui. Le fait de répondre comme il faut changera juste la manière que tu auras de quitter ce monde."

Je la laissais cogiter un instant. Puis avec des larmes aux yeux, elle me répondit. D'un mouvement rapide je lui brisais la nuque, et me remis en mouvement après avoir balancé le corps au loin dans le tunnel avec une impulsion biotique. La mine en elle même était spacieuse et bien éclairé. L'équipe de minage semblait relativement petite, surtout composée de mécaniciennes et d'employées lambda. Aussi il me fut relativement facile de les éviter sur mon chemin vers ma victime, malgré le peu de recoin où je pouvais me cacher. J'arrivais devant l'endroit où était sensé se trouver Calliope, avec seule une porte nous séparant. J'en activais le mécanisme et me propulsait à l'intérieur, mitraillette à la main, toutes capacités biotiques prête à être utilisées. Loin de me trouver sous un feu nourri ou une attaque biotique puissante comme je le craignais, je découvrit à la place une asari assise confortablement, un verre à la main et en tenue de civile. Elle avait un visage digne, avec des trait délicat. Quelques tatouages simple sur son visage, disséminés avec comme soucis la mise en valeur de ses traits les plus marquant, ses yeux. Ceux-ci étaient sombres, presque noir, et brillaient d'une intelligence vive. Elle n'avait pas peur de moi, je le voyais bien et le sourire à la fois sardonique et amusé que je voyais s'épanouir sur son visage ne me disait rien qui vaille.

"Calliope L'lia."

Ce n'était même pas une question. Plus la confirmation que je lui faisais que je venais pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: La cible du jour est Calliope   Mer 17 Aoû - 22:32

Calliope. Ancienne chasseresse, elle avait des actions dans la mine de Zesmeni. Sa révolte silencieuse l’a amené à s’y réfugier. C’est son statut de vétéran qui lui a permis d’obtenir autant de privilèges à l’intérieur de la petite communauté.

Le chasseur de Niala n’avait pas échappé à ses capteurs. Les habitants du complexe minier ne devaient pas encore s’en être rendu compte, cependant. C’est pourquoi ce fut sans surprise qu’elle vit une Asari furibonde bondir dans son bureau. Elle répondit à cela avec un sourire sardonique et amusé.


-Tu n’as aucun sens du savoir vivre. On ne t’a jamais appris à te présenter avant d’entrer ? dit-elle sans sourciller.

Elle ne faisait aucun geste de défense et ne passa aucun appel à la sécurité du complexe. La confiance qu’elle affichait devant ce réel danger était déstabilisant et, surtout, de mauvais augure. Calliope leva son verre à ses lèvres et but une gorgée de son contenu. Elle détailla Niala des pieds à la tête.


-Ils envoient vraiment des oisillons tombés du nid pour faire leur sale boulot.

Son sourire se transforma. De sardonique, il passa à carnassier, ses canines luisant sous l’éclairage de néon.

-Alors ? Je suis curieuse. Que vas-tu faire ? Me tuer ici ? Je suis sans défense, profites-en.
-Ils… qui "ils" ? Tu sembles en savoir beaucoup, dis-moi. Qui sont mes maîtres ? répliqua Niala en menaçant Calliope avec sa mitraillette. Cette dernière ricana.
-J’en sais assez pour avoir remarqué leur inhumanité. Tes "maître" comme tu les appellent, ne sont autre que tes bourreaux. C’est tout ce que je sais, et cela me suffit, déclara-t-elle avec une pointe de férocité dans la voix. Mais je réitère ma question. Que vas-tu faire ?
Niala répondit par un rire triste.
-Quel choix crois-tu que j’ai en ce moment ? L’échec d’une mission n’est pas vraiment jugée comme une fin acceptable par ces …gens. Mes bourreaux.
-Comme c’est malheureux. Si jeune, si obéissante, si dénuée d’ambition. Bien que je conçois que ce choix n’ai pas été de ton fait, tu t’imagines bien que je ne vais pas me faire tuer aussi facilement. Quoique… Tu es une de ces ardat-yakshi, non ? Depuis quand as-tu été privée de ton… fix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niala

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2011

MessageSujet: Re: La cible du jour est Calliope   Jeu 18 Aoû - 20:51

Mon fix ?! Espèce de salope ! À me prendre de haut, madame je-sais-tout qui connait un peu trop mes maitres, peut-être même qu'elle peut très bien avoir entendu et accepté leur projet fut un temps ! Je poussais un hurlement de rage, envoyant une projection biotique qui la projeta contre le mur derrière elle. Je l'y laissé plaqué dessus, m'approchant d'elle la main levée, brillante de toute ma puissance biotique, un rictus de haine plaqué sur mon visage.

"Que sais tu sur nous ? Que sais tu sur eux ?? Tu veux savoir si j'ai besoin de mon fix ?! Je peux te le montrer simplement, après t'avoir cassé tout tes os !! Répond à mes questions ! QU'EST-CE QUE TU SAIS ?"

Je luttais en ce moment même pour ne pas la briser simplement. Je voulais effacer son sourire, voiler son regard suffisant. Croyait elle pouvoir survivre à ces années de frustrations et de haine contenue que je m'apprêtais à déverser sur elle ? Et la voilà qui me regarde avec un air désolé

"C’est par ce que j’ai osé énoncer une évidence que tu te mets dans tous ces états ? Moi aussi, j’ai mis du temps à m’en remettre."

"Ok laisse moi deviner …. On veut te tuer parce que tu as l'habitude de tourner autour du pot pendant des plombes jusqu'à ce que ton interlocuteur soit prit de pulsions homicides ! J'ai bon ?"

Je m'approchais un peu plus d'elle, et continuais d'une voix glacée.

"C'est parce que tu en sais autant sur moi, sur ces salauds qui m'ont fait telle que je suis, et que tu ne réponds à aucune de mes interrogations que je suis dans cet état. Et c'est parce qu'il est possible que tu ai été leur complice fut un temps que cet état risque d'empirer sous peu. Maintenant, tu as une fine chance de mourir simplement, sans être consumée, sans de grandes quantités de sang venant décorer les murs. Proprement, presque paisiblement. Je te conseille de la saisir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cible du jour est Calliope   

Revenir en haut Aller en bas
 
La cible du jour est Calliope
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect RPG :: « La Grande Voie Lactée. » :: ◄ Espace Concilien :: ◄ Nébuleuse du Croissant (ILLIUM). :: ◄ Ondeste.-
Sauter vers: